Entrepreneurs chrétiens : Un forum de partage d’expériences à Ouagadougou

vendredi 27 mars 2015 à 14h42min

Ouagadougou abrite du 26 au 28 mars 2015, le Forum international et inter-dénominationel des entrepreneurs chrétiens (FIDEC). Organisé par le groupe Initiatives, c’est la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) qui a servi de cadre au lancement de l’événement ce vendredi 27. Communications et partages d’expériences sont au programme de cette première édition placée sous le thème « Problématique de l’engagement du Chrétien dans les affaires : opportunités, contraintes et perspectives. »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Entrepreneurs chrétiens : Un forum de partage d’expériences à Ouagadougou

Etre entrepreneur et chrétien, c’est possible. Voici le principal véhiculé par le FIDEC qui se veut un rendez-vous économique annuel des chefs et cadres d’entreprises chrétiens du Burkina et de l’espace UEMOA. Au cours de ce forum, les participants auront droit à des exposés de la part de leaders qui se sont illustrés dans le domaine de la formation et des affaires. Et c’est Abdoul Karim Bandé, Directeur du cabinet Salomon conseils qui a ouvert le bal avant de laisser la place à Gnoumou Kani Gaston, Directeur général de l’ESTPO (Ecole supérieure des travaux publics de Ouagadougou).

« Beaucoup de chrétiens parlent des affaires mais peu en font car il y a un problème d’engagement », constate le premier orateur. Pour lui, le chrétien ne doit pas avoir la phobie de s’engager dans les affaires. Et pour y réussir, il doit travailler, avoir de la vision et surtout posséder des valeurs prônées par la Bible à savoir la patience, l’humilité, l’amour et la persévérance. Le succès, pour M. Bandé, est donc lié au quotient émotionnel, c’est-à-dire le caractère. Aussi, note-t-il à travers trois images (l’œuf de poule et la côte de porc ; les bateaux ; la goutte d’eau et le béton) que « s’engager, c’est tout donner, c’est donner sa vie ». Enfin, comme perspectives, l’orateur soutient que « l’heure est grave » et que chacun de nous doit « oser » car il est possible de devenir riche. Et cela ne saurait se faire sans investissement dans le strict respect des principes et de l’éthique

Quant à Gnoumou Kani Gaston, il compte lui aussi parler de l’engagement du chrétien. Pour lui, les chrétiens lisent la Bible mais beaucoup n’arrivent pas à l’assimiler pour en faire une réalité. Dans son exposé, il a également défini les concepts de chrétien, de succès, d’affaires avant de donner les fondements d’un succès authentique en matière d’affaires. Pour le DG de l’ESTPO, « le chrétien se nourrit dans l’Eglise et va dans le monde pour témoigner et produire » et il faut qu’il comprenne que « s’il est chrétien, ses affaires sont en même temps une sorte de prière, de témoignage, de confirmation que Dieu est saint, qu’il est bon, qu’il est puissant, qu’il est vivant ».

A travers le partage d’expériences qui aura lieu tout au long des échanges, l’on pourrait s’accorder à reconnaitre avec Fréderic Ouéhoura TIETIEMBOU, coordonnateur du FIDEC, que le forum se base sur des principes bibliques.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés