UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

mercredi 25 mars 2015 à 22h47min

Dispersés à coup de gaz lacrymogène, les producteurs de coton qui demandent la démission du président de l’UNPCB ont tenu une assemblée générale ce mercredi 25 mars 2015 à Bobo-Dioulasso. Entres autres mesures envisagées pour obtenir le départ de Karim Traoré, des producteurs ont opté pour le boycott de la campagne cotonnière 2015-2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

En lieu et place d’une marche, des producteurs de coton qui demandent la démission de Karim Traoré de la présidence de l’UNPCB (Union nationale des producteurs de coton du Burkina) ont organisé une assemblée générale à Bobo-Dioulasso. Ce qui a permis aux leaders des frondeurs de faire le bilan des actions entreprises depuis l’éclatement de la crise à l’UNPCB. A les entendre, toutes les preuves sont réunies pour que Karim Traoré soit déchu de son mandat. Tout, sauf la volonté des premiers responsables de la Transition qui seraient complaisant avec les forfaitures de l’actuel président de l’UNPCB. Dans la mesure où les producteurs disent avoir du mal à comprendre la passivité de l’autorité vis-à-vis de Karim Traoré, « un voleur qui a reconnu avoir volé ». Revenus une fois de plus sur les soupçons de détournement d’argent, d’achat de conscience, d’instrumentalisation de l’UNPCB à des fins politiques (nombre de paysans pensent que Karim Traoré est allé au MPP pour sauver sa tête, après avoir servi le CDP)…, les leaders des frondeurs ont demandé à l’autorité d’agir pour l’intérêt de la masse et non pour celui des riches uniquement. S’exprimant individuellement sur les postures à adopter vis-à-vis de la situation qui prévaut actuellement à l’UNPCB, des producteurs de coton ont opté pour le boycott de la campagne cotonnière 2015-2016. Particulièrement frustré, le représentant de Léna (six manifestants de cette localité auraient été interpellés puis libérés par la gendarmerie) a sommé les agents de la Sofitex à collaborer désormais avec la police ou la gendarmerie de sa localité. A ne plus compter sur les paysans pour la culture du coton tant que Karim Traoré restera aux commandes de l’UNPCB. « Pacifiques », les leaders des frondeurs ont dit avoir de plus en plus de mal à contenir la rancœur des paysans qui sont prêts à aller au charbon pour récupérer leur bien. Dans l’attente d’une partie d’échange avec le ministre de l’Agriculture, François Tani, Doyé Zoubiéssé, Abou Ouattara et tous les leaders de la fronde anti Karim Traoré ont déploré l’attitude des gendarmes et des policiers qui ont réprimé leur sit-in. L’intervention des forces de l’ordre aurait engendré des fractures (deux victimes au niveau des bras). Crime de lèse-majesté selon-eux, les producteurs disent être particulièrement affectés par le fait que les gendarmes ont renversé leurs nourritures dans des caniveaux…

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 mars 2015 à 07:09, par Ken Power
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Malheureusement Tani et Zoubiéssé ne sont pas le contraire de Mr Traoré. Pauvres parents que Dieu vous sorte de la gueule du loup et vous preserve de tout predateur de leur genre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 07:09
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    courage nos braves paysans ! la lutte continue car on ne peut pas comprendre que l’UNPCB soit aussi politisé. Les preuves du détournement sont réels ! Qu’attendent elles (nos autorités compétentes) pour poursuivre Mr TRAORE Karim ? Ou bien c’est l’impunité qui continue ! On comprend qu’il doit avoir eu un pacte entre MPP et Karim TRAORE pour qu’il change si vite de veste pour garantir l’électorat paysan au MPP. Ce qui est une erreur grave. Hééééééééééééééé MPP !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 08:57, par Le Burkinbii
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Stop, Stop, Stop
    Ça suffit messieurs les « cotonculteurs » dissidents, arrêtez de mettre votre incapacité et vos problèmes sur le dos des autres et sortez à visage découvert. Votre disque sur l’appartenance politique de X ou Y est rayé.
    -  toi Mr le Maire DOYE, comment es tu devenu le maire de BEREBA ? Etait-ce une candidature indépendante ou est c’est par le biais d’un parti politique, en l’occurrence le CDP ? donne la réponse au peuple burkinabè
    -  et toi Mr Tani François, après avoir été un grand CDR comme tu aimes à le dire toi même, tu as brigué le poste de maire de Koumbia sous la bannière CDP. Dis moi si je me trompe.
    -  J’arrête la liste des dissidents avec Seydou Gnampegué DAO, Ex maire de Padéma, grand ami de Salia Sanou, et grand activiste du CDP, Diasso Dramane, maire dans le Ziro…
    -  Parmi les Pro Karim comme les désigne la presse, il y a Charles Sanou, membre du conseil de gestion de l’UNPCB qui est maire CDP de Kouka et qui a rejoint le MPP selon ce qu’on ma dit. Il y a aussi Ouattara Zanga Mamadou qui a été maire élu CDP de DAKORO, Inombè Soulama Hubert qui était militant CDP ou RDB (à vérifier) est devenu MPP (sic ?) et j’en passe.

    Pourquoi incriminer les autres si vous même êtes passés par la politique ? Alors cessez de fustiger vos amis d’hier à moins que ce ne soit l’application de l’adage « qui veut abattre son chien l’accuse de rage ».

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 09:19
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    On parle de détournement et de malversations portant sur plus sieurs millions de FCFA. Si cela s’avérait, Karim et le conseil de gestion devront répondre. Mais comment des documents ont ils été diffusés auprès du public. Vous êtes manipulés par François TRAORE. Au delà de toutes considérations partisanes, la déontologie du métier n’a pas été respectée quelque part. Si effectivement Karin TRAORE après son élection en 2010 a refusé de faire un audit de la gestion de François TRAORE. Si cela avait été, l’ensemble des cotonculteurs et tout le peuple burkinabè auraient su qui est le producteur modèle que se targue d’être François TRAORE. On aurait su par exemple où François TRAORE a mis les 80 millions de francs CFA versés par la firme américaine Victoria Secret dans le cadre de la production du coton biologique. De même on aurait su que François TRAORE et son équipe d’alors se sont sucrés sur le dos des producteurs en se partageant à titre gracieux des tracteurs commandés et qui ressortent dans les comptes de l’UNPCB. Savez-vous combien de missions François TRAORE se tapait par an ? Allez sur son site et comptez le nombre de ses écrits intitulés « Ce que je pense » et vous saurez comme l’a dit l’internaute que François ne s’occupait plus que de lui même surtout après son titre de docteur honoris causa.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 09:37
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    C’est toujours les mêmes et encore les mêmes : François Tani, Doyé Zoubiéssé, Abou Ouattara, François Traoré, DAKUO DEWOU le DDPC de la SOFITEX. Vous pensez que l’UNPCB appartient seulement aux BWABA ?
    Donc sans un BOBO à la tête de l’UNPCB, vous voulez qu’on boycotte la production de coton.
    La première fois celle de 2011 ne vous a pas suffit ?
    NON à la PATRIMONIALISATION des BOBO de L’UNPCB !!!!!!!!!!!!!!!
    NON à la PATRIMONIALISATION des BOBO de L’UNPCB !!!!!!!!!!!!!!!
    NON et non à la PATRIMONIALISATION des BOBO de L’UNPCB !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 09:42
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Honte à la DGFOMER pour qui certains pensent que ce Directeur est corrompu comme ce fut le cas du DG de la SONAGES qui sont tous à la solde de karim Traore. Sinon comment comprendre ce abus de karim en balayant du revers de la main tous les textes coopératives sans que la DGFOMER ne dissent mot ? Une implication directe du ministre est nécessaire pour ressouder ce problème . Il y’a aussi des techniciens au seins de cette structure qui peuvent infirmer ou confirmer la violation des textes. Quel jeu joue le ministère de l’agriculture ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 10:32, par XXL
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Héé Messieurs les cotonculteurs vous commencez à nous pomper l’air. Cultiver le coton, c’est tout ce qu’on vous demande. Si vous ne voulez plus faire du coton, laisser tomber et faite autre chose. Vous allez boycotter la campagne. Quand vous empochez l’argent de la vente, qui bouffe avec vous ? Les populations cherchent à manger à leur faim et vous, vous nous faites chi..... avec vos histoires. C’est ça le Burkina de BC. Tout le monde est devenu plus politicien que son camarade. Sachez que les réoccupations du peuple burkinabè sont loin de vos conneries. Alors svp. Cultivez ou faites la politique. De toute façon la politique est devenue une profession au Burkina. Donc, faites un choix et foutez-moi la paix. Vous nous énervez tous à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 10:41, par Patarbtaalé
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    La filière coton est très importante pour le pays et a beaucoup de défis à relever par ces temps qui courent avec la baisse des prix du coton sur le marché mondial. Mais derrière les meneurs de la manifestation (François Tani, Doyé Zoubiéssé, Abou Ouattara, et autres) se cache le grand gourou qui dirige tout : François Traoré Ex président de l’UNPCB et conseiller du SYAB (syndicat des agriculteurs du Burkina). François, qui est le Président d’honneur de l’UNPCB (Dixit lui même) ne devrait pas être content de voir ses successeurs se déchirer et mettre en pièces le bel instrument qu’il a contribué à mettre en place et qui constituait un modèle à suivre par toutes les filières agricoles.
    Mais ce semble ne pas être le cas, car François est omnibulé par le pouvoir. Tenez, savez-vous pourquoi en 2010 les cotonculteurs l’ont contraint à la démission de la présidence de l’UNPCB ?
    Si en son temps en 2010, Blaise Compaoré et ses partisans avaient tiré leçon des évènements qui ont chassé François Traoré, il n’y aurait pas eu insurrection populaire et il serait encore au pouvoir aujourd’hui.
    Tout comme Blaise, François Traoré, après 3 ou 4 mandats passés à la tête de l’UNPCB, arrive en fin de course en 2009 et n’est plus éligible selon le règlement de l’organisation et de la loi 14 régissant les Organisations paysannes. Que fait il ? Comme Blaise, il tente de réviser la « constitution » des cotonculteurs. Il crée une organisation des producteurs de maïs qu’il veut coller à celle des producteurs de coton en vue de la mise en place d’une fédération coton-maïs qui serait dirigée par lui et de cette façon, le tour est joué et la légalité respectée. Cette tentative a soulevé des réticences et a été combattue par tous les acteurs (sociétés cotonnières, Confédération Paysanne du Faso, cotonculteurs « dissidents »…) mais il a persisté dans son obstination de se maintenir coûte que coûte. Des propositions lui ont été faites pour continuer à servir la filière coton à d’autres niveaux que celui de l’UNPCB, et comme Blaise, il a refusé la main tendue. Alors un mouvement de contestation des cotonculteurs l’a contraint à la démission.
    Voilà la vraie raison de la chute de François TRAORE qui hélas n’a pas tiré leçon et reste un assoiffé de pouvoir : pour preuves, la tentative de « coup d’état » actuellement en cours au niveau de l’UNPCB et la mise en place sur son parrainage du syndicat des agriculteurs du Burkina SYAB qu’un de ses fidèles Abou Ouattara dirige. François n’est pas conséquent avec lui même. Sinon comment comprendre qu’il ait combattu, au début des années 2000, le SYNTAP (syndicat national des travailleurs de l’Agropastorale) de Ousmane TIENDREBEOGO comme étant contraire à la politique des filières. C’est la boulimie du pouvoir qui le pousse encore une fois de plus. François Traoré ne peut plus vivre comme un producteur normal à la base comme il était quand on est parti le chercher dans son Sogodiankoli natal pour le hisser à la tête de l’UNION. Il pourrait peut être par acquis de conscience, relater lui-même des conditions dans lesquelles il a été porté à la tête de l’UNPCB en 1998.
    Les vrais producteurs de coton feraient donc mieux de se démarquer de lui car sa lutte n’est pas noble mais vise un pouvoir personnel. François TRAORE= Francois Compaoré=Blaise COMPAORE, même combat pour un pouvoir à vie.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 13:01, par le cotonculteur
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Arrêtez de traumatiser les producteurs avec vos gros français et vos analyses tronquées.
    Nous ne sommes pas des ouvriers agricoles. Il y’a une faute et la faute doit être sanctionnée pour renforcer la confiance entre les producteurs et leur uniion.

    On ne demande pas plus. Soyez humble dans vos analyses, les preuves de malversations ont fait le tour du monde et tout le monde sait qu,aucune ortodhoxie financière n’admet cette gestion opaque.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 13:39, par FasoLibre
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Moi je conseille aux frondeurs de créer leur union ou association ou organisation de cultivateurs de coton. Il faut qu’on arrête d’embrigader les gens dans ce pays. S’il créent leur structure et font le sérieux, la sofitex collaborera avec eux. L’état burkinabè doit faire comprendre à nos population qu’on n’est tenu d’avoir un seul état mais à l’intérieur, on peut s’organiser comme on veut, tout en respectant les lois.
    Les enseignants ont plusieurs syndicats, cela ne pose problème à personne. Les cultivateurs, frange la plus importante de notre population, peuvent s’organiser en plusieurs organisations pour défendre leurs intérêts. Il en est de même pour les transporteurs, les chauffeurs, taximen et autres.
    VIVE LA LIBERTE D’ASSOCIATION !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 15:50
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    trop c’est trop. comment comprendre l’inertie des autorités devant une telle situation de pourriture, de politisation d’une organisation de nos pauvres producteurs. Karim Traore Foule aux pieds les textes , detourne les fonds et continue de le faire et rien ne ce passe. nous somme dans quel pays ? le slogan plus rien ne sera comme avant est-il une diversion ?
    de toute façon la lutte continue mes chers producteurs. du courage . seul la lutte libère. vous n’êtes pas loin de la victoire car vous avez des preuves consistantes pour vous défendre.
    quelque soit la réaction de ceux qui ont mangé et continue de manger avec lui ne vous decourager pas .
    vivie les frondreurs
    abas les corrompus

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 15:52, par sincerité
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Toute cette agitation est de la faute de pseudo intellectuels qui se disent paysans mais en réalité sont de véritables politiciens. Je leur demande d’avoir pitié des vrais paysans qui se cherchent car n’ont pas le moyen de bien manger donc pour faire de la politique.
    Toute cette bagarre n’est que le résultat de la guerre qui oppose le CDP et le MPP qui veulent contrôler le monde paysan.
    Le monde de la presse doit prendre ses responsabilités et éclairer le monde paysan le danger qu’il court en suivant des paysans politiciens qui suivent leurs intérêts égoïstes et non ceux des vrais paysans.
    Les autorités de la transition doivent prendre au sérieux la question de l’UNPCB en faisant un audit de la gestion des deux présidents, en les condamnant en cas de besoin et en relisant les textes pour interdire les futurs dirigeants d’être dans les organes des partis politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 15:57
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    degage voleur Karim traoré. ma corruption dont tu use ne te permettra pas de sauver ta peau. seule la vérité va triompher.
    courage brave producteurs pour la justice

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2015 à 16:58, par sogotere
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    Pauvre François TRAORE ! Ne descend pas dans la boue, ils sont capable de tout
     !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2015 à 15:57
    En réponse à : UNPCB : Des frondeurs menacent de boycotter la campagne cotonnière 2015-2016

    c’est le coton que la sofitex veut et non l’UNPCB donc lk’UNPCB doit foutre le camp d’ici que cela ne soit tard :"allez !!!!!!!!!!!!!!!!!"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés