Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

vendredi 20 mars 2015 à 08h51min

L’émotion était grande dans la nuit du 19 au 20 mars à l’aéroport international de Ouagadougou. Sibiri Ouédraogo, allias Oscibi Johann, de retour au bercail, a été accueilli en triomphe par des membres du Balai citoyen ainsi que ceux de sa famille.
Il est 23h 55 minutes lorsque l’avion se pose dans la capitale burkinabè. Ils étaient près d’une centaine de personnes à attendre impatiemment l’arrivée triomphale de celui qui avait été arrêté en RD Congo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

L’artiste-musicien, Oscibi Johann, a fait son entrée sous les ovations de ces camarades « Cybals » qui entonnaient l’hymne national et de ses parents visiblement émus de revoir leur fils sain et sauf. Le comité d’accueil dans lequel l’on pouvait voir les artistes Smokey et Basic Soul, mais aussi Me Guy Hervé Kam, était vraiment solidaire de « patriote retrouvé ».

« Je suis très content de revenir au pays, la terre de mes ancêtres, très content pour toute cette mobilisation pour notre liberté. Je suis vivant, je suis au Burkina et je remercie tout le monde », conclut Oscibi Johann.

Pour la suite du récit de sa mésaventure au pays de Kabila, rendez-vous a été donné aux journalistes ce vendredi 20 mars au Centre National de Presse Norbert Zongo. En attendant Smokey dénonce sans ambages cette arrestation injustifiée du Burkinabè et des autres camarades sénégalais mandatés par le Mouvement Y en a marre : « Il y a la loi universelle des droits de l’homme qui nous permet de nous exprimer en totale liberté. A partir du moment où nous ne sommes pas des mercenaires, nous ne sommes pas des militaires, nous ne sommes pas venus réaliser des putschs. Nous sommes venus apporter la parole et échanger avec nos frères et sœurs. Aucune loi n’interdit cela. Je dis et répète que ce sont des comportements de dictateurs et de voyous qui ont eu l’habitude de réagir effectivement avec des moyens de forçats. Ils nous ont obligés à obtempérer mais je pense que c’est fini, cette époque-là est terminée ».

Pour sa part Mme Suzanne Sawadogo, la mère d’Oscibi Johann, présente ce soir-là à l’aéroport avec son époux et leurs autres enfants, a rendu grâce à Dieu pour avoir ramené son fils au pays « nous ne croyions plus qu’il allait sortir de prison mais comme le Seigneur n’abandonne pas celui qui est dans le besoin, nous avons gardé espoir ».

Cette libération du Cybal ainsi que des autres militants du mouvement « Y en a marre » ne s’est pas faite sans pressions politiques de la part des autorités burkinabè et sénégalaises qui avaient « haussé le ton ». Et même si le Balai Citoyen est heureux de cette sortie de crise, Smokey maintient que la lutte va continuer et que la vigilance va s’accroitre tant qu’il restera encore quelques Congolais en prison.

En effet, tous les prisonniers n’ont pas encore été libérés et il ne reste que les Congolais. Et pour Smockey, le mouvement va activer ses réseaux pour « sortir les camarades de l’embarras » car « il est de bon ton que les Organisations de la société civile africaine se fédèrent pour la même cause et fassent un peu le ménage. Le temps est révolu où le dirigeant pouvait avoir des comportements mafieux sans devoir rendre compte à leur population ». Et l’ambition du Balai Citoyen et des autres OSC, c’est de travailler en synergie afin de « pouvoir agir un peu plus rapidement que l’Union africaine ».

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mars 2015 à 07:05, par le
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    c’est propre que le combat continu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 07:21, par eliane
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    bon retour au pays, dans le futur il faudrait éviter l’immixtion dans les affaires intérieures d’un Etat tiers ; ceux qui veulent s’inspirer de l’expérience du burkina peuvent venir nous voir sur place cela nous évitera pas mal de problème.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 07:28, par LE JUSTE
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bonne arrivée mon frère.
    J’espère qu’aujourd’hui tu vas nous parler aussi des conditions de détention dans les prisons de la RDC, toi qui y a fait un séjour.
    SMOKEY, il vaut mieux tard que JAMAIS mais laisse moi te dire que c’était au moment ou OSCIBI était en prison qu’il fallait avoir ce verbe, sinon tu es entrain de nous divertir. Sache aussi qu’il est révolu ce temps ou les foules suivaient aveuglement les OSC politicienne. Vous avez vendu votre âme au DIABLE le 31 octobre 2015.
    Défi : Je te défie de mobiliser 2000 hommes (je parle bien-sur des hommes qui ont la tète sur les épaules, si tu vois ce que je veux dire) à la place de la nation. Si tu réussis, je m’incline et chapeau a toi mais sinon tu et les autres griots du nouvel HOMME FORT du BURKINA devriez tirer toutes les leçons qui s’imposent.
    " Le vrai peuple prie pour vous et vous pardonne d’avoir mis au chômage des milliers de pères, de mères, de fils et filles "
    Demain n’est pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 07:31, par combattant de la liberté
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    notre nombre est notre force. la patrie ou la mort...

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 07:35, par Le jeune
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Plus rien ne peut arrêter la marche de la jeunesse africaine vers la liberté. Ceux qui n’ont pas encore compris vont l’apprendre à leur dépend.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 07:45, par moustico
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Populisme populistes.... Rien que du bruit. Pendant que la transition s eloigne de ses promesses et que les matyrs de l’insurrection sont martyrisés par la transition, vous ne trouvez rien à dire. C’est ce qui se passe ailleurs qui vous intéresse. Blaise Compaoré médiateur infatigable, balai citoyen lutteur infatigable et qui encore ? Est ce que typiquement burkinabe que de vouloir chercher le nom dehord ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 07:58, par B
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Je vois sur la photo un Mr barbu derrière le prisonnier de Kabila. C est un professeur dans un lycée de la place. Ses élèves souffrent des ses absences .il n a plus le temps pour dispenser ses cours. Car occuper avec les activités du balai.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:13, par Mugu
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Laissez les congolais gérer leurs problèmes sachez que vous ne pouvez pas changer le monde ou les inégalités sont visibles alors mon soucis c’est le Burkina d’aujourd’hui qui est dans l’austérité. ensemble trouvons la solution au lieu de se pavaner à autre chose. Merci de n’avoir écouter et que Dieu vous guide amen.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:18
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Félicitation à la transition d’avoir joué un rôle important dans la libération de notre héro Oscibi Johann !!!!! mon frère courage à toi !!!! la jeunesse africaine est avec vous !!!!! le combat ne fait que commencé !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:24, par demain
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Que dieu bénisse le burkina. Bon retour au pays des hommes intègres Oscibi. SMOCKE HERVE et autres membres du balai citoyen sachez que vous avez la bénédiction de nos ancêtres et de vos parents respectifs. ne vous découragez pas pour certains propos de gens égarés qui jusqu’à présent ne croient pas au changement intervenu le 30 et 31 au Burkina. il n’est pas interdit de rêver mais il est interdit d’être utopique. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:29, par Anita Manour
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Comme tu l’as si bien dit le Jeune," Plus rien ne peut arrêter la marche de la jeunesse africaine vers la liberté. Ceux qui n’ont pas encore compris vont l’apprendre à leur dépend." Eh oui. l’esclave qui refuse d’assumer sa propre révolte, ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort. Autrement, les Africains doivent comprendre que la libération totale de l’Afrique ne viendra que d’eux-mêmes et non des terroristes venus d’outre-mer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:34, par JE prefere un militaire president
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Maintenant si tu es garcon il faut retourner en RDC on va voir. . Vous avez blagué Sibiri il est parti maintenant il sait. Smokey et Kam pourquoi vous restez loin pour parler ? prenez vos billets et allez en RDC. Quand les francais viennent chez nous vous parlez d’ingerence et de colonnialisme maintenant vous allez chez autres pour foutre la merde. Ils peuvent se liberer seuls les congolais.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:40, par SING
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    A l’internaute 3 vous avez joué vous avez perdu c’est la règle du jeux ainsi va la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:43, par Sidik
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Plus rien ne sera comme avant. Ce slogan ne concerne pas seuleument le Burkina Faso mais aussi le continanet mère à savoir l’Afrique n’en deplaisent aux assoiffés de critiques non constructives tel le forumiste 3.

    Je n’appartient ni au mouvement Cybals ni à aucun parti politique. Toutefois, j’invite le forumsite "JUSTE" à revoir la justesse de ses idées en méditant cette sagesse mooré qui dit ceci : " Celui qui échoue dans son entreprise de faire du bien vaut mieux que celui qui réussi dans son entreprise de faire du mal".

    Ce mouvement au moins participe à l’éveil de conscience de la jeunesse et partant de toutes les populations à se départir des griffes et des étaux de ces dirigeants africains véreux qui battissent leur pouvoir et leur richesse sur fond de tortures et de spoliations de leur peuple.

    Quelque fois dans sa vie de "JUSTE" il faille savoir ranger ses intérêts égoïstes ou ses points de divergences individuelles afin d’unir ses forces pour un intérêt national voire continentale. Sans rancune. SIDIK

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:55, par Bokassa
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bon retour fier guerrier n’en deplaise a mr LE JUSTE (post 3). Le juste, sache que Smockey, Samska le Jah, Oscibi et autres freedom fighters, ils ont eu le courage d eveiller la conscience des gens. ils ne sont pas de ceux de ta race prompts a se cacher derriere un clavier pour debiter des niaseries. Ils sont des enfants de l ’integrite, des Burkindba. Tu n es meme pas digne de prononcer leurs noms.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 08:58, par par TA
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    bonne arrivée à toi mon frère, on t’attend pour le compte rendu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 09:04, par citoyen
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    tu merite pas ce pseudo !!quand on est juste on doit savoir qu’une reussite emanera toujour d’une destruction !!!on peut pas satisfaire tous le monde a la fois !!ya des familles qui chomment c’est vrai mais d’autres aussi on gagné ce qu’on appelle liberté !!!bon bref
    Smock et les autres cibals n’on qu’a continuer leurs lutte au faso..nos qui sommes de la diaspora on fera de notre mieux aussi !!!
    La patri ou la mort ...................

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 09:12, par Vigile
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Il faut surtout dire merci aux Organismes de défense de droits de l’homme de RDC et au plan international, qui ont exercé une pression forte (lisez le message du FIDH), comme ils savent le faire sans trop crier (comme certains aussi savent le faire). La lutte, c’est surtout la méthode et la rigueur. Pas seulement le oya ! oya ! et le m’as-tu-vu !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 09:21, par Moi Le Patriote Parfait
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bienvenu au Faso, patriote tu as vendu chèrement la Révolution Burkinabè aux congolais.
    Toute entreprise qui consiste à défendre des intérêts à son prix et ses risques. Tu as risqué, mais tu as écris ton nom et celui du Faso en lettres d’or sur la page de la nouvelle Afrique qui émerge ainsi de la lutte des OSC unifiées d’Afrique. Je ne te conseille pas de refaire pareil, que ceux qui veulent l’expertise cybal viennent au Faso s’en abreuver . Les dictateurs africains n’ont pas compris encore que rien ne sera plus comme avant là, c’est pas seulement au Faso. Courage à toi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 09:28, par lagitateur
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Il faut Kabila comprenne une chose : il doit partir si tel est la volonté de son peuple. Les militants burkinabè et sénégalais ne peuvent rien changer si le peuple congolais ne le veut pas. A mon avis, Kabila s’est fait de la contre-publicité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 10:29, par king
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    "on ne tire pas des coups de fusils aux idées"."On peut tuer l’homme pas les idées"."Les mots sont comme des pistolets chargés,quand on parle,on tire".Ces pensées successives de Rivarol, Matteoti (opposant exécuté par Benito Mussolini et sur le cercueil duquel ce dernier s’est assis avant son enterrement) et de Brice Parin sonnent vrais en ces temps ou "les sentinelles de la démocratie"(périphrase utilisée par le journal Jeune Afrique) que sont les organisations de la société civiles et les mouvements citoyens troublent désormais le sommeil de certains dirigeants et politiques africains.y’en a marre,balai citoyens,vous êtes la vigueur de notre jeunesse panafricanisme convaincue et non vaincue ;le rempart,le blocus contre le sacrifice éternel des différentes générations africaines. Oscibi,tu as dégusté la saveur de la liberté en étant emprisonné.Plus que jamais,tu ne baisseras les bras quand la démocratie et l’avenir d’une jeunesse africaine se trouve piéger. Merci à tous ceux qui ont contribué à sa libération,à celle des autres et qui contribuent à la libération des frères congolais du Filimbi,toujours emprisonnés

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 10:37, par king
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    "La décolonisation de l’Afrique passera d’abord par une décolonisation des mentalités".Cette pensée véridique et éternel de l’émérite savant africain ,à savoir le Pr. Cheikh Anta DIOP est plus que d’actualité.Et ces mouvements citoyens l’ont compris.Bravo à eux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 10:53, par Megd’
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    J’ai juste une question, quelle est la position des leaders de l’opposition de la RDC sur cet incident ? La société civile ne peut rien à elle seule changer le cours de l’histoire sur les questions de politique politicienne sans l’apport du politique et donc des partis politiques. C’est ce qui s’est passé au Burkina ainsi qu’au Sénégal. Maintenant quand j’apprends que Sénégalais et Burkinabè se sont retrouvés en RDC pour conscientiser la jeunesse sur des méthodes de lutte, c’est un peu prétentieux de leur part.

    Pensez-vous qu’au temps de Gbagbo, les Patriotes de Blé Goudé pourraient venir au Faso pour montrer aux jeunes Burkinabè comment dire merde à Compaoré ? N.O.N

    Alors réfléchissons avant de mener des actions surtout lorsque cela se fait hors de nos frontières et encore moins dans notre espace sous régional (CEDEAO).

    Nous aimons prendre à chaque fois l’exemple sur la France, croyez-vous qu’un groupe de personne se réclamant d’une OSC puisse atterrir en France et se rendre dans une banlieue de Paris pour parler du Djihad en ce moment ? Ils seront tous arrêtés sur le champ comme en RDC.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:05, par INSA
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bravo CHE, bravo Combattant ! Plus rien ne peut arrêter la marche triomphale. La lutte continue.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:19, par Toeni
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Ou bien la jeunesse Africaine se mobilisent et agit ou bien la jeunesse de d’autres continent le ferra a notre place et a leur « compte »

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:26, par sinoma
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    si vous pensez que vous pouvez résoudre tous les problèmes du monde vous vous fourrez le doigt dans l’ œil continuer tous les pays ne sont pas laissés dans le désordre comme le Burkina qui est à la merci des "OSC"

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:34, par tata
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Du courage au balai citoyen. Je vous encourage et voudrais que vous restez propos à tout point de vu. C’est seulement à ce prix que nous vaincrons tout dictateur. Autre chose, j’aurais aimez que Maitre Kam ne soit pas dans la commission mise en place pour la réconciliation afin d’être exempte de tout critique. Soyez vraiment vigilant et humble et ne baissez pas les bras. Nous somme derrière vous pour tout mot d’ordre.
    Une sympathisante.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:37, par zak
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    j’espère qu’il a compris la leçon !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:47, par Blaise revient...
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Tant mieux pour lui et les siens sinon nous on a ne l’a pas envoyé là bas donc on va pas attacher bâche pour fêter ça ...c’est quel togogniniya ça ??fallait on allait le fouetter un peu il allait comprendre que blaise et kabila c’est pas même génération regardez moi enfant nifou com ça !!!et puis d’ailleurs on s’en fout même !!tchrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 11:51
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    JE SAIS MAITENANT QUE L’HEURE DE LA LIBERATION TOTALE DE L’AFRIQUE A SONNE, N’EN DEPLAISE AUX VALETS LOCAUX DE L’IMPERIALISME COMME BLAISE ET SES ASSOCIES. VRAIMEMENT, "PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT"

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 12:25, par kouadio
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Moi je veux comprendre par des propos du genre ’’ liberation totale de l’afrique’’, ’’la jeunesse va changer l’afrique’’, ’’plus rien ne sera comme avant’’ etc. Ce sont des programmes qui vont changer les choses et non les slogans. Le Burkina sans ressources a atteint un niveau de developpement que tout le monde salue. On n’a pas eu besoin de ces slogans. Vous voulez vous comparer a Y en a marre du Senegal, eux sont malins, ils n’ont pas detruit de maisons ni de Wade ni de ses ministres. Ils ne tiennent pas de propos haineux (malgre les recentes declarations nauséeuses de Wade sur l’actuel president), ils aiment leur pays. Mais ici c’est l’exclusion, la haine dictee par les ’’ote-toi que je m’y installe pour manger a mon tour’’.
    Les OSC au Burkina ont instruit Zida et Kafando de tout changer dans l’administration. Quand on regarde les changements, ce sont des amis, des camarades, des copins et copines qui sont nommes. Au senegal on aurait denonce cela (sans haine). Mais ici les OSC sont des politiques qui preparent l’arrivee de leur parti au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 12:28, par kouadio
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Les congolais ont raison car au Burkina vous avez incendie l’AN et des domiciles, vole des biens

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 13:01, par le militaire
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Internaute 26, l’heure de la liberation de l’Afrique n’a pas sonné mais le début du cahos en Afrique ; regarde toi meme en Tunisie ou le pristemps arabe a commencé c’est le bordelle, la lybie c’est l’enfer, le nigeria n’en peux plus, le mali commence a comprenndre, le cameroun, le niger et le tchad on compris mais pourrons t-ils faire quelque chose, la CI se cherche, la RDC ca fait une eternité que ca dure et Kabila va agraver tout ca. Si on laisse notre pays aux OSC et apprentis politiciens nous sommes mort. Le reveil douloureux se fera quand Boko Haram ou le MUJAO veindra nous faire une piqure de rappel.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 13:05, par zongo
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Internauts 3et12 c’est pas de votre faute les bien mal acquis ne reviennent qu’aux proprio tot ou tard,donc c’est ainsi et pas autrement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 14:13, par BS
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    KABILA a gâté son nom on ne s’en prend pas a ces genres de mouvements en voulant les réprimander tu en fais des millions

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 14:15
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    On vous attend avec vos soit disant mujao, boko haram, les decus du regime si vous voulez transformez en ces troubleurs hors la loi, c’est au faso ici en tout cas vous allez sevir

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 14:35, par DAOUDA SAW
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    VIVE LE PEUPLE ET CEUX COMBATTENT POUR LUI.LE PROBLEME MAJEUR DE L’AFRIQUE CE SONT LES AFRICAINS AU COEUR BLANC QUI OEUVRENT CONTRE LE PEUPLE POUR LA MAFIEUSE FRANCE !COMMENT CHASSER CETTE MAIN INVISIBLE DE L’OCCIDENT SUR CEUX QUI GOUVERNENT ET NOS RICHESSES ?MALHEUR A CEUX QUI BAILLONNENT LE PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 14:43, par zoulbii
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bon retour mon frere guerrier et que le combat continue. Vive le Peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 14:47, par madou
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bon retour frère, mais je dit à ’Y’ a ne Marre et Balai citoyen pourquoi aller si loin ? la Gambie de YAYA JAME et tout près de Sénégal et du Burkina Faso (Afrique de l’ouest), je pense que c’est la que vous devrait aller d’abord, vu que YAYA JAMME est entrant de maté le peuple Gambien, il est pire que KABILA non ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 14:51, par Arouna Pierre Ouedraogo
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Populisme populistes.... Rien que du bruit. Pendant que la transition s éloigne de ses promesses et que les matyrs de l’insurrection sont martyrisés par la transition, vous ne trouvez rien à dire. C’est ce qui se passe ailleurs qui vous intéresse. Blaise Compaoré médiateur infatigable, balai citoyen lutteur infatigable et qui encore ? Est ce que typiquement burkinabe que de vouloir chercher le nom dehors ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 15:15
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Une simple question qui finance ces OSc pour qu’il fasse des déplacements jusqu’a GOMA. Pour ceux qui connaissent la RDC suivez mon regard, donner une réponse à cette question et vous comprendrez qu’ils sont manipulés par les colons déguisés en soit disant promoteur d’OSC. Be carreful.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 15:34
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Internaute 11 (Manour), tu dis que "la libération totale de l’Afrique ne viendra que d’eux-mêmes et non des terroristes venus d’outre-mer." J’espère que tu ne parles pas des occidentaux hein ? Parce que le séminaire auquel participaient ces soient disant activistes PANAFRICAINS a été financé par l’ AMBASSADE DES ÉTATS UNIS. Ces derniers (autorités américaines) l’ont même avoué officiellement juste après l’arrestation des activistes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 15:36, par Dire
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Ne vous comparez pas au senegal. Parce que laba un policier arrête
    sans problème quelqu’un qui brûle les feux tricolores. Au Sénégal les jeunes
    ne sont pas des cambrioleurs et les hommes forts des débits de boissons.
    Au senegal les OSC n’ont pas pris la place des politiciens à l’assemblée.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 15:38, par le républicain
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Voilà quelqu’un qui a cherché à vendre un seul album en vain au Burkina, tout comme les DICK Markus, et autres... qui veut aller des leçons de révolte aux jeunes Congolais. Quand leurs musiciens viennent ici c’est pour remplir nos stades de fans. Et nous c’est l’intox dans leur pays. Sachez que la pagaille va finir en octobre. Profitez de votre moment, car nous allons élire un gouvernement légitime, on ne va pas laisser torpiller le pays, bâillonner le peuple avec l’argent reçu de l’ambassadeur américain d’origine congolais. Le mandat de ce dernier finira avec le départ de Obama de la maison Blanche en novembre 2016. Tu as échappé bel au Congo, vas faire ça au Rwanda et tu verras. Que va composer dans ton prochain album ? comme tu as maintenant le dollar américain en poche tu dois avoir l’inspiration ? voici le titre que te propose : Balai Citoyen break prison in Congo. Bne vente et j’attends mes ristournes du droit d’auteur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 16:24, par PIGAS
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    les cdpistes ne s’avouent pas vaincus mais le 11octobre sonnera le glas du CDP et de tous ses appendices,le peuple est souverain le nettoyage continuera jusqu’à nous débarrasser de toute cette pourriture au Faso. Vive le balai citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 16:25, par Neekré
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Petit frère Smockey, merci pour ton engagement. If Ma Rog Biiga !! Telle mère, tel fils. Je me souviens de l’engagement et du Courage de Mme Bambara lors des marches après le Drame du Sapouy. On l’appellait la "Blanche du Collectif". Restez droit et faites attention aux sirènes des politicards. La Partie ou la mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 16:30, par obseurvateur
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Je ne connais pas les accointances du mouvement Y au Sénégal mais au Burkina il est claire que le balai citoyen a dépassé ses prorogatives depuis que le RSP les a manipulé pour prendre le pouvoir. Je pense que c’est cela qui les a fait prendre à chacun le grosse tête jusqu’à aller penser qu’ils peuvent faire un remake dans un autre pays....Ça vous dépasse mes amis redescendez de votre nuage....Quand monsieur OSCIBI que ça lui serve de leçon.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 16:31, par Neekré
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Ne nous fatiguez plus a avec vos discours.
    Quand les étudiants grèvent vous dites qu’ils sont manipulés par le PCRV
    Quand les OCS se lèvent contre la modification de l’article 37, vous dites qu’ils sont financés par le CFOP
    Quand les OSC africaines s’unissent pour dire non a la dictature Kabiliste, vous dites qu’ils sont financés par les Américains.
    Mais Blaise compaoré, Kabila, Wade, Tandja, eux n’avaient pas de financeurs ? Tchrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 16:31, par Dany
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Bon arrivée à Oscibi ! félicitation au Balai citoyen et merci au gouvernement ! cette affaire nous enenseigne trois chose : la fièreté d’être burkinabé, le reveil de la jeunesse africaine, et la lutte pour la lutte pour la démocratisation en Afrique. Oscibi a été l’agneau du sacrifice, pour la 1ère fois depuis le 15/10/87 que le gouvernement défend un citoyen en déhord du Faso.
    A ceux qui pense qu’ils auraient cherché, ne fond que perpétuer la souffrance des peuples. C’est ces considérations des kôrôs que Blaise a eu 27 ans par notre faute à tous. les ateliers et autres séminaires que nous regardions sur le RTB ne sont pas mieux que l’invitation que la balai a reçu pour se rendre en RDC à la seule dif. que c’est pas le pouvoir qui a organisé. Voyez la nègrerie, après avoir arrêter plus de 40 personnes, ils sélectionnent les occidentaux pour libérer et les blacks eux ils restent sous verrous. quand le Burkina et le sénégal s’en sont plein, ont libère leur ressortissants et on garde les congolais. Merci et encore merci pour m’avoir donner ma fièreté , et seule la lutte libère !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 16:52
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    BONNE ARRIVEE frère CYBAL. L’intervenant 2"LE JUSTE" est HORS SUJET,dis que tu es JALOUX de SMOCKEY,il n’a rien à te démontrer.Tw-mèm,rassemble 1000 hommes et défie-le publiquement et à visage découvert.Tu portera un voile tt l restan d ta vie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 17:10, par Gola
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Daouda Saw, cette "main invisible de l’occident" est alors également sur ces soit disant activistes panafricains puisque c’est l’ambassade des Etats Unis en RDC qui a financé leur séminaire. Et ce n’est pas une rumeur car ce sont les autorités américaines elles-mêmes qui l’ont annoncé et cela a été relaté par RFI sans être démenti par les concernés (activistes). Ces gens sont tout sauf panafricains !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 17:14, par Sidwayan
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    "Biigin gnabd weogo gin wan, ta yeta na ti pa min, mika na lee wan min". Bonne chance à toi mon frère, sinon tu a failli effectivement laisser ta peau au Congo comme ta musique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 17:27, par soumpougdou
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Tu parles de voyous. Qui est plus voyou que qui. . Arrêtez de semer des troubles dans les pays des gens. On va pas vous rater. ..drogueur

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 17:28, par Anita Manour
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Cher internaute de 15H34, tu as raison. je sais tout cela. Mais ce que je voudrais dire ici, c’est que quelqu’un peut te tendre une arme te disant de tirer sur ton frère consanguin ou un de tes parents parce qu’il t’a proposé une grosse somme d’argent. Et pour quelqu’un qui a de la dignité, le sens de l’esprit de famille qu’il souhaite voir unie à jamais, n’oserait recevoir une telle somme aussi colossale qu’elle soit dans le but de satisfaire un ou des intérêts malsains. Ceci, pour dire que la libération de l’Afrique ne peut se faire véritablement sans une stratégie de libération dépourvue de tout intérêt individuel, c’est-à-dire téléguidé. quoiqu’on dise, l’Afrique possède des ressources de toutes sortes, mais elle n’est pas détentrice de la clé. c’est pour vous dire en passant que la RDC prise comme exemple peut nourrir la quasi-totalité de l’Afrique. Mais il convient de se demander où vont toutes ces richesses ? A qui profitent-elles dans le monde ? S’il est vrai que c’est la plupart de nos ( ici, je parle surtout des colonies françaises en Afrique bien vrai que d’autres parlent d’ex-colonies) ressources qui nourrissent par exemple la France, je dirai sans me tromper par conséquent, que ce sont aussi nos richesses qu’elle nous octroie comme prêt. C’est aussi logique que ça.
    Rien ne sert de courir , il faut partir à point.la lutte doit continuer avec la jeunesse africaine consciente éprise de liberté. une liberté confisquée depuis le temps de l’esclavage même si aujourd’hui cette confiscation de la liberté est plus visible sur la main mise sur nos économies. Mais que faire ? Car aucune lutte ne peut réellement aboutir sans une autonomie financière et des personnes ressources c’est-à-dire des élites dignes de confiance et non des traitres pour servir des intérêts des impérialistes ou des terroristes (appelez comme vous voulez) et certains valets locaux. Et c’est ce que les occidentaux ont su nous tendre comme piège. presque tout notre devenir est entre leur main. (Que peut faire une Nation économiquement et financièrement au KO ?)
    Nous avons notre main dans la gueule du loup. Mais il faut que nous sachions la retirer. bref ! je m’arrête là.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 17:41
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Neekré, on est d’accord qu’ils sont libres de se faire financer par qui ils veulent mais convient avec moi que lorsque quelqu’un dit qu’il est "panafricain", "anti-néocolonialiste", etc, puis se fait financer par ces mêmes "néocolonialistes" on ne peut pas le croire. Je préfère même ces dirigeants à ces HYPOCRITES car eux au moins ne cachent pas leurs relations avec les occidentaux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 17:54, par Jamanatigui
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Apparemment certains confondent lutte et gesticulation. Le Balai citoyen a abattu un bon boulot au Faso mais de quel droit doit il exporter ses méthodes de lutte ? Le balai a t-il un récépissé si oui quelle est la porté de ladite autorisation ? Est elle autoriser à aller sur d’autres territoires conspirer ? J’ai d respect pour les leaders de ce mouvement mais je ne suis pas du tout d’accord avec cette ingérence. Le peuple congolais est suffisamment mûr et conscient de son bien être dont laissez les mener leur lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 19:08
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    C’est la preuve que la dictature de Blaise était plus modérée. Lui au moins n’a fait arrêter aucun de nos activistes. Il n’a également pas coupé internet et sms pour tenter d’étouffer la révolte d’octobre, comme l’a fait Kabila et le font plein de dirigeants africains.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars 2015 à 20:49, par Wendmarbel
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Le combat doit être mener pour la liberté des africains et non pour Obama et Hollande. Obama et Hollande Vous priverait toujours de cette liberté tant rechercher et voulus.vous le faite pour vous seulement et consorts. Financement des USA qui vous permettent de vous ensortir et non la jeunesse africaine

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 10:49, par doudouno le cobra
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Le balai citoyen vous êtes ridicules.Smockey et autres artistes, qui vous connait au faso a plus forte raison a l’international.Les congolais se libéreront eux mêmes.Si nous on n’a eu Sankara eux ils ont eu Lumumba bien avant nous.
    Vivement les élections pour mettre hors d’état nuire ce balai nuisible

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 10:59, par anka
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Voici des jeunes qui font la fierté de ce pays, des jeunes qui ont décidé de prendre leur destin en main et qui ont décidé de se battre pour libérer l’Afrique .et la mettre sur les rails de la prospérité, la liberté .vous êtes entrain d’écrire l’une des plus belles pages de notre histoire. .Ne sous estimez pas ce que vous êtes entrain de faire. C’est énorme.n’en déplaise aux petits valets locaux. Eux seront jetés dans la poubelle de l’histoire. Au final c’est l’Afrique qui sortira gagnante.
    La partie ou la mort nous vaincrons.
    Anka

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2015 à 17:34, par Caleb
    En réponse à : Oscibi Johann de retour au Faso : « Je suis vivant »

    Ce n’est pas parce qu’on croit avoir fait du bon travail chez soi qu’on peut s’imposer en donneur de leçons chez les autres. Retenez ceci : chaque peuple n’a les dirigeants qu’il mérite. Nul ne peut changer le destin de l’autre. On aurait dû te laisser croupir là-bas cher balayeur car si ça c’était passé au BF, jamais les responsables n’auraient été libérés. Quelle hypocrisie !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés