CDP Houet : On a parlé de Salia Sanou, de « l’incompréhensible loi électorale », de la réhabilitation du siège…

dimanche 19 avril 2015 à 22h19min

En assemblée générale ce samedi 18 avril 2015, des militants et cadres du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de la province du Houet ont évoqué le sort de leurs camarades en détention. En plus des détenus, les militants du CDP-Houet ont dénoncé le jeu « partisan » des acteurs de la Transition burkinabè. L’iniquité de la nouvelle loi électorale, la réhabilitation du siège du CDP-Houet, les voies et moyens pour maintenir, voire consolider le leadership du parti dans le Houet ont également été évoqués. Jusque-là inconnu du grand public, l’ex député des Banwa, Aboubacar Sanou s’est fait remarquer au cours de cette rencontre…

CDP Houet : On a parlé de Salia Sanou, de « l’incompréhensible loi électorale », de la réhabilitation du siège…

Encore marqués par l’arrestation et la détention de leurs camarades, des militants et cadres du CDP-Houet se sont retrouvés au siège du parti. Venus pour ressouder les rangs et pour se plancher sur des questions locales et nationales, les militants et cadres du CDP Houet ont surtout souligné la partialité de la Transition burkinabè. Chargé par le parti de conduire les activités dans le Houet, l’ex député et pharmacien Alfred Sanou a conduit les débats. D’entrée, il a évoqué le sort de ses camarades qui croupissent à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo (MACB).

Et selon Alfred Sanou, Salia Sanou aurait été arrêté initialement pour trouble à l’ordre public, à la veille du vote de la nouvelle loi électorale. Après le vote, le motif officiel de l’arrestation du Secrétaire général du CDP Houet s’est mû en des malversations dans des opérations de lotissement. Le même motif serait à l’origine de l’arrestation de Seydou Sanou et de Karim Barro, respectivement anciens maires et secrétaires généraux CDP des arrondissements 05 et 06 de Bobo. Pour défendre leurs camarades, le directoire national du CDP et la section Houet de ce parti ont engagé des avocats. Le moral haut, les néo-détenus ont demandé à leurs camarades de continuer le combat, de maintenir et de faire rayonner le flambeau du CDP dans le Houet. Via Alfred Sanou, Salia Sanou a demandé à ses militants de poursuivre la lutte politique. De ne surtout pas baisser la main dans l’adversité. Car, au CDP, l’on est sûr que des mains souterraines rêvent d’en finir avec le parti.

Réhabilitation du siège et dénonciation du jeu partisan de la Transition

Dévasté au cours de l’insurrection populaire, la réhabilitation du siège du CDP Houet nécessiterait 3.000.000 F CFA. Pour la notoriété du parti, Alfred Sanou a demandé aux militants de mettre la main dans la poche pour réhabiliter la « maison CDP » dans le Houet. Tout aussi dommage, voire plus dommage, « le jeu partisan de la Transition burkinabè » a été souligné par la quasi-totalité des intervenants. Ainsi, au CDP Houet, on déplore le fait que le couperet de la transition ne s’abatte que sur les militants du parti de Blaise Compaoré. Sans être contre une quelconque opération main propre, les intervenants ont demandé aux nouveaux maitres du Burkina de fouiner partout et dans tous les partis. A leur entendement, le pouvoir de Blaise Compaoré n’a pas commencé le 04 janvier 2014 (démission des anciens ténors du CDP dont Rock Mark Christian Kaboré, Salif Diallo et Simon Compaoré) ou avec son dernier gouvernement.
Aboubacar Sanou à propos de la nouvelle loi électorale : Si je ne suis pas candidat, il n’y aura ni campagne ni élection dans ma région
Récusée par le Front républicain, par le directoire du CDP au niveau national, la nouvelle loi électorale du Burkina est également la malvenue au CDP Houet. Rejetée unanimement par les militants et par les cadres, elle a fait l’objet de plusieurs commentaires. « Incompréhensible » pour Alfred Sanou, cette loi serait simplement liberticide pour nombre de militants. Jusque-là méconnu dans les rouages du CDP Houet, l’ex député des Banwa, Aboubacar Sanou a été le plus virulent. Pour lui, tout est politique et le rapport de force déterminera la suite à donner aux évènements au Burkina. Pour contrer cette loi, il a demandé aux militants de passer à la sensibilisation. De tourner et d’échanger avec les populations pour démotiver les uns et les autres à cautionner ce qui ressemble à une forfaiture. Et comme la rue semble être le « juge du moment » au Burkina Faso, il a demandé aux militants CDP et à tous les burkinabè indignés par la nouvelle loi électorale à s’organiser pour manifester publiquement leur opposition à la nouvelle loi électorale. Pour sa part, l’ex député se veut catégorique. « Si je ne suis pas candidat, il n’y aura ni campagne ni élection dans ma région »

Ousséni Bancé
Lefaso.net

« 1.000 jeunes, recrutés dans les 12 arrondissements de Ouagadougou sont en formation militaire dans un pays voisin. Ils ont été recrutés pour un seul objectif, nous éliminer politiquement ou physiquement. Ces jeunes constitueront une guérilla urbaine et dites-vous que nos adversaires ne sont pas des enfants de cœur. Sachez qu’initialement, ils avaient prévu d’éliminer un certain nombre de personnes au cours des 30 et 31 octobre 2014. Après l’échec de cette première tentative, une deuxième est en maturation. Et c’est dans ce cadre qu’il va falloir inscrire certaines actions, notamment la nouvelle loi électorale et la création de la Haute cour de justice. Ces instruments serviront à nous éliminer politiquement. Et ceux qui y échapperont, n’échapperont pas certainement à d’autres conspirations. Ce qu’il faut savoir, c’est que des milieux politiques, en connivence avec des organisations de la société civile sont en train de préparer l’opinion publique à admettre des crimes. Ces gens-là travaillent pour convaincre des burkinabè qu’on peut tuer, au nom de la colère populaire, toute personne qui s’opposerait à la nouvelle loi électorale… », Ces propos de l’ex député Aboubacar Sanou, « disséqués » pour des raisons d’éthique ont fait peur à plus d’une personne au cours de la rencontre de la section Houet du CDP.

Comme lui, des cadres ou simple militants du CDP se disent être en dangers. Pour différentes raisons. Acculés et pourchassés de tout part, les anciens maîtres du Burkina reprochent bien de chose aux nouveaux maitres. Ainsi, l’on impute au gouvernement de la Transition un certain laxisme vis-à-vis des Organisations dites de la société civile. En vogue depuis l’insurrection populaire, certaines OSC fonctionneraient comme des cours de justice ou des forces de répressions publiques. S’octroyant le pouvoir d’interdire des burkinabè de participer à la vie publique. Condamnant des burkinabè avant même la justice.

Pour le renouveau du Burkina, l’on demande à ces anciens barrons du système Compaoré de répondre, ou de se préparer à répondre devant les juridictions. Ce qui est normal. Au nom de cette même justice, de la confiance que l’on placerait aux hommes en robe, de la pluralité qu’impose l’esprit démocratique, on devrait permettre aux militants et cadre du CDP d’exprimer leur militantisme tant que les limites de la légalité le permette.

Plus urgent pour la cohésion sociale, l’Etat central devra également travailler à rassurer l’ex majorité sur son impartialité. De même, et même dans la tempête dans laquelle la Transition zigzague, elle doit également se plancher sur le devenir des OSC au Burkina Faso. Loin d’être des contrepouvoirs qui se battent pour la prise en compte des aspirations des populations, certaines Organisations ressemblent de plus en plus à des milices à la solde de X ou de Y. A ces OSC, Auguste Barry, le MATDS et visiblement homme fort du moment au Pays des hommes intègres doit également consacrer du temps. Pour rappeler les missions, les devoirs, les contraintes et surtout, les limites à ne pas franchir… Pourquoi pas des Etats généraux sur le fonctionnement des OSC.

O.B
Lefaso.net

Messages

  • 1000 jeunes formes a la guérilla dans un pays voisin. Ca fait peur mais ca ne m’étonne pas car on a su de quoi ces énergumènes etaient capables. Il faut se preparer a les affronter c’est tout. Notre pays sera ce qu’on veut qu’il devienne

  • Les accusations ,affirmations et déclarations de ce Monsieur Sanou Aboubacar sont quand même assez graves pour qu’il n’y ai pas interpellation par les autorités judiciaires .Il faut qu’il apporte des preuves à l’appui de ces allégations .Accuser un pays voisin d’abriter 1000 jeunes burkinabé en entraînement militaire pour venir assassiner des gens c’est mettre dans l’esprit des burkinabé une guerre civile .Bien au contraire c’est peut-être un faux alibi que des personnes tapies à l’extérieur distillent pour justifier leur actions de déstabilisation du pays en préparation à partir d’un pays voisin et ce Mr Sanou a reçu mission de préparer les esprits des burkinabé à cela .Monsieur le ministre Barry ,ça c’est une affaire de sécurité du BURKINA Faso et il faut agir avec fermeté .On ne peut tolérer ce genre de propos dangereux au nom de la lutte politique et de la liberté d’expression .Il faut le chauffer réellement pour qu’il apporte les preuves de ces affirmations .Par ailleurs,la région de Mr Sanou n’est pas un état dans l’état et lui n’est pas propriétaire des droits des populations de cette région .Il faut corriger ce monsieur de manière appropriée et sans aucune faiblesse,car il se croit tout permis .Il a du certainement pinter avant de venir à la rencontre .

  • Une grave et honteuse accusation de la part d’Alfred, rival potentiel adversaire de SALIA SANOU. Mon frere Alfred, 1000 jeunes en formation ? Vous pouvez être plus clair ? Je ne répondrai pas à cette baliverne.

  • Aboubacar Sanou, ex. Député, à propos de la nouvelle loi électorale : "SI JE NE SUIS PAS CANDIDAT, IL N’Y AURA NI CAMPAGNE, NI ÉLECTION DANS MA RÉGION".

    BOBOTIÈ ! Vas-y doucement car : "LA POLITIQUE, CE N’EST NI LA GUERRE, NI DES CALEBASSÉES DE TIAPALO" et sache que : "L’HOMME PROPOSE, DIEU DISPOSE". Il ne faut pas être AUSSI AFFIRMATIF ! DEMANDE VITE PARDON À DIEU ! CAR, TOI TU AS PARLÉ MAIS "LUI" N’A PAS DIT SON DERNIER MOT.

    QUE DIEU NOUS BÉNISSE ET GLOIRE ÉTERNELLE À SON NOM. 
    Par un de tes Maîtres.

  • D’où vient cet énergumène nommé aboubacar sanou ? Après avoir tenté en vain d’éliminer physiquement vos opposants et tué plus de 30 jeunes le 30 octobre il ose parler de la sorte ? Ce monsieur doit être arrêté au plus vite pour incitation à la haine. Il doit donner les preuves des affirmations graves qu’il a faites sinon il doit être poursuivi pour allégations mensongères touchant à la sûreté de l’Etat.

  • Ha vous demandez qu’on juge les autres ! Qu’ont-ils fait. A mon sens rien puisque vous etiez au pouvoir mais vous les avez pas jugé. C’est maintenant que vous montrez le chemin aux autres. Ecoutez on va pas les juger. Permettez nous de vous empreinter vos termes"c’est vous qu’on va juger pian !"

  • Aboubacar Sanou pense qu’il est le nombril de sa région ou quoi ? Si tu n’es pas candidat il n y aura pas d’élection dans ta région ? Ah bon. Blaise s’est aussi cru indispensable. La suite on la connait. Un bon responsable doit éviter ces genres de déclarations.

  • Avec l’ancien député SANOU Aboubakar en quête de popularité, le CDP s’engage véritablement dans une bagarre de chiffonniers. Cela se comprend par le niveau des premiers responsables de l’heure. Ils semblent manquer du recul nécessaire pour une analyse politique de qualité. Le CDP l’intérêt du CDP est d’être gouverné par de telle personnes, tant mieux. Seulement, votre zorro devrait remuer sa langue plus d’une fois avant d’ouvrir sa bouche. Si ce qui est rapporté est vrai, notre pays est en danger et des mesures doivent être prises pour entendre mr SANOU pour plus d’informations.
    En tout cas, il semble bien sur de ses muscles surtout dans sa région.

  • Afgano faut pas t’enfaire parce que le pire reste a venir dans ce pays ,pour ce qui crois qu’ils ont remporté la bataille du 30 31 .

  • Cet Aboubacar Sanou,pour qui se prend il ? Tres vite que cet idiot soit arrete afin qu il s explique sur de telles allegations.Aussi,s’il se presente sur la liste des legislatives que sa candidature soit rejetee parce que virtuellement un tel menteur a du soutenir sans faille la modification de l article 37 en son temps,et on verra s’il n’y aura pas campagne et election dans le Banwa.

  • Mr alfred est qui dans ce pays ?un simple deputé qui cometre de troubles,pa possible.la transition doit avoir lʹœil sur cet inconsien.sa phrase qui me fait rire cest là où il dit sil ne sera candidat pa de campagne ni delection dans sa region.il faut lui demaner sil a vraiment une region.les OSC du houet doit intervenir egalement ou atirer lintention de ce conard.

  • Je re mercies le journaliste du fasonet pour la cover ture De l even emetic. Mais quant a certains propos qu’il mattribue, il lui serait loisible De les mettre au conditionnel. Je me suis experiment au conditionnel en me referent a des rumeurs qui circulent pour attirer l attention De mes camarades sur les risques securitaires.

  • Nous Burkinabé , sommes extremement grand d’esprit ce n’est des bobards de ce genre qui pourront perturber cette grandeur.
    M. Barry, merci de mettre Alfred et ce M. Sanou delinquant de ce genre au ’’Younf’’ car ils savent qu’ils ne sont plus dans le systeme alors il faut semer la Zizanie.
    Les jeunes du CDP sont grand et aspirent à un veritable changement à l’image de tous les Burkinabé et voilà pourquoi Alfred et Aboubacar veulent nous melanger.
    Je suis un CDPISTE mais je reconnais que nous avons perdu la partie ne soyons pas égoïte, laissons la place pour l’instant aux autres et attendre voir ce qu’ils ferront pendant les 5 ans à venir et nous ferront le point plus tard. J’ai assité à cette rencontre mais c’est dommage tous des menteurs et animer de mauvais esprits (esprits beliqueux). mes camarades faites attention car ils veule nous mener sur une mauvaise piste. Notre beau Burkina n’a besoin de ça. J’interpelle M. Barry d’ouvrir l’oeil.

  • Les affirmations de Mr Aboubacar Sanou sont très graves. Elles sont suffisamment graves pour qu’il soit interpelé par les instances judiciaires pour donner des explications car il en va de la sécurité de notre pays.
    Mr Sanou affirme que s’il n’est pas candidat, il n’y aura ni campagne ni élection dans sa région. Mais pour qui se prend-il ? Cette région est-elle sa propriété ? Ces messieurs du CDP ne changeront jamais. Ce sont ces genres de déclarations à la Salia Sanou qui ont contribué à l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014. La jeunesse intègre et Patriote du CDP doit prendre ses responsabilités et prendre en main le parti (CDP) car les dirigeants actuels n’en sont plus dignes. C’est le moment ou jamais.

  • MES CHERS POLITIQUES, CETTE PUBLICATION DEMONTRE ENCORE UNE FOIS DE PLUS LA FORCE DE LA COMMUNICATION DE NOTRE EPOQUE (Internet). ATTENTION A CE QUE VOUS DITES MEME DANS VOTRE CHAMBRE, CAR CA POURRAIT SE RETROUVER SUR LA TOILE ET VOUS CONTRAINDRE A DES "DROITS DE REPONSE" COMME CELUI QUE VIENT DE FAIRE SANOU ABOUBACAR (que je ne commente pas).

  • SANOU ABOUBACAR il ne faut pas t’attirer des ennuis dans ce pays.Blaise est parti quand bien même c’était l’homme fort. sache bien que les populations des Hauts Bassins ne sont pas tes ENFANTS sinon c’est aussi facile de le dire mais passer à l’acte et vous verrez.Fait attention à tes déclarations hasardeuses

  • A l’internaute N° 12 avec pour pseudo sannou boubacar. Je suppose que c’est le même Sanou Aboubacar, ex député, vous ne réfutez pas les propos avancés seulement qu’ils devaient être au conditionnel. Cela suppose que vous avez des informations que vous tenez d’une source, et donc en de pareils cas vous devez être entendus pour que vous en disiez plus. Et l’affirmation selon laquelle, " « Si je ne suis pas candidat, il n’y aura ni campagne ni élection dans ma région », la confirmez vous ou non ? Pensez vous que la région se limite à votre seule personne ? Raison de plus pour les autorités de vous entendre sur votre plan de trouble de la campagne et des élections.
    Dire que vous étiez un député du CDP, je comprends aisément les agissements de Blaise.

  • Comme Salia, vous aussi vous n’avez rien tirer comme leçons des 27 ans de pouvoir qui n’ont rien donné aux Hauts-Bassins. Que l’on accuse après que les gens ne s’intéressent au développement de Bobo relève souvent de l’aberration quand on sait que les bobolais même ne savent pas ce qu’ils veulent pour Bobo. Un clan qui s’enrichisse de jour en jour ou un pouvoir qui s’occupe de l’emploi des jeunes (nombreux à Bobo), du développement rural, de la bonne gouvernance..........

    La jeunesse bobolaise n’a qu’à se dire que ceux qui défendent vaille que vaille les idéaux d’un parti capitaliste aux couleurs sanguinaires, ne font que défendre leurs propres privilèges, nostalgiques qu’ils sont. A bon entendeur salut car ce n’est pas avec de tels comportements que l’on fera de Bobo-Dioulasso la capitale économique du Burkina Faso.

  • Il veut être interpellé et dire après qu’il a été abusivement interpellé tout en sachant qu’il met en danger toute une nation, lui sa famille et ses faux amis politiques avec.

  • monsieur l’ex député sanou aboubacar, je pense que vous être aveuglé par la colère et la haine, rapelez vous comment vous avez été retenus sur la liste CDP en son temps ; nous sommes au courant de toutes vos manigances et si vous continuez, il ne faudrait pas vous étonnez de vous retrouver dans une cellule avec des propos de ce genre ; pour votre gouverne, la province des Banwa encore moins la région ne vous appartiennent, vous êtes incapables de vous imposer dans votre commune, de grâce revenez à de meilleurs sentiments

  • Que personne ne panique avec les propos de Boubacar Sanou. Lui même ne peut plus mobiliser plus de cent personnes dans son village qui est à plus de 90% MPP. N’en parlons pas du département de Kouka encore moins la province des Banwa. Vous l’aviez constaté dans la presse en février dernier où tout le conseil municipal à démissionné pour se ranger au coté du MPP. Mr Boubacar ne fait que exprimer sa défaite sinon même dans sa propre famille, la majorité est MPP.
    Mais ce qui est des 1000 jeunes dont il parle étant en formation militaire pour tuer un certain nombre de burkinabè, je pense que ces déclarations sont si grave qu’il doit répondre à la justice en apportant les preuves de ses déclarations. Voici un enseignant très intelligent qui va se foutre en l’air pour rien avec les entêtements du CDP. Le conseil que je pourrais lui donner après avoir répondus à la justice c’est qu’il se calme et demander pardon à la population de Kouka et toute la province des Banwa et si elle accepte, il pourra revenir aux affaires en 2020.

  • Il a semé la merde à Kouka dans les Banwa, aujourd’hui il n’est pas a mesure de mobiliser 20 personnes ; c’est ça être cadre d’un parti ?

  • sanou boubacar doit etre arreté et entendu pour ses propos afin d’apporter la preuve de ce qu’il avance. Sinon il doit être emprisoné pour "ALLEGATIONS MENSONGERES TOUCHANT A LA SURETE DE L’ETAT"...
    A-t-on besoin de former 1000 jeunes a l’extérieur pour assassiner les ga du cdp ?
    Avons nous eu besoin de former 1000 jeunes pour faire détaller blaise midi pile ?
    Honte au gens du cdp qui devais se rejouir du code électoral pour chacher des vieux c... de ce genre pour se posissioner...

  • A tout parti politique ,à tout citoyen les raisons du vote de la loi d’exclusion Cherrif/MPP est une destruction morale et psychologique des militants des autres partis pour recruter massivement au sein de ces partis les militants peureux et non informés. .
    Les deux savent consciemment que la loi ne passera pas et sera relue ,
    Mais avant cette relecture ;ils auront recruté le maximum. Ils ne perdent rien en défendant cette loi , on se connait ici au Faso ,c’est la stratégie des anciens CDR machiavéliques .Zeph doit se méfier d’eux ,un piège est là , voir la tournée au centre est et dans son village Niahogho natal des démissions pour le MPP..
    Jeunes militants des partis politiques ,faites échouer leur projet et rester fidèles à vos partis .Partagez cette info au village !

  • Il doit être arrêté !!

  • Courage à vous CDP/HOUET. La fin de la transition est pour bientot. Qu’ils soient plus de 1000 jeunes combattants. Ils ne pourront rien ces pyromanes. La tragédie prônée par les Barrystanais et autres MPPistes se limitera dans leur propre camp.
    A bas l’exclusion, Vive l’inclusion.
    VIVE LE CDP

  • "1000 jeunes en formation militaire dans un pays...." mais ce monsieur-là doit être arrêté afin de donner plus d’informations au MATDS ; il semble en connaître davantage.Ah ! il dit en plus que si lui il n’est pas candidat, il n’ y’ aura pas d’élections dans le pays ; il est fort, hein ? Voilà un élément dangereux que la Sécurité doit "capturer" rapidement et demander des explications !

  • M. Alfred Sanou, donnez-nous plus d’informations, qui a recruté ces jeunes ? Ce sont ces genres de propos qui font qu’on vous défère à la MACO !

  • O mon frère et ex depute Aboubacar Sanou, éviter des propos pouvant vous comprommettre à jamais. Nul n’est au dessus de la loi. Ton koro Assimi vous avezpromis le pouvoir à Blaise jusqu’en2020. Il est ou aujourd’hui ( chez ses beaux parents) avant 2015. Je te conseille à plus d’humilité. Apprennez aussi à etreaussi des opposants maintenant. Que c’est dure de ne plus BOSS. Réfléchi à sa : l’homme veut, desire mais DIEU sans conseillers DECIDE.

  • vive le cdp,merci Dr afred SANOU

  • Vous n’avez rien vu encore. Vous aller vendre l’eau sous la pluie ici.

  • N’IMPORTE QUOI...TCHRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

  • Aboubacar SANOU ? Est-ce le même qui était instituteur ? Mais, c’est un drogué ! Un vulgaire voleur ! Comment a-t-il pu devenir député ? Il n’y a pas d’enquêtes de moralité pour les candidats à la députation ?

  • Koro Bouba, faut te calmer. Tu n’es encore chooté pour venir à la rencontre ? Toi même tu sais que tu n’es rien. Accidentellement tu a été député. C’est fini pour toi, c’était ta dernière chance. Tu es arrivé à ton terminus. Retourne à ta craie avant qu’on n te licencie de là aussi. Conseil d’un bon dogo.

  • ATTENTION !!!! L’ex député Aboubacar Sanou est devenu fou. Ancien drogué, avec la perte de ces biens acquis grâce à la politique, il a certainement augmenter considérablement ses "doses". S’il n’est pas vite pris en charge pour une cure de désintoxication, il peut devenir extrêmement dangereux pour tous : parents, amis, camarades politiques, .... Je recommande la prudence à tous envers ce monsieur. Et je sais de quoi je parle.

  • Heïîiiiiii Non mon ne dièè won bi bon ko .es ce que tu savais que aujaurdhuit là tu ne sera rien au Burkina par ce que vous vous êtes crûs comme des demis dieu au Burkina.je suis bobo pas de partie mais arrestation des voleurs des maires qui ne vauriens si ces pas lotissement des braker de l’economi du peuple je suis d’avis.a mon sense ils ont tros trainnés.tu meurs aujaurd’huit le Burkina vie et vivra.mrrde

  • S’il vous plait mosieur BARRY il faut que vous arrêtez immédiatement ce SANOU Boubacar qui n’est rien il faudra lui montrer qu’il y a une autorité dans ce nouveau Burkina que rien ne sera plus comme avant ils abusaient des gens au temps de Blaise il se permet de dire sans sa candidature il n’y aura pas des élections ni de campagnes dans sa région il est qui lui pour parler ainsi je suis bobolais d’origine mais résidé à paris il faut que les gens sachent parler à propos de bobo les dirigeants ont été imposés c’était pas le choix de la population bobolaise SVP arrêtez ce monsieur immédiatement .

  • C’est très triste de parler comme ça, mon frère. Si l’info a été bien reportée par le journaliste, tu joues à un jeu très dangereux. Ne crois pas que tes fétiches te protégeront dans tes velléités de destabilisation du Burkina Faso. Dieu est du côté des justes. Vous avez eu 27 ans et vous vouliez vous incruster encore pour 15 ans tout en sachant la situation désespérante dans laquelle vous aviez plongé le pays. Votre système, celui des COMPAORE, était un système qui en plus d’être mauvais, était dangereux puisque sectaire et immoral. Ressaisis-toi et demandes pardon, mon frère. Que Dieu veille sur le Burkina Faso !

  • Ce monsieur SANOU doit être arrêté et le plus rapidement possible il ne sait pas qu’on n’est plus au temps de l’impunité et de l’injustice de CDP .

  • Ce SANOU a la même mentalité que Salia qui a poussé les bobolais à brûler la mairie, la justice et les domiciles des anciens maires si c’est pas CDP ces genres de personnes ne peuvent pas avoir ces postes ils ont des substances grises mal développés incapables de méditer pour le développement d’une région ou d’une commune .

  • Soyez responsables de ce vous faites et de ce que vous dites c’est très important.
    Ces gens qui crient aujourd’hui exclusion, hier ce sont les mêmes qui disaient que personne autre que Blaise ne pouvait gouverner ce pays, le peuple se lève et se révolte chasser le gar et les mêmes crient aujourd’hui qu’ils sont capables de diriger, ils étaient où ?
    Les jeunes si vous voulez que votre avenir soit radieux ne vous laisser pas manipuler par ces gens là car ils ont déjà eu et ils ont tout fait pour mettre la jeunesse en retard donc faites attention et chercher à évoluer au lieu de continuer à soutenir des gens à ,cause de leur 5000f et eux ils travaillent pour vous nuire.

  • Pourquoi un tel égoïsme ? Des propos aussi graves. Nous n’avons jamais su qu’au Burkina des régions étaient des propriétés de personnes individuelles. Les jeunes du CDP devraient se départir de toute subjectivité et savoir que ce que les Alfred Sanou et compagnie veulent est loin de ce qu’il faut pour construire un Burkina meilleur. Arrêtez de vous faire utiliser pour rien.

  • Que de l’idiotie et des vomissures ! Ce monsieur Sanou n vaut rien. L’heure est à la prudence, car d telles paroles sont suffisantes pour qu’on vous jette en compagnie de SAlia a Bolmakote.

  • Chacun est libre de donner son avis.Je pense que ce mr dit vrai.Pourquoi on doit l’arreter on a jamais vu ca avec blaise compaore.Barry molomolo sinon tu vas le repondre un jour.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés