Prytanée militaire de Kadiogo : S’ouvrir aux plus petits pour susciter des vocations

vendredi 10 avril 2015 à 22h34min

Le Prytanée militaire de Kadiogo s’ouvre à ses probables futurs pensionnaires. Il a reçu ce jeudi 9 avril la visite d’élèves d’une école primaire de la capitale. L’objectif étant pour l’école de se faire connaitre d’avantage auprès des plus petits.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prytanée militaire de Kadiogo : S’ouvrir aux plus petits pour susciter des vocations

C’est le commandant du prytanée militaire de kadiogo(PMK) qui a reçu les visiteurs. Le colonel Vinta Somé a remercié les responsables de l’école primaire Koss-Yam plus, pour avoir choisi de visiter son établissement. Pour lui, c’est un honneur que de recevoir les plus petits, parce que c’est en leur sein que se recrutent les pensionnaires du PMK. Aussi, c’est l’occasion de recueillir de maximum d’informations sur son l’établissement, de démystifier les militaires que certains enfants « craignent », et surtout de susciter des vocations auprès d’eux.
La visite guidée du PMK a été dirigée par le chef Aly Ouédraogo, aidée par les élèves de 5e, chacun s’est vu confié un visiteur. Commence alors une longue marche à la découverte de l’école qui a plus de 60 ans d’existence et qui compte en son sein 484 élèves de 11 nationalités.

Des dortoirs des filles comme des garçons, à la cuisine, en passant par le foyer et le dispensaire, les touristes d’un jour ont glané des informations sur le l’organisation et le fonctionnement de l’école. Un marketing qui semble avoir bien réussi. « Qui veut venir au PMK ? » demandera à la fin le guide, chef Aly Ouédraogo à la soixantaine d’élèves des cours moyens 1er et 2e année. Presque tous les visiteurs étaient candidats. L’admission au PMK passe par un concours national très sélectif, d’où l’invite des responsables du PMK aux élèves à redoubler d’effort dans le travail pour mériter de figurer dans les effectifs de l’école.

Mission donc réussie pour le président APE de l’établissement, Nestor Noufé, pour qui, l’objectif était justement de susciter l’envie et créer l’émulation au sein des élèves qui souhaiteraient poursuivre leurs études au sein de cette école d’élites.
Farida Dicko en classe de CM2, dira avoir beaucoup appris de la visite. « J’ai appris qu’ici il y a la discipline et le respect. C’est intéressant et j’aimerai faire le concours parce que le PMK forme les futurs cadres du pays ».
Tout comme son élève, la directrice de l’école, Awa Sawadogo s’est dite satisfaite de la visite. « Le personnel du PMK nous a bien accueilli et nous a fait visiter les locaux en nous donnant toutes les informations. Beaucoup de nos élèves nourrissent l’ambition de venir continuer leurs études », a pour sa part soutenu la directrice de l’école Koss-Yam plus.

C’est dans une bonne ambiance que la visite au Prytanée militaire du kadiogo a pris fin. Juste un au revoir, puisque à entendre les visiteurs, ils retrouveront prochainement leurs guides dans la même école.
Le concours du PMK qui a été régionalisé pour donner plus de chances à toutes les régions, sera lancé au mois de mai. La composition des épreuves se déroulera en juillet. C’est ce qu’a indiqué le commandant de l’école, colonel Vinta Somé. Un communiqué sera largement diffusé par l’entremise du ministère de l’éducation nationale au moment opportun.

Tiga Cheick sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés