Affaire des explosifs à Pô : Le véhicule retrouvé avec une partie de la cargaison, quatre personnes interpellées

jeudi 23 avril 2015 à 02h53min

L’affaire avait défrayé la chronique en début du mois. Un véhicule particulier chargé d’explosifs avait été arraisonné par la douane à Pô. Une certaine population avait réussi de force à libérer le véhicule qui a pris la direction du Ghana avec son chargement. La gendarmerie a mis le grappin sur ledit véhicule et son propriétaire, le propriétaire des explosifs et deux autres personnes ont été arrêtées et présentées à la presse dans l’après-midi du 22 avril à Ouagadougou.

Affaire des explosifs à Pô : Le  véhicule retrouvé avec une partie de la cargaison, quatre personnes interpellées

Dix cartons soit 250 kg d’explosifs, 200 détonateurs pyrotechniques, un rouleau de 350 m de cordon détonant, cinq fûts de cyanure de 50 kg chacun. C’est ce que la gendarmerie a réussi à saisir après l’enquête. Le reste de la cargaison ayant déjà été évacué sur un site aurifère au Mali. Le conducteur du véhicule aurait déclaré transporter initialement 30 cartons d’explosifs.
La gendarmerie a indiqué que les explosifs saisis servaient surtout à exploser les carrières sur les sites aurifères.
En plus des explosifs et du véhicule, la gendarmerie a mis la main sur quatre personnes. Le propriétaire du véhicule, Abouga K. Franck, le propriétaire des explosifs, Nacanabo Assimi, interpellé le 18 avril dans le quartier Rimkièta de Ouagadougou. Congo Ablassé et Kiragoulo Nabarouè sont les deux autres personnes arrêtées dans cette affaire, « sans que cela soit la totalité des personnes incriminées » a indiqué le commandant de la compagnie de gendarmerie de Pô, le capitaine Modeste Guingané, principal animateur du point de presse.
Elles seront très prochainement transférées et présentées devant le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Manga. Les incriminés « répondront de diverses infractions dont celles de rébellion, d’outrages à agents dans l’exercice de leur fonction, de vente et de détentions de produits prohibés », a poursuivi le capitaine Modeste Guingané.
En rappel, le 2 avril 2015 aux environs de 6 h dans la ville de Pô, province du Nahouri, trois éléments d’une brigade de la direction des douanes de Ouagadougou en mission dans la zone avait interpellé un véhicule de marque OPEL de couleur grise immatriculé 11GH 2534BF transportant des explosifs sur le RN 25 qui rejoignait Ouagadougou.
L’équipe avait été prise à partie à Pô par un groupe de manifestants. S’en étaient alors suivis des jets de pierres sur les douaniers et des coups sur l’indicateur. L’équipe de douane avait eu la vie sauve en se réfugiant à la gendarmerie de la ville. Les manifestants avaient alors libéré le véhicule qui a fondu dans la nature avec son chargement illicite.

Tiga Cheick Sawadogo
Photos : Lawasselea Bonaventure Paré
Lefaso.net

Messages

  • Attention chers messieurs. L’enquête doit se poursuivre pour connaitre les vrais clients qui pourront être jugés comme complices dans cette affaire parce qu’ils auraient acheté de la marchandise sans avoir respecté la loi. Attention pour ne pas détourner le chemin. Il reste bien entendu que pour brouiller les pistes, ils diront tout simplement que ces explosifs ont été introduits au BF juste pour les sites aurifères comme vous semblez le dire. Quelle est la preuve ? Évitons de dire des choses qui ne favoriserons pas l’éclatement de la vérité. Le peuple a besoin de savoir la vérité. Comment ils ont pu faire passer une partie au Mali et sur quel site aurifère ? Ce qui s’est passé au Larlé est encore dans nos mémoires.

  • Je pense qu’au vu des éléments dans ce véhicule, il s’agit certainement de matériaux et matières destinés à l’exploitatiog n des mines d,or.

  • Bien fait, félicitations aux forces de sécurité. J’espère seulement que s’ils sont condamnés, ces malfrats ne seront pas libérés de si tôt pour venir narguer de nouveau les forces de sécurité et poursuivre leur basse besogne.....

  • Félicitations ! J’en appelle à l’éveil de conscience de la population pour éviter de telles manifestations. Aidons les forces de l’ordre et de sécurité à nous aider.

  • Toutes mes félicitations. La gendarmerie fait toujours de bon travail. Que Dieu vous aide. On doit sanctionner ses pauvres gens qui veulent tuer toute la population Burkinabè.

  • Rappelons-nous la terrible explosion dans le quartier Larllé l’an passé et disons-nous que la manipulation de ce genre de produits peut être très dangereux. L’importation et l’utilisation doivent être strictement encadrées et quiconque outrepasse les règles doit être sévèrement puni. Il ne faut pas mettre la vie des gens en danger pour des intérêts cupides.

  • Bravo la gendarmerie, mais surtout rassurez vous que ces gens là prennent la perpétuité...

  • Bravo à la gendarmerie ! C’est du bon boulot

  • félicitation et courage à nos force de l’ordre ! que la justice maintenant sanctionne à la hauteur de leurs actes.

  • Ils sont assez nombreux les vrais et les faussaires qui utilisent sur les sites miniers et d’orpaillage des explosifs, du cyanure et autres produits dangereux au Burkina et qui s’approvisionnent a partir du Ghana, un pays de longue tradition minière.
    La détention et la vente d’explosifs,de cyanure et de mercure notamment sont très réglementées au Ghana, tout comme au Burkina et partout ailleurs.
    Je recommande a nos autorités de prendre urgemment contact avec le Ghana pour relever auprès des structures de détention et de vente d’explosifs et produits dangereux, la liste des acheteurs qui se livrent a cette pratique pour leur usage légal ou non de ces produits destinés pour le Burkina.
    La vérité sera connue et appréciée par tous.
    Le prospectiviste

  • A l’internaute numero, pas d’inquietude dans ce sens. ces deux produits ici presentés sont des produits couremment utilisés dans les sites oriferes. Il faut faire un tour dans les sites et tu verra que ce ne sont des produits etrangés, tous les freres qui travaillent dans les sites oriferes connaissent ces produits.

  • Si ce matériel peut faire exploser des bloc de cailloux contenant de l or ou n importe quel métal précieux pourquoi ne pourrait il pas servir a sauter des immeubles des ponts ou des véhicules.Lefusil calibre 12 et les catouches qui vont avec sont pour la chasse au gibier et pourtant on en saisi souvent dans les mains de braqueurs

  • je suis satisfait et inquiet à la fois. je ne connais rien des explosifs mais je pense qu’un explosif pouvant servir dans les carrières peut aussi servir dans les attentats et autres actes criminels. je félicite nos gendarmes pour le travail fait mais la narration qu’ils ont servi, ils tentent de dédouaner un tant soit peu les trafiquants.mais pourquoi bon dieu !!!!!! or les trafiquants de ce genre de ce matériel très dangereux sont pour moi des grands criminels. on retrouve le vehicule et une partie des exposifs au Ghana et l’autre grande partie des expolsifs est partie au Mali dans les sites aurifers !!!!!!! vous etes sures que ça n’a pas été remis aux dhihadistes !!!!!!!! A ne pas prendre garde,, notre pays risque de devenir un grand champ de destruction. en plus il ya du cianure, une quantité qui peut exterminer un secteur de ouaga. faisons des enquetes très approfondies( je suis sure que nos gendarmes ont une grande compétence en la matière, mais pourquoi ne semblent ils pas aller jusqu’au bout) et sois rigoureux et appliquons les peines avec un gant de fer. prenons le cas de l’indonesie avec les trafiquants de drogue !!!!!! j ai peur pour le Burkina, nous sommes très complaisants, très corrompus et un jour bonjour les grands dégats......

  • Béatrice Damiba doit avoir le cœur meurtri elle qui passé son temps à protéger le visage des bandits des grand chemins pris en flagrant délit et présumés innocents . À son temps pendant les sites web burkinabé présentait les visages des bandits à visage couvert, ceux des pays voisin présentaient les même visage à visage découvert ce qui montrait l’inefficacité des meure de la Bonne Dame. Je me réjouis que les visages des bandits soient de nouveau découvert même s’il sont présumés innocents avant leur jugement. Dans les pays occidentaux dont on clone les lois, le visage des bandits n’est jamais caché ( cas de Amedy Coulibaly et autre ....) pourquoi il faille le faire chez nous pour des prétendus droits humains.....sans doute mal compris ou digérés. J’espère que la loi "Damiba" manifestement violée par les media aujourd’hui sera abrogée pour une question de bon sens.

  • Felicitations cher officier de police judiciaire ; c’est du bon boulot. franchement j’avais peur qu’un tel vehicule soit dans la nature si on sait le climat dans lequel nous vivons actuellement. nous savons qu’on peut toujours compter sur vous pour ce qui concerne notre securité. felicitation

  • Pourquoi on ne publie jamais les photos des délinquants, y’aurait il un deal entre la presse et les délinquants ?

  • Dans tous les cas, le juge va les libérer pour délit non constitué car n’étant pas prévu dans le code pénal. Les forces de l’ordre travaille, les juges libèrent donc eux aussi travaillent plutôt "détravaillent"

  • Merci pour le travail des forces de l’ordre.
    je pense que les corrompus de la justice ne mettront pas en péril les efforts de nos braves gendarmes. Espérons qu’il ai au moins un vrai magistrat non corrompu au tribunal de manga pour bien juger ces malfrats.

  • Limage de la douane et des forces de l’ordre vient d’être restaurée. Bravo

  • Moi, je ne comprends pas pourquoi les gens disent que la gendarmerie fait toujours du bon boulot alors que sans la denonciation des honetes citoyens ils ne font rien.Je reste frutre quand tres souvent je les ai appele ils ne sont pas venus

  • A quand le fonctionnement du tribunal de Pô ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés