Nouvelle alliance du Faso : Le parti dénonce des arrestations déstabilisatrices

Communiqué de presse • jeudi 30 avril 2015 à 00h55min

Le Bureau Exécutif National de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a tenu le mercredi 22 avril 205 à partir de 18 heures, sa première réunion mensuelle ordinaire à Ouagadougou, dans son siège sis aux 1200 logements sous la présidence effective du camarade Rasmané Ouédraogo, président du Bureau Exécutif National, président du Parti.

Nouvelle alliance du Faso : Le parti dénonce des  arrestations  déstabilisatrices

Cette rencontre mensuelle ordinaire avait à son ordre du jour les points ci-après :
• Examen de la situation nationale ;
• Point sur la mise en place des structures ;
• Etat d’avancement des travaux des commissions ad hoc ;
• Préparation du 1er Congrès ;
• Divers.

A l’ouverture de la session, le Camarade Rasmané Ouédraogo, président du Bureau Exécutif National, président du Parti a tenu à remercier tous les militants et sympathisants de la Nouvelle Alliance du Faso pour le soutien dont il a été l’objet de leur part lors de son interpellation et de son arrestation le 6 avril 2015 à Ouagadougou. Sur ce point, le camarade Rasmané Ouédraogo a fait le point sur les autres interpellations et arrestations au niveau du parti.

Il ressort de ce bilan qu’outre son arrestation, à Ouagadougou, le camarade Adama Kiéma, Secrétaire chargé des Jeunes et président du comité de soutien à la candidature de Djibril Bassolé a fait l’objet d’une interpellation. A Bobo-Dioulasso, sept militants ont été arrêtés puis six relaxés. Arrêté le mercredi 8 avril 2015 et déférée directement à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo, la camarade Sita Ouattara, Première Secrétaire National Adjoint à l’Organisation est toujours détenue pour complot contre la sureté de l’Etat.

A ce sujet, le secrétaire général de la nouvelle alliance du Faso, le camarade Francois Bacyé a informé les membres du bureau exécutif national qu’un pool d’avocats a été commis par le parti pour suivre son dossier. Une mission déléguée par le parti s’est d’ailleurs rendue à Bobo- Dioulasso où elle a pu rencontrer la camarade Sita Ouatarra et s’enquérir de ses conditions de détention. La mission a, par ailleurs, rendue visite à la camarade Awa Traoré, militante, qui a eu une fracture à la jambe lors des manifestations du 7 avril 2015. Toujours en rapport au premier point concernant la situation politique nationale, le deuxième vice président du parti DICKO Hama Mamoudou a fait le bilan des actions menées par le parti depuis l’obtention de son récépissé. Au nombre de ces actions, il y a la tenue de deux conférences de presse, une audience avec la Fédération des Eglises et missions évangéliques (FEME) et la participation du parti à la rencontre des médiateurs de l’UEMOA.

Après échanges et analyses, les membres du Bureau exécutif nationale ont conclu que ces arrestations à caractère politique n’ont que pour seul but d’intimider, de désinformer, de décourager et de démobiliser les militants et sympathisants et à terme de déstabiliser le parti.

Aussi, le Bureau Exécutif National, invite les militants et sympathisants à plus d’engagement, d’abnégation, de combativité, de solidarité et à rester mobiliser car la lutte ne fait que commencer.

Les membres du Bureau Exécutif National ont réaffirmé avec force leur total désaccord sur la nouvelle révision du Code électoral pour son caractère anticonstitutionnel, antidémocratique, injuste et sectaire.

A l’unanimité, ils ont demandé l’intensification des actions pour la libération rapide de la camarade Sita Ouattara.

Abordant le second point de l’ordre du jour relatif à la mise en place des structures, le Camarade Rasmané Ouédraogo, président du Bureau Exécutif National du Parti a laissé entendre que les structures ont déjà été mises en place dans la majorité des provinces. Il a de ce fait porté l’information au Bureau exécutif national que des missions seront organisées pour l’installation des structures sur le territoire national.

Au titre du troisième point de l’ordre du jour portant sur l’état d’avancement des travaux des commissions ad hoc pour l’élaboration des textes stratégiques du parti, le secrétaire général de la NAFA a laissé entendre que suite à la réunion avec les différentes commissions, les premiers documents étaient attendus d’ici la fin du mois d’avril 2015. Mais, pour des raisons de contraintes diverses, ce délai ne pourra pas être respecté. Aussi, un nouveau délai de deux semaines à un mois a été fixé à nouveau à toutes les commissions pour le dépôt de leur rapport de travail.

Sur le point relatif à la préparation du Congrès, le Bureau exécutif National a décidé de la mise en place du comité d’organisation et adopté le projet de thème y relatif.

En divers, les interventions ont porté essentiellement sur :
-  La question de la sécurité et de plaques de signalisation du siège du parti. Il a été fait cas de son emplacement qui n’est serait pas approprié ;
-  L’occupation de l’espace médiatique par le parti qui est à accentuer ;
-  La mise en place d’une permanence tournante des membres du BEN notamment ceux présents à Ouagadougou pour l’animation du siège.

Avant de clore la réunion à 20 heures 30 minutes, le Camarade Rasmané Ouédraogo, a informé le Bureau Exécutif National de la tenu d’une conférence de presse le jeudi 23 avril 2015 par les femmes de la NAFA sur la détention de la camarade Sita Ouatarra, Première Secrétaire nationale adjoint à l’Organisation du parti.

Ouagadougou, 23 avril 2015

Le Bureau Exécutif National

Messages

  • Certaines personnes doivent comprendre que si ils n’ont pas été inculpées au lendemain des événements des 30 et 31 octobre pour haute trahison, c’est parce que le Gouvernement de Transition a été très clément et les OSC au nom de l’apaisement n’ont pas voulu pousser la transition dans ce sens.
    Les morts tout comme les nombreux dégâts matériels relèvent de leurs responsabilité. Ils se sont entêtés à modifier de force notre loi fondamentale au profit d’un seul individu. Le projet de loi ayant été adopté en conseil de ministre, tous les membres du gouvernement déchus l’ont endossé et doivent accepter leur responsabilité sous le principe de la collégialibilté. Aucun ministre n’avait démissionné pour refuser de cautionner le projet de loi de modification de la constitution.
    Tous les députés qui s’apprêtaient à voter cette loi sont également responsables des dégâts et doivent l’assumer.
    Après avoir occasionné de tels morts, le simple devoir d’éthique commandait à ses derniers de se retirer de la politique, parce que le pays a failli basculer du fait de leur entêtement. Ce même devoir d’éthique leur commandait de disparaitre sagement de la circulation, de la scène politique pour effectivement se faire pardonner, à moins qu’ils n’aient pas encore compris qu’ils ne sont plus aux affaires.
    Ces mêmes personnes scandaient que le Président Compaoré était leur seul candidat et était la seule personne à même de diriger ce pays. Comment se fait t ’il que maintenant que Blaise est parti, on découvre désormais tant de candidats qui étaient tapis dans l’ombre et qui commencent à dire qu’en réalité ils n’avaient pas soutenu la modification de l’article 37. Il y’a du non sens !!!

    La loi électorale relue n’exclut aucun parti. Personne n’a dit que le CDP ,ne peut présenter un candidat ou que le NAFA ne peut présenter un candidat aux prochaines échéances. Il doit cependant être clair qu’à défaut de poursuivre des gens qui étaient au gouvernement ou à l’assemblée pour trahison, on ne saurait les laisser même prétendre au fauteuil présidentiel., parce qu’ils sont responsables de ce qui est arrivé au pays. Ils ont des présidentiables dans leurs rang qui n’étaient ni au gouvernement ni à l’assemblée. Ils peuvent les nominer. C’est donc très réducteur et mesquin de vouloir ramener le débat à une question de personne. Cela signifierait que leurs parti se résume uniquement à cette personne. Dans ce cas on continue avec le culte de la personnalité tel qu’on le vivait. L’exclusion dont on parle tant ne doit pas être vue à un niveau individuel mais à l’échelle des partis. Et si tel est le cas, aucun parti n’a été exclu par la loi relue.

  • sans objet !!

    Pourquoi pas ne pas rejoindre votre dieu blaise à Abidjan ! Il est ivoirien, il sera un bon challenger contre ADO !! Et vous pourrez tous y vivre !!

    Sinon Djibrill ne sera jamais président ici au Faso ! Même sans MPP, sans UPC, Djibrill ne sera jamais, au grand jamais prési ici !! S’il était homme, il valait le 21/10 dire à son mentor, qu’il n’est pas éternel et que lui-même a des ambitions présidentielles !! Mais il la ferme et maintenant il a des ambitions, après que son dieu ait fui à midi !! Drôle de gendarme !!

    On a vu des ministres en fonction de François Hollande se démarquer de leur président, car pas d’accord avec sa politique. Et pour ça ils ont quitté leurs postes ! Voici des Hommes, avec grand H ! Votre Djibrill est un lâche !! Et il crie qu’il a aidé à évite un massacre Drôle d’aide ! S’il avait quitté le 21/10, on l’aurait cru ! Sinon si la modif de l’Art 37 avait marché, en ce moment il buvait son petit lait dans son salon présidentiel avec son dieu !

    Leur plan savamment préparé a échoué avant son départ !! Si la NAFA aussi n’a que Djibrill, alors il est encore temps de disparaître, avant de nous importuner !

  • vous n allez pas bouffes les milliards de anti maleka djibril attendez 2020 si ça reste .même votre champion n est pas a l abri d une arrestation .la force et la loi ont changes de camp . lui qui menaçait la population quand il était ministre de l intérieur c est son tour . s il ne se tait pas ngaw il va bouffer ses galons immérités .force reste a la loi demander a votre patron c était sa chanson.

  • aaah, internautes 1 et 2, inutiles de gueuler, vous n’êtes pas des devins pour lire l’avenir d’autrui, d’ailleurs quel lien entre vos posts et le message Nafa ? Quelle hargne ! A force de pousser les autres à leurs derniers retranchements vous risquez de fabriquer de redoutables adversaires. Apprenez à dire la vérité simplement sans venin.

  • De toutes les façons, Djibrill peut venir en 2020. La France aux Français et le Burkina aux Burkinabé. Aujourd"hui si tout est comme ça, c’est grâce à vous. On a des lois et des textes qui n’ont jamais été appliquer dans ce pays. Djibrill a résolu quelle crise ??? A sa place j’allais faire milles fois plus. On vous suit et vous s"assure que vous alliez tomber plus bas. Le Burkina va avancer et on pourra faire des comparaisons. Vous ne faites que courir derrière l’argent comme le dira l’autre. On sait que Kadré disiré Ouedraogo, de la CDEAO, c’est vous. Mais cette fois le peuple va avancer. Le peuple c’est cette majorité qui a souffert pendant ces 27 ans.

  • @citoyen tampon et big up à toi il n’ya plus rien à ajouter tu as tout dis
    En effet il est temps que ces saprophytes d’un autre genre qui n’ont de métier que la politique populiste et alimentaire comprennent que les temps et les mentalités ont changé et de plus en plus il sera difficile d’embrigader les jeunes comme ils le faisaient avec leur cdp (comtoumdi lampogfo)

  • Cher nouveau né, un conseil d’ami bien avisé, tu as intérêt à bien te faire connaître d’abord par le peuple au lieu de chercher à défendre ce qui est perdu d’avance. En effet, parmi les personnes interpellées, seules celles qui ont commis des fautes de droit commun ont été incarcérées. Donc cesses de vouloir divertir les honnêtes citoyens du pays. La dame incarcérée à Bobo ne relève nullement de toi puisqu’elle est du CDP et est conduite en prise pour malversation. Ce qui est condamné dans les pays où fonctionne la justice en toute indépendance. Le temps des juges acquis pour des individus au pouvoir est révolus au Burkina. Tu as donc intérêt à mieux faire connaître au peuple par ton projet de société et ton idéologie. Enfin, à bien examiner ton logo de parti, on voit bien le symbole de la franc-maçonnerie : le compas matérialisé par les épis de maïs et du petit mil. Tu ne passeras jamais au pays des hommes intègres. Que le Tout Puissant protège et bénisse le Burkina

  • Citoyen, d’ accord avec toi. Dieu meme aime trop meme le Burkina, quoi ! Ils ont tranmaguine tout leur plan et a la derniere mnite, tout s’est affaise comme des chateaux de savble. Ikls sont devenus fous. Vraiment. Pourtant ils on fait des sacrofices de albinos, ils ont brule des chauffeurs, tue brules des journaliste mais rien. Dieu aime le Burkina. Tas de avmpires. CNT, soutien. Tous ceux qui ont soutenu ces egorgeurs de peuple, ces egoistes qui pillent nos caissent fuir avec, il seront pas presidents ici. Faut pas nous emmerder. Ya pluiseurs manieres meme de supporter le mal. En ne disant rien, tu supporte le mal par silence et par ommmission. Yaya yyaa boin meme ?

  • Poule d’ avocats ? C’est bien au mouins. Ils vons bien bouffer le magot de tresor vote au Tresor Public. Vous n’ aurez rien. Le meilleur avocat, c’est le peuple. Tu l’ as pas avec toi, nous on s’ en m’ en fout meme de Me Verger.

  • Très belle analyse du premier intervenant mais combien sont capable de comprendre cette analyse ou accepte cette analyse tellement le choque de leur chute est brutale.Il ya des gens qui disent toujours que le pouvoir est entre les mains du CDP.
    Des personnes rêvent parfois de conseil de ministres tellement ils en avaient l’habitude car ils avaient oublié qu’ils avaient été nommés.(quand être ministre devient un emploi)
    Certains par accoutumance à l’hémicycle avaient confondu leurs indemnités en salaires mensuels et que c’est difficile pour eux d’accepter ce qui leur arrive car ils avaient fini par croire qu’aucune force pouvait vaincre leur partie qui est au pouvoir et que surtout Blaise Compaoré était immortel et invincible dans nos contrées.
    C’est d’ailleurs sur ces considérations qu’ils chantaient haut et fort que leur candidat est le seul et l’unique à diriger le Burkina Faso.

  • Arrestations déstabilisatrices ! Au moins ceux arrêtés ont toujours leurs vies. De plus, ils auront droit à un parole devant un juge. Ils sont logés et nourris à Maco et ailleurs. Norbert, Clément, David, où sont-ils. C’est justement cette arrogance de ces anciens de CDP qui me révolte. Il est temps de vous mettre au travail pour vous trouver un candidat car le temps presse et vous n’en avez pas. N’est-pas le moment opportun pour se mettre au travail au lieu et place de ces sorties médiatiques ?

  • Libérez les prisonniers politiques !!! . Pour contenter vos OSC fantoches vous faites du tord à plusieurs familles. Je m adresse à Mr Barry de la sécurité et à Ibiriga , on ne peut pas gérer un pays avec un esprit de revanche et de rancœur

  • Libérez les prisonniers politiques !!! . Pour contenter vos OSC fantoches vous faites du tord à plusieurs familles. Je m adresse à Mr Barry de la sécurité et à Ibiriga , on ne peut pas gérer un pays avec un esprit de revanche et de rancœur

  • Raso et sa clique méritent pas une ligne d’attention. Donc c’est un non événement. La transition continue.

  • pour l’honneur de l’insurrection, par respect pour nos morts et pour l’esprit du changement,djibril ne doit pas être président au Burkina et il ne sera pas président coûte que coûte, vaille que vaille. peu importe les moyens

  • BASSOLE sera Président Pian...

  • Dans un etat de droit tout citoyen coupable d une infraction doit répondre de ses actes devant la justice.
    Ansi les anciens dignitaires doivent répondre en cas de constat.
    De même ce monsieur qui se vantait sur une télé d avoir brûler l AN doit être entendu. Sinon il serait injuste d inquiéter après les autres responsables d actes inciviques

  • Ou etaient les membres de la NAFA quand le president Compaore et ses hommes destabilsaient les Burkinabe ? Si ces derniers ont pu destabilser la majorite des Burknabe pendant plus de 25 ans sans inquietude, il est de bon ton qu’on destabilize les destablisateurs d’hier. Il faut les destabliser !

  • De grâce, prônons la paix, l’entente et l’amour entre fils et fille du Burkina Faso. Notre pays va à la dérision, les fils et fille sont divisés pour peu. recherchons la vie éternelle, et le développement de notre pays suivra.
    De passage hier devant le siège du CDP saccagé, j’ai croisé le regard de Jeunes CDPistes qui avaient probablement fini une réunion. mais qu’elle haine !!! qu’elle dédain j’ai pu constaté en eux. il a fallu de peu qu’il me demande pourquoi je regarde le bâtiment saccagé. si on n’y prends garde le pays va d’enflammé.
    Je crois que tout cela est la faute à l’ancien régime qui a maintenu les jeunes dans la dépendance, le chômage etc... et qui continue de les manipuler en leur octroyant des moyens pour déstabiliser ou discréditer les soit disant auteur de leur mésaventure !!!! mais attention vous faites du tort à tout le pays, alors arrêté dès maintenant....
    Que Dieu bénisse le monde entier

  • @kéré trop parler donne goitre c’est le même langage de mulet vous avez tenu concernant le referendum la suite on l’a tous vécu en live donc faut venir l’installer pian on va voir ta gueule qui brasse l’air des égouts là si tu es garçon le fils de ta mère faut sortir dans ton quartier répéter ça le jour des élections en oct 2015 on parlera de toi au passé

  • Toujours les mêmes internautes incapables de comprendre rien d’autre que leurs niaiseries. La NAFA ne fera pas de cadeau et n’attend rien non plus . Allons seulement .

  • On n’a pas envie entendre ce nom NAFA.

  • si tous les membres de la nafa etaient des dignes fils du pays,ils doivent se demandé pourquoi ils n’ont pas eu le courage de claqué la porte avant la chute de blaise,ni de montré leur intention pour le fauteuil presidentiel, c’est parce que en son temps devant leur dieu ils avaient tous peur de mourir,donc s’ils ont peur de mourir,ils ne doivent pas avoir envi d etre dirigeant de ce pays des hommes integre,quand on dit homme integre c’est celui qui aime le bien de son pays et de son peuple,pour le faire avancé, donc ceux qui on pillé le peuple pendant les 27ans doivent patienté et attendre en 2020,un burkinabe doit etre courager,homme de verité ,meme s’ il doit mourir pour sa patrie.donc les membres de la nafa laisser la transition faire son travail de redressement, si on arrete quelqu’un on ne doit pas le lacher si ce n’est après les élections, c’est parce qu’il sont au dehors, qu’il veulent confisqué la revolution du peuple,le peuple vous suit de près,

  • Comme quoi, quand on guérit l’impuissance d’un mossi, il court la femme de son guérisseur.

  • Que tous les malades internautes qui prennent de l’argent avec les responsables des partis politiques arrêtent de raconter leur vie misérable dans les forums. Le Burkina Faso appartient à tous les Burkinabé pas à des revanchards qui veulent écarter des concurrents sérieux aux élection à venir. Que tout Burkinabé qui se sent capable et qui a un programme de société puisse se présenter et c’est au peuple de le voter ou le sanctionner dans les urnes voilà ce qu’on appelle la démocratie. Il faut que les gens regardent autour d’eux avant de se lancer dans des manouvres qui peuvent faire regretter.

  • Allons seulement le pays nous appartiens dignes fils du faso béni nous avons fait notre insurrection avec tous ces risques donc nous ne céderons pas face aux plaisantins de dernières heures qui pour eux ils ont le monopole de la bêtise de la sottise comme arme mais nous les patriotes les points levés nous vaincrons ces vampires aux dents cassées pour ne pas dire édentés.ils ont joué ils ont perdu qu’ils attendent.Ce qui m’énerve de plus quand on écoute Djibril Bassole on a comme impression qu’il veut dire que c’est le peuple insurgé qui demande à ce qu’il se présente aux élections,est ce qu’il sait combien de marche meeting le peuple a fait pour booster notre EBOLA de Blaise ? 8 marches jusqu’à la date du 28/octobre/2014 ;donc c’est le peuple conscient qui à fait son truque et réclame que ces margouillats de la république s’éclipsent.Allons seulement

  • Quand votre mentor et champion de gendarme était patron de la sécurité dans ce pays, combien de citoyens ont été enlevés nuitamment, exécutés et jetés comme des chiens dans la nature sous prétexte de lutter contre le "banditisme" ? Ceux-là ne méritaient-ils pas aussi d’avoir droit à une justice ?De votre réponse dépendra la suite de mon post.Que Dieu veille sur le Burkina Faso !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés