Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

vendredi 13 mars 2015 à 22h33min

Au cours d’une conférence de presse animée à Ouagadougou ce vendredi 13 mars 2015, le Cadre de réflexion et d’actions démocratiques (CADRe) a donné sa lecture relativement à l’actualité politique nationale teintée de « déclarations de déni de responsabilité » et d’incident à Abidjan à l’encontre de la délégation d’information à l’endroit des Burkinabè de l’étranger. Naturellement, l’actualité brûlante, celle se rapportant à la Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR) nouvellement installée, a fait l’objet d’échanges. L’objectif étant, précise le Secrétaire exécutif du CADRe, Hippolyte Domboué, d’interpeler la classe politique dans son ensemble à faire en sorte le Burkina Faso sorte sereinement de cette transition.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

Pour le CADRe, si la revendication du Collectif des associations et mouvements de jeunesse Burkinabé en Côte d’Ivoire (CAMJB-CI) est légitime, il est aussi reprochable au regard de la forme violente dans laquelle elle a été exprimée. Se demandant au passage jusqu’où l’Etat ivoirien a joué son « rôle régalien de protection d’autorité étrangère » en « visite officielle » et qui fut l’objet d’incident dans un conclave diplomatique, Hippolyte Domboué et ses camarades disent être « solidaires » du gouvernement burkinabè dans cette affaire. Et, tout en émettant le souhait que les autorités des deux pays aient de la hauteur de vue par rapport à cet incident, le CADRe dit inviter « nos concitoyens résidants en Côte d’Ivoire, à la retenue dans leur revendication de droit de vote » et à « se garder des revendications politiciennes ».

D’autres acteurs invités à la retenue, ce sont ceux du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir), du Front républicain, de la FEDAP/BC (Fédération des associations pour la paix avec Blaise Compaoré) qui, selon le CADRe, « sans aucune introspection, ni aucune prise de conscience de la gravité des conséquences de leur soif effrénée du pouvoir, commencent à narguer les insurgés » à travers des « déclarations de déni de responsabilité ». Il est « impératif », précise M. Domboué, que ceux-ci s’inscrivent « dans le respect des règles du repentir franc qui passe par la reconnaissance de leur responsabilité, l’engagement ferme à ne pas retomber dans les mêmes travers et la demande sincère de pardon ».

Bâtir un Burkina véritablement démocratique

Toutefois, le CADRe, indique son président, ne cautionne pas les « exclusions » qui pourraient raidir les positions. Néanmoins, et relativement aux éventuelles candidatures de cadres militaires, M. Domboué dira que leur démission de l’armée « est fondamentale », s’ils veulent être candidats aux élections à venir. Au-delà des élections, ajoute-t-il, « tout militaire qui veut occuper un quelconque poste de responsabilité doit se départir de l’armée ». Du reste, précise-t-il, le CADRe prône la « démilitarisation du pouvoir ».
Des « autorités de la Transition », foi du Secrétaire exécutif du CADRe « le peuple attend toujours des actes forts tels que l’ouverture des dossiers sur les crimes de sang et les crimes économiques ». Une promesse à leur endroit, les membres du CADRe seront « très regardants » sur tout acte qui viendrait à déranger la marche de cette transition. Des membres qui, à en croire M. Domboué, ont élaboré à l’attention de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR), des propositions de réformes consignés dans un document remis au Premier ministre. L’objectif majeur de tout ceci étant de contribuer à « bâtir un Burkina véritablement démocratique ».
Quant à la démission de leur « camarade » Siaka Coulibaly de cette Commission, le Secrétaire exécutif du CADRe dit n’avoir pas encore connaissance de « tous les contours ». En tout état de cause, la « jeunesse combattante » invitée à mieux s’organiser, et la classe politique dans son ensemble, doivent, de l’avis de M. Domboué, davantage travailler activement pour une sortie sereine de Transition.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2015 à 06:29, par sansanyoublo
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    On ne voit le ventre mais on voit son dos. Si toutes ces OSC étaient sincères beaucoup de problèmes seraient résolus au Faso. Mais hélas tout est hypocrisie et jalousie.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 07:52, par B
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Encore une OSC qui vient d empocher une enveloppe . Continuer quand le pays va s enflammer vous aurez pas le temps de profiter de ses sous. Tchrrrrrrr !!! Et puis Messieurs du Cadre la FEDAP/BC est suspendue. C est vous qui la remplacez actuellement pour le compte de votre champion Zida.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 08:22, par BEN
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Il faut que le CADRe fassent des analyses approfondies avant de prendre toutes positions qui aggravera la situation. Deux exemples : 1- Consternant l’incident à Abidjan , le gouvernement ivoirien avait pris des mesures de sécurité dans le respect des franchises du Consulat qui est un territoire du Burkina Faso. 2- Concernant la démission de Siaka Coulibaly et comme vous le connaissez comme tout le monde( CENI) et autres) , il avait pris connaissance du contenu du statut et de la mission de la Commission de Réconciliation Nationale et des Réformes (CRNR) , participé à l’installation, s’inscrire au niveau des Commissions et Paf..., ayant été rejeté par ses paires pour le poste de président de sa sous commission , c’est à ce moment qu’il se rend compte des failles dans la mission du CRNR et démission !!! Pire , en même temps il fait passer des faussent informations et appelle le "peuple" au soulèvement. Ce type devra être suspendu de toute activité pendant la période de Transition.
    On se rappelle qu’il avait échoué lamentablement à l’élection au poste de Président de la CENI et à la faveur de l’insurrection populaire il avait demandé la dissolution de cette CENI) et était prêt prendre la tête de cette commission électorale. Là aussi il n’avait pas été suivi et c’était une déception totale. A bon ente dure salut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 10:14, par le vigilant
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Félicitation au CADRe. rester dans la constance de la lutte comme vous l’avez toujours fait.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 10:41, par saho
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Voilà une OSC qui fait preuve de responsabilité dans ses analyses en faisant de la paix sociale au Burkina une pierre angulaire de son activisme ! Toutefois l’analyse manque parfois de rigueur ! Comment en effet incriminer l’État ivoirien dans une affaire interne aux Burkinabé qui plus est,se déroule justement dans une enclave diplomatique ? La RCI a pleinement joué son rôle car c’est même la sécurité ivoirienne qui a extirpé les autorités burkinabé de cette mauvaise passe !S’ agissant de l’appel fait à l’ex- parti au pouvoir et ses alliés,il me semble qu’ils sont dans le politiquement correct, personne pour l’instant ne faisant l’objet d’une inculpation qui le déchoit de ses droits civiques et politiques ! Ils peuvent donc mener librement leurs activités conformément à la charte des partis politiques et à la charte de la Transition car aussi dictatorial qu’est pu être le régime Compaoré,il n’est pas arrivé à l’interdiction des activités des partis politiques dont certains ont sécrété les messages les plus toxiques à son endroit et à la paix sociale ! C’est même cette liberté qui a permis l’insurrection qui l’a emporté ! Ceux qui doivent faire preuve de retenue ce sont ces OSC sur-excitées qui ont envahi le champ politique avec des discours incendiaires qui ne sont pas loin de rappeler les Patriotes en Cote d’Ivoire ! Enfin la question des candidatures militaires doivent se gérer dans le cadre de la législation ! Allons-nous aller vers un charcutage de la loi,oubliant la cause de l’insurrection pour les yeux d’une opposition en manque de punch pour prendre le pouvoir ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 10:46, par Poulga
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Félicitation aux camarades du CADRe qui sont toujours restés égale à eux-mêmes.
    Vous êtes loin des fans club de ZIDA et du MPP.
    Félicitation pour votre courage. Il nous fallait des représentants d’une telle organisation dans les instances de la transition.
    Jusqu’à présent, je me demande pourquoi vous n’êtes dans aucun des organes de la transition. Si c’est le prix de votre indépendance, je vous dis bravo et je vous encourage à ne point céder !

    Le CDP doit se tenir tranquille et attendre son sort. Et je suis d’accord avec vous que seule le jugement des dossiers de crimes de sang et économiques nous permettra d’assainir un temps soit peu la saine politique Burkinabé. Mais malheureusement la transition ne semble pas presser le pas à ce niveau. Je me demande si eux-mêmes ne sont pas mêlés à ses dossiers !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 10:51, par Nana
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Merci mes frères !
    Dans tous les cas les ivoiriens sont responsables de la sécurité des locaux et de tous ceux qui fréquentent le Consulat Général du Burkina en CI.
    Je me pose la question sur l’échange d’information. Est ce que les services de renseignements ivoiriens n’ont pas eu connaissance de la préparation de ce sabotage ? Le gouvernement ivoirien a-t-il transmis ces informations aux autorités burkinabé ? Sachant la situation tandis pourquoi le gouvernement ivoirien n’a-t-il pas des mesures de renforcement de sécurité et pourquoi pas des mesures préventives pour éviter cet incident ?
    Bref, il y a beaucoup d’interrogation et je pense que le CADRe a bien fait de poser le problème par un appel aux autorités ivoiriennes à s’expliquer !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 11:59, par Le Vigilent
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    On sent que ce sont des gens responsables qui dirigent le CADRE. Pas de propos haineux ou extrémistes auxquels certains activistes nous servent a chacune de leurs interventions. Les propos de @Sansanyoublo (1) et de @B (2) n’engagent que leurs auteurs. Pour eux, les tous les responsables d’OSC sans exception ne luttent que pour leurs propres intérêts bassement matériels ; ce qui est loin de la réalité.
    Pour ma part, je félicite les responsables du CADRE pour leur sens élevé de la mesure et pour la pertinence de leurs propos.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 14:24, par Lepaysan
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Dommage pour B dépenser que le CADRe a reçu une enveloppe de Zida et fait parti de son fan club. cette façon de penser et d’accuser s’appelle de la diffamation gratuite. Est-ce que ce que le CADRe a dit lors de sa conférence est pertinente ? Menons un débat constructif . B, sache que le CADRe n’est dans aucune instance ou commission de la transition. Il joue son rôle de veille et est loin des querelles entre OSC.

    Ben, merci de donner une information sur ce qu’a fait les autorités ivoiriennes. C’est le sens de l’interrogation dans la déclaration liminaire. Pour Siaka, vous dévoiler des choses que les burkinabè ne savaient pas. Vous savez Ben, il y a beaucoup d’OSC qui gravitent autour de la transition dont les discours et les décalarations de leur leader laissent souvent perplexe, voire contradictoire. ce qui n’est pas le cas du CADRe. Il est une OSC de veille qui attire l’attention toujours au moment difficile der la marche du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 17:42, par le Mechant
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Internaut N°2. faut bien te renseigner pour savoir quel OSC est fan club de Zida. En tout cas le CADRe n’est pas et ne sera jamais un tambour pour un homme ou encore moins un parti politique. Faut bien lire le reportage du journaliste , tu verras que le CADRe est dans sa ligne d’OSC et ne prend parti pour qui que ce soit.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 17:44, par le regard
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Siaka Coulibaly est un activiste des OSC ,donc bien connu du CADRe mais n’est pas militant du CADRe.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 20:18
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Ce sont ces actes d’humanisme que les colons n’ont pas compris et on qualifié nos ancêtres de sauvages. Merci d’etre honnête envers vous même.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 10:50, par Bihoun Boureima
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Le CADRe est sur la bonne voix.Il ne doit laisser aucune marionnette voilée influencer ses analyses.nous le soutenons dans son rôle et sa position.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 10:51, par Bihoun Boureima
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    Le CADRe est sur la bonne voix.Il ne doit laisser aucune marionnette voilée influencer ses analyses.nous le soutenons dans son rôle et sa position.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2015 à 10:58, par Bihoun Boureima
    En réponse à : Situation nationale : Le CADRe appelle à la retenue

    le CADRe est sur la bonne voix(celle du peuple). Il ne doit laisser aucune marionnette voilée influencer ses analyses.soutenons-le pour sa position et son rôle d’OSC responsable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés