PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

mercredi 6 mai 2015 à 00h43min

Prévue pour être le dernier acte majeur du congrès extraordinaire tenu à Ouagadougou du 2 au 3 mai 2015, la mise en place d’un nouveau bureau du Parti pour la démocratie et le socialisme/Parti des Bâtisseurs (PDS/Metba) a été la pomme de discorde. Entre le consensus souhaité par Etienne Traoré (jusqu’alors vice-président du parti) et le vote suggéré par Philippe Ouédraogo, le fossé n’a pu être bouché. Et c’est le retrait d’une partie des congressistes qui en a résulté. Autour des tenants et aboutissants de cette situation à tout le moins paralysante, nous avons échangé avec les deux principaux protagonistes, Etienne Traoré et Philippe Ouédraogo.

PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

Naturellement, l’acte le plus attendu au cours de ce congrès extraordinaire était la mise en place d’un nouveau bureau auquel devrait incomber la dynamique de fonctionnement du PDS/Metba face aux enjeux électoraux à venir. Cet acte a été prévu pour clore ‘’en beauté’’ le congrès. Mais cette beauté n’a pu être au rendez-vous.
Tout a commencé lorsqu’un ‘’pré-bureau consensuel’’ concocté - par le bureau jusqu’alors dirigé par Etienne Traoré – pour être entériné par le présent congrès extraordinaire, a été contesté par certains des congressistes. Ces derniers exigent l’érection séance tenante, d’un nouveau bureau. D’où deux candidats, Etienne Traoré et Philippe Ouédraogo, s’affichent pour le poste de président du parti. Pour ce faire, Etienne Traoré dit avoir préconisé le consensus. Et ce, au regard de la « fragilité » du ‘’mariage’’ entre partis et dont le fruit majeur se rapporte à la naissance du PDS/Metba.

L’élu n’est pas en règle de ses cotisations
Et pour que ce consensus puisse jouer, il fallait un seul candidat. Malheureusement, les deux candidats invités à s’entendre afin qu’un d’eux désiste, n’ont pu s’accorder. Dans la foulée, le passage au vote pour désigner l’un des deux candidats, a été suggéré. Ce à quoi, Philippe Ouédraogo a applaudi. Par contre, son challenger réaffirmait son attachement à la désignation par consensus, des membres du bureau, y compris le président du parti. Ce dernier, après avoir vainement proposé de soumettre – durant deux ou trois mois - la mise en place dudit bureau à la réflexion, et venant à l’évidence que l’option du vote prendra le dessus, se retira de la salle pour, dit-il, « ne pas être complice de la cassure du parti ». Il aurait été suivi par des congressistes, « 1/10 » selon Philippe Ouédraogo. « Faux, plus que ça », rétorque Etienne Traoré avec la précision de se garder d’entrer dans une querelle de chiffre. Du reste, précise-t-il, « l’intérêt du parti réside dans le consensus et non dans la majorité ».
En tout cas, l’élection a pu se tenir, mais pas avec tous les congressistes. Ces derniers sont réunis autour du professeur Etienne Traoré. Déjà, confie ce dernier, « on est dans la séparation ». Et Philippe Ouédraogo – jusqu’alors membre d’honneur du parti - qui a ainsi été élu, « n’est même pas en règle de ses cotisations depuis 2012 », confie M. Traoré.
Aux dires du nouveau président, c’est « l’action future » d’Etienne Traoré « qui va entrainer ou pas la division du parti ». Et d’ajouter, « s’il se retire, ça va nous affaiblir ».

La réunification, à une seule condition
Mais le contact ne semble pas encore être rompu entre les deux hommes. Philippe Ouédraogo confie avoir convenu d’une rencontre avec deux personnalités proches du professeur Etienne Traoré. Et à l’en croire, il peut en personne, rencontrer M. Traoré « à tout moment pour échanger ». Ce dernier dit n’avoir pas l’intention de refuser cette rencontre ; mais, précise-t-il, « ça risque d’être très court ».
Et la seule condition dont la satisfaction peut encore réunifier le PDS/Metba, c’est, selon Etienne Traoré, de convenir avec le camp de Philippe Ouédraogo, de la mise en place d’un « bureau consensuel dans un délai de deux à trois mois ». En attendant, M. Traoré dit avoir envisagé des rencontres avec ‘’ses lieutenants’’ pour réfléchir à la forme dans laquelle le combat politique peut continuer à leur niveau.
Signalons que le PDS/Metba est issu de la fusion en date du 31 mars 2012, du PDS de feu Arba Diallo, du PAI de Philippe Ouédraogo, du Faso Metba d’Etienne Traoré, et de la Ligue citoyenne des bâtisseurs de Jean-Marie Sanou. Son prochain congrès ordinaire devrait intervenir en 2016. Mais le contexte électoral de 2015 a suscité la tenue de ce congrès extraordinaire qui a réuni environ « 250 délégués » autour du thème « Le PDS/Metba et les Forces progressistes face aux défis de l’après insurrection ». Et pour l’élection présidentielle à venir, la tendance au sein du parti – jusqu’à la « séparation » – était celle du soutien dans le cadre d’une alliance, au candidat d’un autre parti de gauche.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 mai 2015 à 00:45, par vérité no1 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Je suis Étienne Traoré !!!!!! Point barre ! Courage professeur, tous les forumistes vous soutiennent !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 01:22, par Tinguinbiga En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Pourquoi le concensus a tout moment— si on croit en la democratie, il n’y a rien contre le vote. Etienne Traore a tellement disserte sur la democratie, qu’on s’etonne qu’il claque la porte après avoir ete mis en minorite lors d’une election. C’est toujours etonnant de voir tous ces politiciens qui reclament des elections democratiques, et qui prechent le consensus au sein de leur parti !!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 01:36, par Karmiih En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Stricto sensu, Etienne n’ a pas raison de vouloir, de decreter un consensus pour retenir les elements du bureau entrant. Ca aurait pu etre l’ ideal mais a defaut de cela, la majorite l’ emporte, comme per les textes,. Mais la ou les choses coincent, pourquoi laisser passer un gars qui n’ est pas a jour de ses cotisations ? Il ne fallait meme pas ca, pour commencer. En plus, un membre d’ honneur qui se comporte en deshonorable. Pour le reste, je ne defends pas des partis bolcheviques qui ont fait couler le sang de Burkinabe en premier dans ce pays. Nezien, Yorian, Guiebre Fidele, 2000 instituteurs licencies, certains se sont pendus, les 7 supplicies du 11 mai avec comme tete de liste Colonel Didier Tiendrebeogo, Premier Maire de Ouaga, vous serez venges. Justice sera faite.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 01:37, par kabila En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Encore Philippe. Le meme qui avait eu maille a partir avec soumane. Celui qui avait enterre le pai. Pdt qu,on parle de renouvellement de la classe politique, voici qu il revient. Chacun veut manger vu que les elections approchent. Dommage

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 03:14, par Yusuf En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Le Pr Etienne Traoré est bien connu par sa réflexion et ses immenses contributions en matière politique mais si tout cela n’est pas pris en compte, vous voulez quoi ? Il faut quand même pour une fois reconnaître les capacités intellectuelles du philosophe. J’aime ce politologue pour son humilité. Il hait la fourberie, le manque de confiance et la médiocrité. Il est honnête et il faut bien en tenir compte.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 05:13, par TONNERRE En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Cela n’étonne personne. Ce n’est pas la première fois que nos soi-disant politiciens se querellent pour des postes de responsabilité aboutissant le plus souvent à la création de nouveaux partis politiques (de trop). On devrait se retrouver plutôt sur le terrain de la mésentente sur le projet de société

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 05:25, par vérité no1 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Même si Philippe Ouedraogo était mon papa, j’allais supporter le professeur Étienne pour plusieurs raisons :
    Primo : Il a ouvertement combattu l’article 37 pendant que l’autre jouait à l’équilibriste pensant que l’article 37 allait être modifié.
    Secondo : Le professeur Étienne inspire confiance pendant que l’autre est flou.
    Tertio : Étienne a un passé qui n’est pas tacheté de querelles politiques.
    Ma conclusion est la suivante : Quelqu’un qui aime le Faso doit supporter le professeur Étienne.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 06:27, par wonou En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Philippe Ouédraogo n’est pas un rassembleur. Souvenez - vous de ce qui s’est passé au sein du PAI dans les années 1998. Il était membre d’honneur de ce parti et profitant d’un comité central, il avait manoeuvré pour contrainte à la démission la direction du PAI. La suite on la connaît : une interminable bataille judiciaire qui a abouti en réalité à la disparition du PAI puisque Philippe Ouédraogo et les siens l’ont auto - dissout pour créer autre chose. Mais quelle perte pour la mémoire politique du pays. Et le revoilà ! !!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 06:45, par Tianbwara En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    L’heure n’est plus à la pagaille mais plutôt à l’entente et un bureau consensuel serait l’idéal. On va où là ! Un président précédemment "membre d’honneur" qui n’est pas en règle de ses cotisations !? Quelle honte pour mon parti. Le vieux va se retourner dans sa tombe. SVP laisser le reposer en paix. Sinon il sortira vous présenter le carton rouge. Vous connaissez la malédiction que porte ce carton !? Demandez à l’autre ! Nous connaissons les intentions de ceux qui soutiennent Philippe O : ce sont les mêmes -intentions- là. Nous n’allons pas être complices de la cassure de l’héritage.
    Professeur NABABIO ho TIANBWARA ! Tous les Nababioïste à la mobilisation !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 06:46, par BOKOUM En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Attention au virus de la division.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:05, par yamame En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Pourquoi Professeur refuser l’election ? C’est facile le consensus. Revoyer votre stratégie

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:17, par David En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Du courage Mr ouedraogo, ne vous laissez pas embrouiller par les arrivistes, on vous soutien

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:27, par phoenix En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Etienne ne peut que s’en prendre à lui même. Il a passé le temps à faire des déclarations hasardeuses pour un oui ou pour un non, ce qui fait installer le doute quant à ses choix politiques. Il a perdu. Tant pis pour lui. Encore une victime collatérale de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:30, par relwind En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    M.Traoré revenez à de meilleurs sentiments. Ce n’est pas parce que vous étiez vice président que la présidence doit vous revenir. Pourquoi réfuser la règle élementaire en démocratie : le vote pour départager.Reconnaissez la hauteur de vue de Phillipe O. : accepter fusionner un parti historique comme le PAI dans un regroupement sans contrepartie. Vous, étiez vice président et la particule Metba vient du nom de votre ancien parti.La présidence doit revenir à Phillipe O.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:33, par Sansan Pagnibté En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Philippe Ouédraogo à son avenir derrière lui.....il est toujours sources de division.....rappellez vous du PAI....entre lui et Adama Touré....puis Soumane Touré....et même feu Arba Diallo....c’est bon comme ça vieux père.....ne continue pas à deviser les burkinabés....

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:36 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Philippe Ouedraogo contre Soumane Touré autour du PaI aujourd’hui encore Philipe contre Etienne autour du PDS/Metba.!
    Ahbas !!!!! il est temps pour certains de se reposer quand c’est 2 cas en français on met "s" et ça fait dejà bcp.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:42, par best of best En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Vous aussi arrétez c’est qui etes divisez à chaque fois

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:50, par Athos En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    soyons serieux !!!!
    Monsieur Traore, fallait vous oppose a la candidature et non aux resultats !
    Ceux qui se sont exprimes , l’opn fait librement...
    soyez bon perdant !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 07:58, par Transition En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Prof Traoré enfin, vous nous laissez découvrir votre vrai visage un démocrate qui n’aime pas le vote.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 08:08, par loi 013 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    je suis sûr qu’il aura entente vu la hauteur d’esprit des deux protagonistes. De grâce agissez en pensant aux intérêts du parti et non a vous, feu Arba fut un bon leader donc ne gâtez pas tous ce que vous avez bâtis ensemble.
    soyez toujours complices comme cela était le cas avec Arba, ne tuez pas le parti comme le CDP est mort, donnez le bon exemple aux jeunes générations. merci et bon vent au PDS/METBA pas au PDS, au PAI ou au METBA.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 08:16, par wasiba En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    N’importe quoi ! Vous voulez, pour les élections à venir, apporter votre soutien dans le cadre d’une alliance au candidat d’un autre parti de gauche. Et vous vous "déchirez tout de même". Si vous vous querelliez parce que la parti lui-même voulait présenter son candidat, là je pouvais comprendre. N’importe quoi et encore n’importe !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 08:25, par wasiba En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    N’importe quoi ! Vous voulez, pour les élections à venir, apporter votre soutien dans le cadre d’une alliance au candidat d’un autre parti de gauche. Et vous vous "déchirez tout de même". Si vous vous querelliez parce que la parti lui-même voulait présenter son candidat, là je pouvais comprendre. N’importe quoi et encore n’importe !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 08:28, par wasiba En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    N’importe quoi ! Vous voulez, pour les élections à venir, apporter votre soutien dans le cadre d’une alliance au candidat d’un autre parti de gauche. Et vous vous "déchirez tout de même". Si vous vous querelliez parce que la parti lui-même voulait présenter son candidat, là je pouvais comprendre. N’importe quoi et encore n’importe !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 08:44, par Elda En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    C’est quoi ça encore ? vous ne faites pas honneur à l’illustre Arba Diallo. Vous ne pouvez pas taire vos égo pour le bien du parti. Vous vous ridiculisez tout simplement. J’ose espérer que le bon sens vous ramènera sur la bonne voie.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 09:12, par scout En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Voilà la vérité sur le nouveau code électoral que Etienne Traoré veut améner au PDS/Metba. C’est aux progressiste de désigner les responsables du parti Mr Traoré si vous êtes aussi populaire de quoi avez peur c’est de cette manière que vous avez conseillé les gars de la transition d’exclure des gens que le peuple pourra élire parce qu’ils sont populaires. La démocratie c’est le peuple et non le consensus à la Etienne traoré. Mr Traoré allons seulement aux élections pour avoir un bureau exécutif accepté de tous les militants pas d’exclusion.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 09:28, par Le Vigilent En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Vraiment Philippe ne cessera jamais de décevoir ! Un président d’honneur et de surcroit non a jour de ses cotisations qui se faire élire président du parti !!! C’est la logique du système de Blaise Compaoré qui a admis des faux pour valider les candidatures de deux (2) magistrats et d’un repris de justice aux couplées de 2012. Les statuts et le règlement intérieur du PDS/METBA s’appliquent a tous sauf au sieur Philippe Ouédraogo tout comme nos deux magistrats et l’imminent repris de justice ne se sentaient pas concernés par les textes fondamentaux du CDP ni par les dispositions du Code électoral.
    Qui nous dit qu’a la place de Blaise Compaoré, Philippe Ouédraogo n’aurait pas fait pire qu’une modification de l’article 37 de notre constitution ? Je ne me souviens avoir entendu ou lu Philippe Ouédraogo a propos de la modification de l’article 37 alors que des personnalités non membres de partis politiques ont eu le courage de se prononcer publiquement sur la question. Il a gardé un silence complice dans l’espoir peut-être d’être appelé a la soupe si Blaise Compaoré parvenait a modifier ledit article pour instaurer son pouvoir a vie. Philippe pourrait être nommé "ministre d’état sans portefeuilles mais abondamment feuillu".
    Honte a Philippe et a ceux qui ont soutenu sa candidature illégale a la présidence du PDS/METBA !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 09:42, par BILI-BILI En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Tous les mêmes , de vieux Politicards !! Mais à comparer PHILIPE à ETIENNE, je préfère ETIENNE, parce que le premier lui c’est un doubleur .. une vraie peste .. toujours sources de division...rappelez vous du PAI..entre lui et Adama Touré...Soumane Touré et même du vieux Arba DIALLO !!! Et je ne pense pas que tous ces gens aient torts !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 10:25, par ATS En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Intervenant N°1, moi j’ai un problème.Quand deux politiciens burkinabè d’un même parti
    se querellent, c’est toujours une question de leadership. Où mettons les idéaux (du parti et/ou de soi s’il y en a) ? Quels exemples peut-on donnee aux jeunes ?
    L’autre fait que j’ai remarqué c’est que là où se trouve Philippe, il y a toujours des querelles. Hier c’était avec Somane Touré (PAI), aujourd’hui avec Etienne Traoré ; ça comme à bien faire. On dirait qu’il n’est pas né pour s’entendre avec les autres. Moi j’aimerai connaître l’ambiance familiale le concernant pour corroborer ou pas mes propos. si c’est nécessaire qu’il se remette en cause qu’il le fasse pour le bien de tous. Quand à Etienne Traoré, il doit avoir une hauteur de vue et de comportement beaucoup plus que ça pour un homme de son rang. Moi j’attendais beaucoup plus que ça de lui. C’est valable aussi pour les autres politiciens ou hommes politiques du même accabit.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 10:38 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Pr. Traore a ouvertement combattu la revision de l’article 37. Phil a donne son fils en mariage a une fille de LAT et celui-ci est directeur d’escale de Air Burkina (aeroport).
    Air Burkina est chapeaute par Sanoh dont les accointances avec la famille Compaore ne sont plus a presenter. Entre les deux qui est l’authentique opposant ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 10:40, par Sage En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    je pense que dans un même parti ou même groupe d’une manière générale, le consensus est la meilleure formule pour éviter les cassures. Le vote ne peut venir qu’entériner le consensus ; mais aller au vote sans consensus préalable comporte beaucoup de risque. Parce que avec le vote, vous croyez avoir régler un problème ; en réalité c’est une vision à très court terme ; parce que les "perdants" s’ils ne décident pas de quitter le groupe, continueront de mettre les bâtons dans les roues des "gagnants" ou dans le meilleur des cas, s’abstiendront de travailler pour le parti. Je pense qu’on ne devrait choisir le vote que si l’on a pas le choix et qu’on est obligé de prendre une décision séance tenante ; tel ne semblait pas être le cas ici.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 11:01, par ledoux En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Pour ce qui est de cette situation, je pense que chacun a sa part de responsabilité. M. TRAORE, semble jouer a la démocratie et O. Phil, s’il ne divise pas en tout cas rassemble moins. La sagesse doit être jouée juste pour permettre a notre père A H DIALLO de dormir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 11:03, par Loobo.Y. En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Démocrtes de mon oeil, aucun tenor ne veut ceder sa place, comment l’alternance va t-elle se faire alors ? je tire mon chapeau au Pr Laurent BADO, qui jusqu’à présent est le seul démocrate de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 11:17, par zak En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    on cherche le consensus qd il y a un problème. pourquoi en chercher avant le problème ? du moment où il y a des militants et des candidats, on vote. pourquoi voter un bureau consensuel où Etienne Traoré est le président ? la démocratie, ce n’est pas du consensus mais le pouvoir de la majorité. Etienne Traoré veut rester président à tout prix. C’est pour ça qu’il a mis la femme de Phillipe et la fille de Arba Diallo dans son bureau pensant que ça pèserait. C’est un peu du Blaise Compaoré à petite échelle mais du blaise quand même

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 11:36, par rendzo En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    arrete de nous distraire.les autres se preparent deja sur le terrain

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 12:22, par Sage En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Internaute 25, j’ai un problème avec votre qui approche qui consiste à la limite à attendre qu’il y ait crise avant de trouver un consensus ; il faut analyser et anticiper. Vous pensez que dans les groupes (parti ou autres groupes) , les gens se rencontrent et spontanément votent pour désigner les responsables ? j’en doute fort. Les tractations se font bien avant. Vous êtes du même groupe, avez 1 poste convoité par plusieurs ; qu’est-il sage de faire quand il y a un réel risque de cassure ? on essaie de trouver une solution avant ; quand ça ne fonctionne pas et qu’on est pas obligé de décider sur place, on reporte la décision, le temps de trouver une solution ; le vote direct ne devenant que l’ultime solution. N’avez-vous jamais vu ou participez à des réunions qui ont été suspendues pour trouver une solution alors qu’on aurait pu voter directement ? Ce que vous proposez peut se faire mais ne soyez pas surpris d’être de voir le groupe disloqué.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 12:52, par bêeblaada En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Avec de tels comportements, vous vous étonnés que BLAISE C.veuille modifier l’article 37.
    Ce n’est que de l’égoïsme qui puisse expliquer un tel comportement. Comment pourrez vous convaincre la jeunesse que vous êtes différents de ceux qui sont partis ? Du n’importe quoi ? il faut savoir partir au bon moment.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 13:23, par fbambio En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Vraiment de l’irresponsabilité !
    Le vrai consensus, c’est le vote ! C’est parce que Etienne sait que ça l’arrange pas qu’il a claqué la porte ! Vous avez chassé Blaise Compaoré en disant qu’il veut s’éterniser au pourvoir et maintenant tout le monde veut se maintenir au pouvoir comme lui. Hahahahhahaha...

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 15:03 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    @Post n0 qui s’ arroge le pseudo de Tonnerre. Je t’ai deja mis en garde contre les vols de pseudos. Tout le monde sait qui est Tonnerre. D’ ou tu sors avec ce Pseudo ? Quand meme ! Simple Pseudo aussi, il faut voler ? Les burkinabe sont - ils si mal inspires ? Tonnerre n’est pas une marque deposee mais pourquoi voulez - vous semer la confusion dans les esprits ? Professeur Etienne, pourquoi avez- vous laisse des vieux cacochymes revenir en force alors qu’ ils ne paient meme pas leur cotisation ? En quoi meme il etait un membre honorable s’ il ne pensait meme pas a donner les moyens financiers a son parti ? Comptait- il sur les 30 millions de blaise comme le PAREN pour que le parti meme ses activites ? Pourtant le premier a sortir de Polytechnique n’ est pas a 25 mille francs pres. Depuis la lutte contre le Guinarou de Ziniare, on n’a pas vu Philippe Ouedraogo du tout. Mais voila que Blaise parti, il rameute le troupeau tribal ;iste pour se mettre en pole position. J’ avoue que j’ ai beaucoup de respect pour Professeur Etienne Traore. Il a toujours refuse de manger des saletes alors meme qu’ il en avait la possibilite a plusieurs reprises. Respect, Prof. Vous etes valablement valable et vous etes l’ Intellectuel de l’ Annee. Et aussi l’ homme politique le plus constant dans ce pays. Philippe, il faut que vous le sachiez une fois pour de bon : Mossi, lobi, bwaba, bissa, samo, gourounsi, on s’ en fout. On veut seulement des hommes integres car le salut du burkina ne viendra pas d’ une ethnie mais d’ hommes et de femmes qui aiment leur patrie.

    Tonnerre, LeVrai

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 15:10, par Phillippe Pingre Radin En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    POurquoi meme vous avez laisse participer au vote quelqu’ un qui n’est pas a jopur de ses contributions ? Philippe Pingre Radin.

    PPRement, Votre

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 15:17, par pazougnam En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Soutenir le candidat d’un parti de gauche pour à la fin exiger des postes. Le MPP à ce que je sache n’est pas un parti de gauche. Aussi, pour apporter votre soutient utilement à un candidat, il faut avoir un poids politique sur l’échiquier national. Chose que ce parti après la mort du leader Harba Diallo n’a plus. Le parti qui va vous accepter a bcp à perdre qu’à gagner. Il me semble même que cette option vient tardivement car les jeux sont fait dans les partis qui peuvent gagner le pouvoir. Si un chef de parti n’arrive pas à se faire élire comme conseiller municipal dans son fief, quel apport peut-il donner ? Ce sont les militants que vous trompez tout le temps. Ce même problème va arriver aux Sankaristes s’ils n’y prennent garde. Là aussi il y’a des partis qui existent seulement par leur nom. Incapables seuls de mobiliser une mouche mais quand ils se retrouvent dans une coalition c’est eux ou rien.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 16:13 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    ce philippe ouédraogo a une tête de merdeux terroriste. faut le neutraliser pour de bon.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 16:14, par léveillé En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Internaute 29 !!c’est la 1ère fois de ma vie que j’entends au Burkina,que quelqu’un a donné son fils en mariage à une fille,vous êtes vraiment pitoyable !est ce que vous connaissez bien Philippe Ouedraogo ???pourquoi parlez vous d’opposant authentique ???avez vous oublié les manigances de l’ancien pouvoir pour casser le PAI ???jusqu’à faire fabriquer un faux journal officiel pour couvrir Soumane Touré qui était leur complice à l’époque...évitez de descendre aussi bas dans ce débat.laissez les enfants en dehors de ce débat politicien

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 16:17, par yesgo En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    trêve de jérémiades prof, on comprend vos déceptions, vos soupirs, votre désillusion, mais c’était qu’en même gros que de confier à un individu fut-il philosophe hors paire (A PROUVER), champion des déclarations fracassantes sans fondement, manipulateur à souhait qui trompe la jeunesse en prenant des libertés avec l’histoire (modification de l’article 37 assimilé à un crime nazi !) c’était gros disais-je de laisser à un tel individu les rennes d’un parti qui pour l’histoire aura contribué sous son format originel (le PAI), à former une conscience nationaliste et progressiste dans notre pays. C’est vrai que la pratique du pouvoir par le parti historique PAI sous l’ère de la Révolution SANKARISTE fut douloureuse (conf. licenciement des instituteurs), mais nous n’oublierons pas que la première résistance contre la DICTATURE SANKARISTE vint du PAI, dont l’un des cadres les plus emblématiques (Tonton SOUMANE où êtes-vous ?) paya de sa liberté une durée de captivité au dessus de la moyenne de la durée du pouvoir Sankariste. Nous sommes de ceux qui pensons que si la faucheuse n’avait pas emporté le charismatique Arba DIALLO, il aurait adopté un profil moins bête dans la question de l’exclusion dont Etienne TRAORE s’en est fait champion et qui, toute proportion gardée, finit par en être victime. Ceux qui soutiennent le Prof par principe sont exactement comme les supporteurs d’un club de football ; seule la passion pour leur équipe les guide et un joueur de leur camp a beau commettre une faute lourde, c’est l’arbitre qu’ils traitent de parti pris et d’aveugle. Très peu d’ailleurs de partis disposent de militants sous nos cieux, ils ont tout au plus des supporteurs qui de toute évidence sont privés de tout esprit critique. Pour eux c’est noir ou c’est blanc. Les cotisations sont l’un des premiers actes d’affiliation à un parti, mais pour autant, à moins que ce parti ne fonctionne comme un club informel (un grin), il y a, dans son bureau, une personne chargée de la collecte des contributions et à qui incombe le devoir de recouvrer ce que doit chaque membre. Combien sont-ils, les burkinabé qui volontairement se lèvent pour aller remettre sa cotisation dans un parti, une association, non pas parce qu’il ne le veut pas mais parce que culturellement il pense naturel que c’est à celui qui veut son argent de venir vers lui ? De ce point de vue, le fait que monsieur Philippe ne soit pas à jour de ses cotisations ne doit pas l’empêcher de briguer la présidence de ce parti. L’autre fait troublant est le soupçon qui pèse sur le Prof quant à des velléités de vassaliser le PDS/Metba au MPP dont tout le monde sait que c’est loin d’être un regroupement de personnes softs. Je vois rougir les supporteurs du MPP, mais que voulez-vous, si vous avez pour dirigeants Emile PARE dont Trente millions (impôts des Burkinabé) ont suffi pour déclencher une guerre civile avec usage d’armes non conventionnelles (OBU) contre un autre prof, champion de la morale mais souillé dans la même affaire, Seydou ZAGRE, chargé des consultations, lui l’expropriateur du vieux YAMEOGO et dont l’acte avait suscité un vif émoi à travers le pays, alourdissant le passif de Blaise COMPAORE, Simon COMPAORE qui n’en finit pas d’escalader les murs (émeutes liées au port du casque), ou de se faufiler dans des trois (six ?) mètres (escapade du 07 avril), Salif DIALLO, la vengeance personnalisée (adversaires pris pour débris !), Rock Christian KABORE, incapable de démettre son DIRCAB pris en flagrant délit de spéculations foncières aggravées du fait de sa position, etc. etc. Et dire que c’est à ce parti dont les Dirigeants pour l’histoire sont ceux qui 25 ans durant pour certains, 26 ans pour d’autres ont mé(conseillé) Blaise, usé, juré, puni, tué en son nom, c’est à ceux-là que notre philosophe a voulu confier le destin de personnalités de la trame de Philippe O., I. KONE, Mme BAMBARA (la mère de l’autre, le plus propre des balayeurs !). Le deal a échoué, alors prof, retournez à vos abstractions et laissez le PDS/Metba grandir dignement ou si vous le voulez, mourir dignement ! Webmaster, Webmaster, P A R D O N !!!
    Troisième post et j’attends de me convaincre que vous préférez les intervenants qui insultent à ceux qui instruisent.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 17:08, par yamsoba En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    consensus pour consensus, donnons tout simplement la présidence du Burkina à Benewendé Sankara par consensus, le seul politique patriote qui n’a jamais mangé à la table de blaise et évitons de gaspiller des milliards pour les élections.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 17:34, par CB En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Au sein d’un parti, le consensus reste la voie royale pour rassembler tout le monde. Dans le cadre de votes, les perdants deviennent généralement des opposants. Oubien ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 18:47, par CHEIKH En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Quant à moi, je pense tout simplement qu’on ne peut quand-même pas gagner sur tous les fronts. Hier Philippe Ouédraogo gagnait contre Soumane Touré ; donc aujourd’hui, il faut quil accepte de perdre contre Etienne Traoré, même si les contextes et les thèmes sont différents. Quoiqu’on dise lorsqu’on est responsable, il faut savoir projeter autour de soi, l’image d’un homme de concession,et non celle d’une personne intransigeante

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 19:02 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    ceux qui sont contre MrTraore sont des pro CDPistes et j les comprend ; sinon comment comprendre qu’un ancien deserteur d’un parti politique pour mesentente a propos de sa presidence, un des pilleur d’or du BF et enfin un qui n’est meme pas a jour vis à vis des cotisations du parti puisse j’ai nommé etre preferé que ce brave Mr qui a combatu ouvertement une dictature de 27ans. on avis dans tout ca c’est phillipe a surrement comrompu les membre du parti par son sale argent. courage a Pr ETIENNE TRAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 19:57, par ANONYME En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Avant on disait que c’est le Blaise Compaoré qui était à l’origine de la division des partis d’opposition afin de mieux régner. Maintenant qu’il n’est plus là, nous voyons maintenant le vrai visage de nos politiciens

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 23:27 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Ils turbulent pour ça et passent leur temps à salir les autres. Voilà la vérité sur des vieux, incapables de rassemblés, prêts à sauter dans la soupe que Arba DIALLO a préparée sans pouvoir goûter. Des chicaniers de quartiers, accrocs des réseaux sociaux pour étaler des adjectifs et des superlatifs d’injures sur le régime COMPAORE, alors que si on leur laissait le pays, il brûlerait ! Pardon, faut changer un jour. Si c’est pour avoir des hommages mérités au chant du hibou, ne vous en faîtes pas, ce sera fait. Donc pas la peine d’offrir un spectacle aussi lamentable sur la tombe de Arba. On a toujours nos balais !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 00:06 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Bis bis bis : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?, 6 mai, 11:03, par Loobo.Y.
    Démocrtes de mon oeil, aucun tenor ne veut ceder sa place, comment l’alternance va t-elle se faire alors ? je tire mon chapeau au Pr Laurent BADO, qui jusqu’à présent est le seul démocrate de ce pays. Meme dans les syndicats , chacun tire la couverture

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 08:17, par le grand benn En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    VOUS SAVEZ MOI JE SUIS PDS DEPUIS ET MEME CANDIDAT AUX LEGISLATIVES PASSEES. C’EST PHILLIPE QUI A FAIT FOIRE LES CHOSES EN UTILISANT PLUS DE 40 MILLIONS POUR CONFECTIONNER LES PAGNES. DEMANDEZ A N’IMPORTE QUEL MILITANT DU PDS/Metba IL VOUS CONFIRMERA.PHILLIPE DOIT ALLER A LA RETRAITE

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 09:02, par mashoud En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Je suis Étienne Traoré

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 10:56, par somet En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    tous ses hommes qui se disent politiciens nous font honte au Burkina car manque de vision. il ne font que raisonner par leur ventre. des s’saprophytes quoi. c’est connu dans toutes les associations aussi petites soient-elles. un membre d’honneur ne peut pas devenir un Président d’une association parce que tout simplement il est un sapatisant. ca c’est du n’importe quoi.
    ce Monsieur de Philipe OUEDRAOGOG n’est pas un homme sérieux. on l’a vu avec les querelles qu’il y a eu avec SOUMANE TOURE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 11:40 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Philippe montre qu’ il est un veritable poison. En plus, il fait partir des voleurs du sous- sol burkinabe avec Kader Cisse, Francois Compaore, Salif Kabore, Pierre Tapsoba, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2015 à 15:12, par sceptique En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    De toute les façons, après Thomas Sankara moi je n’attends plus rien d’un Politicien au BF. Mangez-vous je m’en fou.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2015 à 13:13, par yesgo En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Humm, Si avais connu et pratiqué SANKARA, tu te serais calmé mon frère sceptique. C’est Dieu qui nous créé tous ces problèmes en créant la politique et surtout le politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2015 à 11:29 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    honte a vous qui deshonorer la memoire de l’illustre HARBA DIALLO

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2015 à 13:09, par wedaga En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    J’invite le professeur Traoré à rompre définitivement et à rejoindre rapidement les SANKARISTES. On a besoin de lui pour aider à éclairer

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2015 à 17:15 En réponse à : PDS/Metba : Jusqu’où ira la querelle de positionnement ?

    Toi Yesgo ooh ou bien le LeFosseSceptique, ooh, vous etes des tares politiques. Sankara avait bine dit qu’ apres lui, il y aurait des milliers de Sankaristes. La preuve a ete faite par 4 quand le 30 et 31 octobre on a chasse l’ homme qui a invite dans le cercle de l’ OMR, un vrai analphabete inculte qui ne peut meme pas mettre deux phrases coherentes de bout en bout malgre 27 annees a cotoyer le gota du monde politique alors que des Bongo, simples certifies, toisent les journalistes. Pitie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés