Journée nationale du paysan : Le gouvernement appelle les producteurs à mettre fin aux différentes crises

mardi 28 avril 2015 à 01h10min

La 18ème édition de la Journée nationale du paysan tenue à Dédougou, dans la région de la Boucle du Mouhoun, du 23 au 25 avril 2015, a connu une forte mobilisation des acteurs du monde rural venus échanger avec Son Excellence Monsieur Michel KAFANDO, Président de la Transition, Président du Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée nationale du paysan : Le gouvernement appelle les producteurs à mettre fin aux différentes crises

Ces échanges francs et directs avec les producteurs ont entre autres porté sur les difficultés de financement du monde agricole, la subvention des intrants agricoles, l’inaccessibilité des femmes à la terre, l’exonération des droits de douane sur le matériel agricole, l’accessibilité des intrants, la grippe aviaire, la définition du statut du paysan, la maîtrise de l’eau.
Le Président qui a rendu hommage aux paysans s’est dit pleinement satisfait de la réussite de cette journée et a réaffirmé l’engagement de son Gouvernement à soutenir le monde agricole.
Le Gouvernement félicite l’ensemble des acteurs pour le bon déroulement de cette 18ème édition centrée sur le thème : « accroître la productivité des exploitations agricoles familiales pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire au Burkina Faso ».
Il invite les producteurs à mettre définitivement fin aux différentes crises au sein des organisations paysannes et renouvelle toutes ces félicitations aux vaillantes populations de la région de la boucle du Mouhoun pour l’accueil chaleureux réservé aux producteurs, à son Excellence Monsieur le Président du Faso et l’ensemble du gouvernement.
Le Service d’information du gouvernement

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 avril 2015 à 18:49, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO
    En réponse à : Journée nationale du paysan : Le gouvernement appelle les producteurs à mettre fin aux différentes crises

    Je voudrais pare ce message demander au Président de la Transition, Président du Faso et à son Premier Ministre de bien vouloir faire interpeller le sieur Issaka Lingani de l’OPINION à l’effet de l’entendre sur les allegations de son journal " L’OPINION" sur la prétendue liste des personnes politiques qu’il accuse de malversations dans leur gestion antérieure des affaires publiques. Où ce journal détient-il les preuves de ces allegations pour publier des situations de mauvaise gestion. Par ailleurs je demande aux ci-devant incriminés politiques de porter plainte contre le journal " l’OPINION" aux fins de reveler à l’opinion et à la justice les sources de ces informations publiées.
    Aux Forces de defense et de sécurité y compris le Régiment de Sécurité Présidentielle, vous êtes invitees à assainir l’opinion publique des declarations fantaisites du type du journal l’OPINION qui met sur la place publique des allegations et informations qui s’apparentent à des mensonges grossiers. SVP il faut assanir notre vie politique nationale et sociale de ces genres de diffamations.
    Gloire au peuple du Burkina Faso et à sa jeunesse pour avoir mis hors d’état de nuire le clan Compaore et des ses sbires comme les animateurs du journal l’OPINION. Vive l’inssurection des 30 et 31 Octobre 2014 ! Vive la transition et ses responsables ! Vive la jeunesse du Burkina Faso ! Rien n’ébranlera le chemin de la transition. La patrie ou la mort, les fils valeureux du Burkina Faso vaincront.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril 2015 à 11:47, par Evariste MEDA
    En réponse à : Journée nationale du paysan : Le gouvernement appelle les producteurs à mettre fin aux différentes crises

    Je pense qu’il faut dans ce pays que l’on se dise la vérité. Quels sont les tenants et les aboutissants d’une telle journée dite du paysans ? Quel impact ? Je pense en tout humilité que les problèmes de nos braves paysans sont connus. De nombreuses études sont réalisées dans ce sens,il existe de gros rapports y relatif. Au lieu de faire cette cacophonie dont le budget énorme peut servir a prendre a bras le corps les réels problèmes que vivent nos dignes paysans. Et surtout quand on clame que le mission du gouvernement de transition c’est l’organisation d’élections libres et transparentes, on auraient pu faire une legère innovation en se passant de ces rencontres vidées de leur contenu et allouer le budget a résoudre réellement les problemes que nous connaissons. Helas !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés