Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

mardi 17 mars 2015 à 22h59min

TBI est encore sous le choc avec ce qui lui est arrivé le 14 mars dernier. Alors qu’il était en partance pour son village, ce citoyen a été, dit-il, pour une affaire de gel, interpellé, suite à une dénonciation calomnieuse, par des éléments de la Brigade ville de Boulmiougou ; qui ont par la suite perquisitionné chez lui sans mandat. Le récit de sa mésaventure…

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui  sans mandat

« En route pour mon village en vue de participer à des fiançailles de ma nièce, j’ai été victime d’une dénonciation calomnieuse suivie d’une perquisition de la gendarmerie. Tout a commencé lorsque j’ai garé ma motocyclette devant une boutique dans le quartier Pissy pour acheter de l’eau en sachet aux environ de 12 h 45mn. Dès le seuil du hangar de la boutique, j’ai demandé de l’eau au boutiquier. Ce jeune homme me tend un sachet d’eau. Je commence à boire tout en lui disant de me donner trois autres sachets d’eau à emporter. Il s’y afférait quand je suis sorti pour me rincer les mains avec le restant de l’eau. Aussitôt fini, je sors mon gel antibactérien à la devanture du hangar pour m’essuyer les mains, car auparavant j’ai quitté le CMA de Pissy où j’ai rendu visite à un malade. Quand je me frottais les paumes induites de gel, le boutiquier se dirigeait vers un maquis à proximité de son commerce en interpellant les gens : « venez… venez… ». Resté au bord de la route goudronnée, je l’attendais pour lui remettre son argent avant de partir. Mais grand fut mon étonnement quand il a ajouté : « venez … venez … Il a sorti comme du parfum et dès que j’ai senti l’odeur on dirait que je veux m’endormir. » Je me précipite alors vers lui pour le rassurer que c’est du gel antibactérien et non du parfum que des personnes malveillantes utilisent pour tromper les citoyens. Les gens sortent du maquis pour défendre le boutiquier. L’un d’eux retire mon gel et non content de m’accuser d’être délinquant il me somme de me taire parce que je parle beaucoup : « Tu sais qui je suis, tais-toi… » Un autre homme m’invite à m’asseoir autour de leur table, le temps qu’il appelle le responsable de la boutique pour le rassurer que ce n’est que du gel. L’un de leur ami me présente sa carte à distance et je comprends qu’ils sont de l’armée. Je leur dis également que je suis journaliste. Ils m’interdisent de communiquer avec mon téléphone portable. Là encore, ma surprise fut grande parce qu’après plus d’une demie- heure d’attente, au lieu du patron du boutiquier c’est la gendarmerie qui débarque. Deux gendarmes me menottent et direction la brigade ville de Boulmiougou. Dès notre arrivée, le major laisse entendre : « c’est du gel antibactérien ! ». J’ai même vu les mêmes formes de gel sur sa table. Suite à un interrogatoire je lui dis que je suis un citoyen de profession journaliste. Après avoir fait relever mon identité et pris des contacts de personnes à prévenir, on me fait attendre à l’accueil. Environ 40 mn passées, le major me rappelle, me soumet au même interrogatoire et instruit de faire une enquête ‘’d’environnement’’ sur moi. Le gendarme me conduit sous un hangar dans l’enceinte de la brigade. On reprend mon identité, des adresses de journalistes avec qui on peut se renseigner sur ma personne. Entre temps je reçois un appel de mon épouse, on m’autorise à décrocher. Elle me demande pourquoi je ne suis pas encore au village. Je lui explique la situation. Elle alerte sa famille et quelques personnes ‘’suffisamment’’ responsables arrivent sur les lieux. Les gendarmes ne s’occupaient plus de moi. L’un de mes beaux-frères les approche et on le somme d’aller patienter. Le major qui faisait des vas- et -viens dans la cour ne dit plus rien non plus. Il démarre son véhicule et s’en va. Les deux gendarmes, celui chargé de l’enquête ‘’d’environnement’’ et son collègue sans répondre à mes beaux-parents m’interpellent : « quand il y a des problèmes il faut éviter d’alerter la famille… Nous sommes une nouvelle génération de gendarmes nous n’avons pas peur de faire notre travail. » Sans appeler les journalistes pour se renseigner, sans aucune confrontation avec mes accusateurs que j’avais laissés dans le bureau du major, ils m’embarquent pour une perquisition à mon domicile. Mon salon a été passé au peigne fin. Mes livres sur le journalisme, l’intérieur du salon, le contenu de mon frigo, etc. ont été photographiés. Ma belle-famille qui n’avait pas accès à ma maison demande du dehors : « avez-vous un mandat de perquisition ? Ils arrêtent la fouille et courent lui répondre : « Au Burkina Faso, la loi n’autorise pas à un officier de police judiciaire d’avoir un mandant pour perquisitionner. » La discussion devient longue. Je les invite à finir leur fouille parce que je ne tenais plus. Cette fois-ci, ma chambre est visitée. Mes documents, mon parfum, le contenu de mes tiroirs, ma douche interne ont été photographiés visiblement à l’aide du portable d’un des gendarmes. Même mon matelas a été renversé. Fini la fouille, ils se présentent à mes beaux-frères. Visiblement ces gendarmes connaissent certains d’entre eux. Ils les rassurent qu’ils vont me relaxer. Ils me demandent si je vais rentrer dans leur véhicule ou je vais suivre ma belle-famille. Je leur réplique que je rentre chez ceux avec qui j’étais venu. Dans le véhicule l’un d’eux qui était en communication raconte : « ce n’est pas un petit journaliste hein ! Il a les relations. Des 4X4 sont venus nous encercler ici. » De retour à la brigade de gendarmerie de Boulmiougou, on me fait signer une décharge inscrite dans leur registre qui montre que j’ai récupéré ma moto qu’ils avaient dit au boutiquier d’amener à la brigade. Pour eux, c’est mission accomplie ; je peux disposer. Je leur réponds que ce n’est pas la moto qui a fait l’objet de mon interpellation. Je demande à parler au major. L’officier de police judiciaire me répond que si je m’adresse à lui c’est comme si je m’adressais au major. Je réplique que même si le major est parti je reviendrai le voir parce qu’il n’y a pas eu de confrontation et que l’affaire ne pouvait pas se terminer ainsi. Son collègue me dit de ne pas jeter de l’huile sur le feu. Je récupère les clés de mon engin et mon gel antibactérien aussi. Je sors de la brigade avec beaucoup d’interrogations. Seuls les gendarmes savent ce qu’ils semblaient me reprocher. Ce que je sais j’ai utilisé du gel antibactérien en ce temps de grande sensibilisation sur les mesures d’hygiène à observer contre Ebola. Il n’y a pas eu de confrontation avec mes accusateurs. J’ai donné des contacts d’hommes de médias et de mes parents qu’ils n’ont pas appelés. Je ne comprends pas l’objet de la perquisition d’autant plus qu’il n’y a pas eu de suite. Je ne sais pas s’ils l’ont fait par plaisir ou quoi.

En tous les cas, je souhaiterais qu’on m’explique le bien fondé de tous ces agissements. J’ai raconté cette affaire à des personnes avisées, ainsi qu’à certains journalistes. Certains ont relaté l’information. Je suis toujours dans la réflexion ».

T.B.I

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 mars 2015 à 23:27, par la victime
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Beaucoup sont malheureusement victime du manque de professionnalisme de nos gendarmes.J’ai personnellement été victime de ce genre d’agissement.Au temps forts de la rébellion au Nord MAli ,nous les touareg du Burkina avons été victime de discriminations et d’exactions. Même quand on présente nos CNIB on nous répondait qu’un burkinabé ne peut être de teint si clair...Je comprend très bien votre indignation.ça fait vraiment mal.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 00:00, par La verite
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Desole pour toi mais tu connais tes droits et tes droits ont etes bafoues tu dois aller deposer une plainte a la justice .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 00:08, par smi.faso@yahoo.fr
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mon pauvre Burkina, pays toujours analphabète et plein de bêtes (idiots de la catégorie de ces gendarmes sans diplôme). Attention Mr le journaliste. a ta place je saisie la justice pour violation de domicile. Tout est illégal depuis l’arrestation jusqu’au relâchement. Complètement ILLEGAL. On est dans un pays de droit (maintenant oui, avec le départ du lion et ses hyènes affamées en cote d’ivoire). Je le répète saisie la justice mec. Parole d’un juriste.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 01:06, par Lawani
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    C’est dommage qu’au Burkina,on arrête d’abord avant de commencer à chercher les éléments de preuves.c’est pas du tout professionnel de la part de nos OPJ et les gendarmes s’illustrent dans la sensation au lieu de chercher le professionnalisme.Le CB a dû fuir quand il a vu qu’il pouvait pas glaner des points auprès de la hiérarchie. ces jeunes gendarmes ont aussi fait de l’excès de zèle, il faut demander une audience avec le PF pour que cette affaire aille à son terme car c’est une accusation calomnieuse ayant porté atteinte à votre personne.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 01:45, par Bb
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Ca c est grave ! Nos forces de l ordre ne peuvent pas reconnaitre un gel anti bacterien ? A t on besoin de trimballer un citoyen a la Gendarmerie a cause d un desinfectant qui est reconnaissable a sa texture et a son odeur et meme a son emballage ? Cela vallait il la peine de faire des auditions et meme une perquisition a domicile ? Je tombe des nues !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 03:32, par tampiin gendarma
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Le changement pour le quel nous nous sommes battus, ne concerne pas seulement que les autres, il y a vous aussi les gendarmes. Quelle moralité et professionnalisme avez vous appris dans votre formation de gendarme ? Gendarma-Niiiyalaga

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 05:56, par Gendarme Nouveau
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Monsieur le journaliste
    Vos avez des droits mais avant de les faire valoir, il faut être certain que les gendarmes ayant conduit la perquisition n’avaient pas qualité pour le faire. Si l’un d’eux est OPJ ils étaient fondés à conduire la perquisition même sans mandat à la condition qu’ils eussent agi en procédure de flagrant délit.
    Néanmoins, avec ou sans mandat ils ont obligation d’établir un PV des actes qu’ils sont posés (garde à vue, auditions et perquisition). Il faut donc exiger de la gendarmerie une procédure en bonne et due forme car on ne peut impunément fouiller le domicile privé d’un citoyen sans établir un PV de perquisition et de saisie (s’il y a lieu). Si d’ici la fin de semaine il n’y a pas de procédure, il faut porter plainte au parquet pour arrestation arbitraire, violations de domicile.
    Et si malgré tout il n’ y a rien il faut porter plainte chez le juge d’instruction avec constitution partie civile. Vous verrez que la machine va se mettre en marche.
    « Plus rien ne sera comme avant »
    cemgn@fasonet.bf

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 06:39, par adama
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Il faut poser plainte contre la brigade. Les deux gendarmes et le major. Certainement des faux types

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 07:04, par marcus
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Merci pour ton récit, il faut aller jusqu’au bout, en déposant une plainte contre le boutiquier.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 07:44, par yacoul
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    c’est dommage,que cela se passe sous nos cieux déjà ombrageux. Cela pouvait mal se terminé si agression physique y était. Parce que a Ouagadougou ici ,pour un oui ou un non ,on vous tue comme un vulgaire délinquant. vous avez eu de la veine mon cher journaliste . Priez Dieu .
    Et comme vous êtes vivant je vous conseille de vous plaindre pour connaitre qui se cache derrière cette bavure gendarmesque...soutient à Toi.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 07:45, par Alpha
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je n’arrive pas à croire à ce qui est dit, je pense que ça ne valais pas la peine.
    la police judiciaire regorge des plus corrompu et aigri des corps habillés.
    plus rien ne sera comme avant , il faut que tu te montre aussi citoyen ta chambre qui est un lieu d’intimité ne doit pas être traverser par n’importe qui surtout des gens salle de ce genre.
    bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 08:03, par le mandib
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    mon frere il faut aller jusqu’au bout de l’affaire,plus rien ne sera comme avant,ces gendarmes savent ou trouver les délinquants(dans les buissons de la region de lEst)courage

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 08:06, par La Douce
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Si tu laisse passer, sois sure que ces agissements ne cesseront jamais. Depose plainte Contre le boutiquier et le Major qui a donne les instructions. Les autres sont des executants.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 08:12
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    pose plainte mon type

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 08:30, par joe
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    dépose une plainte mon frère pour violation de domicile et séquestration

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:01, par sandokan
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Même dans un Etat d’exception on a jamais vu. Dire que cela provient de gendarmes ou du moins d’une nouvelle race de gendarmes qui n’hésitent pas à clamer leur comportement hors- la-loi. J’apprends du même coup et je tombe des nus qu’au Burkina, on a pas besoin de mandat pour perquisitionner le domicile de quelqu’un. J’ignorais que le Burkina était un pays sans loi à ce point !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:11, par Dabiré S. Célestin
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mon cher, on ne comprend jamais cette vie !!! tu pouvais mourir à tord , ça fait une expérience de vie. cette histoire compresse le cœur. mais il faut pardonner leur arrogance et leur orgueil.
    la vie continue, soit courageux. votre écrit suffit.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:19, par le pandor
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mon frère tu a été victime d’excès de zèle de la part de ces gendarmes. Tu peu porter plainte, mais je te conseil de laisser tomber car le fait déjà d’avoir porter l’information dans la presse permettra à la hiérarchie de ses derniers de les rappeler à l’ordre et au professionnalisme. ça fait mal mais n’agit pas dans le sens de porter plainte. STP suit mes conseils car je sais de quoi je parle.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:28, par tapseureula
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Pourquoi ne pas ester en justice simplement ? Il ne faut pas laisser passer de telles choses. Ne serait-ce que pour prévenir d’autres bavures

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:31, par mon faso
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    on est où là ??? ces soient disant officier ne sont même pas capables de reconnaître un gel antibactérien ?qu’ils sont lamentables ces gendarmes..De surcroît, ils ne respectent pas les procédures en la matière !!!vivement que tu dépose une plainte contre ce boutiquier et gendarmes et leur chef qui est sûrement une personne de mauvaise fois sans quoi ce qui s’est passé ne ce serait arrivé.bandes d’incompétents que vous êtes...Plus rien ne sera comme avant !!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:48, par Sam 007
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je conseillerai de porter plainte contre les gendarmes et contre le fameux boutiquier ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:51, par boubabacar
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    monsieur l journaliste,s’il vous plait,il faut poser plainte ;cette plainte va aider beaucoup tout ce qui ont deja été victime de ces agissements.Dieu t l rendra au centuple de ce bienfait.Ces gendarmes ne sont pas a leur premier forfait.je suis sure k s’ils avaient trouvé de l’argent chez vous,soyez sur k s serait fini.c’est des voleurs ces gens là ;ils font ca pour manger dan l do des honnetes citoyens

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 09:58, par Thién
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Utilisez tous vos droits reconnus par la constitution !
    Voyez un avocat et déposez une plainte car cela fait partie de votre droit bafoué !
    Vous êtes journaliste, défendez cette cause car des gens pourraient subir le même sort que vous ! Impliquez vos collègues à cette lutte et vous verrez que votre lutte sera entendue et saluée !
    Si vous qui savez lire et écrire subissez ces genres de comportements des forces de l’ordre, alors que pourraient subir ceux qui n’ont pas ces avantages !
    Vous devez donc lutter afin de protéger tous ces citoyens qui souffrent tous les jours ces injustices !
    Alors à vos plûmes et arrêtez de pleurnicher ! Montrez à ces gendarmes qu’ils ont fait l’erreur de tomber sur quelqu’un à qui Dieu à donner une plûme comme moyen de défense ! Et puis, n’oubliez pas Norbert Zongo qui a payé de sa vie une cause juste car il ne sert à rien de se dire "journaliste" si c’est pour vivre cacher avec sa conviction et refuser de dire la vérité. Autant être un "croque-mort" !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:00
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Bonjour Mr TBI. C’est très bien que vous ayez parlé de cette affaire à vos collègues et même au public. Merci pour le dialogue engagé.
    Seulement, il y a lieu de comprendre que ceux qui vous ont appréhendé vous ont fait du bien car d’autres personnes mal intentionnées ou en soif de vengeance pour leurs propres cas, vous auraient lynché. Dès qu’ils ont eu le bon reflex d’appeler la Gendarmerie, c’est très bien. La preuve est que voila que nous en parlons et vous êtes sain et sauf.

    Revenons aux faits. La Police Judiciaire ( Gendarmerie, Police etc) a l’obligation de diligenter une enquête devant servir à la manifestation de la vérité. Pour les besoins de l’enquête judiciaire, les OPJ et les APJ (selon les cas) ont des prérogatives et des devoirs que sont Arrestation, Audition, garde à vue, fouille, perquisition, saisie, réquisition etc.
    Pour le cas précis :
    1°) En vous conduisant à la brigade vous avez été menotté. Cette manière de faire des agents de sécurité est une mesure préventive non seulement pour vous même ( Dans la colère ou par panique, vous pouvez tenter de vous sauver en sautant du véhicule et faire une chute fatale), mais pour les agents ( vous pouvez vous saisir d’une de leurs armes et le pire est vite arrivé). C’est par prudence qu’on vous porte les objets de sûreté (menottes).

    2°) le fait de vous avoir gardé est peut être pour votre propre sécurité et non parce qu’ils en veulent à votre personne. Cet acte est prévu dans le code de procédure pénale, donc sans abus.

    3°) Le fait que ce soit un OPJ qui s’est chargé de votre affaire est normal car le Major n’est autre qu’un OPJ. En droit, tous les OPJ sont égaux en droit et en devoir.

    4°) Le fait de vous entendre est aussi un droit et même un devoir dans une enquête judiciaire.

    5°) La perquisition effectué à votre domicile est un acte prévu par le Code de Procédure Pénale (CPP) qui a pour but de rechercher des éléments pouvant servir à la manifestation de la vérité. Elle a permis aux agents de savoir qu’il n’y a ( peut être) pas quelque chose à vous reprocher. ce n’est pas pour vous humilier.

    En ayant effectué tous ces actes, le plaignant est rassuré que son affaire a été traitée avec sérieux. Vous, la personne mise en cause, êtes du même coup blanchi contre tout. on ne pourra pas dire que du fait que vous êtes journaliste, les gendarmes vous ont aidé au détriment d’un petit boutiquier de quartier.

    Je vous invite à vous approcher des personnes ressources ( Magistrat, OPJ, avocat, vos amis gendarmes ou policiers )," des hommes de loi" pour plus de renseignements. Mais je vous déconseille vivement de suivre les conseils de certains internautes qui semblent avoir des dents contre les forces de sécurité qui risquent de vous induire en erreur avec des conséquences néfastes pour tout le monde. Car toute plainte contre la gendarmerie en juste, si elle est acquittée , peut intenter un procès contre vous pour DÉNONCIATION CALOMNIEUSE . Du courage et Prudence.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:04, par Tu sais qui je suis ?
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Merci M. pour cet écrit. Bon courage.
    Cher Burkinabè, S.V.P :
    Dénoncez et continuer de dénoncer les abus et torts qui vous sont fait ;
    Dénoncez les voleurs, violeurs, pilleurs, pyromanes, les braqueurs, les agents corrompus et corrupteurs, les arnaqueurs ;
    Ne vous taisez jamais face à une injustice quelconque ;
    Ne vous laissez pas impressionner par des gens qui vous disent : "Tu sais qui je suis ?" car ils ne sont rien du tout peu importe leur poste, fonction ou titre...
    Dénoncez partout ou besoin sera.
    N’attendez pas que cela vous arrive pour dénoncer, dénoncez les torts subits par les autres aussi.
    Si cela ne vous suffit pas, faites valoir vos droits devant la hiérarchie et les juridictions compétentes pour réparation ou dommages et intérêts.

    Vive les dénonciateurs !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:06, par Patriote
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Héééééééé...on est où là ? avec ELOBA qui sévisse en Afrique de l’Ouest, où on demande à tout le monde d’être propre et de laver soigneusement les mains, on dirait notre capitale est remplie d’analphabète. Le Ministère de la Santé est interpellé pour n’avoir pas suffisamment sensibiliser la population Burkinabé au lavage des mains. Chaque boutiquier, restaurateur,......les lieux publics doivent être outillé de matériel pour lavage de mains (eau, savon, eau du javel, gel antibactérien). A Ouagadougou, on ne connait pas ces produits ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:07, par TAIRE
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mon cher porte plainte. Ce sera un cas d’école pour le boutiquier et surtout pour les gendarmes. Quand on ne connait pas, on demande, on n’agresse pas les honnêtes citoyens jusque dans leur intimité à cause d’un gel !!!Donc ces gendarmes ne connaissent pas ces gels là ? Ils n’auront qu’à apprendre desormais.
    Porte plainte pour que ces cas de figures ne se présentent plus car ils auront compris la leçon, parce que leur hiérarchie ne les manquera pas au cas où ils auraient abusé de leur autorité, et on aura acquis une paix.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:13, par Uncitoyen
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    "une nouvelle génération de gendarmes" qui ne savent pas faire la différence entre un gel et un somnifère.
    "une nouvelle génération de gendarmes" qui ne connaît pas la procédure à suivre en d’interpellation.
    Et puis quand il s’agit d’arrêter des citoyens non armés , nos forces de l’ordre sont très rapide. Par contre quand il s’agit d’interpeller des hommes armés en flagrant délit, bon vieux ils viennent après le départ des malfaiteurs.
    Drôle de "nouvelle génération de gendarmes"
    Déposez une plainte en justice contre cette "nouvelle génération de gendarmes" même si la plainte n’aboutit pas, vous aurez au moins fait ce qu’il faut afin que ce genre de pratiques cessent sous nos cieux.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:14, par N’IMPORTE KOI
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    L’ignorant n’est pas libre. non seulement il a le monde au dessus et en dessous de lui, et lui au centre du centre du monde comme dans sa chambre à coucher. Mr le Journaliste tu as vraiment eu des conseillers même d’autre qui prétextent être des Juristes. C’est bien.
    Des populations doutent de tes agissement qu’elles trouvent étrange et alertent les Forces de Sécurité : est-ce que toi même tu ne trouves pas que tu as vraiment été bizarre au point de susciter de telles réactions ? Les Gendarmes font leur devoir "protéger tous les citoyens" en se déplaçant sur les lieux des faits et réussissent à te ramener à leur base. Vu les menaces et le danger de lynchage dont tu faisais l’objet dans les mains de ’’ MAKIZARS" Tu n’es pas même un peu SAGE en reconnaissant que les gendarmes t’ont rendu la vie sauve. Tes doigts que tu utilises pour écrire en ce moment tu les dois au gendarmes, la clameur aurait tout déchiqueté en ces temps de justice de la rue. La subversion c’est bien mais ce pas arrivé. S’ils n’avaient rien fait pour situé l’opinion que tu fais partie des honnêtes citoyens ;c’est les même bouches pourries qui feront le tour du monde, que les Forces de sécurité ne travaillent pas. et pire si c’est au temps des François Compaoré ils appelleront pour faire obstacles : Dieu merci que rien n’est comme avant.
    D’abord il y a des textes de ce pays qui confère à tout Gendarme le droit : d’ARRESTATION, de CONDUIRE,de FOUILLE, de PERQUISITION, de SAISIE, de GARDE et DÉTENTION et autres ......et prends maintenant le Code de procédure pénale en ces articles 17,18,19,20, 21 et 73 à 75 et tu verras mon journaliste ;bonne suite de culture.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:18, par kouri
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je constate de plus en plus que le pouvoir est dans la rue. En plus il parait que la loi sur la corruption dans son vollet delit d’initier et d’apparence permet a toutes personnes réfléchis ou pas de dénoncer un autre citoyen ou situation douteuse. Je crain fort que dans un pays ou l’alphabétisation est embryonnaire que cela conduise malheureusement a de tel actions d’incivisme vis a vis de nos concitoyens.
    J’ai mal pour mon pays qui veux tous faire en meme temps. Malgré le depart du demon Compaore d’autre confondent toujours la foule ( personnes qui agissent sans réfléchir) et le peuple ( personnes sensé et qui connaît ces droits).

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:26, par kouri
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Pour le monsieur du point 18. Sauf votre respect vous qui defender si bien les OPJ avez un idee sur la porter d’d’une tel action sur un citoyen. Que penserons le monde, les vosins , vous vous foutez de qui. CC’est de la difamation sur de fausse base et une piste subjective. Mon ami tbi vas poser ta plaite je te recommande rais un avocat qui vas dilligenter ca gratuite ment pour toi.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:26, par PAPI
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Du courage.les gendarmes ont raison d’agir de cette manière piusque la justice ne fait pas son travail et c’est domage.Pour t’encourager je t’explique que mon beau est presentement a la maco depuis 10 mois tout simplement pour des accusations non fondées.Se rendant au palais de la justice pour repondre a une convocation c’est après un mois qu’il sera informé des raisons puisqu’il a suivi les detenu qui etaient au palais pour leur jugement à la MACO.Ce qui est drole c’est au sixième mois de detention que la police debarque chez lui pour une perquisition.y’a environ deux mois que le juge a reçu le raport de l’audit qui confirme que c’est une fausse accusation puisque rien n’est perdu et jusqu’a present il est toujours à la maco.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:28, par lemarabout
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    De jeunes gendarmes d’une nouvelle génération !
    Donc le professionnalisme n’est plus enseigné à l’école de gendarmerie ?
    On doit violenter tout citoyen de quoi que ce soit sans la moindre preuve ?
    Ce n’est pas parce que vous portez la tenue qu’il faut se comporter ainsi.
    Les militaires deviennent meilleures que vous parce que beaucoup d’entre eux ne sont pas instruits .Mais votre niveau de recrutement et le "Droit " que l’on vous enseigne à l’école, devraient vous donner une conscience professionnel.Même au village, les paysans n’acceptent pas violenter une personne sans la moindre preuve même s’ils ont des soupçons.
    Car chez eux il y a la justice ancestrale, qui permet à l’incriminé de se défendre.Devinez ce que cela peut être ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:32, par La veritas
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    C est OMS qui doit deposer une plainte contre le gouvernement burkibabe.mon frere tu deposes une plainte contre le boutiquier et la gendarnerie pour humiliation et ateinte a l honneur tu peux denander des reparations pour prejudice cause.peut etre que les gendarmes sont contre les journalistes sinon c est incomprehensible cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:41, par sidnooma
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    C’est vraiment regrettable, cette affaire !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:42, par Soumzita
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Vous comprenez maintenant comment nos braves paysans sont traités ? Un journaliste de son état a été victime sans être coupable malgré sa connaissance de la langue de molière, et ceux qui ne peuvent pas s’exprimer a cette langue quel sort les réserve quand ils sont devant un pandore zélé et orgueilleux. Que dieu ait pitié des burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:47, par mon faso
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    intervenant n°24, tu es vraiment n’importe quoi.prochainement ces gendarmes abuseront d’un de tes parents et tu comprendras ta douleur !!!les abus d’autorité doivent cesser

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 10:50, par Fatime
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    J’ai vu la photo de ce gel dans un article qui parlait de cette même affaire parue dans un journal, mais je ne sais plus lequel. Avec le virus Ebola c’est un gel qui est vendu un peu partout dans les boutiques. J’en ai au bureau et à la maison. Si les gendarmes doutaient du gel que détenait ce monsieur ils auraient dû le placer en garde à vue de quelques heures, recourir à un laboratoire pour les différentes analyses au lieu de se comporter comme ils l’ont fait. Dans tous les cas c’est un préjudice moral que ce monsieur a subi. Vous imaginez l’impact psychologique de ces agissements ? Comment votre entourage vous regardera après que des gendarmes soient venus fouiller chez vous ? Même si après l’on déclare que vous êtes lavés de tout soupçon des gens continueront à douter de vous. Cela vous marque à vie, j’encourage ce monsieur à poursuivre l’affaire en portant plainte contre ces gendarmes. N’importe qui d’entre nous pouvait se retrouver à la place de ce monsieur. Il faut que justice soit faite.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:06, par le Carré
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Vraiment je ne cautionne pas les bavures policières, mais mon chère journaliste sachez que vous devez une fière chandelle à ses braves gendarmes. Mon analyse est simple :
    D’abord ils ont répondu de façon prompt à l’appel d’un citoyen
    Ensuite ils t’ont sauvé des mains de certains justiciers qui n’ont souvent qu’une moelle épinière.
    Enfin tous les actes de la procédure ( phase PJ) de flagrant délit ont été respectés.
    Je vous invite aussi à lire (comme je viens juste de le faire) le code de procédure pénale aux articles 16 à 19 et 74 et 75.
    Donc plus rien ne sera comme avant. Nul n’est au dessus de la loi. BIG UP aux forces de l’ordre....!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:11, par Rosa
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Suis choquée d’apprendre qu’un soi disant gendarme de nouvelle génération dise qu’au Burkina, on a pas besoin de mandat pour perquisitionner le domicile de quelqu’un.c’est dommage.

    Mon frère porte plainte contre le boutiquier mais surtout contre les gendarmes en question.
    Suis tout a fait d’accord avec Gendarme nouveau. Chapeau pour les précieux conseils.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:20, par Rosa
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Monsieur le Carré merci de nous éclairer sur : les actes de procédure de flagrant délit ont été respectés ; de quel flagrant délit vous parlez ? Merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:26, par bintoa
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je suis sidérée ! Ce sont des gendarmes nouveaux ceux ci ? Ils ont bien reconnu le gel, non ? Monsieur c est de l arbitraire ! Ne laissez pas passer sinon ces pratiques vont se répandre et un jour, ils feront pire. J aurais compris qu ils sermonnent le vendeur pour dénonciation calomnieuse mais c est tout le contraire qu ils ont fait ! Donc ce petit boutiquier doit être tout fier d avoir pu faire arrêter quelqu un ce qui l encouragera à récidiver en plus ces gendarmes nouveaux feront que les gens hésiteront à utiliser leur gel en public et bonjour les maladies !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:32
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je pense que l’intervenant 37 n’a pas bien lu le texte de Monsieur TBI. Les gendarmes n’ont rien fait de particulier sinon l’humilier. Si les gens devaient le lyncher cela ce serait fait avant l’arrivée des gendarmes qui l’auraient trouver déjà mort au regard du temps écoulé. En plus il n’était pas en cage pour qu’on le soustrait de quoi que ce soit. Il s’agit tout simplement d’un zèle inexplicable. Il faut que nos autorités mettent fin a ce désordre dans notre pays a tous les niveaux qui n’honore personne. Si les gendarmes avaient un autre agenda que le travail pour lequel ils sont payés cela est autre chose. Dites moi a quoi sert une pièce d’identité. C’est bien pour l’identification de celui qu’on a en face de soi. Avec son niveau il pouvait être gendarme comme eux. Qu’ils présentent leurs excuses au Monsieur et ils feront de bons amis au lieu de développer de fausses théories qui ne tiennent pas. Je suis déçu pour l’image que j’avais de nos gendarmes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:33
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    voici une brigade à démenteler au lieu de s’ataquer au RSP, ces foutus gendarmes sont pire que le RSP. Honte à eux. prrrrrrrrrtrrrrrrrrrr. Où sont passées les OSC defenceurs de la cause juste ?! Allez au travail balyez moi ces fripouilles

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:38
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Autant pour moi je parle de l’intervenant 39 au lieu de 37 qui trouve que les gendarmes ont sauvé le Monsieur qui se trouvait pourtant a table attendant le responsable de la boutique et non eux.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:41, par Le Molla
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Bonjour

    Triste et déplorable affaire. La Gendarmerie avait elle à faire toute cette acrobatie procédurale pour protéger les citoyens. Dans cette affaire, les gens du maquis semble avoir fait preuve de plus de sagesse. Je doute de l’opportunité de l’utilisation des menottes et de la perquisition. L’OPJ doit user de méthodes plus fines et plus humaines pour contribuer à la manifestation de la vérité afin de mériter le slogan "UNE FORCE HUMAINE". Cette affaire n’honore en rien la gendarmerie et la "Nouvelle Generation de Gendarmes"..

    Pour l’internaute n° 24 qui affirme que "... textes de ce pays qui confère à tout Gendarme le droit : d’ARRESTATION, de CONDUIRE,de FOUILLE, de PERQUISITION, de SAISIE, de GARDE et DÉTENTION et autres ......et prends maintenant le Code de procédure pénale en ces articles 17,18,19,20, 21 et 73 à 75", il est bon de savoir le CPP ne peut s’appréhender à travers quelques articles, c’est tout, un corpus. Et les prérogatives doivent s’exercer sans abus et partie pris. Si la relation des faits par le journaliste est exacte, il semble curieux qu’il n’y ait pas de confrontation avec le plaignant.

    Attention à l’usage des menottes et à la perquisition non nécessaire. C’est avilissant et pensons aux conséquences avant de les utiliser. Il faut des personnes d’expériences pour encadrer les jeunes fougueux voir zélés et ceux qui brandissent leur identité dans les maquis (débit de boissons enivrantes).L’on ne doit pas ecraser une fourmi avec un char, c’est du gaspillage et c’est nuisible Que cette affaire soit tirée au clair et que des recadrages opérés. Le temps est l’autre nom de DIEU
    Vive la Gendarmerie au service des citoyens et de la loi dans une intelligence d’action qui en fait une force humaine

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:41, par Naboho Lassina
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je ne comprends pas pourquoi , les gendarmes lui ont fait perdre du temps inutilement , alors le sac de gel était sous leurs yeux. merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:45, par Figo
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Si un incident grave s’était produit au cours de ces évènements, qu’est-ce qui empêchait ces "gendarmes" de déposer des .... pour affirmer plus tard qu’ils les ont retrouvé chez le monsieur ? Si ce qui s’est passé est illégal, il faut que ce soit réprimé. Porter la tenue ne met pas au dessus des lois ou des autres. Nous attendons que le service de communication de la Gendarmerie s’exprime sur cet incident afin que le corps conserve notre estime.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 11:55, par assami
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Monsieur le journaliste,
    Prions Dieu que prochainement la Gendarmerie arrive en retard.
    Deuxiement, il faut savoir que pour un Opj dans le cadre d’une enquête de ce genre d’infraction, il n’a pas besoins de Mandat.
    Selon toi mandat de QUI ?
    Je me dis que quand vois n’aviez rien à dire, racontez nous des histoires drôles.
    La au moins on va rigoler et tu serait ainsi util en passant.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 12:04, par LEVIGILANT
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    extrait du code de procédure pénale burkinabè :

    TITRE II DES ENQUETES
    CHAPITRE I DES CRIMES ET DELITS FLAGRANTS
    "Art. 52. Est qualifié crime ou délit flagrant, le crime ou le délit qui se commet actuellement, ou qui vient de se commettre. Il y a aussi crime ou délit flagrant lorsque, dans un temps voisin de l’action, la personne soupçonnée est poursuivie par la clameur publique ou est trouvée en possession d’objets ou présente des traces ou indices laissant penser qu’elle a participé au crime ou délit. Est assimilé au crime ou délit flagrant tout crime ou délit qui, même non commis dans les circonstances prévues à l’alinéa précédent, a été commis dans une maison dont le chef requiert le procureur [du Faso] ou un officier de police judiciaire de le constater.
    Art. 53. En cas de crime flagrant, l’officier de police judiciaire, qui en est avisé informe immédiatement le procureur [du Faso], se transporte sans délai sur le lieu du crime et procède à toutes constatations utiles. Il veille à la conservation des indices susceptibles de disparaître et de tout ce qui peut servir à la manifestation de la vérité. Il saisit les armes et instruments qui ont servi à commettre le crime ou qui étaient destinés à le commettre, ainsi que tout ce qui paraît avoir été le produit de ce crime. Il représente les objets saisis, pour reconnaissance, aux personnes qui paraissent avoir participé au crime, si elles sont présentes.
    Art. 54. Dans les lieux où un crime a été commis, il est interdit, sous peine d’une amende de 5.000 à 36.000 francs à toute personne non habilitée, de modifier avant les premières opérations de l’enquête judiciaire, l’état des lieux ou d’y effectuer des prélèvements quelconques. Toutefois, exception est faite lorsque ces modifications ou ces prélèvements sont commandés par les exigences de la sécurité ou de la salubrité publique, ou par les soins à donner aux victimes. Si les destructions des traces ou si les prélèvements sont effectués en vue d’entraver le fonctionnement de la justice, la peine est un emprisonnement de trois mois à trois ans et une amende de 60.000 à 600.000 francs.
    Art. 55. Si la nature du crime est telle que la preuve en puisse être acquise par la saisie des papiers, documents ou autres objets en la possession des personnes qui paraissent avoir participé au crime ou tenir des pièces ou objets relatifs aux faits incriminés, l’officier de police judiciaire se transporte sans désemparer au domicile de ces dernières pour y procéder à une perquisition dont il dresse procès-verbal. Il a seul, avec les personnes désignées à l’article 56 et celles auxquelles il a éventuellement recours en application de l’article 59, le droit de prendre connaissance des papiers ou documents avant de procéder à leur saisie. Toutefois, il a l’obligation de provoquer préalablement toutes mesures utiles pour que soit assuré le respect du secret professionnel et des droits de la défense. Tous objets et documents saisis sont immédiatement inventoriés et placés sous scellés. Cependant, si leur inventaire sur place présente des difficultés, ils font l’objet de scellés fermés provisoires jusqu’au moment de leur inventaire et de leur mise sous scellés définitifs et ce, en
    présence des personnes qui ont assisté à la perquisition suivant les modalités prévues à l’article 56. Avec l’accord du procureur [du Faso], l’officier de police judiciaire ne maintient que la saisie des objets et documents utiles à la manifestation de la vérité.
    Art. 56. Sous réserve de ce qui est dit à l’article précédent concernant le respect du secret professionnel et des droits de la défense, les opérations prescrites par ledit article sont faites en présence de la personne au domicile de laquelle la perquisition a lieu."

    Evitons les commentaires émotionnels

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 12:15, par El Quebrantador
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je suis ahuri de constater que certains sous le couvert de la connaissance des textes juridiques s’évertuent à dédouaner complètement les gendarmes. Qu’ont-ils à protéger au juste ? C’est très louche tout ça. Qui sont-ils vraiment derrière ces écrits ? L’accusation était la possession d’un gel qui après inhalation a failli endormir un boutiquier (l’accusateur). Je me demande pourquoi l’accusé qui l’a utilisé n’est pas tombé en syncope après s’être "noyé" dans son parfum ? Les gendarmes s’étant saisi du présumé délinquant avec le produit pour lequel on l’accuse ont-ils su que ce produit n’était que du gel (que je conseille à ce boutiquier d’en utiliser aussi et qu’il ne s’évanouira pas) ? Les gendarmes ayant procédé à la perquisition (un exercice d’entrainement pour jeunes gendarmes de la nouvelle génération ?) recherchaient quoi au juste ? Le même produit qu’ils ont devant eux ou bien autre chose ? S’ils avaient trouvé tout un carton du même produit qu’allaient-ils faire, le déférer ou quoi ? De mon point de vue, sans être un homme de loi, je trouve que les gendarmes ont voulu démontrer leur toute puissance au mépris de la dignité du monsieur. Si le monsieur a été relâché, sans que le flacon ne soit expertisé par un professionnel cela veut dire que les gendarmes savaient dès le départ que le produit pour lequel le monsieur est devant eux était vraiment du gel (comme l’a dit le major dès le départ, puisque lui même en possède sur son bureau). Il était à la gendarmerie pour avoir utilisé un produit qui à première vue suscitait de l’inquiétude. S’il est avéré que ce n’était pas le cas, pourquoi avons assisté à toute la suite qui nous a été décrite si ce n’est un abus de pouvoir ? Si le major l’avait auparavant dans son fichier pour d’autres soupçons qu’il nous le dise aussi. Monsieur le journaliste, sous le couvert de toutes les prérogatives d’un agent de PJ, on tente de nous faire croire que tout s’est déroulé conformément à la loi. Et je ne serai pas étonné que ce soit les mêmes gendarmes qui tentent d’étouffer cette affaire. Dans tous les cas, il y a de vrais hommes de loi dans ce pays et prends conseil auprès d’eux et laisse les intimidations voilés que l’on lit ça et là à ce sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 12:17
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Que veut dire gendarme de nouvelle génération(au dessus de la loi) . ça c’est quelle arrogance. Ils se croient au dessus de la loi. Quant j’observe souvent les agissements de ces vauriens ça me fait la peine. Ils font le gros dos pour rien ils ne connaissent rien. Le Mr doit porter sa plainte en bonne et due forme ces gendarmes de nouvelles générations répondent devant la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 12:47, par Uncitoyen
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Il ne suffit pas de lire les articles d’un code pour maitriser le domaine en question. Si c’était le cas, tout le monde allait des spécialistes. Les arrêtés viennent compléter, préciser ou détailler les articles.
    Ce qui est montre que ces gendarmes savent qu’ils ont mal fait leur boulot, c’est le fait qu’ils ont voulu faire signer au journaliste, une décharge relative à une moto comme ci c’est une affaire de moto qui la conduit à la gendarmerie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 12:59, par eliane
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mon cher frère TBI seuls ceux qui ne font rien ,ne commettent des erreurs ,les gendarmes se sont effectivement trompés ,ils ont agis vraiment dans la précipitation . L’on t’il fait exprès ,je crois que non ,c’est tout simplement une erreur d’appréciation .A mon humble avis me fondant sur le principe que l’erreur est humaine ,je te propose de demander des excuses de la part de la gendarmerie et j invite aussi la gendarmerie a formuler ses excuses a notre frère journaliste car un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès . Tantie Eliane

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 13:21, par Sid Pa YII
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je pense que l’internaute 19 se trompe grandement et veut plutôt sauver la mise à ses collègues. Il y a des violations de la procédure et abus de pouvoir dominant sur un citoyen....quant on perquisitionne, on dresse un PV en bonne et due forme et c’est on fait un PV de toutes les auditions et de confrontation dans ce cas d’accusation du boutiquier....c’est vrai que l’on peut reprocher à un gendarme d’être mongol mais si le journaliste pose plainte cela servira de leçon à tous les forces de l’ordre qui prendront qu’ils sont payés par tous les contribuables et doivent respect et considération à tous même dans le cadre d’une enquête.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 13:22, par jeune homme
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Desolé,encore au Faso..on pensait que ces genres actes n’auront plus jours mais hélàs.....Cette phrase<< rien ne sera plus avant>> prendra-t-elle effet quand ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 13:28
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Les gendarmes sont à tors ou à raison considérés comme des têtes pensantes et réfléchies de l’armée. C’est à eux d’honorer cela si c’est le cas.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 14:38, par ardent
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    MON FRERE !!!!!TU ES UN HOMME DES MEDIAS.FAIS VALOIR TES DROITS. ENCLENCHE LA PROCÉDURE, REVENDIQUE TES DROITS ET QU’IL RÉCOLTENT CE QU’ILS ONT SEMÉS.TROP C’EST TROP.
    IL NE SUFFIT PAS DE FINIR SA FORMATION LAQUELLE ENCORE PUISQUE NOUS SAVONS QU’IL YA DES PROMOTIONS QUI N’ONT FAIT QUE 2 SEMAINES DE BAYOUTAGES INTENSE A LEUR ENTRÉE CONTRAIREMENT A BIEN D’AUTRES.IL NE SUFFIT DE PARACHUTER D’OÙ JE NE SAIS DANS CE CORPS QUI ÉTAIT PERÇU NOBLE AU VU ET SU DE TOUS POUR VOULOIR TERNIR L’IMAGE DE CE CORPS D’ÉLITE QU’EST LA GRANDE G.TOUS AVEC LEUR CB S’ILS NE NOUS CONVAINCS PAS DANS LES JOURS AVENIR QUE LES RESPONSABLES DE CE CORPS D’ÉLITE PRENNENT LEURS RESPONSABILITÉS ET CELA SERVENT DE LEÇON UNE FOIS POUR TOUTE.
    TON CALME ET TA PATIENCE PROUVENT QUE TU ES VRAIMENT UN HOMME FORT SI NON, UNE BAGARRE POUVAIT ÉCLATÉE POUR REFUS D’OBTEMPÉRER ET IL POUVAIT MÊME AVOIR MORT D’HOMME DANS L’UNE OU L’AUTRE DES PARTIES CE QUI NE POUVAIT QU’ENVENIMER LA SITUATION QUI DÉJÀ N’EST STABLE DS NOTRE PAYS.
    A VOUS LES HOMMES DE TENUE, AU MOMENT Où LE PAYS SE CHERCHE, ÉVITEZ DE GRÂCES DE TELLES ACTES EN FAISANT BIEN VOTRE TRAVAIL SANS CRÉER D’AUTRES PROBLÈMES VISANT LE DÉSTABILISER.C’ÉTAIT LE CAS D’UN MILITAIRE ET UN POLICIER QUI S’EMPOIGNAIT DANS LA CIRCULATION Où LA POPULATION MÊME A INTERVENU EN PRÊTANT MAIN FORTE AU FLIC.AUJOURD’HUI CE SONT DE JEUNES GENDARMES ZELER AVEC 1 CB IRRESPONSABLE A LEUR TÊTE TOUS FAUTEURS DE TROUBLE.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 15:10, par La Douce
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    J’ai mal de lire ces ecrits de gens qui se cachent derriere des art. pour justifier l’acte de ces gendarmes et par la meme occasion tentent intimider les gens.
    1- Quant d’aucun dissent de render grace aux gendarmes de lui avoir sauve la vie je dirai que c’est drole car c’est Dieu qui lui a sauve la vie en apesant le coeur de ses accusateurs sinon 1mn ( le temps de lancer l’appel a la gendarmerie) suiffisait pour enfinir avec lui.
    2- Si le produit incrimine presentait des doute a la rigueur cela aurait pu justifier la perquisition de son domicile, ce qui n’est visiblement pas le cas vu que le Major a lui mm reconnu que ce n’etait qu’un gel sans emettre de doute.
    3- On se connait en Afrique, une fois que l’on t’accuse d’une affaire que ce sois au point que la police ou la gendarmerie debarque chez toi difficile de t’en laver. Qu’est ce que ces gendarmes ont entrepris pour laver son honneur dans le quartier ?? Tous l’ont vu arrive menote comme un brigant. nous qui avons acces aux media avons su lire qu’il est clean, mais que dire des voisins et autres temoins qui ont assites a la scene sans pour autant avoir le retour sur son innocence ?
    C’est trop facile de se cacher derriere la tenue pour faire des abus (betises)...
    Mon Cher jounaliste Dieu t’a donne la connaissance et la capacite de revendiquer tes droits si tu t’en sers TANT MIEUX !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 15:36, par yamsoba
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    numero 52 nule ne peu faire le gros dos sans avoir une vertu unik. combien de personne echoue a ce concour avant de se retrouver ailleur. combien de concours necessite une enquete de moralite dans ce pays. combien de gens nont pas la taille requise pouR etre dans ce noble cor. RENSEIGNES TOI dans les universites SURTOUT PRIVEEES pour comprendre que tu ne fais que parler de toi meme et non de ces gas kan il sagi de nivo. les journalist nont ka faire le gros dos ce nest pas pini par la loie. je pense que ton mal est ailleur et il va falloir revoir dans ta famille pour amener la joie. je passais

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 15:45, par james
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    une desolation une tristesse pour nos autorites qui s disent superieur de la loi.pas une simple formation sur les enquete,apres c pour dire de pardon devant le peuple.heiii,on na qua bocou fair attention un citoyen est citoyen sachon nous respecter n regardon pa l statu pour offense ou juger.pourquoi n pa prendre le boutiquier ?l boutiquier mem est suspect il doiv mener enquete l fouillé il e pour quelques chose.sui vraiment desolé pour cett attitude arogan e insolanc.manque de respect a notre mr,vous partez en premier temp au tribunal administratif et a la justice.vous montez un dossier ferme.prochainement il saurons si s comporté devan des personn.c quoi ca,vous faisez votre formation fair la violenc sur votre peupl ?merdrrrr de linconscienc

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:10, par c’est la force !
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    c’est décevant de lire de telles choses. la Gendarmerie est accusable et poursuivable pour calomnie et diffamation. mon cher journaliste, si vraiment tu ne te reproche rien, il faut pousser loin cette affaire car PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT. ils sont forts dans les magouilles ces gens là. pendant que des délinquants volent, retirent téléphones portables, sacs à mains,... des gens sur l’avenue KK tard dans la nuit, ils ne font rien. Que cela cesse si non les frustrations ne finiront pas. Journalistes du Faso, unissez-vous pour voir claire dans cette affaire !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:14, par bado
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    tristesse et desolation pour mes jeunes autorites soit disant gendarmes.repartez a lecole svp.pas forcement k u soit un gendarme pour connaitre la loi.on a des grand cour en ligne.mes chers un minimum de respect.une enquete doit etre ouvert meme a lendroit de boutiquier e mem amendé.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:18, par vérité et justice
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    il faudra deposer une plainte contre ces forces de l’ordre pour que ces genres d’agissements prennent fin. ces forces de l’ordre manquent suffisamment de professionnalisme et surtout de bon sens. il faut qu’ils repondent de leurs actes devant la justice. quel gendarme de nouvelle generation agira de la sorte ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:20, par KC
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Qui a des nouvelles du kôrô yamyelle, ses écrits me manque. Kôrô, si tu es à l’écoute réagit.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:22
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Quand certains vauriens à l’école se débrouille pour obtenir un BEPC après avoir échoué trois fois et par la complicité de ses parents et certains cadres de la gendarmerie il devient gendarme comment voulez qu’il se comporte si ce n’est de la sorte. Ce n’est pas permis a n’importe qui de comprendre les textes, il ne suffit pas de les enregistrer par cœur il faut les comprendre pourtant le niveau d’instruction de nos gendarmes et policiers ne les permet pas de comprendre les textes puisque la plupart ce sont des gens qui n’ont pas voulu comprendre leur leçon qui se retrouve là-bas, sinon qui veut être tout temps sous des ordres et agire comme robot si ce qu’un vaurien. Ne les en voulez pas ce sont des ignorants il n’ont que leur tenu et les pistolet sinon il n’ont rien dans le crâne. Mon frère va deposer ta plainte et laisse ce qui copie les article de code penale colé ici, ce sont des gens qui ne comprennent des textes, on connait comment les étudiants boss ici c’est du "boilot" et rien du tout ;

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:23, par Bb
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Arretez vos manoeuvres d intimidations ceux qui essayent de justifier les agissements des gendarmes dans ce cas de figure ! Lorsque les gendarmes sont intervenus sur les lieux ils auraient pu entendre les 2 parties avant de menoter le journaliste . Et puisse que celui ci pouvait refaire l experience en utilisant le produit incrimine devant l assistance sans s evanouir ni avoir un malaise quelquonque alors, la raison avancee par le boutiquier est nulle et ses accusations injustifiees ; l affaire aurait pu s arreter la ! Je doute fort que ceux qui donnent raison aux gendarmes ne soient eux memes les concernes . Un citoyen
    estime qu il a ete lese dans ses droits il doit saisir la justice qui dira le droit . " Plus rien ne sera comme avant "
    Mr TBI n abandonnez pas nous attendons la suite
    suite .Saisissez la justice !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:37, par c’est la force !
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    c’est décevant de lire de telles choses. la Gendarmerie est accusable et poursuivable pour calomnie et diffamation. mon cher journaliste, si vraiment tu ne te reproche rien, il faut pousser loin cette affaire car PLUS RIEN NE SERA COMME AVANT. ils sont forts dans les magouilles ces gens là. pendant que des délinquants volent, retirent téléphones portables, sacs à mains,... des gens sur l’avenue KK, ils ne font rien. Que cela cesse si non les frustrations ne finiront pas. Journalistes du Faso, unissez-vous pour voir claire dans cette affaire !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 16:50, par El Quebrantador
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Monsieur le 49 (certainement un des gendarmes ou son frère), vous trouvez que personne n’a rien à dire. Votre intervention est loin d’être drôle et intelligente comme vous le croyez. Si l’OPJ n’a pas besoin de mandat pour perquisitionner peut-être que l’on se dit qu’il est suffisamment responsable et consciencieux pour prendre cette décision si elle a lieu d’être prise. On ne donne pas ce pouvoir à la légère. Que voulait-il trouver d’autre chez le Monsieur ? D’autres gels ou quoi ? N’est-ce pas à cause du gel que vous l’avez amené pour avoir le cœur net ? D’accord, c’est normal et c’est votre travail et personne ne vous le reproche. Mais une fois que le doute est levé, toute la suite rime à quoi ? Le pouvoir régalien de perquisition conféré à un OPJ ou quoi ? Le plaisir de rentrer dans l’intimité des gens ? De l’intimidation de journaliste ? Vous parlez "de ce genre d’infraction" ? Quel genre d’infraction ? Vous avez constatez quelle infraction ? Posséder un flacon de gel est-il une infraction ou interpeller quelqu’un avec un flacon dans lequel il est prouvé que de gel vaut-il la qualification d’un flagrant délit ? Flagrant délit de possession de gel alors ? Et qu’est-ce que vous avez dit à ce boutiquier ? S’il y avait eu mort d’homme (comme vous l’insinuez ironiquement pour vous dédouaner), à qui la faute ? A cet ignorant de boutiquier en premier et aux suivants ignorants qui l’ont cru. Comment quelqu’un qui est entrain de se frotter un produit soporifique sur son propre corps ne tombe pas en syncope malgré l’inhalation des gaz et c’est celui qui est à l’intérieur de sa boutique qui s’inquiète le plus ? L’avez-vous sensibilisé ? Au lieu de cela vous trouvez avoir bien fait votre boulot avec bravoure parce que vous n’avez pas besoin de mandat pour perquisitionner tout en citant des articles pèle mêle. Hors, nous savons tous pour avoir fait un peu l’école que tout dire ou texte s’interprète dans le contexte global où il a été soustrait, en son esprit et en sa lettre. Avez-vous quelque chose contre les journalistes ou un simple complexe ? Il est vrai qu’ils dérangent et ont un pouvoir de nuisance que vous enviez peut-être. Est-ce pour cela que vous vouliez leur montrez aussi que vous aussi vous n’êtes pas "petits" et que vous pouvez malaxer du journaliste ? Ce journaliste était-il sur une « liste noire » ? Honnêtement votre équipe n’était pas à la hauteur et les Burkinabè ne se sont pas sacrifiés pour chasser des hyènes pour les remplacer par des chacals. Voilà pourquoi il ne faut pas concentrer autant de pouvoir dans les mains de n’importe qui. Si on demande la dissolution du RSP cela ne veut pas dire que c’est vous qui devrez perpétuer leur manière d’agir. Personne n’est contre le gendarme. La vue du gendarme c’est plutôt rassurant quand on n’a rien à se reprocher, mais on veut des gendarmes qui ont moins à se reprocher et qui n’inspirent pas la peur au citoyen qui n’a rien à se reprocher. Nous désapprouvons une fois de plus ce qu’il s’est passé quelles que soient les tentatives maladroites de certains disant connaissant par cœur le CCP. La gendarmerie est normalement un corps d’élite qui doit agir avec rigueur, justice et bon sens.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 17:00, par le nabiga
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    De principe un plaintif n’a rien à cacher, si tu cache qui tu es les gendarmes aussi vont te cacher leurs raisons. Commence par dire qui tu es ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 17:03, par abass
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    il faut bien que ces gens revoient leur maniere de travailler qui tend plus vers de l’amateurisme.il faudrait pas que les gaf soient plus que les explois qu’ils accoplissent.je sais de quoi je parle et ils aiment utiliser des termes juridiques qu’ils peuvent a peine definir

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 17:15
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Internaute 49, le journaliste n’a pas dit qu’il était sur le point d’être lyncher quand les gendarmes ont débarqué. Les gens ne sont pas aussi tarés (comme toi, ce boutiquier et ces soit disant gendarmes de la nouvelle génération) pour ne pas reconnaitre un gel et lyncher un honnête citoyen. Et même si les gendarmes avait sauvé le journaliste d’un lynchage ils ne seraient pas pour autant devenus des héros, puisqu’ils n’auraient accompli que leur devoir (ils sont payés pour ça).

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 17:26
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    C’est incroyable ! Nos gendarmes ne savent pas faire la différence entre désinfectant et somnifère !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 17:53, par Wendbiiga
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    C’est ce qui se passe quand la rue gouverne !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 18:11, par El Quebrantador
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Monsieur le gendarme 70 !!! On voit que vous n’avez pas votre place à la gendarmerie. Avez-vous dit qui vous êtes alors que vous demandez aux autres de se présenter ? Vous êtes gendarme, oui, c’est une fonction, ce n’est pas votre nom accompagné de votre prénom de baptême (si vous en avez bien sûr). Vous êtes tellement intelligent que vous allez finir par demander aux gens de joindre leurs photos. Je ne doute plus que vous faites partie de la "brave" équipe qui a commis la plus grande forfaiture contre un citoyen honnête sous la TRANSITION.
    Monsieur le gendarme 70, si vous n’avez pas pu donner les raisons de vos pratiques et procédures indélicats à ce brave journaliste qui est directement concerné, même produire un PV devient pour vous un « parcours combattant, comment pouvez-vous donner des explications crédibles à ceux qui pour l’instant luttent pour ne pas subir du jour au lendemain les mêmes abus de pouvoir tant que des individus tel que vous croupissent hautainement dans ce noble corps. C’est le signe qu’il y a des gendarmes qui pour rien au monde ne voudront se comporter en honorable citoyen respectueux des droits humains élémentaires. Alors, je crois que vous n’avez pas encore trouvé votre place. Votre vocation est ailleurs que dans notre GENDARMERIE. En cela, Boko Haram pourrait vous être une idée lumineuse comme point de chute. Vous pourrez avec SEKHAU faire le tour des vices les plus inimaginables à tous ceux qui se retrouveront sur votre route. Au Burkina, on vous le répète, on ne veut pas de mauvaises manières de servir de la part de nos Forces de sécurité. S’il arrive qu’elles se trompent, il faut tout simplement qu’elles aient le courage de faire leur mea culpa. Toute organisation ou œuvre humaine est sujette à des erreurs, mais on dit que c’est la persistance dans l’erreur qui est diabolique, car ce n’est plus une erreur.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 18:16, par le PKK
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    monsieur le journaliste, ça c’est votre version des faits. on attend la version de la Gendarmerie.
    et du boutiquier, c’est dommage pour mon pays, Mr TBI être journaliste c’est être véridique, c’est comme ça vous mettez le feu dans un pays. tu n’as pas tout écrit, c’est un oubli ou bien une omission.
    Mr TBI dite nous qu’est ce que vous avez dit au Gendarme pour qu’il déclare que "nous sommes une nouvelle génération de Gendarmes on a pas peur de faire notre travail" à lire de tels propos j’ai l’impression que vous avez essayez d’intimider ce dernier par des propos ........que vous avez volontairement omis de ne pas relater. Il faut avoir le courage de nous relater toutes vos conversations. Car à vous lire c’est la Gendarmerie même qui risque de vous poursuivre à la longue pour diffamation. Quand à la confrontation que vous parlez c’est à l’OPJ enquêteur qui juge, si cela est nécessaire et non vous Mr TBI .Pour terminer vos écrits nous montrent que vous avez voulu montrer aux Gendarmes comment ils doivent travailler. le Code Pénal et le Code de procédure pénal ce n’est pas la Gendarmerie qui les ont écrite. Nul n’est au dessus de la loi même pas toi Mr TBI. Si tu te s’en humilié, porte plainte. Ne soit pas étonné dans les jours à venir, car nous (les jeunes de Pissy) allons marché pour exiger que la Gendarmerie porte plainte contre toi, piètre journaliste. après cela nous allons nous diriger vers le CSC pour exiger le recadrage de ses journaliste. d’après un jeune de Pissy

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 18:37
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Internaute 60, si tu es gendarme (ce qui est vraisemblable), alors "ne gatte pas le nom" des gendarmes car ton raisonnement (trop plat) semble plutôt donner raison au 52 qui met en doute votre (gendarmes) niveau. En effet, ni l’enquête de moralité, et encore moins la taille ne constitue des critères d’excellence. Même le nombre BRUT d’échecs n’en constitue pas. Connais-tu un seul concours au Burkina où il y’ a peu d’échec ? D’ailleurs la gendarmerie ne fait pas partie des concours les plus sélectifs puisque le nombre de postes pourvus est généralement très élevé par rapport à beaucoup d’autres concours. Les plus sélectifs et surtout les plus CONVOITES on les connait. Je te conseille donc de laisser le soin à d’autres camarades gendarmes mieux inspirés vous "valoriser" avec des arguments plus pertinents.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 20:16
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mr TBI ces textes sont des extraits de vos écrits, lisez (internautes) bien entre les lignes ****** Elle alerte sa famille et quelques personnes ‘’suffisamment’’ responsables arrivent sur les lieux. Les gendarmes ne s’occupaient plus de moi. L’un de mes beaux-frères les approche et on le somme d’aller patienter. ******* .Pourquoi quand tes beaux parents sont venus les Gendarmes ne s’occupait plus de toi ? sont -ils venus intervenir, comme au tant de Blaise ou personne n’ose faire son travail sans qu’une intervention ne vienne tout gâter ? éclairez nous quelles genres de propos tes beaux parents ont tenu à l’endroit des Gendarmes pour qu’ils te disent ceux-ci ? SUIVEZ************Les deux gendarmes, celui chargé de l’enquête ‘’d’environnement’’ et son collègue sans répondre à mes beaux-parents m’interpellent : « quand il y a des problèmes il faut éviter d’alerter la famille… Nous sommes une nouvelle génération de gendarmes nous n’avons pas peur de faire notre travail. »***************** A lire le contenu de ce extrait on voit que votre belle famille à due tenir des propos pas du tout correctes à l’encontre des Gendarmes. Pourquoi vouloir intervenir en ta faveur tout en sachant que tu es clin comme on a l’habitude de le lire. La perquisition vient de insistance de ta belle famille cout que cout à intervenir. .************* Ma belle-famille qui n’avait pas accès à ma maison demande du dehors : « avez-vous un mandat de perquisition ? Ils arrêtent la fouille et courent lui répondre :« Au Burkina Faso, la loi n’autorise pas à un officier de police judiciaire d’avoir un mandant pour perquisitionner. » La discussion devient longue ************** Cette partie montre que votre belle famille ignore le code pénal et le code de procédure pénal.elle veut dire quelle connait ses droit or pourtant elle les ignore. les gendarmes ont même été clément si non ils pouvaient évoquer "l’entrave à la bonne marche du service" c’est une infraction************L’officier de police judiciaire me répond que si je m’adresse à lui c’est comme si je m’adressais au major. Je réplique que même si le major est parti je reviendrai le voir parce qu’il n’y a pas eu de confrontation et que l’affaire ne pouvait pas se terminer ainsi. Son collègue me dit de ne pas jeter de l’huile sur le feu.************* pour terminer mr TBI votre belle famille doit être poursuivie par la Gendarmerie. parce que ces genres de pratiques sont révolues depuis le 31 octobre 2014. c’est à cause de vos interventionnismes que beaucoup d’affaires restent pendantes durant des années. Le Gendarme a pleinement raison de dire ce ci "Nous sommes une nouvelle génération de gendarmes nous n’avons pas peur de faire notre travail. " car même les gendarmes ont compris que plus rien ne serait comme avant. Interventionnisme fini

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 20:38, par ochy
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    BSR MR LE JOURNALISTE ON GUERIT LE MAL PAR MAL DEPOSE TA PLAINTE

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 21:11, par le sage
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mon ami le journaliste, selon ton récit tu as bu l’eau du sachet avant de se laver tes mains et puis commencer a frotter tes mains du gel avant même que le boutiquier ait son argent, pourquoi encore ? pas pour l’hygiène et encore moins la maladie d’ebola ?????. Le bon reflet veut que après une visite a un malade dans un centre de santé qu’on ce lave ses mains avant de faire autre choses. Il faut accepter ton erreur tu étais de bonne foi et de comprendre les gendarmes et le boutiquier avec se temps qui cours.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 21:15, par La verite
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Maintenant que 99 pourcent des internautes tu donner raison donc tu sais ce que tu fois faire si vraiment tu es un vrai journaliste

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 21:19, par chris
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    C’est réjouissant de savoir qu’il y’a toujours des gens dans ce pays qui connaissent les textes et qui gardent la tête sur les épaules. Je lance un appel à toutes ces personnes qui regardent un peu trop la télé de revenir sur terre parce que c’est à cause d’eux que la délinquance prend de l’ampleur au Faso. Toujours prêt à raconter des ragots pour défendre même le plus grand coupeur de route parce que c’est un homme de ténue qui a agit, c’est dommage. vraiment regardez la vie de merde de ces occidentaux. Chers burkinabé qui vivez toujours dans l’obscurité laissez ces gens faire leur travail et c’est pas parce que c’est un journaliste qu’il est blanc. On n’a vu plus que journaliste qui s’adonne à des bêtises.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2015 à 22:05, par m’tagsgo
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    PKK (internaute 76),sortez et ne laissez personne à la maison. En te lisant,je vois là que vous condamnez immédiatement le journaliste en question:c’est très facile une telle analyse. ce n est pas de cette manière qu’on se rend utile. Tenez vous bien que le marché de BOGANDÉ (Chef lieu de la province de la GNAGNA) a été pris en otage dans la soirée du 8mars pendant plus d’une heure sans que la gendarmerie et la police qui se trouvent à moins de 700 mètres n’interviennent. quelques jours plus tard c’est le marché de bétail de MANNI ,département situé à 35km qui est pris à son tour en otage aux environs de 7heures am et dans la soirée dans un CSPS (Centre de Soins et de Promotion Sociale) faisant un blaisé,un enseignant venu rendre visite à un agent de santé.Celui ci a été évacué en direction de Dori ou il subit des soins. Le lendemain matin,c est le tour d un village situé à environ 9km qui reçoit leur visite. Au lieu de passer le temps autour d une histoire de gel ou à intimider les passagers pour des miettes,ces hommes combien braves peuvent avec la complicité de leurs supérieurs servir la nation de manière glorieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 00:50, par Burkinbila
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Messieur, je suis desollé sur ce qui t’es arrivé. Dans cette gang de la gendarmerie de boulmiougou, certains sont non seulement analphabète, mais il suffit d’un rancard tu les offres à boire et tu les fais lècher ton anus. ils parlent de droit ces gendarments alors qu’ils sont eux meme hors la loi et vivent de la corruption et de raquette. ils me font hontent ces minables.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 03:06, par Dadis
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Tout est déjà dit.
    Tu as obligation de rentrer dans tes droits. Merci de porter cette bavure policière a l’attention du peuple, je pense que tu as reçu suffisamment de conseil. Alors si tu veux rendre service au peuple Burkinabé afin que des situations du genre ne se répète plus alors demande reparation. Depose ta plainte, contact un avocat il te dira tes droits. Cela servirait de leçon et pour notre système judiciaire et même aux accusateurs. Ceci est mon conseil pour ton. Tien nous informé de la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 08:32, par La Douce
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Mr. PKK. Je doute fort que les jeunes de pissy soient tous aussi limites que toi pour te suivre dans ta betise. Sors ventre en l’air avec ta famille pour des idioties et la gendarmerie nous fera le plaisir de faire son travail en vous dispercant pour "Trouble a l’ordre pluque". C’est la plus ignoble des interventions que j’ai pu lire jusque la.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 11:10, par Targuesgo
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Monsieur, vous avez échappé à un lynchage sans autre forme de procès ! la plainte à poser est d’abord contre le boutiquier qui auraient pu, par cette dénonciation calomnieuse vous faire assassiner...et la gendarmerie qui, elle, devant être plus lucide et mieux outillée pour gérer la situation, n’a pas non plus été à la hauteur. On peut les comprendre sans les excuser quand on sait que dernièrement, des agents publics de l’Etat, un de la santé et un de l’enseignement ont été tour à tour appréhendés pour des actes délictueux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2015 à 13:53, par papa
    En réponse à : Pour une affaire de gel, la gendarmerie l’interpelle, perquisitionne chez lui sans mandat

    Je pense que ce site ne constitue pas un tribunal pour statuer votre problème. Si vous estimez que vos droits ont été bafoués,il serait souhaitable de saisir la justice et d éviter de troubler l ordre public. Aussi,la police judiciaire n est pas de votre ressort,donc,faites preuve de sagesse .votre problème ne peut pas nous amener à dénigrer cette noble institution .on se souvient encore de ce qu elle a fait pour nous pendant la mutunerie.elle s est illustrée positivement.je vais demander aux uns et aux autres de cultiver la paix et la tolérance,gages d un developpement durable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés