Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

dimanche 29 mars 2015 à 22h54min

La boisson ne coule plus à la BRAKINA-SODIBO (Brasserie du Burkina Faso / Société de Distribution de Boissons). Depuis le mardi 24 mars dernier, des employés ont bloqué la production à Ouaga et à Bobo. Tous les bureaux et usines sont occupés. Ils exigent une augmentation salariale de 100% ainsi que la satisfaction d’autres points de leur plateforme qui avait déjà fait l’objet d’une grève en début d’année. Le directeur général a rencontré la presse dans la soirée du 27 mars pour faire le point de la situation qui prévaut dans son entreprise. Il appelle à la responsabilité des grévistes, à la levée de la grève illimitée qui n’a fait l’objet d’aucun préavis, avant l’éventualité d’un quelconque dialogue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

En rappelle, dans la plateforme revendicative des agents qui a fait l’objet de mouvement en début d’année, il y avait 4 points. La revalorisation des salaires à hauteur de 100%, le règlement des conflits sociaux de 1994 et de 2004, la reprise du chantier des accords d’établissement et les conditions générales de travail au sein de la BRAKINA-SODIBO.
Selon le directeur général de la société, cette plateforme a fait l’objet d’une rencontre à la direction générale du travail. Une partie des points litigieux aurait fait l’objet de conciliation totale, l’autre partie a été consignée dans un procès-verbal (PV) de non-conciliation, et remis à un conseil d’arbitrage pour l’évolution. « Nos partenaires n’ont pas attendu la mise en place du conseil d’arbitrage actuellement en cour d’élaboration au niveau de la direction générale du travail ».
« Nous avons eu une conciliation sur la reprise des travaux relatifs aux accords d’établissement. Nous avons même tenu une rencontre le 11 février avec les partenaires sociaux sur ce point pour voir les modalités de fonctionnement des commissions. Nous avons déjà fini et sommes prêts à remettre la première mouture de nos propositions à la direction générale du travail et aux syndicats pour avis et négociation. Le 2e point sur lequel nous sommes tombés d’accord et qui a fait l’objet d’un PV de conciliation, c’est le point relatif aux dossiers sociaux de 2004 ».
En mars 2014, la direction générale avait signé avec les représentants du personnel, des accords pour le relèvement salarial pour 2015, à hauteur de 6,5%. Entre temps, face à la crise de début 2015, et pour « montrer sa bonne volonté », la direction a octroyé un échelon complémentaire à l’ensemble du personnel, ce qui correspond à 6% d’augmentation. En 2015, toujours de l’avis de Marc Pozmentier, il y a eu au total 12,5% d’augmentation de salaire, mais les travailleurs auraient argué qu’ils ne discuteraient pas en dessus de 80% d’augmentation.

Une grève qui coûte très chère

Ainsi donc, le mardi 24 mars dernier, les agents ont reconduit la grève qui, selon le directeur général Marc Pozmentier, n’a fait l’objet d’aucun préavis. Tous les bureaux sont interdis d’accès, les outils de production sont également inaccessibles à Bobo et à Ouagadougou. Une journée sans travail à la BRAKINA-SODIBO, ce sont des millions de perdu.
Ce sont entre 500 et 600 millions de FCFA de chiffre d’affaire perdu par jour. L’Etat également a déjà perdu entre 150 et 200 millions en quatre jours de grève, correspondant aux taxes et impôts, a argumenté le premier responsable de l’entreprise. Quand la brasserie éternue, c’est toute la chaine qui tousse. Des caves, aux débits de boisson, la grève se fait déjà sentir.

Le scénario catastrophe, pas encore envisagé

La direction générale envisagerait-elle des licenciements ? « Nous ne sortirons pas du cadre légal du droit du travail burkinabè. Nos partenaires sont grands, adultes, qu’ils prennent leur responsabilité. Les procédures de grèves sont claires. Nous ne remettons pas en question le droit de grève, mais il y a aussi le droit du travail. Le scénario catastrophe existe, mais pour le moment, il n’est pas envisagé », précise Marc Pozmentier.
Il a ainsi invité les frondeurs à lever le mot d’ordre grève illimité avant que tout dialogue ne soit envisagé. « On ne peut pas discuter le couteau sous la gorge ; notre premier préalable, c’est que les agents nous permettent de travailler » a ajouté le directeur. Mais au cas où la situation perdurerait, le conseil d’administration se réunira et décidera de la conduite à tenir.

L’entreprise dit faire des efforts pour ses employés
Foi, de Marc Pozmentier, les employés de son entreprise ne sont pas les moins lotis au Burkina. Bien au contraire. A l’entendre, le plus petit salaire, c’est-à-dire l’ouvrier qui vient de débuter sa carrière à la SODIBO-BRAKINA, perçoit un salaire brut de 88 180f CFA.
A cela, viennent s’ajouter 10% pour la prime de logement, la prime de boisson 28 692f, la prime de transport 13 100f. Le salaire le plus bas à la BRAKINA-SODIBO ferait environ 140000 f CFA. Un salaire perçu sur 14 mois et l’entreprise prendrait aussi sur lui, 100% des frais médicaux pour l’agent, son conjoint et cinq de ses enfants.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 mars 2015 à 22:31, par Rapoug-Yandé
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Il faut fermer cette entreprise afin que nous ayons la paix. On pourrait mieux respirer comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2015 à 22:31, par Rasta
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    S’ils ne veulent pas travailler, il faut les chasser et recruter. Y’a trop de chomeur au Faso. 140000 francs par mois pour un ouvrier et pendant 14 mois pour, c’est quatre fois le salaire minimum dans la fonction publique

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2015 à 22:38, par lavérité
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Les travailleurs de la brakina abuse de la situation. une augmentation de salaire ça se négocie. Mais à force de vouloir profiter de la situation on va mettre le pays dans le chaos. Vous savez que l’argent n’aime pas le bruit pour dire que l’économie n’aime pas l’instabilité. A bon entendeur, salut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2015 à 22:46, par bintoa
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Que le cas de Canal3 leur serve de leçon. Qu ils comparent leur salaire avec la majorité des burkinabé et surtout qu ils n oublient qu ils sont dans le secteur privé. Si leurs dirigeants décident de mettre la clé sous le paillasson..

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2015 à 22:57
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    depuis qu’il n’y a plus d’alcool,les gens son lucides,ils ne son plus au maquis,mais avec leur femme.l’incivisme a diminué,.si le burkina pouvait rester ainsi,la nation gagnerait en discipline.vive la grève des travailleurs de fabriquan de bière.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars 2015 à 22:58, par fongnon lecibal
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    depuis qu’il n’y a plus d’alcool,les gens son lucides,ils ne son plus au maquis,mais avec leur femme.l’incivisme a diminué,.si le burkina pouvait rester ainsi,la nation gagnerait en discipline.vive la grève des travailleurs de fabriquan de bière.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 00:00
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Le conflit dans les relations de travail ne se résolvent devant le caméras, le DG/Brakina a été formé à quelle école ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 00:08, par Moaga
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Allons chercher du travail vite a Brakina. Yen a qui se croit en France ou en Europe... Tchrrrrr faut pas exagerer quoi. C’est où vous avez des avantages comme ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 03:21, par Le voltaïque du Burkina
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    A mon humble avis ces syndicalistes qui demandent 100% d’augmentation sont des irresponsables qui ne travaillent pas pour le bien des travailleurs. Ils doivent être formés aux mécanisme de gestion de l’entreprise pour comprendre la réalité et l’environnement économique de l’entreprise. Attention au syndrome de la poule aux oeux d’or. S’ils continuent ça va Peter et il va y avoir des licenciements et du chômage technique au bout.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 05:45, par zamandambparatsida
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    la grève, c’est bien mais tirons des leçons aussi sur les travailleurs de la société minière d’Inata dont il n’ y a pas eu préavis de grève... Ngao !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 07:53, par brahima
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Qu’est-ce que le Conseil d’Administration attend pr siéger et décider du licenciement pur et simple de ses irresponsables. La Brakina/Sodibo est une structure privée et non étatique. Je ne peux pas créer mon entreprise et qu’on m’oblige à payer mes employés en fonction du bénéfice réalisé. que ceux qui ne sont pas contents créent pour eux bande de conards. la seule solution c’est le licenciement Monsieur le Directeur. On verra où ils vt entrer après cela. tchrrrrrrr !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 07:54, par Dany de Kawa
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    eh vous les gars de Brakina, faites votre grève comme vous voulez afin d’obtenir de meilleures conditions de travail mais tâchez d’assurez le service minimum de sorte que notre bière quotidienne ne manque pas sinon... Ngao

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:08, par warba
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Chers camarades,la méthode de lutte maximaliste est carrément mauvaise.Il fallait envisager une grève perlée qui maintient la vie de votre entreprise en faisant perdre des milliards à Pierre castel.Il allait finir par céder en faisant le bon choix à son avantage c-à-d payer quelques centaines de millions en sursalaires ou perdre des milliards.Faites également gaffe parce que Pierre castel règne en maître incontesté dans la sous région (RCI,Togo,benin,mali....) et pourrait rapidement trouver une alternative au détriment des travailleurs. Lâchez du lest et allez à la négociation .

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:09, par Kêlê
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    C’est simple, que les personnes qui veulent reprendre le travail, le fasse et les autres doivent rendre le tablier.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:18, par Jahpaps
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Pardon les travailleurs de la BRAKINA : arrêtez de penser à votre seul nombril, vous mettez le Burkina en danger. Avec les pertes journalières, combien le fisc perd ? En plus des cupides comme les OBOUF vont nous envahir avec des boissons de qualité douteuse car y’a un gros marché à combler. Bref, mettez un peu d’eau dans votre vin.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:29, par saho
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Que la Direction Générale fasse appel aux forces de l’ordre pour libérer l’outil de travail qui appartient avant tout à l’investisseur ! Que ceux qui ne veulent plus ou qui estiment qu’ils ne peuvent plus travailler dans ces conditions réclament leurs droits et aillent monnayer leurs talents de brasseurs ailleurs !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:37, par sidnoma Y. TRAORE
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Ces gens exagèrent il faut les chasser tous et recruter d’autres personnes .Ce n’est pas pas comme ça qu’on négocie .Ils sont contre la fête de Pâques. Ils veulent prendre la plus grande fête des chrétiens en otage.Que Dieu bénisse leur âmes

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:38, par claire
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    licenciés les DG...Il y’a beaucoup de compétence sur le marché.des travailleurs irresponsables ;depuis que le régime est tombé notre pays marche comme une poubelle.je pense que le cas de SMB ne vous ai pas servit d’exemples.
    Que ceux qu’il veule travaillé fasse des mail envoyé a la direction ;le reste on les licencies.qu’il parte créer leur entreprise et faire des augmentation de 100%.
    ON A MARRE DE VOUS LES TRAVAILLEURS GRÉVISTE.Y’EN A MARRE...

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:38, par ice
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    si les autres travailleurs ne prennent pas gardent,les syndicats vont les conduire a la sortie.c’est a dire au licenciement .les ouvriers n’ont ka demandé combien percoit un fonctionnaire de l’Etat en tant qu’ouvrier ?en tant k en categorie C,B,ou A.YA PAS D’ASSURENCE MALADIE A LA FONCTION PUBLIK.faites bcp attention mes freres bcp sont au chomage.le DG a eté claire,il dit kil se renuiront en conseil d’administration.ki sait ce ki y sortira.les premier responsable, si vous ne pouvez pas vous contenter pr le moment de ce k vs avez démissionnez mais n’entrainent pas les autres avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 08:54, par LAPALISSE
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    IL ME SEMBLE QUE SI LES SYNDICATS S’ACCROCHENT A UNE LUTTE, C’EST QU’ILS SAVENT CE QU’IL YA AU BOUT.IL ME SEMBLE QUE C’EST ENCORE LES ANCIEN TÉNORS DU POUVOIR QUI SONT LES PRINCIPAUX ACTIONNAIRES DE LA BOITE(les francois...). LA BRAKINA PRODUIT ET LA SODIBO RACHÈTE ET REVEND PLUS CHÈRE A LA POPULATION.LA BURKINA POURRAIT ÊTRE VENDUE A 350F DIRECTEMENT LA POPULATION. CE QUE LES OUVRIERS PERÇOIVENT ICI AU FASO ÉQUIVAUT SEULEMENT A 12JRS DE TRAVAIL AILLEURS Où LA MÊME BOITE EXISTE.SI NON Y’EN A DES BURKINABÉS QUI RÉCLAMENT LA GESTION DE LA BRAKINA DEPUIS DES ANNÉES MAIS LES MÊMES GENS Là DE PAR LE PASSE ONT TJRS REFUSE.C’EST PAS QUE JE SOUTIENT CES TRAVAILLEURS MAIS CEST UNE VERITE DE LAPALISSE. NB:CES OUVRIERS ST MEME MIEUX PAYES QUE MOI CADRE MOYEN FINANCIER.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:01, par tapseureula
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Une augmentation de 100% pour des salaires qui sont déjà nettement avantageux !!!! 120 000 F c’est le salaire d’un cadre de la fonction publique. Sur ce point, les travailleurs partent perdants. Mais là où ils ont raison, c’est que M. Pozmentier doit entamer le dialogue et garantir qu’aucun travailleur ne sera abusivement licencié comme en 94 et en 2004. Chacun doit mettre de l’eau dans sa bière car nous avons besoin de boisson à Pâques. Si la situation perdure, c’est les dolotières qui s’en mettront plein les poches et c’est tant mieux pour notre économie. Ainsi, le slogan si cher au regretté sankara connaîtra enfin son application : " consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons".

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:04, par Way
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Bonjour chers camarades.
    Je suis de tout cœur avec vous. Seul la lutte paye.
    Cependant, dans une lutte, il faut toujours rester dans la légalité et garder toujours le dialogue avec votre partenaire. C’est très important, car non seulement vous seriez protégés par les textes et vous éviteriez le scénario catastrophique : la fermeture de votre outil de travail et/ou les licenciements.
    Chers camarades, je vous suggère de lever le mot d’ordre de manifestation afin d’éviter de mettre vos familles dans une situation désagréable. Vous pourriez reprendre ensuite les négociations avec votre partenaire, car je suis sûr qu’il vous écoutera et tôt ou tard votre situation sera améliorée.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:29, par Rabasba
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Chers camarades, dans les principes de la lutte des classes on doit avoir une stratégie appropriée pour chaque période. Je pense que vous êtes bernés par des officines sombres aux idées douteuses. Une revendication doit être réaliste et tenable pour l’employeur : mais la vôtre est objectivement intenable par la BRAKINA votre employeur. Cela reviendra à doubler la masse salariale. Toute chose qui entraînera in fine une augmentation du prix de vente au consommateur qui comme boule de neige va accroître le niveau de la fraude et des exportations parallèles. Je souhaite que vous revoyez votre lutte à la lumière de la réalité du monde dans lequel nous sommes. Même dans une société communiste vous ne pourrez pas obtenir ce que vous sollicitez.
    Rappelez-vous de l’extrémisme des travailleurs de l’ONBAH, de X9 et autres entreprises liquidées dans les années 90. Ayez des revendications réalistes et vous aurez le soutien de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:30, par gikoleternel
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    rasta tu sais pas ce que tu dis n’insulte pas les agents de la fonction public.les agents de la brakina devraient reecrire leur senario et changer de comedien le public ne rigole plus,on ne veux pas de charge en plus de ce que nous avons apres inata.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:34, par KARAMBIRI
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Inadmissible. Où sommes nous ? Licenciez nous tous ces grévistes inconscients. Ils exagèrent au regard des différents avantages qui leurs sont accordés. Transition ne veut pas dire pagaille.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:40, par KARAMBIRI
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Les grévistes ont suffisamment bouffé ; chassez ces inconscients qui ne pensent qu’à affamer la population. Combien de bars et maquis prennent le coup de ces sans vergogne.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 09:58, par Mite
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    C’est quand déjà le recrutement ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:00, par thomas
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Soutien total aux travailleurs de la Brakina ! la direction essaie de retourner l’opinion contre ces braves travailleurs en publiant ce qu’ils gagnent et comme les salaires au BF sont des misères de façon générale bien sûr qu’ils ne sont pas les plus mal lotis mais attendez nous ne sommes pas des nez percés....combien d’heures travaillent-ils par semaine ? combien font ils rentrer par an pour l’entreprise ? et leur salaire c’est quel pourcentage de tout ça ? une entreprise qui aux dires de ces responsables gagnent 500 millions de FCFA par jour de travail fait au minimum 130 milliards dans l’année !!! il me semble que la masse salariale fait 6 milliards et certainement pas plus est payé au fisc pour répondre à un internaute, tout le reste c’est pour la famille Castel ! Par ce que les autres burkinabè ne gagnent pas mieux les travailleurs de la brakina devraient continuer à engraisser la famille castel sans broncher ? par ce qu’il ya des chômeurs en quête d’emplois dans ce pays, ceux qui en ont ne devraient plus poser des problèmes quoi que justes ? ceux qui font ces raisonnements n’aident même pas le BF à améliorer ses finances, il parait que nous avons fait une petite revolution, alors commençons par réfléchir un peu collectif .....

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:04, par Wendlaboumb
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Bonjour camarades grévistes de BRAKINA,

    Vous avez eu la malchance d’avoir confié votre sort à un leadership syndical jusqu’au-boutiste non lucide. Ressaisissez- vous vite et reprenez le travail !!!!
    Deux unités de production rayées de la carte au Burkina c’est moins cher pour Pierre Castel que de risquer l’impasse pour toutes les unités de l’espace ouest africain en acceptant vos inepties de revendications. On ferme Bobo et Ouaga et on importe la bière de Lomé et Abidjan en attendant de relancer une nouvelle société sur les cendres de celle que vous avez décidé de liquider.
    Chers concitoyens, Héyiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:06, par Mite
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    C’est ce qui arrive quand on est trop à l’aise. Très simple nettoyage et recrutement.

    Ils veulent être HORS CATEGORIE dans classement de salaire au Burkina, c’est bien ! Mais c’est à la maison vous allez aller chercher ça !

    Vite à nos CV !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:24, par travailleur
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Chers compatriotes, ne laisser pas la France vous berner encore. demander au DG de BRAKINA ce qu’il récolte par an sur le dos du peuple du BURKINA. La colonisation est fini y a très longtemps, celui qui ne peut pas soutenir les travailleurs doit se taire. Le Burkina veut aussi se développer.
    Quelle est la contribution de BRAKINA au social burkinabè ?, dérisoire au vu du bénéfice net.
    Seule la lutte libère

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:32, par GUIARABAOULO
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Chers Concitoyen , la BRAKINA ne doit pas se plaindre, jamais et jamais. Cette entreprise coloniale empêche BRAFASO de fonctionner et vous parler de gens qui chôment au Burkina.*
    Je remarque que nous les africains on pense qu’au repas du jour , chercher à construire l’avenir de ce pays , donc penser à ceux qui naissent et vont naitre demain.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:32
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    bjrs a tous les intervenants 1 ;2 ;3 ;4 ;8 ;9 ;11 ;15 ;16 ; parlent ce qu’ils ne connaissent pas ; ce qui ne se fait pas dans les autres pays ,nous burkinabé on doit pas l’accepté aussi,,je croix que si les travailleurs de la brakina sont en gréve c’est pour une bonne cause et pour le bien de nous tous car demain il se peut que nous ou nos enfants nos petits enfants travaillent a la brakina donc ne pensez pas seulement pour boire votre bière pensez plutôt a vous même et a vos frere ,dire de fermé l’entreprise ou de licencié c’est être lâche ,et égoïste et en plus être un juda car vous êtes prêt a vendre vos frères .merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:35, par Ninja choc
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Je confirme le relatif bon traitement des salariés de la Brakina. Les "grévistes" là faites pardon, regardez autour de vous ! combien de travailleurs ont vos avantages ? tchruurr 100% d’augmentation salariale ! utopie !
    Messieurs les dirigeants, faites comme IAM GOLD ESSAKANE à l’époque ! reversez ceux qui ne veulent pas travailler y a tellement de chômeurs au Faso !!!!
    L’Etat n’a qu’à sensibiliser les populations sur les comportements radicaux de tous genres qui mettent en péril l’économie nationale et la stabilité
    Plus de Brak à boire ??? mais, on est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:35, par Jaki
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Monsieur le DG, il faut licencier et réglé leurs droits, ils vont aller créer leur société de boisson, vous, vous perdez, l’état perd en devise et nous, consommateurs, privé à la veille de la plus grande fête Catholique, ""PÄQUES"’ Ils ont trop d’avantages. Ils n’ont cas venir à la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:45, par tingbiga
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Que font les nombreux RH de la brakina/sodibo ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:49
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    A voir la reaction de certain sur ce site, je me rend compte que nous les burkinabé nous resterons toujours des chio. la colonisation est finie, qu’est ce que la brakina fait pour le Faso avec tous ces milliaires qu’elle amasse ? en terme de chiffre d’affaire le burkina est deuxième du groupe castel en Afrique tandis que en terme de salaire ils sont les derniers. en quoi les employés du mali ou de la cote d’ivoire seront mieux que ceux du burkina alors nous faison plus de chiffre qu’eux. parce que tout simplement on accepte tout, c’est pourquoi on nous prend comm des chio. le gouvernement n’a qu’à notionaliser la brakina et ouvrir le capital aux investisseurs privés burkinabé, on fera si l’activité ne va pas marchée ! les gars ouvrés les yeux, je prend l’exemple de la sifa encore les français, qu’est ce kil ont fait pour BOBO ? rien avec tous les milliaires amassés ils sont partis avec. tout mon soutien aux employés de la brakina la lutte continue.... rien ne sera comme avant....

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:49, par kone
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    je crois que ces travailleurs de la BRAKINA ne reflechissent pas plus loin que le bout de leur nez ;
    La BRAKINA est une société privée- et lorsqu’on veut lutter, il ne faut pas tout gater sur ton passage - si vous êtes fatigués, laissez la place à ceux qui veulent ce travail - je comprends que beaucoup de ces travailleurs sont des analphabets et ils ignorent la portée de leurs actes - les textes sont claires sur les grèves dans les établissements à caractère privé - vous avez interêt à revenir sur de meilleurs idées afin d’éviter le pire -

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:53, par eliane
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Mais ou sommes nous ? Quelle est ce désordre ? Quand Blaise était au pouvoir est ce que ces individu pouvaient être si indisciplinés.Moi je touche même pas la moitié de 140000 mais je ne me plaint pas. Qu’il les licencient tous ils comprendront leur bétise. ça m’énerve.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:58, par jbz
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    mes chers amis de la presse, quand la sodibo vous invite à une conférence de presses, vous accourez alors quand les travailleurs vous invite à leur conférence de presse vous trainez les pas. Pourquoi ? n’êtez-vous pas solidaires de vos frères puisque leur grêve est justifiés. ON ne peux pas chaque fois agiter les spectres du chomage pour laisser les sociètés implantées chez nous faire la loi. Ces gens de Brakina ne respectent même pas nos autorités ( les convocations de l’inspection du travail ne sont pas honoées- dialogue difficile) ;

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 10:58
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Le DG de Brakina-Sodibo refuse de répondre à une convocation d’un ministre du Burkina qui se dit un pays souverain et indépendant en disant qu’on verra qui dirige le Burkina !
    Ce n’est plus un problème des travailleurs de Brakina-Sodibo, mais tout le Faso qui est qui est insulté par un individu sous couvert du néo colonialisme français.
    Les aigris voient les avantages que eux n’ont pas.
    Réalisent-ils les mêmes chiffres d’affaire là où eux ils travaillent ?
    Mettons nos jalousies africaines de côté et soyons patriotes !
    Ce combat est celui de tout le peuple burkinabé pour montrer que Blaise a été chassé et tous ses réseaux doivent être démantelés !
    CNT, Gouvernement de transition, ne trahissez-pas le Peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 11:00, par Kondeeg-Tchegre
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Bonjour a Tous ; je m’excuse par avance si ce que je vais dire va déplaire a certains. Je ne suis pas agent a la BRAKINA. Mais je crois que le DG n’a pas tout dit.
    1- Savez-vous que les agents dont le DG parle ne valent même pas 25% de l’effectif total ?
    2-Savez-vous que le reste du personnel provient de la sous-traitance avec des structures comme RMO ?
    3-Savez-vous que la plupart de ceux qui y travaillent comme "Sous-traites" perçoivent moins de 50 mille par mois alors que c’est eux qui se tapent plus de 90% du boulot ?
    Je m’arrêterais pour le moment a ces 3 questions ; Soyez d’accord avec moi que des structures comme RMO sont a bannir de notre système car elles détruisent et dévalorisent la ressource humaine. Elles perçoivent souvent pour leur soit disant prestation un montant égal ou supérieur a celui perçu par l’agent exploite.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 11:31, par Mite
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Marc, les indemnités de licenciement te reviendraient moins cher !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:06, par KY
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    On mets le yô en bouteille et on en parle plus . C’est juste pour une question d’hygiène. Sinon le litre du yô en ville fait 150FCFA alors que la bière BRAKINA fait 60 cl et fait 600FCFA. . Avec l’argent d’une bière on tape 4 litres de yô et du très bon de Toma.
    Fermez nous on exporte du bon yô sans produits toxiques et non périmé. Non mis en bouteille ! garantie 2 semaines. Et mis en bouteille pas de date limite de péremption .
    VIVE LE YÖ NATUREL DE TOMA SANS PRODUITS. FERMEZ ON EXPORTE !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:13, par Gnintassa
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Les meneurs de ce mouvement doivent comprendre que le bras de fer en la matière n’apporte jamais grand chose et pire ce sont eux qui sortiront perdant à la fin. Refuser de produire donne l’impression que vous rechercher une chose et sont contraire. Reprenez vite le travail en privilégiant le dialogue et la négociation. Si on vous accorde quelque chose acceptez tout en poursuivant la négociation dans une patience responsable. De cette façon on fini toujours par avoir une bonne estime des patrons et partant, obtenir tout ce qu’on désire dans les limites du possible. Beaucoup de personnes souhaitent être à votre place, réfléchissez bien avant de prendre des décisions.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:15, par sidzabda
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    COURAGE A VOUS TRAVAILLEURS DE LA BRAKINA.LES GENS SAVENT COMBIEN CES FRANCAIS GAGNENT SUR NOTRE DOS. JE VOUS ASSURE QUE LA BRAKINA PEUT MEME DONNER PLUS 200% AUX SALARIERS. C’EST DES MENTEURS ;DEPUIS QUAND ILS PAYENT CORRECTEMENT LES TAXES AU BF ? C’EST CETTE MEME BRAKINA QUI A EMPÊCHÉ PLUSIEURS FOIS NOS COMPATRIOTES D’OUVRIR DES BRASSERIES DANS LEUR PROPRE PAYS. SI AVEC CE MONOPOLE ILS ESTIMENT QU’ILS NE GAGNENT PAS, ILS N’ONT QU’A FERMER ET NOUS ROUVRIRONS NOTRE " brafaso " AVEC DE NOUVEAUX PRODUITS EN PLUS................

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:31, par sou
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    L’heure est deja grave a defaut de la bierre on ne peut pas non plus boirel’eau plate car coupure depuis hier matin et ca aussi sans preavis. Pauvre Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:48, par yen a marre
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Ces gens ne sont ni syndicalistes ,ni travailleurs.C’est des gâtés.Virez-les purement et simplement suivant la loi.
    NON mais n’exagérons pas quoi.Revendiquons mais laissez ceux qui veulent travailler travailler.Banque d’arnaqueur.Vous travailleurs une telle société s’occupe bien de vous et certains d’entre vous volent tout ce qu’ils et ça ne vous suffit pas.
    TRANSITION ,LIBERTÉ ET RÉVOLUTION NE VEULENT DIRE ANARCHIE ET SAUVAGERIE CAR C’EST DES GRÉVES SAUVAGES.

    NON DE ZEUS/ RENVOYEZ LES BANDES DE FAINÉANTS GÂTEUX

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:52, par zongo
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Hé burkinabè a des foudaise j demande au dg de licencier tout les grevistes et faire un recrutement y’a trop de chomeurs a la maison.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:52, par Liver
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Il faut etre dans une situation pour la comprendre. Tous ceux qui disent quil faut les chasser Ils ont tor car il faut toujours annalyser les situations avant tout propos. Ledirecteur actuel de la Brakina etait ou avant de finir ici et demander pourquoi on la chasse laba. Nous preferons nos freres que la mauvaise gestion. Cest Depuis quand le probleme a commence laba, et si ca se poursuit sest que ca ne va pas. Nous nalleons pas reffuser de voir la verite parcquon aime la biere mais parcquon est integre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 12:56, par DIRECT
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Qu’est-ce que le conseil d’administration et la Direction Générale attendent pour licencier et renvoyer ces malades irresponsables de syndicalistes véreux malpropres qui pourrissent le climat de travail et de sérénité.
    Évitons d’induire en erreur la base syndicale.Si vous voulez couler chers faux responsables syndicaux,couler seuls et n’entrainer les gens qui veulent y travailler ?
    AA BAS NINGI Y YELE GALACE ?Sinon vous tirez des balles dans vos pieds et vous pourrez devenir une loque humaine.ESCROCS DE FAUX DÉFENSEURS DES DROITS DES TRAVAILLEURS.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 13:10, par Igor le noir
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    décidément je n’arrive plus à comprendre les hommes dans ce BURKINA de Transition . Tout n’est pas permis durant cette période ? augmentation de 100% et réclamation d’autres avantages substantiels (cad en fonction des bénéfices de l’employeur),c’est incroyable ça.la direction de leur syndicat doit se former pour ne pas amener les travailleurs à l’abattoir. Les travailleurs aussi ont intérêt à veiller sur leur boulot en ne faisant pas une confiance aveugle à des gens qui n’ont peut-être rien à perdre. Il faut se rappeler que dans ce BURKINA, Rien n’est impossible et nul n’est indispensable .A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 13:19, par Dominique
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Messieurs de la presse, vous n’êtes pas des professionnelles, car vous ne permettez pas une analyse objective de la situation à la brakina, en ne publiant que la version de la direction de cette usine. En bon journaliste vous devez publier les versions des deux camps. Castel vous finance en gombo et vous oubliez que vos frères souffrent pour que quelques individus se la coule douce. Rencontrez le personnel de cette boite et vous verrez que quelque part chacun des deux camps doit mettre de l’eau dans son vin.
    Mes frères internautes, ne réagissez par jalousie en voyant les publication du DG, il ne fait que mettre le public en opposition au syndicat.
    Aux travailleurs de notre chaîne TNB et à sa direction, vous avez déjà oubliez les événements des 30 et 31 octobre 2014 ? c’est ce comportement qui a prévalue le saccage de votre outil de travail. Soyez professionnelle et allez à la rencontre de l’autre partie afin que nous puissions juger correctement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 13:21
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Sincèrement, je demande au DG de BRAKINA de les licencier tous. ces travailleurs se foutent de nous les Burkinabé qui souffront pour vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 13:28, par hacianne
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Bonjour ,je voudrais attirer l’attention de tous les burkinabè.Ce n est pas parceque nous avons de bas salaires au Burkina qu’il faut traiter des burkinabè de la meme facon.Le DG connait très bien nos réalités et il en profite.Ce n’est pas parce que les salaires au BURKINA sont bas qu’il faut traiter nos ouvriers de la sorte.Le hic c’est que d’autres burkinabè soutiennent ce monsieur contre leur concitoyen.Au vue des benefices engrangés et aux pertes actuelles cela ne lui couterait pas d’augmenter de 50% les salaires et pourquoi pas de 100%.Ce n’est pas parce vous touchez moins que les autres ne doivent pas esperer mieux.Pourquoi alerter l’opinion public si ce DGn’a rien à se reprocher.pourquoi les fonctionnaires ne reclament pas 100%d’ augmentation et n’arretent pas le travail ?Parce que l’Etat ne peut pas.Or cette direction le peut.Ils ont droit au champagne eux aussi.Leurs enfants ont droit aux études chers payer.Reflechissez bien et soutenez les.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 13:32, par hacianne
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Monsieur le Dg ,le regime a changé,changez aussi.Ce n’est pas comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 14:41, par salam gara
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    A lire les commentaires, on constate que le vrai peuple soutient le DG : un conseil reprenez
    en main votre boulot avant qu’il ne soit trop tard .
    vous nous pénalisez, nous les gérants de maquis, les filles de bar, les gérants des caves etc...
    ne nous en-voulez surtout pas si un avis de recrutement est lancé pour vous remplacer...
    A bon entendeur salut .

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 14:57, par Figo
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Bonjour,
    Au lieu de pousser les travailleurs de la BRAKINA-SODIBO au suicide professionnel, il faut plutôt leur enseigner les méthodes de lutte raisonnable, tenant compte du mal que l’on fait à ses concitoyens (surenchère du prix des boissons sur le marché, chômage des travailleurs des débits des boissons qui ont eux aussi des familles à nourrir etc.) et même au pays tout entier à travers la perte d’impôts. Je puis vous assurer qu’en dehors des travailleurs des mines et des banques, ceux de la BRAKINA-SODIBO sont les mieux lotis. Nous ne fournirons aucun chiffre pour le moment, mais il est mieux pour les travailleurs de la BRAKINA de faire une analyse assez globale de la situation et des nombreux effets collatéraux, et réagir en fonction pour éviter de perdre le peu de sympathie qu’ils bénéficient auprès de l’opinion publique. C’est mieux pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 15:42, par Le juste
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Internaute 53 tout à fait d’accord avec vous. En tant qu’internaute nous ne pouvons pas faire une analyse objective de la situation en ayant que la version d’une seule des deux parties.Donc je nuis pas d’avis avec les internautes qui souhaitent le licienciement des travailleurs parce que le DG a dit qu’il fait ceci ou cela pour eux.Je pense que les travailleurs sont conscients de ceux qui peut les arriver mais s’ils persistent c’est qu’ils ont aussi leurs raisons.Par exemple j’aurai entendu dire qu’ils que la BRAKINA subventionne la brasserie de la Cote d’Ivoire pour qu’ils puissent fonctionner alors que les travailleurs laba sont nettement mieux payer que les notre ici.Certains diront que le pouvoir d’achat n’est pas le meme, mais est ce que les travailleurs n’ont ils pas raison de ne pas accepter qu’ils travaillent pour faire fonctionner une entreprise alors qu’ils sont moins bien payés ?Je pense comme l’internaute 56 que les medias aillent aussi vers les travailleurs pour que l’on comprenne plus et faire ainsi une meilleure analyse de la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 16:44
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    La vérité, c’est qu’il faut penser à nationaliser cette entreprise et bien d’autres comme l’ONATEL.
    En attendant, les travailleurs devraient revoir quelque peu à la baisse leur demande d’augmentation. Prenez même si c’est 25% de plus. Ensuite, revenez à la charge régulièrement pour d’autres négociations. Dénoncez la sous-traitance.
    Et s’il est vrai que les dirigeants de la BRAKINA refusent d’honorer des convocations, il faut que les autorités burkinabè leur montre que ce pays mérite respect. L’immigré qui ne veut pas se plier à ses devoirs, doit être foutu dans le premier avion, destination son pays d’origine, sans possibilité de retour. C’est cela le nouveau Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 17:12, par le villageois
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Internaute 42 au lieu de t’en prendre à la BRAKINA pour la sous traitance en prends toi à tes autorités qui ont écrit un code du travail sur mesure pour favoriser certaines entreprises du Burkina.
    Secundo, canal 3 a fermé parce que des travailleurs ont pensé que c’est grève illimité qui permet de résoudre le problème. Certains travailleurs de sociétés minières se mordent aujourd’hui les doigts parce qu’induit en erreur par des gens qui n’ont pour simple objectif que de clouer toutes les entreprises privées existantes au Faso pour après revenir les récréer sous d’autres formes.
    Burkinabè, soyons vigilants. On a droit à la grève mais on ne cloue pas son gagne pain au pilori et espérez gagner mieux demain. Même dans le secteur public ou le licenciement est le plus compliqué les travailleurs ne font jamais de grève illimité. Car accepter faire des compromis c’est aussi faire preuve de grandeur d’esprit. A bon entendeur !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 17:13, par OUEDRAOGO KOUDBI AIME
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Copier sur le mur de Eric N’pouè OUATTARA
    "les mouvements sociaux se multiplient au Burkina. en effet depuis un certain temps les travailleurs de certaines entreprises privées font valoir leur de droit de grève à travers des siting( agent RMO des centre d’appel) et BRAKINA. la réalité dans cette affaire c’est le laisser aller qu’il y’avait dans le privé sous le régime défunt. la loi du travail a été taillé sur mesure pour le patronat qui exploite à fond les travailleurs. quand j’entends le DG de Brakina dire sur les media que le plus petit salaire dans son entreprise serait de 160000F, jai tout de suite envie de lui demandé lui son salaire et surtout le bénéfice qu’il fait par an.
    il faut que ça change dans ce pays. prochainement l’État doit être plus regardant sur le traitements de travailleurs dans les entreprise à travers un code de travail qui ne fait pas la part belle aux patronats. cette régulation est plus-que nécessaire afin que nos braves travailleurs puissent vivre du fruit de leur labeur. l"exploitation sauvage des braves travailleurs doit cesser.
    c’est aussi cela le vilain visage du capitalisme sauvage qui fabrique une minorité de riches au détriments d’une grande majorité de pauvres. la sociale démocratie et la VRAI a un visage plus humain et social. il régule le privé en permettant au travailleurs de bénéficier au mieux des fruits de leur travail. PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT !!!"

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 17:14, par le nabiga
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Quand on connait le group castel mis sur pied depuis les années 1700 et vivaces de nos jours avec une filiale de plus de quatorze brasseries en Afrique, j’ai envi de demander pardon aux employés de la brakina de reprendre le travail. On risque de se retrouver avec des centaines de chômeurs sous la mains, je ne les souhaite pas le cas canal3 mais qu’ils ouvrent bien l’œil et surtout le bon car pierre castel peu bien mettre la clef sous la porte. Que DIEU vous guide...

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 17:18, par wawei
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Héii ! faites attention ; vous êtes entrain de vous mettre dans une situation que vous regretterez amèrement. Si le niveau de salaire présenté est vrai, c’est que vous êtes un peu gonflés ! réclamer une augmentation de 100%, vous ne trouvez pas que vous exagérez un peu !? Allez travailler pendant que c’est encore possible ; c’est déjà bien d’avoir un emploi, le reste c’est small small. Si Brakina décide de fermer et de vous licencier, vous l’aurez cherché, hein. Bande d’orgueilleux.Conseil gratuit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 17:29, par le nabiga
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    MARC tu attend quoi pour fermer et embouteiller la brakina en cote d’Ivoire ou au mali, le transport va te coûter moins chère que ces saouls vendus... Cogite bien sur ma proposition elle n’est pas futile.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 17:46, par PAR BARRAULT
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    LES TRAVAILLEURS GAGNERAIENT A ARRETER LA GREVE.IL SONT ENTRAIN DE SE FLATTER LA GREVE EST BIEN SI ELLE EST LEGALE METTEZ DE L"EAU DANS VOTRE VIN TOUT LE MONDE Y GAGNEREZ

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 18:35, par noaga
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    DG tu es lent. on attend l annonce pour le recrutement. fais le boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 19:06, par Guiso
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Pourquoi comparé tout le temps les gens à la fonction publique burkinabé !
    la fonction publique représente quoi en terme de % de travailleurs .
    Arrêtons un peu avec ça !
    il y a beaucoup de fonctionnaires qui sont mieux lotis que ces gens là.
    si les gars méritent d’avoir mieux par rapport à ce que gagne la structure, ils ont le droit de réclamer cela, avec la manière bien sur.
    ceux qui pensent qu’ils souffrent aujourd’hui et que les autres qui grévent sont inconscients. je vous souhaite le meilleur afin que vous vivez aussi, un jour cette situation, là vous verrez. Valorisons le travail et le travailleur. 500 à 600 millions pas jour comparé à 140 mille FCFA/mois. Arrêtons de comparer, ce qui n’est pas comparable, car cela joue très souvent sur nos propositions lorsqu’on a les offres. c’est comme ça, un ami burkinabé s’est retrouvé avec un contrat dans un pays voisin ou sa propre proposition salariale était autour de 200 000 FCFA pendant que les autres se tapaient les 700 000FCFA.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 20:21, par integre
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    chers internautes un peu de retenu et d esprit d’analyse.Quand on dit haut et fort que plus rien ne sera comment avant c est le moment d agir on a vu au Niger ou le gouvernement s’est implique dans la résolution de la crise avec Areva en négociant un nouveau contrat en faveur du pays bien évidemment pour les employés.Ici on laisse faire sinon comment comprendre qu’un effronté français fut il DG venir se foudre de nous dans notre pays.Quand le DG évoqué des perte d’impôt il oublie que cela vient du contribuable burkinabé.DG de grâce un leader c est qui s’est se mettre au-dessus de tout pour trouver une solution idoine dans sa gestion.Par contre ce DG ne fait qu’étaler ses carences managériales sur tout les plans.J’espère que ta prochaine conférence de presse c est pour annoncer ta démission pur et simple. Vive le Burkina Faso la patrie ou la mort nous vaincrons.
    De grâce Web-master !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 20:22, par ENOZA
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Mon cher DG, au lieu de parler des pertes il faut satisfaire la revendication et on en parlera plus. les salaires de 1960 on en veut plus. aux chers frères de la fonction publique je dirai de soutenir ceux du privé car les réalités ne sont pas les mêmes. c’est comme un Ministre à son temps demandait de diminuer le salaire des miniers sous prétexte que cela dépasse celui des ministres. Mais il a oublié les risques liés à l’emploi, les conditions de travail, les risques de perte d’emploi. Que le DG nous donne le rapport masse salariale au nombre d’employé. Nous saurons si les travailleurs demandent trop ou pas. Es ce que le rapport chiffre d’affaire et masse salariale est respecté ? Si les travailleurs demandent c’est que la BRAKINA est à mesure de l’offrir. En Bon manageur il faut faire le rapport pertes et revendications des travailleurs. Le régime a changé depuis les 30 et 31 octobre 2014 donc Cher DG mettez de l’eau dans votre vin car si vous ne résolvez pas la situation rapidement la population s’ajoutera aux travailleurs. Ou est la league des consommateurs dans tout ca ? Que chacun fasse son boulot !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 21:19, par Dieudonné
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    SVP arreter de vous en prendre aux travailleurs. oui ca peut etre exagerer de demander 100% d’augmentation ; mais est ce qu’il ya equilibre dans le traitement de 140.000 de salaire de brut du dernier des recruts : si ce recru peut faire gagner 2 millions de benefice par jour.. il ya probleme. est ce que la SODIBO/BRAKINA n’a pas cette capacité de donner suite a la requete de ses employers ? s’il ya greve, c’est qu’il ya doute quelque part surtout dans les chiffres d’affaires. calculons chiffre d’affaire sur force de travail avant d’insulter. mais je comprend parfaitement ceux qui insultes : quand on envi l’autre, tout ce qu’il fait est bon signe pour demander son licenciement dans l’optique de pouvoir le remplacer. ce qui est sur, quand vous aurez votre place, ne revendiquer rien, plaisez vous dans votre situation.
    Et le petit samo Dany de Kawa, toi tu aimes boire seulement. est ce qu’a Tougan ou a Toma, il ya la biere las bas meme ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 22:34, par internaute
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    internaute 61 détrompe toi si ça persiste nous marcherons pour que le DG vous licencie .
    trop c’est trop . pour votre assiette vous tuez l’économie. vous éloignez les investisseurs de notre pauvre Burkina . Ah Burkina Y FO...........

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars 2015 à 23:12, par courage
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    mes freres vous ne savez pas de quoi vous parler,un litre d’essence coute 700 ; Une biere a 95 pour cent de l’eau du burkina coute 700. Fermer ce gouffre sou et le quotidien de plus 60 pour cent des burkinabes ira mieux. c est les revendeurs et autres cavistes qui sont millionnaires et les travailleurs meurent de faim

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 00:45, par le Kaf
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Moi je suis contre cette façon de lutter, pourquoi attendre la période transition pour revendiquer. A l’analyse on dirait qu’il s’agit d’une lutte purement politique, car les anciens ténors ne toucheraient plus leurs commissions et il faut instrumentaliser les travailleurs pour se venger.
    Dans tous les cas, tout le monde est unanime sur le mal fondé de la stratégie de lutte.
    Si on vous licencient nous ne voulons pas entendre dans 10 ou 5 ans, on veut ceci cela.
    Avant de lutter, renseigner vous bien, il n’a pas refusé d’augmenter et puis les lois sociales du Burkina ne prévoit pas des augmentations au gré du travailleur, tout est règlementé et ça fait 1% par an.
    vous êtes prévenus.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 06:04, par Charly
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Il est bien vraie que si un enfant pleur auprès de son papa en lui demandant du chocolat, c’est parce qu’il sait la profondeur des ces moyens.
    S’il y a tant de bénéfice à la BRAKINA, c’est le consommateur qui est floué dans cette affaire.
    Je demande à la ligue des consommateurs de ce battre pour que l’on réduise de 25%le prix des produits de cette société, pour que le consommateur paie le produit à son juste prix.
    On est ou là ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 06:52, par SDA 1
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    bjr, vous savez le problème aussi des burkinabè c’est sa , comment vous pouvez comparez le salaire de ces braves travailleurs à celui de la fonction publique, a la fonction publique vous faites quoi comme travail rien du tout . Quand on cumule le boulot abattu en une semaine comparer aux nombre d’heures de sommeil qu’un soit disant cadre de la fonction publique se tape derrière le bureaux c’est le jour et la nuit.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 07:33
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    dnc cè parcq le regime a changé qon dw profité foutr la merde,

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 08:00, par serenité
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Madame ou monsieur l’internaute n°60 ou encore intègre,c’est aux faux syndicalistes de la BRAKINA qu’il faut solliciter de la RETENUE ET DE L’ANALYSE.Disons leur la vérité au lieu jouer à l’autruche sous peine de les conduire à la mort professionnelle,car des gens comme ça même si on les recrute ailleurs,ils infecteront toujours le fruit là où ils seront.C’est pas la peine.Mettons souvent de l’eau dans notre si il est trop fort.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 09:10, par ELKABOR
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Mes chers compatriotes (pour parler comme Blaise Compaoré), soyons réalistes. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. D’accord que vous devez lutter pour améliorer vos conditions de vie, mais mettre le couteau à la gorge de l’entrepreneur en lui demandant de vous augmenter votre salaire de 100% n’est rien d’autre que du gangstérisme. Si c’est à cause de cette revendication que vous arrêtez complètement le travail, c’est ce qu’on appelle une grève sauvage ! Même si la société fait de gros chiffres d’affaires, est ce que c’est vous qui lui avez donné le capital ? Quand vous signiez vos contrats de travail était-il écrit quelque part que votre salaire sera indexé au chiffre d’affaire de l’entreprise ? J’aimerai répondre à ceux qui écrivent que les Castel font moins de bénéfice au Niger ou en RCI qu’au Burkina et pourtant les salaires sont plus élevés dans ces autres pays. Castel n’est pas un communiste mais bien un capitaliste. Ce n’est pas pour vos beaux yeux qu’il a implanté son entreprise au Faso mais bien pour faire du bénéfice. Etant un Groupe, c’est fort possible pour lui de perdre un peu dans un pays pour se faire compenser dans un autre. Donc reprenez le travail pour ne pas pénaliser lourdement les gens, rendant ainsi votre lutte impopulaire, négociez dans des termes objectifs pour améliorer vos conditions de vie et de travail. Vous n’avez que des lance pierre tandis que les Castel ont des bazouka et armes avec lunettes de visée nocturne. Le combat est inégal. Vous pouvez demander à Sogli Panguéba Mohamed, PDG de SOPAM lorsqu’il a voulu croiser le fer avec les Castels : résultats à ce jour son fameux BRAFASO est cloué au sol, c’est ça qui est la vérité !. Du beau gâchis pour ce qui aurait pu générer des emplois. Les mossi disent que si tu n’as pas la force du voleur, il vaut mieux l’aider à porter son butin.Heyiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!Ngaw !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2015 à 12:21, par l’intègre
    En réponse à : Conflit social à la BRAKINA/SODIBO : La direction générale fait des mises au point

    Que ceux qui veulent comprendre , comprennent. Car le DG de la BRAKINA est un vrai voyou
    et à écouter les travailleurs , c’est leur frère burkinabé soit disant directeur des usines qui fait leur malheur à l’usine. Pierre castel ne peut pas fermer la brakina car partout en Afrique, c’est au Burkina Faso qu’il ramasse l’argent. et comme nous burkinabé on est jaloux alors on se mets à dire de n’importe quoi en faveur du DG. Prenez le temps aller écouter vos frères et vous comprendrez. Les travailleurs ne craignent pas un licenciement, a lire dans leur visage si castel veut il n’a qu’a démonter ses machines. Ils sont entrain de mener une lutte patriotique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés