Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

dimanche 3 mai 2015 à 05h30min

La ville de Ouahigouya connait depuis un certain temps une réduction de la déserte en eau potable, privant une bonne partie de la population du liquide du réseau de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA). Le tarissement du principal barrage de Goinré, dernière réserve de la nationale de l’eau dans la cité de Naaba Kango en est la cause.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

Ouahigouya selon les chiffres contenus dans le chemin directeur d’aménagement et d’urbanisme (SDAU) de la ville indique que la population actuelle est de 113.484 habitants répartis dans 22.697 ménages. Elle passera à 235.926 habitants en 2030 selon la même source. Cette croissance démographique aura évidemment des conséquences car elle engendrera des besoins en logements, en infrastructures socio de base etc. La préoccupation actuelle des populations de Ouahigouya est sans doute l’approvisionnement de la cité en eau potable. C’est aujourd’hui la croix et la bannière pour se procurer du liquide précieux dans la cité de Naaba Kango du reste dans plusieurs quartiers pour la consommation familiale encore moins pour les activités économiques. Cette situation alarmante mobilise depuis quelques semaines tous les acteurs qui sont à la recherche d’une solution à cette question épineuse et vitale. Lire la suite

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 mai 2015 à 11:24
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    Il est la l’echec de nos elites :50 ans d’independance et de gouvernance et pas capable de fournir l eau aux populations meme dans la capitale on rationne l’eau.Est ce seulement la faute de dame nature ?Ou encore celle de l europe ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2015 à 12:02, par leregard
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    Le Burkina Faso n’est pas gâté en ressources en eau (l’eau est souterraine ou vient des pluies tombées au Faso. Il n’y aucun cours d’eau venant d’ailleurs pour alimenter le Faso. C’est le contraire : de nombreux cours d’eau naissent au Faso pour se déverser dans les pays voisins). Par ailleurs, les villes deviennent de plus en plus de grandes consommatrices d’eau (besoins domestiques, industriels et subsidiairement agricoles). A mon avis, il faut repenser la taille et la configuration d e nos villes. je pense qu’on devrait favoriser des villes de services (les gens y viennent pour la plupart pour travailler) entourée de petites villes-dortoir (les gens y vivent et travaillent dans les villes de services. Cela est valable pour toutes nos villes grandes et moyennes. Cela a l’avantage de développer le transport publique, la restauration, et permet que les villes de services puissent subvenir aux besoins en eau des populations qui y travaillent. Bien sûr, il faut une application stricte du concept de la gestion intégrée des ressources en eau. On devrait discipliner les populations à une utilisation rationnelle de l’eau et à accepter le partage de l’eau en fonction des usages, chaque secteur développant des techniques, technologies et organisations pour utiliser au mieux sa part d’eau.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2015 à 19:32, par Gbè
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    Dommage, c’est le résultat de la mauvaise gouvernance sous l’ère Compaoré ! Ce problème était plus que prévisible mais quand on veut faire des barrages au rabais, quand 10% ne suffisent plus, on ne peut plus être rigoureux avec les entrepreneurs et les bureaux d’expertise. Il y a aussi un défaut criard de planification. C’est comme à Ouagadougou, on connait le taux d’accroissement de la population mais lorsqu’on fini un projet d’approvisionnement en eau potable, il faut déjà chercher l’argent pour le prochain...On court toujours après le développement....
    Ce qui est aberrant c’est que si on dénombre les ressortissants de Ouahigouya qui "ont réussi" on se demande s’ils cherchent l’argent pour cultiver ça ou bien pour enfermer ça dans cantines...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai 2015 à 12:18, par le Mechant
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    il n’ont qu’ à demander Salif Diallo où il a mis les barrages au nord, plus de 90 barrages..les forages truqué. s’ils sont bêtes les populations du nord vont continuer à le voter..

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai 2015 à 12:44, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    - Et avec ce problème GNO veut qu’on modifie l’Article 37 pour que la COMPORITE s’éternise au pouvoir !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai 2015 à 15:13
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    vous vous souvenez du PEEN ? demandez à Salif Diallo

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2015 à 10:24, par yesgo
    En réponse à : Pénurie d’eau au Nord : Ouahigouya au bord de la rupture

    Salut Kôrô. Pour être sincère ne pensez-vs pas que les RSS au pouvoir revient à une continuité de la COMPORITE ? Faites un petit clin d’œil dans le rétro politique de notre pays et répondez sans complexe à la question. N’y a-t’il pas de gêne qu’un Salif DIALLO ait le courage de promettre du goudron pour rallier Manga à Zabré (en passant par le village de ZEPH), pendant que ses géniteurs crèvent de soif alors que du rêgne de la COMPORITE il aura été le chef Palefrenier des années durant, autrement dit, celui qui aura réalisé le plus long temps de vie ministérielle et dont le dernier poste fut l’hyper ministère chargé de l’agriculture, de l’eau, des ressources halieutiques ? A ce rythme il est à craindre que l’on ne finisse par tenir Blaise pour responsable du fait qu’il y ait des Kôro à problèmes au Faso. Haine quand tu nous tiens !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés