Secteur 26 de Bobo : Des habitants ont envahi la mairie de l’arrondissement n°5

samedi 28 mars 2015 à 01h37min

Ce vendredi 27 mars 2015, des habitants du secteur 26 de Bobo-Dioulasso ont envahi la mairie de l’arrondissement n°5. Venus pour échanger avec le Haut-commissaire du Houet, ces habitants sont répartis avec la confirmation de la suspension des opérations de lotissements dans la ville de Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Secteur 26 de Bobo :   Des habitants ont envahi la mairie de l’arrondissement n°5

Des centaines de personnes ont envahi la mairie de l’arrondissement n°5 de Bobo-Dioulasso. Venu pour rencontrer les principaux leaders des organisations qui luttent dans ce secteur, Jérémie Kouka Ouedraogo, le Haut-commissaire de la province du Houet a été surpris par une grande mobilisation des habitants. Avec tact, il a déploré la désinformation qui a conduit les uns et les autres à faire le déplacement. Après cela, l’homme s’est évertué à réitérer les propos du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur au cours de la rencontre entre les autorités de la Transition et les forces vives de la région des Hauts-Bassins. Ainsi, il a fait comprendre aux populations que les mesures de suspension des opérations de lotissements sont toujours en vigueur au Burkina et par ricochet à Bobo-Dioulasso. En rappel, le ministre Auguste Barry avait demandé aux attributaires du secteur 26 de ne pas mettre en valeur leur parcelle avant la conclusion des enquêtes qui ont été menées dans cette localité.

« Nous allons arracher les bornes »

Très en colère, de nombreuses personnes ont vociféré leur impatience et les mesures qui s’imposent désormais à elles. Habitant du secteur 26 depuis plus de 20 ans, Ousmane Tiendrébéogo dit être prêt à arracher les bornes si rien n’est fait. Sommé de libérer sa cour familiale par un « corps habillé », Hubert Sanou dit être prêt à se battre pour que justice soit faite. François Kaboré a pour sa part exigé l’arrêt de tous les travaux dans le secteur. Conformément aux directives du ministre Auguste Barry. Constatant que les militaires et les paramilitaires sont les plus déterminés à mettre en valeur les parcelles du secteur 26, il a demandé au Haut-commissaire de prendre les mesures nécessaires pour freiner l’élan des uns et des autres. A défaut de quoi, il a promis de faire respecter la loi…

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés