Affaire des explosifs à Pô : Le véhicule retrouvé avec une partie de la cargaison, quatre personnes interpellées

jeudi 23 avril 2015 à 02h53min

L’affaire avait défrayé la chronique en début du mois. Un véhicule particulier chargé d’explosifs avait été arraisonné par la douane à Pô. Une certaine population avait réussi de force à libérer le véhicule qui a pris la direction du Ghana avec son chargement. La gendarmerie a mis le grappin sur ledit véhicule et son propriétaire, le propriétaire des explosifs et deux autres personnes ont été arrêtées et présentées à la presse dans l’après-midi du 22 avril à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire des explosifs à Pô : Le  véhicule retrouvé avec une partie de la cargaison, quatre personnes interpellées

Dix cartons soit 250 kg d’explosifs, 200 détonateurs pyrotechniques, un rouleau de 350 m de cordon détonant, cinq fûts de cyanure de 50 kg chacun. C’est ce que la gendarmerie a réussi à saisir après l’enquête. Le reste de la cargaison ayant déjà été évacué sur un site aurifère au Mali. Le conducteur du véhicule aurait déclaré transporter initialement 30 cartons d’explosifs.
La gendarmerie a indiqué que les explosifs saisis servaient surtout à exploser les carrières sur les sites aurifères.
En plus des explosifs et du véhicule, la gendarmerie a mis la main sur quatre personnes. Le propriétaire du véhicule, Abouga K. Franck, le propriétaire des explosifs, Nacanabo Assimi, interpellé le 18 avril dans le quartier Rimkièta de Ouagadougou. Congo Ablassé et Kiragoulo Nabarouè sont les deux autres personnes arrêtées dans cette affaire, « sans que cela soit la totalité des personnes incriminées » a indiqué le commandant de la compagnie de gendarmerie de Pô, le capitaine Modeste Guingané, principal animateur du point de presse.
Elles seront très prochainement transférées et présentées devant le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Manga. Les incriminés « répondront de diverses infractions dont celles de rébellion, d’outrages à agents dans l’exercice de leur fonction, de vente et de détentions de produits prohibés », a poursuivi le capitaine Modeste Guingané.
En rappel, le 2 avril 2015 aux environs de 6 h dans la ville de Pô, province du Nahouri, trois éléments d’une brigade de la direction des douanes de Ouagadougou en mission dans la zone avait interpellé un véhicule de marque OPEL de couleur grise immatriculé 11GH 2534BF transportant des explosifs sur le RN 25 qui rejoignait Ouagadougou.
L’équipe avait été prise à partie à Pô par un groupe de manifestants. S’en étaient alors suivis des jets de pierres sur les douaniers et des coups sur l’indicateur. L’équipe de douane avait eu la vie sauve en se réfugiant à la gendarmerie de la ville. Les manifestants avaient alors libéré le véhicule qui a fondu dans la nature avec son chargement illicite.

Tiga Cheick Sawadogo
Photos : Lawasselea Bonaventure Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés