« Mouvement Soyons Sérieux » sur les élections au Burkina Faso : halte aux velléités d’exclusion !

jeudi 12 mars 2015 à 11h21min

La scène politique du mois écoulé a été marquée par un regain d’activisme de tous les états-majors de partis et formations politiques. Comme une précampagne, les leaders politiques sont allés à la conquête de l’électorat dans les villes et les campagnes. Mais au même moment, des voix se font entendre pour demander d’une part l’arrestation de leaders du parti de l’ex majorité et de ses alliés, et d’autre part leur exclusion et/ou interdiction des compétitions électorales à venir.

« Mouvement Soyons Sérieux » sur les élections au Burkina Faso : halte aux velléités d’exclusion !

Du fondement légal des sanctions réclamées

Les lois régissant les élections au Burkina Faso sont sans équivoque sur les conditions de participation des citoyens en tant que électeur et éligible. En effet, la Constitution en son article 1er alinéa 3 stipule que « les discriminations de toutes sortes, notamment celles fondées sur la race, l’ethnie, la région, la couleur, le sexe, la langue, la religion, la caste, les opinions politiques, la fortune et la naissance sont prohibées ». L’article 1er de la Charte de la transition traite de l’inclusion dans la conduite de la transition en ces termes : « outre les valeurs affirmées par la Constitution en son préambule, la présente Charte consacre les valeurs suivantes pour guider la transition, ses organes et l’ensemble des personnalités appelées à la conduire : le patriotisme, l’inclusion, le sens de la responsabilité, la tolérance et le dialogue, la probité, la dignité, la discipline, la solidarité, la fraternité, l’esprit de consensus et de discernement ».

Quant au code électoral d’août 2012, les conditions d’éligibilité et d’inéligibilité aux élections présidentielles, municipales et législatives sont traitées en ses titres II, III et IV. Ainsi, pour l’élection du Président du Faso l’article 123 stipule que « Tout candidat aux fonctions de Président du Faso doit être burkinabè de naissance et né de parents eux-mêmes burkinabè et être âgé de trente-cinq ans révolus à la date du dépôt de la candidature et réunir toutes les conditions requises par la loi […]. Le titre III traite de l’élection des députés en son article 162 : « Tout citoyen qui a la qualité d’électeur peut être élu à l’Assemblée nationale, dans les conditions et sous réserves des dispositions des articles 163 à 166. L’article 166 : Sont inéligibles les individus condamnés, lorsque leur condamnation empêche d’une manière définitive, leur inscription sur une liste électorale […]. Mais c’est au mépris de toutes ces dispositions légales que des leaders d’opinion prônent l’exclusion de certains burkinabè. Ces personnes ne sont autres que le Pr IBRIGA, le président du Conseil National de la Transition (CNT) et le responsable du M21. Le Pr IBRIGA, devenu Contrôleur Général, lors du meeting du 7 février 2015 à la Place de la Nation déclarait, dans un langage qui transpire la haine et l’intolérance, son vœux que tous les responsables du parti déchu soit frappés d’inéligibilité pour 5 ans. Comme si cela ne suffisait pas, le Président du CNT, Chérif SY, sur une radio de la place a réitéré sa volonté ferme d’exclusion des anciens barrons du régime déchu de toutes consultations électorales. La cerise sur le gâteau, c’est la sortie récente du M21 avec plus de précision sur la nature, la durée et les personnes visées par les sanctions revendiquées des autorités de la transition. Telle une juridiction, le M21, avec à sa tête le « juge » Tankoano Marcel a fait le procès par contumace des personnes qu’il incrimine. Est-ce cela le rôle d’une OSC ? Qu’est ce qui peut pousser une telle OSC à s’ériger en Tribunal et à prononcer pareilles sentences en violation flagrante de la loi fondamentale, la Constitution, de la Charte et du Code électoral ? La boulimie du pouvoir ? Les espèces sonnantes et trébuchantes ? Les responsables du M21 ont-ils vraiment conscience de la gravité de leurs déclarations et de l’impact que cela peut avoir sur l’issue de la transition ? Malin qui pourra répondre.

Aux autorités que sont IBRIGA et SY, le Mouvement voudrait les rappeler qu’ils ne sont plus les activistes d’avant l’insurrection. Leurs fonctions nouvelles les astreints à une obligation de réserve et les écarts de langage sont à éviter. A cet effet, le Mouvement invite le Président KAFANDO à les rappeler à l’ordre.
S’agissant du M21, le MSS estime qu’il est d’une incompétence notoire de prononcer des sanctions à l’endroit de qui que ce soit. Cela ne relève ni de son rôle, ni de ses prérogatives. Il invite ses responsables à faire plutôt une introspection de ses statuts et règlement intérieur afin de se conformer à son objet initial. A défaut, il pourrait se muter en « Tribunal du 21 octobre » T21.

De la responsabilité des autorités de la transition

Les faits sont têtus et les velléités de charcutage de la Charte de la Transition et de la Constitution sont persistantes et inquiétantes. Le langage de violence, de haine et d’intolérance de certains leaders d’OSC et d’acteurs politiques, notamment ceux réunis au sein du Cadre de Concertation des Partis Politiques (CCPP) menace gravement la conduite paisible de la transition. Mais de quel droit le M21 et le CCPP se prévalent-ils pour appeler à la privation de certains burkinabè de leurs droits civiques et politiques et de leur liberté d’aller et de venir ? Quel objectif visent-t-ils réellement en ramant à contre-courant de la volonté de la Charte signée par eux ? Le Mouvement est favorable à une consultation électorale ouverte à toutes forces politiques du moment afin d’éviter une crise postélectorale. A ce titre, son souhait est que tous sache raison garder pour la consolidation de nos acquis démocratiques.

Pour terminer, le Mouvement attire l’attention de son Excellence le Président du Faso Michel KAFANDO sur ces dérives qui pourraient mettre en mal le déroulement normal du processus de la transition. Il l’invite à instruire les services compétents pour entendre les personnes concernées et les mettre en garde sur leurs responsabilités en cas de détérioration du climat sociopolitique.
‘’Ni ingérence, ni indifférence pour un Burkina Faso meilleur’’ !!!
Pour le Mouvement
Le Coordonnateur

S. Frédéric ZOUNGRANA

Messages

  • au nom d’une prétendue démocratie, doit-on sacrifier la paix ? Le cas de force majeur peut aussi être évoqué chers amis !

  • Messieurs du MSS, où étiez-vous quand BC voulait modifier l’article 37 pour se représenter après 27 ans de pouvoir ? Ah ! j’oubliais, vous étiez avec lui. alors MSS ancienne FEDABC, arrêtez de nous pomper l’air et de menacer le Burkina d’une crise post-électorale.
    Dans tous les cas, vous répondrez avec vos mandants de votre forfaiture devant les tribunaux très bientôt.

  • MSS vous n’êtes jamais sérieux. Vous êtes des plaisantins. Vous avez toujours joué à la comédie en vous affichant devant les médias pour dire des bêtises.

    Soyons des hommes sérieux.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QU’ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2015 BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l’Alternance

  • Cette déclaration est des plus véridiques et ne souffre d’aucune erreur. Nous sommes d’accord qu’une transition n’est pas facile à mener mais certains responsables doivent veiller à rester dans les sentiers de la légalité si ils ne veulent devenir ces même personnes qu’ils ont contribué à chasser. Ce qui m’étonne c’est que cette initiative vienne du mouvement MSS que j’ai toujours pris pour des comédiens. Me serais-je trompé ?

  • Commencez par être sérieux en respectant vos engagements avec la presse.... vos mentors seront exclus et emprisonnés ...

  • Monsieur Tankoano est d’une Nationalité douteuse,je suis de Kantcharie,Province de la Tapoa,Région du Sahel,Tankoano n’a pas de revenu mensuel,il roule en véhicul,il à des tii-scort,en coton,je demande à Ibriga de recherches ses sources de finnancements.Je suis gourmanché et honte pour Tankoano Marcel,il fait honte à notre ethenis.

  • Ibriga,Tankoano,Marcel,Kam Hervé,Sy du CNT,Loada,Zida,voici les énemis du Burkina Faso,Blaisse a été Président du Faso,est parti,fait votre travail,pour que le Burkina soit meuilleur que Blaisse,au lieu de parler de lui à chaque fois nous allons allés aux ellections,le CDP sera representer à l’AN,contre vent et marer,Kam Marcel Tankoano,Zida et Sy vous pouvez etre candidants,vous aller vous retrouver avec 19,voiex,vous me faite piétié,à cette allure il y aura des règlements de compte.

  • Bien parler mes frères, ayez le courage de tourner dans les différentes ambassades pour les prévenir du danger venant de certains leaders politiques sous couvert de OSC. Il faut que certains comprennent que d’autres n’ont pas riposter ; c’est pas par peur et si vous continuez en donneur de leçons et sachez que nous tous sommes burkinabé, ça sera mieux de se calmer.
    Vous aviez fait votre coup d’état, vous aviez eu vos postes et cela ne vous suffissent pas, continuez car la route est encore longue.

  • "mouvement soyons sérieux" , commencez à être sérieux vous même ! Nous allons commencer à vous traquer dans les quartiers. Continuez seulement , tout prêt n’est pas loin !

  • Oui c’est vous même membres du mouvement qui devez répondre à votre nom "être sérieux". sinon comment comprendre que vous soyez d’accord que ceux qui ont mis le pays à feu et à sang veuillent compétir avec ceux qui les ont chassés. il faut être honnêtes avec vous même. vous ne voyez pas les dérires que le M21 veut éviter : une autre insurrection. car le CDP gagne le pouvoir, c’est la suite de l’insurrection, s’il gagne une mairie, c’est la délégation spéciale qui va se poursuivre. mais comme vous êtes nains, ignare et borné, vous ne comprenez rien.

  • velléités d’exclusion ou pas, dans tous les cas, la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a été mise en place. Les têtes tomberont très naturellement du fait de la justice. Si ces anciens dignitaires du régime déchu ont leurs têtes parmi, ben !! moi je n’y peux rien

  • vous voyez des cafards comme ça qui parlent de textes aujourd’hui. Vous Connaissez autant le contenu de notre constitution et vous aviez voulu modifier l’article 37 ? Nous vous vous tenons bien à l’œil. Si vous ne saviez toujours pas ou si vous faite semblent de reconnaitre votre mort, la prochaine sortie ne vous surprendra pas et vous alliez plus ignorer votre mort politique. J’ai toujours des larmes chaque fois que j’entends le nom CDP dans ce pays.
    Bande d’assassins, de voleurs on vous voie et on vous attend.

  • Ils seront exclus pian tous ceux qui etaient au dernier gouvernement de blaise compaore.c est vous que le cdp envoi en cote d ivoire pertuber la rencontre de nos autorites.

  • Je suis indigné après la lecture de cet article. Mais au nom de la liberté d’expression, je voudrais demander aux burkinabé qui sont fiers de porter ce titre de comprendre ce monsieur qui, assis dans une poubelle d’ordures qui ne sent pas l’odeur nauséabonde autour de lui vouloir donner des leçons.
    Si le ridicule pouvait tuer. La révolution ne fait commencer. La mort des jeunes enfants au cours de cette insurrection laisse ce monsieur de marbre.
    Je ne sais pas quels conseils ce monsieur peut prodiguer à ses enfants s’il a un cours.
    On vous voir venir.
    Le vrai peuple reste vigilant. Que DIEU Bénisse le Burkina et mette sa main sur ce monsieur pour qu’il se repentisse.

  • Bravo. Au moins une OSC qui n’essait pas de fouler aux pieds les droits des autres juste par ce qu’ils n’ont pas les mêmes opinions ou par ce qu’ils se voient les maitres du Burkina pour le moment.
    Bravo au MSS de tirer la sonnette sur ces dérives.

  • C’est trop facile de se cacher derriere une pseudo mouvement et proferer des menaces au peuple du BF.Où etiez vous les 30 er 31 octobre.le peuple se soulevera très prochainemt pour parachever la révolution.Aprés la fedap c’esr le mss .soyez près .

  • l’insurrection nest pas encore terminée. Il faut qu’on balai les mouvements fantoches.

  • N’importe quoi ! Tous ceux dont vous citez ont appelé à l’application de la loi, rien que la loi.

  • Avec ces déclarations on connaît qui et qui

  • On va tout voir au Faso, des gens qui ont failli mettre le pays à feu veulent aujourd’hui les autres. Blaise a foutu le pays en l’air avant d’aller se reposer avec celle qui est à l’origine de nos problèmes aujourd’hui, Chantal.

  • C’est l’un des meilleurs articles que j’ai eu a lire sur fasonet. soyez objectif et en verite avec votre conscience. C euqi est entrain de se passer au Burkina, est grave. Je ne peux pas comprendre que ces personnes prennent de tells positions sachant qu’ils sont desormais a des fonctions qui devraient les guider a etre equitable pour tous les Burkinabes sans distinction. je suis tout de meme aussi content de savoir qu’ils jusqu’a prevue de contraire, des personnalites qui pronent des valeurs. Tant a Sy et Ibriga, ils m’ont decu. ils nous ont demontre que s’ils avaient le pouvoir depuis longtemps, on allait fuir le Burkina. Ils allaient etre pire que Blaise.

  • les membres de ce mouvement farfelu ont intérêt à la boucler car vous ne pouvez pas être audibles. vous êtes des tapis dans l’ombre de ce parti de voyous qu’est le cdp

  • Le jour où on exclura un citoyen burkinabé de ces élections,ce sera une déclaration de guerre et nous la menerons jusqu’à notre dernière cartouche.S’il sont fous qu’il franchissent le rubicon.

  • Soyons sérieux, trouvez vous sérieux que des gens qui ont défendu au périls de la nation Burkinabè que c’est Blaise seul qui peut diriger ce pays puisse avoir l’outrecuidance de vouloir se présenter à une élection présidentielle. Soyons pour une fois de notre vie sérieux ! Qu’ils aillent se présenter aux législatives et municipales, c’est là bas leur place.

  • combien le régime déchu vous a donné il parait que vous êtes inscris pour visiter blaise en caravane on vous tiens a l’œil vous ne ressembler pas à votre mouvement. Soyons sérieux

  • Vous encore ? Un groupuscule de l’ancien regime dechu deguisé en mouvement " mouvement soyons serieux". Mais nous on n’ est au serieux depuis. Voilà pourquoi, là où il ya le serieux comme les élections, il faut écarter les gens comme vous et vos barons. Ils ont tenté de mettre le feu au pays et ils ont échoué. Nous n’ allons pas leur accorder cette 2ème chance.

  • pourquoi ces OSC n’accepte jamais la différence d’idée, encore moins la contradiction. ceux qui veulent allé chez Blaise laissé les . dans tous les cas ce sont tous des burkinabé. dans tous les cas la justice va faire le travail. vraiment ces OSC sont plus politique que les politiciens

  • Pour commencer, je pressente mes excuses à ce mouvement ! puisqu’au début sans le connaître je le traitais d’être un mouvement comme tous les autres qu’on appelle balais citoyen, M21 et tous les autres mouvements fantoches ! mais je me suis trompé !
    Vous avez tout a fait raison ! ce que vous dites doit être vraiment pris au sérieux ! Je vous dis que Blaise est parti, mais ceux qui veulent mettre le feu au Burkina c’est Ibriga, Cherif Sy, Hervé Kam, Smokey et leur patron Zida ! il faut qu’on soit vraiment vigilant !
    Merci à vous !

  • Hé ! Messieurs du MSS, foutez-nous le camp. Quand nous chassions Blaise Compaore, ce qui a soutenu notre lutte et la victoire de la revolution c’est la reprimande que la revolution fait aux fils et filles de ce pays qui ont trahi le peuple souverain en voulant lui imposer une volonté à savoir celle de la monarchie et le peuple a dit non. Désormais les fils et filles qui prétendent gouverner ce pays doivent etre propres et exempts de violation de notre constitution. Oui la transition a magnifié que nous fassions de l’inclusion une valeur partagée mais la transition n’a jamais dit que les fils du pays qui ont fait des fautes ne soient pas passibles de sanctions. C’est parce que le Gouvernement de transition traine des pas pour inculquer tous ceux du CDP et des anciens caciques de l’ère Blaise Compaore qui ont commis des crimes politiques et des crimes économiques à notre pays. Si cette situation n’était pas, il n’yaurait pas de place pour des gens comme vous pour parler d’inclusion puisque notre loi fondamentale interdit aux citoyens qui ont commis des crimes de ne pas pouvoir etre éligibles et parfois ne peuvent etre electeurs. Si on avait fait les choses comme le peuple le voulait au lendemain de l’insurrection populaire, il y’a beaucoup de gens y compris Blaise Compaore, son frère François Compaore et toute la clique de la compaorose de rêver etre candidats aux elections à venir au Burkina Faso. Inclusion oui, mais inclusion de ses fils dignes et intégres qui n’ont pas spoliés les biens publics et privés. Notre Constitution interdit à ceux qui sont condamnes de briguer des mandats électifs et si tout va bien et si l’agenda du Gouvernement respecte les voeux du peuple vous serez très bientôt situer qur qui et qui ne peut plus etre candidat dans les prochaines elections parce que nous allons les envoyer ad patre en prison avant la fin de la transition pour les crimes économiques, politiques et de droits humaines qu’ils ont commis. Pensez-vous qu’on puisse donner encore des droits à des gens qui ont donne l’rodre de tuer impunément pour qu’ils reviennent gpouverner notre pays. Vous etes dans l’illusion totale et votre reveil bientôt sera brutal. Blaise meme à partrir d’Abidjan sait très bien que le Burkina Faso ne peut plus etre gouverné par lui après 27 années de tueries, de concussions, de népotisme et de détournements de deniers publics. SVP trouvez-vous, Messieurs du MSS, du boulot pendant qu’il est temps car votre réveil sera brutal comme la jeunesse CDP l’a appris à ses dépens les 30 et 31 Octobre 2015. Notre clémence et notre inclusion a des limites et il faut que vous le teniez pour dit une bonne fois pour toute. A bon Entendeur Salut. Victoire et pain au peuple souverain et courageux du Burkina Faso. La Patrie ou la mort nous vaincrons toujours !!!

  • Mr le MSS je vous demande de boucler votre bouche si vous n’avez rien à dire. Ce n’est pas ces mêmes propos qui ont conduit le Faso en deuil le 31 10 2014. SVP on n’a pas encore fini de pleurer nos morts ; on en a assez de vous ; de vos balivernes. Je suis désolée mais vous avez perdu votre intégrité depuis que vous avez berné le BLAISO a modifié l’article 37. Pourtant être burkinabé, c’est être intègre.

  • Mr caîd ; c’est exactement ce que vous aviez dit au temps fort de l’article 37 mais aujourd’hui où en êtes vous avec votre art 37 ? L’arrogance que vous affichez ces derniers jours va vous coûter plus chers que ce que vous imaginez.

  • Quel honte pour tout cela !rien que pour l’estomac !!!n’oublie pas que l’histoire te rattrapera tôt ou tard !!! Et puis sache que tu ne peut donner du cour de droit !!!!!

  • Une bande de fantochards à la solde du clan Compaoré. On vous connaît. Vous croyez qu’en vous cachant sous le manteau des OSC vous passerez inaperçus. Soyez vous-mêmes sérieux d’abord avant de le demander aux autres

  • Si on veut vraiment être sérieux, il faut commencer par être cohérent et garder de la suite dans les idées. Vous arrêtez un pyromane qui voulait brûler la maison commune avec les allumettes qu’on lui avait remise pour la cuisine familiale, et vous laissez ce même pyromane passer la nuit dans la même maison avec les mêmes allumettes : il faut être fou comme le pyromane lui-même pour faire cela. Nous sommes sérieux et nous ne sommes pas fous comme vous et vos pyromanes.
    Nous avons mené l’insurrection pour les chasser du pouvoir qu’ils utilisaient contre le peuple. Nous ne sommes pas malades pour demander à ce même peuple de choisir dirigeants parmi ces voyous politiques. Si vous ne comprenez pas cela, ce n’est pas grave : sachez simplement que nous n’avons jamais été du même camp et que nous poursuivrons notre révolution jusqu’au bout, malgré ce que vous croyiez être une faiblesse et qui n’est que la patience légendaire du vaillant peuple burkinabè qui sait dire "non" quand son heure est venue de le dire. Sans haine, ni animosité, mais avec fermeté !

  • Je crois fermement aux vertus du dialogue et de la fraternité. Je crois aussi fermement que nul n’a le monopole de la bêtise et de la violence. Unissons autour de l’essentiel. Notre peuple est un peuple épris de paix. Il sait également être un peuple de violence extrême si on le pousse à bout. Que ceux qui pensent avoir le monopole de la vérité fasse très attention à ne pas enflammer ce qu’ils ne peuvent éteindre. Nous sommes tous des burkinabé avec le même sang qui coule dans nos veines.
    C’est facile d’écrire un mémorandum. C’est facile d’avoir accès au président aussi. Mais, à force de vouloir exclure les uns et les autres nous finiront par ouvrir le battant de de Laurent BADO les portes de l’enfer.

  • Mon Dieu, quelle déclaration plate, vide de sens, nulle, sans arguments solides. Soyez un peu sérieux vous les membres du MSS. Croyez-vous que le système juridique burkinabè est constitué seulement de la constitution, de la charte de la transition et du code électoral ? Le Burkina Faso est assujetti à des engagements internationaux supérieurs à notre Loi Fondamentale telle que la charte africaine de la démocratie et la gouvernance. Et si on devrait appliquer les dispositions de cette charte, tous les barons de votre parti le CDP sont exclus pour un certain nombre de toute participation à toutes élections au Burkina. Bandes d’ignorants, cultivez-vous !

  • commencez a être sérieux vous mêmes .vous n avez pas de conseil a donner il fallait le donner a Blaise on ne vous a pas entendu.vous croyez que francois va vous donner ses milliards en gueulant fort.revenez sur terre.les exclusions il en faut.il faut séparer les bonnes et les mauvaises graines.et les mauvaises graines c est vous et compagnie ;IL faut un nouveau type de burkinabè résolument intègre.entre Bilaisse et le pays nous avons choisis le pays et nous le défendrons contre ceux qui nous ont mis en retard.nous vaincrons ?WE SHALL OVERCOME

  • QUE CHACUN FERME SA QUEULE ICI. TOUS LES BURKINABE VONT VOTER ET C’EST DANS LES URNES QU’ON SAURA QUI LE PEUPLE VEUT. C’EST L’EXCLUSION QUI OCCASIONNE LA GUERRE DONC PRENONS LECONS CHEZ NOS VOISINS IVOIRIENS !

  • Comme ils ont eu le pouvoir à coups de marteaux et de flammes ,ils ne savent plus ce que c est que la démocratie .ils pensent que c est par les biceps la violences et le brigandage qu’ on peut tout obtenir .exclure les adversaires redoutables pour se faire élire .quelle honte pour des gens qui se disent aimés du peuple .

  • 1. Mouvement Soyons Serieux, SOYONS SERIEUX ! Je m’etais pris d’entousiasme à votre egards lors de votre première touche de balle sur le terrain. Comme il fallait s’y attendre, vous voilà avec des prises de position HERETIQUE, un engagement de la taille du vôtre etant un defi qui demande une grande hauteur intellectuelle et ethique.
    2. Tout ce que vous avez invoquez est vrai, et vous êtes vrai. Encore faut-il être integral, exhaustif ! Drôle d’ argumentaire parcellaire. Allez -y plus loin ! Invoquer les dispositions de la Charte de l’UA (?) qui prevoient que tous ceux qui sont PRESUMES COUPABLES de modification anti-constitutionnelle doivent continuer de surfer en toute legalité.
    3. Votre question : est-ce le rôle d’une OSC ? Où etiez-vous, juste avant le 28 oct 2014, pour devoir poser une telle question que maintenant ? Au soir du 30 Oct 2014, QUI en a REFERE à la MAGNANIMITE de notre armée Burkinabé ? C’etait les forces vives en particulier les OSCs dits "PROGRESSISTES", precisément ceux là même qui sont votre BANC d’ACCUSES : Ibriga, M21, MArcel Tankoano, ......Et c’est grace à leur appel à la MAGNANIMITE de l’armée Burkinabé que notre pays a echappé au sort de POMPEI.
    Pourquoi ne vous êtes-vous pas preoccupés durant cette periode 28 Oct au 2 Nov 2014 à poser ces questions aux OSCs progressistes  ?
    4. Je crains fort que votre prise de position ne fut qu’une d’opportuniste, d’arriviste, et pourquoi pas de malicieusement amnesique. C’est beau et facile de faire TABLE RASE de notre passé extremement recent pour soumettre l’Opinion Nationale à des moralisations anachroniques.
    5. Pourquoi oublier la specificité de cette periode que nous traversons ? Cette periode s’appelle Transition et est caracterisé, n’en deplaise à certains legalistes, par une MORALITE. C’est au nom de cette moralité que le tout premier ministre de la Culture a libéré les lieux. C’est au nom de cette même moralité que le Ministre des Transports Guiguemde a emboité les mêmes pas. C’est au nom de cette même moralité que les lois Anti-Corruptions viennent de voir le jour. C’est au nom de cette même moralité que se tiennent les Etats Generaux de la Justice. De continuer ?
    6. JE suis indigné par vos propos à l’egards d’Ibriga de qui vous dites qu’il respirent des propos haineux. Avec une telle prestation intellectuelle au RAS des PAQUERETTE, je pleure pour l’Afrique. Une suggestion : PRESENTEZ VOS EXCUSES A IBRIGA, même si vos ecrits sont deja ecrits.
    Enfin les videos de Burkinabès qui ont été FAUCHES en LIVE le 30 Octobre EXISTENT. Ne commettons pas de SACRILEGE contre la memoire de ces heros de l’insurrection.

  • “”je suis avec ce mouvement, voilà au moins un mouvements parmis tant d’autre qui ne dit que la verité sans prendre de position, et tou ce qu’il dit est d’une pure realité. vous aviez mon soutien et celle de la diaspora de New York. chapeau à vous

  • Nous pensions que toutes les OSC etaient parareilles mais le MSS a démontré qu’il etait au dessu de la mélée. Bavo MSS !!

  • Mouvement soyons sérieux : une question pour nous éclairer, vous existez depuis quand ? quelles sont les références de votre récépissé ? quelles sont votre mission, missions et objectifs ? car, avec ce déferlement de messages alambiquées de mouvement X, Y ou Z, le citoyen est perdu. Commencez par nous dire ce que vous faisiez concrêtement sous le régime Compaoré et, puis, au moment et après sa chute. Car, en lisant de tels articles, cela ressemble trop aux artisans de la 25ème heure ou des mouches du cochet ! MSS ressemble à un tonneau vide qui tape fort pour faire du bruit pour zéro.

  • N’importe quoi. Vous êtes plutôt des guignols, des charlots, des pieds nickelés vous. Incapables de respecter un rendrez vous avec la presse. Apprenez d’abord à être sérieux. Et apprenez qu’inclusion ne veut jamais impunité. Il faut que la justice se saisisse vite de ce dossier à savoir s’il faut interdire ou non ceux qui ont mis en danger la cohésion nationale à travers leur volonté de modification de l’A37.

  • Merci au mss pour cette clairvoyance. Je pense que toutes les autorités comme ibriga serif et autres doivent incarner la sagesse a la hauteur de leur responsabilité actuelle. Autre dit nous donnerons raisons a blaise pour ce qu il a dit au lendemain de sa chute

  • Hey les gas c’est grave ce qui arrive a mon pays, la politique démocratique suppose la liberté pour tous, mais pourquoi j’ai l’impression que la période blaise est plus démocratique que aujourd’hui, faites moi comprendre. Pourquoi des sois disant osc veulent dicter leur volonté a des parti souverain s.pourqoi ne pas laisser le peuple sanctionner les politiques a partir des urnes, pourquoi écart er des burkknabes a des élections, a cette allure les burkinabes vont se rentrer dedans. C’est inévitable. La victime de l, heure finira par réagir et le pir s’installera, resaisissons nous,

  • Le MSS vous serez sérieux et comprendrez ce que rendre justice aux martyrs veut dire le jour ou ta maman ou ton Papa ou ton enfant ou frère sera fauché lâchement par balle parce que des individus ne pensent qu’à leur tube digestif(comme vous).
    Tu penses que des individus qui ont poussé au massacre de Burkinabè vont revenir toute honte bu nous gouverner sans que la justice ne soit rendu au mort du 30 et 31 octobre ?
    Le prix de la repentance est au moins que vous nous foutez la paix pour les élections de 2015, Nous n’avons pas fait fuir votre homme fort pour que Bassolé, Yac, Gilbert, Assami ou autres plaisantins reviennent nous narguer, leur place est à la prison ! Jamais, jamais cent fois jamais.

  • Si vous surprenez un homme avec votre femme en action seriez-vous capable de lui faire encore confiance sans qu’il n’apporte aucune explication ? La femme est l’être la plus importante pour l’homme et la constitution la loi la plus importante pour un pays. Si vous êtes sérieux comme vous le dites, vous devez demander à la transition d’arrêter tous ceux qui ont travaillé publiquement pour la modification de l’article 37 de notre constitution en vue de leur permettre de préparer leur mémoire en défense. Cette école servira à l’humanité car le but ne sera pas forcément de les sanctionner mais de les sensibiliser de l’importance des règles du jeux dans une démocratie.

  • vivement que ces renégats soient traduits devant les tribunaux. Ils ont le culot de menacer le Burkina Faso et les Institutions de la Transition. Vous aviez pillé le Peuple burkinabé pendant 27 ans. Vous vous étes enrichis impunément et maintenant vous menacer la République. Tenez vous bien vous n’échapperez à votre maudit destin malgré votre pouvoir d’argent et votre supposé force militaire souterraine.

  • Internaute 23, le rubicond a pourtant été déjà franchi avec l’exclusion de Blaise qui voulait se présenter en 2015. Réveille toi !

  • si bassolet et yac avaient eu le courage de dire la vérité à blaise le 21 octobre 2014 nous n’en serions pas là. si blaise avait réussi seront-ils candidats ? depuis quand ont-ils un programme pour le pays ? ils peuvent député ou maire mais la présidentielle ? pas en 2015

  • La vérité rougit les yeux mais ne les casse pas. Le MSS a tout vrai dans cette déclaration. On ne comprend vraiment pas cette excitation à exiger des sanctions à l’encontre de X ou Y en escamotant les étapes. S’il y’a faute ou infraction, la procédure judiciaire doit être enclencher et aboutir à la condamnation. Chose qui va m’étonner car la volonté de réviser une disposition révisable de la constitution n’est constitutif d’aucune infraction.Ce fut une démarche légale et conforme à l’esprit et à la lettre de la constitution. Je pense que c’est plutôt les auteurs et commanditaires de l’incendie de l’Assemblée nationale et des domiciles privés qui sont les VÉRITABLES COUPABLES DU CHANGEMENT ANTICONSTITUTIONNEL. Et ces coupables ce ne sont autres que le MPP avec ses ouailles de la société civile. Ils le savent très bien voilà pourquoi jusqu’à présent il n’y a aucune action pour élucider les exactions et violences perpétrées lors de fin octobre 2014

  • La vérité rougit les yeux mais ne les casse pas. Le MSS a tout vrai dans cette déclaration. On ne comprend vraiment pas cette excitation à exiger des sanctions à l’encontre de X ou Y en escamotant les étapes. S’il y’a faute ou infraction, la procédure judiciaire doit être enclencher et aboutir à la condamnation. Chose qui va m’étonner car la volonté de réviser une disposition révisable de la constitution n’est constitutif d’aucune infraction.Ce fut une démarche légale et conforme à l’esprit et à la lettre de la constitution. Je pense que c’est plutôt les auteurs et commanditaires de l’incendie de l’Assemblée nationale et des domiciles privés qui sont les VÉRITABLES COUPABLES DU CHANGEMENT ANTICONSTITUTIONNEL. Et ces coupables ce ne sont autres que le MPP avec ses ouailles de la société civile. Ils le savent très bien voilà pourquoi jusqu’à présent il n’y a aucune action pour élucider les exactions et violences perpétrées lors de fin octobre 2014

  • D’accord avec Matador : QUEL TRIBUNAL A DECIDE QUE LA REVISION DE L’ARTICLE 37 EST UN CRIME ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés