AJIR aux élections de 2015 : la coordination provinciale des femmes à pied d’œuvre

vendredi 6 mars 2015 à 22h47min

La coordination des femmes de l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République a animé un point de presse, le jeudi 5 mars 2015 à son siège. Donner d’une part un aperçu sur le processus de création de l’union nationale des femmes du parti, et d’autre part, présenter officiellement la coordination provinciale du Kadiogo et des activités à venir, tels étaient les objectifs de la rencontre avec les hommes de médias.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
AJIR aux élections de 2015 : la coordination provinciale des femmes  à pied d’œuvre

L’alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR) dans son plan de mise en place de l’union nationale des femmes a entamé un processus qui comporte quatre principales phases. La première consistait à la mise en place des cellules féminines au niveau des comités de base des secteurs et villages de chaque commune ou arrondissement abritant le parti, la deuxième concerne la mise en place des sections féminines dans les communes. Puis la troisième, la mise en place des coordinations des femmes au niveau provincial. Cette coordination a vu le jour le samedi 28 février 2015 à la suite d’une assemblée générale des femmes du Kadiogo. Elle est pilotée par vingt (20) membres avec Sawadogo W. Rose Marie Armelle comme présidente.

Plusieurs missions sont assignées à la coordination des femmes. Ce sont entre autres la présentation et la défense des idéaux du parti auprès des femmes afin de les mobiliser autour du parti, la contribution à la formation politique et civique des femmes et jeunes filles, élaborer une stratégie d’incitation des femmes à s’inscrire sur les listes électorales et surtout servir de porte-parole des femmes auprès du parti, afin que leur préoccupation profondes soient prises en compte.
La coordination entend mener des activités qui permettront une plus grande visibilité du parti mais surtout une grande adhésion et participation des femmes au développement socio-économique du Burkina Faso. Elle entamera de ce fait ses activités par la fête du 8 mars au cours de laquelle des réflexions se mèneront autour du thème : « Autonomisation économique des femmes : accès à la formation professionnelle et à l’emploi ». La journée du 8 mars marquera également le lancement des activités de la coordination. La présidente a saisi l’occasion pour lancer un appel à toutes les femmes du Kadiogo afin qu’elles s’engagent dans la politique comme certaines l’ont déjà fait avec AJIR.

Kabore S. Rosine
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés