Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

vendredi 27 mars 2015 à 01h17min

Une grande partie de l’usine industrielle de West African Trading and Manufacturing (Watam) Kaizer est partie en flammes dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 mars 2015. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. Les dégâts restent néanmoins énormes. Jusqu’à jeudi en fin de matinée, les sapeurs-pompiers s’attelaient toujours à contenir le feu.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

Le directeur de l’usine Watam Kaizer situé dans la zone industrielle de Kossodo, Martin Ouédraogo, avec d’autres collaborateurs sillonnaient encore l’usine partie en fumée, ce jeudi dans la matinée. Les uns pour faire sortir les débris, les autres, notamment Martin Ouédraogo avec des agents d’une société d’assurance, pour tenter d’évaluer les dégâts.

Sous des arbres, étaient assis quelques employés, encore sous le choc. « Nous rendons grâce à Dieu. Les dégâts sont certes énormes, mais il n’y a pas de perte en vie humaine », raconte tristement une employée. En effet, l’incendie serait survenu aux environs de 18 heures mercredi.

A quelques jours de la fête de Pâques, les employés attendaient le directeur pour une rencontre. « A l’approche de chaque fête, nous avons ce que nous appelons le panier pour les fêtes. Nous devions donc nous rencontrer pour les préparatifs », raconte Martin Ouédraogo. Il a eu juste le temps de quitter son bureau lorsque l’incendie s’est déclaré au niveau de la section peinture de l’usine. Alertés, les soldats du feu se sont rendus sur les lieux. Jusqu’à 22heures, le feu consumait toujours. Et il a continué jusqu’à jeudi dans la matinée. « Il y a toujours des poches de feu que les sapeurs-pompiers tentent d’éteindre », explique Martin Ouédraogo.

Pour l’heure, les circonstances de l’incendie ne sont pas connues. Les enquêtes de la police scientifique qui était sur les lieux permettront de situer les causes. L’usine de Watam Kaizer emploie par jour 150 personnes. Mercredi, jour de l’incident, 109 employés y étaient, mais ils attendaient le patron à l’extérieur. C’est dire, soutient le directeur de l’usine, combien ils ont eu la chance. Une des employés se serait néanmoins évanouie pour avoir inhalé la fumée. Aux dernières nouvelles, elle se porte bien.

Près de 2000 engins à deux roues, selon Martin Ouédraogo seraient partis en fumée tout en se réservant d’estimer les dégâts qu’il trouve énormes.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 mars 2015 à 18:50
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    Les gens n’aiment pas les gens. Vivement que le Burkinabe arrete sa jalousie. Ce n’est pas parce que Francois et Blaise ont fuit le pays qu’il faut s’en prendre aux operateurs economiques qui collaboraient avec eux.
    Les gens ont trop mal compris le "plus rien ne sera plus comme avant". Regardez comment on empeche Kader Cisse de nous offrir la television numerique TNT.

  • Le 26 mars 2015 à 18:59
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    Ces histoires d’incendie commencent à inquiéter sérieusement Ne serais ce pas de nouvelles méthodes d’intimidation ??les mauvaises habitudes ont la vie dure au Faso

  • Le 26 mars 2015 à 19:38, par eliane
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    Depuis un certain les départs de feux se multiplient et plongent de plus en plus nos opérateurs économiques dans le désarroi,avant hier c’était le marché de chaussure,hier c’était un magasin loué par la présidence au niveau des TP et aujourd’hui hui c’est l’usine Kaizer.Sans être superstitieuse je pense que les récents événements que notre pays a connu méritent une absolution ,et pour le faire les coutumiers doivent jouer leurs partitions en invitant les forgerons a faire des rites expiatoires afin d’éviter le pire .Pour finir j invite les uns et les autres a rester vigilant surtout en cette période de délestage ou il y a des nombreuses variations de tensions ça et la.

  • Le 26 mars 2015 à 21:39, par DAOUDA SAW
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    TEL UN PHENIX,IL SE RELEVERA DE SES CENDRES.SOYEZ ENCOURAGE M.PAT.

  • Le 27 mars 2015 à 01:41
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    Eliane, je respecte vos croyances. Je ne les qualifie meme pas de superstitieux. Mais il faut aussi regarder du cote des electriciens. On peut chercher les causes physiques meme si les causes metaphyses ne sont pas a ecarter. Aujourd’ hui n’ importe qui se proclame electricien au Burkina. Et puis, est-ce que nos operateurs economiques prennent les dispositifs minimum pour en cas de feu en attendant les soldats du feu ?

  • Le 27 mars 2015 à 03:31, par l’etudiant
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    C’est que n’importe qui se declare electriciens mais il ya le fait que burkinabè aime le moins chers.exemple un ingenieur de travaux (bac+3) qui a payer ces etude chers propose un devis de 2million et un electriciens artisan propose un devis de 1million ...il est clair que l’on connait le choix du burkinabe.

  • Le 27 mars 2015 à 04:41, par mr
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    Le burkina nouveau.....

  • Le 27 mars 2015 à 06:35, par sansanyoublo
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    N’oublions pas aussi nos installations électriques sont souvent surchargés et en ces temps de chaleur tout peut arriver. Surtout pour le de WATAM avec les peintures, les diluants et autres produits très inflammbles peuvent prendre feu par indélicatesse d’un agent qui allume une cigarette . Mais je parie sur les installations électriques . Quand vous voyez ces installations dans certains ateliers , vous vous demandez si les responsables savent ce qu’ils encourent. Des fils dénudés ’ des multi- prises avec plusieurs branchements des raccordements a la Pelé mêle et la qualité est chinoise. En ces temps de chaleur, tout chauffé et cela peut provoquer un court circuit. Faites un tour dans un atteler de soudure, de couture etc et vous vous rendrez compte.Courage au DG car ça n’arrive pas qu’aux autres.

  • Le 27 mars 2015 à 08:54, par BAABATCHE
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    SONABEL va detruir le burkina. ds tou le burkina la SONABEL a dè problème. Si vs ne voulé pa sanctioné la sonabel ne soyez pa surpri un jour d voir tou le BF en feu.

  • Le 27 mars 2015 à 10:08, par koka
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables,27 mars

    Il serait temps que les gens commencent à comprendre que nous sommes au 21 ème siècle et qu’il est aussi importance qu’une LAMPE d’installer,les DETECTEURS DE FUME et les EXTINCTEURS dans nos locaux pour notre propre sécurité d’abore et en suite celle de nos biens et materiels.
    Je pense qu’il est irresponsable d’exposer ses millions ou voir des milliards partir en fumé pour ci peu.

  • Le 27 mars 2015 à 15:06, par lemarabout
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    L’arrivée tardive des sapeurs pompiers (22 heures) cela s’explique par la distance qui les sépare du lieu de l’incendie entre 12 à 15 km. chacun de nous sait comment nos routes sont surchargées d’usagers ce qui ne permet pas aux hommes du feu de répondre promptement.
    Pourquoi ne pas installer une brigade de sapeurs dans cette zone industrielle à haute risque d’incendie ?

  • Le 27 mars 2015 à 16:31
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    l’analphabétisme chronique doublé de cupidité satanique de nos commerçants est une maladie pire que ébola !!! bref les nouveaux esclavagistes !!
    Plus cupide que ces gens tu ne trouveras nulle part au monde et pourtant ça fait semblant de prier ça va faire du tourisme en arabie saoudite en mentant qu’ils ont fait le pélérinage çaconstruit des mosquées à tout va ça soutient des dictateurs ça fait des douas chaque jour à chaque carrefour etc...bref les pays développés chine turquie usa que vous visitez là vous pensez que si leurs hommes d’affaires se comportaient comme vous ils seraient ces pays que vous enviez tant ??

  • Le 27 mars 2015 à 21:33, par zagouta
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    On a commacer à importe le sindrome des feu de la cote d’ivoire au Burkina. quand sa ne va pas, on fait une grosse assurance et on met le feu pour justifier ou touché gros. On connaît pat.

  • Le 28 mars 2015 à 09:52, par le maitre
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    Je suis convaincu que SONABEL a une grande part de responsabilité dans les incendies. Quand vous avez des reseaux électriques qui en temps normal doit vous fournir 220volts mono et que vous recevez moins de 150volts il va s’ en dire que le risque est grand. C’est le cas du réseau
    Sonabel Poura, Fara, Boromo.Le comble est que le service est interpellé mais ne fait rien.Donc je propose que les enquêtes après un incendie commence par vérifier la valeur de la tension à l’arrivée du compteur de l’abonné victime.

  • Le 1er avril 2015 à 11:36, par Sniper II
    En réponse à : Incendie à Watam Kaizer : Les dégâts sont inestimables

    OUI TEL UN PHENIX,IL SE RELEVERA DE SES CENDRES. Mci Mr a tous pour le soutien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés