Santé : La LONAB offre un Centre médical à la commune de Bomborokuy

mardi 28 avril 2015 à 01h49min

La Loterie nationale burkinabè (LONAB) vient, une fois de plus, de traduire en acte son slogan, en faisant un don d’un Centre médical à la commune rurale de Bomborokuy située dans la province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun. L’infrastructure, sise entrée Est de la commune, a été inaugurée le dimanche 26 avril 2015, par le Président du Faso, Michel Kafando devant une population enthousiaste.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé : La LONAB  offre un Centre médical à la commune de Bomborokuy

« Les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la Nation entière ». Tel est le slogan de la Nationale des jeux de hasard qui ne se conte plus aux 15 500 âmes des seize villages que compte cette commune jusque-là, pourvue ‘’seulement’’ de trois centres de santé et de promotion sociale (CSPS). Désormais, ces populations vivent ce slogan à travers les changements qui viennent de s’opérer dans leur vie sociale de base, reléguant ainsi au rang des souvenirs difficiles, les souffrances liées au manque d’une telle infrastructure. Au-delà de la commune concernée, illustrent les bénéficiaires, c’est l’ensemble des populations environnantes qui viennent d’être soulagées par ce don de la LONAB.
Bâti sur une superficie de douze hectares, le joyau a coûté environ un milliard de francs FCFA. Il comprend un bloc d’hospitalisation, un dépôt corps (morgue), un service de triage, une caisse, une maternité, un dépôt Meg, des appâtâmes IEC, incinérateur, une cuisine, un dispensaire, un laboratoire, des logements du personnel, une cuisine, une guérite et d’une clôture. Outre cela, l’infrastructure est dotée d’un système d’éclairage solaire, de château d’eau, de matériel roulant et de mobilier de bureau.

Le bien-être des populations, ligne de mire de la LONAB !

Après la coupure du ruban et le dévoilement de la plaque inaugurale, le Président du Faso a visité les différents blocs pour apprécier le plateau technique, les conditions de travail et encouragé l’ensemble du personnel. Une visite guidée à l’issue de laquelle Michel Kafando a, à travers le livre d’or, dévoilé toute son admiration au geste de la donatrice, la LONAB, et montré sa reconnaissance à tous les maillons de la chaîne qui ont travaillé à faire de ce rêve, une réalité. Aussi, a-t-il invité les populations bénéficiaires à travailler à sa préservation.
« En toute sincérité, c’est un véritable travail qui a été abattu… Nous sommes très fiers parce que, ce centre vient améliorer considérablement nos conditions de vie. Ce n’est pas seulement pour les populations de la commune mais également pour nos frères du Mali (c’est une des localités frontalières du Mali, ndlr) », a laissé entendre Lassina Ouattara, un habitant de la commune, demandant aux populations de bien prendre soin des lieux. Même expression de joie pour Adjara Badini, une des premières accouchées de la maternité. Heureuse mère d’un bébé de sexe féminin, Mme Badini a reçu la visite de l’équipe de la LONAB, et des ‘’mains discrètes’’ de son directeur général, Lucien Carama, de vives félicitations.

Le président de la délégation spéciale de la commune s’est réjoui de rappeler que la promesse qui a été faite le 4 avril 2014 est, « aujourd’hui », devenue une réalité aux mains de ses administrés et des populations environnantes.

Un cultivateur empoche plus de 49 millions de FCFA !

Pour le directeur général de la LONAB, Lucien Carama, la santé est un catalyseur de développement et revêt, de ce fait, une importance vitale pour tous les êtres humains. C’est pourquoi, a-t-il réitéré la détermination de son institution à contribuer à promouvoir le bien-être des populations burkinabè, à travers l’accompagnement de l’Etat dans le développement économique et social. « Si cette infrastructure a été rendue possible, c’est grâce à la confiance sans cesse renouvelée de notre clientèle », a témoigné M. Carama, invitant les populations à continuer à parier car, « avec la LONAB, on gagne toujours ». Et comme preuve de cette affirmation, c’est un chèque qui a été remis à un « heureux gagnant » du jeu hippique (PMU’B), 4 + 1 du 5 avril 2015. Pour une mise de 300 francs, Daouda Ouédraogo, cultivateur à Djibasso (dans la même province), empoche la somme de 49 538 000 francs CFA. Un chèque qu’il a reçu des mains du Président du Faso, Michel Kafando.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés