Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

ARGA et transition burkinabè : La refondation de l’Etat et de la société au centre d’un forum

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 5 mars 2015 à 23h27min
ARGA et transition burkinabè : La refondation de l’Etat et de la société au centre d’un forum

« Transition politique et transformations sociales, politiques et économiques au Burkina Faso : Contribution pour un processus inclusif de refondation de l’Etat », c’est autour de ce thème que se tient à Ouagadougou, le troisième forum multi-acteurs de la section Burkina de l’Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique (ARGA). Un forum étalé sur deux jours et dont la cérémonie d’ouverture est intervenue dans la matinée du jeudi 5 mars 2015, sous la présidence effective du président du Conseil national de la Transition (CNT), Chérrif Sy.

A l’occasion, le médiateur de ARGA/ Burkina, Boureima Ouédraogo, a indiqué que la transition en cours dans notre pays est « une opportunité historique de repenser l’Etat et ses institutions en vue de parvenir à des transformations sociales, politiques et économiques en profondeur et de bâtir un Burkina nouveau ». D’où le forum du jour, occasion pour analyser non seulement la situation du Burkina d’avant insurrection, mais aussi différents projets à même de refonder la société et l’Etat burkinabè. Mieux, il est question d’obtenir, précise le Coordinateur régional de ARGA, Assane Mbaye, « un engagement fort des acteurs déterminants, pour que les propositions qui auront été arrêtées, soient mises en œuvre pour l’intérêt des Burkinabè ».
Au cours de cette cérémonie d’ouverture déjà, M. Chériff Sy a tenu à rassurer que « le Conseil national de la Transition suit avec intérêt et attention », ce que les participants feront durant ces jours de travaux, et « prêtera une oreille attentive au plaidoyer » qu’ils feront « pour la mise en œuvre des recommandations ». A l’en croire, tous les organes de la Transition sont « toujours animés par cette envie de bien faire ; de faire vite, et de relever », dans le temps à eux « imparti, l’étendard de notre pays ».
Il est à noter que ce forum fait suite, rappelle Boureima Ouédraogo, à un processus d’élaboration de propositions d’idées de refondation, suivant une démarche méthodologique en plusieurs étapes. Il s’agit de la tenue d’un atelier technique de cadrage de l’initiative, l’élaboration d’une note de cadrage et de notes introductives pour les principaux axes de travail, l’élaboration d’outils de collectes d’expériences, la collecte de paroles et d’expériences auprès d’une diversité d’acteurs, la tenue d’un atelier d’analyse transversale à partir des paroles et des expériences enregistrées, l’élaboration d’un draft de cahier de propositions.

Concilier déficit de légitimité et réformes acceptables

L’objectif majeur de cette démarche étant, confie M. Mbaye, d’arriver à concilier le déficit de légitimité des institutions de la Transition avec leur capacité à produire des réformes qui obtiennent un soutien populaire. Du reste, des communications (nous y reviendrons) affichant des propositions concrètes, ont dépeint la situation actuelle de notre pays.
Et dans une dynamique de partage d’expériences, Ousmane Sy du Mali et Patrick N’gouan de la Côte-d’Ivoire, ont livré chacun, une communication relative au passé récent de leur pays. Ces deux pays, dans leur ‘’traversée du désert’’, ont bénéficié de l’accompagnement de ARGA. C’est du moins, ce qu’a confié son coordinateur, Assane Mbaye pour qui, l’étape la plus problématique dans la refondation transitionnelle, est celle de la traduction des propositions en actes concrets. A cet effet également, M. Mbaye promet l’accompagnement de son ONG à travers la réflexion et l’appui financier.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés