Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

vendredi 20 mars 2015 à 23h39min

L’arrestation, l’incarcération et la libération des membres des mouvements – Balai citoyen, Y’en a marre, Filimbi – a fait l’objet d’une conférence de presse vendredi 20 mars 2015 à Ouagadougou animée par Smockey et Oscibi. Ce dernier est revenu sur les conditions de sa détention en République démocratique du Congo (RDC). Et Smockey de condamner fermement cette arrestation arbitraire dont ont été victimes le Cibal et les autres leaders pro-démocratie. Appel a été lancé pour la libération sans conditions de deux autres leaders (des Congolais), toujours en détention.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

Cette conférence de presse du mouvement balai citoyen sur l’enlèvement de Sibiri Ouédraogo alias Oscibi Johann et d’autres leaders de Y’en a marre et de la plateforme citoyenne Filimbi en RDC a débuté par un chant de l’hymne de la victoire - hymne national du Burkina Faso -. S’en est suivie la lecture de la déclaration luminaire par l’artiste chanteur Smokey. On apprend avec lui que c’est le dimanche 15 mars que trois leaders du mouvement sénégalais Y’en a marre, burkinabè Balai citoyen et plusieurs militants du mouvement Filimbi, des journalistes et des diplomates ont été arrêtés à Kinshasa alors qu’ils participaient à une conférence de presse. Si certains ont été très vite relâchés, d’autres notamment Oscibi sont restés pendant des heures incarcérés dans des cellules. En effet, c’est sur invitation de jeunes Congolais que les deux mouvements – Burkinabè et Sénégalais – se sont rendus à Kinshasa pour participer à un atelier de sensibilisation et de promotion de l’engagement civique et citoyen. Il devait durer deux jours (les 14 et 15 mars).

Oscibi a donc quitté Ouagadougou dans la nuit du 12 mars et devait en principe rentrer au pays le 17 mars. Le cours de l’histoire aura évolué autrement. « Les autorités congolaises ont commandité et exécuté l’enlèvement de ces leaders qu’ils étaient pratiquement à la fin de leur programme qui devrait être clos par un concert », indique Serge Bambara alias Smockey. Arrêtés et conduits à l’Agence nationale de renseignement du Congo, ils ont été détenus jusqu’au 18 mars. Traités de « terroristes » et considérés comme des « instructeurs militaires » qui seraient venus apporter leur expertise à la jeunesse congolaise, les raisons ont quelques fois été sans fondement. C’est pourquoi, précise Smockey, le balai citoyen qui est un mouvement citoyen prônant la non-violence a accueilli ces allégations avec étonnement et indignation. A l’entendre, de telles accusations venant d’un pays qui a une tradition de conflits armés qui durent depuis des décennies visent à saper le moral des militaires engagés pour la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la citoyenneté aussi bien au niveau du Burkina qu’à travers l’Afrique. Ainsi donc, rappelle Smockey au gouvernement congolais, les Burkinabè ont bravé les barricades du régime Compaoré les mains nues pendant les journées historiques des 30 et 31 octobre 2014. Faut-il tout simplement comprendre que la présence des mouvements aux côtés des jeunes congolais s’inscrivait dans une dynamique de solidarité et de partenariat entre les peuples et particulièrement entre la jeunesse africaine.

« J’ai fait toute une journée sans manger »

Oscibi Johann reconnait n’avoir pas été maltraité, molesté par la police congolaise. En effet, à la suite de leur arrestation dans le quartier dénommé chinois (fief de l’opposition), les « prévenus » sont restés pendant des heures avant d’être entendus. « Ils nous ont d’abord fait des photos de face et de profil. Nous avons plus tard rencontré le chef de la police avant d’être installés dans des cellules séparées. Je suis resté toute une journée sans manger », raconte Oscibi. Le lendemain, il recevra la visite du consul du Sénégal en RDC qui le rassure et le réconforte. « Il m’a informé que les autorités sénégalaises et burkinabè se sont saisies de l’affaire et que nous serons bientôt libérés », dit-il. Quant aux conditions de détention, elles n’étaient pas aussi pires. Oscibi raconte qu’ils étaient 17 détenus dans une cellule assez propre. Il y avait aussi de l’eau potable. Il n’y a que les tortures morales qui l’ont particulièrement marqué. A la date de ce vendredi 20 mars, informe Smockey, « il n’y avait que deux personnes qui étaient encore incarcérées ». La lutte, selon l’artiste chanteur Smockey continuera pour leur libération. Cette situation ne va en aucun entacher à la lutte, qui au besoin pourrait être synchronisée entre les pays de l’Afrique. C’est pourquoi, disent-ils, s’il y a lieu de « panafricaniser » cet activisme citoyen, le balai citoyen avec d’autres mouvements le feront. Ont-ils néanmoins salué toutes les personnes, notamment l’implication des gouvernements Burkinabè et Sénégalais qui ont soutenu la libération des leaders des mouvements.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mars 2015 à 23:55, par observateur
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Tu na rien vu encore

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 00:56, par Luicide
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Quand je vois quelqu’un porter des dreadlocks je me méfie simplement de la personne. Je n’irai pas jusqu’à confier la conduite de ma destinée à ce genre de personne.

    Une seule journée sans manger et tu le souligne ? Quel drôle de combattant de la liberté ? Je ne m’en veux pas ce Monsieur mais au gouvernement congolais qui a fait de lui un martyr. Voici est monsieur inconnu de la majorité des Burkinabé qui se trouve propulsé devant la scène médiatique par le fait d’un gouvernement irresponsable.
    Smockez, j’ai de l’admiration pour toi mais à une seule condition qui tu continue à agir dans la sagesse. Le peuple congolais est suffisamment mûr pour assumer son destin et sa destinée donc sachez garder raison. Personne n’ignore votre apport dans la chute du régime COMPAORE mais ce sera une grave erreur de votre part de vouloir exporter de telles expériences. Il y’a suffisamment de problèmes à résoudre que d’aller fourrer son nez dans le bourbier de Goma.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 07:13
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Voilà des gens qui sous couvert de soc veulent faire de la politique lol

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 08:29
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Ce pays n’est pas le votre !!! vous n’avez pas ce droit la bas !!
    "jai fais une journée sans manger" ca se voit bien que vous ne reflechissez que par votre ventre au balai citoyen

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 08:59, par bark biga
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    fier de toi digne fils du pays des hommes intègres. il fo réellement une synergie des forces vives de la société civiles pour une libération totale de notre l’Afrique. notre continent à longtemps souffert des actes de certains de ces fils indignes qui l’ont trahit. vivement que la jeunesse africaine prenne son destin en main pour une véritable démocratisation du continent africain et pour son développement. la jeunesse, il fo chasser tous les dictateurs qui ne pensent qu’à leur seul intérêt.
    bark biga

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 09:40, par yirefa
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Messieurs les membres
    J’espère que vous avez prie la mesure de votre acte et des risques que vous faite courir a vos compatriotes par vos comportements non mûris.
    A moins d’une mauvaise volonté manifeste, vous ne pouvez pas débarquer dans un pays souverain dans le contexte socio-politique qu’on lui connait et prétendre a un autre traitement que celui qu’on vous a légitimement réservé. Arrêtez de vous victimiser et soyez des artisans de la construction et de la cohésion cohérente et surtout de l’ordre qui est votre talon d’achile.
    Retenez une fois pour toute que vous devez savoir tenir utilement votre juste place. Pas des agents du désordre. Et pour l’insurrection au burkina (dont vous semblez etre devenu les monnayeurs a tous vent) vous êtes une goutte d’eau dans la masse des forces et ressources qui l’on nourrie et animée.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 09:50, par doudouno le cobra
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Tout ça c’est ridicule en tant qu’artiste personne ne te connait.
    Encore les sénégalais n’ont pas brulé leur pays, ils ont donné une leçon de démocratie à Wade. Ils ont aussi fait valoir la justice en jugeant son fils pour enrichissement illicite, ils n’ont pas besoin de bruler ses maisons.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 11:05, par Gédéon
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Je suis vraiment heureux de savoir que les jeunes africains élèvent la voix avec détermination pour plus de démocratie. Le modèle insurrectionnel burkinabè doit s’internationaliser. Il est même de notre devoir moral d’aider les autres peuples à se debarrasser de leur potentat. En réussissant cet ultime combat, nous parviendrons à installer des présidents respectueux des principes démocratiques au pouvoir. Par suite, nous terminerons le combat du siècle en instaurant les États-Unis d’ Afrique. Cette mission revient à notre génération.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 20:27, par madou
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Smokey , Balai citoyen et ’Y’ en a marre , pourquoi aller si loin ? la Gambie est tout près de chez nous, quelques kilomètre seulement de Sénégal et du Burkina Faso, il y a pire en Gambie que la RDC Congo non ? en plus c’est Afrique de l’ouest, je pense que il faut commencer par la, regarde comment YAYA JAME est entrain de réduit le peuple Gambien en silence, si le job n’ai pas fait en Afrique de l’ouest ça serait inutile d’aller loin, commencer a Balayer devant votre porte avant d’aller Balayer chez quel qu’un.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 20:50, par attaraxie shakkuyamuni
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    ce sera un succes dont ni politique ni economie ainssi que culture n’auront reussit. enfin une union(federation ou confederation) citoyenne !tout l’afrique,toute l’humanite a commence par deux individus. la memoire de kwame n kroumah, patrick emeri lumumba, thomas sankara, muhammar kaddhafi et j’en passe sera honoree.ils reposeront finalement en paix.cependant felix h boigny, leopold s senghore ne vous laisseront tranquiles. courage. egalement tout n’est pas balaye au burkina faso d’abord que vous voulez apprendre ce travail inacheve aux autres.cordialement quelqu’un qui apprecie votre lutte celle populaire qui ne saurait s’abstenir de vous traduire ce qu’il vit !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 01:34, par Razak
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    @internaute 2 : cela n’honore en rien la memoire de Sankara car ces gens sont a la solde de l’imperialisme americano.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 09:39, par SANON Yirefa
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Y’en a vraiment marre avec ces comportements de rue et anarchiste. Vous avez mérité ce traitement. Si les Burkinabe semblent vous ignorer a tort, par mépris ou encore par lassitude ; sachez que lutte ne rime pas avec désordre et anarchie. Autrement c’est l’autorité de l’Etat garant des libertés démocratiques. Hélas malheureusement le jeu favori de vos ouilles.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 10:12, par BAKIEBO Jacques
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Quelle déchéance pour le régime KABILA, accusez ces jeunes d’être venu apprendre aux jeunes congolais a manipuler des armes et fabriquer des cocktails Molotov. Franchement vous y croyez vous même ?. Blaise a été éjecter sans un seul cocktail Molotov, mais uniquement par des pierres et notre détermination. Gouvernement congolais vous rendez vous compte que vous avez donnez plus d’audience et d’impact à leur action ?
    Pauvre Albert Mendé porte parole du gouvernement congolais, il a eu la triste charge de porté cette stupidité devant les média. KABILA TREMBLE.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 11:29, par RAWA
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde, bande de dro...!
    serieux regarder la photo 2 de l’article, ce monsieur est un jointé donc faite pas chier. Merde !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 11:33, par M
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    vraiment les gars, arrêtez de jouer les Ché Guevara chez les autres !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 13:43, par ablassé
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Ce pays n’est pas le vôtre !!! On appelle ça de l’ingérence !!

    "j’ai fais une journée sans manger " MDR !!! ça se voit bien qu’au balai citoyen les gens ne réfléchissent que par leurs ventres

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2015 à 18:28, par Assane
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Kabila n’est pas Blaise. Vous savez maintenant ce que dictateur veut dire. Le représentant du cibal a t il eu un ordre de mission pour que le gouvernement burkinabé en fasse une priorité ou est ce un renvoi de l’ascenseur pour service rendu à l’insurrection ? Si le cibal avait reçu un minimum de formation politique et idéologique, il saurait que les révolutions ne naissent pas de la même maniere. L’omni présence des américains dans l’organisation de ces actions dites citoyennes mérite reflexion. Ces gens qui ne savent même pas libérer leurs otages vivants foutent le bordel partout où ils mettent les pieds. On ne connaît pas un seul endroit où ils ont ramené la paix. Contre vents et marées, ce sont eux qui empêchent la création d’un État palestinien depuis 1945. Y en a marre ou cibal seraient ils des chevaux de Troie ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2015 à 09:04, par hervos one
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Quels internautes viennent de dire que le congo n’est pas leur pays qu’ils sont aller trop loin ? J’ai honte des propos de certains africains qui ne peuvent rien faire pour l’afrique e qui plaignent ceux là qui luttent pour sortir l’afrique du bourbier ! encore du courage combattant de la liberté on est ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars 2015 à 11:50, par wendbiiga
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Ils t’ont loupé. Prochainement il faut repartir encore. Et cette fois je te conseille d’aller en Gambie juste à coté et on vera ce qui va se passer. Quelles experience même voulez-vous exportez ? Parce que Blaise Compaoré (président en exercie et démocratiquement élu) a accepté de rendre le tablier (sans jamais ordonné de tirer sur un manifestant) vous vous croyez victorieux ? La rencontre au Congo a été en partie financée par les USA et c’est vous qui criez sur tous les toits contre l’impérialisme. Vous êtes tous ridicules. J’ai de l’estime pour Smockey mais il dérive.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 08:57, par Bouquinvilliers
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Luicide, Je suis désolé de ton analyse. Tu devrais avoir honte de t’exprimer de la sorte. Brisez cette barrière qui se trouve dans vos têtes et vous allez comprendre que nos pays n’ont pas de frontières. Mais je vois que c’est de telle réflexion de la part de la jeunesse qui nous amène a croire qu’un tel est Burkinabè et un autre congolais. Mais en réalité quelle est la différence entre quelqu’un qui se trouve en Afrique de l’ouest et l’autre en Afrique centrale ? Je ne vois pas de différence puisque nous vivons presque tous dans la dictature. Donc une main de plus pour faire tomber la dictature dans un pays est toujours la bienvenue parce qu’il faut que nous inquiétons les gouvernements qui prônent la dictature. Tant qu’ils croiseront les jeunes associations de différents pays d’Afrique, ils réfléchiront par 2 fois avant de changer quoi que ce soit dans leurs constitution. Lucide, il ne s’agit pas de se morfondre dans ton coin et ensuite sortir les gros mots pour juger les gens. Lui au moins il a eu le courage d’aller au Congo pour lutter pour la liberté et toi ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2015 à 09:27, par Esca
    En réponse à : Détention d’Oscibi en RDC : « Ce n’était pas aussi pire que ça »

    Ils voulaient faire de la RDC une nouvelle Lybie avec l’aide des américains, ils pensent qu’ils sont militants de Panafricanisme et pourtant ils sont financés par l’impérialisme ; vraiment nos amis Ouest africains emprisonnés dans la Zone CFA, que peuvent ils faire encore ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés