Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 22 avril 2015 à 07h36min
Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

Le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité alimentaire, François Lompo, celui des ressources animales, Jean-Paul Rouamba, de l’Environnement et des ressources halieutiques, Sadou Maiga ainsi que le ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil national de la transition, porte-parole du gouvernement, Frédéric A. K. Nikiéma étaient face à la presse ce mardi, 21 avril 2015. Un rendez-vous qui a été dominé par la 18è édition de la Journée nationale du paysan (JNP), la grippe aviaire et par des sujets relatifs à l’actualité politique.

La 18ème édition de la Journée Nationale du Paysan (JNP) a été le principal sujet de ce rendez-vous avec la presse. Elle se tiendra du 23 au 25 avril prochain à Dédougou dans la Boucle du Mouhoun et regroupera 1 500 producteurs dont 86, issus des 45 provinces récipiendaires. « Accroitre la productivité des exploitations familiales pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire », c’est autour de ce thème que se tiendra cet évènement du monde rural qui sera marqué également par un échange direct entre le Président du Faso, Michel Kafando et les délégations.

Parmi les innovations majeures énumérées par le premier responsable du département en charge de l’agriculture, François Lompo, on note la responsabilisation accrue des paysans dans l’organisation de ces journées. Ainsi, de concert avec les organisations faîtières paysannes, le quota des participants, qui était de 1200 est passé à 1500. A ces deux, s’ajoute « la hiérarchisation des contraintes, en raison de trois par région ». En plus du face-à-face Président du Faso-Paysans, ces journées seront aussi marquées par des ateliers sectoriels et une foire agro-sylvo-pastorale.

La grippe aviaire a aussi occupé une partie importante de ce rendez-vous du gouvernement avec la presse.

Selon le ministre des ressources animales, Jean-Paul Rouamba, l’épidémie prend des proportions inquiétantes car, de cinq foyers, l’on est passé à 19 foyers en trois semaines. En plus des régions du Centre et du Centre-Ouest, les Hauts-Bassins et le Sud- Ouest sont également touchées par l’épidémie. Cependant, demande-t-il de ne pas céder à la panique et de surtout suivre les consignes données par les services compétents à savoir prendre le soin de cuir conséquemment la viande de la volaille (y compris les œufs) avant consommation.

Environ 390 millions ont été débloqués par le gouvernement pour la riposte urgente. Egalement, l’Etat s’est-il engagé à dédommager les producteurs dont la volaille aurait fait l’objet d’abattage sanitaire.

Le ministre de l’Environnement et des Ressources halieutiques, Sadou Maïga, est revenu sur les mesures portant interdiction d’importation des sachets plastiques non biodégradables. La loi est entrée en vigueur le 21 février 2015 et l’importation de ces sachets est arrêtée. Selon le ministre Maïga, les sachets qui sont toujours en circulation sont des stocks non encore épuisés par les commerçants. Au stade actuel, ce sont des actions de sensibilisation qui sont entreprises auprès des alimentations et autres avant de passer à la phase de répression.

« Pas d’interpellations sélectives…, et personne n’est à l’abri »

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil national de la transition, porte-parole du gouvernement, Frédéric A. K. Nikiéma, est, quant à lui, revenu sur le code électoral et les arrestations d’anciens dignitaires du régime déchu.

Sur le premier point, M. Nikiéma a expliqué qu’il était important pour le gouvernement de rencontrer ses partenaires techniques et financiers pour leur informer officiellement sur la marche de la transition et échanger sur les sujets y relatifs. « Sur la question spécifique du code électoral qui suscite tant de débats, la prudence observée par les ambassadeurs de l’Union européenne et des USA est tout à fait légitime. Le souci étant de tout mettre en œuvre pour garantir le bon déroulement de l’agenda de la transition dans la cohésion sociale », a-t-il souligné avant de relever qu’il est ressorti des explications du gouvernement que le code électoral est la volonté du peuple, telle qu’exprimée les 30 et 31 octobre 2014. « Cette démarche est d’autant plus essentielle que l’accompagnement des partenaires et de la communauté internationale est indispensable si nous voulons relever avec succès, l’ensemble des défis qui se présentent à nous tout au long de cette transition », a relevé le ministre.

Pour lui, il n’y a pas de clause d’exclusion à travers cette loi et toute personne le désire peut déposer, aux moments venus, sa candidature auprès de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et il appartiendra au Conseil constitutionnel de dire, sur la base des textes, qui peut prendre part, ou non, aux élections.

Sur les interpellations, il indique que de prime à bord, la plupart des populations ont salué ces mesures ; ces interpellations qui, dit-il, entrent dans le cadre de la lutte contre l’impunité.

Selon Frédéric Nikiéma, le gouvernement n’a pas d’ennemis politiques, de sorte à faire des arrestations sélectives. A l’en croire, les interpellations ne font que commencer et personne n’est à l’abri ; toute personne qui se serait rendue coupable répondra devant la justice.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 avril 2015 à 08:16, par Megd’ En réponse à : Face à la Presse : La 18è Jourunée Nationale du Paysan comme menu principal

    On aurait pu faire l’économie de la JNP car pour moi, ce n’est pas la priorité de la transition. Dejà que l’on parle de manque de moyen, pourquoi vouloir perpétuer cette foire de Blaise ?

    Quelle décision/promesse peut prendre Kafando et qui sera une contrainte pour le prochain exécutif ? Chacun vient avec son programme lors des présidentielles. Ne retombons pas dans les travers de la Compaorose.

    La CENI manque de fonds surtout que nos bailleurs de fonds veulent nous contraindre à revoir notre loi avant de délier le cordon de la bourse.

    La rencontre avec le monde paysan doit se faire au quotidien et non pas organiser une espèce de foire qui ne représente pas les vrais paysans.

    Cela me rappelle l’organisation des 8 mars.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 08:36, par lewang En réponse à : Face à la Presse : La 18è Jourunée Nationale du Paysan comme menu principal

    Voila qui est claire ! ces voleurs qui nous narguaient ont leur place que dans les MACO

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 08:50, par the upright En réponse à : Face à la Presse : La 18è Jourunée Nationale du Paysan comme menu principal

    Bien du courage aux autorité de la Transition. Merci pour la continuité observée avec les JNP. Les autres sujets abordés-grippe aviaire,sachets non biodégradables,code électoral relu,interpellations- doivent donner lieu à une bonne communication qui pourrait faire comprendre à toute personne de bonne foi, même si elle venait à être interpellé, à opérer une introspection et s’appliquer un sens patriotique qui pourrait faire école pour l’avenir. Ne disons-nous pas tous aimer le Faso ? Que tous ceux qui ont des comptes à rendre cessent de crier au loup, quelque soit leur bord. Vivement que l’assertion selon laquelle les interpellations ne sont pas sélectives s’applique. Après tous ces remous il faudra bien que nous continuions à vivre ensemble pour que vive le BURKINA FASO. AS-SALAM ALEIKUM. 

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 10:05 En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Monsieur le Ministre voyez le cas du barrage de Toécé dans le Passoré qui nourrie des milieu de producteur . Les espèces et l’ensablement qui menace la ressource est depuis citer dans les éditions précédente de la JNP sans suite

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 11:50, par Fils de Tanja En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Internaute Megd’. Donner l’occasion aux paysans d’exprimer en temps de transition leurs préoccupations est une bonne chose. Il revient au CNT de prendre une décision qui contraigne les prochaines autorités élues à inclure ces préoccupations dans leur programme et affecter un budget conséquent aux solutions.
    Je note que trois ministères pilotent ces journées. Ce qui est normal car chez nos paysans, il n’y a pas de lignes de séparation entre Agriculture, Elevage, Eau, Foresterie.... Il convient que l’on en tienne compte et que l’on songe à regrouper à nouveau ces trois départements. Sauf si pour les prochaines autorités (UPC, MPC, Sankariste, et j’en passe) la priorité c’est multiplier les postes ministériels pour récompenser les militants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 13:54, par kôpè En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Du courage à la transition. Accomplissez honnêtement votre mission.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 16:23, par léveillé En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    effectivement,je ne vois pas l’utilité de tenir cette JNP,depuis que les JNP se tiennent on en est toujours à parler d’autosuffisance alimentaire,cette foire aurait dû simplement être reportée en 2016,si le président issu des élections y tiens

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 16:37, par José Gracias Panglos En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Grande messe inutile car ces millions auraient pu servir a entre injecter dans le monde des paysans autrement. C’est du folklore.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 19:08, par ZANWA En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Quelle est la valeur ajoutée de cette journée ? On dit plus rien ne sera comme avant et on continu de vociférer comme le régime déchu par l’insurrection. Ce ministère pourri continu de trainer les casseroles de Blaise que sont les Bonou qui ont bouffer dedans et ne veulent lâcher prise. Assurément le Ministre, que je pense bien a été grugé par les anciens avant -retraites du ministère.
    Dommage Monsieur le Ministre. Il suffisait de convertir ces fonds en fosses fumières, engrais et semences améliorées.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 10:03, par LA BULKIMBIGA En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Sincèrement, je ne comprends pas ce gouvernement de transition. Depuis son installation, ce gouvernement à tjrs dit que les caisses sont vides, il faut revoir à la baisse le train de vie du gouvernement, patati, patata ; Ou avez-vs trouvé ces sous pour organiser cette messe ? Quelles sont les retombés de cette rencontre ? Il aurait été plus sage d’annuler cette JNP 2015 et laisser le soins au prochain gouvernement de réfléchir sur son opportunité. On n’est pas obligé de suivre les maudits pas de Blaise qui n’avait instaurer cette messe que pour contenter les paysans et avoir leur vote. De grâce, soyez vigilants et réfléchissez bien avant de prendre toute décision pour le bien de tous les Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 13:06, par KOOBNAABA En réponse à : Face à la Presse : La 18è Journée Nationale du Paysan comme menu principal

    Si seulement les agents d’agriculture avaient le minimum de carburant pour travailler. Pas de local,pas de papier pour les rapport,par d’ordinateur a leur des NTIC. Pas de...Alors qu’on parle tous les jours de la modernisation de notre agriculture et du role de l’agriculture dans le developpement du pays. C paradoxal que les agents qui doivent parcourir des km/jour pour l’appuiconseil des paysans fonctionnent a leur propre frais. Tchrrr....plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés