Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

mardi 21 avril 2015 à 03h01min

En déplacement dans la commune de Siglé, province du Boulkiemdé, pour rencontrer ses militants et sympathisants, le président de l’Union pour le Progrès et le Changement, Zéphirin Diabré, en a profité pour lever un coin de voile sur ce que pourrait être sa politique énergétique si les Burkinabè optent le 11 octobre 2015 pour son programme de société.

Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

Pour Zéphirin Diabré, l’énergie nucléaire peut être aussi une solution pour le Burkina Faso, dans sa situation énergétique actuelle, encore marquée par la faiblesse de l’offre et son cortège de délestages. Et cette solution nucléaire figure bel et bien dans le programme de société qu’il entend soumettre aux Burkinabè le moment venu dans le cadre de sa candidature à la présidentielle du 11 octobre 2015. C’est à Siglé, commune de la province du Boulkiemdé, où il était en tournée de revue de ses troupes dans la perspective du scrutin présidentiel à venir, que le président de l’Union pour le Progrès et le Changement a fait cette annonce quelque peu surprenante. Annonce surprenante, compte tenu des exigences scientifiques, technologiques et des risques liés au recours à l’énergie nucléaire. Ce qui fait que rares sont les pays sur le continent et dans le monde qui s’hasardent sur le terrain qui reste encore réservé à quelques puissances orientales et surtout occidentales dont la France. Mais là-dessus, Zéphirin Diabré, qui a été directeur Afrique et Moyen Orient du groupe français AREVA, leader mondial du nucléaire ; se veut rassurant. « J’ai fait ma carrière dans le nucléaire. (…) J’ai vendu des centrales nucléaires. Je n’ai pas peur du nucléaire, je sais comment le nucléaire fonctionne, j’ai la connaissance et les compétences dans ce domaine-là. Je pense que le Burkina Faso, le moment venu, peut aussi disposer d’une centrale nucléaire. Et là les questions de délestages et autres, c’est fini », a-t- il laissé entendre. Si la question de la maîtrise de la technologie semble ainsi réglée, il reste la non moins importante problématique de l’approvisionnement de la centrale nucléaire en matières premières, le Burkina Faso n’étant pas le Niger dont le sol regorge d’uranium ; à laquelle il va falloir répondre.

L’énergie nucléaire, mais pas seulement ça…

Zéphirin Diabré est pour l’énergie nucléaire au Burkina mais il ne s’agit pas, à l’écouter, de baser uniquement le système de production énergétique du pays sur cette source. Dans sa démarche, le nucléaire devrait venir en complément à trois sources d’énergie plus ou moins expérimentées ou expérimentables au Faso. A savoir l’énergie thermique, l’hydroélectricité et l’énergie solaire. A entendre Diabré, ces trois sources ne peuvent pas à elles seules, au stade actuel, garantir l’accès à l’électricité à tous les Burkinabè. Il s’explique : « Quand on regarde les sources possibles d’énergie pour nous, il y a le solaire qui est une source qu’on doit exploiter mais les coûts sont très nombreux et ensuite le rendement n’est pas encore très optimum. C’est une source qu’on doit exploiter. Nous sommes actuellement en train de faire du thermique puisque nous achetons du gas-oil pour le brûler et avoir l’électricité. Nous sommes encore un pays sec qui n’a pas encore vraiment de cours d’eau géants. Toutes ces trois sources réunies vont sans doute apporter quelque chose, mais ça ne pourra pas permettre à chaque burkinabè d’avoir l’électricité chez lui. Or, notre ambition, c’est ça ». Et c’est pourquoi, lui Diabré, futur candidat à la course pour la conquête du fauteuil présentiel, envisage cette quatrième dimension (nucléaire) dans ce qu’il appelle le « cocktail énergétique », pour ne pas dire mix énergétique, du pays.
Bref, sur cette sortie à Siglé, Zéphirin Diabré aborde une grande et pertinente préoccupation, celle de l’accès des populations aux services énergétiques. Préoccupation sur laquelle tous les présidentiables sont fermement attendus par les électeurs. Car aujourd’hui il n’est plus possible de parler de développement, encore moins de développement durable, là où il n’y a pas d’électricité. Et avec un taux d’électrification de 17% dans le pays, autant dire que le travail à accomplir sur ce terrain reste on ne peut plus immense pour les futurs présidents du Faso.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 avril 2015 à 09:22, par le Sage En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Pour ça, CHAPEAU BAS !
    Le Burkina souffre moins du manque de ressources que de la pauvreté des ambitions de ses enfants.
    tout ce qui sort de l’imagination de l’homme est réalisable par l’homme.
    je ne suis pas UPC. Je leur foutrai une raclée aux élections mais cette idée j’en ai déjà parlé et je la ferai mienne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 09:25, par Le Sphinx de Pissy En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Tout simplement pas réaliste. Il ne faut surtout pas promettre ce qu’on ne pourra réaliser.
    C’est comme la fameuse autoroute Ouaga - Abidjan annoncé par BC lors de sa campagne 2005. Lorsqu’on lui a posé la question en 2010 lors de la campagne il a botté en touche en disant qu’une autoroute ce n’est pas une piste rurale et qu’il faut du temps.
    Il faut seulement annoncer et promettre ce qu’on pourra réaliser dans le temps imparti de 10 ans maxi. Et mon sens ce n’est pas réaliste dans le 10 ans à venir d’avoir une centrale nucléaire au Burkina. De plus la plus petite centrale nucléaire a une capacité de 1000 MW alors que la puissance installée au Burkina actuellement est de moins de 200 MW avec une importation d’environ 50 MW soit 250 MW donc même en doublant le potentiel on est loin des 1000 MW mini d’une centrale nucléaire. Je pense malgré tout que Zeph est la solution énergétique et de développement du Burkina de demain.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 09:35, par le vigilant En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Zéphirin merci de raconter ta vie pour les élections à venir . Quand tu étais AREVA Est-ce que tu as posé le problème. Toute l’Afrique occidentale n ’est rentable à vos yeux , toi et tes copains Français. Pour avoir une centrale, il faut des milliards de dollars selon vous alors que nous avons la matière première chez nous. Mais nous préférons le solaire au nucléaire qui est dépassé en moment même en EUROPE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 09:37, par daouda partisant du cdp En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    c est une bonne idée

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 09:39, par toudou En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Voilà au moins quelqu’un qui réfléchit à une question très cruciale pour le développement de notre pays. Nous avons besoin de toutes les solutions pour nous tirer d’affaire. Diabré a raison, le thermique et le solaire seul ne pourront pas suffire. En France, le nucléaire fournit 75% de l’électricité. Les Français ne sont pas plus intelligents que les burkinabè, donc le nucléaire c’est possible. Bravo à Zeph pour cette vision !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 09:49, par facons En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    ZEPH tu mon gar, mais affaire de energie nucléaire là, c’est trop balaise pour notre modeste pays. mais c’est bien d’y penser.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 09:51 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Si le Burkina rencontre aujourd’hui une insuffisance au niveau de l’électricité, je crois qu’il s’agit bel et bien d’un problème de gestion et d’anticipation !
    Un pays de moins de 20 millions d’habitants qui courent déjà vers le nucléaire je trouve c’est allé très fort.
    Nous allons nous endetter pour une solution que nous ne maitrisons pas et qui aura d’autres inconvénients que notre économie ne pourra supporter.
    Pour un monsieur cultivé comme Zef, j’attends mieux de lui. IL ne suffit pas de jeter de l’huile sur le feu, mais de nous donner pourquoi nous devons privilégier le nucléaire aux autres alternatives (eau, solaire, vent...)
    Le Maroc nous donne l’exemple aujourd’hui avec le développement solaire !

    Les déclarations politiciennes nous n’en voulons pas !

    Inscrivons nous dans un développement durable pour laisser un Burkina saint à nos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:00, par gwandba En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Ahahaaaaa....
    Très bien vue monsieur Diabré !!! j’avoue que là, c’est une bonne trouvaille.
    en plus d’être méthodique il est un grand stratège !
    s’il faut que les Burkinabés se donnent les moyens pour réaliser ce vaste combat, pourquoi pas. rien n’est impossible à ceux qui sont ambitieux.
    attendons de voir maintenant ce que va proposer les petit diable sans os du MPP. eux qui sont que des politiques de bats étage. :-)

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:01, par et pourtant En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    faut pas nous vendre des reves inutiles . on le sait deja mais les occidentaux ne veulent pas qu on en s enprocure . ca sera une longue bataille. parler surtout comment reconcilier tout le monde car il ya trop de haine au pays. sanx paix il n y a pas de developpement .

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:02 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Beaucoup de respect pour vous, mais penchez plutôt votre réflexion vers le vent et le soleil. Il y a déjà beaucoup d’éléphants blancs comme çà. Au lieu d’acheter de l’Uranium, nous avons gratuitement le vent et le soleil !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:11, par Richesse En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Que la sonabel nous dise la vérité une fois pour toute. Quel est le vrai probleme pour quoi ca va de mal en pire ? les années antérieures la période de canicule n’était pas aussi pénible comme cette année.
    Franchement on en Marre !!!!!
    Meme les weekend on constate le délestage alors que le weekend il ya moins de consommation puisse que les services sont fermés il nya que les ménages qui consomment en ce moment.

    c’est dommage pour mon pays qui émerge dans ma médiocrité ou encore qui émerge en reculant

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:15, par SI En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    de grâce ne nous rends pas trop dépendant des firmes françaises. pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:35, par Fonctionnaire En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Cest trop rever mon grand mais revenons sur terre pour exploiter gratuitement lenergie solaire

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:38, par Burkinabé de la diasporas En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Juste pour apporter ma contribution :

    Le Burkina peut bien se doter d’une centrale nucléaire, mais tout depend de la politique énergique du gouvernement. l´energie nucléaire a beaucoups d’avantage sur le plan environmental.

    - l’énergie nucléaire ne rejette pas de CO2 mais seulement de la vapeur d’eau, elle permet donc de lutter contre le réchauffement climatique et réduit l’effet de serre.

    - Le nucléaire permet également d’économiser les ressources naturelles de la planète tel que le pétrole, le gaz, le charbon

    - L’énergie nucléaire est quasi inépuisable : Certains parlent même d’énergie quasi renouvelable car les ressources en uranium ne sont pas près d’être épuisées et que le combustible d’une centrale est la plupart du temps recyclé pour être réutilisé dans des centrales plus spécifiques

    - L’énergie nucléaire ne produit presque pas de radiations : L’utilisation du nucléaire au point de vue civil n’entraîne pas d’augmentation sensible de la radioactivité environnante. La radioactivité émise par l’utilisation de l’énergie nucléaire ne représente que 0,1% du taux de radiation totale. Ce qui ne représente rien par rapport au 87% venant des sources naturelles.

    Le probléme peut être au niveau du coût de contruction.

    Selon les etudes , le coût de construction d’une centrale nucléaire à deux tranches dans un pays d’Europe s’élève à environ 4000 euros par kW (avec une marge d’erreur comprise entre -20% et +30%) lorsque le type de centrale en question est construit pour la première fois dans le pays considéré mais qu’il est déjà en exploitation à l’étranger. Pour deux tranches d’une puissance électrique de 1000 MW chacune, le coût de construction se montera donc à quelque 8 milliards d’euros. Si l’on ne construit qu’une tranche de 1000 MW, le coût de construction sera ramené à 4300 euros par kW, soit à 4,3 milliards d’euros pour la centrale.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 10:46, par l homme integre fache En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Moi je ne trouve pas l idee utopique si tous les pays de la sous region travaillent ensemble.Le Niger a l Uranium et a aussi des problemes de delestage, pareille que le Mali.Ces 3 pays la peuvent s associer a avoir une centrale nucleaire qui va resoudre leur problemes.c est deja bien d avoir leve le lievre

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 11:04 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Le potentiel éolien est faible pour que l’on pense énergie éolienne sur l’ensemble du territoire. Cette technologie ne peut être mise en place que sur une partie du territoire. Pour la demande en énergie électrique, il est tout a fait vrai que la demande nationale doit dépasser le 1000 MW. Il ne faut pas tabler sur la puissance installée actuelle. Cette puissance installée ne couvre pas la demande existante sans prendre en compte les autres demandes potentielles avec les unités industrielles en cours construction ou quasiment non fonctionnelle (BRAFASO, STFEL, etc.) d’où les délestages. A cela il faut ajouter les besoins des autres villes en plein croissance avec les pôles de croissance pour la transformation agroalimentaire (Bagré Pôle, Pôle du Sahel, Pôle de la Boucle du Mouhoun, ...). Le développement du solaire pourrait être une alternative intéressante.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 11:23, par Nopoko En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je doutais bien de Diabré mais là, il m’a convaincu qu’il a de l’ambition pour le pays. Le nucléaire est bel et bien possible pour le Burkina et je parle en connaissance de cause. C’est ce complexe d’infériorité scientifique et technique qui nous maintient dans l’état lamentable dans laquelle nous sommes.

    A ceux qui disent que ce n’est pas possible, d’où vient votre argument ? Le coût : Diabré connaît mieux que quiconque combien ça coûte et il connaît aussi le budget et les ressources du Burkina. S’il dit que c’est possible, croyez-le. La technologie : connaissez-vous vraiment le nucléaire pour conclure que c’est impossible pour le Burkina d’opérer une centrale ? Non. Vôtre sentiment s’appuie sur l’idée ancrée dans vos têtes que l’Africain est fondamentalement arriéré, bête, et incapable de la moindre prouesse technologique. C’est ce manque d’ambition qui est partagé par nos dirigeants actuels et tout ce qu’ils peuvent nous offrir c’est de mendier à l’EUrope pour entretenir un misérabilisme perpétuel. Saviez-vous combien d’Africains travaillent dans des centrales nucléaires ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 11:26, par zak En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    bonne idée irréaliste au fond. ça coûterait près de la moitié du PI d’une année au burkina. Il faut donc penser à son financement. très vite, il faudra augmenter le prix de l’électricité. on en aura en abondance mais on vivrait qd même dans le noir parce que ça serait inaccessible.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 11:27, par Beton En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    C’est ce que je n’aime pas chez les politiques, le populisme. C’est d’une démarche qui, aux premiers instants semble porteurs mais qui vous rattrape tôt ou tard.
    Avec quel moyen nous un (PPTE) allons nous acquerir une centrale nucléaire ? Même si on y allouait l’intégralité de notre budget sur trois exercice, nous ne pourrions pas.Et que dire de la gestion d’une éventuelle catastrophe ?
    Mr DIABRE, je vous aime bien, mais si vous voulez continuer à bénéficier de ma sympathie, je vous conseil de ne pas vous aventurer sur ce chemin (le populisme).
    Le BURKINA FASO pourra éventuellement commencer à parler de nucleaire d’ici 50 ans, et là encore c’est si nous arrivons à instaurer une vraie démocratie qui pourrais nous garantir une meilleure gestion des finances publiques.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 11:28, par Abdoulaye Sanfo En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Ce n’est pas réaliste et nous n’avons pas les moyens de la sécurité de cette centrale nucléaire pour un petit pays. Il faut l’envisager pour toute l’Afrique de l’Ouest. cela serait réaliste. Vous aussi, même les gros pays plus peuplés et riches ne peuvent le faire (Nigéria par exemple). C’est un projet irréaliste, iréaliste, iréaliste avec le risque de tuer tout le monde un beau matin. JE REPETE IL FAUT EVITER L ENRGIE NUCLEAIRE - SI CE PROJET SE REALISE JE QUITE LE PAYS POUR MA SECURITE

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 11:53, par Oumar En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Le nucléaire est effectivement la solution mais contrairement à Mr DIABRE, moi je le vois dans un cadre régional. Notre espace a de l’urinanium et nous avons des milleirs de km² inhabités dans le désert. Une centrale dans une région stable de notre espace serait la solution.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:07, par hervosone En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    En somme concluons que les élections d’octobre accoucherons d’une souris. est ce que DIABRE sait ce que vaut une centrale nucléaire ? les conséquences sur la santé ? ce GARS ne peut trouver de solution pour les problèmes des burkinabés. nous avons le soleil qui nous cuit et lui il veut nous bruler avec du nucléaire !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:11, par La veritas En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Le burkina a quel moyen pour s offir une centrale nucleaire. Soyez realiste monsieur le candidat.apres votre sorti ratee en soutenant les cdpiste filou voila encore une autre ratee

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:14, par NABIIGA En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Tant pi pour ceux qui s’entête à compliquer leur problème avec des solutions complexes. le solaire est là ! efficace, propre, accessible et moins cher. On a même pas fini d’exploité 1% de ce potentiel. Et on saute déjà à des solutions plus difficiles que le problème. C’est quoi ces rêves qu’on souffle dans les têtes des électeurs ? Mais c’est bien par ce que le Burkina à manquer de rêves déjà longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:28, par iHawk En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    L’energie nucleaire est en effet un option... Mais avant tout il faut se doter des ingenieurs au Faso. Il faudra compter sur la formation de nouveaux bacheliers qui pourrait dure 15 ans.

    En tant que physicien—Je crois que le Burkina devrait se lance dans un grand projet d’energie et surtout eviter le solution a cout terme et auto-dependent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:31, par oui et non En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    tou ceux qi sont en train de cautione le gar, dit lui qil ment et ses tou.tu es qi pr parler de ca au burkina.on voi q tu veu finir t population.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:31, par SY En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    BRAVO ZEPH ! C’EST CELA IL VEUT ENTENDRE SINON ENTRE NOUS EST-CE QU’UN PAYS COMME LE BURKINA FASO PEUT RÊVER A CE SYSTÈME ? TU ÉTAIS LA-BAS NOUS TOUS ON T’A VU ET TU N’AS RIEN FAIT POUR L’AFRIQUE DONC IL NE FAUT PAS NOUS PRENDRE COMME TES ANIMAUX QUI SE TROUVENT DANS LA BROUSSE. QUAND EN POLITIQUE ON N’A RIEN A DIRE, IL FAUT SIMPLEMENT DIRE VOTEZ MOI ET VOUS ALLEZ VOIR IL Y AURA UN GRAND CHANGEMENT. POINT BARRE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:39, par Dieudonné En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Il ne s’agit pas d’etre Zephirin-optimiste ou Zephirin-pessimiste. aidons le monsieur dans son projet. emmenons le a mettre son experience a notre profit a tous meme s’il n’est pas elu. le Burkina peut ou ne peux pas, on ne peut pas deja tirer une conclusion a ce stade de proposition d’idée : pour y arriver, une equipe d’’expert devrait se pencher sur les tenants et les aboutissants de cette ambition. c’est pourquoi, sincerement je m’inscris dans la vision des internautes 15 @Homme integre faché et 21 @ Oumar qui pense a la cooperation energetique. c’est possible et c’est de la valeur ajoutée. s’il existe une organisation sous regionale d’integration economique(uemoa, cedeao...etc) de gestion de l’eau( volta du niger...) pourquoi pas une d’integration energetique ? apportons de la valeur ajouté a la reflexion au lieu de se retrancher sur des conclusions hatives de possibilité ou d’impossibilité.

    Le Burkina n’a pas de nucleaire mais l’Agence internationale de l’energie nucleaire est dirigée par un Burkinabé !

    Unité dans la diversité, c’est le Faso qui gagne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:42, par Dieudonné En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Comme les autres, je vous admire mais je pense que vous etes deja dans la campagne au lieu d’une visite de troupe.attention sinon je vais commencer pour moi aussi. La transition doit vite regler ce probleme. pas de campagne masquée meme si c’est deja fait par beaucoup de partis.

    Unité dans la diversité, c’est le Faso qui gagne !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:55, par Alexio En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    L energie nucleaire une effective source d approvionement en Electricite avec ses chalenges. Ces dechets qui en vont decoules qui pourra les traites ? La France est entrain de voire sa politique en ce qui concerne justement l energie nucleaire dans l avenir. Les accidents nucleaires avec la probagation de la radio- activite dont l impact sur notre environnement. L Explosion du nucleaire Japon en 2012 et la Russie Tsjernobyl font toujours effervescense dans nos memoires.

    Pourquoi Zepherin Diabre n a pas du tout mentionne l energie eolienne provenant du vent qu on a gogo au Faso. Pour la sauvegarde de notre environnement.

    Les Danois sont des champions dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 12:59, par tinto En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Ce qui est intéressant avec DIABRE, c’est qu’il est vachement intelligent. c’est un génie, une vrai créateur, un homme de l’innovation et un homme du changement tout court. Il a des idées et aurait du exister sur la scène politique depuis le temps de Lamizana.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:01, par pat En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Voila ce que je disais des Africains et des Burkinabe en particulier. ils n’ont aucune vision. on leur parle de progres, ils disent que c’est de l’utopie. si les avions ne volaient pas aujourd’hui et qu’on disait aux Burkinabe qu’on pourrait en faire, ils crirais a l’utopie. A ecouter ce forum, il y a beaucoup de mes freres qui n’ont encore rien appris du progres. je tiens a leur dire que tout commence par un reve, une vision puis un objectif et on se donne les moyens pour la realisation. ce n’est pas les moyens avant la vision, mais la vision avant les moyens. pour ceux qui pense qu’on ne peut pas arriver a une energie nucleaire, je veux leur dire que s’ils n’ont pas de vision, au moins qu’ils laissent ceux qui en ont le conserver et discuter sur la faisabilite.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:41, par bintou En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    j’ai pas le niveau pour un débat Nucléaire , Mais j’apprécie le fait que Zeph parle déjà de développement . J’invite Les Roch , Les Ablassé , Sankara et autres à en faire autant !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:44, par tapvi En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    et si la priorite etait de garentir des soins gratuits pour tous, plus realiste non ? on vous ai a l’oeil, vous ne pourai plus divertir le peuple. promettre du lai sans vache.....!!!!!!!!?????

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:51, par OUANDAOGO En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Il faut faire pardon Monsieur Zéphirin DIABRE , ce n’est pas à la veille des élections qu’il faut nous berner par des propos utopiques voire démagogiques.Tu étais où ? quand tu étais grand patron du groupe AREVA ? Monsieur Zéphirin n’a même pas formé des dauphins pour qu’ils puissent le remplacer le jour où il quittera AREVA. Chose qu’il n’a pas fait. ET c’est aujord’hui tu veux te présenter aux élections que tu nous fait fait croire que tu peux sauver le Burkina .

    Attention peuple du Burkina ! soyons vigilant !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:52, par Sheiky En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    C’est une solution qui a été explorée depuis des decennies mais dont la mise en oeuvre demeure problématique en attendant de trouver des solutions alternatives qui pourrait éviter d’en arriver là. Mais, avouons qu’en termes de stratégie, nos pays africains sont très myopes. Si une analyse à long terme rend le problème énergetique crucial, il faudra commencer dès maintenant la mise en place de projets qui seront effectif dans 10-20 ans et même 50 ans. ce n’est pas pour aujourd’hui mais pour demain. Les guerres et les stratégies developpées par les pays occidentaux sont strictement basées sur cette vision à long terme en termes de maîtrise de l’énergie te des ressources naturelles.
    Mais il est clair que ce projet ne peut pas être national. Il doit être porté par un ensemble de pays coalisés et capables pour réunir la masse critique nécessaire à sa mise en oeuvre.
    Cela devrait faire partie des questions à poser à Zeph quand la campagne va démarrer. Etil faudra le challenger avec en face des experts crédibles.
    Il ne faut pas prendre pour argent comptant la solution et ce n’est qu’une éventuelle solution qu’il lance, mais ne pas également jeter le bébé avec l’eau du bain.
    LA QUESTION ENERGETIQUE SERA UN GRAND DEFI A MOYEN ET LONG TERME. ET LES REPONSES DOIVENT ETRE TROUVEES A COURT TERME POUR NE PAS LARGUE COMME D’HABITUDE LE SONT NOS PAYS ;

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:54, par sage En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Pas de réponse sur la question de l’approvisionnement. Le BF seul peut il prendre en charge, un tel projet ? Pour responsabiliser nos hommes politiques dans leur déclarations, je propose qu’un texte soit pris (peut être même au niveau de l’UA) pour que soit poursuivi devant les tribunaux pour haute trahison, tout homme politique qui prend des engagements fermes (en réalité qui trompe sachant que lui meme n’y croit pas) pour se faire élire et qui n’y arrive pas. Cela va adoucir un peu les mensonges. Si vous déclarez que vous amenerez la mer au BF dans 5 ans et que vous êtes elu, pas de problème ; mais si jamais, la mer n’est pas la en 2020, vous devez passer le restant de vos jours en taule, puisqu’on applique plus la peine de mort depuis belle lurette. Avec ça, vous allez voir, certains battront campagne sans même parler ; qui est fou ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 13:56, par OUANDAOGO En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Il faut faire pardon Monsieur Zéphirin DIABRE , ce n’est pas à la veille des élections qu’il faut nous berner par des propos utopiques voire démagogiques.Tu étais où ? quand tu étais grand patron du groupe AREVA ? Monsieur Zéphirin n’a même pas formé des dauphins pour qu’ils puissent le remplacer le jour où il quittera AREVA. Chose qu’il n’a pas fait. ET c’est aujord’hui tu veux te présenter aux élections que tu nous fait fait croire que tu peux sauver le Burkina .

    Attention peuple du Burkina ! soyons vigilant !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 14:02, par le sage En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Attendons de voir !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 14:18, par Un citoyen En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je constate qu’il y a des gens qui aiment ramer à contre courant de l’évolution. Tout ce qu’ils savent dire, c’est ’’impossible’’ sans rien proposer en retour. Si Mr DIABRE le dis c’est qu’il a déjà réfléchi à comment le faire. Qui veut aller loin ménage sa monture. Tout ceux qui ceux qui critiquent cette idée sont soit complexés, soit on un véritable problème avec toute idée lumineuse qui ne vient pas d’eux même.
    Soutien à ZEPH pour cette idée, n’en déplaise aux afro pessimistes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 14:29, par N’dabi En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je dis plutôt démago non ??????
    Cela coûte tellement cher et tellement dangereux sous nos cieux, qu’il faudrait nous en épargner pour le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 14:39, par el vivo En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Bonne idée. Comme on le dit, qui veut, peut et il faut voir les choses en grand. C,est ce qui manque à nos pays africains, voir les choses en grand !!!!
    Zeph est capable de réaliser cela.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 14:49, par LeBurkidePuteau En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Pas du tout réaliste. Zéphirin lui même ne doit pas croire ce qu’il dit. Il a voulu se faire mousser avec son passé d’ancien d’AREVA, mais une centrale nucléaire au Burkina n’est simplement pas envisageable à moyen terme. Ce qu’il faut c’est des investissement massif dans le solaire aussi bien décentralisé que pour des centrales photovoltaïques. Et plus globalement, il faut une vision prospective sur l’énergie car de toute façon, la situation actuelle est la conséquence d’une absence de projection et surtout d’une mauvaise gestion. Les tribulations pathétiques autour d’une pièce défectueuse il y a quelques années sous Salif Kaboré montre à souhait que nos dirigeants ne se préoccupaient que de la manière dont ils pourraient se remplir les poches.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 14:50, par kabos En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    je n’adhère pas du tout à cette idée du nucléaire qui parait caduque. tout le monde sait que les pays pauvres ne respectent pas toujours les normes techniques. alors que le nucléaire, on joue pas avec. le japon est un exemple patent. c’est très risqué

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 15:17, par le veilleur En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Zeph louable ton ambition pour ce pays !
    mais soit réaliste , une solution nucléaire à mon avis ne peut être envisager que dans un cadre sous régional et le Burkina n’est probablement pour des questions géographique le meilleur site pour implanté ce projet .....
    c’est une réflexion à engagé au sein de la CEDEAO, mais de grâce ne promet pas ça au électeurs , sinon y a " bélégré" Populisme !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 15:37, par yaka En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Au no 14 vous oubliez l’essentiel, le stockage des déchets radioactifs.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 15:47, par SANOU Samuel Wolfgang En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Excellente idée ! je pense qu’il faut focaliser les débats politiques sur ces thématiques futuristes qui, même si elles s’avèrent irréalisables nous placent dans une bonne dynamique de recherche à nos problèmes. Je pense qu’il faut aller au delà des préjugés et oser exprimer certaines idées autres que celles relatives à la thématique de la pauvreté qui n’est que la conséquence de quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 15:53, par Foutaise En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Une centrale nucleaire a besoin pour son implantation beaucoup d’eau. Le Burkina Faso n’a pas assez d’eau pour abriter une centrale nucleaire. On l’implante pas au desert parce que c’est une centrale nucleaire.
    Vos precedent errements vous avaient conduit à nous importer le Programme d’Ajustement Structure (PAS) qui a detruit beaucoup le Burkina qui ne l’a arrangement. De grace, consultez les professionnels avisés avant toutes tentatives. Nous avons assez de soleil pour notre electrification. C’est une pire solution que les centrales thermiques." Importer l’uranium et la centrale" ???????

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 15:55, par Goodman En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Impressionnant, en voilà un qui a de la vision.
    Que ceux qui ne comprennent pas observent, il ne faut pas rester en retard. Toutes les grandes puissances ont le nucléaire. Beaucoup disent qu’ils veulent abandonner mais c’est faux, ils veulent juste réduire leur dépendance.
    Sinon, je peux dire que si le coût de l’énergie devient faible, ça va propulser le développement à travers la création d’entreprises et surtout d’industries. Cela va s’en dire que ça créera de l’emploi pour les femmes et les jeunes. C’est un réel programme économique, espérons qu’il tienne parole. C’est mon candidat. De la vision et de la stratégie. Il faut se lever au dessus de la masse pour comprendre que même un petit pays comme nous peut être indépendant sur le plan énergétique et se développer. Il reste néanmoins la barrière de la monnaie et du taux de change à régler. Si vous proposer ça, je voterai sans hésiter. Je ne peux plus suivre les mange-mil qui nous ont co-dirrigé pendant 26 ans avant de poignarder leur maitre pour manger à sa table.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 16:10, par Rapug-yandé En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Balle à terre Pr Diabré ! Pourqoui vouloir tuer un moustique avec un bazzoka. C’est une fausse solution à un véritable problème que vous nous proposez. Selon un des internautes, le coût d’une centrale se situerait entre 8 000 et 4300 milliards d’euros.soit au bas mot 28 206 milliards où on va trouver cet argent. Si ce projet arrivait à voir le jour, le coût de revient augmenterait ce qui va entraîner une augmentation du prix du KW au consommateur. Ainsi plus de 75% seront dans le noir. Peut être que la solution régionale pourra vous permettre de réaliser ce rêve ; mais là encore l’environnement régional comporte beaucoup de risque pour que les investisseurs abondent dans ce projet.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 16:30, par B’K En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Salut Zeph. Je sait que tu as plein "d’énergie" et que tu veux en donner à ton peuple (rires). Sauf que même si le projet n’est pas utopique, sa réalisation est source d’insécurité pour un pays comme le nôtre. Outre les catastrophes naturelles qui peuvent être une menace, une centrale nucléaire au sahel va développer la convoitise des terroristes qui voudront s’attaquer à de tels ouvrages pour en faire des moyens de pression. Allez, cher Zeph, propose plutôt un crédit agricole à tous les agriculteurs burkinabé afin qu’il développent l’agriculture familiale. Chacun pourra se doter d’un plaque solaire.(Rires)

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 16:40 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    un peut de sérieux dans vos paroles. Un peut de respect pour nous , SVP soyez réalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 17:16, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Propos de campagne électorale ou proposition sérieuse ? Dans ce cas, le candidat Diabré doit savoir que :

    1°) Le problème principal du Burkina (et des autres pays de la sous région) n’est pas le choix du type d’énergie mais l’insuffisance de celle ci, due principalement au problème de mobilisation des ressources financières pour construire les capacités de production. Que ce soit pour construire une centrale nucléaire, thermique, éolienne ou solaire, le problème est le même : trouver les sous !

    2°) Le second problème qu’ont nos sociétés de production, c’est celui de la rentabilité de leur exploitation. Comment produire à 100 F et vendre à 80 F ? Alors soit on augmente les prix (ce qui va déstabiliser les foyers aux faibles revenus et faire fuir les industries consommatrices de courant), soit on réduit les dépenses, ce qui est difficile avec des produits importés, que ce soit l’uranium, le DDO ou les plaques solaires.

    3°) L’ un des problèmes spécifiques du nucléaire est la taille et le coût des installations. Un forumiste a expliqué plus haut que plus la centrale est petite, plus elle coûte cher à l’unité produite. Il faut donc éviter de faire trop petit. A l’inverse, trop grand, c’est trop pour la consommation du pays et difficile à financer. D’où la nécessité pour nos petits états de s’associer si cette solution est envisagée.

    4°) Il faut éviter de verser dans les promesses électorales difficiles à tenir dans la durée de deux mandats. Un projet de centrale nucléaire prend des années entre la décision et la mise en production de la centrale, et ce en supposant le financement acquis. Un pays riche comme le Gabon l’envisage depuis dix ans et est toujours au stade de projet.

    5°) L’autre problème du nucléaire est la maitrise technique de la production et du traitement des déchets nucléaires dangereux, et je ne parle même pas des accidents possibles comme Fukushima. Les chiffre rassurants donnés par un internaute correspondent à une exploitation normale et sans incident, et n’est pas valable pour les déchets. Seuls quelques pays disposent des infrastructures pour produire le combustible et pour traiter les déchets. Cela oblige l’acquéreur à importer son combustible et surtout à gérer le transfert des déchets jusqu’aux pays de retraitement, avec tous les risque de faire voyager des produits hautement dangereux.

    6°) Avec tout le respect que je dois à M. Diabré, il y a une différence entre savoir conduire une voiture, vendre des voitures et savoir fabriquer, ou réparer et entretenir une voiture. La technologie nucléaire nécessaire pour faire fonctionner correctement et en sécurité une centrale nucléaire n’a rien à voir avec les compétences managériales d’un cadre dirigeant, fut-il vice-président. Il y a donc besoin de se lancer, dès le début du projet si c’en est un, dans la formation d’ingénieurs et de techniciens dans cette filière, avec un plan de gestion des carrières et de renouvellement du personnel à moyen et long terme.

    Autant de problèmes, d’étapes et de contraintes à lever qui feront passer les propos de M. Diabré de "propagande de campagne électorale" à projet.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 17:20, par kamjon En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Internaute 7, SVP, lisez bien les écrits avant de refouler les propositions que les autres font. Zeph a bien fait sa proposition avec, à l’appui, des arguments qui tiennent la route. N’êtes-vous pas fatigué avec les délestages à répétition ? Si la SONABEL avait la capacité de fournir l’électricité à tous, il n’y aurait pas besoin de songer au nucléaire. Mais depuis des années, nous ne voyons que les mêmes problèmes sans aucune solution acceptable. Tout était mis en œuvre pour faire le commerce sur le dos du peuple Burkinabè. Même si vous n’aimez pas la tête de Zeph, sachez qu’il y a du bon dedans ! SVP, lisez bien avant de réagir !

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 17:28, par X Ray En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Faut-il en rire ou en pleurer ? Le Burkina offre du pain béni à Al Quaida et à l’Etat Islamique....et en fait, combien de quantité d’eau faut-il pour refroidir une centrale nucléaire ? TOUTE L’EAU DE TOUTES LES VOLTAS !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 17:29 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Quelle ânerie de la part de Zeph ! avec quelle eau, il va refroidir sa centrale nucléaire dans un pays qui sera fortement impacté par le réchauffement climatique ? Pas sûr que la capacité en eau du barrage de Ziga va suffire pour le faire ! Plus grave, mettre une centrale en plein centre de l’Afrique de l’Ouest, particulièrement instable et tourmenté (Mali, Boko Haram....), risquerait d’être une catastrophe comme au Japon si elle tombait aux mains de terroristes ou si un kamikaze se faisait exploser à l’intérieur. La solution la plus simple et moins onéreuse est de faire la promotion des énergies renouvelables (le soleil ne manque pas)...

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 17:40, par cisco 1er En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Thomas SANKARA disait " tout ce qui vient de l’imagination de l’Homme est réalisable par l’Homme." Faisons sienne ce projet de Zeph et donnons lui notre soutien et rendez vous fin 2020 pour le juger au lieu de nous hasarder sur des questions que l’on ne maitrise pas. Je rappelle que Zeph a travaillé à ARVA comme Directeur Afrique et Moyen orient pendant 7 ans, de 2005 à 2012. le nucléaire, il le connais. Il sait aussi que le peuple Burkinabè n’est plus mouton depuis les événements du 30 et 31 octobre 2014. Étant un homme de parole et constant dans sa démarche, s’il ose le dire , c’est que c’est possible et il à les moyens de le réaliser au BF. Mais avant de pouvoir parcourir le projet de société qu’il va soumettre au peuple burkinabè le 11 octobre 2015, je valide en avance !
    Si tu kif ce ambitieux projet comme moi, inscrit toi dès maintenant sur la liste électorale biométrique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 17:59, par sage En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléairea

    Je pense meme que le fait que Zephirin dise qu’il a vendu du nucléaire, crée un conflit d’intérêt parce qu’il est influencé au départ par cette technologie et sera difficilement objectif dans son analyse. Quand un vendeur de Mercedes doit vous conseiller sur le véhicule à Acheter, qu’est ce que vous voulez qu’il vous propose d’autre qu’une Mercedes. Il faudra également qu’il dise comment le BF va s’approvisionner et si le projet sera réalisé durant les 5 ans d’un mandat présidentiel. Il faut également expliquer pourquoi beaucoup de pays aspirent à reduire considérablement le nucléaire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 18:44 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Post #28
    "L’Agence internationale de l’energie nucleaire" n’est pas dirigé par un burkinbè. C’est plutôt l’OTICE qui est un organe chargé du contrôle des essais nucléaires.
    Sinon l’idée ne me semble pas utopique surtout si on l’envisage dans un cadre régional - On a tous les mêmes problèmes - Les investissements peuvent être réalisés par des multinationales, totalement aguéries dans ce travail, qui vendront la production à tous les pays de la sous-région. Il ne s’agira de construire et exploiter nous-mêmes cette centrale quoiqu’avec beaucoup de persévérance on puisse y arriver un jour. Attirons les investisseurs dans le domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 18:54, par Le visionnaire En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    je suis déçu par certains propos comme ,c’est irréalisable,impossible,utopique..... Est qu’avec des gens comme ça on peut developper un pays ???NON. Quand je pense que des ce sont des soit disant intellectuels qui raisonnent ainsi , je suis déçu.
    Bcp d’africains SURTOUT LE BURKINABE ne rêvent jamais ou ont des rêves 9000000000000............fois en deçà de leur capacité.
    REMARQUE : Ce sont toujours les mêmes personne qui rêvent peu qui se plaignent toujours.
    Il faut sorti de cette mentalité dont l’objectif final est de "toujours chercher à manger "pour ne finalement pas avoir à manger. Seul ton imagination peut constituer une limite à tes possibilités.
    " CELUI QUI DIT AVOIR REALISE TOUS SES REVES AVANT SA MORT N’EN AVAIT PAS"
    Je valide les propos de l’internaut 32, 40 et bien d’autres qui font partir de ceux qui ont compris la vie.
    En termes de ressources naturelles, le burkina n’a rien à envier à la france. Ce qui qui nous manque ces sont des ressources humaines qualifiées et on peut en former en moins de dix ans.
    Au prochain président, je dirai de mettre ce plan en oeuvre même s’il n’est pas sur de l’achever.

    Le visionnaire

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 18:55 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Même si vous voulez rendre service à votre ancien employeur, il faudra beaucoup de prudence. Au delà de son coup, une centrale nucléaire, c’est explosif. Vu notre laxisme,ce genre de technologie pourrait signer notre disparition.
    Ce jouet dangereux serait une aubaine entre les mains des "fous" d’Allah qui pullulent dans le désert et qui ne se feront pas prier pour nous exterminer avec, vu qu’ils peuvent bien s’en emparer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 19:31, par Tchernobiliquement Votre En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    1986, Tchernobyl, dans un pays ou la loi d’ airian s’ applique en matiere de gouvernance. Nucleaire au Faso, dans un pays ou on s’ enrichit quand on est nomme a un poste, quitte a achter les materiaux de derniere qualite. Ecoutez, faites attention. Le nucleaire est tres dangereux pour un pays ou quand on lance un marche, on cherche le moins disant qui est un frere, une belle- mere, etc. Ca, c’erst Hiroshima Nagazaki en prep, Zeph. Je te supporte parmi tous les candidats. Tu es le meilleur en matiere de vision mais pardon, laisse ton histoire de Nuceor- la de cote. On s’ en portera mieux. Mais je te dis que meme si tu ne passes pas , tu es le meilleur des presidentiables.Rock est trop du cote des commers. Salif est trop chaud. Simon n’est pas suffisamment intelligent meme s’ il fonce. Djibril est un dealer et faux comme Mali wari. Il a roule meme le Blaisot dans la poussiere de zinc de Perkoa. Mais pardon, ton affaire de nucke-la, quitte dans ca.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 19:32, par SOME En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Quoi ?!! Mais il est totalement malade ce monsieur ! Mais est ce qu’on se trouve dans le meme burkina ? Patisankana ! et c’est ca qui va nous diriger ?! alors là le burkina est foutu ! Partout, tout le monde fuit le nucleaire a mort et ils viennent meme prendre votre soleil qui vous cuit noir comme charbon et on vient parler de nucleaire !!! Parce que ca fait moderne, fait developpé ! Vraiment le vieux negre et la medaille ! Non seulement c’est cher mais encore c’est dangereux. Mais que voulez vous les europeens ont eu leur homme qu’ils ont preparé depuis longtemps et le jour est venu de recolter les benefices.
    Comme l’afrique commence seulement a bouger alors on sort du chapeau ces genres de betises pour plomber a jamais notre avenir, apres nous avoir tues avec le petrole . L’harmattan nous tue toute l’annee, et on vient parler de nucleaire…..NONO NON NON NON mais…c’est plus que grave ! Meme en europe ou il n’y a presque jamais de soleil ils utilisent le solaire ; ils vont meme jusque à implanter des plateformes dans la mer pour profiter du vent…. Eux qui l’ont inventé ils abandonnent le nucleaire alors il faut trouver d’autres marches de la mort !
    M diabre s’adresse a ses patrons pour leur dire qu’il n’a pas oublié ce pour quoi on l’a préparé et mis là. Il reaffirme tout simplement son allegeance pour qu’on le soutienne l’autre nouveau qui semble donner des gages aussi. Ceci n’est pas pour le bien des burnibabe
    Honnetement je suis plus que decu de voir tous ces naifs et complexés s’extasier devant une telle manipulation et une telle ineptie : Je ne cite Sanfo n°20 IL FAUT EVITER L ENRGIE NUCLEAIRE - SI CE PROJET SE REALISE JE QUITE LE PAYS POUR MA SECURITE. Je combattrai cette idee de toutes mes forces Et rien que pour ca je ne souhaite aucenement voir ce monsieur diriger ce pays. Soyons serieux !!! Il y a rever et il y a se chercher des cauchemars
    Bref OSER DIRE CA !!! On ne veut pas de toi, c’est tout !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 20:14, par Eau En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Il faut de l’eau (beaucoup d’eau et sans arrêt) pour refroidir constamment les réacteurs d’une centrale nucléaire. Où allons-nous la trouver ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 20:35, par Burkinabé de la diasporas En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    A l’internaute numero 46

    stockage des déchets radioactifs.

    L’avantage des déchets radioactifs est qu’ils voient leur dangerosité décroître avec le temps du fait de la décroissance naturelle de la radioactivité.
    En fonction de leur nature, cette décroissance naturelle varie ; elle peut prendre quelques secondes jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’années pour certains.
    Pour protéger l’homme et l’environnement, des centres de stockage peuvent être créer pour recevoir les déchets radioactifs. Leur but ? Les isoler le temps que leur radioactivité diminue au point de ne plus présenter de risque.
    Ainsi, en fonction notamment du niveau de radioactivité des déchets et du temps nécessaire à la décroissance de leur radioactivité, les centres de stockage qui les accueillent sont construits :
    en surface,
    à faible profondeur, entre 15 et 200 mètres sous terre,
    en profondeur, à environ 500 mètres sous terre.
    Ces trois types de stockage permettent de prendre en charge l’ensemble des déchets radioactifs produits, quelle que soit leur nature.

    Donc C’est pas un gros probleme. si le Burkina veut le nucleaire, il peut l’avoir. et on a la main d’oeuvre. il suffit d’orienter nos etudiants dans le domaine. il y’a rien de sorcier dedans. C’est la seule alternative pour une energie durable et moindre coût pour les pays africains.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 20:35 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je ne sais pas si Mr Diabre sait de quoi il parle ce n,est meme pas de la demagogie c,est de la fantasie.Pour votre propre cerdibilite eviter ce genre de mensonge meme dans 50 ans le Burkina ne peut pas se permettre un tel machin.Je sais de quoi Je parle.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 20:36, par yamsoba En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    les patriotes ne permettrons pas qu’un contrat soit signé avec la france pour qu’elle vienne stocker ses déchets nucléaires au burkina sous couvert d’uranium enrichi avec promesse de nous construire une centrale électrique nucléaire dès que nous seront financièrement prêts ; ça sera pire que le contrat signé pour le dépotage des déchets toxiques à abidjan. on est au courant de tes accords odieux que tu prépare avec le monde arroguant. ton néo libéralisme n’aura pas l’occasion de se mettre en place au burkina

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 20:56, par ou il est idiot En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    ou il prends les gens pour des idiots.

    donc c est de cette façon que tonton zeph veut nous vendre à areva.
    hee toi aussi. et dire que ce gens ici chantent a longueur de journée que zeph est un grand intellectuel, qu il n a pas son 2 au bf.

    C est vrai, il n a pas son 2 dans le hors sujet. comment quelqu un qui penses normalement et aime le bf peut arriver au nucléaire comme solution.

    C est certainement le soleil qui « gnagamé » sa tête ! il faut boire un peux de dolo cela va certainement te donner une autre inspiration.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 21:03, par keletigui En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Voila encore un des pêchés mignons de nos intellectuels africains. Le copier -coller à l’occidental sans apprendre des erreurs de ces derniers. De nos jours, les pays qui ont le nucléaire réfléchissent à comment s’en débarrasser avec des solutions alternatives à cause des risques sécuritaires incontrôlable et le problème du traitement des déchets. Pour un pays comme le Burkina nous pouvons ajouter le besoin énorme en eau pour les réacteurs. Je constat que plusieurs intervenants confondent ambition, rêve, innovation avec du populisme. L’innovation c’est grosso modo la création de nouvelles technologies soutenables ou l ajout de concept d’adaptabilité à celles qui existent déjà pour l appliquer à notre pays. Ce qui est soutenable pour nous c est la mixité du solaire avec les énergies fossiles mais pas le nucléaire. Loin d être contre ce monsieur, je pense qu’il ne croit pas lui même à ce qu’il avance. Je me souviens que lors d’une interview, il répondait à la question de la création d’une compagnie minière nationale par ces propos : ’’ Aucun état de la sous région n’a les moyens pour créer une compagnie de la taille d AREVA à ne moins qu’ils mutualisent leur moyen car cela demande un capital énorme’’. Aujourd’hui le Burkina peut s’octroyer une centrale nucléaire qui est aussi capitalistique qu’une compagnie minière ? Soyons réaliste à moins de donner raison à ceux qui le taxe d’ultra libéral au solde de l’occident. De plus ce ne sont pas le savoir ou l’expérience d’une seule personne qui construit et fait fonctionner une centrale. Il faudra gérer la question de l approvisionnement en matière premières. Cela va dans notre cas nous opposer à AREVA et la France. À moins de sous traiter ou vendre le marché à la France ce qui va poser le problème d’indépendance sécuritaire du pays. Car on ne peut pas dissocier sécurité et indépendance énergétique. Il y a la quantité d eaux nécessaire pour le maintient et le refroidissement des réacteurs alors que le besoin en eau potable est toujours d actualités. Il faudra un budget pour la formation des techniciens à moins qu’on nous envoie des expatriés. Nous aurons à faire face au traitement de déchet qui engendre le stockage, le transport et l élimination. Tout simplement pour dire que le nucléaire civil est en perte de vitesse et pour innover allons vers les autres énergies tout en les adaptant à nos réalités. Je pense que le problème énergétique au Burkina est plus dans la gestion et la planification de long terme (démographie, urbanisation, décentralisation).

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 21:05, par yamsoba En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    tu ne connais pas grand chose du nucléaire c’est compris ? tu as été envoyé par blaise à areva pour un emploi de gestion, tu n’as aucune compétence technique dans la technologie nucléaire. la relativité restreinte c’est pas de l’économétrie. construisons plutôt une pipe-line qui va desservir les pays enclavés à partir du nigéria.
    je par contre pour des recherches en vu de se doter de l’arme nucléaire pour tenir en respect ceux qui veulent nous dicter comment choisir nos lois

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 21:11, par yamsoba En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    tu ne connais pas grand chose du nucléaire c’est compris ? tu as été envoyé par blaise à areva pour un emploi de gestion, tu n’as aucune compétence technique dans la technologie nucléaire. la relativité restreinte c’est pas de l’économétrie. construisons plutôt une pipe-line qui va desservir les pays enclavés à partir du nigéria.
    je par contre pour des recherches en vu de se doter de l’arme nucléaire pour tenir en respect ceux qui veulent nous dicter comment choisir nos lois

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 21:28, par Ouvrez l’oeil ! En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    L’idée est bien séduisante....mais attention ! Cette centrale pourrait se transformer en bombe entre nos mains ; nous qui sommes si peu rigoureux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 21:54, par Tout Sauf NET En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Mr Diabre,
    quel barrage va permettre le refroidissement de la centrale nucléaire upciste et utopique

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 22:16, par raboyandé En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Mais de quoi parle ce type. faut pas vendre de l’illusion aux Burkinabés parce que tu veux le pouvoir, t’as quel budget pour une centrale nucléaire et même le Niger qui produit l’uranium n’en possède pas alors qu’il pouvait troquer pour une centrale du genre. Tu es en retard sur le passé même en Europe la question Nucléaire est dépassée. On pense plutôt à son démantèlement. Avez vous les compétences requis au Burkina pour gérer une centrale avec tous les risques nucléaires que cela engendrent en cas de catastrophe ou tu veux nous assassiner. j’aurai préféré que vous parlez du développement de l’ énergie solaire car notre pays en regorge et peut même en exporter. Arrêter cette idée utopique et dépassée. c’est pas parce qu’on a travaillé pour AREVA qu’il faut nous leurrer sur cette question. citer moi un pays en Afrique qui possède une centrale nucléaire.En plus les paysans a qui vous vendez ce rêve ne vous comprennent même pas à ce sujet.
    si vous faites de cela votre schéma de bataille adieu votre élection.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 23:03, par Jean-Paul En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Nous avions un peu d’estime pour M. Zephirin mais là il nous déçoit avec son histoire d’énergie nucléaire au Burkina. En voilà un véritable vendeur d’illusions. On croyait que c’était quelqu’un qui se démarquerait du lot des politiciens menteurs mais là il ne nous rassure pas du tout. On a l’impression que le gars a travaillé à AREVA sans chercher à comprendre le b-a-ba du nucléaire. Dommage pour un intellectuel de sa trempe de venir parler ici de ce qu’il ne maîtrise pas. On se demande s’il parle du Burkina de l’an 50 000 après Jesus-Christ ou du Burkina actuel. Arrêtons de niaiser là, le Burkina ne peut pas envisager le nucléaire, ni aujourd’hui ni demain. Ceux des internautes qui le félicitent ici pour sa haute vision, nous disons simplement : Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. Nous reviendrons plus en détails si vous le voulez, vous expliquer pourquoi Zephirin perdra toute sa crédibilité s’il fait du nucléaire au Burkina un thème de sa campagne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 avril 2015 à 23:20, par L’Observateur En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    "L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE PEUT ÊTRE UNE SOLUTION POUR LE BURKINA FASO". CERTES ! MAIS LES "ASPIRATIONS PROFONDES" DU PEUPLE BURKINABÈ ACTUELLEMENT : C’EST UN BURKINA FASO INDÉPENDANT, ÉCONOMIQUEMENT ET SOCIALEMENT (L’AUTO-SUFFISANCE ALIMENTAIRE, LA SANTÉ : "L’ASSURANCE MALADIE" NOTAMMENT, L’ÉDUCATION, LES ROUTES, L’ÉNERGIE "SOLAIRE". ETC.

    EXPLOITONS DONC L’"ÉNERGIE SOLAIRE" MÊME SI LES COÛTS SONT TRÈS NOMBREUX ET LE RENDEMENT PAS TRÈS OPTIMAL. ÇÀ ! C’EST DU CONCRET !
    NOUS DISPOSONS DU SOLEIL, UNE DE NOS RICHESSES AU LIEU DE DONNER UNE AUBAINE À "L’IMPÉRIALISME" DE NOUS DOMINER, DE S’ENRICHIR ENCORE SUR NOTRE DOS QUI N’EST PLUS SOLIDE POUR SUPPORTER D’AUTRES FARDEAUX.

    NOUS SUBISSONS TOUJOURS LE "P. A. S.".

    TOUT DE MÊME, MERCI À ZEPH D’AVOIR EU CETTE NOBLE IDÉE DE DÉVOILER SA POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE ET DE NOUS PERMETTRE AINSI DE DONNER NOS AVIS.

    EXEMPLE À SUIVRE PAR LES AUTRES PARTIS ! VOS PROGRAMMES SVP !

    GOD BLESS !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 01:51, par diaspo de chine En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Bien de penser a l autosuffisance Energethique !
    Avant tout exploitons au maximum le SOLAIRE,

    SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE,SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE SOLAIRE,

    SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE SOLAIRE,

    SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE SOLAIRE,

    SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE SOLAIRE,

    SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE,

    SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE, SOLAIRE SOLAIRE, SOLAIRE,

    Pays de reference de l’energie SOLAIRE Maroc !

    Pour le nucleaire je n en sais pas trop
    Mais si le projet devrait avoir lieu, former les enfants du pays jusqu a la maitrise et a la realisation totale et finale de l ensemble des taches du debut jusqu a la fin sans faire appel aux francais ni a d autres etrangers en dehors de l enseignement des fils du pays.
    Comme vous le Burkina est plein de jeunes talentieux, desireux et futur createurs

    Le pays ou je reside :
    "Quand la chine a besoin d avions de chasse ou de transport elle fait realiser au moins la moitie sur son territoire et au prochain besoin, la demande se fait a l interieur et la realisation aussi"

    INSPIRONS LE POSITIF ET LE NON DEPENDANT !

    Apres l energie pensons a l information pour ameliorer les differentes technologies. J’immagine quelle peine auront mes freres pour suivre des cours gratuits dans les grandes univertes du monde le "MOOC" => Massive Open Online Courses

    Et pourquoi pas se desengager du francais pour l anglais et nos langues nationales

    COURAGE a tous ceux qui y pensent a Long Terme !
    Corrigez sans blamer et apportez des amelioriations a tous ceux qui ont des idees constructives

    Vive Zeph, vive notre Burkina, vive la sous-region et vive l Afrique toute entiere et Unie !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 05:18 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Vraiment Zeph, je t’aime mas là là ; tu nous prends pour des gourdes.
    Anyway pendant que tout le monde abandonne le nucléaire, nous on va sauté pieds joint s dedans

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 05:43, par Somé En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Le Ghana vient de lancer son projet de centrale nucléaire, et il a déjà commencé à l’expérimenter depuis 1994 avec un centre de recherche. depuis 2012, il a obtenu l’autorisation de l’AIEA pour construire sa centrale et les travaux sont en cours. Il prévoit une couverture de ses besoins en électricité à hauteur de 10% avec le nucléaire d’ici 2020. Beaucoup de jeunes burkinabè sont des physiciens confirmés qui travaillent hors du continent africain. C’est un burkinabè qui dirige même l’AIEA en ce moment.
    En quoi cela est-il irréaliste pour le Burkina ? Encore que cela peut se faire dans le cadre d’une coopération sous-régionale.

    Le tort de DIABRÉ serait-il d’avoir de l’ambition pour ce pays. Nous avons dit depuis les 30 et 31 Octobre 2014 que plus rien ne sera comme avant ! Et plus rien ne doit être comme avant ! Le vieux système nous a tellement habitué au misérabilisme qu’il nous est difficile de croire que les choses peuvent se faire autrement. Que le développement est impossible pour le Burkina. Et c’est cela qui doit changer.

    On nous disait aussi qu’il était impossible de faire partir Blaise au terme de son mandat, il est parti avant terme !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 06:23, par VirousLakea En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    J’ai vraiment honte de nos futurs dirigeants, incapable d’innover ou de bien copier ! Si ton premier projet de développement consiste à nous vendre éternellement avec tes français de AREVA !!!?? . "Le génie créateur libéré, le peuple bukinabé est capable de créer lui-même et de ses mains le fondement matériel de son avenir !" Zeph, nous savons ce que tu gagnes dans ça, mais qu’est ce que nous on gagne dans ça ! Assurément, c’est pour nous fourguer une vieillerie à démanteler quelque part ! Non, merci !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 07:08, par Coroner Da Costa En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Merci pour cette avancée. Les grands rêves ne sont pas synonymes de grands moyens financiers.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 07:09, par sidbale En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Mr DIABRE propose comme solution pour ouvrir les besoins énergétiques de notre pays l’énergie nucléaire, en sus des deux autres sources (thermique et solaire) utilisées actuellement. En tant qu ’ économiste je suppose qu’il a réalisé des études de projets avant de porter son choix sur cette option.Loin de moi l’idée de qualifier cette proposition de pure propagande politicienne, cette proposition me semble être peu réaliste pour au moins deux raisons : la première est la non justification du maintien de l’énergie thermique (étant entendue que le Burkina ne dispose pas de gisement de pétrole et la seconde le coût de réalisation de(s) la centrale (s) nucléaire (s) pour notre seul pays . j’ose simplement inviter Mr DIABRE à prouver au peuple burkinabe la pertinence de son choix que par ailleurs je suppose bien raisonné pour quelqu’un qui a l’ambition de nous gouverner et surtout pour quelqu’un qui a géré le département des finances.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 07:18 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Fiction hyper réaliste : le 1° avril 2020, un avion d’Air Algérie s’écrase sur la centrale nucléaire de Pabré. En plus des 145 victimes de cet accident d’avion, on déplore 238 morts dues aux radiations immédiatement provoquées par la détérioration de la centrale et il faut évacuer en urgence tous les habitants de Ouagadougou !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 07:22, par SSS En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    je suis de l’UPC mais là je suis pas pour.
    M.DIABRE est entrain de descendre la pente.il parle de coûts élevés pour le solaire mais qu’est-ce que cela face aux coûts du nucléaire ? il ferait mieux de parler des problème de logements que de parler de ses foutus pactes avec AREVA et la France.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 07:39, par verité En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Idée irréaliste. Le développement de notre pays doit s’appuyer considérablement sur l expérience des autres. Quand aujourd’hui bon nombre de pays utilisant l ènergie nucléaire sont en train de mettre des mécanismes à court ou long terme afin de sortir du nucléaire, nous nous pensons à y rentrer ! C est lamentable ! La FRANCE, le Japon, l Allemagne ont tous un plan de dénucléarisation à plus ou moins brève échéance. La seule issue pour résoudre notre déficit énergétique est l énergie solaire. Il faut utiliser la technologie solaire actuelle en construisant de nombreuses centrales solaires, en incitant par des mesures douanières ou fiscales à l utilisation individuelle de l énergie solaire. Ensuite il fo ouvrir un grand centre de recherche sous régional regroupant les meilleurs experts du domaine afin de faire des recherches sur l optimisation et l amélioration du système de captage, de conservation et de transformation des émissions photovoltaïques en énergie solaire. Voila

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 07:48 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    centrale nucléaire au Burkina ?? Avec la négligence et le manque de sérieux dans nos pays là ? Dites que vous voulez un Hiroshima au Burkina plutôt.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 08:09, par Réaliste En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je suis désolée de decevoir ceux qui s’excitent déjà en pensant que réellement la solution énergétique au Faso pourrait être le nucléaire. Des pays plus nantis et plus avancés dans les nouvelles technologies comme le Japon, la Russie avec Tchernobyl...n’arrivent pas à gérer les dechets nucléaire. Trop de dangers liés à la pollution de l’environnement, sur la santé... ce sont des déchets qui mettent au moins 30.000ans pour se detruire. Si vous voulez nous achevez c’est bien pensé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 08:17, par integre En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Pour ma part je pense que c est bon d’y penser mais rien qu’a voir quelque rue de ouagadougou en lampadaire solaire et meme certains non lotis eclairer par le solaire.
    je pense que nos hommes politiques gagneraient a opter pour le solaire pour vite eclairer nos cimetres dans les quartiers afin de dimunuer un peu le banditisme dans nos villes et villages,ce qui est possible dans le cours terme.Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 08:59, par Ninja Choc En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Burkina Faso, pays pauvre très endetté avec de l’énergie nucléaire ! yessss
    Rien que pour voir ça je vais te voter ZEPH !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 09:01, par Lionel En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Un homme politique à soutenir !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 09:52, par belem mahamadou En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    La révolution d’octobre à été faite par des hommes qui croyaient en eux même et à qui beaucoup de pessimiste avaient prédit l’échec. Le nucléaire c’est possible si nous crions en nous même. On ne construit pas un pays avec des pessimistes ! Big respect Zéph !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 10:00 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    De grâce ! Soyons réalistes cher(es) frères et sœurs ! Vous l’écouter aujourd’hui, vous le votez demain et après il n’arrive pas à tenir ses promesses, vous vous plaignez ! Il y a des choses dont on n’a pas besoin d’être aux affaires pour savoir que c’est utopique. Le bon sens mes chers frères, c’est la chose la mieux partagée au monde. Si l’on fait de grandes études et qu’on oublie ce petit détail alors nos études ne nous aurons servi à rien. Prenez le temps de pensez au lieu de suivre aveuglement les politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 10:08, par silence En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Moi je ne valide pas ce genre de rêve irréaliste dans un mandat de cinq ans car le Burkina ne dispose pas d’un centre de recherche sur le nucléaire. On veut des rêves qui créent de l’emploi pour nos jeunes et nos pour des vieux blancs. Pour le moment on a pas besoin de ça, inspire toi de l’expérience Brésilien, si je me trompe pas il n’en dispose pas du nucléaire et y a l’électricité 24h/24H malgré ces multiples stades de foot.
    Encore du rififi dans le présidentiel à venir !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 10:52, par MAXWELL En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    C’est un intellectuel de haut niveau et puis quoi encore. Nous avons plutôt besoin d’une personne qui connait les réalités des populations et qui nous propose un projet de société réaliste et réalisable. N’insultez pas l’intelligence des Burkinabé en croyant que parce qu’on a travaillé à Areva on peut faire avaler des couleuvres aux populations. Des intellectuels Burkinabé de haut niveau même s’ils ne courent pas les rues, il y en a à travers le monde. Le monde est aujourd’hui un village planétaire et nos intellectuels ne sont peut être pas sortis du Burkina mais ils connaissent le nucléaire. Certains physiciens l’ont même étudié n long et en large. Si cette solution était envisageable à court ou à moyen terme au Burkina, elle aurait été envisagée depuis fort longtemps. Si toutes les études vont plutôt vers le solaire c’est en connaissance de cause. M. Diabré, descendez de votre nuage et arrêtez de vendre des illusions aux Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 11:35, par SAWADOGO AGNES W. En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    SANKARA DISAIT « CONSOMMONS BURKINABE » ALORS MON CHER ZEPH C’EST TRES BIEN DE REVER SUR LA FORTUNE DE NOTRE BEAU PAYS MAIS N’OUBLIT PAS QU’ON PEUT SE JOUIR DE L’ENERGIE SOLAIRE SANS TROP GASPILLE.PAYS DE REF : MAROC

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 12:14, par silence En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Moi je ne valide pas ce genre de rêve irréaliste dans un mandat de cinq ans et sans un centre de recherche sur le nucléaire. On veut des rêves qui créent de l’emploi pour nos jeunes et non pour des vieux blancs. Pour le moment on a pas besoin de ça, inspire toi de l’expérience Brésilien, si je ne me trompe pas il n’en dispose pas du nucléaire et y a l’électricité 24h/24H malgré ces multiples stades de foot.
    voici une partie du message de Luiz Inácio Lula da Silva dans RAPPORT MONDIAL SUR LE DÉ VELOPPEMENT HUMAIN 2007/2008 Chaque pays fait face à des problèmes différents, mais j’estime que l’expérience du Brésil est instructive. Une des raisons pour lesquels le Brésil présente un bilan carbone par habitant aussi bas est qu’il a exploité des ressources énergétiques renouvelables et possède désormais un des systèmes énergétiques les plus propres au monde. L’hydroélectricité constitue 92 % de notre production d’électricité, par exemple
    Ce rêve d’AREVA ne passera pas, à défaut de créer retire nos chemins de fer là tu auras la bénédiction de nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 13:14, par Tantie de Titao En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Au secours ! Voilà la vérité qui sort !!! L’ancien Haut dirigeant de l’Uranium français AREVA
    qui remercie son ancienne boite !!! Mais enfin le pays a besoin d’autre chose que des dépenses pour des industries polluantes, dangereuses, non recyclables et consommant énormément d’eau. Les occidentaux ne savent pas comment s’en débarrasser, pourquoi faire la même erreur ?
    La promotion du solaire et de l’éolien ( on ne manque ni de soleil ni de vent), la carbonisation des déchets urbains ( occasion de systématiser le nettoyage des villes et villages), la production de biométhane et compost avec les déchets des latrines et certains déchets agricoles,la réutilisation du papier soit en nouveau papier soit en boulettes et briquettes pour la cuisine...Le Burkina Faso pourrait avoir un rôle pionnier dans le développement de techniques non polluantes et relativement peu coûteuses à grande échelle ( même si les grandes éolinennes sont chères). Mais peu de rétro-commissions dans ces domaines ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 14:27, par sawadogo oussene En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    a vous attendre vous les burkinabes vous serrai les dernier pays non developper
    quelqun dit quil peut le faire cest son domaine vous vous dite que cest impossible
    zephirin est une fierte pour le burkina et lafrique ,que les burkinabes pense grand et se donne les moyen datteindres leurs objectifs, sinon ils serrons les deniers du continent
    alassane ouattara en cote divoire quand il a parler demergence tout le monde a traper la tete,aujour dhuid 75 pour cents de la popilation commence a croire vue les grand chantier
    bravo zeph ont compte sur toi

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 14:46, par fils du pays En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Il faut que nos dirrigeants arretent de mentir au people. Pourquoi parler d’ energie nucleaire qui coute tres tres cher, pendant que le soleil tue des gens au pays. Le soleil est gratuit et il y a beaucoup au Burkina Faso. Il faut que nos dirrigeants maitrisent l’ energie soleilaire avant de parler d’ enegie nucleaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 15:31, par sawadogo oussene En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    zephirin na jamais exclu le solaire il dit le solaire seule ne pourra pas suffire si le burkina veut etre emergent avec des grande industries, un exemple exque usine dafani et bagre pole peuvent tourner avec une central solaire, bravo zeph lui au moins a des idees

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 16:21, par SING En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Élections oblige ! d’autres promesses du genre je vais ramener la mer au Burkina vous seront servies.Certains hommes politiques n’ont pas honte quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 16:34, par autrefois En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    ce n’est pas lui ooooh c’est nous qui l’écoutons là

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 17:38, par INTEGRE En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    L’énergie nucléaire oui mais le LIBERALISME n’est pas la solution pour les pays en voie de développement.Scruter l’Histoire et dites moi le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 18:04, par lambert En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Ma vision :
    1- Envisagé au niveau de l’espace UEMOA ou CEDEAO un tel projet est salutaire.

    2- Envisagé pour le Burkina-Faso, un tel projet est démesuré voire irréaliste en l’état actuel des choses.

    3- A moins, de le mettre en oeuvre dans la perspective que le Burkina-Faso soit fournisseur pour la sous-région.

    4- Dans cette dernière hypothèse ( point 3), il vaut mieux par pragmatisme revenir sur la proposition au niveau communautaire (espace UEMOA ou CEDEAO).

    Dans tous les cas, pour finir, l’électricité nous manque cruellement. Je dis cruellement au sens propre. Je ne parle même pas des unités industrielles et des entreprises assez solides pour se payer un groupe (mais tout de même rendues peu compétitives même avec la SONABEL qui tourne 24h/24 en raison du coût élevé du KWh). Observez plutôt ces délestages qui empêchent soudeurs, tailleurs, blanchisseurs... de travailler. ils sont des milliers perdant en productivité.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 18:04 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Bonne idée mon Prési. Vous êtes un visoinnaire. Ceux qui craignent que le nucléaire soit objet de convoitise pour les terroristes ont une vue très courte. Nous n’avons pas de nucléaire mais cela n’a pas empêché que l’on enlève un expatrié dans le Nord du pays récemment. Et puis, le nucléaire pour l’éclairage n’intéresse pas les terroristes car il n’est pas suffisamment enrichi. Et puis pour un pays aussi pauvre que le nôtre n’intéresse pas ces gens-là. Ils savent où aller. Ils sont au Mali car c’est une porte d’entrée pour la Lybie, l’Algérie et donc l’Europe. En plus il y y a de l’or et autres.
    Attaquez donc mon Prési sur un autre thème que celui du nécléaire, sinon vous démontrez par là votre retard sur lui en terme de visoin pour l’Afrique et notre pays.
    Le chien aboit, la caravane passe son chemin

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 18:13 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Moi je promets a toute la population de Ouagadougou du riz jasmin si vous m’ elisez. Je vais meme ajouter 5 kilos de viande a toutes les familles par semaine en attendant que mon elevage de zebus bresiliens prennent la mayonnaise pour donner u n gigot a chaque famille chaque jour. He Allah. Voila pourquoi si tu n’as pas peur de Dieu, faut avoir peur du serpent. Et si tu n’as quand meme pas peur du serpent, faut avoir peur du politicien ou alors tu es bete et analphabete comme la queue d’ un ane en chaleur.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 18:31, par lambert En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Ma vision :
    1- Envisagé au niveau de l’espace UEMOA ou CEDEAO un tel projet est salutaire.

    2- Envisagé pour le Burkina-Faso, un tel projet est démesuré voire irréaliste en l’état actuel des choses.

    3- A moins, de le mettre en œuvre dans la perspective que le Burkina-Faso soit fournisseur pour la sous-région.

    4- Dans cette dernière hypothèse (point 3), il vaut mieux par pragmatisme revenir sur la proposition au niveau communautaire (espace UEMOA ou CEDEAO).

    5- D’ici au fonctionnement effectif d’une (bien hypothétique) centrale nucléaire, quel que soit l’hypothèse retenue, que serions-nous devenus avec nos économies (morbide en bien des aspects à cause de l’électricité) et notre bien être ?

    6- Des solutions, mêmes coûteuses, existent pourtant et il suffit d’y penser : des générateurs pré-installés dans des containers amovibles à souhait et prêts à l’emploi. L’assemblage d’un nombre restreints suffit à concurrencer chacune de nos centrales sans pour autant coûter particulièrement plus cher. Comme exemple, on en voyait à la sortie de Ouaga sur la route de Léo à hauteur et en face (donc à gauche) de l’entrée actuelle de l’hôpital Blaise COMPAORE situé à droite. Il s’agit de solutions temporaires et ponctuelles pour répondre aux pics de demandes. Au fait, ou sont donc passées ces machines ?

    7- Dans tous les cas, pour finir, l’électricité nous manque cruellement. Je dis cruellement au sens propre. Je ne parle même pas des unités industrielles et des entreprises assez solides pour se payer un groupe (mais tout de même rendues peu compétitives même avec la SONABEL qui tourne 24h/24 en raison du coût élevé du KWh). Observez plutôt ces délestages qui empêchent soudeurs, tailleurs, blanchisseurs... de travailler. Ils sont des milliers perdant en productivité.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 18:39, par Déception En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    La réaction de certains internautes montrent que l’Afrique ne peut pas se développer. Cela démontre que les africains n’ont pas confiance en eux. Au lieu de faire des propositions pour améliorer l’idée, on la détruit simplement sans preuves convaincantes. Les africains manquent de vision. Rappelons quand Nasser a voulu construire la canal en Égypte combien de détracteurs ne l’ont pas combattu ? Pourtant le canal fait la fierté des égyptiens et est la principale source de revenu du pays.
    Le Professeur THIOMBIANA disait ce matin sur OMEGA que sans l’énergie du Burkina sera hypothétique.
    Enfin Zeph n’a jamais exclu l’énergie solaire mais il dit que par rapport à son coût de réalisation, il est préférable de penser à l’énergie nucléaire.
    En conclusion le nombre de réactions montre que le président Zeph a de bonnes idées qui intéressent la population.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 18:59, par Ka En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Zeph, a AREVA tu as fait tes preuves, tous les cadres Burkinabé en étaient fiers. Je connais un de tes ex collaborateur français qui te regrette : pour le nucléaire que ton rêve se réalise, mais je pense que ça sera d’ici dans cinquante ans. A moi de te poser une simple question, et si tu le réponds et promet de le réaliser après ton arrivé au pouvoir, je prendrai ton rêve de nucléaire de réalité. ‘’’’’Pour aller a Siglé tu étais obligé de passer par Laye, ou par Koudougou, tu as emprunté le tronçon entre Laye et Siglé, ou entre Koudougou Kindi Siglé’’’ De koudougou Siglé Laye, une route coloniale promis par le président Maurice Yameogo de Goudronner, Lamizana pareil, Blaise Compaoré et Hubert Yaméogo ont promis avec leur CDP a chaque élection présidentiel, rien n’a été fait, vous êtes arrivé a Siglé avec la poussière. Kindi et Siglé compte parmi les plus grandes communes du Boulkiémdé, Pas d’électricité ni route goudronnée.’’’’’ Pour que l’UPC gagne plus de vote a Siglé, Kindi, et Koudougou, promettez de goudronner cet axe coloniale en sommeil et impraticable, donnez les habitants de l’eau et de l’électricité. Pour l’instant le nucléaire n’intéresse pas les habitants du Boulkiémdé surtout pas les habitants de Siglé et de Kindi qui veulent circuler sur une route comme tout le monde ou d’avoir de l’eau, source de vie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 19:30, par DEKOALA En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Pas réalisable, du moins pas maintenant en tout cas ! Je penche plutôt pour le solaire Mr AREVA ! Soyons réalistes et évitons de mentir effrontément à la population !

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 21:54 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je suis plutôt pour le développement de l’énergie solaire car moins néfaste sur l’environnement et la santé des populations. Contrairement au nucléaire. rappelons nous la catastrophe au Japon en 2011 ou celle de Tchernobil en 1985 en Russie.
    La maîtrise de l’énergie et déterminante pour le développement d’un pays. Les autres ont réalisé que la solution se trouve dans l’énergie verte non nucléaire

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 22:01 En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Je suis plutôt pour le développement de l’énergie solaire car moins néfaste sur l’environnement et la santé des populations. Contrairement au nucléaire. rappelons nous la catastrophe au Japon en 2011 ou celle de Tchernobil en 1985 en Russie.
    La maîtrise de l’énergie et déterminante pour le développement d’un pays. Les autres ont réalisé que la solution se trouve dans l’énergie verte non nucléaire

    Répondre à ce message

  • Le 21 avril 2015 à 22:48, par Le Sage En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Le nucléaire à long terme d’accord ! mais à court terme que faire ? je pense qu’il vaudra mieux travailler à optimiser la capacité de nos sources d’énergie présentes. Si non je trouve l’idée géniale. C’est parce que nos dirigeants n’ont jamais eu une vision futuriste sur l’énergie que nous en sommes là avec des délestages à n’en point finir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2015 à 18:11, par Benaocyn En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Il faut avoir de l’ambition, et Zeph n’en manque pas. C’est ce qui donne un sens à la vie. Des internautes pensent que c’est mieux de faire des promesse réalisable en 5 ou dix ans (durée des mandats), et que ce n’est pas réaliste dans le 10 ans à venir d’avoir une centrale nucléaire au Burkina". Ne peut on pas penser un projet de société dans 50 ans ? 100 ans ? Ne peut-on pas poser les bases quitte aux prochaines générations de poursuivre ? Avec de si courtes visions, il ne reste qu’à rappeler Blaise Compaoré, lui accorder des prolongations de son bail pour poursuivre ses chantiers qu’il ne finira jamais. SIMPLEMENT PARCE QUE NUL N’A JAMAIS REUSSI A ACHEVER SES CHANTIER AVANT D’ETRE RAPPELE A DIEU

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2015 à 12:12, par le visionnaire En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    toi Bazié qui ta dit que le burkina na pas duranium ???zephirin est un intellectuel et il sait de quoi il parle !!!! le jour kon te montrera les reserves en uranium que dispose le burkina tu comprendra !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 10:01, par Moussa Ouedraogo En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Cher Candidat-President Dr Diabre :

    Cher Docteur en economie, j’apprecie votre belle idee de doter le Burkina d’une centrale nucleaire. Monsieur le candidat pour le developpement au Faso. Il faut rationaliser les depenses. Quand on a une solution il faut faire une preevalution des risques liees a notre solution. Je sais qu’en politique on ne presente que les avantages et on fait fis aux risques par peur de perdre des electeurs ou adherants. La taille economique de notre pays ne support pas l’implantation d’une centrale nutrition. Fait une proposition realiste, on dispose gratuitement du vent et du soleil, pourquoi ne pas installer des centrales eoliennes et solaires. Pour ce faire, il suffit de se doter des contenaires et des batteries de stockage d’energie. Alors votre solution fera du Burkina un client de Areva pour l’achat de l’uranium. Si c’est le niger qui allait directement vendre l’uranium au Burkina,je suis convaincu qu’on allait l’obtenir. N’as-tu pas compris que plus rien ne sera comme avant cher candidat president ? Les burkinabes sont murs d’esprits et savent ce qui est utile et constitue leur priorite.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 11:38, par Le vigilant En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    ZEPH au moins à de bonnes idées de developpement et il essaie d’exposer peut à peut.
    Les autres caduques ne connaissent rien que de faire la politique politicienne.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2015 à 23:50, par Reine En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    A défaut de ne pas trouver des solutions innovantes pour nos pays, nous pouvons au moins nous inspirer de l’expérience des "plus avancés" ! l’énergie nucléaire n’est pas propre et le risque est que cela pète à nos figures un jour ! Les grands pays qui ont fondé leur source d’énergie sur le nucléaire sont en train de reculer à cause des risques environnementaux et sanitaires que cette énergie comporte (Japon, dernier exemple en date !!!!) ; pourquoi ne pas faire avec ce que nous possédons en grande quantité : le SOLEIL !!!! On nous dit que ça coûte cher mais les pays d’Afrique du Nord sont en train d’investir dans ce domaine et vont peut être revendre aux pays occidentaux l’énergie qu’ils produisent !!! alors, arrêtez de sortir des "gros" mots, faisons simple et commençons sans plus tarder à développer/investir dans l’énergie solaire !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2015 à 02:32, par BATRA F*CK En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Mr Diabré nous prend pour bete ou quoi ? C’est pour alimenté toute l’Afrique ou quoi ? La france n’arrive meme pas a resoudre tous les problemes liés a l’utlisation de l’dnergie nucleaire,c’est pas le petit pauvre pays le BF qui pourra gerer cet energie la. Rire !
    D’abord, les fonds utilisés pour son fameux projet de nucleaire peuvent etre utilisés pour palier aux problemes d’education,son renforcement.
    Ensuite,l’impact environnemental que va causé ce mode d’approvisionnement est tres enorme. De un la population n’arrive pas a s’auto_suffire et il envisage l’energie nucleaire etant la source d’une radioactivité tres devastatrice. Franchement, il faut revoir des maigres discours sinon avec cela,tu ne peut allez nul part. Ouboen c’est lparcque tu etais en face des villageois qui ignorent les maladies liees au nucleaires ? Oui toi Mr Diabré... #xagatcoeur

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2015 à 23:04, par Étonné En réponse à : Energie : Pour mettre fin aux délestages au Faso, Zéphirin Diabré n’exclut pas l’énergie nucléaire

    Bonjour les frères.
    en effet je viens de voir cet article car un ami viens de m’en parler et j’ai dis clairement que ZPH ne peut pas dire des choses comme cela. c’est vraiment étonnant que celui qui a dis le contraire lors du 1er FOCAL sur le nucléaire viens nous raconter des bêtises de la sorte.
    Bonne chance

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés