Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Présidentielle et législatives couplées d’octobre 2015 : Le PDC y prépare ses militants du Namentenga

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 1er avril 2015 à 23h29min
Présidentielle et législatives couplées d’octobre 2015 : Le PDC y prépare ses militants du Namentenga

Dans le cadre de sa tournée d’échanges avec ses militants, le Parti pour le Développement et le Changement (PDC) était ce samedi 28 mars 2015 à Boulsa dans la province du Namentenga, dans la région du Centre-Nord. Dans la cité de Naaba Namendé, Saran Sérémé et des cadres de son parti ont surtout parlé scrutin couplé présidentielle et législatives du 11 octobre 2015.

De Ouagadougou à Boulsa dans la province du Namentenga, un long cortège de voitures. Brève escale à Sapaga à la bifurcation menant à Pouytenga, échange avec quelques militants rassemblés au bord de la route ; cap est ensuite mis sur Nièga, premier village de la province dit-on. Ici, c’est une foule nombreuse qui attendait la délégation de Ouagadougou. Le chef du village et certains membres de sa cour sous de géants caïlcédrats, une troupe de danse, des tee-shirts aux couleurs du parti. Une haie d’honneur est rapidement formée pour accueillir Saran Sérémé et son équipe. Sous des ovations, aux cris de « PDC, Victoire », sous de fortes détonations de l’artificier de service.
Pour la Présidente du PDC, Saran Sérémé, l’escale de Nièga s’imposait à la délégation. Il fallait « Saluer le chef » comme le veut la tradition, mais ce n’est pas tout. « Ils sont tous militants comme vous le voyez. Vous voyez qu’ils sont tous sortis nous accueillir et qu’ils n’ont aucun complexe à avoir une femme au devant de la Nation », a confié Mme Sérémé.
« Si par la grâce de Dieu vous gagnez les élections, n’oubliez pas de nous venir en aide pour nos problèmes d’eau, de santé et d’éducation », a laissé entendre Naaba Belembaogo. Les formalités accomplies avec le village- porte d’entrée de la province, la délégation se remet en route pour Boulsa, le chef-lieu de la province. Ce sont les militants venus de Boulsa et certains de Nièga, qui tiennent la tête du peloton. Tous à moto. Certains arborant des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire entre autres : « PDC Pour le changement de comportement et de mentalité », ou encore « PDC Pour le développement harmonieux et durable ».

« Et si cette fois- ci nous essayions une femme ? »

Quinze kilomètres après, nous voici dans la cité de Naaba Namendé. Direction tout d’abord au Palais de Naaba Sonré, le chef coutumier de la province. Dans l’enceinte de sa cour traditionnelle, est dressée une somptueuse villa. C’est là-bas qu’il accueille la délégation. Des brasseurs qui tournent à plein régime, des fauteuils rembourrés pour les visiteurs, de l’eau directement sortie du frigo pour ceux qui en veulent, c’est un chef traditionnel bien moderne que nous avons trouvé sur place.
Et nous le comprendrons davantage peu après. Sa position sur le genre ? « Depuis Maurice Yaméogo, nous n’avons connu que des hommes présidents. Rien que des hommes. Et si cette fois- ci nous essayions une femme ? » s’est- il interrogé au cours de l’entretien. Pour lui, le vrai changement dont tout le monde parle consisterait à élire une femme à la Présidence du Faso.

Appel à une adhésion massive aux idéaux du parti

Les bénédictions acquises et la promesse d’accompagnement faite, le même exercice a repris avec la communauté catholique à la paroisse et les représentants de la communauté protestante au temple. Certains impondérables n’ont pas permis la rencontre avec la communauté musulmane dans la foulée ; mais celle- ci était valablement représentée au meeting Place de l’ONATEL. A côté des chefs traditionnels, une population sortie nombreuse pour écouter le message du « Parti du cheval blanc ». Les représentants des anciens, des femmes et des jeunes, le coordonnateur provincial, le coordonnatrice régionale, le représentant des cadres, le coordonnateur régional du Centre-Est, chacun tour à tour a appelé à une adhésion massive aux idéaux du parti.
Quand, pour la dernière intervention Saran Sérémé a pris la parole, l’on a assisté à un procès en règle de la gouvernance passée. Jusque dans le logotype. « C’est vrai que certains vous proposent la daba. En 2015, nous nous n’osons pas avoir une vision comme la daba. C’est pourquoi, nous avons proposé un tracteur comme vision de développement pour accompagner l’agriculture. Il y a des esprits qui sont dépassés. Et quand on est dépassé, il faut accepter laisser la relève continuer », a- t- elle soutenu. Le désenclavement, les barrages hydro agricoles, l’industrialisation,…toutes les priorités de développement seraient déclinées sur le logotype du PDC qu’elle a expliqué à l’assistance. Un véritable projet de société s’il en est. Du reste, elle a invité les militants de son parti à se mobiliser davantage « pour le vrai changement et non le pouvoir pour le pouvoir ».
Cette rencontre entre Saran Sérémé et les militants du PDC dans le Namentenga, était la toute première d’envergure. Impossible d’épuiser le sujet, a- t- elle confessé. C’est pourquoi elle leur a donné rendez- vous pour d’autres rencontres de ce genre, dans la perspective d’une victoire du PDC au soir du 11 octobre 2015.

Samuel Somda
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés