Eboulement dans la province du Soum : Un bilan provisoire d’une quinzaine de victimes selon le gouvernement

Communiqué • dimanche 3 mai 2015 à 15h43min

Le jeudi 30 avril 2015, un éboulement s’est produit sur un site aurifère d’exploitation artisanale situé à 5 km de la ville de Djibo, province du Soum dans la région du Sahel, causant des blessés et des pertes en vies humaines.

Eboulement dans la province du Soum : Un bilan provisoire d’une quinzaine de victimes selon le gouvernement

Dès la survenue du drame, les autorités locales, le gouverneur de la région du Sahel ainsi que le Haut-commissaire de la province du Soum se sont rendus sur les lieux.

Le gouvernement, à travers le ministère de l’énergie et des mines, a rapidement dépêché sur le terrain des équipes composées de l’inspection générale du département des mines et de l’énergie, de l’office national de la sécurité minière.

Tout est mis en œuvre pour retrouver d’éventuels survivants toujours sous les décombres et pour évaluer l’ampleur réelle des pertes en vies humaines.

Le bilan humain initialement estimé à une quarantaine de personnes encore sous les décombres, a été ramené, à ce jour, à une quinzaine de personnes.

Une délégation gouvernementale effectuera, ce lundi 4 mai 2015, un déplacement sur les lieux afin d’apporter son soutien aux familles durement éprouvées par ce drame.

Tout en exprimant sa profonde compassion aux familles touchées de même qu’aux populations du Soum, il attire une fois de plus l’attention de tous sur les risques énormes de l’exploitation artisanale des mines d’or et en appelle au respect de la réglementation en vigueur.

Le Service d’Information du Gouvernement

Messages

  • Je suggère une équipe de sauveteurs minier bien entrainé et équipé pour réagir rapidement lors de catastrophe minière tel effondrement, feu sous terre etc... et sauver des vies. Paix à leurs âmes, que Dieu les bénissent.

  • toutes mes condoléances aux familles touchées et bonne chance aux survivants toujours.

  • Je suis choquer par le silence de la Télévision Nationale, hier elle faisait un reportage à la kompièga à plus de 300km de Ouagadougou sur la mort d’animaux sauvages et la même télévision ne dit rien sur l’éboulement minier à Djibo 200km de Ouagadougou.

  • La vie est dure au FASO.. tout le monde le sait bien .. Donc je pense que l’exploitation artisanal doit être règlementer ou bien carrément interdite..

  • Nous ne pouvons qu’éprouver notre compassion aux famille eplorées.Que la terre leur soit légère. ceci n est que la resultante du laissez aller de nos dirigeants.je suggère qu’il y ait une réglementation en la matière ;cela pourrait nous éviter les pertes en vies humaines.toutes nos condoléances

  • toutes nos condoléances aux familles éplorées. décidément rien ne va plus. tout le monde est coupable dans cette histoire. comment un gouvernement censé va délivrer des permis d’exploitation sans préciser les conditions de travail ou même d’exploitation et garantir le respect strict de ces mesures. si on ferme 5 ou 10 sites pour non respect de la réglementation, je suis sur que les autres sites vont se mettre au pas. et qu’en dire de ce syndicat des exploitants artisanaux qui savent très bien les dangers auxquels sont exposés ceux qui creusent par rapport à certains types et modèles mais laisse faire quand même. il ne doit plus exister de production artisanale mais de production semi industrielle qui assure un minimum de sécurité pour les travailleurs et prévient des éboulements. ce n’est pas la peine d’attendre chaque fois qu’il y ait des éboulements avant de commencer les gros discours et rappeler les dangers donnez sans délai des moyens conséquents aux inspecteurs du travail (véhicules, carburants, équipements, primes, frais de missions, ressources humaines, escorte policière) afin qu’ils puissent bien faire leur travail puisqu’ils ne demandent que ça.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés