Africampus 2015 : Les acteurs de la réorganisation universitaire se penchent sur les politiques d’intégration des TIC

vendredi 27 février 2015 à 01h45min

Après Libreville, Dakar et Lomé, Ouagadougou accueille la 4e édition d’Africampus du 26 au 28 février 2015. Ce colloque international réunit une cinquantaine de participants autour du thème « les usages intelligents des technologies de l’information et de la communication dans la réorganisation universitaire ». Les travaux se déroulent au sein de la fondation 2iE. C’est le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, parrain de la présente édition, qui a officiellement lancé les travaux le 26 février.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Africampus 2015 : Les acteurs de la réorganisation universitaire se penchent sur  les politiques d’intégration des TIC

Africampus est un réseau d’universités et de grandes écoles en Afrique qui se donne pour objectif la promotion de l’utilisation des TIC dans l’enseignement et la recherche. Les trois premiers colloques ont été organisés à Libreville en 2008, Dakar en 2010 et Lomé en 2013. Les précédents colloques avaient traité respectivement de l’émergence des dispositifs numériques et leur impact sur les politiques et la gouvernance universitaire, du besoin de repenser cette gouvernance universitaire, puis de la nécessité de perpétuer la réflexion sur les potentialités offertes par l’appropriation des TIC dans nos usages.
Pour cette 4e édition, c’est Ouagadougou et plus précisément la fondation 2iE qui prend le relai. Une cinquantaine d’enseignants-chercheurs, de professionnels dans le domaine des TIC et de doctorants, venus d’Afrique, d’Europe et du Canada prennent part à cette rencontre. Trois jours durant, ils vont d’échanger sur les dispositifs d’évaluation des politiques d’intégration des TIC dans nos universités et dans les grandes écoles. Ce, à travers cinq ateliers thématiques dont un atelier spécifique dédié à la promotion des MOOC (une nouvelle mode de diffusion de la connaissance), des conférences animées par des professeurs de renom dans le domaine des TIC.

Partage d’expériences et de bonnes pratiques

« Les résultats attendus, c’est de partager les expériences en vue de sortir des conclusions pertinentes que nous allons adresser aux gouvernants, aux responsables de grandes écoles et d’universités pour qu’ils intègrent cela dans leur politique de manière à ce que tous les dispositifs que nous allons mettre en place aient les meilleures chances de réussir », soutient Francis Semporé, directeur des relations internationales de la fondation 2iE.
L’engagement de plusieurs établissements aux côtés de 2iE pour la réussite de la présente édition constitue le témoignage de l’intérêt et de l’importance accordés à l’intégration effective des TIC dans l’enseignement. Il s’agit, entre autres, des universités de Ouagadougou (UO), Ouaga II, Institut des sciences, université Cheikh Anta Diop, université de Bordeaux Montaigne, l’école polytechnique de Lausanne qui coordonne l’atelier sur les MOOC, l’Agence universitaire de la francophonie... « Je reste convaincu que les résultats de vos travaux participeront sans doute à l’édification d’un monde de savoirs planétaire ouvert à tous les continents à travers une mise en réseaux constructive des universitaires, des professionnels et des étudiants », déclare le parrain de l’évènement, Dr Amadou Nébila Yaro.

Universités publiques du Burkina : Internet Haut débit bientôt ?

Par ailleurs, le ministre du développement de l’économie numérique annonce que « le Burkina Faso, dès le mois de mars 2015, offrira à l’ensemble des universités publiques une connexion haut débit pour leur permettre de travailler et pour accompagner le système LMD (ndlr : Licence Master Doctorat) qui est en vigueur dans la plupart des pays en Afrique ».

La 4e édition du colloque s’appesantira sur deux sous-thématiques principales : l’évaluation des politiques et usages des TIC dans l’enseignement ; et la production des connaissances pour le développement des territoires.
Mais, Africampus sera un lieu privilégié pour :
- susciter et valoriser les partenariats entre les enseignants, les chercheurs et les professionnels intervenant dans les TIC pour l’enseignement ;
- diffuser et confronter les recherches menées dans le domaine des TIC pour l’éducation et la formation à distance en lien avec les pratiques existantes et émergentes ;
- analyser et faire connaître les initiatives émergentes ;
- échanger et élaborer des méthodologies de recherche adaptées.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés