Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

vendredi 1er mai 2015 à 01h47min

Comme annoncé 72 heures plutôt, les étudiants des Universités de Ouagadougou et de Ouaga II, conduits par l’ANEB étaient en grève. Tous unis pour une suspension du système Licence-Master-Doctorat, ils ont marché ce jeudi 30 avril du campus jusqu’à leur ministère de tutelle où ils ont remis au Pr Michel Filiga leur plateforme revendicative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

Tout semblait aller mal dans les universités publiques du Burkina depuis quelques années. Effectifs pléthoriques, manque d’infrastructures, manque et absentéisme de certains professeurs, allocations insuffisantes pour tenir la route… Bref ! Tous les ingrédients y étaient pour que l’étudiant jette son dévolu sur les concours de la fonction publique dès l’obtention du Baccalauréat. Et depuis l’arrivée du système LMD dit « mondial » tout va de mal en pis. Pour les étudiants, le minimum de conditions n’est pas encore réuni pour son application efficiente. D’où leur appel à sa suspension et non à sa suppression, avant que les choses ne s’enveniment davantage. Réunis en grand nombre sur le terrain Dabo Boukary à la demande de l’Association nationale des étudiants du Burkina, ils ont marché sur le boulevard Charles De Gaule, rejoint l’Avenue Kwamé-N’Krumah jusqu’au rond-point des Nations unies avant de larguer les amarres devant le ministère des enseignements secondaire et supérieur.

L’ANEB indignée

Même s’il avait reconnu, lors de son passage en février à l’UO, que les revendications des étudiants étaient justes et légitimes, le Ministre Filiga aurait déclaré qu’aucune enveloppe n’était prévue pour résoudre les préoccupations des étudiants. Au départ cette réponse servie n’était pas du goût de ceux-là. Et l’indignation viendra lorsque Yves Ramdé, président de l’ANEB Ouaga, et ses camarades n’arriveront pas à digérer les propos suivants de leur ministre de tutelle le 21 avril « l’ANEB pense que ses revendications sont des lois qu’il faut appliquer coûte que coûte… Si l’ANEB veut qu’elle vienne diriger le Ministère. Ainsi, on verra si elle pourra résoudre les revendications qu’on lui posera ». Même si certains pronostiquaient une marche qui tournerait au vinaigre, Yves Ramdé note qu’aucun incident n’a été remarquée, ceci grâce au calme et à la responsabilité des étudiants. Après avoir reçu la lettre de protestation des manifestants, Michel Filiga aurait promis que la question allait être discutée en Conseil des ministres.

Une situation délétère

En effet, depuis l’application du LMD dans certaines filières, le tableau n’est pas reluisant, pire il est ténébreux. En témoigne quelques résultats. En 2013, l’UFR/SEA S1 (L’Unité de Formation et de Recherche en Sciences exactes et appliquées) a enregistré 39 admis sur 1249 étudiants alors qu’on avait 00 admis en Physique-Chimie. Au cours de l’année académique 2012-2013, seuls 36 étudiants sur 1886 ont été admis au premier semestre S1L1 en Sciences de la vie et de la terre. Thomas d’Aquin Kaboré rase toujours les murs en 2e année alors qu’il est arrivé sur le campus il y a quatre ans de cela. L’étudiant craint de n’obtenir sa licence que dans deux ans. Rappelons que la promotion « cobaye » de géologie 2009-2010 a fait au total six ans avant d’obtenir la licence.

Même en 3e année de communication et journalisme où les étudiants sont une trentaine, le LMD n’est pas la bienvenue.. Quant à Adama Compaoré, étudiant en SEG 1, la rentrée a débutée le 9 février 2015 et pour l’heure seulement deux modules ont été bouclés sans travaux dirigés à la clé. Outre les échecs non exhaustifs mentionnés, l’ANEB note que de nombreux bacheliers de la session de juin 2014 sont toujours dans l’attente de débuter les cours comme c’est le cas en sociologie.
Face aux problèmes et compte tenu des enjeux, supprimer le LMD, pire envisager la fermeture des universités serait suicidaire. C’est pourquoi les étudiants restent convaincus que suspendre le système en attendant de réunir les conditions permettrait aux étudiants de stopper leur « descente aux enfers ».
Pour finir, Yves Ramdé n’a pas manqué d’inviter ses camarades à sortir massivement le lendemain 1er mai - fête du travail - lors de la marche-meeting des syndicats des travailleurs.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er mai 2015 à 07:15, par Soleil de demain
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Le Burkina Faso doit faire une véritable mue dans la gouvernance de son système éducatif. Elle doit passer par une introspection sérieuse hors des débats de politique politicienne avec pour objectif de faire un diagnostiic honnête qui nous sorte des constats de langue de bois destinés à éviter de résoudre les problèmes pour mieux les camoufler.
    Le LMD ne devrait pas être suspendu. Seulement, les vrais décisions devront être prises, amères s’il le faut pour sortir l’enseignement supérieur de sa position d’abattoir de générations d’étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 07:22, par lefaible
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Au Burkina il faut bander les muscles pour se faire entendre et c’est que les autorités aiment Elles sont comme la tortue qui , pour la faire bouger , il faut une braise sur sa carapace. Les armuriers n’ayant pas assez de force de frappe, cherchent à rencontrer leur autorité de tutelle depuis des mois mais sans succès. Même pour avoir accès à son chef de cabinet, il faut marcher et si vous avez la chance de le rencontrer , l’ accueil est glacial, et vous restez restez debout si vous ne jouez pas à l’impolitesse en prenant place vous même. Mais tout a une fin sur cette terre . Qui savait que Blaise qui quitterait ce pays en catastrophe ? Soyons modestes , humbles et serviable en prenant le soins de recevoir et écouter les autres. Si cela ne grandit pas , ça ne petit pas dirait l’autre . Le mépris des autres avec suffisance ne paie pas, surtout quand on a demandé à être fonctionnaire et payé par l’argent du contribuable qu’on méprise, mais sourit qund les salaires tombent à la fin du mois. Dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 09:03, par zemosse
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    La réponse du ministre est indigne d’un enseignant qui connait bien les problèmes des étudiants et, qui plus est , l’un de ces privilégié qui a été appelé pour occuper un poste de ministre.Quand on ne peut pas, on demissionne.Mr Filiga ne mesure pas la chance unique qu’il a d’inscrire son nom en lettre d’or dans le panthéon des grands Hommes du Burkina.Tant pis pour lui,il ne lui reste que la poubelle de l’histoire.Il en est de même des actuels présidents des universités de Ouagadougou surtout celui de Ouagadougou. Ils sont inopérant, dépassé. Filiga gagnerai à changer toute l’équipe pour mettre en place une équipe choc qui va prendre les tauros par les cornes.l’Université de’Ouagadougou est au stade de convulsions. Tout le système est désaxé. Il faut recollé les morceaux. Il faut résoudre le problème UFR par UFR et non procéder par les grandes rencontres types état généraux.pourquoi y a t il autant d’échec ?pourquoi y a t il chevauchement ? Le système LMD est très mal assimilé par le corps professoral qui continue de dispenser leur cours comme au temps de l’ancien systeme.quand aux étudiants il faut hélas le reconnaitre,le,niveau de beaucoup est en dessous de la moyenne.Ce n’est pas de leur faute, mais au système de l’éducation actuel qui’est’celle’d’une’education’de masse pour gonfler le taux d’éducation.les élèves enseigné dans cette masse ne peuvent pas suivre a l’Université. C’est la triste réalité.
    De nos jours au Burkina on éduque non pour inculquer des connaissances mais pour satisfaire les bailleurs.les élèves passent de classe en classe sans niveau pour se retrouver a l’Université ! A l’Université , l’etudiant se bat uniquement’pour le diplôme et non pour la connaissance.Le résultat est dramatique et pour l’étudiant mais aussi pour le pays qui se retrouve avec des cadre de bas niveau.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 09:04, par sidMenga
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Cette manifestation est tout à fait légitime. Mais ce que les Etudiants doivent comprendre c’est que ce problème ne sera pas résolu. Par ce que les enseignements secondaire et supérieur ne sont pas classés parmi les secteurs prioritaires pour le Burkina seul l’enseignement de base y figure. C’est pour ça qu’il n’y a pas de financement. Il y’a eu pas mal de diagnostics et des solutions ont été proposées mais rien jusqu’à présent. La situation s’empire. Pendant qu’on manque d’infrastructures, on déclasse certains amphi. Pour ceux qui le savent pas, les volumes horaires des modules ont été réduits encore d’un 1/3. Le crédit passe de 12h à 8h. Pendant que les enseignants et les étudiants se plaignent que 12h par crédit sont insuffisantes, on leur demande de le faire en 8h. Et ça c’est vraiment criminel. Il faut vraiment une refondation du système. Il faut revoir les programmes de formation pour s’adapter à nos réalités. Sinon ce sont des chomeurs qu’on va former.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 09:40
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    les étudiants perdent leur temps ils ne veulent pas fournir des efforts dans un système plus performant en terme de formation.les universités francophones ne sont pas au top a cause de ces genres de revendications .même si on suspend le LMD et qu on le ramène dans 10 ans ça sera toujours la même revendication ; le LMD demande plus d effort et plus d intelligence c est ce que les étudiants bidons refusent.comment la minorité a fait pour réussir et pas les autres ?demandez leur des conseils.si vous ne voulez pas faire des efforts foutez le camp .les diplômes supérieurs ça se mérite.MIEUX VAUT 5 ETUDIANTS BIEN FORME QUE 500 MAL FORMES

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 09:51, par Megd’
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Je suis d’avis avec les étudiants pour la suspension et non la suppression du système LMD. En effet, le gouvernement de la transition au lieu de s’impliquer dans des actions qui ne sont pas de son ressort comme la rencontre gouvernement/opérateur économique ou la JNP, il devrait se charger de cas concrets qui puissent permettre au gouvernement légitime qui viendra de poursuivre l’effort.

    Le système LMD demande un minimum d’organisation administrative. J’ai comme l’impression que nos acteurs universitaires maîtrisent mal l’application du LMD. Est-il honteux de demander de l’aide (non financière) à des partenaires académiques ?

    Nous avons des étudiants burkinabè qui ont étudié en Europe dans le système LMD, ils peuvent bien expliquer cela par le biais de conférence leurs expériences.

    Le gros problème dans ce pays et cela est valable pour l’ensemble des universités francophones africaines, nos vieilles élites n’aiment pas les nouvelles têtes. Un jeune bardé de diplôme qui débarque à l’Université comme Assistant sera tout de suite mis à la touche ou snobé par ses aînés.

    Nos aînés ne maîtrisent pas l’outil informatique qui est très crucial dans le système LMD. Je vous assure que ce système permet moins de paperasserie et les enseignants peuvent poster leurs cours (Scripts) dans une plateforme dont chaque étudiant par le biais d’un mot de passe pourrait le télécharger. C’est un système qui permet à l’étudiant de choisir ses cours dans une panoplie de cours avec à la clef des cours obligatoires et d’autres facultatives et bien sûr, le tout couronné par le système de crédit dit ECTS (European Credits Transfer System), mais on pourra l’adapter au contexte africain par ACTS tout simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 11:05, par l’Homme et le peuple
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    quand des professeurs grâce aux bourses de l’Etat sont passés par le LMD dans de très bonnes conditions d’études ( effectifs réduits, TD obligatoire,multiples sessions, méthodes pédagogiques adaptés, stage obligatoire.....) ailleurs et viennent appliquer le bordel, on ne peut que les traiter de délinquants pédagogiques. On ne se laissera pas faire, en avant camarades.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 16:56, par Stalinsky
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Cette situation résulte de la mauvaise gestion des universités par le régime bourgeois néo-colonial de Blaise Compaoré. Pour la résolution de ce problème, il faut :
    1) Associer les étudiants dans la gestion des universités
    2) Maintenir le système LMD qui est appliqué dans toutes les universités de ce monde en compétition et nous ne serons nous soustraire. Ceux qui ne veulent pas étudier sérieusement doivent s’en aller.
    3)A partir de la rentrée 2015-2016,durcir les examens de Bac. On ne peut pas comprendre que des étudiants ne sachent même pas écrire des phrases sans fautes grammaticales. Comment ceux-ci ont fait pour avoir le bac ?
    4) Renforcer la coopération internationale et envoyer tous les étudiants reçus au bac 2015 à l’étranger.
    5)Maintenir cette politique pendant 7 ans, le temps d’évacuer les étudiants actuels dans nos universités et de revenir à une situation normale.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 16:58, par Saaga GNAGDGOLMA
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Suspendre et faire quoi en attendant ? c’est mieux de tout fermer (amphis, cités RU....) et résoudre tout les problèmes d’infrastructures, d’enseignants, de matériels pendent 2 ou 3 ans avant d’ouvrir.
    Tout le monde sait que le retour a l’ancien système est impossible ! il est dépassé ! Dans le monde entier, c’est le LMD !

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2015 à 17:50, par konfe
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    vraiment il doivent pour une fois de plus assister les etudiants.
    les resultats sont deplorables !

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2015 à 17:50, par Toutdemême
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Associer les représentants authentiques des étudiants à des réflexions sur la marche des universités est sans doute une bonne chose. Que des apprenants prétendent indiquer comment ils doivent être encadrés et évalués, c’est le monde à l’envers. Les problèmes énumérés par les protestataires n’ont rien à voir avec le LMD, qui est un système performant, orienté vers l’emploi, et qui a cours dans tous les pays de l’espace UEMOA.
    En plus des tares insidieusement introduites dans le système éducatif au Burkina, si des fainéants devaient imposer leur loi aux encadreurs et apprenants honnêtes ce serait la catastrophe pour le pays, déjà mis à mal.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2015 à 10:45, par Youth
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    hé les raisons de ces échecs ne sont pas à relier forcement au lmd allez y voir les moyennes des futures étudiants en TLeD,C soyons sérieux en autre temps loin de là.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2015 à 16:46
    En réponse à : Système LMD : les étudiants de Ouaga veulent suspendre « la descente aux enfers »

    Il serait intéressant d’expliquer en quoi consiste le système LMD au public pour nous aider à mieux vous aider, car l’Etat est débordé et la société civile pourrait contribuer.
    Merci bien pour votre contribution.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés