Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

vendredi 17 avril 2015 à 01h58min

Plus rien ne va entre RMO JOB CENTER Burkina et une partie de son personnel externalisé à l’ONATEL (Office national des télécommunications). Après les premiers et timides mouvements d’humeur, le personnel gréviste observe depuis le 10 avril dernier un arrêt de travail pour exiger de son employeur la satisfaction de sa plateforme revendicative. Pour donner sa version des faits, le staff managérial de RMO JOB CENTER a organisé une conférence de presse. C’était ce mercredi 15 avril 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

Aicha H. Sanon, Responsable des Ressources Humaines et Intérim, Fulgence Abga, le juriste, Adama Ouédraogo, Responsable du Recrutement et de la Formation et Abdoulaye Soré, le consultant indépendant, ils étaient quatre face à la presse ce mercredi 15 avril 2015. Un bref rappel de ce que fait RMO JIB CENTER à savoir le recrutement, la formation, la gestion du personnel et le conseil au niveau des entreprises entre autres ; l’accent est surtout mis sur l’externalisation, ce concept assez nouveau que nous explique ici Adama Ouédraogo. « Il y a des entreprises parce que la gestion d’un type de poste peut être difficile pour elles ; parce que l’effectif est trop grand, parce que c’est des contrats qu’il faut renouveler régulièrement, parce qu’elles ont des contraintes qui font qu’elles ne peuvent pas suivre elles- mêmes directement ces contrats. A ce moment- là elles nous approchent et elles nous disent qu’elles souhaitent que ces personnes soient embauchées par RMO et mises à leur disposition. » C’est par ce biais, que sa structure à mis à la disposition du call center de l’ONATEL de Ouagadougou 93 télé conseillers. Ce sont ces télé conseillers qui ont commencé un mouvement d’humeur depuis quelques jours maintenant.

200% d’augmentation de salaire

Selon le juriste maison, l’affaire remonte au 30 mars quand un appel de l’ONATEL les informe que les télé conseillers sont en arrêt de travail. Après une visite sur le terrain ils se retrouvent à RMO pour les entendre. C’est au cours de cet échange que les représentants du personnel ont posé un certain nombre de doléances et les deux parties se sont donné rendez- vous pour les réponses le 1er avril. La plateforme en 14 points aurait connu des solutions en certains de ses volets comme « la convention collective que RMO seul ne peut pas régler n’étant pas seul dans le secteur d’activité ; la carte CNSSS qui a trouvé solution, le congé payé qui est effectif et qui leur a été expliqué, la mise en place des délégués du personnel pour lequel RMO est entièrement d’accord, les heures supplémentaires sur lesquelles RMO est conforme à la réglementation et enfin les absences justifiées sur lesquelles il y a eu entente. » Le reste des revendications serait d’ordre salarial, avec une demande d’augmentation d’environ 200% à en croire Adama Ouédraogo. « Aujourd’hui une entreprise ne peut pas dire demain je vais payer tant. Elle va faire son budget, elle va faire ses prévisions, elle va voir l’augmentation de sa masse salariale, elle va voir l’augmentation de ses charges. »« Sur les points salariaux on leur a dit qu’il faut du temps », précise t- il.

22 travailleurs sur 93 en fin de contrat

C’est pendant que les négociations se menaient toujours que les choses se seraient accélérées ensuite. Un comité syndical a été mis en place, une place forme revendicative en 14 points a été soumise à RMO JOB CENTER, des débrayages intempestifs auraient aussi été observés,…C’est dans la foulée de cette grève jugée illégale par RMO parce que ne respectant pas la loi du travail, que le contrat de 22 travailleurs arrivaient à expiration. Faute d’avoir pu les rencontrer pour voir les conditions d’un éventuel renouvellement, RMO aurait chargé son huissier de notifier aux 22 travailleurs la fin de leurs contrats. L’opération de notification de l’huissier aurait été empêchée par les travailleurs. Et l’appel lancé à tous les travailleurs de cesser de travailler au motif que RMO procède à un licenciement. C’était le 10 avril dernier. Depuis, ils sont en arrêt de travail et posent comme condition de la reprise l’arrêt des licenciements. Pour RMO JOB CENTER il n’ya pas licenciement à partir du moment où les contrats qui sont à durée déterminée sont arrivés à expiration et que tout employé concerné pouvait décider de ne pas renouveler. Et d’ajouter qu’une faveur leur aurait pu être faite si les travailleurs concernés étaient venus à eux comme ils l’avaient fait savoir à leurs représentants.

La théorie du complot plus que jamais d’actualité

Les travailleurs eux ne veulent pas l’entendre de cette oreille et observent toujours leur mot d’ordre de grève. Pour RMO JOB CENTER il ne fait aucun doute qu’il y a une main invisible derrière ce mouvement d’humeur. Des informations malveillantes seraient distillées pour nuire à l’entreprise. Et aux conférenciers de citer pèle mêle l’exemple de cet employé qui aurait trouvé injuste qu’on « coupe son argent pour donner à la caisse de sécurité sociale et à l’IUTS sans son avis ». « C’est du vol » aurait- il protesté. Ou encore cet autre qui aurait délibérément refusé de fournir son acte de naissance à l’embauche parce que qu’on lui aurait fait comprendre que c’est cet acte qui sert à l’immatriculation à la caisse et que faute d’immatriculation il n’aura qu’à passer à RMO à chaque fin de mois pour récupérer la part prévue à cet effet. Ainsi du salaire que chacun perçoit puisqu’il leur reviendrait que certains se plaignent de ce qu’ils ne perçoivent pas le montant facturé par RMO aux clients. Normal, explique Adama Ouédraogo puisque ce qui est facturé au client va du net perçu par le travailleur mais prend en compte les 16% de charges sociales, les 3% de taxe patronale d’apprentissage, les honoraires de la maison, et la TVA appliquée au montant total. « L’ensemble donne un montant qui est naturellement différent de ce que l’employeur va toucher », insiste t- il. Pour lui, le problème est ailleurs, et la théorie du complot n’est pas à écarter. Ce d’autant, pense t-il, que le personnel ne veut pas reprendre le travail mais demande qu’une solution soit trouvée à sa plateforme. « Pour qu’il y ait solution il faut qu’il y ait travail ! », martèle t- il.

Le personnel gréviste sommé de libérer les lieux

C’est pendant ce statu quo que le 14 avril dernier, l’ONATEL leur aurait envoyé une sommation interpellative pour libérer les locaux. RMO aurai saisi son avocat pour permettre que les locaux soient effectivement libérés. « Supposons, vous vous me demandez du personnel à Sidwaya. Je vous envoie des secrétaires par exemple. Aujourd’hui ces secrétaires disent qu’elles ne travaillent pas. Et vous savez ce qu’elles font ? Elles se couchent dans vos locaux. Vous êtes d’accord avec moi que ça va vous déranger. L’idéal voudrait que ces secrétaires viennent chez moi si elles sont fâchées ! Donc il est tout à fait naturel qu’on demande à nos travailleurs de revenir chez nous. Ou même s’ils sont là- bas, qu’ils ne dérangent pas. On est à un stade où nos travailleurs empêchent les agents de l’ONATEL de travailler », fait observer Adama Ouédraogo. En attendant, comme il le souhaite, que le personnel gréviste revienne à la raison, le bras de fer se poursuit.

Rappelons que RMO JOB CENTER est un groupe basé en Côte d’Ivoire depuis 30 ans, avec des représentations au Togo (2012), au Mali (2005) et au Burkina Faso depuis 2010. Foi de ses premiers responsables au Burkina Faso, cette structure procède à au moins 100 recrutements directs chaque année depuis 2011, gère plus de 2 000 employés dans divers secteurs, et emploie permanemment 20 personnes à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Samuel Somda
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 avril 2015 à 05:38, par Pat
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    Mes freres Burkinabe,
    ily a des moments ou il faut avoir la force de demissionner quand l’ideal de depart n’est plus d’actualite. j’ai moi meme ete recrute par RMO Job Center comme traducteur interprete pour l’aeroport de Donsin. Sans vraiment prendre service, j’ai quitte le pays. Je tiens donc a dire que je connais bien le mode de recrutement et tout ce qui va avec. RMO ne force personne. Vous deposez vous meme vos dossiers et rien ne vous est cache avant que vous ne signiez le contrat. Vous savez votre salaire et les avantages qui vont avec le poste de recrutement. le contrat est bien etabli et chacun est libre d’adhere ou de ne point le faire. Il faut donc accepter les clauses jusqu’a la fin des contrats, quitte a ne plus le renouveller ou simplement deposer sa demission. Je crois pour ce que j’ai vu, que RMO Job Center ne verse jamais dans l’illegale et la tromperie. il faut avoir l’honnetete de le dire, ils sont honnete dans leur travail a RMO. Le probleme des Burkinabe et des pays francophones en general, c’est de n’avoir aucune culture du contrat et de ne point savoir aussi comment mener une negciation avec le patronat. Il y a selon moi un petit manque de responsabilisation et d’instruction au niveau des travailleurs au BF. Les gens ont besoin de comprendre ce que c’est un contrat. un autre probleme, c’est la diabolisation rapide que les travailleurs font des entreprises qui les embauchent. on signe un contrat, on commence le travail et un an apres on veut changer les clauses ; les choses ne se passent pas vraiment ainsi. La ou je suis j’ai un contrat ou je ne suis ni paye en Mai, ni en Juin ; cependant je l’ai accepte. je ne peux pas donc demander en Mai un salaire, je le sais et je m’y tiens. Je crois que RMO JOb Center fait un grand effort en ce qui concerne les contrats ,ils ne cachent rien et les signataires doivent avoir le courage de s’y conformer. Arretons de salir les noms et l’image de nos entreprises pour des erreurs que nous commettons nous meme. Dans cette affaire, je crois que RMO a ete honnete et a meme fait des efforts en permettant des avancees comme l’article le cite. Et en ce qui concerne le lieu de greve, je crois que si les travailleurs connaissaient bien leur contrat, ils iraient a RMO pour leur sit-in. soyons Burkinabe et arretons le syndrome de Saul qui nous amene a toujours accuse les autres sans voir que le vrai problemes c’est nous les accusateurs. Bon vent a RMO Job Center et a lefaso.net.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 06:13, par Le neveu
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    A mon avis, cette histoire d’externalisation doit être encadrée. les employés sont mal payés pour le même travail que quelqu’un qui n’est pas en externalisation. c’est le même probleme à Airtel. tu vois, tu as des contrats à renouveller à chaque fois. Chaque fin de contrat est un calvaire. comment peut on planifier des investissements dans ce cas. Cette manière de recruter est repandue dans les banques et les concerner en souffrent enormement (et même des cadres de banque sont concernés).
    Même si ce mode de recrutement se trouve au Mali, Côte d’Ivoire et autres, vous verrez que ceux du Burkina sont mal payés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 06:52
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    Somda, tu as raté ton papier ; pas un seul mot des salariés et ce n’est pas professionnel ; ce n’est pas ce que nous t’avons appris à l’école.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 09:09, par boukare neya
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    J’avoue que je ne comprends pas grand chose à cette histoire d’externalisation, mais j’ai des proches qui ont vécu ça dans une société de téléphonie .
    Vous travaillez comme des esclaves, vous êtes payés au lance-pierre et un matin vous arrivez au service et on vous notifie que votre contrat est résilié. sans autre forme de procès, sans recours, rien....

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 10:37, par L’intègre
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    L’arrêt de travail est terminé et le travail a repris depuis le mercredi soir au centre d’appel, Dieu merci.
    Mais il faut que nous apprenions à lire nos contrats de travail et nous informer d’avantages sur le droit du travail Burkinabé.
    Il y a des secteurs comme le bâtiment ou l’entreprise vit selon les chantiers, elle ne peut embaucher sur le long terme, c’est pour cela que l’on a le CDD, contrat à durée déterminée qui a une date de début et une date de fin. C’est pareil pour les centres d’appel, car le fait de décrocher le téléphone tous les jours peut avoir des conséquences sur la santé (maux d’oreille, trouble du sommeil ...), c’est pour cela que les contrats sont limités dans le temps.
    Il faut raison gardé que toutes les actions menés se fassent dans la légalité et respect du droit du travail sinon nous allons verser dans l’ANARCHIE et cela n’est profitable à personne surtout pas en ce moment où notre pays à besoin de stabilité.
    Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 10:54, par l integre
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    Nous serons plus situés si nous avions la version des teleconseillers. Mais à ce que je sache auprès de la frange jeune, personne ne parle en bien de RMO et la nous invitons nos autorités à se pencher sur ces agences de recrutement qui mettent la jeunesse dans une situation de ptrvarité ! Bravo à vous mes frères de l ONATEL ! Battez vous et je lance un appel à l ONATEL pour qu il se penche sur la situation de ces tele conseillers qui donnent le meilleur d eux meme pour le rayonnement de l entreprise !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 12:16, par L’intègre
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    Parler bien c’est une chose respecter la droit du travail c’est une autre (y a des procédures que le législateur a mis en place), je pense si tous les travailleurs du Burkina étaient content de leur employeur ils le diraient.
    Je ne pense que personne n’est satisfait de sa situation ou de son salaire, nous voulons toujours plus mais cela doit se faire dans l’ordre, il faut reconnaitre cela au moins.
    Je répète encore si une entreprise a un projet sur 3 mois, on ne peut pas lui demander à la fin du projet de faire plus il faut réaliste car cela était clair au départ et ce n’est de la précarité.
    Je les encourage pour le bon travail qu’ils font mais restons raisonnables et cherchons la vérité avant de juger une personne ou une entreprise. Il ne faut pas se baser uniquement sur les on dit svp.
    Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 15:29
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    Moi suis étudiant a l’université mais grâce a RMO JOB CENTER ou j’ai déposé mes dossiers j’arrive à travailler à la brakina et à joindre les deux bouts.j’ai eu un accident de travail un jour quand je rentrais du travail.je suis déclaré donc la cnss a tout géré et aujourd’hui je remercie RMO car mon ancien patron m’avait pas déclaré. selon le code du travail en cas de maladie professionnelle ou d’accident de travail c’est la cnss et non l’employeur qui soigne.
    je porte l’accent sur les médias de faire attention a l’information.
    l’information ne doit pas être, déformée il faudra écouter les deux parties avant de diffuser quoi que ce soit pour ne pas dire du faux.
    je met l’accent sur la radio Horizon de moustapha qui ne fait que donner des conseils diffamatoires.comment des travailleurs disent qu’on leur coupe la cnss l’IUTS ce qui est leur droit.et qu’en cas de maladie on les soigne pas.quelqu’un qui connait rien de la législation appelle pour dire qu’on ma fait ceci ou cela et vous ,vous intervenez comme étant un inspecteur du travail ou un juriste ou comme si vous maitrisez la législation BURKINABE on parle de droit avec quelqu’un qui s’y connait en droit.Donc il faudra plutôt diriger les travailleurs vers les autorités compétentes qui s’y connaissent en droit.nos émissions doivent tendre à conscientiser à chercher les vraies sources et non à tenir des propos sans preuves.moi si j’estime avoir raison en tant que travailleur je sais ou aller me plaindre si vous êtes dans ce cas alors prouver le.Donc on ne doit plus respecter la loi au BURKINA ? cher travailleurs de l’onatel mettez un peu d’eau dans votre vin un contrat qui arrive à terme est finis sauf si on veux revivre le régime COMPAORE ou ne respectait rien.peuple Burkinabé il est temps d’être conscient et de faire attention aux calomniateurs qui vous mènent à abattoir.ne sombrons pas notre pays,respectons la loi.si je veux une daba j’irai chez un forgeron et non chez un tailleur sauf si je veux une daba en tissu.alors respectons la loi et n’abusons pas.

    Mr KABORE.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 15:33, par soleil
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    ce journaliste franchement n’est pas professionnel,le conseil supérieur de la communication (CSC) à travers ses messages de sensibilisation dit je cite "vérifions d’abord l’information" par conséquent il devrait avoir la version des téléconseillers avant toute publication.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 15:57
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    C’est vraie qu’en ce moment les Inspecteurs du travail n’ont pas une situation meilleurs que celle de ces Télé-conseiller. Sinon nul part on a parlé de l’intervention de l’inspection du travail. cette situation est a l’image du pays ; On vote les lois et personne ne veut les respecter. Le travail temporaire et l’intérim est bien réglementé au Burkina. Une société d’intérim n’a aucune marge de manœuvre en matière d’augmentation de salaire. C’est ici l’ONATEL seul qui peut répondre a cette question. Si vous avez la preuve que RMO prélève quelque chose sur votre salaire que l’ONATEL lui reverse, engager une procédure judiciaire et on le condamnera à vous reverser le reliquat.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 16:00, par Kirikou
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    toi etudiant tu n as rien compris et j ai honte à ta place quand je te lis et quand à l’intègre 1 qui est loin de l être, nous savons que tu es à la solde de RMO et la nous te comprenons car tu vis de ca !
    administrateur, svp laissez passer tous les messages afin que la verité eclate

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 18:03, par Onymes
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    @Pat : une personne qui a eu l’occasion de mettre son pied au Ghana ou au USA seulement commence a dire : les francophones ci, les francophones ça". Chacun a ses réalités : francophones comme anglophones, ou mandarinphones. Donc foutez nous la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 18:25, par djawé
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    il faut que les burkinabè sachent raison gardée que toute entreprise qui exerce dans le domaine de l’emploi, étrangère soit elle, apporte sa pierre à l’édification de notre pays.En effet,en plaçant ces jeunes à ces postes de travail,RMO CENTER accompagne notre pays dans la lutte contre le chômage. Chômage qui continue de résister aux multiples thérapies apportées par nos autorités.Les initiatives comme le projet HIMMO ne sont que du saupoudrage face a un nombre croissant de chômeurs et à un mode de recrutement très sélectif.Avec une fonction Publique qui absorbe moins d’un dixième des désœuvrées,RMO CENTER se positionne comme un pain béni qu’il faut tenir par le bon bout quitte à vendre ses performances ailleurs plus tard car donnant la possibilité à ses agents de renouveler ou de résilier leur contrat.Il faut que nous ayons la culture du contrat et du respect des termes du contrat car le cloche a sonné pour nous de retrousser nos manches et de nous mettre au travail.L’intégrité qui est une valeur morale que nous défendons tant doit raviver en nous la flamme du discernement et nous orienter vers le bon choix.L’insurrection est terminée contre ces dinosaures insurgeons nous contre le chômage pour rester digne.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 19:27
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    I nexiste pas cette enterprise Au Burkina ou les employes parlent bien d’elle comme bon employeur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 20:34, par l oncle
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    Pat et à toi mon cher cousin, je vous prie de mieux vous renseigner avant de vous prononcer ! Je me demande si vous n êtes pas des pions manipulés par RMO ! La jeunesse burkinabé dans son ensemble dénonce ce système qu’ est l externalisation ! Prière autorité de la transition , penchez vous sérieusement svp sur ce phénomène qui tue le monde de l emploi !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2015 à 09:53, par STEVE
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    chers lecteurs, j’aime a penser sur ce sujet et comme il a été dit quelques fois dans les commentaires des uns et des autres qu’il vaut mieux avoir toutes les données avant de juger car je vois mal RMO tenir une conférence de presse pour se dénigrer. ne perdont pas de vu celà car qui n’écoute qu’une cloche n’entend qu’un son. par ailleurs il ne fait aucun doute que nul travailleur syndiqué ou pas d’ailleurs ne se met en grève pour des raisons fortuites comme le laisse sous entendre certains témoignages d’ex travailleurs de chez RMO. Celui qui n’a pas d’heurt ne se plaint pas c’est logique mais qu’il se garde bien de prendre son cas pour généralité juste parce qu’il a eut la chance de n’avoir pas été brimé. je terminerai en rappelant a tous qu’il ne saurait y avoir de fumée sans feu et qu’il ne faut pas oublier que ce n’est pas une première que la structure RMO rencontre ce type de difficultés avec leurs agents alors restons modérés dans nos propos, ce n’est qu’ainsi que nous auront le fin mot de l’histoire. Vive le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2015 à 11:47, par divine
    En réponse à : Grève des télé conseillers de l’ONATEL : Le bras de fer se poursuit entre les travailleurs et RMO JOB CENTER

    vs n’êtes pas impartial vs savez ? Et ça ce n’est pas professionnel. Pourquoi est ce que vs ne publiez pas les commentaires du camp d’en face ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés