Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

lundi 2 mars 2015 à 22h57min

Quelques dizaines de jeunes, mais aussi des personnes d’un âge avancé, ont barricadé la voie principale de Rimkieta-Nonsin le 2 mars 2015. Ce mouvement d’humeur « spontané » avait pour objet de demander le bitumage de cette voie et la réfection du pont. Ce, en vue de réduire les nombreux accidents qui s’y produisent au quotidien et rendre le quartier Rimkiéta plus accessibles pour ses habitants. Après trois heures de ‘’siège’’ et une discussion avec la police nationale, les manifestants se sont dispersés dans le calme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

Dès 6h, à l’aide de briques, de cailloux et autres morceaux de bois, de nombreux jeunes ont barricadé la voie principale de Rimkiéta menant au centre-ville via Nonsin. Sur les nombreuses pancartes brandies par les manifestants, on pouvait lire, entre autres : « La population de Rimkiéta veut un pont et une bonne route principale », « Rimkiéta = poussière », « Quartier enclavé = Rimkièta »...
« Nous sommes sortis pour demander à ce qu’on arrange cette voie. Pendant la saison pluvieuse, nous n’arrivons pas à accéder à notre quartier, sans avoir fait de longs détours parce que le pont est mal fait. Actuellement, la route est trop poussiéreuse et à tout moment, il y a des accidents. Même le dimanche passé, dans la soirée autour de 19h, on a percuté quelqu’un avec toute sa famille. L’enfant de deux ans est décédé sur place et les autres membres de la famille sont toujours à l’hôpital. C’est une cause commune, et nous devons nous lever à temps et demander à ce qu’on arrange cette voie », explique Francis Tapsoba.

Objectif : se faire entendre par les autorités

Jusqu’à 9h15, ils ont bloqué le passage au niveau du principal pont, obligeant ceux qui voulaient rallier le centre-ville à de longs détours. L’objectif étant de se faire entendre. Pendant que certains pestaient contre ces barricades, d’autres disent comprendre ce mouvement, somme toute pacifique. La voie était systématiquement « ouverte » pour les cas d’urgence. Ce fut le cas pour ce véhicule transportant un enfant malade. Pour les autres, inutile de négocier. « C’est pour votre bien », expliquent les manifestants, sur un ton ferme.
Paul Boundaouné, conduisant ses deux enfants à l’école est bloqué. Il comprend tout de suite le bien-fondé de la manifestation. Il prend même fait et cause pour les manifestants. « Pour la construction de l’échangeur du Nord, la déviation était prévue ici. On se disait qu’avec la déviation, ça allait être un soulagement pour la population de ce quartier. Ça allait désenclaver le quartier de Rimkiéta. Je suis content que la population sorte pour montrer son mécontentement ce matin », soutient-il. Puis, il éteint sa moto et appelle des journalistes pour leur demander s’ils peuvent venir constater.

Pendant ce temps, un cargo de la compagnie républicaine de sécurité (CRS) arrive sur les lieux. Le chef d’équipe descend pour s’entretenir avec les manifestants. Ensuite, il demande à discuter avec les responsables du mouvement. Si tôt dit, si tôt fait. Après un échange de quelques minutes, on semble s’être compris.

« Une police républicaine »

« La police est venue, elle a voulu comprendre ce qui se passe, nous lui avons expliqué. Nous estimons que la police est républicaine, elle n’est pas venue pour gazer les gens, elle est venue pour comprendre. Mieux, elle est là aussi pour nous aider à trouver des solutions, nous donner des conseils pour que la lutte se mène d’une autre manière. Vraiment, nous saluons cette attitude de la police. Ç’aurait été une autre époque, elle aurait commencé par gazer les gens », se réjouit Seydou Bélem, un des leaders du mouvement.

Lorsqu’il repart vers ses camarades pour faire le point, tous applaudissent. Le message est compris et ils mettent fin au mouvement pour cette première journée. Ils décident également de constituer une délégation pour aller discuter avec les autorités municipales dès ce mardi. Une grande rencontre est prévue le dimanche prochain dans une des écoles du quartier Rimkièta pour décider de la suite à donner au mouvement.
En attendant, les multiples pancartes et le mégaphone ont été rangés.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 mars 2015 à 23:00, par Aubin
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Pendant ce temps nos dirigeants construisent des routes personnelles vers leurs champs privés et des ralentisseurs auteur de leur lieu de prière. Bienvenu au Faso nouveau.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2015 à 23:55, par ilassse
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Venez a Rayongo en dela (coté Est de Karpala) et vous comprendrez aussi ce qui se passe là-bas. A cause d’un bas-fond, les populations du cote de Balkuy doivent passer par l’échangeur de waga 2000 pour aller a leur mairie. On parcourt 11 km au lieu de 3km, meme en saison sèche pour les automobilistes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 06:08
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    SOUTIEN À VOUS. J’ÉTAIS OBLIGÉ DE QUITTER CE QUARTIER

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 08:19, par EL KABOR
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Vous m,excuserai si je suis virulent.A l’origine nous pensions que la voie de déviation devait passer par Bassinko rejoindre la voie principale de Rimkeita et ensuite rejoindre le boulevard tansoaba en passant par lafiyaar. Mais les anciens dirigeants spécialisés dans les solutions au rabais ont choisi une autre déviation.J’en appelle au président KAFANDO et au premier ministre Imaginez vous tous ceux qui viennent de yako ouahigouya ou les habitants de toessé bassinko et même Rimkeita doivent emprunter la voie exiguë jusqu’au rond point et tourner a droite pour emprunter une zone de haute insécurité longer les rails toujours ds l’insécurité et aboutir au passage à niveau de hamdalaye.Voyez toutes ces difficultés et le nombre d’usager de la route.Même quand il a fallu désenclaver les ils ont fait une jonction avec encore la voie du nord très encombrée.J’en viens à me demander s’il y a de la compétence ds l’élaboration des plans d’urbanisation,ou c’est la politique du tube digestif qui ramène les projets à leurs moindres mesures.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 08:27, par VERITE
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    La vérité est bonne à dire et il faut l’accepter même si parfois elle fait mal.
    Voici un quartier qui ne cesse de se peupler mais qui depuis semble ignoré des autorités sauf pour les élections. La principale voie d’accès à Rimkièta n’est praticable qu’en saison sèche. Il faut s’y rendre pour s’en convaincre .
    Après une pluie les populations avaient encore cette chance d’accéder à leur domicile en faisant un contour passant par le quartier Kilwin. Mais aujourd’hui avec les travaux de construction de l’échangeur du nord que nous saluons, cette voie sera barrée . Elles vont donc se trouver complètement enclavées . Il n’est pas exagéré de dire que très certainement, certains seront dans l’impossibilité de rendre à domicile après un gros orage. Faut il passer la nuit au lieu de travail ou encore chez un cousin au centre ville ?? Les populations de Rimkièta ont espéré qu’avec les déviations une solution leur serait trouvée mais encore hélas !!!
    Il faut comprendre ce mouvement qui est la résultante d’une situation que l’on pourrait qualifier d’abandon à leur sort par les autorités municipales. Vivement qu’une réaction positive arrive de la part de ces autorités . Les pluies ne sont plus loin ...

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 09:03
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    décidément que quelque chose soit fait pour ces populations. on ne peut dévier la grande voie aller passer par le barrage et rejoindre tampouy et ne pas désenclaver ce vieux quartier. si rien n’est fait je crains qu’ils ne bloquent un jour la déviation de l’échangeur ou dans l’immédiat ses travaux. Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 10:01, par justice et équité pour tous
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    félicitation aux manifestants, nous sommes de coeur avec eux parce que jusque la on ne peut pas comprendre pourquoi cette voie n’est toujours pas butumée, des études ont été faites, des fonds serraient même selon un agent du bunasol mais jusque la rien. et pourtant ce quartier qui a connu le lotissement en 1999, est très bien habité, des honnêtes citoyens s’acquittent régulièrement de leur taxes et droit de résidence et quant à l’Etat ??? quelle injustice ? On met le butume la ou il ne faut pas soit disant que des hommes du gouvernement passent par la bas, ya til équité en cela ??? rien que Aout passé, une femme a été emportée par les eaux du vieux pont qui est au milieu de la voie ; toutes les nuits la CRS patrouille la bas et cela pourquoi ? la route est sans lampandaire et plein de refuges propices pour les brigants .je demande vraiment à tous les habitants de rimkiéta de boycotter tout, les élections et les actions du gouvernement .

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 10:42
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    une revendication tres juste de la part de la dite population.rimkieta est un lun des quartiers l plus vaste de ouagadougou ;cela est absurde kil nexiste quasiment pas de route permettant aux fils de ce quartier de bien circuler.les autorites doivent vraima songer a guerrir cette plaie .meme si ya pa de ministres laba ,il ya des vies humaines ki y siegent dc de grace.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 10:46, par thenewcomer
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Si vous croyez que c’est la meilleure façon de vous faire entendre...il faut être un peu sages et savoir que la violence ne mène à rien. Ah ! id na gou guess wei.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 11:46, par welson
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    un bon article.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 11:52, par Rabasba
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Tout le monde veut route bitumée pourtant on ne paye pas ses impôts. Je ne pense qu’il faut bitumer les routes des quartiers de Ouaga où les habitants payent mieux les impôts.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 12:12, par Rapoug-Yandé
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Qui vous a dit d’aller dans un trou de rat. D’ailleurs est-ce que vous payer les impôts pour venir demander une route bitumée. Le barrage a toujours été là bas et vous êtes allés y habiter. Ce quartier existe depuis 30. Au début c’était un non loti et un fief du CDP. Allez-y voir Blaise et François.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 12:18, par sidyasouma
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Courage ! plus rien ne sera comme avant. Je ne comprends rien de la voie de contournement qui longe le chemin de fer au lieu de passer dans le quartier rimkiéta.. c’est du gachis

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 12:48, par mes felicitations
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    vraiment il faut revoir ce pont et surtout cette route principale, moi je propose que les habitants interdisent tout parti politique a venir battre campagne dans la zone tant que cette route n’est pas restauré. du courage a vous

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 14:53, par le Carré
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    RIEN A DIRE. C’EST MEME TRES URGENT. JE DEMANDE LA DATE DE LA PROCHAINE MANIF POUR UNE LARGE DIFFUSION. MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 15:46, par EL KABOR
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    internaute 13 si tu n’as rien à dire ferme la.les habitants de Rimcity ne sont pas tes camarades.a Rimcity on se respecte mutuellement sinon on a peur de personne.A rimcity tu ne verras pas des groupes de thé installer à l’heure du travail,c’est des travailleurs intègres qui vont au boulot le matin en bravant la poussière et le vent pour que des énergumènes comme toi se mettent à les insultés.Vive Rimcity la patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 16:16, par Mais ça s’était avant hein..looll
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    @ Rapoug-Yandé tu crois que tout le monde peut aller vivre à wagda 2000 ou à somgandé ou dans quartier résidentiel tu sais bien que le cdp utilisait ces gens juste comme bétail électoral en échange de quelques poignées de riz à cause de la précarité de la majorité des habitants de ce quartier donc c’est juste pour survivre que ces gens s’affichait cdp et rien d’autre la preuve beaucoup de jeunes de rimkiéta que le cdp convoyait pour remplir les stades recto verso sont sortis manifester contre blaise et ont aidé à le chassé donc évite de parler au hasard et puis pour payer des impôts il faut avoir une activité alors que ce quartier est rempli de chômeurs

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 17:41, par Ouedraogo Fatoumata
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Vivement que cette population soit entendu par les autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 17:48
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    VIVRE Dans le quartier de Rimkieta, on s demande si on est pas un paria. Ca fait 3 ans que j y suis, NOUS on ne sait même pas ce que sait que l électricité pendant ce temps des énergumènes passent a la télé se vanter d électrifier des villages. Des centaines de milliers de personnes vivent dans les banlieues de ouaga dans l obscurité totale. Et un farfelu va quitter sous son climatiseur et venir me dire de le voter.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 21:44, par mountuan TRAORE
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Vous étiez où ? le problème de cette voie ne date pas d’aujourd’hui. A son temps on vous a sensibilisé en vain vous disiez en son temps que c’est l’opposition "aigri" pendant longtemps "hamidou ONEA" avec son CDP régnait en roi. Je ne dirait pas tant pis mais c’est tout comme.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 08:54, par Samenfous
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Au moment où ils courraient avec leurs assiettes pour récupérer les miettes jetées par le CDP pourquoi ils n’ont pas émis de telles revendications. Voilà un quartier où l’opposition n’avait pas voix. Aujourd’hui, leurs mentors (FC et BC) en fuite, ils trouvent le moyen de venir troubler la quiétude des gens. Attendez en 2016 pour poser vos revendications aux nouveaux dirigeants. Si CDP est encore élu vous pourrez leur réclamer votre dû. ça vous apprendra à suivre aveuglement le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 10:23, par rimkiétois
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    On peut comprendre que le bitumage est couteux. Néanmoins construisez un pont sur le marigot qui permettra de traverser en toute sécurité surtout en saison pluvieuse. Au moins le pont. Même si la voie n’est pas bitumé y a pas grand soucis.
    Écoutez nous : Le pont au moins chers autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 11:48, par Damité BONI
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Nous avons suivi ou accompagné le régime à l’aveuglette. Voilà le plat qu’il nous a servi à Rimketa. Nous n’avons que nos yeux pour pleurer. Rimketa n’a pas de CSPS publique, n’eut été la pluie bien faisante de 2011, il n’y avait aucun ouvrange de franchissement digne de ce nom pour arriver à Rimketa. Mais à chaque élection Rimketa faisait presque du 100% pour le compte du CDP et satellites. Chacun recolte que ce qu’il a semé. A la saison prochaine le 11 oct15 chacun devrait savoir agir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 12:59
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Je demande aux autorités de la Transition de faire arrêter les lotissements à Ouaga pour une période de 10 ans le temps de désenclaver les quartiers périphériques par le bitumage des principales voies d’accès à ces quartiers. En même temps, il faut réviser la loi 055 portant code général des collectivités territoriales dans ses dispositions relatives aux communes à statut particulier pour donner plus d’autonomie financière aux arrondissements. Toute chose qui leur permettra d’engager des investissements surtout dans le domaine de la voirie. Présentement, dans les communes à statut particulier c’est la centralisation dans le processus de décentralisation. N’est-ce pas un paradoxe.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 17:32, par WASSA
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Voilà encore une situation qui met en relief les inégalités à Ouagadougou. Une ville à deux vitesses. Pendant que certains quartiers comme zogona, dasssasgho et Ouaga 2000 sont fortement bitumés ; d’autres sont aux oubliettes. Je vous invite à visiter Ouaga 2000 : un réseau routier bitumé dense et non pratiqué qui apparaît à la limite insultant.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 01:23, par DAMOU’SS
    En réponse à : Les populations de Rimkiéta demandent le bitumage de leur voie principale

    Bien fait,pcq les autorités ne semblent comprendre que le langage de la violence.Tant que ça ne changera pas on ne se fatigurea pas aussi !PIAN !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés