BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

vendredi 27 février 2015 à 22h32min

Le Burkina Faso dispose d’un nouvel outil pour la résilience de ses vulnérables populations, son nom : BRACED. De l’anglicisme Building Resilience and Adaptation to Climate Extremes and Disasters in Burkina Faso (Renforcement de la résilience des communautés face aux phénomènes climatiques extrêmes et aux catastrophes au Burkina Faso en français), ce programme a été lancé ce vendredi 27 février 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

Selon le représentant de Christian Aid pour le Sahel Yacouba Koné, BRACED est « le fruit de la volonté du ministère britannique pour le développement international (DFID) d’accompagner les pays du Sud pour une amélioration des conditions de vie des populations vulnérables, mais aussi le résultat d’une confiance entre les membres des consortia et cette institution ». Ces consortia, ce sont plusieurs partenaires au développement mais les principaux sont Christian Aid et welt Hunger hilfe. C’est à eux que revient la tâche de mettre en œuvre le programme dans les quatre régions du pays que sont le Nord, le Centre nord, l’Est et le Plateau central.

Toucher 1 288 villages à terme

Le programme est prévu pour s’étaler sur 36 mois. Et à terme, 1 288 villages devront en tirer les dividendes. « Plus de 11 milliards de fcfa seront investis pour la résilience d’environ 2 millions de personnes, femmes et hommes, dans plusieurs activités de promotion de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et d’amélioration des revenus des ménages », précise monsieur Koné. Pour lui, il s’agira entre autres de la diversification des productions agricoles et de l’amélioration de l’accès à l’information climatique, de mettre un accent particulier sur les femmes et les jeunes filles dont la vulnérabilité n’est plus à démontrer, à travers des initiatives visant à promouvoir leur accès à la vulgarisation agricole, de renforcer la collaboration entre les structures de recherche et de développement du Nord et ceux du Burkina Faso.

Selon André Yaméogo, chargé de mission au ministère de l’agriculture, des ressources halieutiques, de l4assainissement et de la sécurité alimentaire représentant le ministre, « Ce programme aura une approche qui se veut participative et responsabilisante, qui permet aux communautés, elles- mêmes de travailler à l’identification des solutions adaptées, ou de renforcer leurs capacités à faire face aux chocs climatiques. Cela est fort appréciable et déterminant car aucune solution extérieure ne pourra mieux contribuer à changer nos situations internes. » C’est pourquoi à la suite de M. Koné, il a appelé à une franche collaboration de tous pour qu’à l4heure du bilan, le Burkina Faso soit cite comme modèle de résilience.

Samuel Somda
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 février 2015 à 04:21
    En réponse à : BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

    Si on enlève les frais de personnel et de fonctionnement, il ne reste pas grand chose pour les bénéficiaires. Déjà 11 milliards pour 2 millions de personnes, cela donne 5.500 F CFA par personne en moyenne. Au final, on aura quoi un petit billet de 1.000 F CFA pour les bénéficiaires ? Et, si la résilience se résumait à renforcer le personnel et autres consultants avec de bons salaires pour faire vivre leurs familles ! Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 15:53, par TOUBE Ali
    En réponse à : BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

    Avec 11 milliards, le BRACED permettra en trois ans de renforcer la résilience, c’est-à-dire la capacité à résister aux effets pervers des changements climatiques de 2 millions de burkinabè. Il s’agira d’entreprendre des activités sérieuses qui puissent apprendre aux bénéficiaires à pêcher plutôt qu’à rendre dépendant. C’est tout simplement formidable.
    Comparativement au Programme spécial de création d’emploi pour les jeunes et des femmes, qui bousille 11 milliards en un année et "ne crée que 100 000" emplois. Attention, en réalité, il ne s’agit de vrais emplois, mais d’occupation temporaires qui maintiennent les jeunes et les femmes dans une dépendance totale.
    Par exemple, la notion de HIMO ou THIMO a été galvaudé par le ministère en charge de l’emploi. Il sortent des projets laboratoires (élaboré par une direction générale le plus souvent) qui n’ont ni tête ni queue.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 16:00, par NOSY
    En réponse à : BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

    Belle analyse. Quelle est la part affectée au fonctionnement ? Il faut que nos journalistes aient un esprit plus critique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 19:01
    En réponse à : BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

    Ben :
    Message 1, Si on a un projet d’installation d’une station radio dans un pays qui n’en a pas, vous divisez le montant total du projet par le nombre d’habitants (par exemple 16 millions comme au Burkina) et vous concluez que chaque habitant n’a que 25 F par exemple et que donc il y a problème, vous voyez vous-même que ça ne va pas ! Donc c’est important de savoir de quoi il s’agit. Il ne faut pas diviser juste pour imiter d’autres qui l’ont fait dans d’autres circonstances.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 19:36
    En réponse à : BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

    Toube ali, je ne partage pas ton analyse. j’aimerais savoir combien de milliards de F CFA seront engloutis pour les salaires et autres consultances dans ce projet. A comparer avec les investissements directs auprès des bénéficiaires ! Et, puis, il faut aller au delà du mot que signifie réellement résillience, le mot à la mode de ces 5 dernières années comme le genre et autres.... Moi, je fais le pari que je reviens dans 5 ans cad 2 ans après le projet et je ne vois aucun impact sur le terrain cad toujours 2 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire et aussi pauvre. Les paris sont ouvert pour une telle évaluation d’impact.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2015 à 16:28
    En réponse à : BRACED Burkina Faso : 11 milliards de francs cfa pour faire de la résilience une réalité

    Je sais qu’il n’est peut être plus temps pour les commentaires puisse que neuf mois se écoulés depuis le lancement du programme de résilience de BRACED. je voulais juste signaler que ,e suis optimiste par rapport aux effets positifs auxquels aspirent les initiateurs de ce programme. Le changement est toujours difficile, mais tant qu’on essaient pas on ne trouvera le moteur des échecs. Si après les 36 mois d’activités on fait un constat pare rapport aux buts et aux objectifs du programme c’est que quelque part un des acteurs aura négligé l’élément moteur de ce programme et pour moi, c’est la collaboration réelle entre bénéficiaires et les tenants du programme. Un programme de ce genre ne se s’élabore pas avec légèreté. Je suis convaincu de l’impact positif qu’il y’aura à la fin de ce programme. Pour le maintien des effets sur le long terme, je crois que ce sera aux populations bénéficiaires de démontrer que ce programme a opéré un quelconque changement positif dans leurs quotidiens.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés