CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

lundi 4 mai 2015 à 23h18min

Ça ne va pas à la Convergence patriotique pour la renaissance /Mouvement progressiste (CPR/MP). Lancé officiellement le 17 janvier 2015, des démissions se sont annoncées avant même que le parti n’obtienne son récépissé le 16 avril dernier. C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée dans l’après-midi de ce lundi, 4 mai 2015 à Ouagadougou par Amadou Tapsoba, premier secrétaire national du parti, Désiré Guinko et Désiré Kaboré (tous membres de l’organe dirigeant) avec pour principal objectif, annoncer leur « démission » du parti, créé pour porter la candidature du directeur de Cabinet de la Présidente de l’Union africaine, Jean-Baptiste Natama.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par  les siens ?

Avec eux, « quatre autres camarades » dont ils promettent publier, les jours à venir, la liste. Pourtant, c’est le 17 janvier 2015 à Ouagadougou, que la Convergence patriotique pour la renaissance /Mouvement progressiste (CPR/MP) a officiellement annoncé son arrivée sur la scène politique nationale avec pour objectif de porter solennellement la candidature de Jean-Baptiste Natama à l’élection présidentielle d’octobre 2015. A cet effet, un appel avait été lancé par les géniteurs de ce nouveau-né à Jean-Baptiste afin qu’il soit le porteur de leur aspiration, en prenant part à la course pour la magistrature suprême. Appel qui, disent-ils, n’a jamais eu de réponse de celui-ci.

« Identifié par une certaine jeunesse progressiste et panafricaniste, le sieur Natama devait apporter des réponses claires aux aspirations légitimes de bien-être des populations burkinabè », a situé Amadou Tapsoba dans la déclaration liminaire avant de constater qu’« après avoir suscité un espoir et réussi à mobiliser des centaines de personnes pour la conférence de lancement du parti le 17 janvier 2015, le soufflet est vite retombé ».
.
… Et pour causes ?

Plusieurs reproches ont été dressés par les « démissionnaires » pour justifier leur « départ » du parti. Une « mauvaise organisation du parti », l’« absence de moyens financiers », le « silence du sieur Natama quant à l’appel lancé par la CPR/MP mettait tout le monde dans l’embarras et installait le doute au sujet de sa propre motivation ».

En clair, Amadou Tapsoba et ses « camarades » reprochent un « compartimentage » qui s’est traduit par l’instauration d’une gestion compartimentée des ressources qui devaient être mises au service du parti. « Chaque acteur était en lien direct avec le sieur Natama qui donnait les directives sans aucune information ou consultation des autres acteurs. Fonctionnement caractéristique d’un individu qui veut régenter une organisation. Les rencontres sont individualisées. Les consignes ne sont pas concertées. Aucun consensus réuni dans les décisions prises. Chaque individu est un pion de l’échiquier et le sieur Natama en est l’unique joueur », soutient Amadou Tapsoba. Ils disent constater également une « caporalisation » qui ramène la vie du parti à Jean-Baptiste Natama, auxquels s’ajoutent un « népotisme » et une « cooptation » de personnes qui ne partagent pas les idéaux du parti.

Sur le plan financier, ils déclarent que la gestion des finances du parti « souffre d’une illisibilité criarde et d’une opacité à nulle autre pareille. Une trésorière à la botte de son adjoint et de personnes n’appartenant pas au SEN ». Bref, ils dénoncent une « gestion anarchique du parti ». Une situation qui, confie le premier secrétaire national du parti, avait conduit certains militants à vouloir rendre le tablier avant même l’obtention du récépissé. « Pour ne pas faire désordre, je leur ai demandé de m’accompagner jusqu’à la reconnaissance du parti. Une fois le récépissé obtenu, je leur signifié leur liberté de partir ou de rester », a-t-il soutenu.

« Nous sommes attachés aux valeurs issues de l’insurrection »

Pour les conférenciers, depuis le lancement officiel du parti, aucune structure n’a été installée dans le pays. Ce qui aurait contribué à démobiliser les militants, « faisant de la CPR/MP une coquille vide ». A en croire les « démissionnaires », leur adhésion à la CPR/MP tient à ses idéaux de justice, d’intégrité, de dignité et de changement pour le Burkina. Déplorant que les choses ne se passent pas comme ce qui avait été dessiné.

« Nous avons quitté le parti parce qu’il est aussi de connivence avec l’ancien régime. (…). « Notre SEN (Secrétariat exécutif national, ndlr) est une poubelle qui a accueilli des gens du régime déchu. On ne peut pas renaître avec des gens qui ont pillé le pays pendant 27 ans », ajoute Désiré Guinko à la liste des causes de ce départ. « C’est nous qui avons fait le parti », a poursuivi M. Guinko. « Nous sommes attachés aux valeurs issues de l’insurrection. Nous allons déposer vos valises aux côtés du peuple », a-t-il souligné. Selon ce dernier, qu’ils apportaient leur soutien au code électoral, certains membres de l’organe exécutif organisaient des jeunes pour manifester contre son adoption devant le Conseil national de la transition.

Ils voient aussi à travers leur ‘’retrait’’, non seulement un « refus de vénération d’un individu » mais également une opposition à une sorte de prostitution idéologique qui se traduit, expliquent-ils, par une accointance entretenue entre leur désormais ancien parti et des partis comme la NAFA, le CDP, l’ADF/RDA et des réseaux de Blaise Compaoré. Pour eux, il est inconcevable qu’un parti d’obédience sankariste entretienne de tels liens.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 mai 2015 à 23:21, par vérité no1
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    On doit voter une loi pour sanctionner le nomadisme politique ou du moins le changement d’un parti politique à un autre dans la même année. Les gens viennent dans les partis avec un seul objectif : Se remplir les poches et si cet objectif n’est pas atteint, alors on démissionne. C’est vraiment déplorable et cela est peut être du à la pauvreté ou la mauvaise foi, je ne sais plus. Oui, c’est Hermann qui a inauguré ça et c’est ça qui a emporté sa carrière politique !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai 2015 à 23:25, par vérité no1
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    J’ai fait le Mali, la Guinée, le Sénégal, les deux Congo, le Niger, le Togo, la RCI on parle pas mais je n’ai jamais vu un tel nomadisme politique ! ABAS ZOE WENDE !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 01:54, par biriki
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Pauvres jeunes, c’est bien vous qui avez fait le culte de personnalité autour de natama. Vous venez encore vous en plaindre. Un peu de logique ne vous fera aucun mal...sauf si vous n’êtes pas des humains !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 02:08, par Paul
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Du n’importe quoi toutes ces accusations. La seule vraie raison, ils pensaient se remplir les poches avec Natama et comme ça marche pas il faut sortir de grosses accusations. Vous êtes sans conviction mes chers. Dire que tous ses gens qui se promènent de parti en parti juste pour leur ventre espèrent nous gouverner. Â ce rythme notre misère ne fait que commencer. Aucun parti qui se respecte ne devra vous accueillir. N’importe quoi. ...

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 05:37
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    deplorable. les raisons avancées ne suffisent pas pour démissionner d’un parti.i c’est ça vous n’allons jamais rester dans un parti politique. et même si vous créé votre propre parti, vous serez confrontés aux mêmes problèmes : manque de moyens financiers, conflits interpersonnels, etc. la question que je me pose plutot surtout à Désiré Guiko que j’ai beaucoup admiré sur facebook à travers son activisme anti compoaré, est-ce que vous avez reçu une formation politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 06:49, par YIRMOAGA
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Mon colonel, si vous aviez gravi sans effort dans l’armée, ne croyez pas avoir cette facilité en politique ? Une jungle où vous n’allez pas pouvoir manœuvrer facilement comme votre carrière dans l’armée..C’est tout autre chose la politique. Votre chance de progression s’arrête ainsi. Reconstituez votre carrière dans l’armée comme d’habitude, et...........ou vous reconvertir en Prof pour enseigner à L’UO.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 07:11, par Filsdupays
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Voila encore une fois la démonstration infantile et immature de la plus part des militants au Faso. Pas de conviction politique, ni d’engagements. Ils tournent autour des partis comme des vautours afin de s’’enrichir et dès lors que les bourses se ferment, ils sont les premiers à claquer la porte de façon honteuse. Comment voulez construire un parti digne de ce nom sur le dos d’une seule personne qui apporte toutes les ressources financières et vouloir que ce dernier soit muet voire idiot. Le militantisme de certains de nos compatriotes ressemble beaucoup plus à la mendicité. Leur stratégie n’est rien d’autre que de coopter des personnalités ou "riches" capables de sortir le magot pour eux. Que serait le CPR/MP sans NATAMA ? Ou j’allais dire que serait NAFA sans BASOLLET ? le CDP sans Blaise et François ? Vraiment écœurant ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 07:45, par le chroniqueur
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    en voyant vos visages jai honte

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 08:07, par levla
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Non mais on aura tout vu dans ce pays, chacun s’asseoi avec son chapeau de lucky luke pour raconter du n’importe quoi, chercher un travail hin chercher un travail.des pères de familles en plus

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 08:16, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    - Vous n’aviez rien compris de l’insurrection, voilà pourquoi vous vous étiez précipité ! Vous êtes revenus à la raison. Rejoignez le MPP ou l’UNIR/PS.

    Vous ignoriez que ce NATAMA a été poussé en politique pour réahibiliter Blaise COMPAORÉ ! Quand je m’évertuais à raconter dans tous les foras que ce type est un homme de main de Chantal COMPAORÉ, il y eu des gens pour m’insulter. Heureusement que vous vous êtes rendus compte très tôt qu’on vous instrumentalisait comme ceux du NAFA de Djibril BASSOLET aujourd’hui qui a perdu tout son honneur, lui le candidat fabrique par le Sachem Bliase COMPAORÉ en personne. Tous ces gens ont eu une mauvaise lecture du tournant politique dans ce pays !

    - Il reste le tour de l’UPC de décbientôt !!! NATAMA lui-même ira bientôt au MPP vous allez voir !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 08:36
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    C’est bien fait pour vous ! vous ne.connaissiez pas NATAMA ?Vous le connaissez maintenant ! Et vous vous étonnez de ses acointances avec Blaise et Compagnie... mais, qui a fait de NATAMA ce qu’il est aujourd’hui ? C’est bien Blaise, François, BASSOLETet Cpgnie !!!

    Ce n’est certainement pas le lieu d’évoquer la vie privée des gens ici ! Mais dès lors qu’ils aspirent à me gouverner, cela rentre en ligne de compte parce que quand on fait preuve d’irresponabilité par rapport à son foyer, on ne peut pas être responsable d’une nation !!! Vouliez-vous peut être d’un DSK à la burkinabè comme président de la République ??? Non merci, un peu de dignité même dans les affaires privées sinon , ça vous rattrape en publique !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 09:26, par freddy le loup
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    vous savez on dit toujours qu’il est permis à un seul être de ne jamais se tromper c’est celui qui n’agit jamais, ce qui veut dire que des lors qu’on pose un acte aussi réfléchi soit il, il n’est pas à l’abri d’une contestation ou d’une erreur. le contexte actuel est la pour nous le rappeler. Personne ne milite dans un parti dans l’espoir de le quitter pour un autre (du moins pas de façon consciente). l’adhésion est guidée par une conviction idéologique militer dans un parti c’est y mettre de l’énergie, des ressources, son intégrité et sa crédibilité. Il peut arriver que des éléments qu’on avait pas connaissance fassent leur apparition ou des attitudes inconnues jusque la se manifestent. Dans ce cas on essaie le dialogue et si cela ne marche pas on ne peut que se résoudre à partir. cela est valable dans toutes les sphères de la vie pas seulement en politique. Et d’ailleurs qu’est ce qui les empêche d’aller où ils veulent ? Rien.Les raisons évoquées par les intéressés ici si elles sont vraies me semble pertinentes et justifient les démissions. Enfin pour moi tous ceux qui se rangent du côté du peuple sont les bienvenus et tous ceux qui sont prêts ouvrir l’œil et rester vigilants avec nous apportent un plus au combat

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 09:37, par wawei
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    En réalité, tous ces faux partis dont le leader est la NAFA ont été créés par des grands voleurs vautours politiciens tels que les Kiema pour se faire de l’argent facile. Ils ne connaissent pas la honte, l’essentiel étant de se faire rapidement et facilement de l’argent. Au niveau des vautours de Natama ça n’a pas marché, peut - être parce que le parti se dit Sankariste, d’où la raréfaction des# feuilles#.Ah ! que c’est minable de mener une telle vie !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 09:41, par le Mechant
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Ce qui m’étonne dans tout ça , c’est quand le DCMP du ministre de Barry Auguste Denise qui informe la presse de la tenue de leur conférence de presse. Je parie que le Ministre BARRY qui est derrière cette démission. Une guerre froide entre colonels de notre armée. Ce qui n’est pas bon pour l’avenir de notre Faso. IL faut que le président du Faso prenne ses responsabilité pour virer tous les militaires du gouvernement. il y va de stabilité et de la paix dans notre pays.. Des pauvres militaires qui sont venu accaparé et dénaturé notre transition par un coup de force inacceptable et inaccepté.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 10:01, par Sidbala
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Vous me faites honte !!! Votre prétendu candidat est même très lié au régime et à la famille Compaoré auquel il doit sa place actuellement... Continuez à chercher

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 10:14, par CHRIS
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Bjr,
    Pauvres de vous ; vous voulez soutenir l’insurrection ? drôle de démarche, Natama n’était pas là en Octobre, mais vous êtes allés le chercher (comme le général Guei), en laissant ceux qui ont marché pour le départ de Blaise ; vous auriez dû soutenir Bénéwindé, Rock ou n’importe quel autre candidat qui ont risqué leur vie pendant que votre Colonel se la coulait douce quelque part. Vous voyez, vous êtes le genre d’individus dont la société Burkinabè doit se débarrasser à jamais pour arriver à une vraie révolution. Tout comme ceux de NAFA et autres poltrons et opportunistes et nostalgiques du régime assassin et déchu de Blaise, vous représentez ce que la société a de pire : DES INDIVIDUS SANS MORALE. Alors, continuez à vouloir vivre sans travailler, comme blaise vous l’a appris pendant 27 ans.
    HONTE AUX FELONS ET AUTRES OPPORTUNISTES
    GLOIRE ETERNELLE AUX PEUPLES QUI LUTTENT
    LA PROPHETIE S’EST ACCOMPLIE

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 11:57, par doudouno le cobra
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Je t’avais prévenu TOUBO TANAM que tous ces gens accouraient vers toi pour avoir des missions d’observation électorale à l’UA. Maintenant que tu n’ai plu à l’UA tu vas connaitre tes vrais amis.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 12:14
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    mais gens là croient que quoi !!!! les parties politiques ne sont pas là pour eux !!!! on vient pas en politique les poches vides !!! la scène politique n’est pas un grenier à sou !!!! je suis désolés mais quelle honte !!!! le colonel NATAMA ne va prendre son argent vous donné tant que vous n’être pas convaincu de ce que voulez faire !!! bande d’escrocs !!!! allez-j’y vous faire voire à ailleurs !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 13:59, par OBAMA LE DEMOCRATE
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    VOUS N ÊTES PAS SÉRIEUX VOILA POURQUOI VOUS ÉCHOUEREZ DANS TOUS LES DOMAINES PUISQUE VOUS N ÉTÉS PAS CONVAINCANT. TOUT DÉBUT EST TOUJOURS DIFFICILES MAIS LORSQUE ON CONTINUE LA LUTTE ON Y ARRIVE.MEME SI NATAMA NE RÉPOND PAS CHERCHER UN AUTRE CANDIDAT DANS LE PARTI AU LIEU D AVANCER DES RAISONS QUI NE TIENNENT PAS. NE FUYEZ PAS VOS RESPONSABILITÉS. DITES LA VÉRITÉ C EST L ARGENT VOUS ÉTIEZ VENU CHERCHER AVEC NATAMA ALORS QUE RIEN NE SERAS PLUS COMME AVANT.QUAND ON MILITE DANS UN PARTI C EST LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 14:13, par wedaga
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    La politique du ventre n’a jamais payé dans un système qui recherche l’intégrité. Que chacun apprenne à ses dépends. Avec ça vous voulez faire croire au monde que vous avez un idéal pour les acquis de l’insurrection. Vous voulez rejoindre le peule ! Quel peuple ? Est-ce le peuple qui vous a envoyé ? Comme on le dit, on reconnait un arbre à ses fruits !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 14:13, par Naanga
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Hàà ! mais c’est des gens qui aime trop la facilité, dans vos démarche, je vous vois en ennemis du peuple Burkinabé et plus particulièrement JB Natama que vous voulez ridiculisé comme D Bassolé, hé ! allez cherché du boulot et pensez à l’avenir de vos enfants, bande de paresseux .
    La Patrie ou la Mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 14:22, par patoin
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Malheurs à ceux qui bâillonnent leur peuple. » Vous n’avez aucune conviction politique.Dites que c’est à cause du gombo que vous êtes allés la bas tout comme les NAFISTES. Mais comme le gombo ne tombe pas vous préférez aller vers d’autres navires mieux chargés. Si c’est pour soutenir l’insurrection, vous saviez qui soutenir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 14:24, par Naanga
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Hàà ! mais c’est des gens qui aime trop la facilité, dans vos démarche, je vous vois en ennemis du peuple Burkinabé et plus particulièrement JB Natama que vous voulez ridiculisé comme D Bassolé, hé ! allez cherché du boulot et pensez à l’avenir de vos enfants, bande de paresseux .
    La Patrie ou la Mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 14:51, par peti lobi
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Allez-y au MPP c’est le parti four-tout qui ferra ouvrir le second battant de l’enfer au Faso. Tellement de voleurs de bandits de grands chemin s’y sont réfugiés comme des rats voleurs en quête de soumbala. Des gens qui nous ont tous foutu dans la merde aujourd’hui veulent jouer aux héros. Qui ont participé à la mort de Sankara, de Norbert Zongo, qui se sont enrichis alors ils ont commencer minables sous la RDP et le Front populaire. Ils deviennent des milliardaires. Ils veulent revenir continuer leurs pratiques et s’en trouvent des jeunes à qui ils ont fauché l’avenir pour les croire. Pauvre de nous burkinabé. Mais Dieu ne dort pas. Il faut nous faut un homme juste, droit, intègre au soir du 11 octobre. Pas un vaut-rien et un voleur d’un quart de tour.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 15:33, par vérité
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Mais ce parti n’a d’ailleurs jamais EXISTE au vrai sens du mot !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 15:59, par tienfo
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Dite tout simplement que les liasses de CFA que vous espériez de Mr NATAMA ne sont pas venus, et dans le doute vous avez commencé à le traiter de tous les noms !!! Natama est mille fois mieux que vous ! vous n’êtes pas faits pour la politique !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 16:54, par zapata
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Vous avez au moins eu le mérite de vous raviser a temps. Quant a ceux de Nafa, c’est la Marco qui va les réveiller. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 16:57, par boanga
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Ces gens-là, on dirait des cow-boys et je ne vois pas leurs pistolets

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 19:48, par Francky
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    j’espere seulement que vous n’allez pas rejoindre le MPP, l’UC autres partis qui ont mange avec Blaise pdt plus de 20 ans comme vous dites.si oui votre demission n’aura pas eu de sens puisque vous parlez de gens qui ont regne avec Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 03:57, par PAPA Koné
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Quand on veut noyer son chien on l’accuse de rage’mais ce n’est que partie remise-peuple burkinabé choississons les hommes qu’il faut pour diriger notre pays-pour éviter les caïmans de la mare de Blaise compaore

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 15:05, par Yamba
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Le CPR/MP etait d’obédience Sankariste ?Vive le sankarisme en avant le Sankarisme pour un BF digne et prospère .Gloire au peuple ,pouvoir au peuple.
    La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2015 à 15:14, par Bangreson
    En réponse à : CPR/MP : Jean-Baptiste Natama, lâché par les siens ?

    Natama n’est pas lâché. Il a juste su éviter de tomber dans le piège des opportunistes. CPR/MP ne peut pas le porter à la présidence. Comme la NAFA, on devrait interdire des faux partis comme CPR/MP d’exercer des activités politiques. On ne crée pas un parti pour l’intérêt d’une personne. On crée un parti pour des idées. Comment peut.o créer un parti avant de se mettre à chercher des leaders pour le mener ?
    Natama, je le connais. Il est malin pour ne pas se griller avec des plaisantins comme vous. Il ne commettra pas les mêmes erreurs qu’un Bassolé qui se laisse porter par un NAFA sans tête, sans queue ni idées. Ces élections ne l’intéressent pas. Il va se préparer pour les prochaines. Il est jeune et plein d’avenir. Nous le préparons pour un moment précis que nous attendons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés