Conseil économique et social :Le président Paramanga Ernest Yonli débarqué !

lundi 16 mars 2015 à 00h42min

A la tête du Conseil économique et social depuis mai 2012, l’ancien premier ministre Paramanga Ernest Yonli a été démis de ses fonctions par un décret conjointement signé par le président du Faso et le premier ministre le 14 mars. Une décision qui était certainement attendue par le conseiller politique de l’ancien parti au pouvoir qui avait soutenu ouvertement la modification de l’article 37 de la constitution.

Conseil économique et social :Le président Paramanga Ernest Yonli débarqué !

La valse des ténors de l’ancien parti au pouvoir à la tête d’institutions et sociétés d’Etat continue. Cette fois-ci, le couperet est tombé sur la tête du président du Conseil économique et social (CES). Les fonctions de Paramanga Ernest Yonli prennent fin, par un décret signé du président du Faso Michel Kafando et de son premier ministre Yacouba Isaac Zida.

C’était sans doute une question de temps, tant l’ancien premier ministre et ambassadeur de Blaise Compaoré, était l’un des caciques du pouvoir déchu, ayant soutenu activement la modification de l’article 37 de la constitution.

L’on se rappelle encore des déclarations du natif de Tansarga, dans la région de l’Est, lors du meeting « recto-verso avec intercalaire » du 21 juin 2014 au stade du 4-Août. « En avant pour le référendum. Au vu de la mobilisation, nous allons intenter un procès au chef de file de l’opposition pour usurpation de concept, qu’il n’a pas inventé à savoir le recto verso, à l’OAPI (Organisation africaine de la propriété intellectuelle, Ndlr.). Ils ont prétendu remplir ce stade recto-verso et ne l’ont fait qu’au ¾, alors qu’ils étaient une quarantaine de partis politiques. Regardez ce que le CDP à lui seul peut faire » avait déclaré en substance le désormais ancien président du CES et par ailleurs conseiller politique du CDP.

Ces derniers temps, alors qu’il était toujours président du CES, il avait été aperçu à Fada N’Gourma au côté de l’ancien ministre Abdoulaye Combary pour remobiliser les militants du CDP après l’insurrection populaire.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés