Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

jeudi 23 avril 2015 à 02h52min

Le Mouvement Soyons Sérieux (MSS) a organisé sa conférence de presse mensuelle ce mercredi 22 avril à l’ABMAQ. Avec les hommes de médias, les responsables du mouvement se sont entretenus sur les questions d’actualité nationale, notamment le vote de la loi modificative du code électoral par le Conseil National de la Transition (CNT) et de l’opération dite « mains propres » des autorités de la transition. Il a aussi été question de la déclaration des biens des membres du gouvernement de la transition.

Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

« Le MSS se veut un mouvement de veille et de dénonciation des dérives », selon son coordinateur Frédéric Zoungrana. C’est pour cela qu’au cours de cette conférence de presse, il n’a pas manqué de pointer du doigt la « politique de l’exclusion » amorcée par le CNT et entérinée par le président Michel Kafando. Il s’agit en effet du vote de la loi modificative du code électoral, qui met fin au débat sur la participation ou non aux élections, des anciens dignitaires de l’ex majorité et de ses alliés ayant soutenu la modification de l’article 37.

Pour le mouvement, la formulation de l’article 135 alinéa 4 du code « toute personne ayant soutenu un changement anticonstitutionnel qui porte atteinte aux principes de l’alternance démocratique, notamment au principe de la limitation des mandats présidentiels ayant conduit à une insurrection ou à toute autre forme de soulèvement populaire, sont inéligibles », pose problème.

En effet, s’interroge le coordinateur du mouvement « comment cette disposition sera-t-elle appliquée si elle reste en l’état ? Va-t-elle concerner uniquement les acteurs politiques ayant soutenu ouvertement la modification de l’article 37 de la Constitution ou va-t-elle s’élargir à ceux ayant participé activement à la chute du régime de Blaise Compaoré ? »

Et Frédéric Zoungrana de conclure que « la seule exclusion qui vaille est celle émanant d’une décision de justice qui déchoit un citoyen de son droit d’éligibilité, ou celle émanant du verdict des urnes qui montre à l’individu la désapprobation du peuple par rapport à sa candidature ». Pour lui, « on ne peut pas voter une loi pour exclure des gens alors que leur culpabilité n’a pas été prouvée par la justice ».

Le MSS exige donc exige du Président Michel Kafando, l’abrogation de l’alinéa 4 de l’article 135 du nouveau code électoral. Par ailleurs, le mouvement invite tous les acteurs à reconnaître le verdict des urnes suite aux élections.

De l’opération dite « mains propres » du gouvernement

Le 6 avril, le gouvernement a procédé à une vague d’arrestations qui se poursuivrait toujours. Des arrestations « sélectives » selon le MSS, qui n’interviennent que 5 mois après le début de la transition et à la veille de l’adoption du nouveau code électoral. En plus, elles auraient été faites dans une violation de la procédure en la matière. Toute chose que le mouvement condamne.

« Pourquoi les arrestations ne concernent que les caciques de l’ex majorité quand on sait que les motifs de l’interpellation pourraient concerner certains bonzes de la transition ayant participé à la gestion du pouvoir avec Blaise Compaoré ? », s’inquiète le mouvement.

Avant d’ajouter « quelle importance accorde-t-on à ce fameux Pacte national pour le renouveau de la justice à peine deux semaines après les états généraux de la justice ? Que vaudront les travaux de la Commission de réconciliation nationale et des réformes quand on sait qu’elle a dans ses missions la proposition de réformes électorales et institutionnelles ? »

« Nos ministres de la transition sont plus ou moins riches… »

Tout en saluant la récente déclaration de biens des membres du gouvernement comme prévu dans la charte de la Transition, le MSS déplore cependant « le caractère scélérat, parcellaire et fallacieux de certaines déclarations ». Des déclarations aux allures de « bon débarras » selon eux car elles ne traduiraient pas fidèlement le patrimoine réel de certains membres de l’exécutif. Toutefois, elles auraient permis d’une part à la population de savoir que certains de nos ministres sont plus ou moins riches et d’autre part que la loi sur le délit d’apparence pourrait être appliquée sur certains membres du gouvernement. Car selon eux, « comment après 20 ans de service en tant qu’officier de l’armée le Premier Ministre soit presque milliardaire ? » Ces derniers devraient donc s’expliquer sur l’origine de leurs biens.

Le MSS auditionné à plusieurs reprises

« Après chaque conférence de presse, nous sommes convoqués par la gendarmerie. Mais nous continuons à dénoncer les drives que nous constatons de la part des autorités et de tous les acteurs politiques, car c’est notre manière d’accompagner la transition », a confié Frédéric Zoungrana. Pour lui, son mouvement ne saurait donc être assimilé à une force de déstabilisation de la transition ou à un phénomène incitateur de troubles. Par ailleurs, le mouvement avec d’autres organisations serait en train de préparer un sitting devant le CNT pour dénoncer le vote de la loi. Pour l’heure aucune date n’a été communiquée à la presse.

Aïssatou Diallo (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 avril 2015 à 03:06, par oran En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Fred Z. et compagnie dites nous le jour de sit in devant le CNT. On va vous y attendre. Si vous n’êtes pas sérieux ni crédible soyez des hommes et venez. Bouffez vos sous et taisez vous. Avec 37 membres actifs on ne change pas le cours de notre pays. Si Blaise a fui ce ne sont vous sous le couvert du cdp qui nous ferez peur. Le peuple est vigilant et on suit tranquillement mais sûrement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 07:24, par ditalao1612 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    gillete bonkoungou n’oublit pas tu doit nous justifier les frais de souscription de la CAN 98
    OGLIGATOIREMENT un milliard et quelque

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 07:28, par sérieux En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Soyez vous-mêmes sérieux d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 07:38, par aboubakar En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Le problème c’est que vous n’avez jamais été sérieux même pas une seconde. Soyeux au moins un peu sérieux et soyez surtout justes et honnêtes avec vous même car chacun portera sa croix à l’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 07:57 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    En voici des gens qui se cherchent des problèmes. C’est mieux de dire aux gens qui vous envoient manifester devant le CNT d’aller eux-mêmes ? Pourquoi se cachent-ils ? Que se reprochent-ils ? Jeunes frères, soyeux intelligents !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:03, par Rayim En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    ce mr et son groupe sont des poison pour le burkina , faite un tour sur les reseau sociaux ( Facebook).
    ALFA YAGO son mentor tapis dans l’ombre, le droit a l’expression doit etre cadré.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:28, par L’Afro-optimiste En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Je pense qu’il faut plus de sérieux au BURKINA FASO.
    En plus avec" 37" membres,le nombre "37" au B.F actuel est un nombre malheur.
    Je vous suggère d’ajouter 1 membre sinon ça risque de mal tourner.
    VIVE LA TRANSITION
    VIVE LE BURKINA FASO QUI GAGNE
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.Web master c’est mon opinion

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:33, par L’Afro-optimiste En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Je pense qu’il faut plus de sérieux au BURKINA FASO.
    En plus avec" 37" membres,le nombre "37" au B.F actuel est un nombre malheur.
    Je vous suggère d’ajouter 1 membre sinon ça risque de mal tourner.
    VIVE LA TRANSITION
    VIVE LE BURKINA FASO QUI GAGNE
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.Web master c’est mon opinion

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:33, par l’éteincelle En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Vous ne méritez que j’écrive sur vous !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:45, par Salou En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    VOUS N’ETES PAS DES PATRIOTES. On a affronté les balles et les explosifs par la cupidité et la moutonnerie de "vos mentors". on a perdu des frères avec de nombreux blessés. Et vous voulez qu’on les inclus impunément comme rien ne s’est passé. On n’a pas exclu des partis. Vous, aussi, SOYEZ DIGNES ET RAISONNABLES.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:47, par kankana En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    nous vous attendons devant Le CNT. Nous saurons qui est fort. traitres.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 08:55, par bano En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Venez on vous attend . ceux que le peuple exclu c’est ceux la même que Blaise allait passer aux armes s’il avait toujours le pouvoir car c’est des hypocrites, des lâches et dont le peuple n’en veut pas. c’est des gens qui en réalité lorgnaient le pouvoir de Blaise comme le lion en face de la SONABEL qui a toujours convoité le palais jusqu’à ce que Blaise s’est rendu compte et il a déménagé son palais à kosyam

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 09:10, par Jacob En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Ho les gars, soyez sérieux entre vous même avant de vouloir étaler vos tares au sein du vaillant peuple burkinabé. Vous voulez déstabiliser la Transition plutôt que de la consolider.
    Que Dieu bénisse le Burkina et bénisse tous ceux qui œuvrent pour un Burkina meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 09:12, par Citoyen indigné En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Voilà un mouvement qui n’est pas du tout sérieux ! Des gens qui veulent ramer à contre courant. Mais quel groupe de scélérats. Si vous êtes sûr de vous organisation un mouvement quelconque et vous croiserez le vrai peuples en face de vous. Bande d’inconscients. Les oiseaux de mauvais augure ne passeront pas mais la transition elle, passera. Qui se sent morveux se mouche. La loi n’a pas cité de nom ; mais vous vous lamentez pour quoi ? Soyeux sérieux avec vous-même d’abord, avant qu’on ne prennent au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 09:37, par Gbè En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Aujourd’hui les gens ont bouche pour parler ! Quand on arrêtait les gens sous Compaoré personne ne sortait pour faire conférence de presse. Ou bien c’est parce que y avait pas de financement en bas !? Comme l’a dit l’autre mangez, et vociférez seulement, nous on avance dans notre transition !

    Soyons Sérieux, qui se sent morveux se mouche. Je n’ai pas entendu qu’on a exclu quelqu’un, d’où vient-il qu’on vote des lois pour exclure des gens ??? Si je me sens concerné par cet article que vous citez, c’est que j’ai quelque chose à me reprocher, c’est que j’ai ouvertement soutenu le changement anti-constitutionnel, c’est que j’ai dit que c’est Compaoré ou rien et y a pas l’homme après lui, c’est que je suis un LÂCHE ! Bis repetita ad vitam aeternam !
    Maintenant que nous avons mis fin au contrat Compaoré, qu’est-ce que tu veux ???

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 09:39, par BULKIMBIGA En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Hé !! Zoungrana, pensez-vous être sérieux avec ces réflexions vides de sens ? Tu me fais honte car je constate sur ta photo que tu es jeune et toutes ces luttes sont menées par les jeunes pour des lendemains meilleurs. Si vous ne pouvez pas vous joindre aux autres jeunes pour cette lutte noble, que votre mouvement cesse de nous emmerder. Au diable !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 09:52, par ANFA En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Intervenant 1 quel est cette manière de réagir ? Ils ont le droit d’avoir leur opinion et d’exprimer leur manière de voir les choses. Je suis sorti le 30 et 31 pour dire non a la monarchisation du pouvoir pas pour me retrouver aujourd’hui avec des individus qui veux nous imposer une pensée unique et surtout dans la violence. Faisons très attention et laissons la majorité décider mais cela doit se faire dans la tolérance des opinions de tout un chacun. C’est ça la démocratie. Nous ne devrons pas avoir peur car la majorité du peuple soutient le nouveau code électoral.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 09:55, par sidnooma sid zabda, la sid la bumb faa tiim En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    mes frères du MSS, je pense que si ce n’est l’ignorance et l’hypocrisie, vous mêmes n’êtes pas du tout sérieux. d’abord je vous rappelle qu’il faut regarder plutôt la direction qu’indique le doigt au lieu de passer votre temps à contempler le doigt. la transition n’est rien d’autre que la conséquence de la politique monstrueuse et bananière de Blaise compaoré que vous n’avez pas eu le moindre courage de dénoncer la sanction (plus de 30 morts et plusieurs dizaines de blessés si on omet les dégâts matériels dans son ensemble)qu’il a infligé au peuple burkinabé à travers la tentative de modification de l’article 37 de notre constitution (11juin 1991). donc comprenez que la transition est plus avantageux pour vous même car vous voila maintenant capable de dénoncer des actes que vous aviez longtemps resté muets comme des carpes face à des situations pires que cela. si des gens ont pu sacrifié leur vie pour la nation, la sainteté morale commanderais plus que l’on sacrifiasse une candidature si on a fauté. apprenez donc à êtres plus sages que ceux que défendez pour n’est pas connaitre les mêmes inquiétudes et sorts qu’eux. bon vent à la transition, que l’opération mains propres s’accélère, que les indignes ne soient pas éligibles, et que le peuple triomphe !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:00, par Sira Gnouman En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    « comment cette disposition sera-t-elle appliquée si elle reste en l’état ? Va-t-elle concerner uniquement les acteurs politiques ayant soutenu ouvertement la modification de l’article 37 de la Constitution.

    Je ne suis pas juriste mais, sachez que tout ceux qui sont visé par cette loi se reconnaisent très bien.

    ou va-t-elle s’élargir à ceux ayant participé activement à la chute du régime de Blaise Compaoré ? »

    je pense que cette question n’est pas d’actualité. Ceux qui ont soutenu à un certain moment la revision de l’article 37 et se sont rendu compte qu’ils se sont trompé ont pris une certaine hauteur de responsabilité en mettant ""l’intérêt superieur de la nation"" au dessus des leurs.

    Tout le monde peut se tromper mais accepter qu’ on s’est trompé demande une certaine ""maturité humaine"".
    C’est ce qui manque à la majorité de nos politiciens( surtout les responsables du cdp et alliers)
    Comment un chef de famille se disant ""intectuel encore"" ose dire où accepter que dans un pays de plus de 13 millions d’hommes et de femmes qu’il ya un et un seul homme(Blaise C) pouvant diriger ce pays.
    C’est le début de l’exclusion de tout un peuple au profil d’un seul homme en camouflant cette exclusion sous la soi disans referendum.Nous sommes au BF tout le monde sait comment les élections étaient organisé.
    Le peuple du BF n’est pas ignorant mais n’est pas superieur aux autres nations qui ont vecu des situations plus graves, comme pense bcp de politicien mais chaque chose à son temp.
    Ce temp est arrivé au BF et chacun de nous doit prendre une hauteur au dessu de nos ""interêts égïstes"" en se posant la question suivante : pouquoi ns vivons cette situation aujourd’hui au faso ?
    C’est l’article 37
    Après les évènemnts des 30 et 31 octobre les acteurs principales de la modification de l’article 37 devaient en toute humilité demander pardon à tout le peuple Burkinabè d’avoir tenter de les exclure une foi de plus car ce ne pas une 1érè. Ils ne l’ont pas fait et pir encore pense que le peuple à été manipuler.Cela veut dire que même demain s’ ils ont la commende du pouvoir ils reprendrons.

    Donc pour marquer a vis que plus rien ne sera comme avant il falait des décisions précis (exclure ces responsables des compétion à vénir pour servir de léçon à tout ceux qui sont en politique où qui pense à la faire)

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:00, par LE JUSTE En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    C’est malheureux de defendre des gens qui ont mis le pays dans un tel état . . .

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:01, par Batang Biiga En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Vous n’êtes pas sérieux,vous avez soutenu mordicus pendant des années que Blaise Compaoré est votre unique et irremplaçable candidat.Quelques jours seulement après sa débandade,les peureux(ceux qui vous ont achetés pour gesticuler) veulent se proclamer candidats !! Le peuple par le CNT dit non,non et non !! Préparez-vous,on vous attendra devant le CNT ! Vos vaines gesticulations ne peuvent aider ce que Dieu n’a pas aider !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:07, par Le prospectiviste En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Soyons sérieux.
    Je vous ai lu, je vous ai compris cependant, je ne suis pas du tout d’accord avec vous sur votre compréhension portant sur le contenu de la loi électoral, notamment sur l’exclusion des ex dignitaires du régime de Blaise.
    Une loi est une loi. Elle est précisée par des décrets et des arrêtés d’application en vue de clarifier le contenu de la loi. Les questions de détails que vous posez y trouveront certainement leurs réponses.
    Ainsi, a vous lire, je constate que vous passez a coté du sujet et votre contestation n’a pas de sens.
    Un conseil, arrêter ça et préparez vous mieux pour vos prochaines sorties médiatiques.
    Le prospectiviste

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:10, par AROUNA En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    « Je demande à Frédéric lui d’être sérieux. Imaginez vous à cause du pouvoir des gens préfèrent le trouble, l’instabilité du pays et même la mort de ses propres compatriotes. Je n’ai sauré tolérer un tel comportement. »
     »

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:10, par KADELO En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Vous avez tout dit les gars. De nombreux burkinabés pensent comme vous, mais ne gagnent pas l’occasion pour s’exprimer. Donnez nous le jour et nous y serons, il ne peut pas avoir 2 types de Burkinabé dans un même pays, nous sommes un et un seul peuple, aucun pouvoir qu’il soit transitoire ou légitimement élu ne peut nous diviser. La sanction des urnes seul est la sanction du peuple le reste n’est que de la poudre aux yeux. Vive le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:30, par VERITE FAIT MAL En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Tenez bon les amis , ne cédez point à l’intimidation. Il faut que vous sachiez que dans les quartiers il y’a des jeunes qui vivent cette loi d’exclusion et en ont sur le cœur gros.
    Le jour où ça va exploser vous verrez que des jeunes sortiront nombreux avec vous et ce qui va arriver arrivera. Mr ORAN quittez dans les intimidations inutiles et farfelues. Si vous êtes un réel démocrate souffrez que votre concitoyen puisse penser différemment que vous. Je ne suis que pour la vérité et je sais que très bientôt nous serons devant le vrai. La communauté internationale régira à nouveau parce que ceux ont voté cette loi et vu leurs méthodes ne veulent point du bien du pays. Bon vent au MSS et alliés vous êtes bien plus nombreux qu’ils ne le pensent. On a plus rien à perdre et on a tout à sauver , L’AVENIR DE NOTRE CHER FASO.
    C’est frustrant de voir que tout ce cirque a été orchestré pour permettre au MPP d’avoir une longueur d’avance sur les autres sur le terrain électoral. La télévision nationale est devenue comme leur télévision privée et à chaque édition du journal on nous sert la rage et la rancune de Salif DIALLO. A l’entendre on voit bien que le Burkina ne connaitra que des troubles avec ce monsieur qui n’a que des paroles de mépris de ses adversaires. Il faut aux burkinabé un président HOMME D’ÉTAT FORT, GRANDE CARRURE, QUI VA RATISSER LARGE, DANS LA RECHERCHE DE LA COHÉSION ET DE L’UNITÉ NATIONALE. Cet homme en mon sens peut être tout le monde sauf ROCK.. SIMON et SALIF.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:32, par Mex100 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Ce mouvement sorti de nulle part devrait commencer par publier ses statuts, sa comptabilité, la liste de ses membres, ses sources de financement, avant de jouer les chevaliers blancs.
    Quelle dérive du régime Compaoré ont-ils dénoncé en 27 ans ? Je suppose qu’ils n’en voyaient pas ? ;-)

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:35, par GOMDABO En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Enfin une organisation sérieuse de la société civile. Les gars, vous avez tout mon soutien car on sent que vous faites parties des rares OSC qui ont encore un esprit clair au BF. L’appât du gain a aveuglé tous nos OSC et je me demande réellement si ce sont des OSC. Aujourd’hui la plus part des milliers d’OSC qui pullulent dans nos cités sont soit animés par des politiciens soit parrainées par des politiciens. Ils ont désorientés complètement la jeunesse qui croient avoir les yeux ouverts alors qu’ils ont ouvert les yeux mais ne voient rien. Nous sommes très mal barrés les gars. L’école de la démocratie n’est pas facile. Tant qu’il n’y a pas de contradiction, il n’y a pas de démocratie. nous sommes aujourd’hui dans un régime dictatorial déguisé, c’est soit tu es avec moi, soit tu es contre moi et tu es un ennemi à abattre. Que Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:55, par Le plus sérieux En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Attendez : ces mr sont-ils o BF ou ailleurs ? Avec ce que nous avons vecu pdt 27 ans, on exclu des vampires dans la société et ils s’emportent. Disons nous la vérité : meme après les 5 ans ces bandits là ne pourront plus postuler leur candidature. Ils sont indignes, ingrats, hautains bref tout sauf BURKINABE. Qui peuvent-ils convaincre encore si ce n’est mr Zoungrana et tous ceux qui voient dans l’eau ? C’est mieux de ne plus se prononcer sur quoi que se soit .Leur temps est fini pr tjrs et a jamais. Il est encore temps pour m Zoungrana et ses partisans de se réaligner o coté des vrais Burkinabè, que de passer leur temps pour soutenir des sorciers

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 11:13, par SY En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    JE CROIS QU’IL Y A UN PROBLÈME. OUI UN SÉRIEUX PROBLÈME CAR JE NE PEUX PAS COMPRENDRE QUE NOUS SOMMES DANS UN ÉTAT DE DROIT ET CERTAINES PERSONNES SE CROIENT SUPERS BURKINABE QUE LES AUTRES. MON AMI Oran INTERNAUTE N°1 QU’EST-CE QUI SE PASSE ? POURQUOI AVOIR DES IDÉES AUSSI DICTATORIALES EN VOULANT EMPÊCHER MSS DE MANIFESTER ? SI MSS MANIFESTE ET TU N’ES PAS CONTENT QUE ÂPRES TU ORGANISES A TON TOUR UNE MANIFESTATION POUR DIRE CE QUE TU PENSES. ÉCOUTES SE SONT DES IDÉES COMME LES TIENNES QUI ONT MIS LE FASO EN RETARD. OU TU ES DEVENU LE GENDARME DU CNT OU JE NE SAIS QUOI ? QUITTES DANS SA MON FRÈRE.
    POUR CE QUI CONCERNE L’ARTICLE DE MSS JE PEUX DIRE QU’IL A UN PEU RAISON CAR LE CNT EST EN TRAIN DE FAIRE LE TRAVAIL DES ORGANES MIS EN PLACE ET SI C’EST AINSI POURQUOI LE GOUVERNEMENT DE TRANSITION A MIS EN PLACE CES ORGANES ? LE BURKINA GAGNERAIT SI ET SEULEMENT NOUS NOUS DISONS OUI LAISSONS LES URNES PRENDRE LES DÉCISIONS OU NOUS PARTAGER.
    VIVE LE FASO ! VIVE LES PEUPLES DU BURKINA ! NOUS AVANÇONS !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 11:23, par Le TCHE En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    On parle toujours du peuple, mais je ne sais pas de quel peuple ? Moi je crois faire parti de ce peuple ; alors si je fais parti du peuple mon avis aussi compte. Je ne suis pas pour l’EXCLUSION, il faut que chaque Burkinabé se sente chez soi ; On n’a toujours besoin de l’autre quelque soit ce qu’on est. Donnons la chance a tout le monde et laissons le peuple en décider. Paix pour mon Faso

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 11:29 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Ces gens ne sont pas serieux, de la pouriture oui. j’appelle à les suivre et à les mettre sous écoute. Nous decouvirons bcp de chose.
    Toutes les OSC qui sont contre cette loi electorale, ont la modification de l’article 37. Par conséquent, elles doivent ètre interdites de toute activité au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 11:31, par PC le citoyen En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Bonjour,
    M.fred ,erreur ,ces arrestations ne sont pas l’œuvre du gouvernement mais l’œuvre de la justice, et puis s’il y a d’autres personnes anciens dignitaires ,ces responsable aussi répondront de leur acte devant la justice.
    Combien de franc NAFA et CDP vous ont donner pour sortir déranger la stabilité du pays ,donner nous la date de votre sortie ,on va attendre devant le CNT ,le peuple vous cherche ,vous serez tous jugé

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 11:31, par walaye En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Le premier commentateur, tu es un ennemi du peuple. Ils ont le droit de manifester comme tout le monde dans ce pays. Le CNT n’appartient à personne même si en vrai on sait pour qui tous marche. Il faut faire attention à ce que des gens comme toi ne nous entraîne pas dans la violence. J’ai très peur pour cette transition biaisée et pipée dès le départ. Si ça pète fort je ne serai pas surpris. Avec des dictateur comme le premier commentateur.

    Dieu est grand

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 11:49, par Djamanatigui En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Merci pour cette analyse parfaite et intellectuelle de la situation nationale Fréderic. Quant au premier intervenant qui est le sieur ORAN je lui dirai d’aller bien se murer dans la glace avant d’intervenir et insulter les cadres honnêtes de ce pays dont fait parti monsieur fréderic Zoungrana. Que Dieu donne la force au MSS, parce qu’ils sont inscrit dans une logique de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 12:33, par somet En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    je ne crois pas que une OSC doit faire la pagaille et cela ne doit etre toleré. cher ami vous etes en train de faire la pagaille. soyez vous meme un peu sérieux. est ce que vous avez déjà vu une organisation faire un sit-in devant l’Assemblée Generale ? vous vous demasquer sans vous rendre compte car vos intentions sont claire. ne soyez pas surpris de vos propres actes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 12:34, par Batang Biiga En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    On vous acheté à combien de francs cfa pour cette gesticulation ???

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 12:53, par Zouré En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    « Ceux qui ont contribué à la chute de Blaise Compaoré , c’est le peuple. Et le nouveau code électoral, c’est l’expression de la volonté du même peuple. Pourquoi donc dire que la loi 135 alinéa 4 pourrait toucher ce peuple qui voulait l’alternance ? »

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 13:06, par SAWADOGO En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Le nouveau code électoral ne cause pas de problème nous peuple burkinabe nous ne sommes pas d’accord que quelque personnes et compaoré pour des intérêts personnel modifiait la constitution et par conséquent on a décidé d’écarter tous ceux qui voulaient la modifié la partie ou la mort nous vaincrons vive Thomas Sangara Vive Norbert Zongo vive le peuple burkinabe . Quelque le prix à payer la lutte est engagée peuple burkinabe pas de peur .Il faut qu’on arrête Blaise pour les différents les crimes dont il est auteur
    "Naa laara an saara "

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 13:07, par wawei En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Depuis le début, j’ai toujours dit que votre dénomination est. ..disons un peu idiote et surtout inadaptée puisque dans vos interventions on ne sent pas du tout du sérieux. Vous vous demandez pourquoi les arrestations commencent seulement à peine 5 mois, ensuite vous dites que c’est des arrestations sélectives et que certains membres de l’opposition devraient être concernés, etc..Mais attendez !.Donc vous n’êtes pas d’accord qu’on arrête des voleurs comme Salif Kabore qui après sa gestion calamiteuse à la Sonabel a été bombardé ministre de l’énergie ou Kafando Arthur qui après avoir laissé filer des milliards de la Sonapost a été bombardé ministre du commerce. Vous n’êtes pas d’accord ? Vous auriez préféré qu’on commencat par arrêter Rock ou Simon ? ....Vous voyez quand je dis que vous n’êtes pas sérieux ! toujours entrain de ramer à contre - courant ! Normalement des gens comme vous devaient être arrêtés et recevoir des fessées parce que vous êtes des paresseux parasites de la cité. Vous passez le temps à quémander des sous chez les Bassolet et autres pour faire croire que vous êtes une OSC. Allez vous faire foutre bande d’escrocs. Vous ne pouvez pas aller faire un boulot respectable ? Ça se fait acheter la nuit pour venir prendre des positions incompréhensibles . Mais toi Zoungrana, tu n’as pas un vrai ami pour te conseiller ? Tu vois dans quelle situation de cube Maggi tu te trouves ?Il faut seulement nous donner la date de votre sit-in si tu es le vrai fils de ton père. FANTOCHE ! !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 13:27, par Aigle Royal En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    La transition aurait procédé à des arrestations dès l’entame. Quand à vous, "mouvement soyons sérieux" je savais que depuis les 27 ans de règne vous vous amusiez, c’est maintenant qu’il faut être sérieux ?.
    Sachez que toute inclusion sans justice produit ses exclus.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 14:05, par Levériteur En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Fantaisie des fantaisies, tout est fantaisie ! Frédi, toi meme, tu sais devant Dieu que tu tr bas pour ton tube digestif. Donc, on te comprend, mais n’exagere pas. Je te jure ke si Le PM es poursuivi pour délit d’apparence, tes mentors croupiront tous en prison...

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 14:16, par BURKIPOKA En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Pas de marche arrière qui vaille, si vous ne voulez pas avancer, laissons nous avancer. Nous n’allons pas reculer pour quelque individus

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 14:25, par charles En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Bien dit mon frere , arretez la date et on ira vous soutenir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 14:29 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Continuez à lutter mes frères car l’injustice d’où qu’elle vienne est intolérable et insupportable. Tout ceux qui trompent la loi doivent répondre devant la justice et cela doit être valable pour tout le monde. Quand maître Hermann Yaméogo demandait que l’article 37, au moment de son élaboration, soit verrouillé et que si ce n’était pas fait cela risquait de poser problème le jour où le président voudrait légalement en abuser. Les autres leaders de parti d’opposition de l’époque lui ont dit qu’il était trop embêtant à toujours chercher la petite bê-bête et qu’ils jugeaient que les textes impliquant la limitation du mandat présidentiel était satisfaisant. Les Roc et Salif du CDP seront les premiers artisans de la modification de cet article 37 qui a permis à Blaise de pouvoir se représenter à l’élection présidentielle et tout cela en toute légalité. Tout ça parce que l’article 37 n’avait pas et n’est toujours pas verrouillé.
    Quand j’entends dire que le peuple a dit que...!!!, je me demande si nous ne sommes pas tout simplement des sauvages parce que depuis fin octobre, on pille , incendie , vole, sans parler des menaces de mort et autres formes d’intimidations comme des menaces d’arrestations pour activités illégales ou des tentatives imaginères de déstabilisation (coup d’état) et pour tterminer, ce soit disant régime d’exception qui porte bien son nom qui travaille super bien, mais cela au total mépris des lois, vous me direz bien, quand on suspend la constitution c’est pour en général faire sa loi, en l’occurrence la loi du plus fort et la justice des vainqueurs comme on dit si bien.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 14:48, par Lassané En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Voila au moins un mouvement qui se place au dessus des intérêts égoïstes des acteurs de la société civile.
    Les autorités de la transition manquent de logique et de cohérence dans la conduite des actions. Il faut qu’elles comprennent et acceptent que le peuple est mature et sait lire entre les lignes et écouter entre les mots.
    Il est temps que les choses changent réellement.
    Bravo au Mouvement Soyons Sérieux

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 16:11, par yidga En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Parmis ces ministres riches, il y a en a qui ont acquis leur richesse de manière plus ou moins honnête. ça c’est une vérité. Et il ne faut pas procéder à une campagne de désinformation financée par CERTAINS TENORS du CDP pour semer la zizanie au sein du peuple, et mettre la paix à rude épreuve.

    Concernant ceux à qui on SEMBLE reprocher avoir mal acquis leur bien, tels que les anciens éléments du RSP, il faut savoir une chose : Ils avaient des salaires lourds au niveau du RSP. Et tout le monde le sait. Donc c’est pas leur faute. Le RSP était légale sur les PAPIERS, mais illégal pour le PEUPLE et pour les MILITAIRES de "l’Autre Armée". UN simple soldat la bas pouvait avoir 600 000 le mois pour juste une mission (même pas le salaire). Qu’en dira t-on d’un officier ?

    Chers Burkinabè, chères OSC, l’heure n’est pas à intoxiquer le peuple avec de la manipulation. L’heure est à considérer la volonté du peuple. Le peuple dans sa très large majorité veut qu’on écarte POUR CETTE FOIS-CI les Tenants directs de la tentatives opiniâtre de charcutage de notre constitution. Oui les peuple le veut. Regardez juste les posts des internautes suite à la déclaration de Juliette Bonkoungou et vous vous en rendrez compte. Regardez les nombres de OSC qui soutiennent la nouvelle loi.

    Le peuple comprend que les simples membres du CDP (notamment certains députés) n’étaient pas d’accord avec la modification, mais qu’ils ne pouvaient rien faire. Parce que leur vie était en danger. Ils étaient menacés. La nouvelle loi ne concerne pas ces là, elle ne concerne pas non plus le CDP en tant que parti. Après tout d’ailleurs c’est au Conseil Constitutionnel (CC) d’interpréter la loi quant viendra le moment d’examiner les candidatures. C’est le CC qui dira NON ou OUI à telle ou telle candidature.

    Ceux qui pensent que c’est de l’exclusion, qu’ils se détrompent maintenant. C’est plutôt une leçon une fois pour toute : Que plus jamais personne au Burkina pense qu’elle supportera des actions inhumaines, criminelles et ANT-PEUPLE, et croire rester impliquée dans les affaires de l’Etat comme elle veut. Nous voulons avancer. Et ce n’est pas des gens qui ont déjà fait preuve de malhonnêteté, qui nous ferons avancer.

    Arrêtons ces gesticulations malsaines !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 16:12, par IDO En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Le nom de votre mouvement même nous permet de lire quel genre d’individu vous êtes,vous me faites franchement pitié,c’est vraiment pas facile de changer de comportement du jour au lendemain quant on a soupé pendant 27 ans................................................... ;
    Continuez de dormir débout vous allez bientôt comprendre ce que veut dire quand le peuple décide de prendre son destin en main

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 16:20 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Quelle bonne nouvelle ? Un siting devant le CNT. Vennez on vous attend. Je mettrai en pratique mon CUNFO chinois accompagné de viêtvo-dao. Un combat face-to-face. Au premiers cata je balayerai 10 jeunes cdpist. J’invite les camera-man pour le tournage d’un bon film de long mettrage qui marquera l’histoire de la transition. Vous n’avez rien compris des évenement du 30 et 31 octobre. Cette fois-ci après l’exil de votre chef en cote d’Ivoire, c’est votre tour de le rejoindre. On va vous Chasser comme Outtara l’a fait en cote d’Ivoire. D’autre parmis vous seront en prison pendant 20ans comme Simone Bagbo

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 16:43, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Mon frère, n°1, faut pas te fatiguer ? Il n’y a qu’à regarder les photos de l’assistance pour savoir à quoi s’en tenir sur cette "OSC".

    Maintenant, il faut les comprendre, ils ont pris "un peu" pour jouer les caisses de résonance de leurs patrons, ils faut bien qu’ils remplissent le contrat même s’ils voient qu’ils se retrouvent en porte à faux avec le sens de l’histoire.

    Espérons pour eux que la honte ou la lucidité va leur faire changer de chemin avant de s’embourber plus comme ceux qui ont peur aujourd’hui d’être inéligibles. En attendant, on va les attendre devant le CNT, comme tu l’as si bien dit.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 16:46, par PASCO En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Que ceux qui s’opposent au vote de la loi (nouveau code électoral) estent en justice et nous laissent en paix. Pourquoi n’avoir pas créer ce "mouvement" quand Blaise COMPAORE envisageait la modification de l’article 37 ???? MERDE.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 17:43, par le citoyen En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    il faut que vous mêmes vous soyez sérieux mesdames et monsieur les ex-fedabciste, après la FEDABC, Bonjour le choix disant "MSS". Il est temps pour vous de chercher du travail car le Burkina nouveau ne veut plus des gens comme vous, prêt à vivre sur le dos des fameux associations. Où étiez vous quand votre CDP a géré le pouvoir sans partage pendant 27 ans ? L’ex-opposition a t’il crié exclusion ? Vous êtes des associations satellite à la solde du régime déchu et sasse que vous n’êtes pas des Burkinabé plus que ceux que votre parti à exclu pendant les 27 ans et que vos cris ne peuvent pas changer la marche triomphale du digne peuple .Cherche du travail car ce que vous êtes entrain de faire est du passé, la politique ne pas une profession.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 19:52, par menelick II En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    ya trop de mouvements dans ce pays et je pense qu’il est temps pour la transition de taper fort pour faire taire tous les beaux parleurs. MSS est un mouvement cree par les cdpistes. Sachez que nous vous tenons a l’oeil et que desormais le peuple est mur

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 19:58, par Honest En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Vous êtes sérieux comme ça ??? Vous n’avez pas honte.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 21:17, par yidga En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Parmis ces ministres riches, il y a en a qui ont acquis leur richesse de manière plus ou moins honnête. ça c’est une vérité. Et il ne faut pas procéder à une campagne de désinformation financée par CERTAINS TENORS du CDP pour semer la zizanie au sein du peuple, et mettre la paix à rude épreuve.

    Concernant ceux à qui on SEMBLE reprocher avoir mal acquis leur bien, tels que les anciens éléments du RSP, il faut savoir une chose : Ils avaient des salaires lourds au niveau du RSP. Et tout le monde le sait. Donc c’est pas leur faute. Le RSP était légale sur les PAPIERS, mais illégal pour le PEUPLE et pour les MILITAIRES de "l’Autre Armée". UN simple soldat la bas pouvait avoir 600 000 le mois pour juste une mission (même pas le salaire). Qu’en dira t-on d’un officier ?

    Chers Burkinabè, chères OSC, l’heure n’est pas à intoxiquer le peuple avec de la manipulation. L’heure est à considérer la volonté du peuple. Le peuple dans sa très large majorité veut qu’on écarte POUR CETTE FOIS-CI les Tenants directs de la tentatives opiniâtre de charcutage de notre constitution. Oui les peuple le veut. Regardez juste les posts des internautes suite à la déclaration de Juliette Bonkoungou et vous vous en rendrez compte. Regardez les nombres de OSC qui soutiennent la nouvelle loi.

    Le peuple comprend que les simples membres du CDP (notamment certains députés) n’étaient pas d’accord avec la modification, mais qu’ils ne pouvaient rien faire. Parce que leur vie était en danger. Ils étaient menacés. La nouvelle loi ne concerne pas ces là, elle ne concerne pas non plus le CDP en tant que parti. Après tout d’ailleurs c’est au Conseil Constitutionnel (CC) d’interpréter la loi quant viendra le moment d’examiner les candidatures. C’est le CC qui dira NON ou OUI à telle ou telle candidature.

    Ceux qui pensent que c’est de l’exclusion, qu’ils se détrompent maintenant. C’est plutôt une leçon une fois pour toute : Que plus jamais personne au Burkina pense qu’elle supportera des actions inhumaines, criminelles et ANT-PEUPLE, et croire rester impliquée dans les affaires de l’Etat comme elle veut. Nous voulons avancer. Et ce n’est pas des gens qui ont déjà fait preuve de malhonnêteté, qui nous ferons avancer.

    Arrêtons ces gesticulations

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 21:26, par yidga En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Parmis ces ministres riches, il y a en a qui ont acquis leur richesse de manière plus ou moins honnête. ça c’est une vérité. Et il ne faut pas procéder à une campagne de désinformation financée par CERTAINS TENORS du CDP pour semer la zizanie au sein du peuple, et mettre la paix à rude épreuve.

    Concernant ceux à qui on SEMBLE reprocher avoir mal acquis leur bien, tels que les anciens éléments du RSP, il faut savoir une chose : Ils avaient des salaires lourds au niveau du RSP. Et tout le monde le sait. Donc c’est pas leur faute. Le RSP était légale sur les PAPIERS, mais illégal pour le PEUPLE et pour les MILITAIRES de "l’Autre Armée". UN simple soldat la bas pouvait avoir 600 000 le mois pour juste une mission (même pas le salaire). Qu’en dira t-on d’un officier ?

    Chers Burkinabè, chères OSC, l’heure n’est pas à intoxiquer le peuple avec de la manipulation. L’heure est à considérer la volonté du peuple. Le peuple dans sa très large majorité veut qu’on écarte POUR CETTE FOIS-CI les Tenants directs de la tentatives opiniâtre de charcutage de notre constitution. Oui les peuple le veut. Regardez juste les posts des internautes suite à la déclaration de Juliette Bonkoungou et vous vous en rendrez compte. Regardez les nombres de OSC qui soutiennent la nouvelle loi.

    Le peuple comprend que les simples membres du CDP (notamment certains députés) n’étaient pas d’accord avec la modification, mais qu’ils ne pouvaient rien faire. Parce que leur vie était en danger. Ils étaient menacés. La nouvelle loi ne concerne pas ces là, elle ne concerne pas non plus le CDP en tant que parti. Après tout d’ailleurs c’est au Conseil Constitutionnel (CC) d’interpréter la loi quant viendra le moment d’examiner les candidatures. C’est le CC qui dira NON ou OUI à telle ou telle candidature.

    Ceux qui pensent que c’est de l’exclusion, qu’ils se détrompent maintenant. C’est plutôt une leçon une fois pour toute : Que plus jamais personne au Burkina pense qu’elle supportera des actions inhumaines, criminelles et ANT-PEUPLE, et croire rester impliquée dans les affaires de l’Etat comme elle veut. Nous voulons avancer. Et ce n’est pas des gens qui ont déjà fait preuve de malhonnêteté, qui nous ferons avancer.

    Arrêtons ces gesticulations

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 21:44, par Dougoutigui En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    MERCI POUR CETTE DECLARATION MAIS REELLEMENT SOYONS SERIEUX POUR ATTEINTE DE NOS OBJECTIFS

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 01:27, par ks En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Courage mon frere.Il faut que la transition apprenne a etre neutre SINON....nous voyons claire dans leur jeu

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 07:52, par Libre pensée En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Le code électoral qui vient d’être adopté est vraiment très inclusif car il ne fait qu’accompagner chacun dans son choix. Ceux qui ont soutenu la modication de l’article 37 n’ont jamais rêvé être candidat aux présidentiels car il faut être conséquent avec soi même. Certains le disaient de vive voix lors des interviews ; qu’ils n’ont jamais pensé ou rêvé un seul jour ou une seul nuit au fauteuil présidentiel. On ne peut demander à Blaise COMPAORE de rester président et même à vie et vouloir être aussi président. On ne peut pas avoir une chose et son contrire.Il faut savoir choisir et assumer son choix. Par rapport à ces médiateurs et ces occidentaux qui veulent nous faire croire que le code n’est pas inclusif. Il est bon qu’ils comprennent que l’indignité frappe tout ceux qui ont soutenu la modification de l’article 37, quelque soit leur parti d’appartenance ( ex- parti au pouvoir ex –opposition) ; Au fait , où etaient ces médiateurs et occidentaux pendant 27 ans , quand le régime de Blaise COMPAORE terrorisait, torturait, tuait, assassinait, volait le peuple dans l’indifference totale de ces médiateurs et occidentaux pour ne pas dire à la limite avec leurs soutiens. Blaise COMPAORE devait partir depuis 2005. Pourquoi ils n’ont pas intervenu pour lui demander de ne pas modifier la constitution en 2005 et également en 2010 ? N’eût été l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, le régime serait toujours là pour continuer encore pendant longtemps ses sales pratiques avec une agrafe d’arrogance et de suffisance. Que les OSC, le CNT et le gouvernement tiennent bons car les peuples est avec eux et derrière eux .Tous ceux qui ont soutenu la modification de l’article 37 ne doivent pas se présenter, ni aux présidentielles de 2015, ni aux législatives, ni aux municipales. Par humilité et pour l’éthique ils devraient même se l’imposer. Certains méritent d’être frappés d’indignité politique pour 10 ans, 15 ans, 20 ans et plus et d’autres même à jamais. Ces gens là n’ont au fait pas de dignité à défendre quand on voit certains qui sortent après l’accalmie qui suivi l’insurrection pour demander pardon afin de reprendreleur salle politique. Ils veulent contaminer les générations montantes avec ces comportements immoraux.. On ne peut pas accepter que ces gens qui ne sont pas de bons exemples guident notre peuple vers le gouffre où eux seuls sortiront vivants, heureux et comblés. Le peuple ne veut plus se voir diriger par des gens qui ne pensent rien qu’à eux-mêmes et à leurs progénitures. Ils tiennent à s’accrocher au pouvoir non pas pour chercher le bonheur du peuple mais pour mieux protéger ce qu’ils volé au peuple pendant 27ans, mieux se mettre à l’abri des poursuites judiciaires pour les crimes économiques et les crimes de sang. La loi a été promulguée par le President, il n’est plus question de revenir en arrière. Le faire c’est humilier notre Président, c’est humiler le CNT, c’est humiler le gouvernement de transition, c’est humilier le peuple insurgé des 30 et 31 octobre 2014, c’est humiler la mémoire de nos matyrs. Le peuple doit se convaincre qu’il est sur la bonne voie. Poursuivons courageusement, restons soudés, , intraitables , humbles et vigilants pour démasquer et éjecter de nos rangs les ennemis internes et contrer les ennemis externes. INCH Allah le BURKINA Faso réussira sa transition politique n’en déplaise et sera un bon modèle en démocratie sur le continent, dans le monde et sera une référence salutairepour les autres peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 13:11, par le patriote En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    On en a assez de ces mouvements bidons qui nous pompent l’air. Allez chercher du travail au lieu de distiller du verbiage inutile à longueur de journée. Rien que des manipulés. ca fait vraiment pitié

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 13:13, par Jeunedame seret En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Éhéé... jeunes chômeurs de ce mouvement "soyons sérieux" ; donc vous n’étiez pas ou vous pas n’êtes pas encore sérieux ? Vous ne le serez plus. Alors soyez charlie !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 13:31, par LE LOUP En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Ecoutez les gars un peu d’intelligence s’il vous plait, on parle de loi et votre code électoral là est mal ficelé, mal écrit, mal pensée.Si vous le pouviez , vous alliez mettre Rock comme président du Faso après l’insurrection , mais ce n’était pas possible parce qu’il y a des lois.Et lorsqu’on écrit une loi , on fait très attention aux termes et au mots qu’on utilise pour ne pas que cela nous rattrape.on ne peut pas vouloir une chose et son contraire, parler d’inclusion au lendemain de l’insurrection et prôner l’exclusion 4 mois plus tard sous des influences souterraines : cela s’appelle jouer à un jeu dangereux. Ceci étant dit , à vous les internautes qui ne voulez pas entendre autre chose que ce que vos oreilles désir entendre c’est très très grave pour la démocratie et pour l’unité nationale.J ’ai l’impression de revivre ce qui c’est passé en côte d’ivoire où certains jeunes voulaient museler les autres qui n’avaient pas la même manière de voir comme eux et nous connaissons les résultats ,. Les mêmes causes produisent les mémé effets. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil . faisons attention, l’histoire nous regarde.Vous qui vous considérez comme le peuple et les autre le sous peuple ; je vous demande de laisser se présenter tout le monde et sanctionner qui vous voulez et ce sera fini.vive le Faso du peuple et du sous_ peuple sous la transition .

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 13:52, par Benaocyn En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Essayons de répondre à certaines questions de nos amis du Mouvement dit Soyons Sérieux :
    Question 1 : « Comment cette disposition sera-t-elle appliquée si elle reste en l’état ? Va-t-elle concerner uniquement les acteurs politiques ayant soutenu ouvertement la modification de l’article 37 de la Constitution ou va-t-elle s’élargir à ceux ayant participé activement à la chute du régime de Blaise Compaoré ? »
    Réponse : Vous êtes pressés ! Quand viendra le moment de la validation des candidatures, vous saurez. Si vous ne savez pas, il y a une très forte probabilité que ne soyez pas concernés. Voyez-vous, ceux qui sont sûrs qu’ils seront concernés, ou qu’il y a une très forte probabilité qu’ils soient concernés, ont déjà commencé à se débattre. QUI SE SENT MORVEUX SE MOUCHE, DIT-ON. CHACUN DE NOUS SAIT CE QU’IL A FAIT, SEME ET PAR CONSEQUENT SAIT CE QU’IL PEUT ET VA RECOLTER QUAND VIENDRA LE MOMENT DE RENDRE COMPTE.
    Question 2 : « la seule exclusion qui vaille est celle émanant d’une décision de justice qui déchoit un citoyen de son droit d’éligibilité, ou celle émanant du verdict des urnes qui montre à l’individu la désapprobation du peuple par rapport à sa candidature ».
    Réponse : Qu’il existe des conditions à remplir pour être éligible à ne date pas de la Transition, c’est pour cela qu’il existe, depuis Blaise Compaoré et avant lui, UN CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR VALIDER OU INVALIDER LES CANDIDATURES. Et les textes de référence existent, y compris la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance.
    Vous dites : « On ne peut pas voter une loi pour exclure des gens alors que leur culpabilité n’a pas été prouvée par la justice ». On vous dit que personne n’est d’emblée exclue, c’est pour cela on parle du caractère général et impersonnel de la loi. Pouvez-vous citer des gens qui en sont exclus, dont les candidatures ont été rejetées sans que cela ne soit sous-tendu par une décision de justice ? Beaucoup de ceux pour qui vous parlez ont même déjà dit n’être concernés ni de près ni de loin par la nouvelle loi électorale, et vont donc déposer leur candidature, le moment venu.
    Parlant des arrestations, vous dites qu’ « elles auraient été faites dans une violation de la procédure en la matière ». Comment peut-on condamner quelque chose dont on n’est pas sûr ? Vous parlez au conditionnel. Attendez d’être à l’indicatif affirmatif avant de condamner
    Question 3 : « Pourquoi les arrestations ne concernent que les caciques de l’ex majorité quand on sait que les motifs de l’interpellation pourraient concerner certains bonzes de la transition ayant participé à la gestion du pouvoir avec Blaise Compaoré ? »,
    Réponse : Vous savez quand même qu’il y avait déjà des dossiers pendants au niveau de l’ASCE et de bien d’autres organes de contrôle. Connaissez-des maires de partis autres que le CDP et alliés qui ont commis des malversations dans la gestion des parcelles et qui ne sont pas ou ne seront pas inquiétés ? Si oui, reversez les dossiers à l’ASCE, auprès du RENLAC et de la presse. Pour ce qui est des pratiques mafieuses dans les passations de marchés, fraudes, faux en écriture et usage de faux, ceux et celles qui ont occupé des postes qui leur ont permis ces exactions et passe-droits sont en majorité soit du parti majoritaire, soit de partis alliés. Les arrestations ne peuvent que concerner ceux et celles qui avaient été sélectionnés pour occuper ces postes. SI APRES TROIS MOIS D’ ‘OPERATIONS MAINS PROPRES’ VOUS AVEZ CONNAISSANCE D’AUTEURS DE CRIMES ECONOMIQUES ET/OU DE SANG QUI NE SONT PAS INQUIETES, PUBLIEZ LEUR LISTE et les éléments à conviction et vous aurez des citoyens pour vous soutenir.
    Sachons raison garder

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 16:17, par SING En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    ANFA, tu ment tu n’est pas sorti les 30 et 31 octobre. Quelqu’un qui a participé à la libération du peuple ne raisonne pas comme ça. Au temps fort de la volonté de monarchiser le pouvoir de Blaise vous étiez de ceux là qui nous narguaient sur le Fasonet. Je retiens même quelques noms encore:cami ; anta, gros bras mince, éliane ; xox ; bili bili ; cobra.C’était la bande qui nous montaient notre adrénaline et je conseillais à Blaise de se méfier de vous car vous l’aimiez pas du tout.Que ses ennemis N°1 c’était vous et les Assimi & compagnie. Il n’a pas écouté et il a tout perdu. Je constate que votre nouveau client c’est Bassolet que Dieu le protège de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 17:30, par Benaocyn En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Essayons de répondre à certaines questions de nos amis du Mouvement dit Soyons Sérieux :
    Question 1 : « Comment cette disposition sera-t-elle appliquée si elle reste en l’état ? Va-t-elle concerner uniquement les acteurs politiques ayant soutenu ouvertement la modification de l’article 37 de la Constitution ou va-t-elle s’élargir à ceux ayant participé activement à la chute du régime de Blaise Compaoré ? »
    Réponse : Vous êtes pressés ! Quand viendra le moment de la validation des candidatures, vous saurez. Si vous ne savez pas, il y a une très forte probabilité que ne soyez pas concernés. Voyez-vous, ceux qui sont sûrs qu’ils seront concernés, ou qu’il y a une très forte probabilité qu’ils soient concernés, ont déjà commencé à se débattre. QUI SE SENT MORVEUX SE MOUCHE, DIT-ON. CHACUN DE NOUS SAIT CE QU’IL A FAIT, SEME ET PAR CONSEQUENT SAIT CE QU’IL PEUT ET VA RECOLTER QUAND VIENDRA LE MOMENT DE RENDRE COMPTE.
    Question 2 : « la seule exclusion qui vaille est celle émanant d’une décision de justice qui déchoit un citoyen de son droit d’éligibilité, ou celle émanant du verdict des urnes qui montre à l’individu la désapprobation du peuple par rapport à sa candidature ».
    Réponse : Qu’il existe des conditions à remplir pour être éligible à ne date pas de la Transition, c’est pour cela qu’il existe, depuis Blaise Compaoré et avant lui, UN CONSEIL CONSTITUTIONNEL POUR VALIDER OU INVALIDER LES CANDIDATURES. Et les textes de référence existent, y compris la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance.
    Vous dites : « On ne peut pas voter une loi pour exclure des gens alors que leur culpabilité n’a pas été prouvée par la justice ». On vous dit que personne n’est d’emblée exclue, c’est pour cela on parle du caractère général et impersonnel de la loi. Pouvez-vous citer des gens qui en sont exclus, dont les candidatures ont été rejetées sans que cela ne soit sous-tendu par une décision de justice ? Beaucoup de ceux pour qui vous parlez ont même déjà dit n’être concernés ni de près ni de loin par la nouvelle loi électorale, et vont donc déposer leur candidature, le moment venu.
    Parlant des arrestations, vous dites qu’ « elles auraient été faites dans une violation de la procédure en la matière ». Comment peut-on condamner quelque chose dont on n’est pas sûr ? Vous parlez au conditionnel. Attendez d’être à l’indicatif affirmatif avant de condamner
    Question 3 : « Pourquoi les arrestations ne concernent que les caciques de l’ex majorité quand on sait que les motifs de l’interpellation pourraient concerner certains bonzes de la transition ayant participé à la gestion du pouvoir avec Blaise Compaoré ? »,
    Réponse : Vous savez quand même qu’il y avait déjà des dossiers pendants au niveau de l’ASCE et de bien d’autres organes de contrôle. Connaissez-des maires de partis autres que le CDP et alliés qui ont commis des malversations dans la gestion des parcelles et qui ne sont pas ou ne seront pas inquiétés ? Si oui, reversez les dossiers à l’ASCE, auprès du RENLAC et de la presse. Pour ce qui est des pratiques mafieuses dans les passations de marchés, fraudes, faux en écriture et usage de faux, ceux et celles qui ont occupé des postes qui leur ont permis ces exactions et passe-droits sont en majorité soit du parti majoritaire, soit de partis alliés. Les arrestations ne peuvent que concerner ceux et celles qui avaient été sélectionnés pour occuper ces postes. SI APRES TROIS MOIS D’ ‘OPERATIONS MAINS PROPRES’ VOUS AVEZ CONNAISSANCE D’AUTEURS DE CRIMES ECONOMIQUES ET/OU DE SANG QUI NE SONT PAS INQUIETES, PUBLIEZ LEUR LISTE et les éléments à conviction et vous aurez des citoyens pour vous soutenir.
    Sachons raison garder

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 18:39, par Ka En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Ks , mettez vos réactions partisanes ou vous voulez : Les actions de la transition sont très claires et mérite d’être loué. Quand a la sortie du 25 avril Laissez le peuple sortir pour des gains de cause. Depuis 1966 jusqu’à nos jours, la rue a chasser les président prédateurs. Je me rappelle dans une manifestation des étudiants dont Blaise Compaoré faisait parti disait que la rue est le lieu sûr pour obtenir ce qu’on veut car on ne peut pas tuer une masse qui réclame un seul but. Vous Ks n’êtes qu’un partisan de la NAFA le CDP bis qui refuse l’alternance politique et économique avec les jeunes. Vous aviez peur la vérité du peuple qui est dans la rue. Votre caméléon Blaise Compaoré a été chassé par la rue. Le peuple Burkina obtient tout dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2015 à 14:18 En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    Personne n’est exclue, il y a des gens qui ne comprennent point la politique ni la langue française qui n’est en fait pas une langue pour les paresseux, les partisans de moindre effort. Le CDP s’il y a des candidats autres que ceux modificateurs de l’article 37, autres que des fétichistes invertébrés, eux qui sont propres....Alors ils pourront se présenter au compte du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2015 à 15:04, par PSG En réponse à : Code électoral : Le Mouvement Soyons Sérieux dénonce la « politique de l’exclusion » du gouvernement de la Transition

    haaaaaaa ! le panaris fait plus mal que la douleur dentaire ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés