Victimes de l’insurrection : Le MBDHP demande une mise en accusation des dignitaires du régime Compaoré

mercredi 1er avril 2015 à 00h07min

Le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (M.B.D.H.P.) a animé ce mardi 31 mars 2015, une conférence de presse pour annoncer au public les mesures prises pour mieux gérer les cas des victimes de l’insurrection de fin octobre 2014, estimées à une dizaine de morts et de centaines de blessés.

Victimes de l’insurrection : Le MBDHP demande une mise en accusation des dignitaires du régime Compaoré

« Devant l’inertie du pouvoir de la transition suite à ces crimes des 30, 31 octobre et 2 novembre 2014, le MBDHP a décidé de saisir les juridictions et autorités compétentes, afin que la vérité sur les assassinats et tentatives d’assassinats perpétrés les 30, 31 octobre et 2 novembre 2014 soit établie et justice soit rendue à ces martyrs ». C’est en termes que le président du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples, Chrysogone Zougmoré, a annoncé ce mardi à la presse, leurs décisions. Ainsi, le MBDHP, après avoir constitué un collectif d’avocats, a initié les procédures suivantes :
1. Une plainte au nom du MBDHP et des victimes blessés par balles, déposée ce jour 31 mars 2015 entre les mains du Doyen des juges d’instruction du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouagadougou pour assassinats, tentatives d’assassinats, complicité d’assassinats et de tentatives d’assassinats contre :
- Monsieur François Compaoré (Ex. Conseiller à la Présidence du Faso, frère cadet de l’ex Président du Faso) ;
- Monsieur Assimi Kouanda (Ex- Secrétaire général du CDP) ;
- Et X (c’est-à-dire toutes les personnes civiles non encore identifiées, auteurs, coauteurs ou complices, impliquées dans les faits dénoncés plus haut.
2. Une requête aux fins de demande de donner ordre de poursuite contre le Général Diendéré, le Général Honoré Nabéré Traoré et contre X (c’est-à-dire toutes personnes militaires non encore identifiées auteurs, coauteurs ou complices impliquées dans les faits d’assassinats et tentatives d’assassinats évoqués plus haut).
3. Une lettre de demande de mise en accusation de Compaoré Blaise, Tiao Beyon Luc Adolphe et Bougma Jérôme, devant la Haute Cour de Justice, pour les mêmes faits d’assassinats et tentatives d’assassinats, également déposée ce jour 31 mars 2015 entre les mains du président du Conseil National de la Transition (CNT) ».
« Pour l’heure, le MBDHP appelle toutes les organisations de défense des droits humains, les démocrates et patriotes à se mobiliser contre l’impunité des crimes commis les 30, 31 octobre 2014 et 2 novembre 2014, afin que les auteurs, coauteurs, complices de ces crimes soient tous identifiés, jugés et condamnés en vertu des lois et règlements en vigueur dans notre pays et ce, sans complaisance aucune », a encore indiqué Chrysogone Zougmoré qui avait à ses côtés Me Prosper Farama, membre du collectif des avocats constitués et Dramane Ouédraogo, président de l’association des blessés de l’insurrection populaires.

Les blessés de l’insurrection très remontés contre les autorités de la Transition
Les blessés de l’insurrection populaire sont mécontents de leur situation et sont très remontés contre les autorités de la Transition. Le président de leur association, Dramane Ouédraogo, a appelé lesdites autorités à les prendre en charge convenablement. Faute de quoi, ils n’hésiteraient pas à descendre dans la rue pour se faire entendre.
Ils étaient d’ailleurs nombreux, les blessés, à cette conférence de presse tenue au Centre national de presse Norbert Zongo. Ils s’apprêtaient à la conférence de presse, à se rejoindre l’hôpital Yalgado Ouédraogo pour exiger une prise en charge médicale de certains de leurs camarades. « D’ici nous partons à l’hôpital Yalgado avec le monsieur avec sa sonde, qui a été opéré et jusqu’à présent n’arrive pas à se soigner. Nous y allons pour dire de vive voix au directeur général de l’hôpital de prendre en charge. Et le petit Abass qui fait la classe de 4e qui a le pied qui risque une amputation. S’il ne s’occupe pas de l’évacuer, nous allons non seulement prendre en otage l’hôpital mais aussi le Premier ministère », a laissé entendre Dramane Ouédraogo.
Sur leur représentativité, il précise qu’ils sont plus de 200 personnes à Ouaga et plus de 600 personnes dans tout le pays. « Une force politique », qu’il convient, selon lui de prendre au sérieux. Le secrétaire général de l’association Adama Tapsoba, lui ne semble pas du tout d’accord avec le bilan présenté en Conseil des ministres par le ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale en ce qui concerne la prise en charge des blessés de l’insurrection. Il dit exiger plus d’explications. Le montant de 38 millions de francs avancé est bien au-delà, à l’entendre, de ce qu’ils ont reçu.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Messages

  • vivement que notre justice mette eon application les resultats des etats genereaux de la justice. que chacun puisse repondre de ses actes afin que les vaillants fils de mon pays puissent se reconcilier reellement. victoire au peuple et abas les fossoyeurs de la liberte du peuple.

  • Qui peu nous donne les nouvelles D`alain edouard traoré ????????

    Grand Merci a vous !

  • Moi aussi je demande un mandat d’arret contre M. Zougmore parce que ce monsieur ne fait qu’envenimer la situation. Le president Compaore a demissioner, ferme ta gueule maintenant, il a la nationalite ivoirienne. Encore mieux, vous pouvez le juger a coutumace ou pas ? Pour la paix et L’equilibre laisser le president Compaore en paix.

  • Merci à vous les dirigeants du pays réel. Chapeau bas a Zougmoré et Farama

  • Voila !
    Enfin de l’action au lieu des paroles vaines du type "le gouvernement de transition devrait...", "le CNT n’a qu’à.."
    On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Maintenant, si des gens essayent de bloquer ou ralentir ces procédures, on saura qui est qui et quoi faire.
    Bravo le MBDHP et le collectif des avocats !

  • Que DIEU guide la vérité au Burkina Faso. MBDHP il ne faut pas oublier les crimes financés.

  • soutient au MBDHP ; merci d’avoir donné ce signal que nous attendons depuis longtemps Nous nous battrons jusqu’à ce que tous les auteurs et complices de ces crimes soient identifiés jugés et condamnés. A cet effet, il faudrait que tous les acteurs œuvrant pour la manifestation de la justice jouent également de façon sincère, loyale leur rôle.
    Ces crimes ne doivent pas rester impunis.

  • Nous sommes mobilisés auprès du MBDHP. On attendait depuis cette résolution à défendre nos victimes contre tous ceux qui ont voulu faire basculer notre pays. Essayons d’accélérer les dossiers. Il faut organiser dès à présent un meeting pour porter à la connaissance du grand public cette initiative.

  • Rien qu’une dizaine de morts et vous nous fatiguez les oreilles depuis. Et quand à ceux qui sont morts parce que piétinés par leurs semblables ? Nous connaissons vos macabres objectifs. Et moi qui pensais que la transition était impartial ! N’oubliez aussi de poursuivre celui qui les a incité à la haine et à la désobéissance civile ! Vous voyez de qui je parle ?

  • Je suis M.B.D.H.P : Rigueur et constance dans la promotion, la protection et la défense des Droits de l’Homme

  • On vous soutient dans vos démarches car il faut toujours mettre la pressions sur nos autorités.

  • La justice burkinabè vient d’avoir une occasion inédite après les états généraux pour nous prouver que les choses vont vraiment changer. Si elle ne fait rien, plus d’espoir, chacun pour soi, Dieu pour tous

  • Merci au MBDHP, nous allons pousser chacun jusque dans son dernier retranchement ! Le gouvernement de trahison euh pardon de transition sera démasqué bientôt ! Le vrai combat continue ! En tant qu’agent de santé je suis révulsé par la (non) prise en charge que le directeur de l’hôpital a accordé aux blessés malgré tous les soutiens reçus !!!! Et il a le courage de proclamer haut et fort que tous ont été soigné...vraiment ??? Avec ça plus rien n’est effectivement comme avant, les pilleurs continuent plus allègrement leur pillage aidé en cela par l’euphorie post insurrectionnelle et les espoirs de changements qui l’accompagnent ! Les hommes politiques se sont tous jetés dans la course pour l’élection présidentielle, chacun espérant par des coup-bas et autres tricheries l’emporter en octobre prochain ! Au diable les préoccupations des populations, ils veulent le pouvoir ....En tout cas le Pr Etienne traoré ne sera pas du tout content de cette initiative du MBDHP qui d’une façon ou d’une autre met la pression à sa "transition fétiche" ! Encore Braaaaavo au MBDHP !

  • Merci MBDHP. C’est très propre car on ne peut pas tuer les enfants des autres et croire qu’il n’y aura pas de justice cela est trop facile à croire. Il y a eu trop d’impunité au BURKINA. Le sang a beaucoup coulé depuis 27 ans jusqu’à sa fuite dans sa belle famille, de nombreuses familles sont endeuillées. Chaque Burkinabé est interpellé car toute victime du Système Compaoré pouvait être un de nos proches(frère, sœur,neveu, cousin...). Norbert ZONGO a été brûlé et réduit à 5 kg de poudre par les éléments de François Compaoré,c’est inhumain. David OUEDRAOGO a été grillé jusqu’au dernier souffle comme un poulet flambé par les même éléments de François Compaoré, c’est très diabolique.

    Chacun de nous se dit c’est un enfant de l’autre qui est mort cela ne m’engage pas. Chacun oublie du même coup que la machine à tuer des frères Compaoré ne choisissait pas SON CLIENT car il suffisait d’être un obstacle ou opposant à leur pouvoir à vie pour être broyé par leur machine.

    IL FAUT QUE TOUS CES ANCIENS DIGNITAIRES DU RÉGIME CHASSÉ RÉPONDENT DE LEURS ACTES CAR ILS POUVAIENT ÉVITER L’EFFUSION DE SANG

    MERCI SEIGNEUR POUR TOUT, IL A ÉTÉ CHASSÉ EN PLEIN MIDI PAR LA BRAVE JEUNESSE DU BURKINA.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

  • l ’intervenant n°3 est aux abois ; s’il a accompagné ces criminels dans leur mal-gouvernance qu’il se présente rapidement aux juges ; il aura sans nul doute la clémence du peuple à cause de son honnêteté retrouvée...

  • Merci au MBDHP pour cet engagement. C’est en ces moments que l’on sait distinguer les vrais OSC des OSC fantoches qui ne défendent que leurs intérêts propres. Le peuple ne s’est pas insurgé pour que l’on reste dans la même misère avec des crimes économiques et de sang toujours impunis. Non à l’impunité ! Vive la justice.

  • voilà ça commence bien !!! c’est bien déjà de porter plainte. je ne souhaites pas la chasse aux sorcières juste la justice les morts

  • Merci pour le MBDHP. Dans tous les cas il faut un départ. Je dis et le redis, on ne pourra donner une bonne leçon à la jeunesse et à la population que parmi ceux qui ont dirigé le Faso. Il faudrait qu’on puise dans le lot forcement (ex-majorité, homme de tenue et même parmi ceux qui dirigent aujourd’hui). Le cas du Sénégal est un exemple pour tous les africains. Si les Burkinabé veulent lutter contre les crimes de sang et économiques, on ne part nulle part et le mieux c’est de prélever parmi ceux qui ont dirigé ce pays.

  • Certains blessés de l’insurrection populaire exagèrent et veulent exiger des dédommagement ici et maintenant comme une sorte d’aubaine.Parmi les blessés et morts de l’insurrection,certains ne méritent pas le titre des martyrs car ils ont payé de leur vie par suite de pillage et de vols.D’autres ont usé d’ordonnances et dossiers médicaux falsifiés pour exiger des prises en charge et remboursements dans des hôpitaux.Au sortir des états généraux de la justice,le ministre de la justice a fait savoir que la question des indemnisations des victimes de l’insurrection sera traitée même après la transition.Donc,patience pour des indemnisations conséquentes.

  • C’est trop facile de mettre le feu à sont pays, tué les enfant du pays sur le quel tu a instaurer ta dictature pendant trois décennies et fuir pour prendre une autre nationalité. Blaise serra jugé pour tout ce qu’il à commis en commençant par l’assassinat de Isidore Noel Thomas Sankara. Merci au MBDHP.
    Par rapport aux Blessés, qu’est ce que l’hôpital à fait des dons pour la prise en charge de ces hommes.

  • Je souhaiterai tout simplement que tous les partis politiques qui se disent sérieux emboîtent le pas du MBDHP et que cela soit un objectif de justice à atteindre lorsqu’ils seront au devant de la scène politique après octobre 2015.

  • Enfin une voix autorisée qui demande justice. Merci au MBDH. Nous voulons savoir qui a donné l’ordre de tirer sur nos enfants et que justice soit faite.

  • Dieu en soit ainsi loué !bravo au MBDHP. On attendait que de vives voix comme celles-ci soient levées pour que puisse être entamé le chemin de la lumière sur les actes des uns et des autres de soit disant Blaise et ses dignitaires. bon courage pour la suite et on est derrière le MBDHP.LA LUTTE CONTINUE !!!

  • Zida avait dit que justice sera rendue s’il y avait plainte. La voilà la plainte. Et elle tombe à pique, juste 72 heures après les états généraux de la justice avec les 114 articles de la charte dont ils ont accouchés. Mettez ces articles en pratiques messieurs de la trahison.

  • Monsieur Dramane Yameogo soyez simplement un tant soit peu honnête et reconnaissant envers le corps médical qui s’est surpasser pendant l’insurrection pour la cause des patients . Dieu récompensera chacun au centuple de ses mensonges ou de ses bienfaits .Meilleure santé à tous les blessés .

  • Le jeune ABASS n’est pas traité à YALGADO même s’il y a été transité pendant quelques heures .Il est traité à CHARLES DEGAULE

  • Je suis un blessé de l’insurrection populaire et suis indigné par des agissements de certains blessés et prétendus blessés de l’insurrection des 30 et 31 octobre ainsi que des incidents du 02 novembre devant la RTB. Certains des blessés semblent se laisser manipuler par des associations et groupes de pression qui veulent se servir des victimes pour des objectifs inavoués. Il est vrai on sent un tâtonnement du côté du gouvernement pour les questions d’indemnisations des victimes de l’insurrection. Plusieurs hôpitaux (Hôpital Blaise Compaoré, hôpital Yalgado, hôpital pédiatrique Charles De Gaulle, hôpital Souro Sanou de Bobo, des CMA etc…) ont reçu des dons pour la prise en charge des victimes. Je fais partie des 192 ou plus de blessés enregistrés au CHU Yalgado. Franchement, la direction et le personnel médical ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour s’occuper de nous. Récemment encore, je me suis rendu à l’hôpital Yalgado pour un contrôle et des soins complémentaires. Je demande donc à mes camarades blessés d’être courtois avec les médecins et les autorités de la transition qui sont en train de rechercher des solutions durables pour notre indemnisation.

  • Voilà la vraie question au cours de cette fameuse transition. L’insurrection n’aura servi à rien si justice n’est pas rendue aux morts et blessés. A quoi bon chasser les gens du CDP et autres si on ne leur demande pas des comptes ? En effet, si la justice n’est pas rendue, les futurs dirigeants peuvent être tentés de faire la même chose que Blaise et penser qu’il suffit de fuir à midi et tout est fini au nom de l’inclusion. Il faut la justice pour que la jeunesse sache que dans la société il y a des principes avec lesquels on ne plaisante pas. Pour la logique de la démarche, bravo au MBDHP.

  • Enfin une organisation sérieuse loin de ces plaisantins qui tout de suite au lendemain de l’insurrection en on réclamé la paternité allant jusqu’à vouloir exporter leur ’’modèle’’ dans d’autre pays...et aussi ce parti politique qui a crié haut que les 30 morts appartenaient à leur parti et n’a rien entrepris pour que justice leur soit rendu....tous sont partis battre campagne et oublié qu’ils (les responsables des partis membres de l’ex CFOP) étaient aussi responsable de la mort des martyrs pour les avoir appelé à manifester.Justice pour les martyrs cela devrait être le premier acte pris par les autorités de la transition pour nous montrer que plus rien ne serait comme avant mais non on est trop occupé à placer ses copains bref merci encore MBDHP et à maître Farama

  • Finalement que veulent les blessés de l’insurrection ? On parle de vrai justice pour eux à travers des actions judiciaires contre certains dignitaires de l’ancien régime sensés être responsables de ce qui leur est arrivé et pendant ce temps les blessés eux-mêmes semblent se focaliser sur les petits sous donnés aux hôpitaux pour aider à leurs soins, comme si l’action du MBDHP était accessoire pour eux .C’est à ne rien comprendre.

  • Merci pour cette initiative !
    Bon courage à tous !

  • MBDHP, vous avez oublié d’ajouter zida dans votre liste. C etait le commandant en second du RSP. C’est juste un rappel et c est gratuit. Pas besoin de me payer comme vos avocats.
    Il y a aussi Hervé Ouattara c est lui qui incitait vos enfants a entrer au camp du RSP, a Kosyam. Ca aussi c est gratuit.

    webmaster ne sensure pas c est aussi ma contribution

  • Bravo MBDHP c’est ça une OSC sinon les osc vendues et fondues dans des partis politiques bizards et filleuls de certains môgô puissant de la transition là ne peuvent rien faire bouger ici. Bande de pillards et d’afamés profiteurs de la chute de Blaise. C’est ça votre rôle au lieu de vouloir defendre une transition inconséquente. Et si un jour Zida a sa responsabilité dans tuerie des 30&31 que diriez vous(balai comedien, car,etc..) ?

  • Courage. Vérité - justice - pardon et réconciliation. Amen. Que le Tout Puissant nous aide à éponger ce macabre passif pour de bon.

  • Donc comme ça c’est la guerre que vous voulez déclenchez sinon je ne comprends pas ce 2poids 2mesures là Qui défend alors les victimes des pillages et vols ?
    Je dis hooooo qui va indemniser les victimes de pillages et de vols commis sur des burkinabés par d’autres burkinabés que ces derniers enviaient et jalousaient ????
    Qui va indemniser pour les maisons brulées et saccagées ?les souvenirs et biens volés le choc psychologique enregistré par ceux que vous accusiez d’appartenir à l’ancien clan ?
    Nous attendons le1er batradéni qui va se pointer avec convocation

  • Vive le BF, vive linsurrection du mois doctobre passe, vive le MBDHP, noublions pas nos jeunes braves et camarades qui ont été brulé vif ce gilbert au secteur2 de OHG et gilbert lui même.quils reposent tous en paix.

  • Tout simplement génial !! On reconnait là le MBDHP. Une organisation sérieuse, dirigée par des hommes sérieux, courageux et intelligents. Véritable coup de maître que cette excellente initiative, juste après ces fameux Etats Généraux de la Justice. Chapeau bas les gars !! Respect !!!! J’adhère à cette Association !!!!!!!!!!!!

  • - MOUSSA, Internaute N°9, à cause de ce que tu déclares ici, puisse Dieu dans sa puissance divine faire subir à ton enfant ou a un des tiens très cher à toi, un châtiement à la hauteur de ceux que tu traites de ’’10 morts seulement’’ ! Inch Allah ! Quand les gens réfléchissent avec leurs anus, ils finissent toujours mal. Ton destin s’est déjà assombri MOUSSA et à cause de cette insulte que tu viens d’administrer à ceux qui sont morts le 30 et 31 octobre passé. Leurs âmes se remuent du fonds de leurs tombes à cause de ce que tu dis. Puisse leurs punitions se déverser sur toi ! Satanique individu !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Je ne voudrais pas minimiser une quelconque organisation (M21, Balai Citoyen, Mouvement Soyons Sérieux, etc.). Elles sont toutes valables. Mais honnêtement il faut reconnaître que quand le MBDHP parle et agit, ça inspire beaucoup plus respect et confiance vu leur sérieux, leur stature africaine et internationale et leur haute expérience. Objectivement !! Je suis personnellement satisfait de cette initiative des gens du MBDHP, qui prouve encore une fois (qu’on les aime ou pas), qu’ils se situent au-dessus de la mêlée. Toutes et tous, soutenons cette action qui de mo point de vue est équilibrée. Que ceux qui sont cités dans les plaintes répondent, en toute humilité et responsabilité. S’ils sont innocents ils s’en sortiront. S’ils sont coupables, qu’ils acceptent de subir les sanctions qui pourraient leur être infligées. C’est comme ça dans tous les Etats modernes (Etats-Unis, France, etc.). Pourquoi pas chez nous au Faso ? Merci au MBDHP qui fait la fierté du Burkina !!!!!

  • Je me suis renseigné et il parait que le MBDHP n’a pas signé le Pacte issu des Etats Généraux de la Justice. Ah, les futés !!!! Autrement on leur aurait dit "Pourquoi vous avez signé le Pacte et agissez en dehors de l’esprit du Pacte ? ". Alors Mesdames et Messieurs les signataires du fameux PACTE, vous êtes toutes et tous interpellés par cette action lucide et courageuse du MBDHP.

  • M.ZOUGMORE ! Présentez-vous à la mairie pour vous marié pendant que nous y sommes ! Vous êtes responsable qu’en même. Montrez le bon exemple pour un Président du MBDHP qui prétend défendre les droits de l’Hommes et des Peuples. Prenez nous au sérieux !

  • quelques précisions :

    1°) C’est étonnant l’usage que certains font du mot "paix". On nous disait qu’il fallait que les Compaoré restent au pouvoir pour la paix, sans nous dire qui allait provoquer la guerre dans le cas contraire. L’argument majeur pour modifier la constitution était la paix. Maintenant, on nous dit que des gens sont morts, l’économie a été pillée, ce n’est pas grave, mais on ne doit surtout pas chercher à situer des responsabilités si on veut la paix... Drôle de paix, paix des cimetières et de la pauvreté pour les uns, de la fortune facile et de l’impunité pour les autres ?

    2°) Les plaintes ont été déposées contre certains responsables connus pour leur responsabilité politique, administrative ou militaire au moment des faits, mais aussi contre X pour tenir compte des responsabilités qui seront découvertes au cours des enquêtes. Si les gens que vous citez, Zida, Ouattara, Zougmoré ou d’autres ont trempé dans les faits en questions, la justice le dira ? Mais vouloir diluer les responsabilités dans un "tout le monde est coupable", c’est prôner l’inaction et l’impunité, et cela est dangereux pour le futur du pays. Chaque responsable pourra ordonner demain de tirer, sans que lui ou le corps habillé qui lui obéit n’aient peur des conséquences, et cela cous mets tous en insécurité. Pensons y...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés