UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

mardi 24 mars 2015 à 21h03min

En manifestation pour obtenir le départ de Karim Traoré, des producteurs de coton ont été gazés ce mardi 24 mars 2015 par les forces de l’ordre et de sécurité. Dérangeant du coup la quiétude habituelle des habitants du secteur 5, un quartier résidentiel de la ville de Bobo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

Difficile journée pour les habitants du secteur 5 de Bobo, notamment les voisins du siège de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB). Venus pour demander, une fois de plus le départ de leur président Karim Traoré, ces producteurs de coton ont trouvé sur leur chemin des éléments des forces de l’ordre. Après avoir tenté vainement de raisonner verbalement les manifestants sur l’illégalité de leur démarche, les éléments en faction ont fini par faire usage du gaz lacrymogène.
Ainsi, des gendarmes et des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité ont tenté de disperser les manifestants à coup de gaz lacrymogène. Ce qui a donné lieu à une véritable débandade de la part des manifestants et des riverains du siège de l’UNPCB.

Pour des producteurs de coton, Karim Traoré ne doit plus diriger l’UNPCB
Abou Ouattara, Doyé Zoubiéssé et bien d’autres leaders des producteurs de coton qui demandent le départ du président de l’UNPCB sont catégoriques : Karim Traoré doit partir de gré ou de force. A les entendre, l’homme s’est discrédité par sa gestion mafieuse des biens de l’UNPCB.
Entre autres, il lui est reproché des détournements d’argent, l’achat dans des conditions obscures de parcelles, des sorties d’argent injustifiées et avec de fausses identités, la politisation de l’UNPCB… On lui impute également la dissolution des unions provinciales qui lui font de la résistance. Avec en sus, la mise en place unilatérale de nouvelles unions provinciales favorables à sa « politique de spoliation de l’UNPCB ».

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mars 2015 à 21:33, par Fasolibre
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Pourquoi ne pas encourager les producteurs dissidents à créer une autre organisation ? La liberté d’association est reconnue au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 22:13, par le nabiga
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Mon Gard il faut partir histoire de ne pas se retrouver à fuir avant que nom ne dévient Traoré Karim, reste lucide ne t’accroche pas !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 22:26
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Mes amis, ce sont les unions provinciales en assemblée générale ordinaire ou extra qui peuvent demander le départ d’un président. C’est du désordre ce que vous faites. la police doit vous arrêter.
    Si ceux qui l’ont élu le veulent malgré ce que dites, laissez le tranquille continuer sa mission, sinon le vent va tourner contre vous et vous embarquer hors de vos petits champs. Parmi vous qui est grand producteur de coton ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 22:31
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    La transition n’a qu’à envoyer des gens pour auditer la boite ou bien de demander à la justice d’enquêter. Est-ce si compliqué ? plutôt que de risquer de foutre le bordel dans ce pays pour un individu qui se croit encore au temps de la compaorérose.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 00:17, par salam gara
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    les autorités de la transition ont enfin compris que la discipline d’un peuple est partie intégrante d’un développement radieux. pour un oui , marche . Pour un non marche . ou allons nous avec ça ? LA MARCHE est l’ultime option donc il faut les gazer . Si non, ils sont entrain d’inquiéter nos investisseurs étrangers. merde merde merde

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 04:54, par le paysan.
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    plus de cinq mois que cette mauvaise gestion de l’unpcb est dénoncée par les producteurs, le dossier traine, lenteur administrative.après dissolution des unions qui sont contre sa mauvaise gestion, le tour viendra aux techniciens qui ne supportent pas sa mauvaise gestion. il faut noter qu ’au lendemain de la mise en place d’un bureau fantoche ,trois millions leur a été remis par karim traoré chèque ecobank au nom de traore bakari.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 07:57, par omson
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Vraiment les gars, arrêté de foutre la merde dans ce pays encore ! C’est vrai que plus rien ne sera comme avant mais, on ne peut pas résoudre tous les problèmes en même temps !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 08:03, par maxi maxi
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Si tout le monde veut rester à l’UNPCB, s’est qu’il ya à manger dèh !!!
    Il faut les changer tous et mettre du sang neuf comme ça plus rien ne sera comme avant. Bi boin m’saam biiga ?,

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 08:17, par Has
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Sil coupable dans sa gest@ mafieuse c un mafiozi et il fo l areter et l poursuivre en justice

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 08:38, par paul
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Allez créer votre Union c’est mieux. On verra si vous avez la majorité. Bande d’anciens escrocs. SEYDOU NYAPEGUE de PADEMA doit 18 000 000 F a LUnion. Qu’il paye cela.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 08:41, par Moussa
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Que l’ancien Maire de PADEMA vienne rembourser ses dettes qu’il a signé a la passation de service. Bande de Voleurs. Rien ne sera plus comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 08:44, par Salif
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    KARIM et BAKARY vous êtes sur la bonne voix. Le peuple vous soutient.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 08:48, par Kalifa
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    HALTE à la politisation des organisations paysannes. VIVE BAKARY et KARIM. François et sa clik sont des Voleurs. Faites leurs payer leur Crédit.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 09:16, par TAMINI
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    salif Diallo lui a rencontré chez lui a Ouarkoye dans le Mouhoun de rejoindre le MPP pour éviter ces déboires judiciaire. dc normal que les manifestants soit gazé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 10:49, par SOS
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Ça sent très mauvais la gestion scabreuse de l’UNPCB et ça va se savoir dans quelque temps si les autorités ne font rien !
    A la place de M. Traoré, je serais parti, fissa ...

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 11:19, par sogotere
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Ce monsieur vient de rejoindre le MPP pour sauver sa peau. On l’a mis en gros plan lors du passage du MPP à DEDOUGOU, comme quoi au mpp on milite pour protéger ses intérêts. Sinon comment depuis 5 mois les cotonculteurs marchent il n’y a jamais eu d’inquiétude et cette fois ci après l’adhésion Karim TRAORE au MPP on vois des policiers partout disperser les manifestants. En janvier et février c’était des marches et contre marche et il n’y a pas eu de gaz lacrymogène. Donc messieurs du MPP n’encouragez pas la mauvaise gouvernance svp !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 12:51, par Dida
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Laissez les cotonniers régler leur affaire. seulement salam gara a raison : que les gens de la transition assume le pouvoir qui est toujours dans la rue, avec ces sit-in, marches, debout-in, couche-t-in etc. SVP mettons nous au sérieux pour développer le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 14:19, par DIJIBI
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    CETTE AFFAIRE DE L UNPCB COMMENCE A ETRE TRÈS SÉRIEUSE POURQUOI NE PAS DILIGENTER UNE ENQUÊTE POLICIÈRE A CET EFFET ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 17:21
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    On parle de détournement et de malversations portant sur plus sieurs millions de FCFA. Si cela s’avérait, Karim et le conseil de gestion devront répondre. Mais comment des documents ont ils été diffusés auprès du public. Doyé Zoumbiéssé et autres sont manipulés par François TRAORE. Au delà de toutes considérations partisanes, la déontologie du métier n’a pas été respectée quelque part. L »internaute 9 a raison. Si effectivement Karin TRAORE après son élection en 2010 a refusé de faire un audit de la gestion de François TRAORE. Si cela avait été, l’ensemble des cotonculteurs et tout le peuple burkinabè auraient su qui est le producteur modèle que se targue d’être François TRAORE. On aurait su par exemple où François TRAORE a mis les 80 millions de francs CFA versés par la firme américaine Victoria Secret dans le cadre de la production du coton biologique. De même on aurait su que François TRAORE et son équipe d’alors se sont sucrés sur le dos des producteurs en se partageant à titre gracieux des tracteurs commandés et qui ressortent dans les comptes de l’UNPCB. Savez-vous combien de missions François TRAORE se tapait par an ? Allez sur son site et comptez le nombre de ses écrits intitulés « Ce que je pense » et vous saurez comme l’a dit l’internaute que François ne s’occupait plus que de lui même surtout après son titre de docteur honoris causa.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 17:28, par Le Burkinbii
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Stop, Stop, Stop
    Ça suffit messieurs les « cotonculteurs » dissidents, arrêtez de mettre votre incapacité et vos problèmes sur le dos des autres et sortez à visage découvert. Votre disque sur l’appartenance politique de X ou Y est rayé.
    -  toi Mr le Maire DOYE, comment es tu devenu le maire de BEREBA ? Etait-ce une candidature indépendante ou est c’est par le biais d’un parti politique, en l’occurrence le CDP ? donne la réponse au peuple burkinabè
    -  et toi Mr Tani François, après avoir été un grand CDR comme tu aimes à le dire toi même, tu as brigué le poste de maire de Koumbia sous la bannière CDP. Dis moi si je me trompe.
    -  J’arrête la liste des dissidents avec Seydou Gnampegué DAO, Ex maire de Padéma, grand ami de Salia Sanou, et grand activiste du CDP, Diasso Dramane, maire dans le Ziro…
    -  Parmi les Pro Karim comme les désigne la presse, il y a Charles Sanou, membre du conseil de gestion de l’UNPCB qui est maire CDP de Kouka et qui a rejoint le MPP selon ce qu’on ma dit. Il y a aussi Ouattara Zanga Mamadou qui a été maire élu CDP de DAKORO, Inombè Soulama Hubert qui était militant CDP ou RDB (à vérifier) est devenu MPP (sic ?) et j’en passe.

    Pourquoi incriminer les autres si vous même êtes passés par la politique ? Alors cessez de fustiger vos amis d’hier à moins que ce ne soit l’application de l’adage « qui veut abattre son chien l’accuse de rage ».

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 17:33, par BEN
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Nous voyons ici la main du MPP qui recrute tous les malfrats et les mettent sous sa protection. Hier en difficulté et accusé d’être CDP, iKarim a viré vers le MPP et mieux est en 1ère ligne avec les cadres de ce parti lors des meetings. Il a eu des assurances avec Salif pour son maintient à l’UNPCB avec à la clé une réconciliation intéressée avec Français Traore qui traine encore des ardoises salées quand il était président de l’UNPCD.
    Tout cela , c’est la politique du " KOSYAM PAR TOUS LES MOYENS" de Mr Salif . Quand on entend ce dernier dire " on s’en fout des colonels et des généraux candidats " et que la victoire c’est au "quart de tour et pas de 2cd tour" nous comprenons l’inquiétude des populations qui imaginent déjà un "drame humain " quand ce parti très prétentieux arrivera en 3ème ou 4ème position.
    Que les autorites de la Transition ouvrent bien les yeux pour ne pas venir en pompier et instaure une autre Transition bis.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 17:53, par Patarbtaalé
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    Citoyen a raison, la filière coton est très importante pour le pays et a beaucoup de défis à relever par ces temps qui courent avec la baisse des prix du coton sur le marché mondial. Mais Citoyen il faut que tu saches et comme tu l’a dit, derrière les meneurs de la manifestation, se cache le grand gourou qui dirige tout : François Traoré Ex président de l’UNPCB et conseiller du SYAB (syndicat des agriculteurs du Burkina). François, qui est le Président d’honneur de l’UNPCB (Dixit lui même) ne devrait pas être content de voir ses successeurs se déchirer et mettre en pièces le bel instrument qu’il a contribué à mettre en place et qui constituait un modèle à suivre par toutes les filières agricoles.
    Mais ce semble ne pas être le cas, car François est omnibulé par le pouvoir. Tenez, savez-vous pourquoi en 2010 les cotonculteurs l’ont contraint à la démission de la présidence de l’UNPCB ?
    Si en son temps en 2010, Blaise Compaoré et ses partisans avaient tiré leçon des évènements qui ont chassé François Traoré, il n’y aurait pas eu insurrection populaire et il serait encore au pouvoir aujourd’hui.
    Tout comme Blaise, François Traoré, après 3 ou 4 mandats passés à la tête de l’UNPCB, arrive en fin de course en 2009 et n’est plus éligible selon le règlement de l’organisation et de la loi 14 régissant les Organisations paysannes. Que fait il ? Comme Blaise, il tente de réviser la « constitution » des cotonculteurs. Il crée une organisation des producteurs de maïs qu’il veut coller à celle des producteurs de coton en vue de la mise en place d’une fédération coton-maïs qui serait dirigée par lui et de cette façon, le tour est joué et la légalité respectée. Cette tentative a soulevé des réticences et a été combattue par tous les acteurs (sociétés cotonnières, Confédération Paysanne du Faso, cotonculteurs « dissidents »…) mais il a persisté dans son obstination de se maintenir coûte que coûte. Des propositions lui ont été faites pour continuer à servir la filière coton à d’autres niveaux que celui de l’UNPCB, et comme Blaise, il a refusé la main tendue. Alors un mouvement de contestation des cotonculteurs l’a contraint à la démission.
    Voilà la vraie raison de la chute de François TRAORE qui hélas n’a pas tiré leçon et reste un assoiffé de pouvoir : pour preuves, la tentative de « coup d’état » actuellement en cours au niveau de l’UNPCB et la mise en place sur son parrainage du syndicat des agriculteurs du Burkina SYAB qu’un de ses fidèles Abou Ouattara dirige. François n’est pas conséquent avec lui même. Sinon comment comprendre qu’il ait combattu, au début des années 2000, le SYNTAP (syndicat national des travailleurs de l’Agropastorale) de Ousmane TIENDREBEOGO comme étant contraire à la politique des filières. C’est la boulimie du pouvoir qui le pousse encore une fois de plus. François Traoré ne peut plus vivre comme un producteur normal à la base comme il était quand on est parti le chercher dans son Sogodiankoli natal pour le hisser à la tête de l’UNION. Il pourrait peut être par acquis de conscience, relater lui-même des conditions dans lesquelles il a été porté à la tête de l’UNPCB en 1998.
    Les vrais producteurs de coton feraient donc mieux de se démarquer de lui car sa lutte n’est pas noble mais vise un pouvoir personnel. François TRAORE= Francois Compaoré=Blaise COMPAORE, même combat pour un pouvoir à vie.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2015 à 19:45
    En réponse à : UNPCB : Les forces de l’ordre et de sécurité ont fini par faire usage du gaz lacrymogène

    C’est une démission de l’Etat dans la gestion de cette affaire UNPCB. Si des textes ils existent, il fallait les faire respecter car au delà de la mauvaise gestion c’est un abus de pouvoir de l’arôme Traore qui avait mis un arrêt à la loi 14 régissant les sociétés coopératives et plus près il débloque de l’argent pour mettre en place un bureau illégal de 4 département sur 13 acquis à sa cause (3000000) comme si il bâtait en brèche les accusation de mauvaise gestion à lui reproche. Une preuve encore que Katie est le chancre de la mauvaise gestion et de tous les abus pour se maintenir à la tête de l’unpcb. Que l’état prennent ses responsabilités pour ne pas venir jouer au médecin après la mort.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés