Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

mardi 28 avril 2015 à 23h46min

Une délégation de 13 membres de l’association des blessés de l’insurrection populaire a été reçue en audience ce mardi 28 avril au Conseil National de la Transition. Les échanges ont porté sur la marche de la transition et les difficultés rencontrées par les blessés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

Enfin, les blessés de l’insurrection populaire ont pu rencontrer Chérif Sy, le président du CNT. Ceux-ci avaient fait une demande d’audience depuis plus d’un mois et commençaient à interpréter cette longue attente comme un refus de la part du CNT. « Nous nous sommes compris. C’est une question de calendrier et nous comprenons que leurs occupations étaient bien fondées », a déclaré Dramane Ouédraogo, président de l’association.

Cette audience a été l’occasion d’échanger sur l’actualité, notamment la modification du code électoral. L’association a témoigné son soutien au CNT car pour elle, ceux qui se plaignent d’avoir été exclus doivent comprendre que « nous sommes sortis pour nous battre parce qu’on voulait exclure des gens ». En plus de cela, ajoute Dramane Ouédraogo, « aucun parti n’est exclu, seulement des individus. C’était eux les emmerdeurs, et si aujourd’hui ils sont emmerdés, il faut qu’ils sachent jouer le jeu ».

Il a aussi été question des difficultés rencontrées par les blessés, notamment pour les soins sanitaires. En effet, selon Dramane Ouédraogo, certains de ses camarades seraient toujours en attente d’une évacuation à l’extérieur, afin de subir des opérations. Mais déjà, il remercie toutes les personnes qui se sont mobilisées afin de faire partir « le petit Abass » au Maroc pour son opération il y a quelques temps de cela.

En effet, AbassIlboudo de son vrai nom est âgé de 14 ans. Il est élève en classe de 5ème au lycée départemental de Loumbila. Venu participer aux manifestations, il a reçu une balle à la jambe. D’hôpital en hôpital, sa jambe risquait d’être amputée si une intervention n’était pas faite au plus vite. C’est finalement grâce à des bonnes volontés qu’il sera évacué pour une intervention.

« Nous allons continuer à lutter pour que tous aient les soins nécessaires », aconclu Dramane Ouédraogo.

En rappel, l’association des blessés de l’insurrection populaire compte 600 membres, tous blessés lors des événements des 30 et 31 octobre 2014.

Aïssatou Diallo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 avril 2015 à 07:31
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    c’est de la bouffonnerie tout ça !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 09:43, par Bendrina
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Nous avons raison d’abriter le FESPACO car notre Pays regorge de comédiens. Regardez comment le Chérif est "calé". Dans quelques mois la fin du tournage et l’on pourra prendre du recule pour enfin regarder le film et rire à gorge déployée. Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 09:57, par kouadio
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Cherif lui a ses millions aujourd’hui. Il n’a pas e temps pour ceux d’entre vous qui avez donne votre vie pour le faire calife aujourd’hui. Son discours nationaliste et dangereux sont la preuve qu’il se sent si bien et est pret a tout pour preserver ses acquis

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 10:21, par kouadio
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Et puis Cherif Sy, je vois bien que vous etes assis sur des fauteuils a la Louis IV. Je ne vous reconnais plus ! Ah c’est facile de critiquer alors qu’a l’epoque on vous disait que la defense de la souverainete n’avait pas de prix. Est ce que tu oses recevoir des diplomates sur une chaise simple, ou dans n’importe quel salon (webmaster on dirait que vous triez les posts et preferez ceux qui vont dans la direction que vous souhaitez. Instructions ou gombotiques les choix ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 10:22, par sadate
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    C’est relever de la démence que de parler de Bouffonnerie.
    Toutes les actions en faveur des blessés des évènements des 30 et 31 octobres sont la bienvenue, surtout pour ceux dont la prise en charge n’a pas été optimale dans nos hôpitaux et qui nécessite aujourd’hui des évacuations.
    En attendant la journée du 30 mai 2015, j’invite la coordination à s’investir dans l’organisation et proposer des actions audacieuses en leur faveur, voire des décorations. Ils le méritent plus que les fanfarons de récompenses politiciennes du régime Compaoré et ce pendant plus de 25 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 10:24, par PEUPLE
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Gloire à Dieu, Mr Dramane Ouédraogo est vivant. Merci Seigneur de l’avoir sauver le jour 30 octobre 2014 à la zone du bois, à la croix rouge. Soyez fortifier !

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 10:26, par léveillé
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Bouffonnerie dites vous ???on peu déjà deviner de quel camp vous êtes !il faut avoir la décence de respecter la douleur de ces gens qui ont faillit perdre la vie,et certains en garderont les séquelles toute leur vie

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 10:59, par kouadio
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Entre nous, certains etaient sinceres dans leur lutte contre le regime Compaore. Mais avaient-ils besoin d’etre aussi violents ? D’autres par contre etaient des voyous. Ensuite pour la violence des manifestations, creees par les ex-proches de Compaore, qu’ils assument et s’occupent des blesses qui pour la plupart ont ete manipules. Regardez le chaos qui guette notre pays aujourd’hui. Le voyage du PF a Paris vient d’etre annule, les raisons il faut les rechercher dans ce code qui exclut et qui est porteur de germes de destabilisation de notre pays. Pour revenir a vos histoires de blesses ou de martyrs, que ceux qui les ont manipules s’en occupent. Ils y a eu des morts dans le camp du front republicain, comment les appelez vous ? On aurait dit martyrs si les manif n’avaient pas ete violentes mais des personnes, des domiciles et des biens de toute nature ont ete incendies. Le Burkina est il mieux qu’avant ? 7000 personnes ont perdu leur emploi selon les stats mais c’est plus...plusieurs milliards sont partis et les investisseurs sont alles en Cote d’Ivoire, au Senegal, au Benin et ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 11:55, par Ka
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Kouadio intervenant 8, je préfère que tu parles au nom de ton parti le CDP ou la NAFA, et non minimiser les choses en partisan sous-marin. Sy est assied dans un fauteuil utilisé par le clan Compaoré : Le CNT fait ce qui est mieux pour le peuple et de ce qui est mieux pour une alternance politique apaisé. Quant aux matériels détruits il le fallait pour apaisé la colère du peuple en désaveu total avec un régime sanguinaire et corrompu durant 27 ans et veut encore s’éterniser d’avantage. Kouadio je suis un farouche partisan de l’alternance politique et économique de notre pays avec les jeunes, et toute rénovation demande quelques destructions, on ne peut pas construire un nouveau immeuble sur un ancien : Alors aidons la transition a pouvoir détruire les anciens immeubles pour pouvoir reconstruire des nouveaux. Aidons les jeunes a pouvoir profiter leur victoire avec des nouvelles idées rénovatrices pour faire avancer le pays que nous aimons tous. Quant au voyage du PF, les contre temps sont souvent des motifs désagréables, et le président Français a un calendrier très chargé avec ce qui touche la France, ‘’’’terrorisme, exécution des français innocents, le chômage des jeunes exct-.‘’’’ N’accuse pas ce qui ne pas accusable. Garde ta rancune et ta haine là ou tu sais. Qu’il pleuve ou qu’il neige, l’alternance politique et économique du Burkina est en marche sans les égoïstes et surtout sans ton mentor Blaise Compaoré. Souviens-toi qu’en imposant la haine a la haine, la violence a la violence, on applique une vielle philosophie qui ne donne pas des bons résultats.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 11:55, par ZWWA
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Les gas le mot martyr la m’énerve si se sont des martyrs faites des enquêtes et situez les responsabilités au lieu de jouer avec la sensibilité des gens, un martyr meurt au champ de bataille pour une cause ceux qui sont mort ne sont pas mort au niveau de l’Assemblée nationale il savent c qu’ils cherchaient...... Arrêtez ça et mettez vous au sérieux pour faire les élections ces tout parce que tout ça la c’est de la comédie organisée au lieu de vouloir réveiller des histoires qui sont toute prescrite voici quelque chose qui est récent lancer la machine judiciaire et on verra après ça... Laisser le passée et avançons vu que le vin est déjà tiré.... Sinon c’est pas sérieux ce que vous faites la... Dans un pays démocratique on ne récompense pas ce genre de comportement on sanctionne dans les urnes ce que vous germez va vous rattraper tôt ou tard vous avez créé un précédent qui risque de vous bouffer vous même...

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 11:56, par tampo
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    on aura tout vu au Burkina. des blessés qui créent une association, décidément, tous ceux qui ont aspiré les gaz lacrymogènes et autres projectiles veulent leur part. surement il y aura une sous commission "Blessé". on va tous transité par la transition pour finir nos villas, qui est fous ????????????????

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 14:40, par kouadio
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    En général je ne réponds pas aux autres, mais cette fois je réagis au message de Ka surtout dans ses dernières lignes ou il enseigne que imposer la haine a la haine et la violence a la violence on s’enfonce (je ramasse un peu). Je suis entierement d’acord sur ce point. J’ai ete peut etre mal interprete mais je prone la tolerance, et surtout le pardon. C’est la seule voix pour assurer le developpement du pays pour le bien etre de tous. En ce qui concerne Cherif je me refere a ce qu’il ecrivait il n’y a pas si longtemps dans Bendre, il est trahi par ses propos que je trouve haineux et nationalistes. L’Afrique du sud qui a connu l’un des pires regimes n’a exclu personne ensuite ; en Cote d’Ivoire le FPI qui a tue 3000 personnes prend part aux elections. Donc il faut voir plus loin. Ka ressaisis toi car tu as tenu des propos graves comme Blaise le sanguinaire : non il y a eu des morts lies au contexte politique mais ces dernieres annees il faisait bon vivre au Burkina. En matiere de liberte on avait rien a envier aux autres et puis la corruption dont vous parlez, il faut la relativiser car elle etait residuelle, et ce type de gouvernance allait s’ameliorer avec le temps. Ka reconnais que le Burkina sous Compaore a fait des progrès enormes sur le plan economique, social et politique (institutions fortes) et c’est pour quoi le pays a su resister a la crise. Sur le plan economique il y a l’emergence d’une classe moyenne. Tout n’etait pas rose mais il y a eu des acquis qu’on est en train de dilapider

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 17:44
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Sy n’a meme pas fait une photo de famille avec les enfants martyrs. En tout cas il peut mourir tranquille maintenant, car meme dans ses reves les plus fous, il ne se voyait pas president d’une assemblée. alors il peut traiter les autres de grabataires. Ce qui m’etonne le plus est que sa haine ne diminue pas, il risque de mourir de crise cardiaque, ce monsieur.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 17:47
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Ce kouadio là, il est débile ou quoi ? Institutions fortes dis tu ? Tout cela s’est effondré en une journée. Bref, les adorateurs de Blaise ne peuvent raisonner. Bonne guérison.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2015 à 21:12, par doudouno le cobra
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Ce monsieur est plus qu’un bouffon.
    Je l’ai vu mendier des missions électorales auprès de Jean Baptiste Natama.
    En plus il est bourrez de haine. Son nouveau look en témoigne.
    En 2002 il a eu moins de 50 voix aux législatives dans son propre village .
    Merci de me censurer mais j’ai dit la pure vérité

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril 2015 à 03:17, par Koumouni
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    tros de bla blas dans certains commentaires.les commentaires 9 et 13 vous n’avez personne d’autre verser votre venin cdpiste ?Mr SY est-il votre camarade de lutte ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril 2015 à 08:49, par M’nif
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    En 2011, il y a des casses dans plusieurs localités du Burkina. Les victimes ont été dédommagés. Des personnes cupides ont même profité de la situation pour se tailler des fortune injustifiées. Acceptons que les victimes des évènements posent leur problèmes. Tant pis pour eux s’ils les posent mal. De toute façon, quelqu’un va payer ces désagréments. Si vous avez un proche qui est concerné vous subirez les conséquences. Ne vous en faites pas !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril 2015 à 13:03, par dafra
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Pourquoi faut’il tout le temps parler d’évacuation sanitaire pendant que nous avons au Burkina Faso des hôpitaux et des médecins spécialistes en traumatologie et autres. Complétons ce qui manque localement, cela permettra de soigner plus de malades, plus vite, et à moindre coût.
    A moins que cela soit un lobby pour l’organisation qui s’occupe des EVASAN et du Royaume du Maroc.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril 2015 à 14:43, par valgame
    En réponse à : Conseil national de la transition : Chérif Sy a rencontré les blessés de l’insurrection populaire

    Des blessés qui sont pour la plupart des voleurs de sacs de riz et des pilleurs de domiciles qui se sont blessés dans des conditions que l’on sait. La transition finira bientôt. Chacun va expliquer dans quelle condition il a été blessé et où.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés