Culture et tourisme : le PAREN lance un appel depuis les ruines de Loropéni.

mardi 24 mars 2015 à 00h15min

Les ruines de Loropéni constituent le seul site touristique burkinabè classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’étend sur une superficie de 11 130m2, avec de part et d’autre, à l’intérieur, des chambres. Selon les études, ce site était occupé jusqu’au XIe siècle. Mais, les constructions datent de plusieurs siècles avant. Ce site enregistre une moyenne de 1000 visites par an. Après l’installation de ses responsables dans la province de la Bougouriba le 07 mars dernier, quelques membres du bureau politique du Parti de la renaissance nationale (PAREN) ont joint l’utile à l’agréable, en visitant ce joyau touristique. Occasion de lancer des appels aux autorités mais aussi à l’ensemble des burkinabè à visiter cette merveille culturelle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Culture et tourisme : le PAREN lance un appel depuis les ruines de Loropéni.

Alexis Diourbiel travaille sur le site depuis 2004, en qualité de guide. Dès l’arrivée de la délégation du PAREN, conduite par son président, il accompagne les visiteurs du jour. Explications à l’appui. Et visiblement, il semblait s’y plaire. « Quand les gens viendront, ils verront comment ces braves personnes ont travaillé ici. Le site fait deux millénaires et tient toujours. Nous invitons les populations à venir visiter ce site qui est actuellement le seul site touristique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO parmi les 623 sites touristiques », explique le guide. « En termes de visite, on en compte environ 1000 par an. Nous lançons un appel pour qu’il y ait plus de visiteurs nationaux pour permette à nos sites touristiques de pouvoir vivre », poursuit-il.

Vite ! La visite d’un chef d’Etat à Loropéni

Les visiteurs du jour disent avoir été impressionnés par la technique architecturale développée pour bâtir cette merveille, mais aussi par l’originalité et l’esprit qui a animé les bâtisseurs.
Tahirou Barry et ses camarades du PAREN disent donc être venus pour admirer les merveilles de ce site et en même temps exprimer une grande préoccupation. « Je n’arrive pas à concevoir que depuis 2009 que ce site ait été érigé au niveau du patrimoine mondial de l’UNESCO, qu’il n’ait pas reçu la moindre visite d’un chef d’Etat de ce pays. Cela n’est pas normal. Il n’est pas également normal que sur la moyenne de 1000 visites par an, il y ait très peu de burkinabè », lance le président du PAREN.

S’appuyer sur sa culture pour grandir

Dans tous les cas, il a exprimé la nécessité d’entreprendre des actions ambitieuses en vue de susciter l’intérêt des burkinabè par rapport à leurs potentialités culturelles, par rapport à leurs valeurs culturelles. Car, « un peuple qui décide de grandir sans s’appuyer sur ses racines, sans s’appuyer sur ses valeurs culturelles va demeurer un nain. Nous avons donc besoin de nous fonder sur nos racines, connaître notre passé qui conditionne et détermine notre confiance en l’avenir », soutient-il. C’est pourquoi, il appelle le gouvernement et particulièrement le ministère de la culture à faire en sorte que ceux qui le désirent puissent aisément avoir des possibilités de parcourir le pays pour visiter ce trésor culturel, notamment les étudiants, les élèves, les fonctionnaires et même le citoyen lamda.

Aussi, le président du PAREN souhaite que des moyens conséquents soient alloués à l’équipe d’entretien de ce site. Car, « si un tel site n’est pas entretenu de façon conséquente, il est évident qu’il peut s’écrouler avec tout ce que cela comportera comme gâchis dans notre patrimoine culturel », prévient-il.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mars 2015 à 09:10
    En réponse à : Culture et tourisme : L’appel du PAREN lance un appel depuis les ruines de Loropéni

    tu n arrives pas a comprendre, le site est la depuis non ? ; pourquoi tu ne part que maintenant ? et tu veux faire la morale ? l heure c est la visite aux populations pas au populisme.reste la les monuments vont t élire . avec ton look tu n as pas fini de nocer et tu veux être chef d état.tu passes toujours a cote.après ça va visiter le cheptel c est un pan de notre économie.le PAREN revoyez vos dirigeants il ne suffit de crier plus fort que les autres. on attend des idées .on ne comprend pas pourquoi les burkinabés ne viennent pas ? il fallait nous dire comment faire pour qu ils viennent.c est a toi de trouver la solution ; sinon quelles solutions tu va trouver pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 10:13, par espoir
    En réponse à : Culture et tourisme : L’appel du PAREN lance un appel depuis les ruines de Loropéni

    J’admire le jeune président BARRY pour son engagement et ses prises de positions courageuses et pertinentes. Il constitue l’espoir de la jeunesse au milieu de tous ces loups politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 12:26, par Ismael
    En réponse à : Culture et tourisme : le PAREN lance un appel depuis les ruines de Loropéni.

    Félicitations au PAREN et à son équipe dirigeante !!! Notre voie de développement ne se trouve ni dans le socialisme, ni libéralisme, ni quoique ce soit, à part nos réalités intrinsèques, nos cultures, nos coutumes ... C’est en s’appropriant cela que nous pouvons être dignement AFRICAIN et apporter quelque chose de plus dans notre rencontre avec le monde. Courage à ce parti pour ces visions et son courage politique. Courage à BADO et BARRY !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés