Education de qualité pour tous : Les enveloppes du RODEB à quatre associations

mercredi 22 avril 2015 à 13h47min

Le Réseau des organisations pour le développement de l’éducation au Burkina accompagne des associations porteuses de projets pour une éducation de qualité et inclusive. A travers son Fonds d’appui aux initiatives pédagogiques nationales, le réseau a remis ce 21 avril à Ouagadougou des chèques à 4 associations issues de trois régions. La cérémonie de remise des chèques a été présidée par le ministre de l’éducation nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education de qualité pour tous : Les enveloppes du RODEB à quatre associations

Les quatre associations bénéficiaires sont issues des régions du centre, du centre ouest et du Nord. Toutes, membres du Réseau des organisations pour le développement de l’éducation au Burkina (RODEB), les associations ont été retenues à l’issue d’un appel à candidature. Le coût total des 4 projets est de 12 442 000 f CFA. Le RODEB finance 70% de chaque projet avec l’appui de ses partenaires, l’Agence française de développement(AFD), et Solidarité Laïque.
Ainsi , l’ association Belle enfance(ABE), avec son projet d’équipement de trois centres d’éveil et d’éducation préscolaire à Ouagadougou (2 000 000 f CFA, Ndlr. Cout total du projet), l’Association des œuvres laïques (ABOLA) pour son projet d’équipement de six écoles primaires dans les communes de Nandiala, Ramonhgo et Poa dans le Boulkiemdé (3 400 000) ont été retenues. Les deux autres bénéficiaires sont l’Association pour le développement de l’éducation des filles et des femmes(ADEF) qui a entrepris de sensibiliser 114 acteurs de 12 villages au maintien et à l’amélioration des rendements des filles dans les communes de Banh dans le Yatenga(1 821 000), le Centre d’entrainement aux méthodes actives(CEMEA) avec le projet de réhabilitation de la toiture du hall et du bureau de Centre d’éveil et d’éducation préscolaire au secteur 18 de Ouagadougou(3 400 000).
Pour être éligible, il fallait, de l’avis du président du RODEB, Albert Béremwidougou, être membre du réseau et satisfaire les critères qui couvrent les besoins des 4 thématiques (Education de base, petite enfance, éducation non formelle, handicap et éducation inclusive). Et selon le président c’est après « réalisation, production des pièces justificatives et constatations sur le terrain, que le réseau débloquera les 30% restants de la subvention ».
« Nous avons présenté un projet pour la réhabilitation des locaux du centre d’éveil et d’éducation préscolaire du secteur 18, à Tanghin. Une partie des locaux de cette structure est défaillante, en début des saisons pluvieuses, les enfants ne peuvent y rester et cela endommage le matériel de l’administration », a déclaré Sylvie Ouédraogo, inspectrice d’éducation des jeunes enfants, membre du Centre d’entrainement aux méthodes actives, bénéficiaire. C’est une bouffée d’oxygène pour son centre, l’enveloppe permettra de résoudre un problème dans le domaine de l’éducation préscolaire.
Le ministre de l’éducation nationale, Samadou Coulibaly a félicité le réseau et ses partenaires qui « ont su mettre en place un système efficace de mutualisation et de capitalisation d’expériences éducatives ». Pour le premier responsable de l’éducation nationale, la mise en œuvre des activités des projets vont améliorer la qualité de l’éducation au Burkina. « Ce sont des associations actives sur le terrain et lorsqu’elles réalisent quelque chose, elles voient des aspects qui nécessitent leurs interventions, des aspects qui très souvent ne sont pas efficacement couverts par le ministère…leurs apports sont très appréciables », a-t-il ajouté.
La cérémonie de remise de chèques a été suivie de la diffusion de documents de capitalisation des pratiques des différentes thématiques et d’une visite de stands.

Le PRODERE-AO pour une éducation de qualité et inclusive

Le Réseau des organisations pour le développement de l’éducation au Burkina(RODEB) est l’un des cinq réseaux du Programme de développement des réseaux pour l’éducation en Afrique (PRODERE-AO) regroupant le Bénin, le Burkina, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Pour la mise en œuvre des activités du Programme, deux instruments de financements ont été mis en place que sont :
-  Le fonds d’Appui aux initiatives transnationales qui vise à créer les conditions nécessaires à la mutualisation des expériences éducatives réussies entre les réseaux de l’Afrique de l’Ouest et de la France ;
-  Le Fonds d’appui aux initiatives pédagogiques nationales(FAIP-N) pour accompagner les organisations membres des réseaux à mener leurs activités en soutien aux politiques nationales des pays engagés dans le PRODERE-AO en vue de l’atteinte d’une éducation de qualité pour tous et toutes.
La remise des chèques aux associations s’inscrivait donc dans l’esprit du deuxième instrument du Programme de développement des réseaux pour l’éducation en Afrique (PRODERE-AO).

Tiga Cheick Sawadogo
Photos : Lawasselea Bonaventure Paré

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés