Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

mercredi 18 mars 2015 à 23h49min

La brigade de recherches du commissariat central de police de la ville de Ouagadougou vient de démanteler deux réseaux de malfrats présumés spécialisés dans les vols à main armée et dans les vols avec infraction. Ils ont été présentés, avec une partie de leur butin, à la presse ce 18 mars 2015. Certaines victimes ont pu entrer en possession de leurs engins. Quant aux présumés malfrats, ils seront conduits devant le procureur du Faso, si ce n’est déjà fait.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

Le premier gang présenté par le commissaire Jean Alexandre Darga et ses hommes, est spécialisé dans les vols à main armée dans les domiciles. Il se compose de cinq membres dont un maçon (chef de gang), un orpailleur, un employé de commerce et repris de justice. Les deux autres sont toujours en cavale. Cette bande de malfrats a reconnu avoir perpétré quatre cas de braquage dans des domiciles à Yagma et à Saaba.
« Leur mode opératoire consiste à faire irruption dans les domiciles des victimes tard dans la nuit. Y étant, ils les somment d’ouvrir leurs portes, ligotent le chef de famille et tiennent les autres membres à joug. Ils procèdent ensuite à une minutieuse fouille et emportent tous les biens convoités. Avant de se retirer, ils referment la porte et cassent la clé dans la serrure pour s’assurer qu’aucun membre de la famille ne peut sortir et crier « au voleur » », a précisé Jean Alexandre Darga, le commissaire central de la ville de Ouagadougou.

Un important matériel saisi

Les éléments de la police nationale ont pu saisir aux mains de ces braqueurs : onze vélomoteurs, une plaque solaire, deux postes téléviseurs écran Plasma, deux carabines à plomb, un fusil de chasse à canon scié cal. 12 mm, deux pistolets de fabrication artisanale, un pistolet automatique 9mm avec deux chargeurs et dix munitions, un ceinturon militaire, une paire de menottes.
Le second gang, lui, est spécialisé dans les vols avec effraction. Composé de huit malfrats, tous sont des repris de justice. Là aussi, trois sont en cavale. Ils reconnaissent avoir perpétré huit cas de vol dans différents secteurs de la ville. Au nombre des biens saisis après leur arrestation, on compte : un pistolet automatique de marque SIG SAWER, sept vélomoteurs et des restes de vélomoteurs, une bicyclette dame panier, quatre téléphones portables, de nombreux matériels pour vol avec effraction, un poste radio de marque SONICA, un poste téléviseur écran plasma, deux ceinturons militaires, une plaque solaire, deux batteries, un régulateur, un groupe électrogène, deux bouteilles de gaz de six et de trois kg.

Des hommes de tenue parmi les victimes

Les membres de ce second gang procédaient d’abord à l’identification des cours. Ensuite, ils observaient les mouvements des occupants. Dès qu’ils sont sûrs de leur coup, ils ficèlent un plan, fixent la date et l’heure, puis passent à l’action.
Dans le lot de biens saisis aux mains des gangs, il s’y trouve du matériel militaire. « Au fond, il n’y a aucun militaire ni militaire radié parmi ces malfrats arrêtés. Au contraire, c’est des personnels de tenue qui ont été leurs victimes. Même un PA (pistolet automatique, ndlr) saisi appartient à un homme de tenue », a précisé le commissaire central de la ville.
Les membres des deux gangs devaient être conduits devant le procureur du Faso près du tribunal de grande instance de Ouagadougou pour que des suites judiciaires soient données à ces affaires. Et ce, dès la fin de la conférence de presse.

Renforcer la collaboration entre forces de sécurité et populations
De nombreuses victimes ont assisté à cette nième présentation de bandits. Puis, elles sont entrées en possession de leurs biens en présence des hommes de médias.

La joie se lisait sur les différents visages.

Tout en remerciant les populations pour la collaboration avec les forces de sécurité, le commissaire Darga en appelle à plus de vigilance. Surtout, en cette période de canicule ou nombre de citadins passent la nuit à la belle étoile.
En tous les cas, pour tout cas suspect, les populations peuvent appeler aux numéros verts suivants : 16 pour la gendarmerie nationale, 17 pour la police nationale et le 10 10 pour le Centre national de veille et d’alerte. C’est dans la collaboration entre forces de l’ordre et populations que l’on réussira à endiguer, ou du moins réduire considérablement le phénomène de l’insécurité urbaine.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 mars 2015 à 06:07
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    bonjour à tous
    les temps sont durs, vous n’êtes pas suffisamment motivés. De ma petite carrière, j’ai parcouru les 3/4 du BF et j’ai toujours été amer quand la qualité des locaux et de la logistique des forces de sécurité.
    je tenais vraiment à vous féliciter pour votre contribution au développement du pays. tout ceux là qui s’excitent dans le pays, c’est parce qu’il y a un travail de base pour assurer leur sécurité.
    sans sécurité il n’existe aucun projet de développement
    pour tous ceux là qui vont ce travail, je prie Dieu qu’il vous bénisse toujours pour que vous puissiez avoir la force morale de continuer.
    Bravo à vous

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 06:35
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Montrez-nous leur visage ! C’est aussi une forme de collaboration !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 06:37, par LE VAINQUEUR
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Bravo mes gars

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:24, par pomme66
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitations pourvu qu’ils fassent la pénitence sinon que ce serait peine perdue. N’est ce pas le cas avec bala le pétrolier. ? Montrez nous leur visage pour que l’on puisse se protéger contre ces loups agneaux. Encore félicitations à vous. Mais si l’autre partie est complaisante Ce travail serait inutile sinon périlleux

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:29, par Powerfull
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    N’importe quoi.des repris de justice.Il faut procéder à leur élimination pure et simple.
    Arrêter de pomper les oreilles des gens.Pourquoi masqué les visages de ces salopards ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:34, par KROM
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitations à la POLICE et aux Hommes chargés de notre sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:36
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Bravo aux forces de l’ordre ! Je déplore par contre le fait que les visages de ces malfrats soient toujours masqués chaque fois qu’ils sont présentés par la presse !
    Une fois leurs crimes avoués, ils ne sont plus présumés coupables, alors pourquoi nous empêcher de les identifier ?? il peut y avoir parmi eux des gens de notre entourage, de grâce, permettez nous de savoir à qui nous avons affaire...!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:47
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    c’est désolant. nos autorités feraient mieux de prendre des mesures vigoureuses pour mettre fin à cette insécurité. on constate que la plupart des cas, ce sont des repris de justice. Par exemple, il faut prendre une loi ou un décret temporel (applicable pour 06 mois par exemple pour la peine de mort ou ou coupe un pied) pour mettre d’état de nuire tout délinquant arrêté.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:55, par SOME
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitation aux forces de sécurité ! Que le bon Dieu sache vous combler de toute sa Grâce !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 07:57, par par une citoyenne
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Chapeau aux policiers

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:06, par par une citoyenne
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    vraiment merci à vous qui veuillez sur nous jour et nuit, mais je ne suis d’accord par le fait que les visages de ces gens là soient toujours masqués, je pense qu’en montrant leur visage cela va nous permet de connaître davantage notre environnement et aussi de savoir à qui nous avons affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:13, par Bemkayondo
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Pourquoi chaque fois des repris de justice ? Il faut sévir chez les GSP et la justice qui au lieu de les garder au frais, les libèrent moyennant des Guiros. Cas de Bala le pétrolier et bien d’autres. Si ces gens là ne font pas leur travail, nous instituerons la charia pour tout voleur. A défaut de justice, il faut être ton propre juge. Les GSP vous fatiguez les policiers.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:33
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    c’est désolant. nos autorités feraient mieux de prendre des mesures vigoureuses pour mettre fin à cette insécurité. on constate que la plupart des cas, ce sont des repris de justice. Par exemple, il faut prendre une loi ou un décret temporel (applicable pour 06 mois par exemple pour la peine de mort ou ou coupe un pied) pour mettre d’état de nuire tout délinquant arrêté.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:48, par DASS
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Ceux là qui cachent le visage de ces délinquants contribuent à les protéger, disons à les encourager

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:48
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Bravo à NOTRE POLICE mais que la Justice face un jour son travail
    que Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:50, par capi
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Des repris de justice, mais pourquoi des repris ? est ce difficile de prendre des lois plus dures et fermes contre les recidivistes ? Mais 20ans de prison c’est le moindre mal pour des bandits qui privent aux honnetes citoyens le droit à l’existence et la tranquilité. nos autorités devraient penser à construire une grande prison à gorom gorom où tous ces malfrats devrons sejourner en travaillant le desert pour se nourrir. je vous dis que c’est possible.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:53, par frère d’arme
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitation aux hommes du commissaire DARGA, il faudra que la haute hiérarchie de la police soit reconnaissant envers l’ex chef BR T. O qui fut un as de la recherche et de surcroit un des policiers les plus intègres du Faso et qui demeure une référence. Chef Th. merci pour votre formation. il est parti a la retraite en 1992 et la jalousie a guidé les actions de certains responsables de la police en son temps. Ministre BARRY renseignez vous et agissez

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:54, par Le monde s’inquiète
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    C’est vraiment triste cette question d’insécurité qui va grandissante au Burkina Faso. Il y a surtout des régions où les populations sont exposées de façon permanente telle que l’Est. Cependant, de quels moyens disposent les forces de sécurités pour intervenir ? C’est vraiment dérisoire. Ils se sacrifient chaque jour avec les moyens de bord au risque de leur vie.
    Il faudra que l’État renforce les moyens de ces unités mobiles sur le terrain et même en ville pour assurer la sécurité des populations au lieu d’investir dans des armement lourds "comme pour se préparer à la guerre" et d’ailleurs contre qui ?
    Une proposition : déployer le RSP en "pelotons mobiles" de surveillance sur toute l’étendue du territoire. Ils semblent avoir des qualifications particulières......

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:54, par karamogoba
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Felecitation a la police,mais je voulais savoir pourquoi ne pas faire prendre part a ses delinquants leur contribution a la nation en leur faisant des travaux d’interet commun(cuvage des caniveaux,nettoyage de nos hopitaux etc..) cela fera gagner et eux meme ainsi que la nation ( surtout que le RSP est decriet les fairent suivre avec les GSP ces bandis dans les lieux de travail ) merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 09:11, par leveridict
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    il faut purement et simplement procéder à leurs liquidation si cela s’avérait vrai.ce sont les ennemis du peuple pour cela ils doivent répondre de leurs actes malsains.un homme intègre ne fait pas cela. ceci dit ils ne sont pas des hommes intègres ce sont des criminels en puissance qui sont capable du pire...la patrie ou la mort nous vaincrons !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 09:20, par gros bras mince
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitation et bon vent à la Police..... big up à K. Honoré !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 09:21, par BELLO
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Nous sommes fatigués avec vos rhétoriques, je me demande qui, de la justice, ou des forces de sécurité fait son travail correctement ? Arrêter de nous présenter ces délinquants comme un trophée de guerre. Toujours les repris, ou des récidivistes ? Nous n’avons pas de lois pour détenir aussi longtemps ces personnes qui se sont en marge des bonnes conduites dans la société ? donc ceux sont ses honnêtes citoyens qui ont tord ?? La population a tellement collaboré, et elle n’en peux plus...Quand on lynche un délinquant les voix s’élèvent pour défendre ce dernier, quand on tue un honnête citoyen pour s’accaparer de ses biens, "C’EST DU DÉJÀ VU" ; ;arrêtons ce cinéma ; ; ;Moi je propose que chaque fois un délinquant est arrêté que chacun s’occupe de lui comme il entend, comme il peut ; ; ;un point c’est tout. Les délinquants sont des espèces protégées dans ce pays, sinon le mot RÉCIDIVISTE et REPRIS DE JUSTICE ALLAIENT DISPARAITRE ; ; ;

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 09:50, par le vigile
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitation à la police ,mais je suis obligé de déverser mon raz le bol sur vos parents de la manco qui ont fait des évasions de prisonniers un corridor pouvant les aider à arrondir leurs fin de mois et entretenir les prisonnières sans mœurs.Si rien ne change la population prendra ses responsabilités. Le risque est que cela pourrait emporter des innocents ou engendrer des règlements de comptes. Du coté de tanghin et somgandé des récidivistes narguent gaillardement la population et tissent encore d’autres réseaux de malfrats qui écument les pauvres citoyens .
    il serait souhaitable de fouiner un peu du coté de ces étrangers qui louent des vilats luxuriantes et y commettent de salles besognes avec la complicité des propriétaires .

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 09:51, par Filsdupaysan
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Bon job, mes respects ! Mais dites nous leurs noms et ne cachez plus les visages.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 10:04, par francky
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    pourqoui ne pas montrer les visage de ces bandits ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 10:17, par Charles
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    A quoi sert de nous présente chaque foi des bandits de grand chemin qui ne feront pas 1 ans prison

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 11:12, par Ben
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    des repris de justice chaque fois des repris de justice ! que les autorités se penchent sur l’affaire bala le pétrolier qui a dit dans une vidéo avoir donné de l’argent aux gsp pour sortir il dit lui meme qu’il ne s’est jamais évadé ! la maco est une vraie passoire !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 11:31, par Le rienneux
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Au moins voilà ce qu’on va faire" Présenter-nous, le visage des repris de justice". S’il vous plait faites ça au moins ! C’est le minimum que l’on puisse vous demandez !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 11:51, par Jeunedame seret
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Du cinéma..du cinéma...La police n’a rien arrêté ; juste des figures de robots pour vous impressionner. Tant que je ne verrai pas une balle dans dans la tête d’un malfrat, je ne croirai en rien. C’est comme défiler chez le médecin avec ses infections sans ordonnance. Messieurs les policiers, êtes-vous plus faibles que les malfrats ou bien y a complicité ? On se ternit l’image derrière la loi. CINÉMA !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 13:17, par tassere ouedraogo
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    les forces de securité sont feliciter pour leurs efforts. me rare de vos hommes trahissent la confiance du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 15:21, par Gombo frais
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Dans certains pays, c’est le visage des policiers qu’on cache ; ici c’est le contraire. Les visages de ces délinquants sont cachés et pourtant on nous parle de collaboration. Quelqu’un qui boit la bière avec toi dans un maquis et après te suit pour te dépouiller et revient encore s’asseoir avec des collègues restés au maquis comme si de rien n’était. c’est ce malfrat qu’on refuse de montrer son visage. A moins que les forces de l’ordre utilisent ces trophées comme une prouesse pour montrer à la population qu’ils travaillent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 15:24
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Des gens qui n’ont aucune pitié pour quelqu’un et quand on les démantèle, on nous cache leur visage. C’est des gens à abattre comme des gens enragés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 15:52, par Bakus
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Félicitations vous les forces de l’ordre qui vous battez à vos risques et périls pour protéger la vie des honnêtes citoyens et leurs biens.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 16:32, par ouedraogo n bertrand
    En réponse à : je commence a me réjouir de mon paye

    je commence à ne plus avoir l’ idée de quitte mon paye pour un autres , je commence à avoir confiance , c’est bien la police

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 17:11, par LEOBAT
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    je dis bravo à nos policiers.mais je voudrai vous suggérer quand vous faites ces arrestations de grâces laisser ces malfrats se confesser a visage découvert. a la fin je ne comprend rien , des recrus de justice , des récidivistes et quoi encore.moi je dis c’est pas claire, vous dites a la population de coopérer et vous leur cacher des visages des gens qu’on doit dénoncer dites nous comment ? « ils doivent se confesser a visage découvert et tu recommence tu est fusillé sur la place publique »

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 18:04, par L’Homme Inquiet
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Bravo à nos forces de l’ordre. Cependant du fait que la justice ne fait pas du bon boulot puisqu’elle va les libérer d’ici peu de temps, il ne faut plus cacher les visages de délinquants. Leur visages doivent être connus de tous pour qu’on s’en méfie d’eux !
    De grâce, si on veut pas liquider ces indésirables, enfermez les pour 20 ans au moins et évitez de nous parler de repris de justice !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 18:27, par le nabiga
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Je pense que vous de la presse et le csc vous encouragez les délinquants à recommencer en les voillant les visages.vous les masquez pour qu’ils quittent les prisons nous dire qu’ils étaient en voyage, laissez nous les connaître et les marquer là ils vont se calmer !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 19:04
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    Bravo à la police. Cependant, je pense qu’un repris de justice ou un recidiviste pris dans un nouveau vol ne peut se prétendre "présumé délinquant" svp, arrêtez ça et présentez les à visage découvert. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 23:14, par sophos
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    dans six mois ce sont ces mêmes malfrats qu’ils vont nous présenter encore et ils utilserons fièrement le mot "recidiviste"ou encore "repris de justice".pourtant ces mêmes malfrats tuent les honnêtes citoyens tous jours avant de s’accaparer de leurs biens.Ayez pitié du peuple un jour !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril 2015 à 20:05, par Sonia Descarreaux
    En réponse à : Insécurité à Ouagadougou : Deux gangs dans les filets de la police

    À qui de droit, Bravo pour ces beaux coups de filet mais, ceux qui font les ARNAQUES D’ARGENT sur le net, vous faitent quoi pour les contrer car, ce n’est pas faute d’essayer de vous en aviser mais, toujours sans réponse !!!!!!! Avis aux policiers qui s’en foutent royalement, est-ce qu’ils y participent ? L’argent n’a pas d’odeur, ni de nationalité alors pourquoi pas s’en mettre tout plein dans les poches en se fermant les yeux !!!!!!!!!!! Connivence avec les employés des bureaux Money Graham et Western Union ???? De subir harcèlement téléphonique j’en ai plus que assez et je vais tout faire pour les contrer si vous en êtes pas capable !!!!!!!!!!
    Si pas vrai et que vous voulez en faire preuve de transparence, revenez-moi et vous en direz plus long avec des noms et photos même. Je serais très curieuse de recevoir enfin de vos nouvelles mais, encore là la corruption est très présente à tous les niveaux dans votre pays, donc recevoir des nouvelles de quelles autorités seraient utopique d’y penser voir même y rêver.
    Bien à vous, Sonia Descarreaux Québec,Canada et que j’ai pas même peur de signer moi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés