Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

dimanche 12 avril 2015 à 08h45min

« Le 09 Avril dernier les partis politiques membres de l’alliance pour la république et la démocratie nous a informé de la suspension de notre participation au CNT et à la commission nationale de réconciliation et des reformes parce que la transition ne conduit plus une politique neutre. Par la présente les militants de l’ARD de l’étranger voudraient donner leur lecture relative à la question et faire des propositions constructives aux fins de voir une heureuse transition.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

A- Au président du Faso
Les militants de l’ARD de l’étranger depuis leurs pays d’accueil constatent une grave malformation de la transition. Elle n’affiche pas une neutralité, mais veut plaire aux financiers des événements des 30 et 31octobre dernier. Une telle attitude provoque un malaise et cela risque de faire échec à notre transition. Ce qui est aujourd’hui en cause, c’est l’unité nationale, la démocratie, les valeurs républicaines, la tolérance sous toutes ses formes et une justice équitable.
Nous venons d’assister à des arrestations de certains ex dignitaires du régime de Blaise Compaoré. Si votre politique est celle des mains propres, nous ne trouvons pas à redire. Mais il faut demander les dents du lapin à tous ceux qui ont mangé la tête. L’UPC dans une déclaration fait remarquer que votre gouvernement est dans une logique de justice des vainqueurs parce que les détourneurs du bien public sont dans tous les camps, mais certains sont en liberté. Il s’agit donc d’une distribution inacceptable de la justice au faciès. Les enquêtes relatives aux mains propres doivent s’étendre de 1983 à 2014 pour les raisons que vous savez bien sans oublier de prendre en compte ceux qui se sont fait justice les 30 et 31 octobre 2014 par des actes de vandalisme et des crimes de sang. Outre cela, libérez nos prisonniers politiques. Au demeurant, que devient la mise en relief des biens des animateurs de la transition ? Suivez mon regard donc.

Être contre le referendum, c’est être contre le droit et la constitution puisque ceux- ci l’instituent et en réglementent l’usage. Il est primordial de rétablir, sans délais les équilibres entre citoyens et les partis politiques. Il est impératif de rapporter les modifications telles qu’introduites par la dernière délibération du CNT au code électoral.
Le caractère anti constitutionnel des mentions de ce texte qui, dans la forme comme dans le fonds, ne sont pas de portée générale comme ce devrait être le cas en droit, se perçoit en ce qu’elles indexent ou ciblent potentiellement une catégorie d’entités politiques.
En conséquence de tout ce qui précède, l’ARD de l’étranger vous demande :
- De libérer nos prisonniers politiques si la justice demeure non équitable sur la question des mains propres
-Ne pas accepter qu’une catégorie d’entités politiques soit ciblé par une loi qui n’est donc pas de portée générale
-La publication des biens de tous les acteurs de la transition
- La prise en compte des burkinabé de l’étranger dans le processus de réconciliation nationale
Nous proposons à votre sagesse deux semaines pour trouver des solutions idoines à nos légitimes préoccupations
Tout mépris à notre égard, nous obligera à prendre nos responsabilités depuis nos lieux de résidence et la transition partisane que vous dirigez assumera les conséquences.

A Mgr Paul Ouédraogo

Les Burkinabé de l’étranger ont appris avec beaucoup de joie votre nomination à la tête de la commission de la réconciliation et des reformes. En votre qualité d’homme neutre, nous pensons à une réconciliation véritable. A peine vous prenez fonction, le collège de notre transition refuse d’être équitable dans les dossiers de justice en sa possession. Quand on réclame les dents du lapin mangé, il faut les réclamer à tous ceux qui ont mangé la tête. Outre cela, nos dirigeants par le biais d’un comportement partisan veulent écarter les leaders de l’ARD aux fins d’imposer le financier des 30 et 31 octobre. Nous, militants de l’ARD, refusons cette injustice et de bonne foi implorons votre médiation sur les questions concernées pour une transition réussie. Si l’exécutif refuse la voix de la sagesse, nous prendrons nos responsabilités et ils constateront les conséquences. Que Dieu bénisse le Faso. »

Le coordonnateur en côte d’Ivoire
Bamogo Hervé

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 avril 2015 à 09:06
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Si c’est pas Dieu il n’y a pas de justice juste sur terre.Les détourneurs qui ont la chance d être dans le camp des vainqueurs c’est leur chance. Même si cette justice de la transition ne permettra pas de capturer tous les voleurs de la république sachez que c’est déjà un bon début et le peuple s’en réjouis. Mille fois merci à la transition

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 09:11
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Si c’est pas Dieu il n’y a pas de justice juste sur terre.Les détourneurs qui ont la chance d être dans le camp des vainqueurs c’est leur chance. Même si cette justice de la transition ne permettra pas de capturer tous les voleurs de la république sachez que c’est déjà un bon début et le peuple s’en réjouis. Mille fois merci à la transition

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 09:50, par FGH
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    "Nous proposons à votre sagesse deux semaines pour trouver des solutions idoines à nos légitimes préoccupations. Tout mépris à notre égard, nous obligera à prendre nos responsabilités depuis nos lieux de résidence et la transition partisane que vous dirigez assumera les conséquences". Voilà donc votre "proposition" qui n’est ni plus ni moins qu’un ultimatum au Président de la Transition. Venez au pays on va parler de tout ça... C’est mieux que de s’asseoir là-bas et de menacer par voie de presse.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 10:04, par Lkabore
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Vous étiez où quand en 1983 on assassinait Thomas Sankara ? Où à l’assassinat de Norbert Zongo ? Vous étiez où quand le gouvernement Tiao adoptait le projet de loi sur la modification de l’article 37 ? Vous étiez où quand vos députés mains en l’air étaient en hostage ?
    Depuis l’extérieur si vous ne pouvez pas Aidez à construire notre pays, ne contribuez pas à la destruction des acquis. Nous devons ensemble respecter notre constitution et les Lois internationales que notre pays a ratifié.
    Inclusion ne veut pas dire impunité, inclusion ne veut pas dire injustice. Qui voulez vous qu’on punisse dans un monde sans justice. Aussi faut-il passer son temps à crier inclusion, liberté, paix sociale et des gens passent leur temps à piller les biens du pauvre contribuable ? à saboter les Lois de la république ? à porter atteinte à la sureté de l’état ? à bafouer notre démocratie ? à assassiner qui ils veulent quand ils veulent ?
    La bonne manière de vivre dans la paix est de sanctionner tout fautif dans la société.Et les membres de l’ex gouvernement et ceux qui ont soutenu la modification de l’article 37 ne sont pas au dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 11:03, par Tche de paris
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Vous êtes comme nous ici en Europe vous ne connaissez pas la réalité du pays tout vrai burkinabé doit vraiment soutenir cette transition pour son assainissement car il a eu trop de désordre dans ce pays il faut arrêter les auteurs et les juger pour l’intérêt de tous les burkinabé merci le CNT courage la transition salut le gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 11:28
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    éééh, ils sont fâchés dèh. Puisse le Seigneur réconcilier les enfants de mon pays. AMEN

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 11:33, par Touba
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    S’il s’agit d’une unité nationale sans justice, s’il s’agit d’une inclusion sans justice, alors nous sommes mal parti et nous n’avons pas la même lecture de ce qu’il faut pour sortir de la situation dans laquelle vous nous avez entrainé par égoïsme, l’arrogance, le suivisme et la politique du tube digestif. Je vous propose d’être conséquent avec votre position de départ selon laquelle seul Blaise peu et est capable de diriger ce pays. Ainsi vous n’allez pas participer à des élections pour une charge dont vous n’êtes pas capable ni compétent et là vous allez moins souffrir. C’est une prime à la lâcheté que vous voulez.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 11:36, par La Travailleur
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    M. BAMOGO, dit à Blaise COMPAORE depuis la Côte d’Ivoire que le FASO réel s’est émancipé, ces intimidations de voyous ne font plus peur au Burkinabé. Venez, vous ne serez pas déchu.... Nous défendrons ce changement jusqu’à dernière goutte de sueur. Un politicien qui se retire d’une institution pour ses calculs n’entrave en rien l’avancé des honnêtes fils du BURKINA. Nous sommes tous des mortels, à qui profite le chaos ???

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 11:43, par Nabiiga
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Vous constatez des graves choses au pays à partir de vos pays d’accueil. Je vous invite à rentrer au bercail pour constater les mêmes choses. Et pourtant ce que vous constatez est très simple ; simple comme respirer sauf si on souffre de l’asthme comme vous. Sont exclus des scrutins ceux et celles qui ont soutenu fidèlement et ont accompagné Blaise dans son projet de modification. J’aurais osé croire que vous vous exprimeriez de vos pays d’accueil sur la perte en vie humaine lors de l’insurrection. Comment nos patriotes ont-il trouvé la mort, vous devez vous interroger. Ce n’était pas, certes, un suicide collectif, tout de même. Si ces compatriotes ont trouvé la mort par des balles, c’est que quelqu’un a tiré sur eux causant ainsi la perte en vie que nous déplorons. Qui aurait bien pu vouloir tirer sur des compatriotes, et pourquoi, vous devez encore vous questionner. Ceux, au dessous de ce qui s’est passé lors de l’insurrection sont ceux qui soutenaient la modification de l’article et ce sont ceux justement que la loi électorale interdit. Rien donc de grave. Ce qui est grave est de rester à l’extérieur du pays et vouloir télécommander des choses ; rentrer au pays pour mobiliser les gens contre la participation de ceux qui ont soutenu la modification aux scrutins.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 12:06, par odile
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Tout ce qui vient de la cote d’ivoire comme information politique engage que eux, nous au Burkina Faso, on ne vous considere meme pas du temps. Vous aviez tenter d’obtenir le vote a l’etranger juste pour frauder chose qu’on n’a jamais accepter. Vous aviez tenter d’humilier notre ministre ( ministre du peuple Burkinabe, lequel Peuple chasse le tueur et voleur de blaise qui vit en cote d’ivoire). Le ministre a ete accuielli a son arrivee par le peuple en guise de soutient du Peuple. Maintenant s’il vous plait il faut elir ou faire politique la bas pour que celui que vous aimiez tant, Votre soit disant eternel Blaise, comme maire D’abidjan. Laissez nous gerer notre pays tranquillement !
    Vive la CNT, Vive le Burkina Faso Faso et ses Braves gens qui ont chasser Blaise et Accolytes ! Dieu Benisse le BF et ses Population !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 12:09, par sougri
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Monsieur bamogo Hervé dans ce cas prend tes responsabilité on a pas de toi ou de vous . On vous attend même impatiemment . Tu n’est qu’un gueulard .vous pensez intimider qui depuis la côte ? Laisse moi te dire une chose si tu fais pas gaffe on viendra te chercher là ou tu te trouve en côte d’ivoire et tu comprendras que nous sommes aussi déterminer . Alors on attend vos actions pour commencer les hostilités là on saura qui est garçon. Merdrrrrrrrr
    Sougri de paris

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 12:21
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Apparemment vous n’avez pas compris la revolte de ces millions de creve -la faim burkinabe qui ont chasser votre Blaise ! Ici au Faso nous sommes prets a assumer notre revolution. vous avez tenté et vous avez perdu.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 12:33, par LA VERITE
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Nous souscrivons entièrement à cette réaction de l’ARD. C’est bien pensé, c’est bien réfléchit. Au Faso la situation est tel que il y a beaucoup qui ont dans la tête la VENGEANCE, ça va leur amener où sinon qu’à la catastrophe.

    On ne sait pas à quel JEUX, Le président KAFANDO et ZIDA jouent, mais force est de reconnaitre que leur comportement, qui est de nature à contenter des Burkinabés au détriment d’autres qui du reste sont minime par rapport au reste est, TRES TRES DANGEREUX pour la paix dans le pays comme dans la sous- région, parce que beaucoup des partenaires du Faso n’accepterons pas cela nul part dans aucun pays dit responsable on ne met à l’écart d’autres citoyens dans la gestion des HOMMES. Combien de BURKINABE cette pratique exclue du jeu politique et de surcroit de leur opinion idéologique, parce que tout mouvement ou toute pensée a son géniteur, c’est là le vrai problème pour ceux qui refuse de voir.

    Ou ils décrètent un ETAT D’EXCEPTION, ou ils fonctionnent conformément au DROIT. Le régime COMPAORE même si on le trouvait pas à la hauteur de nos attentes démocratiques permettait à chacun de dire ce qu’il veut sans exclusion c’est comme çà que la culture démocratique se construit à travers les temps, on ne la décrète pas comme le CNT vient de faire.
    Dans un pays où tout est à faire, c’est difficile de faire une démocratie à la COPIER COLLER. L e cas actuel du BURKINA est déjà un ECHEC tout comme la REVOLUTION d’août 1983.

    LA HAINE D’AUTRUIT EST AUJOURD’HUI LA REGLE DE CONDUITE, C’EST CETTE MEME LOGIQUE QUI A CONDUIT LA REVOLUTION A SA CHUTTE. (On ne voyait que des réactionnaires partout, des ennemis par là, c’était la chasse à l’HOMME).

    Ce sont les OSC qui sont aujourd’hui les CDR de la transition, et ce sont eux qui creusent la TOMBE DE LA TRANSITION, les partis politiques inféodés à ces nouveaux OSC, n’auront que leurs yeux pour pleurer au moment venu. COMME QUOI ON INVENTE PAS L’HISTOIRE, ELLE SE CONSTRUIT. TOUS CEUX QUI REVE AUJOURD’HUI D’être des faiseurs de roi se trompe, l’histoire ne retiendra que ceux qui l’on construit positivement.
    RIEN N’EST PLUS NOBLE QUE LA SAGESSE.
    VIVE L’ARD

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 12:35, par mades
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    En réalité, il difficile d’être dans l’opposition ! Ce qui vous arrive est tout à fait normal. Lorsqu’un pays n’a pas la culture de l’alternance, il l’apprendra tôt ou tard dans la douleur.
    C’est pas la peine de pleurnicher. Le peuple burkinabè vous a acceptés au CNT. Quelle magnanimité, belle leçon d’humilité et d’amour !
    Si vous aimez l’Histoire, vous vous rendrez compte qu’en 1789 dans le cadre de la révolution française, des membres du régime dictatorial, y compris le roi et la reine, ont été décapités, pendus ou emprisonnés par la volonté du peuple français. Plus récent, en Egypte, le Gl Alsisi, poussé par le peuple à prendre ses responsabilités vis-à-vis des Islamistes Morsi et ses frères musulmans au pouvoir, a foutu ces dernier en taule ; beaucoup ont été condamnés à vie ou à la pendaison.
    Mais, le peuple Burkinabè, en raison de sa tolérance légendaire et de son désir de paix, ne vous a pas jusqu’à présent demandé des comptes pour le bordel que vous avez créé et qui a causé la mort de dizaines d’innocents et de centaines de blessés. C’est pourquoi d’ailleurs, les caciques du régime déchus et déçus courent toujours les rues de Ouagadougou avec des mallettes de billets de banques sans être inquiétés.
    Cela dit, lorsque vous souhaitez que "les enquêtes relatives aux mains propres doivent s’étendre de 1983 à 2014" vous faites preuve d’une naïveté incroyable, pour de personnes qui aspirent à diriger ce pays. D’abord, je vous apprends que ceux qui sont actuellement en prison ont été arrêtes sur la base d’un flagrant délit de pillage des biens publics dont les preuves sont encore fraiches. Les rapports de l’ASCE sont formels. S’ils estiment qu’ils sont propres, qu’ils en apportent la preuve et ils seront relâches ou acquittés.
    Deuxièmement, en matière pénale au BF, les infractions qualifiés de rimes sont prescrites après dix (10) ans. Il faut plutôt parler de 2005 à 2014 ; encore faudrait-il que les personnes a qui vous faites allusion aient commis une infraction. Les arrestations sont faites sur la base d’incriminations précises.
    Troisièmement, je vous apprends que les indélicatesses rapportés par l’ASCE ont fait l’objet de transactions pour la plupart.
    L’on comprend parfaitement votre désir de voir certains ex membres du CDP (Les RSS en occurrence) en prison. Laissez moi vous dire que vous rêvez ; ne demandez pas aux autorités de la transition de vous aider à solder votre compte avec vos"ennemis politiques".
    Enfin, votre désir est aussi de voir en prison "ceux qui se sont fait justice les 30 et 31 octobre 2014 par des actes de vandalisme et des crimes de sang". Ce n’est tout simplement pas possible ; personne sur cette terre ne peut ni juger, ni emprisonner le peuple burkinabè.
    Ceux qui ont été arrêtes et déférés à la MACO ne sont pas des prisonniers politiques, mais des prisonniers de droit commun, des délinquants primaires, des bandits de grand chemin à qui l’on reproche d’avoir exagérément surfacturé des marchés, volé de centaines de parcelles estimés à des centaines de millions de FCFA et j’en passe.
    Faites profil bas, demandez la clémence du peuple et repentez vous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:05, par mades
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    En réalité, il difficile d’être dans l’opposition ! Ce qui vous arrive est tout à fait normal. Lorsqu’un pays n’a pas la culture de l’alternance, il l’apprendra tôt ou tard dans la douleur.
    C’est pas la peine de pleurnicher. Le peuple burkinabè vous a acceptés au CNT. Quelle magnanimité, belle leçon d’humilité et d’amour !
    Si vous aimez l’Histoire, vous vous rendrez compte qu’en 1789 dans le cadre de la révolution française, des membres du régime dictatorial, y compris le roi et la reine, ont été décapités, pendus ou emprisonnés par la volonté du peuple français. Plus récent, en Egypte, le Gl Alsisi, poussé par le peuple à prendre ses responsabilités vis-à-vis des Islamistes Morsi et ses frères musulmans au pouvoir, a foutu ces dernier en taule ; beaucoup ont été condamnés à vie ou à la pendaison.
    Mais, le peuple Burkinabè, en raison de sa tolérance légendaire et de son désir de paix, ne vous a pas jusqu’à présent demandé des comptes pour le bordel que vous avez créé et qui a causé la mort de dizaines d’innocents et de centaines de blessés. C’est pourquoi d’ailleurs, les caciques du régime déchus et déçus courent toujours les rues de Ouagadougou avec des mallettes de billets de banques sans être inquiétés.
    Cela dit, lorsque vous souhaitez que "les enquêtes relatives aux mains propres doivent s’étendre de 1983 à 2014" vous faites preuve d’une naïveté incroyable, pour de personnes qui aspirent à diriger ce pays. D’abord, je vous apprends que ceux qui sont actuellement en prison ont été arrêtes sur la base d’un flagrant délit de pillage des biens publics dont les preuves sont encore fraiches. Les rapports de l’ASCE sont formels. S’ils estiment qu’ils sont propres, qu’ils en apportent la preuve et ils seront relâches ou acquittés.
    Deuxièmement, en matière pénale au BF, les infractions qualifiés de rimes sont prescrites après dix (10) ans. Il faut plutôt parler de 2005 à 2014 ; encore faudrait-il que les personnes a qui vous faites allusion aient commis une infraction. Les arrestations sont faites sur la base d’incriminations précises.
    Troisièmement, je vous apprends que les indélicatesses rapportés par l’ASCE ont fait l’objet de transactions pour la plupart.
    L’on comprend parfaitement votre désir de voir certains ex membres du CDP (Les RSS en occurrence) en prison. Laissez moi vous dire que vous rêvez ; ne demandez pas aux autorités de la transition de vous aider à solder votre compte avec vos"ennemis politiques".
    Enfin, votre désir est aussi de voir en prison "ceux qui se sont fait justice les 30 et 31 octobre 2014 par des actes de vandalisme et des crimes de sang". Ce n’est tout simplement pas possible ; personne sur cette terre ne peut ni juger, ni emprisonner le peuple burkinabè.
    Ceux qui ont été arrêtes et déférés à la MACO ne sont pas des prisonniers politiques, mais des prisonniers de droit commun, des délinquants primaires, des bandits de grand chemin à qui l’on reproche d’avoir exagérément surfacturé des marchés, volé de centaines de parcelles estimés à des centaines de millions de FCFA et j’en passe.
    Faites profil bas, demandez la clémence du peuple et repentez vous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:12, par liberez les prisonniers / inclusion.
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Bonne analyse. Cette transition est un véritable fiasco . Merci d avoir interpellé l évêque Paul Ouedraogo .Le rôle de l église comme disait les très respecté Mgr Anselme Sanou c est d apaiser le cœur de tous les citoyens et de prier pous tous. Donc Mgr Paul Ouedraogo nous comptons sur vous. .Ayez le courage de dire la vérité à ceux qui vont ont nommé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:12
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Monsieur Bamogo Hervé promet de mettre le feu si les prisonniers et si ses mentors Blaise et cie ne sont pas autorisés à se présenter aux élections. De prime à bord, je l’ai trouvé plaisantin et ai voulu passer seulement. Mais souvent il faut prendre le temps de répondre aux apprentis politiciens et surtout au pseudo patriotes. Comment comprendre ce monsieur, sinon que de refaire un retour sur la façon que Blaise a toujours fait de la politique. Laisser les autres faire sa bagarre pour après les récompenser. On compris que Blaise a toujours été un peureux. Malheureusement Bamogo est arrivé très tard. Au Faso aujourd’hui, plus on menace plus le peuple va seulement. Dans le pays si ouvert dans lequel vous vivez, ils vous ont permis d’avoir des villages mossis, vous pouvez introniser Blaise comme roi, vous serez le « sangnan » qui ferait dorénavant sa daba et ses coupe-coupe. Bonne chance !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:22, par Une Burkinabé
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Venez ici réclamer à visage découvert

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:34
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Eh ! M. BAMOGO, il faut garder votre calme car aucun groupuscule ou mouvement ni même aucun parti politique ne peut menacer la quiétude de l’Etat burkinabè. Il faut, au contraire, condamner avec la dernière énergie la loi du 7 avril 2015 du CNT auto-proclamé qui exclut " toutes les personnes ayant soutenu un changement anticonstitutionnel qui porte atteinte au principe de l’alternance démocratique notamment au principe de la limitation du nombre de mandat présidentiel ayant conduit à une insurrection ou à toute forme de soulèvement". Cette loi va créer une guerre civile si on n’y prend garde. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:37
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    « Nous proposons à votre sagesse deux semaines pour trouver des solutions idoines à nos légitimes préoccupations
    Tout mépris à notre égard, nous obligera à prendre nos responsabilités depuis nos lieux de résidence et la transition partisane que vous dirigez assumera les conséquences ».
    Mon cher BAMOGO, vous pouvez venir. le peuple burkinabè vous attend. Vous pouvez même dire à Blaise de vous suivre venir.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:38
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    « Nous proposons à votre sagesse deux semaines pour trouver des solutions idoines à nos légitimes préoccupations
    Tout mépris à notre égard, nous obligera à prendre nos responsabilités depuis nos lieux de résidence et la transition partisane que vous dirigez assumera les conséquences ».
    Mon cher BAMOGO, vous pouvez venir. le peuple burkinabè vous attend. Vous pouvez même dire à Blaise de vous suivre venir.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 14:22, par liberez les prisonniers / inclusion.
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Bonne analyse. Cette transition est un véritable fiasco . Merci d avoir interpellé l évêque Paul Ouedraogo .Le rôle de l église comme disait les très respecté Mgr Anselme Sanou c est d apaiser le cœur de tous les citoyens et de prier pous tous. Donc Mgr Paul Ouedraogo nous comptons sur vous. .Ayez le courage de dire la vérité à ceux qui vont ont nommé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 14:38, par Kosyam
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Devrais-je comprendre par là des menaces à la transition. M. BAMOGO, si vous n’avez rien à dire allez-y vous faire foutre. L’inclusion n’est pas synonyme d’impunité. Si vous aimez tant votre pays, venez vivre la galère comme nous. Vous n’avez pas besoin d’un visa pour revenir au Burkina. Tout le monde cherche à avoir accès à un internet comme vous. Si vous menacez la paix sociale du peuple burkinabè, on vous traquera même à l’enfer et vous croupirez dans la prison de Guantanamo au Faso. Vous pouvez revendiquer, c’est du reste un droit constitutionnel de notre cher pays, mais dans le respect de nos autorités surtout lorsque celles-ci sont en mission du peuple comme c’est le cas de celles de la transition.
    Vos délais de deux (02) semaines, n’engagent que vous et vous seul. Peut être à votre commanditaire aussi mais si vous voulez la paix, utilisez votre petite tête pour réfléchir. J’ose croire que vous ferez la fierté du Burkina à travers des analyses impartiales et objectives que des propos politiciens à la solde d’un tyran qui a annihilé l’espoir de toute une jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 14:44, par liberez les prisonniers / inclusion.
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Bonne analyse. Cette transition est un véritable fiasco . Merci d avoir interpellé l évêque Paul Ouedraogo .Le rôle de l église comme disait les très respecté Mgr Anselme Sanou c est d apaiser le cœur de tous les citoyens et de prier pous tous. Donc Mgr Paul Ouedraogo nous comptons sur vous. .Ayez le courage de dire la vérité à ceux qui vont ont nommé.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 15:44, par par burkinbi
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    cher BAMOGO si jamais vous êtes responsable de quelque chose comme les malversations que des anciens Ministres de Blaise ont fait, vous serai traqué et amené au parquet.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 16:27, par daouda
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Calmez vous monsieur de Bamogo. Vous parlez au nom de qui ? Commencez d’abord à decliner votre identité et on pourra vous prendre au sérieux. Du reste vous gesticulez et vous vous exitez pour rien. En fait vous n’êtes rien vous êtes un minable une créature execre. Comment un induvidu peut-il sassoir sur ses 2 testicules(d’ailleurs je ne serais pas étonné si vous êtes castre)pour menacer tout un pays. Sachez que la transition na jamais mieux agit qu’en ce moment et ses actions sont en phase avec les aspirations des burkinabé. L’inclusion ne saurait se résumer a accepter l’impunité. La justice ne fait que remettre les pendules a l’heure. Votre Blaise a failli détruire l’adn du Burkina pour créer des burkinabé trisomique en tout genre. La transition est un don de Dieu pour le Faso et nous la défendrons bec et ongle. Vous resterez désormais des parias et des exilés. Cest le prix à payer pour votre trahison

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 16:40, par qui est fou ?
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Ce BAMOGO se croit dans la forêt ou quoi ? qu’il crée sa rébellion et qu’il vienne. c’est d’ailleurs ce qu’il connait. vous avez un comportement indigne. je paries qu’il était de ceux qui ont tenté de séquestrer la mission en Côte d’Ivoire dirigée par le Ministre BARRY. Tu ne sais même pas ce qui se passe ici et puis donnes ultimatum. Tu as oublié une chanson de tes hôtes "si tu as déjà mangé la tête, c’est pas narine qui va te faire peur"

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 16:52, par DEB BIE
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Votre présent écrit prouve que vous n’êtes pas des Burkinabè. Des Burkinabè dignes ne proférerons jamais de menaces contre la paix de leur Patrie. J’invite tous les Burkinabè vrais intègres et patriotes à se préparer pour barrer la route à ces apatrides appelés "Burkinabè". Je suis aussi hors du Burkina (mais pas en Côte d’Ivoire) et nous vous attendons de pieds très fermes au pays. Venez au pays et vous saurez de quoi les Burkinabè sont capables.
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 17:11, par Figo
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    .Nous verrons ce que dirons les organisations représentant les ressortissants burkinabè en Côte d’Ivoire. Après l’agression de la mission des autorités, voilà encore des menaces à peine voilées contre la paix et la quiétude de leurs parents restés au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 17:22, par Mpi
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Nous prendrons nos responsabilités et ils constateront les conséquences.

    Qu’est-ce-que cela signifie ? Ne preparer pas des groupes rebels pour detruire le pays !
    Ne vous laissez pas instrumentaliser contre votre pays !
    Ne soyez pas les instruments des grands puissances qui
    soihaitent dicter a votre pays ce qu’il a a faire !
    Mais prenez en effet vous responsabilites !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 17:23, par karaba
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Moi je n’ai pas l’habitude d’intervenir sur le forum.Mais cette sortie de ADRde la cote d’Ivoire me fait vomir ces gens là !.ils ont le droit de donner leur analyse mais vouloir menacer la paix dans notre cher pays je dis non !
    Vous avez pillé le pays ça vous a pas suffi et maintenant vous voulez le détruire une première dans l’histoire du Burkina-Faso.
    Le peuple burkinabè n’est pas dupe,il se lèvera comme un seul homme pour barrer la voie à tout ennemi qui qu’il soit et d’où qu’il vienne.
    Mon soutien à la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 17:57, par N’dabi
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Vos doléances et revendications à travers cette argumentaire sont mal exprimées et par conséquent, irrecevable et non à venues. Ce battre pour la prise en compte du vote des Burkinabés de l’étranger et une meilleur prise en compte me semblent assez légitime, toutefois, vouloir se substituer à l’avocat du diable, on dit non. Ceux, qui, en ce moment même sont arrêtés et pourraient être envoyés devant le procureur, le sont parce-qu’ils ont des comptes à rendre suite à leur gestion de la chose publique, et à ce point j’ose espérer que vous en conviendrez avec moi, que justice soit faite en notre nom à tous ? En outre, notre pays a ratifié la charte Africain de démocratie qui stipule dans un de ses articles que toute personne qui se serait rendu coupable d’acte inconstitutionnel, est passible d’inéligibilité pour les scrutins qui suivent après l’acte inconstitutionnel. Donc, ce qui devrait mettre certains pontes du régime précédent à l’écart de la vie politique nationale pour un certain temps. En sus, les menaces que vous proférez, ne sont pas du style à vous donnez du crédit, car, en toute chose on négocie et parfois avec diplomatie de sorte à toucher son auditoire par la pertinence de ses arguments. Aussi, sur ce point vous avez encore raté l’occasion de hisser des idées constructives qui pourraient se rajouter à toutes celles qui peuvent faire avancer notre cher patrie que je sais que vous aimez. Enfin, sachez que dans le cours de l’histoire de l’humanité, l’on a toujours assisté à la justice des vainqueurs, et notre pays ne sera pas celui qui inversera le cours de l’histoire humaine, et il en sera ainsi n’en déplaise à certains.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 17:58, par kalfadjan
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Tchrtrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrtrrrr les vrais défenseur de la patrie sont ici au Faso. Vv’enez avec nous ici sous le zénith si vous vous reconnaissez des nôtres. Mais en attendant nous on avance b1 avec la transition et vivement que soient poursuivie arrestation

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 18:20, par BEN
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Personnellement je prend au sérieux la déclaration ci dessus et demande aux personnes interpelées ( PF, PM et l’évêque Paul Ouédraogo ) à prendre en considération et au sérieux le contenu du message des militants de l’ARD de l’étranger. C’est le même message soutenu par les partis politiques démocrates et les membres des OSC encore crédibles. Évitons de frustrer nos compatriotes qui sont à l’étranger car certains messages des internautes frisent même le mépris total. Vous savez,le constat général est que tous les partis politiques ont pris conscience du rôle qu’ils doivent jouer pour le retour de la paix dans notre pays. Certains partis ont mêmes déjà fait beaucoup de concessions que d’autres prennent pour de la faiblisse. Il s’agit de certains partis qui veulent "vaincre sans péril " en sponsorisant toutes les de nature à exclure certains burkinabé des complétions futures , ce qui est contraire aux droits fondamentaux des Hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 19:02, par Gaël
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Au lieu d’envoyer une lettre, venez au pays pour brandir vos menaces, si vous êtes aussi courageux que les mots que vous utilisez. En plus identifiez vous. Ce n’est pas malin de se cacher chez autrui et menacer ses adversaires politiques de loin. Pour ce qui est des dents du lapin à réclamer à ceux qui ont mangé la tête, il faut commencer par ceux qui sont les derniers à quitter le plat, seuls eux peuvent dire qui a pris quelle partie cette tête.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 21:23, par espoir 9°
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Des marionnettes à visages cachés, nous sommes fatigués de vos façons de torpiller le pays et se sentir tranquille là-bas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 21:55, par TANGA
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger. Utilisons nos tetes pour reflechir

    Peuple du Burkina Faso, tu ne peux être sauve que par toi même.
    Evitons de tomber dans l’irréparable ; retrouvons nous autour d’une table pour nous entendre au lieu d’attendre le pire avant de se presser autour de la table pour s’entendre.
    A tous les acteurs politique de ce pays, officiels ou officieux, si vous ne faites pas attention, vous arriverez la ou voudrez mais dans le future, c’est vos enfants et petits enfants qui seront indexer, voir brimer. Aux acteurs officieux, ne faites pas du Burkina ce que vous ne voulez pas dans vos pays car c’est comme cela que naissent les problèmes entre les peuples. Tel ou tel ethnie haie tel ou tel pays et des conséquences jaillissent.
    Le monde évolue, évoluons positivement avec.
    A tous ceux qui empoches des sommes pour créer des problèmes, ces mêmes problèmes pourraient ne pas épargner les vôtres.
    Soyons croyants et tenons bon. Nous pouvons nous retrouver pour parler. S non, c’est comme eux même le disent : CE SONT DE GRANDS ENFANTS.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 22:01, par sagesse
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Nous souscrivons entièrement à cette réaction de l’ARD. C’est bien pensé, c’est bien réfléchit. Au Faso la situation est tel que il y a beaucoup qui ont en tête se VENGER, ca va leur amener où sinon qu’à la catastrophe.
    On ne sait pas à quel JEUX, Le président KAFANDO et ZIDA jouent, mais force est de reconnaitre que ce comportement, qui est dans le souci de contenter des Burkinabés, qui du reste sont minime par rapport au reste est, TRES TRES DANGEUREUX pour la paix dans le pays comme dans la sous- région, parce que beaucoup de partenaires du Faso n’accepterons pas cela. Combien de BURKINABE cette pratique exclue du jeu politique et de surcroit de leur opinion idéologique, c’est là le vrai problème.
    Ou ils décrètent un ETAT D’EXCEPTION, ou ils fonctionnent conformément au DROIT. Le régime COMPAORE même si on le trouvait pas à la hauteur de nos attentes démocratiques permettait à chacun de dire ce qu’il veut sans exclusion c’est comme çà que la culture démocratique se construit à travers les temps, on ne la décrète pas comme le CNT vient de faire.
    Dans un pays où tout est à faire, c’est difficile de faire une démocratie à la COPIER COLLER. L e cas actuel du BURKINA est déjà un ECHEC tout comme la REVOLUTION d’août 1983.
    LA HAINE D’AUTRUIT EST AUJOURD’HUI LA REGLE DE CONDUITE, C’EST CETTE MEME LOGIQUE QUI A CONDUIT LA REVOLUTION A SA CHUTTE. (On ne voyait que des réactionnaires partout, des ennemis par là, c’était la chasse à l’HOMME).
    Ce sont les OSC qui sont aujourd’hui les CDR de la transition, et ce sont eux qui creusent la TOMBE DE LA TRANSITION, les partis politiques inféodés à ces nouveaux OSC, n’auront que leurs yeux pour pleurer au moment venu. COMME QUOI ON INVENTE PAS L’HISTOIRE, ELLE SE CONSTRUIT. TOUS CEUX QUI REVE AUJOURD’HUI D’être des faiseurs de roi se trompe, l’histoire ne retiendra que ceux qui l’on construit positivement.
    RIEN N’EST PLUS NOBLE QUE LA SAGESSE.
    VIVE L’ARD

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 22:31, par LE JUSQU’AU BOUTISTE
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    L’internaute 6 doit faire bal à terre, il parle du peuple, arrêté de divertir les bons citoyens, vous même vous savez que des mesures aussi idiotes que celle là ne peuvent que conduire le pays au KO, je ne connait pas ton age, ni ton bord politique, mais tu as du chemin à faire, tes yeux sont blancs mais tu ne voit pas plus loin.
    Tu peut recevoir une balle de kalach et rester sur tes deux pieds ?. On ne construira jamais la paix et la justice tout excluant d’autres parties de la population, Dieu même a dit ça, peut être aussi que tu es un mécréant. Les gaffes que toi même tu as déjà fait depuis que tu es venu dans dans ce monde suffisent pour que tu retrouve à deux mètres sous la terre, le pardon est bon, faite BEAUCOUP ATTENTION ET RESPECTEZ TOUT UN CHACUN DANS SA FACON D’ETRE ET DE VOIR. IL FAUT SEULEMENT TRAVAILLER A CONVAINCRE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 01:25, par Nakibeogo
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Sachez qu’il y a des délits qui sont prescrits et l’UPC le sait. Quand Zephirin quittait le système on ne pouvait plus le poursuivre juridiquement. Bien d’autres sont dans le même cas que Zephirin.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 03:25, par Bilassi Konkaosse
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    @16, l’ Eglise n’est pas une institution de la republique. kiakiakiakiakiakiakiakiakiakiakiaka !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 07:44, par Koro Elie de Bonn
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Militants de l’ARD de l’étranger coordonné par Bamogo de Côte d’Ivoire,
    Dites-nous quand et où a eu lieu cette réunion des représentants de l’ARD des pays étrangers...
    Si vous ne le dites pas, vous êtes donc un roublard, à qui comme à vos mentors, personne ne peut faire confiance au pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 11:54, par oued
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    mr bamogo arrete de prendre les gens comme des con.si vous voulez toi et ton blaiso depose votre candidature en cote d’ivoire laba.tu etais ou quant ton blaiso voulai modifier art 37 ?tu etais ou quant on assassinait thomas sankara ?qu’avez vous fait pour enpeche la modification de art 37 ?epargne nous de tes histoire a dormir debout.si tu v il fo venir depose ta candidature on va voir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 11:57, par Jeunedame seret
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    "Quand on réclame les dents du lapin mangé, il faut les réclamer à tous ceux qui ont mangé la tête" ! Messieurs les PAWÉTO ; gardez vos instincts ; vous ne nous apprenez rien. Il faut savoir que la tête du lapin a été mangée ; mais non avalée d’un coup. Donc on prend le temps de fouiller les bouches. Mêmes vos gueules n’échapperont pas aux inspections. C’est une transition ; pas une précipitation. Elle sait ce qu’elle fait. Et nous sommes déjà contents de ce début du commencement. Malgré cette brièveté du temps. Vous ne voyez rien. Alors PAWÉTO, BON SÉJOUR EN BROUSSE. ON NE COMPTE PLUS SUR VOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 13:30, par no nomi né
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Qui a dit qu’il a été nommé à la tête. Il a été nommé membre et il a été élu à la tête par ses paires membres. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 15:46
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    mw je comprend pas ces gens la meme , on dit plus rien ne sera comme avant et vs les cdpist vs voulez tjrs injustice,le laxisme,la voyoucratie...

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 16:28, par wawèi
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Ah bon !!! vous donnez deux semaines à la transition auquel cas vous prendrez vos responsabilités ?!! ARD...? ARD...., ? c’est quoi encore cette histoire des pawetos ? Ah oui ! les membres du Cnt de l’ex-opposition qui ont démissionné, plutôt qui ont suspendu leur participation aux travaux du Cnt et de la Commission de réconciliation ; et déjà vous en Côte d’Ivoire vous avez créé une branche ! Ah ba !!! Voyez-vous, Bandes-de-vendus-achetés-par-l’argent-volé-par-Blaise-et-François, laissez-nous reconstruire Notre Patrie bien aimée en paix. Vous n’avez pas dit que kièkèè-là a rempli vos ventres vous êtes devenus idiots ! c’est nous Burkina-bè que vous menacez comme ça ? Ah ! parents restés au pays, vous êtes prévenus-hein, ils nous donnent deux semaines. Au lieu de cultiver cacao et café, maintenant ils ont trouvé un autre business : Flattez (grattez) Blaise, y’ a l’argent dedans.COUILLONS !!! Vous n’allez pas rester tranquilles ? Vauriens comme vous avez toujours été. C’est ça propositions constructives ? Vous nous connaissez, faut avoir le courage seulement de revenir. Babii wan !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 16:39, par inconnue
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    ces gens de la cote d’ivoire : dite à ces gens là qu’ils aillent se faire foutre.
    actuellement on souffre des délestage cela est provoqué par quoi ? par la mauvaise gestion de certain. Des personnes sont tombés les 30 et 31 octobre, il ya des veuves/veufs et des orphélins grâce à l’entêtement de certain.
    Les gens de la Cote d’Ivoire vous êtes là bas et vous vous la coulez douce ici nous on souffre. rentrez au bercaille vivez ce que nous vivons avant de parler au hasard.
    vos ménace ne nous font pas peur. les anciens dignitaires qui ont fauté seront arrêtés et jugés comme il se doit que vous le voulez ou pas. qui êtes vous vous nous faite chier.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 16:58, par Ouvrez l’oeil !
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Venez donc les libérer...espèces de je ne sais quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 17:22, par BURKIPOKA
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Même nous les Burkiposés n’ont plus pleur de ces menaces. On appelle ça "parole". Il faut faire on va voir.
    Soutien total et sans condition à la transition. Vous faites du bon boulot maintenant.
    A bas l’ARD,
    A bas les peureux qui n’ont pas pu dire à Blaise qu’ils voulaient être candidat pour sauver notre pays du drame du 30 et 31 octobre 2014,
    En prison les pilleurs et voleurs du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril 2015 à 23:48, par Juan
    En réponse à : Situation nationale : Les propositions des militants de l’Alliance pour la République et de la Démocratie de l’étranger

    Slt, suis pas trop de mèche pour celui ki a écrit cette note, d’abord il insiste sur sa tête de lapin mangé, qu’il sache que même un groupuscule à un leader, donc si le leader est difficile à captiver on attrape ses coékipiers pour montrer sa niche.
    Et si l’enquête doit être remonter de 1983 à nos jours ces mêmes types qui sont arrêtés seront toujours dans cette danse de merde. Pour dire que c’est un petit cercle de malhonnêtes, d’assassins et de marionnettes de 87 à nos jours chers auditeurs.

    A bon entendeur salut !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés