Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

jeudi 7 mai 2015 à 01h38min

Une semaine après la marche de soutien au code électoral, Saran Séré Sérémé se remet en selle et galope dans la région du Sud-Ouest à la tête d’une forte délégation du parti pour le développement et le changement. A Gaoua puis à Diébougou, jeunes, femmes et anciens sont sortis nombreux le 2 mai dernier, pour entendre la nouvelle du « développement harmonieux, équitable et durable » tant prôné par le parti depuis le début de cette tournée nationale.

Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

La route pour Kossyam est bien tracée et à cinq mois de la présidentielle et des législatives, des citoyens semblent convaincus qu’une femme, en l’occurrence Saran Séré Sérémé peut évincer des hommes à la tête du pays. Tout comme ceux de la Gnagna qui avait accueilli deux semaines plutôt la délégation du parti pour le développement et le changement, les militants de Gaoua et Diébougou n’ont pas marchandé leur mobilisation. Sortis en grand nombre, ils ont acclamé leurs hôtes tout en leur réaffirmant leur ferme engagement à soutenir jusqu’au bout les idéaux du parti et à faire de leur candidate la future présidente du Burkina Faso. Et pour ce faire, le PDC aura besoin de bénédictions, lesquelles ont été données par les chefs coutumiers et religieux rencontrées lors de la tournée.

« Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections. Ce n’est pas non plus l’achat de conscience. Le peuple est engagé vers un changement véritable et fera la part des choses entre les loups qui se sont déguisés en agneaux et ceux qui veulent toujours continuer à piller ce peuple qui a autant souffert », déclare Saran Sérémé. Et le chef coutumier de Diébougou d’enchérir en soutenant ceci « Ce n’est pas le sexe qui compte, c’est la conviction ». Et qui dit conviction dit avant tout audace, ténacité. Ces deux qualités, le chef de Gaoua les a attribuées à la présidente du PDC. Cette dernière a promis que son parti se battra avec l’ensemble des couches sociales responsables afin d’ « amener le Burkina Faso à dépasser l’émergence et à atteindre le développement harmonieux, équitable et durable ».

Quant au coordonateur régional, le Dr Maxime Somé, il a invité l’ensemble des militants à œuvrer pour l’implantation du parti dans tous les départements et confins du Sud-Ouest, car la réussite est au bout de l’effort, de la patience et du sérieux.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 mai 2015 à 03:32, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Une femme à la tête de ce pays ,pourquoi pas,pourvu que nos mentalités évoluent .
    - @ "vérité no1",que les politiciens fassent leur palabre de politiciens,pourvu qu ils épargnent notre pays des lendemains douloureux.Et puisque ces deux mastodontes sont de gauche(MPP ,socio-democrate) et de centre gauche(UPC ,socio -libéral),ne soyons pas surpris que l un de ces leaders soit premier ministre de l autre au lendemain de la présidentielle et législative.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 06:00 En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    SARAN SEREME la batante du pays des Hommes integres ; je vous respect du courage et bonne chance aux elections de 2015 je sui sùr ke vous remporterez la victoire mais attention vous mobilisez la majeure partie des femmes . Et les hommes ? Jesper ke si vous remporter la victoire y’aura pas de discrimination de sex et les femmes sortent favori

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 06:39, par vérité no1 En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Belle analyse mon ami Tapsoba. Ce n’est pas tellement mal d’avoir une femme présidente mais nos mentalités n’ont pas changé. J’ai vu des gens refuser des soins d’une femme à l’hôpital, des hommes qui refusent qu’une femme les juge ! Des hommes qui refusent qu’une femme les commande ! Je suis malheureusement de ceux - là !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 07:14, par yako En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Upc,centre-gauche ou socio-liberal ou libero-social jeu de mots.Attendez voir Mr Zeph va brader nos usines aux capitaux etrangers a 2 frs en suivant l,homme de pres j,ose dire sans me tromper qu,il est loin des preoccupations des gens sinon d,ou vient cette histoire de nucleaire.Quant au Mpp c,est la gache caviar qui S,adapte au temps.Ni l,un ni l,autre n,augure un lendemain meilleur pour le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 07:33, par arthur noomiouggou En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    SARAN LA JEUNESSE BURKINABE VOUS SOUTIEN ; BEAUCOUP DE COURAGE ET BONNE CHANCE !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 07:40, par le grand benn En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Pourquoi pas une femme. Tout est possible. Courage à notre maman

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 07:54, par wasiba En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Mne Saran, je vous respecte. Et comme le Dr. Somé l’a dit, le peuple veut enfin le sérieux. Vraiment on veut le sérieux et la discipline. Et il faut savoir dès présent éduquer ceux/celles qui vous entourent, pour qu’ils/elles sachent que même si vous êtes élue, ce n’est pas automatique qu’ils/elles aient des POSTES, s’ils/elles ne sont pas à la hauteur. C’est le gros problème dans les partis politiques.

    Mme Saran, l’article vous a cité en ces termes : "Le peuple est engagé vers un changement véritable et fera la part des choses entre les loups qui se sont déguisés en agneaux et ceux qui veulent toujours continuer à piller ce peuple qui a autant souffert". Mais sachez que le peuple ne fait pas la part des choses entre les deux. Le peuple les mets tous deux dans le même sac. Peut être aviez vous voulu dire autre chose...

    Bref, du courage !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:12, par president En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Courage Madame. Laissez les deux autres tocards surexcités là s’attaquer. Ils ont tous les deux été pistonné s par le Blaiso pour réaliser leurs carrières respectives. Mais ça ne veut pas dire qu’ils sont plus intelligent et plus stratège que nos petits génies bien posés et tapis dans l’ombre dans le monde.
    Nous voulons un Président posé. Pas bagarreur.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:17, par Suyélé En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Saran Sérémé, les filles et fils de ce pays reconnaissent le courage et toutes les qualités humaines que vous incarnez ; mais pour ce qui concerne le sud-ouest, vous n’avez pas pas l’homme qu’il vous faut comme Coordonnateur régional : Maxime Somé n’a aucune maitrise de la chose politique ; il a parachuté dans ce milieu par la volonté de Salif Diallo qui l’a fait venir de France pour le nommé ministre délégué à l’enseignement technique ; les enseignants peuvent vous dire jusqu’à quel point son arrogance l’a perdu ! Au CDP, il n’avait même pas réussi à se positionner sur la liste provinciale pour les législatives passées ;il n’a pu que se contenter de conseiller de son village Nanè. Et là même, c’est à cause des jeunes dynamiques de ce village qui soutenaient le CDP ; et c’est lui-là qui va cordonner les activités au niveau régional d’un parti qui est en train de s’y implanté ; j’en doute fort !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:19, par anonyme En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    On est plus dans le Burkina de 1980 ou les mentalités étaient féodales.voire une femme même à la tête d’un groupe était impossible. Aujourd’hui Femme = Homme sur le plan scolaire,professionnel....ce qui compte ce sont les idées.si les hommes pensent qu’ils sont plus fort qu’elle alors qu’ont aillent aux élections.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:38, par FARMA En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Je suis ravi d’apprendre que les politiciens vont à la conquête de la Région du Sud-Ouest pour aller prendre le fauteuil que Blaise COMPAORE nous a laissé à Kosyam. Je les souhaite bonne chance à tout un chacun. Mais quand j’attends par-ci par-là les propos comme "amener le Burkina Faso à dépasser l’émergence et à atteindre le développement harmonieux, équitable et durable", je me demande si sincèrement nos dirigeants ou futurs dirigeants savent ce qu’ils disent ? La Région du Sud-Ouest est la dernière des Régions du Burkina en matière de développement et ne dit pas que cette localité est pauvre. Elle est riche en matière première. Le Gouvernement de transition ne nous dira pas le contraire car lors d’un Conseil des Ministres ils ont attribué des agréments d’exploitation des mines d’or où Noumbiel fait partir et pourtant au niveau de cette province, il n’ y a pas de la route pour rejoindre Gaoua chef lieu de la Région et forcement pour aller sur Ouagadougou il faut passer par Gaoua. En plus avant cet nouveau agrément, la province offrait de l’or au Burkina. Pour parler des routes bitumées dans la Région du Sud-Ouest, il faut citer entre autres l’axe Ouagadougou- Gaoua frontière de la Cote d’Ivoire en passant par Kampti , l’axe Bobo-Dioulasso - Gaoua et Diébougou - frontière du Ghana en traversant Dissin et Ouessa
    . Je ne cite pas Dano parce que cette ville a eu la chance que l’axe Ouagadougou - Gaoua le traverse. Mais quand nous prenons les quatre provinces de cette Région, c’est une zone qui regorge plusieurs sites miniers en exploitation sans oublier que sur le plan touristique, élevage et agriculture elle est bien classée.
    Si nous devrons faire comparaisons avec des autres localités du Burkina Faso, il y a les provinces qui sont saturés dans les domaines des routes bitumées ou chaque département a des routes bien tracées et goudronnées. Alors, je crois que si nous devrons parler de l’émergence d’un pays il faut voir les domaines tels que les routes, l’éducation, la santé, la sécurité des personnes et des biens sans oublier l’agriculture et l’artisanat. Donc je ne suis pas contre qui que cela soi mais je souhaiterais que cela soit la transition ou le gouvernement du nouveau président qui sera élu le soir du 11 octobre 2015 fasse un geste pour bitumer les deux axes qui feront plusieurs retombés positifs dans l’économie du Sud-Ouest en général et en particulier le Burkina Faso à savoir l’axe Gaoua - Batié à la frontière soit le Ghana ou la côte d’Ivoire et l’axe Gaoua - Banfora en passant bien sur par Loropeni.
    ce message n’est pas destiné seulement à Saran Sérémé mais aussi à tous les candidats dans la course pour la conquête du fauteuil de Blaise COMPAORE tandis que l’équipe de notre arbitre SEM KAFANDO, Président du Faso,Président de la Transition doit commencer à poser la pierre avant que la nouvelle équipe du 11 octobre 2015 arrive pour achever le travail.
    Je souhaite la transition bonne mission et surtout d’être à l’écoute de nos braves patriotes.
    farmabagui1@yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:39, par wasiba En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Mne Saran, je vous respecte. Et comme le Dr. Somé l’a dit, le peuple veut enfin le sérieux. Vraiment on veut le sérieux et la discipline. Et il faut savoir dès présent éduquer ceux/celles qui vous entourent, pour qu’ils/elles sachent que même si vous êtes élue, ce n’est pas automatique qu’ils/elles aient des POSTES, s’ils/elles ne sont pas à la hauteur. C’est le gros problème dans les partis politiques.

    Mme Saran, l’article vous a cité en ces termes : "Le peuple est engagé vers un changement véritable et fera la part des choses entre les loups qui se sont déguisés en agneaux et ceux qui veulent toujours continuer à piller ce peuple qui a autant souffert". Mais sachez que le peuple ne fait pas la part des choses entre les deux. Le peuple les mets tous deux dans le même sac. Peut être aviez vous voulu dire autre chose...

    Bref, du courage !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:44, par Poybila En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Elle incarne le changement véritable et fait honneur à la Femme. Après Yennenga, Guimbi OUATTARA, voilà SARAH ; qui n’oublions dans l’histoire du monothéisme a été un modèle. Aussi il faut reconnaître qu’elle est la femme politique la plus engagée de l’Afrique francophone de ce début du troisième millénaire !! Bon vent à toi !!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:45, par beky OUEDRAOGO En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    beaucoup de courage a vous Mme sérémé. franchement je suis fier de vous. aller de l’avant ; Que Dieu vous protège surtout contre les difficultés. rassurer vous tout ira bien.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:51, par akoi En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    courage et bon vent à toi ; après le MPP et l’UPC c’est le parti qui a une visibilité réelle

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:57, par Désiré En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Bien dit Madame quand bien même Salif Diallo proclame la victoire du MPP parce que ce parti a les plus belles femmes du pays ! Oh ! Ce n’est pas une injure faite aux autres femmes qui se battent dans les autres partis comme cette AMAZONE de SARAN ! Elle est aussi belle et pourtant elle n’est pas au MPP. Les femmes Burkinabè belles qui ne sont pas au MPP, on en trouve des milliers et des milliers.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 09:09, par Zakaya En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Saran SEREME,un courage à la Yennenga,à la Guimbi OUATTARA.On t’a vu dans la lutte contre la modification de l’article 37 ;chose que bien d’hommes n’ont pu faire à l’image de ces mastodontes qui ont obscurci leur conscience pour des intérêts égoïstes.Un pays plein d’intellectuels mais dépourvus de sages ne peut qu’être le dernier des pays du monde car un porc même vêtu de beaux habits restent un porc.Le sage est celui qui vit pour les autres car il sait que la vie est éphémère et que Dieu lui demandera compte de comment il a vécu sur la terre.
    Comment comprendre que des individus à eux seuls puissent posséder des centaines de parcelles pendant que des vieux croupissent dans les non-lotis depuis des siècles.Il faut avoir une conscience d’âne mêlée d’une méchanceté absolue pour être ainsi.Que Dieu dans sa sagesse puisse nous enseigner à avoir la sagesse pour être utile aux autres et non à Satan.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 09:21, par king En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Une femme diriger notre Faso ? Jamais, en tout cas pas pour maintenant...

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 09:28, par m’nif En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Madame SERE,
    Il faut te battre comme tu peux. Ces hommes là, ne sont pas différents de toi sauf que par le sexe. Beaucoup, sont méconnaissables à la maison et ils veulent nous diriger. Des moins que rien, des cupides. Ils nous bernent pour avoir plus d’argent pour pervertir davantage cette société dans laquelle la morale agonise.La morale est même décédée.Je te conseille vivement de consulter avec encore plus d’attention ton mari qui est un très bon politicologue. Tu le sais bien !. Il va mieux t’orienter afin que tu puisses accéder plus facilement à Kossyam. Il faut lui demander de commencer déjà à préparer ton discours pour ton d’investiture. Il faut rehausser le rôle de la femme qui, actuellement est seulement considérée comme du bétail électoral et surtout des machines multifonctionnelles dans les foyers.
    Ce dont je suis sûr , tu seras au moins députée. Alors, bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 10:30, par ccc En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    SINON UNE FEMME DEVIENT PRESIDENTE AU BF, JE PRENDS LA NATIONALITE FRANçAISE

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 12:43, par Sans Faute En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    N’en déplaisent aux affamés d’hier !!! Saran SEREME sera bel et bien la candidate pour la présidentielle de 2015, des burkinabé épris de justice, de démocratie véritable, de partage équitable des richesses du pays et de l’égalité des chances. Et la victoire est assurée car tout le peuple veut le changement, le bon changement, le changement véritable et profond de la manière de faire des gouvernants burkinabé ; en un mot, les burkinabés en ont marre des promesses à la hyène.

    Saran SEREME, vas pour le perchoir car nous sommes avec toi !!!

    Que Dieu t’accompagne et te guide nuit et jour et qu’Il t’éclaire tout au long de ton règne du premier quinquennat 2015-2020 !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 13:54, par LASSINA SAGNON En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Félicitations au Burkinabè , notamment au CNT qui fait de son mieux pour la préparation de ces élections pluralistes . Si SARAN reste séreine au yeux ouverts du CNT, elle peut mériter et constituer une exception positive au nom de la démocratie moderne de l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014 . Pour ma part , en tant qu’un guide spirituel de la confrérie , je demande la main secouriste de DIEU pour un meilleur choix pour la présidence du Faso quelque soit le sexe , l’ethnie , la religion ou même l’âge . LA GLOIRE À DIEU l’Éternel INCONTESTABLE .

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 14:36, par LEILA En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Internaute 16, tu peux meme remettre ta nationalité burkinabé qui t’ a été donné cadeau.
    SARAN est courageuse et elle m’inspire confiance. Femme battante, nous allons te voter et tu seras notre présidente

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 14:38, par une Burkinabè déçue En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    aux internautes king et ccc, vos réactions me font honte. vraiment vraiment honte

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 17:08, par corneille En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    courage Sarah qu dieu t donne la force d continuer c combat que tu es entraine d mené

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 17:20, par corneille 1er En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    courage a toi

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 17:39, par YIRMOAGA En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    SARAN a raté sa chance d’être PF de la transition, par la faute de JEPH qui s’est opposé énergiquement par un communiqué laconique fustigeant la volonté du peuple qui avait conduit SARAN a se proclamer PF, pendant qu’elle aussi refusait de prendre seule cette décision. Le BF a raté cette opportunité d’avoir un gouvernement de transition qui allait beaucoup faire avec la détermination de SARAN. Les élections ne seront pas en sa faveur, peut être en 3éme position aux législatives, qui sait ? Du courage à elle pour une bonne alternance.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 23:04, par ouessal En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    CCC, c’est sur que les français te refuseront cette nationalité car eux, ils connaissent les droits de l’homme . Et la lutte pour l’égalité homme femme fait partie de leur programme politique. en entendant médite sur ce qui suit :"pensez vous normale que la femme soit mineure devant le droit et majeure devant la loi répressive ?"
    Madame SARAN, que le seigneur se lève dans votre vie et guide vos pas jusqu’ à la porte de KOSYAM. 

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2015 à 10:45, par m’nif En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    CCC, j’ai vraiment peur pour toi . IL me semble que tu veux rejoindre les jiadistes du nord Mali. Avec des gens comme toi, on risque de dériver et fouetter toutes les femmes de ce pays.
    Madame namba ! Il faut vite vous regrouper pour ligoter ce monsieur et tous ses semblables..

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2015 à 11:15, par wayi En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Ah ! Enfin les femmes se réveillent. Espérons seulement que Dieu te garde et te bénisse, si tu arrivais à avoir une parcelle de pouvoir, ne sois pas comme ceux qui étaient là avant toi. Nous avons soif de changement, de modernisation.
    Bon vent à toi !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2015 à 21:35, par kamifi En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Sacrée SSS. Bon vent à toi, la battante

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2015 à 00:35, par Tu verras ! En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    « ...Le peuple est engagé vers un changement véritable et fera la part des choses entre les loups qui se sont déguisés en agneaux et ceux qui veulent toujours continuer à piller ce peuple qui a autant souffert » : Cette phrase dit effectivement qui est Sara ; un loup déguisée parce que chassée et qui veut continuer de piller le peuple après plusieurs mandats de député. Tu as soupé avec Blaise, il est temps de céder la place aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2015 à 15:47, par sheck En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    bjr qu dieu te protège

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2015 à 16:01, par sheck En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    Yirmoga quel bell vision ti voi les chose comme mw ils sont trahis Saran sereme cetai un coup monter cntre ell par Zepherin et qelque menbres du cefop sinion Saran na jamain prie une tel decision seul pr gerer la transition mais l peuple a mal conprie croyent qu ces Saran qui a prie sa decision. mes dieu les voi tous ce sal ex cefop. regarder dans l cnt ya pas un depute PDC pourtant ell etait presente dns tt les marches et miting par lex cefop. on va pas les vote. Saran la chance es a toi tu sera notre presidente.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai 2015 à 10:53, par la bonte En réponse à : Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

    je vous préviens que saranh est femme battante et je sais qu’elle ne prend pas de décision inutile je ne suis pas de son parti mais j’admire son courage de lionne du Mouhoun.elle a la tête sur les épaules que dieu la protège contre les traites de dernier décisions

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés