Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

mercredi 1er avril 2015 à 23h29min

La scène politique nationale s’est agrandie avec l’arrivée du Nouveau Temps pour la démocratie (NTD) présidé par Vincent Timbindi Dabilgou, jusqu’alors cadre du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir). Le nouveau-né a été dévoilé au public à travers un point de presse tenu ce mercredi, 1 er avril 2015 à Ouagadougou.

Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

Avec la social-démocratie comme option idéologique, le NTD a pour devise : « Démocratie-Justice-Travail », le tout sur le slogan : « Générations d’aujourd’hui, agissons !!! ».
Dès le lendemain de l’obtention du récépissé, les responsables du parti se sont déployés sur le terrain, à la conquête des populations.
Après ces premiers pas qui les ont déjà conduits dans quelques régions, les responsables du parti confient être « satisfaits et fiers » car, « nous avons été accueillis partout avec empressement et devons vous l’avouer : nous avons été enrichis par la vision des populations à la base et la façon dont elles désirent désormais construire leur destin à la lumière des crises sociopolitiques que notre pays a connues ».
Le NTD a ses analyses sur les différents secteurs de la vie nationale et internationale. Pour ce nouveau-né, le système capitaliste libéral sous lequel ‘’croupi’’ le monde, annihile tout effort de développement au Burkina. « Les reformes entreprises en Afrique sont restées néolibérales et aujourd’hui ont fini de démontrer que le capitalisme, sous toutes ses formes, reste une machine folle, qui produit certes des richesses, mais entraîne la communauté planétaire vers l’explosion et le chaos », souligne Vincent Timbindi Dabilgou, président du parti. De son avis, ce n’est pas la capacité productive du système qui est mise en question, mais plutôt l’absence de redistribution juste des richesses. Qualifiant l’Afrique de continent de « paradoxes », du fait de l’abondance des ressources avec, cependant, des populations pauvres.

L’insurrection populaire a donné une leçon

Pour les géniteurs du NTD, l’Afrique doit donc réinventer son propre modèle de développement et de lutte contre la pauvreté sans diktats de qui que ce soit. Pour Vincent Timbindi Dabilgou et ses « camarades », le continent est riche, « même très riche », mais est en crise de mal gouvernance, y compris le Burkina. Selon leur raisonnement, la crise des 30 et 31 octobre dernier a été une leçon offerte par le peuple à la génération de décideurs actuelle. « Cette leçon politique montre cruellement que la démocratie, la liberté de choix, l’état de droit, la primauté de la Constitution sont des éléments sacrés indispensables pour le développement et la paix dans un pays », confie le président du parti.
Pour réussir, le NTD pense, de ce fait, qu’il faut mettre en place un système inclusif de gouvernance axé sur la prise en compte des préoccupations de la population dans la définition, la conception, l’exécution et l’évaluation des politiques publiques de développement.
Aussi, notent-ils qu’après 50 années d’indépendance, le constat est amer. Le Burkina reste un marché de consommateurs. « Nous sommes des receveurs universels. On fabrique très peu, on consomme presque tout de l’extérieur ». Dans leur dynamique, les leviers de la production nationale, l’agriculture et l’élevage, sont négligés.

Les valeurs fondamentales du parti

La démocratie participative, la redistribution juste des richesses nationales, la liberté, la justice, l’Etat de droit, la maîtrise collective du destin, la récompense juste du travail, la stimulation de l’initiative, la protection sociale et la lutte contre la corruption constituent les valeurs sur lesquelles s’adosse le parti. Mieux, « le NTD se veut un parti de l’engagement des jeunes dans la politique à travers une participation citoyenne et responsable ».
Le Burkina a une population très jeune et une dynamique démographique très forte. Ce qui constitue, selon eux, un atout ; mais à condition de créer des conditions véritables pour une meilleure gouvernance : gouvernance politique, économique et sociale, urbaine, environnementale, énergétique et minière. La vision, c’est également une meilleure gouvernance des questions transversales comme l’emploi des jeunes, la problématique du genre, la gouvernance électronique, la décentralisation, la justice.
Pour cela, le parti entend s’appuyer sur les acquis existants tout en transformant des insuffisances, des forces.

« Nous ne voulons pas qu’une loi vienne troubler la concorde nationale »

Les responsables du parti se sont également prononcés sur des sujets relatifs à la Transition. Dans ce sens, ils disent soutenir la nécessité de travailler à préserver la paix, condition sine qua non pour aller au développement. « Il faut accepter qu’il y ait des gens qui se trompent et se comprendre », dit Vincent Timbindi Dabilgou, invitant les Burkinabè à se remettre au travail. Car, poursuit-il, une économie ne peut prospérer que dans la paix, la démocratie, les initiatives, les jeux démocratiques.
« Nous ne voulons pas qu’une loi vienne troubler la concorde nationale. Nous voulons lancer un appel vers la paix qui est capitale pour le développement de notre pays », ont-ils insisté. A court terme, le parti entend, entre autres, s’implanter dans les provinces et mettre en place son programme de société. Toujours dans la même dynamique, les responsables annoncent pour ‘’bientôt’’, le congrès du parti au cours duquel, sera désigné le candidat à la présidentielle ou celui qu’il soutiendra.
Sur la Transition, le NTD félicite et encourage les acteurs à conduire à bon port, le processus pour le bonheur de tous. Invitant, dans cette logique, chacun à apporter sa contribution pour fortifier la Transition. « Nous sommes prêts à nous engager pour notre pays. Notre pays mérite qu’on s’engage pour lui », ont promis les géniteurs du NTD qui promettent travailler de sorte à donner aux Burkinabè, l’envie de faire la politique.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er avril 2015 à 23:44, par Dabilgose En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    La dabilgose,

    JE suis désolé mais votre vision est connue de tous, c’est juste une manipulation de mots et d’axpression. Tout le monde peut faire ça, même ceux qui sont pas allé à l’école.
    Tu n’a pas de bons ATCD. Le passé te rattrappe. Un infidèle qui va confié son destin à un infidèle de surcroit un du système blaiso. Tu va gaspillé ressources pour que dalle.
    Bon courage tout de même, puisse que vous savez rien faire d’autres que la politique. C’est devenu votre profession.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 01:36, par Dieudonné En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    cette histoire de social-democratie !!!
    Meme le CDP etait social democratique : "Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès était le principal parti politique burkinabè. Il a été fondé le 5 février 1996, par la fusion de 13 partis politiques qui partagent l’idéal de la social-démocratie.

    Les formations politiques ayant fusionné sont :

    Organisation pour la démocratie populaire/Mouvement du travail (ODP/MT) ;
    Convention nationale des patriotes progressistes, Parti social-démocrate (CNPP/PSD)
    Groupe des démocrates révolutionnaires (GDR)
    Mouvement pour la démocratie socialiste (MDS)
    Parti de l’action pour le libéralisme solidaire (PACTILS)
    Parti pour la démocratie et le rassemblement (PDR)
    Rassemblement des sociaux-démocrates indépendants (RSI)
    Union des sociaux-démocrates (UDS)
    Union des démocrates et patriotes du Burkina (UDPB)
    Lors de sa création, il est présidé par le Dr Arsène Bognessan YE, ci-devant président de l’ODP/MT. Depuis 2002, Roch Marc Christian Kabore est aux commandes de cette grande formation politique qui gère le pouvoir d’état". voir wiki

    Et maintenant apres sa chute, le MPP se revendique social democrate et le nouveau né aussi comme si c’est du nouveau. svp, le paysans de tinakoff ou de falamboutu sait qui signifie liberal ?? social democrate ? arreter avec toutes ces histoires d’ideologies la.

    Unité dans la diversité, c’est le Faso qui gagne !!

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 05:19, par justice En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    De grâce tenez vous tranquille. Le peuple n’a pas encore fini de penser ses plaies et n’a pas encore oublié. Une dose de sagesse vous grandira

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 06:37 En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    C’est maintenant que tu te réveilles avec ton parti. Tu as fait quoi pour préserver la paix.... quand tu étais au CDP, rien ! alors, laissez nous en paix et ne venez pas vous plaindre et encore moins nous donner des leçons.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 07:04, par TONNERRE En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Quand le chacal devient lion...

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 08:25, par BEN En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Bjr. Selon des sources concordantes, le patron du NTD servait de "taupe" au niveau du CDP pour le compte du MPP ( son montor au CDP est l’ex Maire M. Simon ). Après sa mission de taupe et à la faveur de l’insurrection , il voulait rejoindre officiellement le MPP dans une position confortable ( 1ère ligne) , mais , conformément au règlement intérieur du MPP , il lui a été demandé de retourner à la base , malgré l’intervention de M. Simon. Considèrant ceci comme une humiliation , il a "agit autrement" en créant le "Nouveau Temps pour la Démocratie" avec l’appui de son parrain Simon . Le NTD est un parti satellite du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 08:54, par mouzoué En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    une pure invention du MPP pour mieux occuper l’espace, ça l’oeuvre de Simon, mais on est vigilant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 08:56, par Nobga En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Si la honte tuait réellement certains seraient déjà squelettes sous-terre ! Des gens qui sont pris flagrants délit de "chat noir " dans leur véhicule et qui au lieu de se cacher comme la fourmi pour mieux vivre, refont surface comme la cigale pour crier et exposer leur honte. Arrêtez la chanson, car elle n’y est plus.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 10:30, par Moi Le Patriote Parfait En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    D’accord que tout le monde peut se tromper. Le problème ce n’est pas de s’être trompé, mais de persister dans l’erreur en refusant d’accepter les causes irréfutables qui ont suscité l’insurrection populaire. Il y a des groupes de personnes qui sont ciblés comme ayant provoqué la révolution des 30 et 31 par le montage de ces millions de burkinabè qui se sont déversés dans la rue spontanément. C’est pourquoi les velléités de violences en guise de revanche sont les risques à craindre pour cette transition. Vous dites vrais lorsque vous avancez que " Le Burkina a une population très jeune et une dynamique démographique très forte". Mais cette dynamique démocratique est caractérisée par des attentes d’amélioration des conditions de vies et de justice sociale. Les attentes d’une telle jeunesse ne peuvent pas être confisquées et bloquées par un groupe d’individus.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 11:53, par le patriote En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    ça fait pitié. On dirait qu’il ne sont rien sans la politique. j’avais beaucoup de respect pour ce Mr qui a un bon cv qui serait très utile pour lui et à son pays dans le domaine des ONG. Mais comme il a choisi le milieu de la duperie je pense qu’il retiendra les leçons quand ce serait tard pour reculer.
    Juste un conseil

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 14:45, par Kass En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Quelle honte. c’était la dernière solution puisqu’aucun autre parti ne le veut.Sans la présence de Larba Yarga au MPP, il aurait pu avoir une place grâce à Simon Compaoré. Malgré tout, il fait partir du groupe MPP. c’est la défaite

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 14:53, par sompassate En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Chers internautes la logique de ces partis fantoches est la suivante : je sais que je ne peux pas remporter les élections néanmoins je cré mon parti. comme je sais qu il y aura second tour je ferai alliance juste pour avoir un poste ministériel pour avoir un peu de gâteau.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 17:40, par Badpress En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    De qui se fout-il celui-là ? Pas de moi en tout cas ! Peut être de vous...

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 18:52 En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Bon vent au NTD. Un parti de jeunes. La jeunesse vous soutient.
    Tenez bon. N’écoutez pas ceux qui n’ont rien à dire.
    Internaute N°1, Dabilgou n’a fait du mal à personne. Si ton dard est mort, il faut t’en prendre à toi même.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 20:23, par Charles En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    NTD frère de sang de Mpp

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2015 à 01:47, par Jeunedame seret En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Politique au Faso, c’est le marché ou le yaar. Même ceux qui n’ont rien à faire, à vendre et qui ne peuvent rien acheter s’y promènent. Juste pour tuer le temps et profiter du lenga ou des restes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2015 à 07:00, par L’enseignant En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    SVP Burkinabè ! je lis de nombreuses façons de voir qui ne nous ont jamais amenées nulle part ! c’est triste.je ne lis nulle part en dehors de l’internaute n°2 une quelconque appréciation politique, nulle part. Et c’est justement à toujours jeter l’opprobre sur tout et tout le monde qu’on fini par ne rien faire, afin rien de mieux. l’article expose une vision pour la quelle on peut ne pas être d’accord ; mais de grâce quittons maintenant ces histoire de personnes et de choses : C’EST UN DEBAT D’IDEE. Les gens bien pensantes parlent D’IDEES.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2015 à 19:07, par RJEG ! En réponse à : Nouveau Temps pour la Démocratie : Agir autrement en politique !

    Eh Dabilgou, qui ne te connait pas. Tu as dabilgué une petite fille avec Bougouma. pas honte. Tu as en 2009 fait affecter 11 prof parcequ’ils sont syndiqué. cette année avec la complicité de Kanlanfé Lankoandé, maire dechu, vous avez fait chasser des profs encore. Tu es spirituellement pauvre. Tu es maudi par tes parents et tu va souffrir comme ca jusqu’a la mort. Nous peuple de Bogandé te maudissons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés