Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

mercredi 8 avril 2015 à 15h45min

La communauté internationale a célébré ce mardi 6 avril la journée mondiale de la santé. Pour l’occasion, nous avons choisi de nous entretenir avec un tradipraticien quelque peu atypique. Il s’agit de Abdoul Karim Belemviré, commissaire de police de son état. Il nous parle ici de plusieurs pathologies qu’il soigne grâce à des recettes « modernisées » de la médecine traditionnelle qui reste encore la plus sollicitée par les populations de nos pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Médecine traditionnelle : Les

Quelles sont les pathologies pour lesquelles vous disposez de traitements ?

Vous me donnez l’occasion de vous entretenir sur quelques pathologies couramment répandues au Burkina et qui font l’objet de consultation ou de sollicitation à notre niveau, de la part de pas mal de Burkinabè mais aussi de ressortissants de pays étrangers.

Il y a l’hypertension artérielle qui est l’élévation anormale de la tension artérielle chez le malade, elle peut être consécutive à un rétrécissement des vaisseaux sanguins du fait de dépôt de graisses présentes dans le sang qui du même coup s’épaissit et devient lourd, et par conséquent perd de sa fluidité, ou encore par la présence de caillots de sang dans le système circulatoire. Elle peut être liée à un dysfonctionnement rénal ou une anomalie cardiaque selon les spécialistes. Nous disposons pour soulager nos patients, d’un produit dénommé NORMATENS qui rend énormément de services aux patients auxquels nous l’avons proposé, dont certains ne prennent plus rien d’autre que ce produit de nos jours pour leur traitement, il est très bien apprécié des patients qui y font de plus en plus recours. Il s’agit d’un produit buvable à raison d’un verre à thé une, deux ou trois fois par jour, en fonction du degré d’élévation de la tension artérielle.

Il y a ensuite le diabète sucré. Il se caractérise par l’élévation du taux de sucre dans le sang. Souvent lié à un dysfonctionnement du pancréas qui produit naturellement l’insuline qui est chargée de la régulation du taux de sucre dans le sang. Une défaillance ou un dysfonctionnement de cet organe fait que l’organisme est incapable de réguler naturellement l’excédent de sucre dans le sang, d’où un taux de sucre au dessus de la normale dans le sang ; c’est l’hyperglycémie, qui occasionne des dysfonctionnements au niveau de l’organisme, et dans les cas extrêmes peut déboucher sur le coma diabétique voir la mort.

Nous mettons depuis longtemps à la disposition des diabétiques un produit dénommé DIABEFIN que nous avons mis au point composé uniquement de plantes médicinales, il assure la baisse du taux de sucre dans le sang et offre aux patients diabétiques un réel soulagement. Ce produit est connu au delà du Burkina et a parcouru la plupart des pays d’Afrique et d’Europe

Nous avons également un traitement contre l’ulcère d’estomac ou gastroduodénal qui est une affection microbienne de l’estomac ou du duodénum se caractérisant par la présence dans l’organisme d’un microbe appelé hélicobacter pylori, germe responsable de l’ulcère d’estomac. Il a pour apanage de provoquer des douleurs gastriques, de l’œsophage ou du plexus, plus ou moins vives, empêchant certains patients de manger tout type d’aliments, par conséquent, les produits de saveur amer, aigre, irritants ou piquants comme le poivre, le piment le gingembre etc. Il a pour conséquence les brûlures d’estomac ou du duodénum qui vont jusqu’à créer un inconfort ou des douleurs au patient quant boire des boissons gazeuses ou il consomme des repas épicées, il peut dans le pire des cas occasionner la perforation de l’estomac qui est le stade ultime de cette maladie.

Nous disposons à cet effet d’un produit dénommé ULCEFIN qui combat en un temps record ce mal, ce produit est connu et très bien apprécié par les patients du Burkina Faso et des pays d’Afrique tels que la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo, le Bénin et le Ghana etc. Des pays d’Europe tel que la France, l’Allemagne, l’Italie, la Belgique etc. et du reste du monde Comme l’Arabie Saoudite et le Liban. Ce produit a à son actif l’éradication totale des ulcères d’estomac dont souffraient certains patients depuis 20 ou 30 ans. Il est beaucoup connu des utilisateurs en raison de ses performances, depuis sa mise au point, plus de 3000 patients de tous horizons y ont eu recours.

La fièvre typhoïde est une maladie qui fait souvent des ravages, disposez vous d’un produit contre cette affection ?

La fièvre typhoïde, occasionnée par une bactérie appelée salmonella thyphy, se caractérise par la présence de la bactérie responsable dans l’organisme du patient. Cette bactérie affecte essentiellement les intestins du patient sur lesquels elle commence par se manifester à travers des boutons et dans le pire des cas, peut occasionner des plaies sur les parois de l’intestin et peut évoluer vers la perforations de cet organe vital, d’où la mort si rien n’est fait en urgence. Elle se manifeste le plus souvent par une forte fièvre qui résiste aux antalgiques, des maux de ventre et des nausées.

Nous avons mis au point un produit dénommé TYPHORINE à base de plantes pour combattre ce mal en un temps record. Il suffit de le bouillir dans une poterie et non dans un récipient en fer et de boire la décoction à raison d’un verre trois fois par jour dans un récipient en matière plastique ou dans tout autre récipient qui ne soit pas en fer, pour obtenir une guérison immédiate à travers l’élimination totale du germe responsable de l’organisme du patient.

Il convient de préciser aussi que parmi les pathologies que nous traitons, il y a l’adénome de la prostate ou l’hypertrophie bénigne de la prostate qui se caractérise par une prise de volume de l’organe prostatique occupe une place de choix. En prenant du volume du fait de l’hypertrophie de l’organe la prostate comprime les voies urinaires et la vessie qui perd en volume, rendant alors les mictions difficiles voire même impossibles dans certains cas, d’où le recours à des sondes urinaires de la part des praticiens de santé pour soulager provisoirement et temporairement les patients souffrant de cette affection.

Nous disposons, pour combattre cette maladie, d’un produit dénommé PROSTATINE qui a pour propriété de réduire voire résorber entièrement l’hypertrophie bénigne de la prostate et permettre au patient de faire des mictions normales sans aucune gène. Une fois qu’un patient se procure ce produit pour les besoins de ses soins, celui-ci se met à l’abri de toute l’intervention chirurgicale. Nous avons à notre actif, soigné ou distribué ce produit à plusieurs patients de tous âges et d’environnements divers à travers le monde qui ont été tous guéris. Il convient de préciser que l’hypertrophie bénigne de la prostate n’est plus aujourd’hui l’apanage des seules personnes âgées, parmi les personnes qui consultent, existent des personnes de moins en moins âgées malheureusement.

Qu’en est-il des règles douloureuses ?

Certaines patientes nous consultent pour des règles douloureuses, qui comme leur nom l’indique, sont des douleurs qui surviennent en amont et pendant la période des règles, durant lesquelles la patiente ressent des douleurs atroces au bas ventre. Nous disposons d’un produit dénommé NORMAREGLES qui est administré au patient dès le début des règles et pendant toute la durée de celles-ci. Ce produit donne des résultats satisfaisants, en ce que la plupart des patients pour ne pas dire toutes qui y ont fait recours ont retrouvé leur santé à travers la régularisation de leurs règles.

Un peu dans le même sens, il y a les anomalies du cycle menstruel, notamment pour les filles et femmes qui voient leurs règles en pleine lune.
En effet, certaines filles ou femmes voient leurs menstrues en pleine lune, mais le plus souvent, ignorent que c’est une anomalie menstruelle à laquelle il faut remédier, car selon la tradition, aucune femme ou fille dont les règles surviennent en pleine lune, n’a aucune chance d’enfanter. Nous disposons d’un produit à base de plantes très efficace pour réguler la période des règles. Ce produit qui se prend sur un certain nombre de jours pour obtenir une guérison complète, est dénommé NORMACYCLE.

Et quelles sont les autres maladies que vous traitez ?

La colopathie est une pathologie qui pose d’énormes problèmes à bon nombre de patients et face à laquelle, la médecine moderne peine à trouver un remède approprié, c’est pourquoi elle finit par prescrire des cures d’eau matinales aux patients, qui au bout d’une certaine période sont obligés d’abandonner cette médication bien que traînant encore le mal. Nous avons mis au point un traitement à base de plantes pour y mettre fin, nous l’avons nommé COLOPATRYL, c’est un produit à base de plantes médicinales d’une prise relativement simple, il suffit de diluer une cuillérée à soupe dans un demi verre d’eau tiède ou sucré à boire 2 à 3 fois par jour sur une certaine durée et se débarrasser pour de bon de cette affection. La prise de ce médicament permet au patient d’éliminer les gaz contenus dans son côlon du fait de cette affection, qui non content d’occasionner un excès de gaz dans le côlon, empêche le patient de digérer normalement les aliments ingérés.

Il y a également l’énurésie dont souffrent certains patients enfants comme adultes et qui se définit comme des mictions nocturnes inconscientes, elles affectent des patients de toutes les couches sociales et de tous âges, allant des adolescents aux adultes et se traduisent par des mictions inconscientes nocturnes au cours du sommeil ; le patient ne se rend compte de cette miction qu’une fois réveillé. Nous disposons d’une médication appropriée à base de plantes appelée ENURESTOP qui une fois administrée au patient, met définitivement un terme à ces mictions dégradantes, en ce sens que nombre de personnes adultes notamment des femmes, ont perdu leur foyer du fait de l’énurésie qui se guérit pourtant. Tous les patients que nous avons traités ont recouvré la santé. En outre ce traitement a permis à beaucoup de personnes de se mettre en couple tout comme il a permis la consolidation de bien d’autres couples.

Les céphalées sont aussi une de nos préoccupations. Il faut souligner qu’il y a plusieurs types de céphalées dont d’autres plus ou moins liées à l’hypertension artérielle, aux sinusites ou à d’autres causes. Tout comme il existe un autre type de céphalée qui reste difficile à être pris en charge par la médecine moderne. Nous disposons d’un produit entièrement traditionnel pour mettre un terme aux céphalées dont souffrent bon nombre de patients, hommes comme femmes, et qui se manifestent en terme de douleurs vives du front ou du côté du front par périodes intermittentes. Elles peuvent se manifester dans la matinée dès 8 heures ou 10 heures, ou le soir vers 16 heures. Cette pathologie s’est montrée résistante à la plupart des traitements modernes, par ce qu’il s’agit d’une maladie spécifique à laquelle il faut apporter un traitement traditionnel spécifique capable de mettre définitivement un terme à cette pathologie. Tous les patients, je dis bien tous les patients qui y ont fait recours, se sont définitivement débarrassés de ce mal qui pourrissait leur vie.

Nous avons déjà pu guérir définitivement des patients précédemment pris en charge sans succès par les hôpitaux sur place, à la PISAM à Abidjan et en Europe tel que l’ont témoigné les patient eux-mêmes, à partir de ce produit de conception purement traditionnelle dénommé CEPHALGINE qui s’administre en trois ou 4 jours en fonction du sexe pour une guérison à vie. Tous les patients ayant bénéficié de cette médication se sont débarrassés à jamais de ce mal qui minait leur vie.

Nous nous intéressons aussi aux calculs rénaux, biliaires et de la vessie qui constituent un véritable problème que vivent bon nombre de patients qui recherchent des solutions tout en voulant éviter l’intervention chirurgicale qui semble être l’ultime recours en médecine moderne, d’où des interventions chirurgicales souvent répétées pour venir à bout du mal.

Nous disposons d’une médication appropriée pour combattre ce mal que nous avons dénommé CALCUDIS qui est à base de plantes en décoctions buvables contre ce mal. Le médicament a pour effet de dissoudre littéralement les calculs qu’ils soient rénaux, biliaires ou de la vessie, que le produit, à défaut d’expulser les calculs en l’état, les effrite progressivement, jusqu’à l’assainissement total du milieu.

Il y a enfin la drépanocytose qui est une pathologie qui se manifeste à travers le sang du patient victime de ce mal. Du fait de cette pathologie, les globules rouges vont passer de leur forme normalement allongée, à une forme semblable à une faucille, d’où des accrochages entre globules au cours du transport de l’oxygène dans la circulation sanguine dans l’organisme, occasionnant ainsi une difficulté circulatoire, en ce sens que les globules rouges en changeant de forme, s’accrochent entre eux, d’où un mauvais transport de l’oxygène à travers l’organisme avec pour conséquence, une mauvaise oxygénation des cellules de l’organisme, d’où des crises récurrentes.

La drépanocytose se rencontre chez l’adulte et l’enfant. Pour y faire face, nous avons conçu un médicament traditionnel amélioré que nous avons dénommé DREPANOCINE. Il contribue par son action à combattre les crises vaso-occlusives, en redonnant aux globules rouges leur forme normale avec pour conséquence le rétablissement de la fluidité de la circulation sanguine. De ce fait, les cellules de l’organisme retrouvent une oxygénation parfaite par le sang redevenu normal.

Avez-vous un point de distribution où les patients peuvent se procurer vos produits ?

Au regard de l’ampleur de la demande, j’ai mis en place un point à l’ex secteur 16 (Paglayiri) juste à côté de la cité ASECNA, non loin du rond point de la patte d’oie, où les patients peuvent trouver les produits.
Il faut ajouter aussi que nous restons joignable par téléphone pour tout besoin d’information au 70 26 39 41, 76 62 13 13 et 78 27 78 36.

Dans quelles conditions tous ces produits sont-ils élaborés ? Sont-ils soumis à un contrôle sanitaire ? Quels sont vos rapports avec le ministère de la santé ?

Je puis vous assurer que ces produits sont élaborés dans des conditions hygiéniques irréprochables, car nous utilisons du matériel approprié pour leur élaboration, à savoir des cocotes minute, des broyeurs de même que du matériel de conditionnement approprié.

Quant à la question de savoir si ces produits sont soumis au contrôle sanitaire, il faut dire que ce contrôle s’exerce à priori pour la reconnaissance officielle de chaque produit. Nous nous attelons à cela, car s’agissant de la santé nous comprenons qu’un contrôle assez draconien puisse être exercé, nous menons des démarches auprès du Ministère de la santé dans ce sens.

Nos rapports avec le Ministère de la santé sont excellents car en tant que structure mère en charge de la santé du pays, on se rend compte en prenant connaissance des textes en vigueur encadrant le domaine de la pharmacopée traditionnelle que le législateur du secteur a tellement bien voulu l’encadrer au point qu’il n’est pas évident que les tradipraticiens puissent s’y soumettre. Parce que les textes exigent d’eux la mise à nu de leurs formules ; ce qui n’est pas de nature à rassurer les tradipraticiens quant à la confidentialité ou à la sécurité de leurs formules, vu que nous sommes dans un monde de plagiat, et pire encore, que ces tradipraticiens détiennent des secrets familiaux millénaires que rien ne les habilite ni les autorise à mettre sur la place publique. Toutes choses qui constituent un obstacle de taille quant à une collaboration ouverte entre les tradipraticiens et le Ministère, qu’à mon sens, il faut travailler à lever.

Je propose à ce sujet d’ailleurs, qu’étant donné que ces recettes médicinales sont pour la plupart millénaires et ont pour la plupart contribué à soigner des générations de personnes sans les décimer comme certaines le pensent, et vu que le Ministère dispose de tous les moyens pour contrôler la toxicité des produits finis, que le Ministère exerce son contrôle de la toxicité sur les produits finis au lieu de s’intéresser aux formules des tradipraticiens, qu’ils ne vont jamais accepter divulguer. Tel est mon point de vue.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2015 à 15:56, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    - Félicitation Commissaire-Guérisseur, mais moi je connais plein de gens ici dans notre coin, surtout ceux qui travaillent assis (Maîtres, tailleurs, etc.) qui souffrent trop d’hémorroides et je n’ai jamais vu ou entendu que quelqu’un soigne définitivement ce mal. Mais on dirait que les hémorroides, c’est une maladie rebelle ! Même le Commissaire-Guérisseur n’en parle pas dans sa liste !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 15:56, par Yelwingtiim
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour,
    Merci pour cet article et toutes mes félicitations au commissaire Belemviré.
    Je pense que ça va beaucoup soulager !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 15:58, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    - Baaahhhhhh !!!! Je me rappelle ! Je connaissais aussi un forestier bwaba qui est devenu tradipraticien quand il a prit sa retraite ! Il s’était installé à Poura ! Je ne sais plus ce qu’il devient celui-là ! Les gens vantaíent ses prouesses !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:15, par l’Afro-Optimiste
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Merci à lefaso.net.Voilà ce que nous devons valoriser pour une bonne santé de l’Afrique.La cure par les plantes et qui est naturelle.pour le développement du continent il faut une bonne santé de sa population pour pouvoir booster la santé économique,politique etc.
    Un esprit sain dans un corps sain.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:32, par wedaga
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Merci à Monsieur le Commissaire de contribuer significativement à la prise en charge des malades. Nos remèdes traditionnels sont très efficaces et doivent faire l’objet d’une recherche profonde et de valorisation à l’heure où la médecine moderne tâtonne et que les médecins et pharmaciens deviennent plus des commerçants que des soignants. Dans de tels écrits, il est toujours préférable de communiquer l’adresse complète du soignant. Dieu soutienne le commissaire !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:38
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    aviez -vous quelque chose contre l´hépatite C,contre les hémoroides ?si oui repondez moi svp.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:49, par Thoms
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour,
    Nous sommes intéressé par vos produits au Bénin . Comment peut on bénéficier de ces produits au Bénin.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 17:04
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Yeu !!! C’est vraiment mystérieux. Commissaire n’a qu’à démissionner de la fonction publique pour pouvoir se mettre largement au service de la population. C’est très fantastique.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 17:54, par durac toublon
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Addresse/Contact SVP

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 18:05, par Bargo Bouraima
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Félicitations................J’ai toujours pensée que notre médecine africaine est la meilleure des médecines, sans produit chimiques. J’aimerais avoir votre contacte.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 18:16
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    bonjour M. Belemviré
    Y’aurait-il à votre niveau, des produits contre l’EJACULATION PRECOCE ? Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 18:36, par S
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Mes respects au Commissaire. il a effectivement soigné mon papa de la prostate alors que l’intervention était déjà programmée à la clinique notre dame. Aujourd’hui mon papa ne tarit d’éloges à son égard. encore vivement merci. après mon papa j’ai orienté plusieurs personnes chez lui qui ont également appréciées son traitement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 18:38
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    felicitation mon commisaire. je suis un IDE de la police et cela nous encourage de savoir que la hierarchie est soucieux du bien etre et de la sante de nos populations. quant a mon ami qui parlais des hemorroides je lui dirai q cela concerne toute les maladies en ce sens que lorsque la prise en charge est tardive il y va de soi q la guerison est long et difficile. si non les hemorroides se guerissent bel et bien du traitement medicamenteux (moderne ou aditionnel )jusqua la prise en charge chirurgicale.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 18:40, par moi ossi
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bsr commissaire, le même sujet avait été traité par lefaso.net en mars 2013. Pour le traitement du diabète, je crois savoir que votre produit devrait être associé aux produits modernes pour celui qui voudrait le prendre . je voudrais savoir si cela a changé ou c’est toujours ainsi ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 20:12, par Belemviré
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonsoir à tous. Pour tous ceux qui sont intéressés veuillez envoyer un mail à abelemvire@gmail.com
    Il nous est difficile de répondre à tous les appels et nous répondront promptement à vos mail

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 20:53, par La vérité
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Mais, et l’adresse du Commissaire guérisseur ? Vous avez oubliez l’essentiel. Ou bien j’ai mal lu ? Il faut ratraper vite, car on a besoin de son contact

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 22:31, par bintoa
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Merci Mr Belemviré. Que le Seigneur vous accompagne. Avez vous quelque chose pour les arthroses des genoux, de la colonne vertébrale, du cou ? Ainsi le cholestérol et les nerfs ? Les femmes âgées souffrent trop des genoux au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 08:26, par yamba
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Merci Commissaire, je rectifie juste votre dernier propos, le ministère ne demande pas aux Tradipraticiens de dévoiler leur formule de recette, il doivent juste donner la composition qualitative ce qui en mon sens est normal. La formule est leur propriété et personne n’est en droit de la réclamer sauf si eux même en décident. La protection des savoirs médicaux traditionnels est actuellement un des grands combat du ministère de la santé. Merci pour votre collaboration.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 08:47, par Alexio
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Mon Commissaire, je voudrais que vous soyez plus explicite concernant le DIABEFIN pour la cure du Diabetes.

    En fait le Diabete a deux categories :

    Diabetes mellitus ou encore le Diabete2 communement appelle. Qui est une resistance du au semi-defaillance de la pancreas qu on peut eradiquer avec une combination de Cure des medicaments, la diette alimentaire et le sport.
    PS : S il est decouvert a temps.

    L autre Diabete : Type1 qui impose une Cure permanente de l insuline, jusqu a la fin de la vie du malade. Daans ce cas le pancreas est totalement defaillant.

    Lequels des deux types Diabetes le DIABEFIN devrait etre administrer ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 08:48, par Alexio
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Mon Commissaire, je voudrais que vous soyez plus explicite concernant le DIABEFIN pour la cure du Diabetes.

    En fait le Diabete a deux categories :

    Diabetes mellitus ou encore le Diabete2 communement appelle. Qui est une resistance du au semi-defaillance de la pancreas qu on peut eradiquer avec une combination de Cure des medicaments, la diette alimentaire et le sport.
    PS : S il est decouvert a temps.

    L autre Diabete : Type1 qui impose une Cure permanente de l insuline, jusqu a la fin de la vie du malade. Daans ce cas le pancreas est totalement defaillant.

    Lequels des deux types Diabetes le DIABEFIN devrait etre administrer ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 08:57, par KY Jules
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Merci Mr Belemviré, je voulais vous savoir si vous disposez un produit pour ceux qui ont des gros ventre, et aussi un produit qui t’empechera de boire l’alcool.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 09:07, par bavouma 2015
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    toutes mes félicitations mon commissaire ! il très important de faire la promotion de nos produits de la pharmacopée.A l’attention du public le commissaire vient de soigner mon petit frère qui souffrait énormément de tumeur anale suite aux hémorroïdes chroniques. Après plusieurs examens médicaux, il était programmé pour l’intervention quand nous avons eu vent des produits du commissaire.Aussitôt nous nous nous sommes rendus chez lui avec toutes les radiologies et les examens médicaux.Il nous a soumis à un traitement intense et à l’heure actuelle mon frère a fait son contrôle et est guéri de sa maladie. Il a même rejoint son poste d’affectation et travaille sans problème de santé.D’autres parts, je souhaite que le commissaire revoit ses produits à la baisse afin qu’il ait une grande accessibilité et à la porté de tous les burkinabé. je souhaite aussi que le Ministère de la santé l’assiste et l’accompagne fortement pour le bien être de nos populations.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 09:16, par S
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Internaute no16 vs pouvez joindre Monsieur le Commissaire aux contacts suivants : 70 26 39 41/ 76 62 13 13/ 78 27 78 36. Bien vouloir relire l’interview ces contacts y sont mentionnés.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 09:17, par Salif
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Avez-vous un point de distribution où les patients peuvent se procurer vos produits ?

    Au regard de l’ampleur de la demande, j’ai mis en place un point à l’ex secteur 16 (Paglayiri) juste à côté de la cité ASECNA, non loin du rond point de la patte d’oie, où les patients peuvent trouver les produits.
    Il faut ajouter aussi que nous restons joignable par téléphone pour tout besoin d’information au 70 26 39 41, 76 62 13 13 et 78 27 78 36.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 09:36, par Tapsoba
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour.
    Merci au Commissaire BELEMVIRE !
    Merci à Lefaso.net
    Aussi j’ai l’honneur de vous informer que l’Union Nationale des Dozos Tradipraticiens de la Santé du Burkina organise les 14, 15 et 16 mai 2015, les 72heures du Dozo Tradipraticien. L’activité a lieu au Palais de la Jeunesse Jean Pierre GUINGANE de Ouagadougou. Elle connaitra la participation des dozos tradipraticiens du Burkina et est placée sous le très Haut Patronage de sa Majesté le Mogho Naaba Baongo, Empereur des Mossés.
    Les activités suivantes vont ponctuer les 72heures :
    - exposition vente des produits de la pharmacopée traditionnelle ;
    - opérations don de sang ;
    - échanges de contacts ;
    - etc.
    contacts :
    *79424996 pour ceux qui parlent le mooré ;
    *78635563/76200157 pour ceux qui parlent dioula ou français ;
    *78825104/70453088 pour ceux qui parlent san ;
    *79351525 pour ceux qui parlent senoufo ou les langues de l’Ouest du pays.
    Dieu a donné un pouvoir à l’Homme, ce pouvoir est au service de l’Homme !

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 09:39, par LANTIER
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    félicitations commissaire que le tt puissant vs accompagne . Vous valorisez ainsi notre médecine et vous allez soulager un beau monde qui souffre énormément aujourd’hui a cause des conneries de l’homme moderne. Merci Docteur

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 10:00, par OUEDRAOGO Abdoulaye
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Avez vous des recettes pour éliminer définitivement le virus de l’hépatite B et ses témoins (antigènes) dans l’organisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:06, par Meda severin
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour commissaire, facilitation pour tout ces efforts a l’endroit des populations.En tout cas moi j’ai pris vos contacts et je ne tarderai pas a vous appeler ou a venir vous consulter.
    Merci également au Faso.net
    A bientôt

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:08, par Salma
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Félicitations pour ce que vous faites si tant est que vos remèdes font vraiment leurs preuves (car il y a aussi beaucoup de charlatans qui empoisonnent les gens avec des pseudos recette ancestrales). C’est une très bonne initiative car trop longtemps les africains sont restés bras croisés, attendant bêtement que tout leur vienne des rébus de l’Europe, alors que nous avons d’énormes potentiels. Prenons l’exemple du palud qui nous tue depuis si longtemps. Nous attendons que les remèdes et le vaccin nous arrivent de l’occident où le palud n’est pas une priorité en termes de recherche pharmaceutique. C’est pourquoi on ne peut que vous dire bravo pour cette initiative qui je l’espère ira en s’améliorant. Un conseil d’ami : je vous en supplie, ne donnez sous aucun prétextes vos secrets médicinaux aux blancs car ils viendront vous amadouer pour les avoir. Ensuite, ils iront vous tourner en dérision par médias interposés en disant que ça provient d’eux et pas de vous d’une part. D’autre part, ils vont exploiter vos recettes dans leurs grands laboratoires, les faire breveter à leur nom sans vergogne et revenir nous vendre les mêmes produits excessivement chers, sous d’autres appellations, via nos pharmacies complices qui ne cherchent qu’à s’enrichir sur le dos de la santé publique.
    Si vous le pouvez, faites également des recherches pour soigner la drépanocytose dont souffrent beaucoup de personnes en Afrique et notamment au Burkina.
    Vivement que de telles bonnes initiatives se réunissent et coopèrent efficacement avec l’aide du ministère de la santé et avec l’aide de bonnes volontés (dons, mécénats...) pour jeter les bases d’un vrai centre de recherches axé sur la pharmacopée au Burkina et pourquoi pas un jour au niveau du continent africain ? Ne précipitons rien, toute chose en son temps. Mais déjà, bien du courage à vous et à vos collaborateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:09, par Sheiky
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Trois à relever sur ce dossier :

    1. Y a t il un organisme qui a validé l’éfficacité de ces produits. C’est une question de santé publique avant tout ;
    2. les instituts de recherche doivent se plancher sur ce type de produits. Cela est une base de valorisation économique ;
    3. Si l’action des produits est validé, il faudra sortir de l’informel, les breveter et adopter une démarche scientifique d’exploitation. Sinon, il y a risque de perdre au profit de personnes plus avosés qui chercheront à décortiquer le produit et le reproduire ailleurs sous forme industrielle.
    Le developpement est d’abord une question d’esprit et de démarche. Nous devons chercher à tirer une valeur ajoutée de nos potentialités. Vous vous imaginez si c’était en europe que ces produits existaient, le monsieur serait un milliardaire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:50, par Le Bobolais
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Courage au Commissaire BELEMVIRE. Puisse t’il toujours nous fournir des produits contre certains mots qui résistent à la médecine moderne

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:57, par parapharmacie tiik taaba
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Toutes nos félicitations ;

    s’aurai été il y a 25 ans en arrière imaginé.
    Nous aimerions commercialisé vos produits. comment faire ?
    Courage et bonne suite

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 12:17
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    merci mon commissaire moi je suis un ulcéreux depuis près de trois ans,et j’ai payé presque tout les produits pharmaceutique,mais ça me calme pour juste un ou deux mois et après ça déclenche,je vais essayé votre produit espérant oublié définitivement ce mal qui m’empêche de bien travailler:que Dieu vous ouvre l’esprit et avoir d’autres connaissances.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 12:53, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    - IDE (Internaute 13), tu sais ? Moi je suis ami à beaucoup de Médecins, agents de santé, de chercheurs en Médecine. Il y en a même qui me demandent de les aider à rentrer dans les villages et discuter avec les villageois sur les vertus de certaines plantes. Des étudiants en Médecine viennent me voir ici pour certaines informations. Pourtant je ne suis ni IDE, ni guérisseur.

    Tout IDE que tu sois, je ne partage pas tellement ton avis médical. Moi je vois chaque fois ici des gens qui se plaignent d’hémorroides et ils ont tout le temps des sachets de pharmacie. Tous les médicaments qu’ils passent me montrer ici, ce sont des calmants des douleurs, du Daflon, etc. Je ne suis pas IDE mais je sais au moins lire et interroger les Médecin. Je connais même des gens qui ont opéré au Ghana mais qui se plaignent toujours !!!!! Sans oublier le régime alimentaire rigoriste auquel on les soumet (pas de pain, pas de piment, pas de ceci, pas de celà !).

    - Traditionnellement aussi je connais plein de gens qui vantent leurs remèdes, soit des poudres à mettre dans de l’eau et boire, soit des feuilles ou racine à bouillir et boire, ou taper le derrière avec, soit des petites boules à enfoncer dans l’anus ! J’en ai vu plein une fois lors d’une exposition à la maison du peuple quand j’étais allé à Ouaga. Touts ceux que je connais qui en ont acheté ne sont pas encore guéris et celà fait déjà 2 ans !!!

    Et toi IDE tu viens me raconter ces choses ici ? Non merci !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 14:43, par John
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bravo mon commissaire ! C’est très noble de mettre votre savoir-faire au service de la santé de la population. Vous auriez pu choisir de garder ce savoir-faire pour vous-même et de vous consacrer seulement à votre carrière de commissaire de police. Mais vous avez choisi de relever autant de défis à la fois. Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 15:43, par Aminata Konaté
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Il m a une fois donné un produit pour mes problème de ballonement. Ça va faire presque deux. Ans que j ai plus ressenti ça. Il l a également aider pour d autres problèmes. Je fais entièrement confiance en ce tonton.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 16:00, par el presidente
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    bonjour commissaire et merci pour votre contribution dans la santé. par-contre votre dernier paragraphe me semble très égoïste et ne permettra pas au Burkina ni a l Afrique de progresser.
    le savoir par toujours du savoir. Pourquoi ne pas le protégé par un brevet et permettre au ministère de la santé d étudier votre produit, peut être qu ils découvrons d autre qualité a votre produite.
    voila pourquoi l homme noir au cœur noir restera toujours dans le noir. Pourquoi tant de mystère dans nos médicaments traditionnels, colombiens de tradipraticien sont morts et enterrés avec leur se secret.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 17:31
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    BONSOIR
    JE VOUDRAIS VOS COORDONNÉES POUR VOUS RENCONTRER. JE SUIS MALADE DIABÉTIQUE ET JE SOUFFRE DE LA TENSION DEPUIS UN CERTAIN TEMPS

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 18:59
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Koro Yamyélé finalement on se rejoint quelques part.de toute facon nous risquons de sortir du theme si on continue à polémiquer. le plus important ici c’est de soutenir le commissaire à travers ses produits. sur ce point je voudrais que le commissaire travaille à obtenir plusieurs formes pharmaceutiques a savoir la forme sirop, le savon, etc.comme cela il pourrait avoir des commandes dans les pharmacies de la place en vue de leur prescription par les agents de santé sur tout le territoire du BF et même à l’internationale. c’est le cas par exemple des produits du Docteur Dakuo. juste une suggestion.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2015 à 03:37, par Belemviré
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour à tous.
    Merci pour vos différentes contributions et les nouveaux suggestions que je ne manquerai pas de prendre en compte. Pour ceux qui veulent mon contact pour une prise de contact, je réponds au 78277836 et par mail à abelemvire@gmail.com

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2015 à 12:32, par Bélemviré Abdou Karim
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour chers internautes
    J’ai pris connaissance des préoccupations, témoignages, souhaits et suggestions des uns et des autres et vous remercie pour vos contributions. Pour ceux qui souhaitent avoir nos produits à l’étranger, sachez que nous faisons souvent des envois hors du pays sur commande. Pour ceux dont la préoccupation était mes coordonnées, je pense qu’ils leur ont été communiquées, pour ceux qui posent des questions déjà dans le forum ou qui souhaitent en poser, je leur demande de m’appeler.

    Concernant l’hépatite, sachez que c’est une maladie virale dont souvent le plus important pour le malade, n’est pas de faire disparaître les traces du virus dans l’organisme, mais plutôt de protéger le malade contre les méfaits qu’il peut causer à l’organisme via le foie.

    Concernant les types de diabète dont a parlé un internaute, nous savons qu’ils existent, mais notre produit a déjà fait ses preuves sur tous les types, nous ne connaissons pas de diabétique qui a déjà pris notre produit et qui est soumis à l’insuline aujourd’hui, c’est plutôt le contraire, tous ceux qui étaient soumis à l’insuline et qui ont pris notre produit, n’ont plus touché à l’insuline à ce jour, c’est personnes existent et pourront témoigner si besoin en est, je remercie ceux qui ont témoigné de leur satisfaction ou de celle de leurs parents ayant déjà bénéficier de nos soins.

    Pour tous ceux qui ont fait des suggestions, sachez que nous allons les prendre en compte, car notre souci premier, c’est la satisfaction des patients. Nous restons entièrement disposé pour vos critiques et suggestions. Pour ceux qui ne croient pas du tout à la médecine traditionnelle, c’est leur droit de ne pas y croire, mais seulement qu’ils sachent que la pharmacopée africaine a existé et pratiquée très efficacement par nos ancêtres avant et après la pénétration coloniale.

    Pour ceux qui nous ont félicité, nous saluons leur clairvoyance et leur garantissons que nous nous attèlerons à faire du mieux que nous pourrons pour la santé des populations. Toute personne qui voudrait s’informer davantage, pourra nous joindre au 78277836 pour de plus amples informations.
    Merci et encore merci votre confiance !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2015 à 13:43, par Yamwaya
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Félicitation à vous surtout pour cette belle publicité, l’objectif est atteint. J’espère que le CSC va sauté tous les verrous et permettre à tous les praticiens confirmés ainsi qu’aux prétendants comme vous d’en faire autant. Commissaire de police de votre état, c’est vraiment un acte à saluer, il faut peut être choisir. Bon service mon commissaire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2016 à 20:04, par PAVA
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Bonjour,

    J’habite la Martinique (Département Outre Mer), département Français, pourrais je avoir les coordonnées téléphoniques de Monsieur Abdoul Karim Belemviré (commissaire de police ), svp

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 16:36, par awa rose fall
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    bjr commissaire j’aimerai bien avoir le médicament qui soigne les estomac ULCEFIN
    me dire la procédure à suivre pour l’obtention de ce médicament je suis actuellement sous oméprazone 20mg merci de me répondre tél 77.510.89.05

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 16:31, par lamda
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Slt Koro Yamyele, Mr Gnoumou est tjrs à Poura et va très bien, C’est, mon voisin

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 13:23, par mimi
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    bonjour M. le commissaire. j’aimerais savoir s’il y a un remède pour le virus d’herpès génital. si oui est ce que vous en disposez. si non lorsque l’on pique la crise, est ce qu’il y a une plante traditionnelle pour soulager ou calmer la douleur ? Merci de répondre par mail.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 00:25, par kone
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    J’ai été fait un bilan de santé ou le médecin a révélé un cas d’hépatite B. Quel remède pourrais-je avoir avec vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 02:19, par ouedraogo
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    bonjour M. le commissaire. j’aimerais savoir s’il y a un remède pour le virus d’herpès génital. si oui est ce que vous en disposez. si non lorsque l’on pique la crise, est ce qu’il y a une plante traditionnelle pour soulager ou calmer la douleur ? Merci de me répondre
    argicle 64149

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2016 à 19:22, par Michel Zoua
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Je souffre depuis plus 25ans d hemoroides et aucune solution ...j ais tout esseye surtout la médecine traditionnelle et très inquiet pour ma santé ...pouvez vous me guérir. ...je suis au 58842648 si possible pour 1 consultation. ...merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 10:31, par Fred konan
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Je souffre d’hémorroïdes grave pouvez vous me guérir ?je suis à l’extérieur de l’Afrique mon numéro est le suivant:0016179522819 si possible contacter moi ou envoyer moi vos contacts SVp merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 février à 09:42, par Linda Oleg
    En réponse à : Médecine traditionnelle : Les "recettes miracles" du commissaire Belemviré

    Dieu bénisse le docteur Arthur lune pour m’aider à guérir mon type de diabète 2. Frères, j’ai souffert du diabète pendant une longue période de temps, j’ai essayé tant de remède, mais connu semble fonctionner. Mais j’ai eu un contact avec un médecin à base de plantes que j’ai vu tant de gens témoigner sur la façon dont ils ont tous été guéries de leurs diverses maladies et virus par ce médecin. Alors j’ai expliqué tout mon problème à lui, et il m’a promis de me guérir. Alors je lui ai donné tout bénéfice de doute, et voici qu’il a préparé le mélange de fines herbes, et me l’envoyer dans mon pays. Aujourd’hui, je suis fier de dire que je suis diabète libre, et mon niveau de sucre a été restauré à la normale. Donc, dans le cas où vous êtes là souffrant de diabète et d’autres maladies ou des virus, je veux vous dire de contacter rapidement : Arthur Moon pour votre guérison. Son courriel est arthurmoon01@gmail.com

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés