Infographie : Derrière les barreaux

mardi 14 avril 2015 à 01h07min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Infographie : Derrière les barreaux

Ne vous êtes-vous jamais interrogé sur comment se passe la vie en prison ? Comment les ex-prisonniers mènent leurs vies une fois libres ? Dans la plupart des Maisons d’Arrêt et de Correction (MAC) du Burkina, la surpopulation est telle que le voleur de poulet se retrouve dans la même cellule que le meurtrier, l’escroc et le coupeur de route. 12 personnes dans 10m2, et encore ! Si les conditions d’hygiène étaient au rendez-vous. A tel point que le taux de mortalité y est très élevé. Pour ce qui est du volet « correction », il existe peu ou presque pas d’opportunités de réinsertion des détenus. Cette infographie résume la réalité de la vie carcérale au Burkina Faso.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 avril 2015 à 16:54, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    - C’est de la VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME que le Burkina pratique dans ses prisons !!!!!! Il faut que le MBDHP dépose une plainte contre l’Etat pour violation massive des droits de l’homme dans les prisons !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 18:06, par Doux est doux
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    « Ne vous êtes-vous jamais interrogé sur comment se passe la vie en prison ? »
    Non désolé sinon pourquoi irais je imaginer ça ?à moins d’avoir l’intention de commettre un acte répréhensible il faut savoir que certains personnes sont en prison par leur propre choix

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 19:36, par YN
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Bel article !
    Bravo

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 21:18, par le sage
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Salia Sanou, ex maire de Bobo et secrétaire provincial du CDP Houet, avait déballé son projet de société pour la ville de Bobo lors de son contre meeting au plateau de Yeguéré en ces termes : "Nous allons agrandir la MACB, ....". En son temps, la population n’avait pas compris son projet parce qu’elle espérait mieux que ça. C’est maintenant qu’elle a compris le projet de Salia, c’était pour qu’il soit aujourd’hui bien traité mais malheureusement il n’a pas pu la réaliser et se trouve actuellement dans des conditions difficiles.
    Salia Sanou, Beaucoup de courage mais évite de tels projets pour tes frères puisque personne ne souhaite séjour à la MACB même une demi journée.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 09:11, par yé !
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Aïssatou, tu fais très bien d’attirer l’attention sur le sort des détenus. 165 frs alloués quotidiennement par l’Etat, c’est vraiment une misère. Et n’importe qui peut se retrouver un jour dans une MAC. Il faut donc qu’on pense à améliorer les choses avant notre éventuel tour. Il faut que ça change.

    Mais, un gardien à 22000 Frs par mois, qui a une femme et deux enfants, vit aussi de 165 frs pour son repas et 18frs pour ses frais médicaux, soit un total de 183frs par jour (22000f/4personnes/30jours). Ce qui en soi, n’est franchement pas meilleur ; car pour obtenir ces 183frs, j’ai supposé qu’il n’a pas de charge locative (le prisonnier lui n’en paye pas), pas de problème de déplacement (le détenu ne s’en soucie pas beaucoup), etc.

    Donc notre gardien vit de 183 frs par jour, qu’il doit gagner à la sueur de son front, l’Etat préférant allouer ses fonds aux détenus. Et il vit la même insécurité que les détenus. Car chaque nuit il court le risque de se faire fracasser la tête par les anciens/futurs...détenus. Et malgré ce risque il ne doit pas s’absenter sous peine de licenciement. Car celui qui paye, lui acheté des heures de sommeil tranquille, qu’aucun détenu ou futur détenu ne doit perturber. Il doit donc y veiller scrupuleusement.

    Mme Aïssatou, notre gardien vit donc la même misère, la même insécurité, mais sans assistance et sans compassion, ignoré de tous, alors qu’on n’a pas grand chose à lui reprocher. Ceux qui ont trouvé compassion auprès du MBDHP ce sont ceux-là qui nuitamment vont lui briser la nuque pour ensuite aller ou retourner là on les prend en charge à "seulement" 165frs par jour.

    J’espère que vous écrirez un autre jour un article sur le sort de ces gens du silence qui permettent à d’autres de dormir à fond, qui ne perçoivent pas grand chose et dont le sort n’émeut pas grand monde.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 09:19, par TONNERRE
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Il est quand même déplorable que les conditions sanitaires ne soient pas suffisamment réunies de sorte que le détenu entre en prison en santé et y sort en santé. J’encourage aussi l’apprentissage des métiers aux détenus ; cela permet à certains de se réinsérer effectivement après avoir purgé leur peine. Cependant, je suis foncièrement contre l’octroi des conditions manifestement gracieuses aux détenus car cela contribue de manière paradoxale à accroître la récidive. En fait, quand un détenu trouve plus d’aisance dans la prison et qu’il y sort après et ne trouve pas ce confort en liberté, il est tenté de commettre une autre infraction pour y retourner. Par exemple, certains prévenus se mettent à larmoyer une fois que le tribunal les relaxe au bénéfice du doute, pour infraction non constituée ou encore lorsqu’il les condamne au sursis.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 09:49, par M’Banguin
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Bonnes analyses. Il faut que les autorités revoient cette situation car toute personne pourrait se retrouver dans ces lieux, même elles.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 12:13, par Maman Irène
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Bravo pour pour cet excellent article. Lieu oublié dans lequel chacun peut se retrouver à tort ou à raison, les prisons sont les grandes oubliées du système. Il faut les repenser pour qu’elles ne soient pas un lieu de formation et de renforcement de capacités pour les délinquants...

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 16:43, par BAKIEBO Jacques
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Nous gagnerions à tracer notre propre voie dans la gestion des détenus. Les activités de productions méritent d’être approfondies. Nous sommes tous responsable de la difficile réinsertion des détenus.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 18:57, par Jeunedame seret
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Avant que les autorités ne revoient ça, je prépare ma vengeance contre deux magistrats du pays si justice n’est pas rendue.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2015 à 14:15, par Burkinabelle
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    Bravo a toi stagiaire qui a su ici faire une tres belle analyse. Je t’encourage a toujours aller de l’avant. Ici au Faso, les gens confondent tout. C’est pas parce que les gardiens de nuit ont un probleme qu’on ne doit pas parler d’autres problemes tel que celui des Prisons. C’est cette grande et grosse betise qui fait que nous sommes toujours derriere. Chacun de nous doit juste faire quelque chose de bien pour améliorer les conditions de vie qu’il peut a son niveau. Il faut eviter de decourager les bonnes volontés en faisant des analyses bidons qui n’apportent rien aux gens qui veulent avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2015 à 09:54, par gnine
    En réponse à : Infographie : Derrière les barreaux

    sujet d’intérêt ! Il revient aussi à la justice de ne pas seulement privilégier les peines privatives de liberté alors que nos prisons n’ont pas la capacité d’accueil. Pour des infractions mineures, il faudra peut-être exiger plus les travaux d’intérêt général, les assignations à domicile...en tout cas prévoir des peines tout aussi contraignantes faute de quoi nous risquons de former plus de délinquants avec ces conditions précaires.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés