Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

jeudi 7 mai 2015 à 01h38min

Une semaine après la marche de soutien au code électoral, Saran Séré Sérémé se remet en selle et galope dans la région du Sud-Ouest à la tête d’une forte délégation du parti pour le développement et le changement. A Gaoua puis à Diébougou, jeunes, femmes et anciens sont sortis nombreux le 2 mai dernier, pour entendre la nouvelle du « développement harmonieux, équitable et durable » tant prôné par le parti depuis le début de cette tournée nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Saran Sérémé dans le Sud-ouest : « Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections… »

La route pour Kossyam est bien tracée et à cinq mois de la présidentielle et des législatives, des citoyens semblent convaincus qu’une femme, en l’occurrence Saran Séré Sérémé peut évincer des hommes à la tête du pays. Tout comme ceux de la Gnagna qui avait accueilli deux semaines plutôt la délégation du parti pour le développement et le changement, les militants de Gaoua et Diébougou n’ont pas marchandé leur mobilisation. Sortis en grand nombre, ils ont acclamé leurs hôtes tout en leur réaffirmant leur ferme engagement à soutenir jusqu’au bout les idéaux du parti et à faire de leur candidate la future présidente du Burkina Faso. Et pour ce faire, le PDC aura besoin de bénédictions, lesquelles ont été données par les chefs coutumiers et religieux rencontrées lors de la tournée.

« Ce n’est pas le sexisme qui va diriger les élections. Ce n’est pas non plus l’achat de conscience. Le peuple est engagé vers un changement véritable et fera la part des choses entre les loups qui se sont déguisés en agneaux et ceux qui veulent toujours continuer à piller ce peuple qui a autant souffert », déclare Saran Sérémé. Et le chef coutumier de Diébougou d’enchérir en soutenant ceci « Ce n’est pas le sexe qui compte, c’est la conviction ». Et qui dit conviction dit avant tout audace, ténacité. Ces deux qualités, le chef de Gaoua les a attribuées à la présidente du PDC. Cette dernière a promis que son parti se battra avec l’ensemble des couches sociales responsables afin d’ « amener le Burkina Faso à dépasser l’émergence et à atteindre le développement harmonieux, équitable et durable ».

Quant au coordonateur régional, le Dr Maxime Somé, il a invité l’ensemble des militants à œuvrer pour l’implantation du parti dans tous les départements et confins du Sud-Ouest, car la réussite est au bout de l’effort, de la patience et du sérieux.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés