Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

mercredi 25 février 2015 à 22h31min

Le président du Parti de la renaissance nationale (PAREN), Tahirou Barry, accompagné par une délégation de militants de son parti, a été reçu en audience par le Mogho-Naaba. C’était dans la matinée du mercredi 25 février 2015, où à sa sortie d’audience, M. Barry a confié être venu demander le soutien et l’accompagnement du « dépositaire de nos valeurs culturelles ». Et ce, en vue de faire aboutir une proposition de loi initiée par le PAREN, relativement à « l’animalité de la pédophilie et de l’homosexualité ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

Le PAREN, précise son président, « conscient que tout développement harmonieux, tout développement sans traumatisme, passe nécessairement par le respect et la préservation de nos valeurs cardinales », a initié une proposition de loi – avec trois autres - portant « interdiction et répression de l’animalité de la pédophilie, de l’homosexualité ». Ces propositions introduites – le 11 février dernier - au Conseil national de la Transition (CNT), le parti a entrepris de mener une campagne de plaidoyer, notamment en ce qui concerne celle relative à l’homosexualité, en vue de la faire adopter. Et l’audience du jour intervient, foi de Tahirou Barry, dans cette dynamique de plaidoyer.

A l’occasion, le président du PAREN confie avoir demandé au Mogho-Naaba, - « dépositaire de nos valeurs culturelles, gardien de nos traditions » - « soutien et accompagnement, afin que cette proposition de loi aboutisse ».

Et à en croire M. Barry, « Sa majesté (le Mogho-Naaba, ndlr), sans détour, a réaffirmé avec force, son adhésion totale à cette proposition de loi ». Pour le président Barry, « Il n’est pas normal que le Burkina Faso ne fasse pas partie des 77 pays au monde qui interdisent et sanctionnent l’homosexualité. Le Burkina Faso, pays d’intégrité, pays de dignité, pays d’honneur, qui est expert dans l’organisation de grandes manifestations comme le SIAO (Salon international de l’artisanat de Ouagadougou, ndlr), comme le FESPACO (Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, ndlr) accueillant tout type d’étrangers avec des diversités en termes de moralité, il n’est pas normal que le Burkina Faso n’interdise pas la pratique de l’homosexualité qui est contraire à nos valeurs, qui est contraire à notre philosophie de la liberté ». Et d’ajouter, « En Afrique, la liberté a une échelle. Au bas de l’échelle, il y a les interdits. Et l’homosexualité fait partie de ces interdits. Il n’est pas normal qu’un individu puisse revendiquer cela comme un droit ou comme une liberté ».

Avec cette « adhésion » du Chef très écouté des Mossi, Tahirou Barry et ses camarades disent repartir tout « comblés ».
Signalons que l’audience de ce jour a également été l’occasion pour le PAREN, de remettre - des mains de la vice-présidente du parti, Honorine Ouédraogo qui est aussi membre du CNT - au Mogho-Naaba, une copie de cette proposition de loi portant « interdiction et répression de l’animalité, de la pédophilie, de l’homosexualité ».
Après le Mogho-Naaba, le PAREN ira demander le soutien des responsables religieux. C’est du moins ce qu’a annoncé Tahirou Barry.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 février 2015 à 22:13, par baba
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    il est temps que le mogho naba soit nomme vice- president vue l’empleur de ses audiences.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 22:51
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    C’est des faux combats. Le vrai combat c’est contre les viols, les viols statutaires, les vols de derniers publics, les tueries du RSP et la menace sur la republique, sinon si deux individus qui sont majeurs sont concentant et veulent gerer leur sexualite comme ils veulent,est- ce que vous un parti politique PAREN, vous avez le droit d’ imposer sur les autres votre moralitee ? D’ailleurs meme s’ ils rentrent chez eux se cacher et faire leur truc, comment vous allez savoir cela sans violer leur domicile ? Ou bien vous aller faire le delit de facies seulement ?Et dire que vous etes meme juristes ? Vous etes alles pour pieger notre chef tres respecte, le Mogho Naaba. Vous croyez qu’ il va vous dire qu’ il y a des priorites plus que cela ? Vous voulez vous tapez de la publicite sinon votre affaire d’ homosexialite, c’est pas urgeant. Entre deux femmes ou deux hommes qui veulent faire l’amour entre eux et qui ne derangent pas les gens dans les lieux publics, s’ ils font leur affaire dans leur chambre, est-ce que ils sont plus dangereux que les adultes qui achetent les petites filles parce qu’ ils ont voler de l’ argent de tout le peuple ? La loi et la morale ne sont pas toujours un. Barry, vous etes devenu un ayatola de la morale. C’est dangereux. Je ne parle pas parce que je suis homosexuel la verite est bon a dire. Moi j’ aime trop les femme memes et je mange pas des deux cotes mais vous aussi, faus pas nous compliquer la vie en societe. Deja on a asez des problaux avec le RSP qui fait la force pour garder notre president.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 23:34, par Peter
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Tahirou Barry aurait pu au moins se décoiffer pour saluer sa majesté. Personnellement, je suis profondément choqué par une attitude aussi irrévérencieuse. Si chez eux on ne respecte pas les aînés, il devrait savoir qu’une telle attitude est un affront à tout mossi et que c’est contre productif pour son parti. S’il ne veut pas reconnaître la valeur de sa majesté, pourquoi venir solliciter son soutien ? Et il y’a aussi un vieux énergumène aussi qui est arrêté à côté. Je pense sincèrement que le protocole de sa majesté doit être stricte à certains égards. L’impolitesse à des limites à ne pas dépasser. Il peut refuser de se de décoiffer pour saluer le Mogho Naba dans la ville mais pas jusque dans sa cours. Quand même ! Où va le monde ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 00:16, par burkinabe
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bonjour monsieur Barry,je vous ai toujours estimé dans vos différentes prises de paroles. Mais là franchement je ne comprends pas.vous vous rendrez compte ? Avec tous ces problèmes auquels les peuples burkinabé et africains sont confrontés (santé école etc .....)le problème le plus urgent ,c’est celui de l’homosexualité .franchement une histoire de sexe entre 2 adultes .je ne parle pas de pédophilie.c’est un crime . Où bien vous voulez établir l’ordre de Dieu sur terre .vous avez une mission ? Le pays des hommes intègres doit être une terre de refuge pour tous les faibles ,minorités et persécutés du monde .pour mériter ce qualificatif.et non pas un pays d’intolérants .

    .

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 00:37, par ADAMS K
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Vraiment je ne comprends pas cet acharnement contre des personnes inoffensives qui nous côtoient ts les jrs, qui n’ont jamais tuer même une fourmi. La Bible ns dit que nous ne devons pas juger. Le jugement, la condamnation et la punition appartiennent au TRÈS HAUT. J’aurai préférer que ce parti là aille un peu doucement au moment où le pays se cherche. Le plus important aujourd’hui est que ce parti là travaille à ce que notre révolution ne soit pas récupérer, que le professeur ns montre comment bouter le rsp hors de KOSYAM (eux, on les soupçonne d’avoir tuer), proposer des lois pr soulager la paysannerie, les chômeurs, les fonctionnaires. Cette propagande de proposition de loi contre l’homosexualité ressemble bcp à de la démagogie, à de la propagande ou ressemble à un délire parano. Renseignez vs au près des associations de lutte contre le SIDA et vs comprendrez. Des études ont montré que les plus grands homophobes sont des homosexuels. Je crois que le parti gagnerait à faire bcp de recherches : dans le domaine SIDA et homosexualité, homosexualité et génétique, homosexualité et tradition africaine. Au moment où j’écris ces lignes à quelque part des homosexuels sont tués, torturés, enfermés et certains se suicident car se demandant pourquoi être homosexuel ressemble à une sanction divine. A l’occasion de certaines recherches et de part ma profession j’ai écouté des homosexuels et je sais comment ils souffrent. Nous, en tant que croyants, devons nous tuer, devons ns faire souffrir le prochain ? Est-ce cela l’enseignement de nos PROPHÈTES ? Je vous assure que je ne suis pas homosexuel, je ne suis pas contre le PAREN, je n’appartiens à aucun parti politique. Cher PAREN je vs aime (c’est pas aimer des homosexuels là deh !) et vs souhaite plein succès à vos activités politiques. Ce n’est qu’un cri de cœur pr sauver. UN CERVEAU QUI NE DEGAGE PAS DE L’AMOUR EST UN CERVEAU MALADE.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 00:44, par adam
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Le mogho naba ne doit pas se mêler de cette situation sociale... un pays hôte de SAO , et FESPACO, ne doit pas adopter un telle lois qui est extrêmement discrimination et ne devrai pas être adopter par des hommes intègre. Même mr Baise comparé n’a jamais traquer les homosexuels. Le PARENT n’a pas le pouvoir et à déjà commencé à traquer les homosexuels ... peuple du Burkina , ne reculer pas après Blaise compare !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 02:14, par Raso
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Ils n’ont pas autre choses à faire que s’attaquer aux homosexuels ? En ce que deux hommes (ou femmes) font en privé regarde qui que se soit ? Ce parti réalise-il que 40% du budget du pays dépend de l’aide extérieur et que les pays qui apportent cette aide n’hésiteront pas à la couper si une telle loi passe comme ils l’ont fait ailleurs ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 07:56
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    LA FIN DES TEMPS A COMMENCE

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 08:57, par Ismael
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Merci au PAREN pour ces lois proposées ! Ne bradons pas nos valeurs traditionnelles pour des billets de banques ou autres aides occidentales. Les gens ne voient que cette loi mais il y a 3 autres sur la corruption, les ventes d’alcool aux mineurs et j’en oublie la 3eme !
    @Peter : Si le Mogo Naba et son protocole n’ont pas fait remarquer à Mr BARRY qu’il doit enlever son chapeau pour les salutations, tu devrais t’informer auprès des personnes indiquées avant de t’attaquer à Mr BARRY. Il amène des propositions, des idées, et toi .... c’est son chapeau tu attaques ? Bof ! Un peu de quand même ! oh !
    Élevons le niveau de débat et acceptons la vérité d’où qu’elle vienne pour grandir en humilité et surtout pour bâtir une nation véritablement intègre. Bravo à ce parti, parti des idées, et bon courage à BARRY et à son équipe.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 09:05, par DAO
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    le PAREN est passé du comique au ridicule !!!
    les politiciens on le sait aiment faire feu de tout bois ; l’essentiel étant d’arriver à leur fin ! ainsi le Moro est sollicité de nos jours comme il ne l’a jamais été, par les politiciens ! le Moro peut écouter mais ne pas prendre position sur tous les sujets sinon il finira par se retrouver un jour dans une sitaution ambarassante !
    le PAREN : il fallait par la même occasion demander au Moro d’interdire la chasse aux vielles femmes taxées de sorcellerie dans les villages et abandonnées à Ouaga ! toute chose contraire aux droits humains ! ça aussi c’est contre nos valeurs ! où alors les mariages précoces : des jeunes adolessantes de 14/15ans données en mariage à un vieux commerçant de 70 ans parce qu’il est riche ! forcer les peuls à envoyer les filles à l’école ! etc..

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 09:08
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Je voudrais juste savoir ce qui a entraîné la destruction de Sodome et Gomorrhe dans la bible ? il faut que les gens sachent que c’est un acte que l’éternel a condamné avec force. Donc pourquoi un peuple qui se dit croyant devrait baliser le terrain pour favoriser de tels actes ? c’est en ce sens que j’apprécie la démarche de Barry. Les américains sont aller voir le CNT pour parler de ça, c’est sûr que c’est pour nous dire de ne pas condamner ça et de voter des lois en leurs faveur. Putain d’américains !!! qu’ils aillent se faire foutre !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 09:11
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Ecoutez ! il faut arrêter d’évoquer les arguments de l’aide. Ce n’est pas un honneur pour le Burkina Faso d’être un pays où ne s’exercent que des oeuvres humanitaires. Quand un pays arrive à subordonner la suffisance alimentaire, l’éducation et la santé de sa population à l’aide, il n’y a plus de place à la dignité, à l’intégrité et à la liberté. Quand au Président Barry, s’il prétend être président, il devrait posséder les connaissances nécessaires sur les cultures particulières. Il aurait su que c’est plus respectueux de se décoiffer pour saluer le Chef. Avant d’être prompt à rejeter les perversions venant d’ailleurs, il faut d’abord combattre celles qui nous rongent de l’intérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 09:13, par Tilado
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Ce parti ignore totalement les vrais problèmes du Burkina. Ces gens ne savent pas ce que sont les droits de l’homme encore moins l’intégrité humaine. Associer l’homosexualité (entre adultes consentants) à la pédophilie et à l’animalité est une insulte grave et un retardement mental. L’homophobie est un crime punissable.
    J’espère que les Burkinabè ont suffisamment de clarté dans l’esprit pour accorder de l’importance à ce projet de loi haineuse.
    Les homophobes sont des personnes frustrées sexuellement et souvent même des homosexuels refoulés.
    Un hommexuel Burkinabè et fier, oui ça existe !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 09:32, par Koudraogo Ouedraogo
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    C’est un jour grandement malheureux pour notre pays qui depuis toujours etait a l’avant garde des droits humains !
    Bon, ca ne passera jamais cette loi, alors, merde a Tahirou ! Si il n’a pas autres chose a proposer , qu’il prenne sa retraite, merde alors !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 09:40, par l homme integre fache
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Pure demagogie, ce parti la ne sait pas ce qu on appelle priorite.Vous comprennez donc leur score aux elections, les Burkinabe ne sont pas betes.
    Continuez avec vos aneries et vous n existerez plus.dans ce pays, les plus malsains ne sont pas les homosexuels

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:07, par le sage
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Internaute Numéro parfaitement d’accord avec vous ; irrévérencieux a outrance et ce monsieur même je le trouve même efféminé ce monsieur , je pense que ca cache quelque chose, , commencer a interdire et a lutter contre l’homosexualité dans nos prison car chaque nuit les plus faibles se font le coup de la savonnette la bas et bonjour les dégâts (contamination et maladies bizarre)

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:08, par Kouda
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Chers compatriotes, il faut comprendre le PAREN.
    Il est extrêmement difficile de proposer des solutions pour lutter contre le chômage des jeunes, pour sortir de la misère les nombreuses personnes indigentes (âgées et moins âgées), trouver des solutions de financement innovantes pour investir dans les infrastructures (transports, communication, écoles, etc.), permettre à chaque enfant où qu’il habite sur le territoire du Burkina Faso d’aller à l’école et prétendre à un avenir décent, assurer un logement décent, un emploi décent, une alimentation décente (2 répas corrects par jour), permettre à chaque personne présente au Burkina d’accéder à coût raisonnable à des soins de santé de qualité, lutter contre la criminalité et l’insécurité, lutter contre la corruption des cols blancs, lutter contre l’importation, la commercialisation et la consommation de produits nocifs à la santé humaine (alcools divers, produits avariés, engrais toxiques...), assurer une justice équitable à tous indépendamment du revenu, de la position sociale ou professionnelle, et j’en passe.
    C’est l’unique raison pour laquelle le PAREN s’acharne sur le CNT avec cette proposition absurde de loi contre l’homosexualité.
    Interrogez des Burkinabè, partout sur le territoire national, sur les 3 préoccupations ou problèmes qui sont prioritaires à leurs yeux et je suis convaincu qu’aucun d’eux ne vous citera l’homosexualité. Mais comme le PAREN est INCAPABLE de proposer des vraies solutions aux préoccupations prioritaires des Burkinabè, alors il emprunte la voie de la facilité.
    Après l’homosexualité, le PAREN devrait penser à interdire la dépigmentation, le mouvement raélien, par exemples.
    Au Burkina Faso, nous avons la facilité et l’habitude de passer toujours à côté des vrais enjeux et nous ne tirons aucune leçon de notre passé.
    Tous ceux qui vantent l’intelligence de Bado Laurent en ont pour leur grade.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:12
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Vous autres, qu’est ce qui vous inquiète ?
    Si vous n’êtes pas homo de quoi vous vous plaignez ? Oubien vous faites partie de la minorité ? J’ai l’impression oui

    Je propose une peine de prison allant de 10 à 25 ans

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:14
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    "le dépositaire de nos valeurs culturelles, gardien de nos traditions ». Malheureusement vous n’avez pas pris suffisamment de renseignements sur nos valeurs culturelles avant d’y aller. En d’autres temps vous auriez été corrigés (Barry et son autre pote sont coiffés, Barry ne connait pas génuflexion et les femmes ne sont pas à leur place.il n’ont qu’à aller au musée de Manéga voir. La considération de nos valeurs commence par leur respect.

    Pour le fond de la démarche, il n’y a rien à dire c’est correct même si d’aucun pense que vous mélangez les criminelles (pédophiles) avec des gens qui peuvent "être normaux" puisque des gens pensent que l’homosexualité peut être naturelle. Si c’est entre adultes et consentant l’homosexuel est il criminelle ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:17, par leregard
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    A mon avis, il faut éviter de légiférer sur cette question d’homosexualité. Je suis contre cette pratique, mais je ne souhaite pas non plus la stigmatiser toute chose qui va produire le contraire. Il vaut mieux ne pas en parler, ne pas en faire l’écho à quelque niveau que ce soit, ainsi elle aura moins à prendre de l’importance dans la société car on ouvrira du coup la porte à tout : si une telle loi est votée, on verra de nombreux burkinabè demander l’asile ailleurs sous le fallacieux prétexte qu’ils sont persécutés pour le fait d’être homosexuels pudiquement appelé "d’orientation sexuelle". Laissons les choses au fonds du puits et ne faisons pas la publicité de cette pratique qui a toujours existé dans nos sociétés. Qui n’a pas connu dans son village ou dans sa région, un homme qui ne fréquentait que les femmes. La société a toujours toléré et il n’est arrivé à l’idée de personne de chasser ces hommes de la cité ou de les sanctionner. Légiférer sur l’homosexualité d’une façon ou d’une autre n’est pas souhaitable et n’apporte rien à la société. Au contraire, nous créerons de nouveaux champs de bataille inutilement. En Europe, on a légiféré dans le sens opposé, en octroyant à l’homosexualité quasiment les mêmes reconnaissances que l’hétérosexualité. Cela est tout aussi condamnable. Pour moi, laissons les choses comme la nature a fait. Depuis que l’homosexualité est devenu est enjeu mondial (même la banque mondiale a condamné l’Ouganda sur sa tentative de condamner cette pratique), de plus en plus de personnalités dans le monde qui ont le pouvoir de prendre des décisions d’envergure mondiale, ne cachent plus leur "orientation sexuelle". Même que c’est devenu quasiment comme du snobisme. Se réclamer d’être homosexuel, devient comme un label recherché et respecté !! Des pays puissants comme l’Arabie Saoudite et bien d’autres peuvent se payer le luxe d’avoir des lois condamnant homosexualité. Mais le Burkina Faso qui sort à peine d’une crise politique majeure sera vite étouffé par nos partenaires. Il ne faut pas oublier que les puissants de ce monde sont pour plupart homosexuels ou sympathisants homosexuels sur dans le monde des arts, des médias, des finances, de la politique et des humanitaires. Bien que juste, cette bataille n’apportera rien au Faso. C’est eux qui dictent la marche du monde. Qu’on le veuille ou non, c’est la réalité. A quoi bon engager une bataille quasi perdu et n’apportera rien de bon au Faso si non que de donner le fouet pour le frapper. Le Faso a besoin de tranquillité, de paix et de stabilité surtout il n’a pas besoin d’être distrait par une question qui le dépasse et qu’il ne pourra jamais résoudre et même qu’à vouloir sanctionner l’homosexualité, cela va coûter cher au Faso, à tout point de vue. La sagesse commande que nous laissons cette question de côté. Elle n’est pas la priorité ni du moment ni du Faso. Alors, vaut mieux ne pas la faire.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:22, par Boureima
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bonjour. Merci au PAREN d’avoir pris l’initiative. Je suis profondément touché par ceux qui mêle DIEU à cette proposition de loi. Voulez-vous dire que DIEU a mal fait de créer toute chose en mâle et femelle ? Même jusqu’aux arbres, DIEU a créer le grain de pollen pour féconder la fleur afin d’avoir un fruit mangeable par l’Homme avec "GRAND H". Ceux qui nous parle de "loi discriminatoire", le Burkina Faso appartient avant tout à nous les Burkimbii et non un pays de dépotoire de la merde. Et ceux qui se disent religieux, avez vous trouvé un passage biblique ou un versé coranique applaudissant cela ? ou bien allons nous mentionner DIEU et faire ce que nous même nous désirons ? Sachons avant tout qu’un parti politique non crédible, je dit bien crédible n’osera jamais soutenir l’homosexualité en Afrique n’en parlons pas au Burkina Faso. On peut ne pas condamné mais pas soutenir. Bonne suite à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:28, par LY
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Attention aux questions morales ! Attention aux exclusions ! Attention de ne pas alourdir la transition avec des dossiers qui peuvent attendre ou qui nécessitent un consensus ou un débat national. Il ne reste que 9 mois à la transition, les questions comme l’homosexualité, comme la prostitution pourront faire parties des programmes des candidats aux futures élections. Chacun votera en fonction de ses convictions. C’est ça la Démocratie !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:29, par Madess
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Les véritables problèmes qui minent la société burkinabè, c’est la pauvreté, les détournement de deniers publics, les assassinats, l’empoisonnement des populations avec des canettes, l’excision, le chômage, les maladies etc. L’homosexualité est-elle plus immorale que la construction de chambres de passe pour se faire de l’argent ? Les homo sont-ils plus dangereux que ceux qui fréquentent les chambres de passe ? Disons nous la vérité, les homosexuels sont moins dangereux pour notre société que ceux qui font usage de leurs armes pour tuer. Il sont moins dangereux même que certains hétéro qui font des enfants indésirés et qui vont par la suite les jeter dans la poubelle et les WC. Ils sont moins dangereux que ceux qui contaminent des fillettes avec le SIDA. Monsieur BARRY peut-il nous convaincre qu’il n’a jamais fréquenté une chambre de passe ? Franchement, je pense qu’à partir du moment où les homo font leur chose dans leur sans déranger les autres, cela ne devrait pas nous intéresser. Arrêtons de faire de la campagne politique au détriment de pauvres personnes qui n’ont pas choisi leur sexualité. Même L’OMS, qui regorgent de scientifiques et médecins émérites, a déclassé l’homosexualité des maladies. Même des institutions religieuses et séculaires qui dirigent notre morale telles que l’Église catholique, semblent revoir leur position vis-à-vis de ce phénomène. Ce n’est pas une apologie de l’homosexualité, mais il est temps pour nous de comprendre qu’on ne devient pas homo, mais on nait homo. Aucune loi ne peut changer ça. Pour terminer, nous devrons faire des recherches auprès de nos anciens du village sur l’homosexualité, ils vous dirons que ce phénomène est bel et bien une réalité africaine mais qui recevait une traitement différent de celui que nous lui reéervons aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:31, par direct_bd
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Je constate qu’il y’a une armée d’homosexuels qui se confondent en critiques concernant cette démarche noble du PAREN.

    La défense de nos valeurs culturelles est aussi prioritaire que la dissolution du RSP ou autres choses que vous citez ici. Prenez juste le temps de reflechir avec votre cerveau, la culture est tout ce qui reste lorsqu’on perd tout

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:36, par Quelqu’un
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    L’heure est grave !Je me rend compte que vous etes tous des partisans de l’homosexualité sinon je ne comprend pas pourquoi vous etes contre cette proposition de projet de loi. Si vous estimez que ce n’est pas une priorité pour le moment pour vous ce n’est pas le cas pour le PAREN.A quel moment pensez-vous qu’il faut le faire ?Est-ce qu’il ya un moment pour combattre un vice si vous etes d’accord que c’en est un.Je doute fort que vous considérez l’homosexualité comme un vice, une maladie,une déviation morale. Par manque d’arguments, vous évoquez le cas du RSP, la corruption et autres maux ou problèmes sociaux que le pays vit.Je suis d’accord avec vous qu’il faut s’attaquer à ces maux. Mais est-ce pour autant qu’il faut empecher les autres de combattre ce qu’il considèrent comme une déviance sociale ?Si vous avez des propositions de projets de loi contre d’atres maux que vous considérez prioritaires,il faut le faire. A chacun son combat.C’est ainsi qu’on pourra un jour venir à bout de ces différents maux qui minent notre société.Vous dites également que si on adopte cette loi, on perdra les financements
    qui sont liés à cela.Mais c’est le comble ;doit-on à cause des financements tout accepter meme contre nos valeurs morales ?Autant préferer sa pauvreté à la bétise que la bétise dans la richesse.J’avoue que si vous n’etes pas dejà des homo, vous y aspirez. Savez-vous que ce mal est plus grave que la corruption, la pédophilie avec son corrolaire d’autres maux.Pensez à vos enfants et raisonnez dans l’avenir !
    En plus de l’homoxesualité, j’allais proposer qu’un projet de loi soit voté pour l’application de la peine de mort car c’est parce qu’il n’ya pas tout cela que le desordre et l’insécurité sont en train de s’étendre sur la terre.Nous n’avons rien a envier des Blancs sur le plan de la morale.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 10:55
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bravo à ce parti, parti des idées, pour ses propositions de lois. C’est bon, et c’est dans le bon sens pour avancer, faire bouger les choses. La proposition sur la corruption, j’espère qu’elle intègre le célèbre "délit d’apparence de corruption de BADO". Car cela permettra de faire peur à tous les voleurs de nos maigres deniers publics. Aussi, faudra réfléchir à trouver d’autres moyens de financements et d’autres moyens de lever des fonds propres que le seul fait de taxer les véhicules au profit des étudiants, de l’université. Mais c’est déjà une excellente chose que d’y penser avec vos propositions...chapeau à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 11:05
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    C’est ahurissant d’attendre certaines personnes "dire ne pas haïr le PAREN et non plus être homosexuelle" tenir de propos de défenseur de la cause des homosexuels, en plus d’ajouter des amalgames liées à la religion chrétienne ou musulmane. Cela ne sert pas d’attiser notre sympathie ou soutien en se proclamant avoir un amour agapaos (désintéressé) en l’endroit de ces homosexuels. Rappelez-vous que chaque peuple a sa culture, et un peuple sans culture ou qui ne défend pas sa culture est appelé à disparaître tôt ou tard. Et bien notre culture africaine a de la morale, et cette morale refuse de telle animosité (excusez moi car même les animaux ne s’y adonnent pas à cœur joie), devrons nous donc dire de telle aberration de la race humaine. Allez-y chercher à rependre votre maladie sous d’autres cieux. Ici au Burkina, nous on est contre cela.
    J’encourage le PAREN, qui se bat contre vent et marré pour faire avancer les choses contrairement à d’autres parti qui ont des yeux ridées que sur les échéances électorales à venir.
    Votre parti est le seul, qui fait des propositions audacieuses, qui s’attaque à des maux connus de tous, mais de peur de voir leur bourse reçu de l’extérieur s’amenuisée, certains politiciens ne disent rien et livrent du coup leur peuple à un pâturage quelconque.
    Vous êtes l’un de plus sérieux parti que je regarde et que je suis il y a déjà quelques années dans votre programme et j’avoue que s’il y a un parti au Burkina qui aime son peuple, vous en êtes un. Vous avez une idéologie anticipative et préventive sur des dangers qu’encourt une nation. C’est aussi ça un parti politique qui aspire a gouverné dans l’avenir.
    Votre parti fait honneur à notre cher pays (pays des hommes intègres) dans vos prises de décisions courageuses. C’est encore aussi ça un parti politique. Vous inspirez tous les jeunes patriotes qui aiment ce pays. Je ne suis pas politicien, mais si je dois le devenir, je mènerai la même politique que vous. Que DIEU vous bénisse et guide vos pas.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 11:25, par Vraiment le negre
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Au secours ! au secours ! les Burkinabé sont t-ils devenus des dérapés sexuels au point de soutenir l’homosexualité, pratique que Dieu a condamné depuis la nuit temps ? Vraiment c’est les prémisses de la fin des temps.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 11:42, par anka
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Quand on tue des albinos en Afrique pour en faire des sacrifices. Je dois m’indigner même si je ne suis pas albinos. Je suis avec tous les faibles qu’on persécute. Je suis burkinabe et fier de l’être. On vivait en Afrique des dizaines de milliers d’années avant la bible et le coran
    Je me vois dolidaire de l’humain. Avant celui de chrétien, musulman et que sai je encore. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 11:44, par journaliste
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    C’est des faux combats. Dans le domaine de la sexualité, il y a des choses plus urgentes. Dans la presse d’aujourd’hui on peut lire : "Un visu retraité,séropositif, abuse de 22 mineures. La gendarmerie appelle à la vigilance". Voici qui est criminel. Beaucoup d’hommes politiques ou de riches se livrent à de telles pratiques. Il y a des lois qui autorise de les réprimer. Mais parce qu’ils se croient au dessus de la loi, et que la loi semble avoir peur d’eux, ils ne sont pas inquiétés. Alors, PAREN, faut d’abord veiller à ce que les lois qui existent déjà soient des acquis. Pour les Homos, on verra plus tard.

    Ce qui est sûr, il faut arrêter de faire croire aux gens que l’homosexualité est européenne. Elle a existé dans l’Egypte antique qui était peuplé par des Noirs. Maintenant, si vous dites que c’est une maladie, là on PEUT comprendre ! Et là, il faut être logique avec vous même. Personne n’achète sa maladie. A moins que vous deveniez des HITLER, qui vouloir exterminer ceux/celles qui ont ont malformations (Handicapés physiques et mentaux)... Burkinabè, ne vous laisser pas berner par des propositions de lois pareilles qui font amener le pays à la dérives.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 11:48, par journaliste
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba par journaliste
    C’est des faux combats. Dans le domaine de la sexualité, il y a des choses plus urgentes. Dans la presse d’aujourd’hui on peut lire : "Un visu retraité,séropositif, abuse de 22 mineures. La gendarmerie appelle à la vigilance". Voici qui est criminel. Beaucoup d’hommes politiques ou de riches se livrent à de telles pratiques. Il y a des lois qui autorise de les réprimer. Mais parce qu’ils se croient au dessus de la loi, et que la loi semble avoir peur d’eux, ils ne sont pas inquiétés. Alors, PAREN, faut d’abord veiller à ce que les lois qui existent déjà soient des acquis. Pour les Homos, on verra plus tard.

    Ce qui est sûr, il faut arrêter de faire croire aux gens que l’homosexualité est européenne. Elle a existé dans l’Egypte antique qui était peuplé par des Noirs. Maintenant, si vous dites que c’est une maladie, là on PEUT comprendre ! Et là, il faut être logique avec vous même. Personne n’achète sa maladie. A moins que vous deveniez des HITLER, qui vouloir exterminer ceux/celles qui ont ont malformations (Handicapés physiques et mentaux)... Burkinabè, ne vous laisser pas berner par des propositions de lois pareilles qui font amener le pays à la dérives.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:03, par le temoin
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    J’hésitais d’intervenir et de voir comment traiter désormais notre peuple, car en parcourant les internautes, je pensais que tous étaient homosexuels sans le dire ouvertement. Mais j’ai été soulagé par l’internautes "quelqu’un" que je valide au passage. Où croyez vous que vous êtes ? On est au Faso (Pays des hommes intègres) respectant l’autre dans sa différence et acceptant de travailler avec l’autre dans la courtoisie et sympathie. Et pour cela nous sommes les premiers en Afrique de l’ouest voire en Afrique, qui laisse facilement intégrer l’étranger, vous pouvez vous renseignez. De là cautionné cette déviation morale historique de l’humanité, nous disons non. Comment sous prétexte, de la non urgence de telle aberration pathologique du sexuel, vous osez vouloir remettre cette proposition de loi aux calendes grecques. Faites vos propositions sur des maux que vous jugez préoccupants et plus urgents. Le PAREN, un parti que je respecte beaucoup, bien que je n’en suis un, fait des propositions de lois bien qu’il ne soit pas et n’a jamais été un parti au pouvoir. Créer un parti, c’est aussi, savoir proposer des textes pour un mieux vivre de tous les concitoyens et cela passe aussi par des propositions de lois. La vérité n’est pas statique, elle est dynamique et nul ne le détient uniquement par devers lui. C’est ce que ce parti a compris. Vous parlez de la corruption, du cas du RSP, qu’est ce que vous avez proposé pour ça. Et pour votre rappel, le RENLAC a déjà introduit un projet de loi dans le sens de la lutte contre la corruption que le PAREN doit soutenir s’il reste logique dans leur démarche. Que dire des financements reçus parce qu’on ne réprimande pas l’homosexualité ? Nous n’en voulons pas, par ce que c’est immorale. Si vous, vous pouvez accepter l’immoralité en contre parti du financement que vous recevez c’est votre problème. Nous savons notre identité et dignité à défendre et elles ne sont pas négociables.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:12, par Anita Manour
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Merci beaucoup Quelqu’un. Que Dieu te bénisse. Il n’ y a pas pas plusieurs façons de vivre digne si ce n’est par le fruit de son effort. C’est à force de continuer de tendre la main, que les pays des Noirs sont aujourd’hui des dépotoirs de toutes sortes d’ordures venus d’outre-mer. Tant que nous continuerons de tendre la main vers les pervers de ce monde, soyez-en sûrs que leur perversion nous atteindra coûte que coûte et nous ne serons d’autre que leur cobaille assujettie et amaigrie par leur système.
    Cautionner l’homosexualité , tout comme d’autres maux que Dieu condamne, c’est vraiment les prémisses de la fin des temps.
    Que tout ceux qui ont la crainte de Dieu multiplient leur prière afin que si la fin du monde vienne à surprendre, qu’ils ne soient pas en mauvaise posture.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:17, par Wéoghobiiga
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Ce projet de loi n’est d’aucune importance, aucune pertinence ni consistance. En quoi l’homosexualité est une préoccupation des Burkinabé ? Je m’en fou que quelqu’un s’accouple avec un âne, ou chien ou un arbre. Si c’est pour du dilatoire vous voulez venir à l’Hémicycle, alors, Basta !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:20, par HORUDIAOM
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Comprenons un peu les choses, la loi est juste contre l’apologie de l’homosexualité. Vous pouvez être un homosexuel sans faire la promotion de l’homosexualité. C’est tout. Maintenant, si vous voulez faire du tapage autour de ça, vanter votre homosexualité ou appeler les gens à être homosexuel, là, ça ne marche pas avec la loi. Somme toute, rappelons nous que dieu a créé l’homme et la femme ET NON L’HOMME ET L’HOMME. Nous ne sommes pas obligé de tout copier de l’occident. Que le tout puissant nous guide. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:21, par Wéoghobiiga
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Vous, les gens de Laurent Bado-là, on vous voit venir. C’est pour un jour proposer de supprimer la monogamie, instaurer la polyandrie, etc. Un autre jour, venir proposer un projet de loi sur « comment, quand et où les couples doivent faire ceci ou cela ».

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:33, par mouzoué
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    merci monsieur Tahirou pour ces actions, je viens de me rendre compte que le phénomène dévient inquiétant, à lire quelques internautes. je pense qu’il faut faire vite pour adopter cette loi contre l’homosexualité. ils interviennent déjà pour défendre leur animalité. ça veut dire simplement que l’heure est grave.
    soutien au PAREN !
    soutien au PAREN !
    soutien au PAREN !
    soutien au PAREN !
    soutien au PAREN !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 12:50, par Oui jai dis
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Merci grandement au PAREN. Comme dit la Liberté quoique très noble sous nos yeux doit avoir une échelle. Ne serait ce que de ne pas avoir la liberté de tuer autrui ( ex : le psychopathe), ou avoir la liberté d’insulter notre créateur bref la démocratie OUI, la liberté certes mais on ne peut pas se cacher derrière ses droits de LIBERTE et faire la merde au su et au vue de tout le monde. Et ce ne pas parce que le BF est pauvre ou qu’il a d’autres priorités que le sujet d’homo sexualité ne doit pas être traités. Je salu plutôt la vigilance et le courage du PAREN d’avoir introduit ce projet de loi car très certains PTF profitent des situations de faiblesse (comme cette période de transition au BF pour imposer leurs lois de merde). Le BF a le droit de refuser une aide d’un PF si cette aide ne nous aide pas). SI NOUS ACCORDONS DES DROITS A L’HOMOSEXUEL OU AU PEDOPHILE, NATURELEMENT NOUS DEVONS AUSSI ACCORDER DES DROITS DE LIBERTE ET DES TITRES DE JOUISSANCE AUX PSYCHOPATHES ET AUX PYROMANES. Je crois très fermement que la liberté doit avoir une échelle et qu’on ne peut se permettre de tout sur cette terre. Et je ne suis pas sûr de me tromper parce que sinon J’AIMERAIS .
    - JOUIR DE MA "LIBERTE DE VOYAGER COMME JE VEUX" SANS ETRE INQUIETE DE FAUTE DE VISA OU DE PASSPORT OU ENCORE DE CARTE D’IDENTITE CAR JE SUIS N2E SANS NOM NI PAPIER OU DE PHOTO ;
    - JOUIR SURTOUT DE MA "LIBERTE DE DEGUSTER LE FARCI DU BOUC ET DU JEUNE BELIER DU VOISIN" SANS ETRE INQUIETER DE LA POLICE ;
    - JOUIR AUSSI DE MA "LIBERTE D’EXCISSER MA PETITE FILLE" OU "DE SOTER LA FEMME DU CHEF " SANS QUE PERSONNE NE ME REGARDE DU COIN DE L’OUEIL ;
    - ...
    Contrairement à vous j’ai des ambitions et des tas de " LIBERTE" à jouir si la société me l’avait permise et si elle n’avait pas mis de garde fou pour m’empêcher.
    Mes amis souffrez mais permettez moi ne serait ce que pour dire aux pédophiles et aux homosexuels ceci : DANS UNE SOCIETE , ON NE PEUT JOUIR DE TOUTES SES "LIBERTES".

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 13:13, par Bernar
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Voilà un faux combat sur lequel le PAREN depuis l’epoque de son fondateur s’est engagé. Que chacun soit libre de son ORIENTATION SEXUELLE  ! Le sous-developpement de l’Afrique, c’est quoi qui est à l’origine ? Ne perdons pas nos energies contre de faux petits problèmes.
    - Menez une enquête sociologique dans les villages du Burkina, combien de gens, d’intello surtout, sont morts par suite des WAKS, des empoisonnements, des folies teleguidées, des projets de construction jamais achevées. Si nos traditions sont DIGNES, LOYALES, et SCIENTIFIQUES, que les depositaires des coutumes et autres s’attaquent à cela.
    - Rien qu’en Jan 2015, le chef d’un village dans une province à120km de Ouaga, militaire à la retraite, qui a voulu du bien de la communauté locale, est MORT, paralysé des pieds à la tête et dans le gemissement, une année, à quelques jours près, de son investiture malgré lui : il a été WAKE avec preuve à l’appui. Faux Incredules SCIENTISTES, s’abstenir de lire ! C’est ça les cultures africaines ?
    C’est ça les valeurs de l’Afrique ?
    - Cette CRIMINALITE OCCULTE est INHERENT à nos cultures africaines. N’en deplaise ! Et ça, c’est pire que des homosexuels qui ne commettent que ce qu’on appelle des "VICTIMLESS CRIME".
    - Il ne faut pas penser que les homosexuels sont des individus amoraux : il ya des homosexuels qui sont contre par exemple l’adoption des enfants par d’autres homosexuels. Un des père de l’Informatique, de l’intelligence Artificielle, Alan Turin, etait un HOMO, bien connu mais RESPECTABLE.
    - Des citoyens de toutes intellectualités qui ne savent pas respecter la VIE des AUTRES en circulation routière et qui s’en prennent à des fautifs sexuels de peu enjeu.
    - Au lieu de s’acharner contre le MAL, il faut MILITER pour le BIEN corps âme et esprit.
    - Non à ce Projet de LOI ! Le Burkina n’est pas un Pays de Saintété mais d’Integrité . OUI à la Securité Routière !
    Par l’homme qui ne se laisse pas brimer par DIEU !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 13:16, par Ismael.
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    @le temoin : Oui, le RENLAC a introduit une proposition de loi contre la corruption. Juste pour rappel et par souci d’honnêteté, j’ai lu dans les medias que le Pr Laurent BADO, président d’honneur du PAREN, a été entendu par les députés du CNT sur la question lors des débtas. Donc, je pense que le PAREN doit être, à fond, derrière le RENLAC sur cette proposition de loi.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 13:47, par DAO
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    l’essentiel c’est de se faire voir ! quiconque réussit à avoir un rendez-vous chez le Moro est sûr et certain dêtre vu le même jour à la télé ! cela peut vous faire croire que vous êtes un homme important ! Au moment où certains partis politiques et certaines OSC font des propositions qui aident la Transition à avancer, le PAREN se sent brusquement une âme de gardien farouche de nos valeurs et traditions ! bravo le PAREN ! que dites vous alors des femmes qui se claircissent la peau, alors que Dieu les a crées noires ! il faut proposer aussi une loi qui interdit le port de pantalon et de jupe aux femmes car dans nos traditions nos femmes portent plutôt des pagnes !
    A tous ceux qui parlent de Dieu à tord et à travers une seule question : qui a crée les homsexuels ? ou bien ils ont acheté l’homosexualité au marché ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 14:18, par Le véridique
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Cette proposition de loi est la bienvenue pour recadrer surtout notre cadre stratégique de lutte contre le SIDA qui fait une part belle à la promotion de l’homosexualité. Oui c’est la porte d’entrée de cette pratique honteuse ,monstrueuse et diabolique . je n’ai rien contre des hommes ou des femmes qui ont choisi librement de se pervertir dans l’anonymat mais je suis révolté que des espaces structurels leur soient accordés pour polluer l’environnement social. ils se sont constitués en association et se font appeler groupes spécifiques groupes identitaires etc.
    Il faut arrêter d’opposer les financements à l’acceptation de cette pratique. Beaucoup de ceux qui défendent honteusement cette pratique pour leurs basses besognent paniquent à l’idée que leur progéniture soit happée par les pédés. Méchants que vous êtes , vous n’allez plus rouler dans les voitures rutilantes et dormir dans les villas cossues sur les larmes et la misère des hommes et des femmes infectés/affectés par l’homosexualité. Vive le paren ,vive la proposition de loi

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 14:38
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Les vrais problèmes des Burkinabè ce n’est pas l’homosexualité, mais la faim, l’ignorance, l’analphabétisme, la maladie, etc. Au lieu de rechercher des solutions, ce parti verse dans le populisme inutile. Il y a combien d’homosexuels au Burkina et en quoi ils causent un problème tel que le CNT doivent se saisir de ces questions. Avec ces propositions, le PAREN va amené à la stigmatisation de notre pays par ses partenaires.
    Et puis Tahirou, le respect minimum veut que tu te décoiffe pour saluer le Mogho Naaba. Ce n’est pas ton camarade...

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 15:04
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Des homosexuels se réclamant de l’idéal d’intégrité ! on aura tout vu. La famille est sacrée en Afrique. Celui qui veut peut aller où il veut. Le Burkina ne va pas rater son développement parce que des homosexuels seraient devenus américains ou français. Basta.
    Vive le PAREN et ceux qui ont des idées dignes de l’Afrique des valeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 15:22, par BOIN-ZEM-OUINDE OUEDRAOGO
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Tahirou, tu salue le Mogho Naaba sans enlever ton chapeau ? ta loi est mal barrée.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 15:38, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    - TAHIROI, désormais quand tu salues sa Majesté le Moro Naaba, enlève ton bonnet de peul-là !! Tu n’est pas naaba toi !!

    TAHIROU, wayri hande, so a na jowta Moogo Naaba fu, itta kufunere ma !!! A nani na ? Kufuneyen ma pullo ngel !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 15:51, par PRESIDENT FONDATEUR
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Je comprends maintenant la puissance du lobby des Homos à lire certains commentaires. Il est temps d’arrêter ces réflexions a géométrie variable en voulant nous faire croire qu’il y’a plus urgent à faire que de dénoncer avec force cette déviance. Arrêter de croire que se remplir la panse et dormir est la seule chose qui intéresse les Burkinabès. Il y’a 30 ans de cela, l’homosexualité était considéré comme une abomination dans la plupart des pays Européens dont la France. Cette pratique est contraire à nos valeurs et cultures alors il est grand temps que le CNT se penche sur cette question et vote la loi. Les pédés n’ont pas leur place dans notre société, qu’ils se terrent comme des rats pour pratiquer leur ignominie et leur bassesse.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 16:06, par le véridique
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Pour tous les internautes qui disent que BARRY devrait se décoiffé chez le Moro Naba, se trompent. Barry n’est pas un sujet du Moro Naba, il a le droit de de se coiffer ou ne pas se coiffer. Je vous parle en temps que chef coutumier. Ce n’est pas tous les chefs mossis qui se découvrent chez le Moro ; pour se découvrir, il faut être un ministre du Moro, être un sujet du Moro. Rappelez vous que ce n’est tous les mossis qui sont sujets du Moro (Yatenga, Boussouma, Tenkodogo) ; Donc la logique qui voudrait que toute personne chez le Moro, se décoiffe n’est pas vrai. N’oubliez pas que Barry est un peulh et non soumis aux règles mossis.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 16:11, par Le Gand Cheikh El Kébir de Boko Haram
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bonjour mes frères Burkinabés !
    Je félicite le PAREN pour cette proposition de loi lumineuse. Elle permettra au Burkina de se développer et de lutter contre le chômage des jeunes.
    Cependant j ai une proposition très inintéressante a faire. LA TRANSITION EST COURTE ; AU LIEU D’ADOPTER LES LOIS MORALES UN A UN JE VOUS PROPOSE UN PAQUET UNE SUITE COMPLÈTE DE LOIS QUI VA RENTRE LES BURKINABÉS SI RESPECTUEUX DES VALEURS AFRICAINES DE LA RELIGION ET DE LEUR DIGNITÉ :
    JE PROPOSE AU PAREN DE PROPOSER AU CNT DE SIGNER UNE CONVENTION DE COOPÉRATION JUDICIAIRE ET TECHNIQUE AVEC BOKO HARAM ET L’ÉTAT ISLAMIQUE ;
    Nous allons lui montrer comment on peut rentre très morale la société sans passer par les institutions de koufars(mécréants) occidentaux homosexuels. Il suffit de les imposer par les attentats suicides faits par des petits enfant et vous avez le paquet complets des lois morales. Parmi ces lois on peut citer entre autres :
    - Loi sur la détection et la répression de l’homosexualité
    - Loi sur l’interdiction au hommes mariés légalement de sodomiser leur épouse
    - Loi rendant obligatoire l’ excision et répression des contrevenants
    - Loi interdisant la prostitution et la fermeture des maisons clauses
    - loi reinstituant l’esclavage et la permission a tout burkinabe mâle de payer autant d’esclaves femelles pour en faire des objets sexuels.
    - Loi permettant de chasser ou de bruler les vielles sorcières des villages
    - Loi portant recrutement et formation des policiers de mœurs à mettre dans chaque chambre des adultes burkinabe pour voir comment ils font ça afin de les réprimer.
    - Loi portant interdiction d’aller à l’École occidentale...ETC

    On est prêt aussi à aider le Burkina Faso dans le cadre de la coopération technique comment mieux tuer les personnes soupçonnées d’homosexualité. On les jettent du plus haut tour de la ville et on on les achèves en les lapidant jusqu’ a ce que mort s ’en suivent et qu’il soit réduit en pâtés.. Votre BCEAO pourrai servir a ces exécutions.
    BONNE SUITE POUR QUE VOTRE PAYS SE DÉVELOPPE DANS LA PAIX LA DIGNITÉ ET L’AFRICANITÉ.
    IRONIQUEMENT VOTRE SERVITEUR SA SAINTETÉ LE CHEICKH EL KEBIR DE BOKO HARAM.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 16:59, par Boukari KABORE
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bonjour !
    On aime bien les States et son ambassadeur . Mais dans çà-là !!! Dans amusement çà-là, il n’on qu’enlever leur bouche de-dans. Nous on gère ça sans faute avec le wack. Eux même ils vont rien voir dedans .Donc droit de l’homme là c’est si tu vois. On a pas besoin de çà dehhhh !!!!
    A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 17:01, par Ditanyé
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    je ne suis pas contre la proposition de loi. mais je trouve la demarche peu hative. vaudra mieux laisser la question a l’assemblée democratiquement elue au soir du 11 octobre. je me demande que sera la reaction des uns des autres s’il s’agissait d’une proposition de loi tendant a la legalisation de l’homosexualité ? ce qui est sur, une telle proposition ne saurais tarder puisque la proposition du PAREN serais rejeté et il y’aura dans peu de temps une contre proposition ; et croyez moi, elle passera cette contre propositiion.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 17:22, par yac
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Je penses que les uns et les autres doivent comprendre, accepter et remarquer que la culture est quelque chose qui évolue. Sinon, si on ne veut pas faire de deux poids deux mesures on devrait également voter des lois pour punir l’adultère, la fornication, la prostitution, les grossesses hors mariages, les mariages précoces. Ou bien ces pratiques sont conformes à nos valeurs ? On pourrait même aller loin en interdisant aussi l’école occidentale, le christianisme et l’islam qui ne sont pas également conformes à nos valeurs africaines !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 17:43, par baaba
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    "On ne peut commander la nature qu’en lui obéissant". c’est bien de prendre le bon bout , si nous accordons du crédit à cet acte, nous retrouverons les valeurs humaines qui nous caractérisent :Africains .

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 17:45
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bizarre que le PAREN se tourne vers un chef traditionnel pour demander du soutien ! Pour ce qui est de la loi, je pense actuellement qu’elle n’autorise pas le mariage homo chez nous. Il est inutile de voter une loi et revenir sur la pression internationale chercher à l’abroger. On sait tous que tout le monde est contre cette pratique. Inutile de chercher à interdire une pratique interdite déjà dans la pensée collective. Dans l’autre sens c’est plus facile de refuser de voter une loi pour reconnaitre cette pratique et on n’est pas les seuls. Votez, le lobby gay va demander qu’on nous étouffe !

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 18:12, par lebobolais
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Merci le PAREN. État -Unis, nous pas bouger. Je propose la prison a vie pour ces pédales qui veillent baliser leur terrain au BF. Je contaminé fermement cet acte que je qualifie de barbarie des temps modernes. Au scientologue pédant qui soutient que l’Afrique a quelques chose a avoir avec ces pratiques est vraima un mecreant, ignorant instrumentalisé par l’Occident.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 18:25, par le patriote
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    les points de vue des internautes quelqu’un et le témoin et bien d’autres qui vont dans le sens du soutien au vote de cette noble proposition de loi sont à féliciter. par contre l’internaute le journaliste est un pro-homosexuel ou même un homosexuel qui sens sa position de faiblesse dans notre environnement moral et essai de se dissimuler. qu’il se répente à temps.
    chers Hommes intègres j’appele tous ceux et toutes celles qui peuvent faire quelque chose pour aider au vote de cette loi d’agir. en rappel en 2007 quand l’afrique du sud a autoriser les couples homo d’adopter des enfants ce fut une journaliste burkinabè Maimouna SORE qui a été la 1ère a intervenir sur RFI pour soutenir cette loi initiative et elle avait dit que cela arrivera aussi au Burkina mais que l’environnement social n’y est pas favorable d’abord. et après il ya eut un pasteur qui publié un courrier dans un journal de la place pour appeler les 1ers responsables des cultes protetantes, musulmanes et catholiques a se coaliser pour proposer une loi sur l’interdiction de l’homosexualité ; mais cela est rester lettre morte et Dieu merci le PAREN a relever le défi donc soutenons le en faisant du lobby auprès des autorités coutumières et religieueses de même qu’auprès des députés du CNT pour ma part j’essairai de rencontrer le Président du CNT à travers une association pour plaider cette cause noble. une fois de plus que chacun agisse de son coté. A bas l’immoralité

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 19:00, par la sagesse
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    La PAREN à déposé un projet de loi contre le mariage entre personnes de même sexe. Je me demande est ce que c est permis au Burkina avant cette loi ? LA constitution et le Code de la famille sont claires : le mariage c est entre un homme avec un ou plusieurs femmes. Comment peut on interdire ce qui n était permis ???.
    C est connu en Afrique la question homosexuelle est un bouc(ou la chèvre ) émissaire parfait pour des politicien corrompus( les 30 millions de Blaise) en manque d’imagination pour le développement du pays.
    Beaucoup de pays africains pas toujours exemplaire en matière de démocratie et de développement ont adopté ces lois : c est le cas du Nigeria/. Le résultat c est quoi ? Les homosexuels ont ils disparus ? Le Nigeria est plus développé et plus indépendant ? Non et Non ; le Nigeria dont la corruption dans l’armé a atteint l’inimaginable appelle les occidentaux au secoure pour combattre Boko haram.. L’ Afrique avaient ses manière sage de gerer cette question vieille comme le monde : c était tabou et on gère ça en famille. Ni reconnaissance ni assassinats...

    Je vous propose un texte édifiant écrit par écrivaine Nigériane Chimamanda Adichie sur la question.

    Je vais l’appeler Sochukwuma. Ce garçon maigre, souriant, aimait jouer avec nous, les filles de l’école primaire de Nsukka [ville au Sud-Est]. Nous étions jeunes. Nous savions qu’il était différent. Nous disions : “Il n’est pas comme les autres garçons.” Mais sa différence était anodine et n’appelait aucun commentaire. C’était comme ça, tout simplement. Nous n’avions pas de nom pour cela. Nous ne connaissions pas le mot “gay”. Sochukwuma était gentil et il jouait si bien à l’oga [jeu de jeune fille] que son équipe gagnait tout le temps.

    A l’école secondaire, certains garçons de sa classe ont essayé de jeter Sochukwuma du balcon du deuxième étage. C’étaient des adolescents costauds qui avaient appris à reconnaître, et à craindre, la différence. Ils avaient un nom pour le désigner. Homo. Ils se moquaient de lui parce qu’il chaloupait des hanches en marchant et qu’il avait des gestes maniérés. Il subissait les railleries en silence, répondant parfois par un sourire gêné. Si seulement il avait pu être comme les autres garçons voulaient qu’il soit. J’imagine combien il a dû se sentir seul et désarmé. Les garçons se demandaient souvent : “Pourquoi est-ce qu’il n’est pas comme tout le monde ?”
    Parmi les réponses à cette question, il y aurait eu notamment : “Parce qu’il est anormal”, “parce que c’est un pécheur”, “parce qu’il a choisi ce mode de vie”. Mais la vraie réponse, c’est : “Personne ne le sait.” Nous ne comprenons pas tout, il faut savoir le reconnaître humblement, en toute humanité. A 8 ans, Sochukwuma était manifestement différent. Ce n’était pas sexuel, c’était encore trop tôt pour ça, mais cela concernait l’image qu’il avait de lui-même et qu’il renvoyait aux autres. Bref, il était différent. Il n’aurait pas pu “choisir ce mode de vie”, il était trop jeune pour le faire. Et pourquoi aurait-il choisi d’être gay dans un monde qui rend la vie si difficile aux homosexuels ? D’ailleurs, pourquoi quiconque aurait-il fait un tel choix ?

    La marque d’une vraie démocratie, c’est la protection des minorités

    La nouvelle loi qui érige en crime l’homosexualité est très appréciée des Nigérians. Mais c’est un constat d’échec pour notre démocratie, car la marque d’une vraie démocratie n’est pas le règne de la majorité, mais la protection des minorités. En outre, cette loi est anticonstitutionnelle et ambiguë. On peut par ailleurs se demander en quoi elle était prioritaire dans un pays accablé de tant problèmes. Mais par-dessus tout, il s’agit d’une loi injuste. Même si nous ne vivions pas dans un pays où l’alimentation électrique est épouvantable, où les diplômés de l’université savent à peine lire, où l’on meurt de maladies faciles à traiter et où les islamistes de Boko Haram massacrent des lycéens, cette loi n’en serait pas moins injuste.

    Nous ne pouvons pas être une société juste si nous ne sommes pas capables d’accepter de petites différences, de faire preuve de tolérance. Nous pouvons ne pas comprendre l’homosexualité, nous pouvons la trouver exécrable à titre personnel, mais notre réaction ne peut pas être d’en faire un crime.

    Un crime fait des victimes. Un crime nuit à la société. En quoi l’homosexualité peut-elle être considérée comme un crime ? Des adultes ne nuisent pas à la société par la manière dont ils s’aiment. Voilà une loi qui non seulement n’évitera aucun crime, mais qui bien au contraire va engendrer des actes de violence : il y a déjà, ici ou là au Nigeria, des agressions contre des gens “soupçonnés” d’être gays. Dans notre société, les hommes sont très affectueux les uns envers les autres. Ils se tiennent par la main. Ils se serrent dans les bras. Allons-nous maintenant arrêter deux amis qui partagent une chambre d’hôtel ou qui marchent côte à côte ?

    De nombreux Nigérians sont favorables à la loi parce qu’ils croient que la Bible condamne l’homosexualité. La Bible peut fournir des règles de vie individuelle, mais en aucun cas elle ne doit être une source de droit : non seulement parce que les livres saints des différentes religions n’ont pas la même portée pour tous les Nigérians, mais aussi parce que les livres saints sont lus différemment par différentes personnes. Ainsi, la Bible condamne également la fornication, l’adultère et le divorce, et pourtant ce ne sont pas des crimes. Pour ceux qui soutiennent la loi, l’homosexualité constitue une catégorie à part, en ce sens qu’elle n’est pas “normale”.

    Si nous sommes majoritaires, nous avons tendance à penser que ceux qui font partie de minorités sont anormaux. Non pas parce qu’ils ont fait quoi que ce soit de mal, mais parce que nous avons décrété que nous représentions la norme et que comme ils ne sont pas comme nous, ils sont anormaux. Cette loi vise à uniformiser l’humanité. Mais un monde qui n’existe pas ne va apparaître en vertu d’une loi : la vérité de la condition humaine, c’est que nous sommes une espèce diverse, aux multiples facettes. Pour une large part, notre attitude envers ceux qui sont différents de nous donne la mesure de notre humanité. Nous ne pouvons pas – nous ne devons pas – éprouver de l’empathie uniquement pour les gens qui sont comme nous.

    La vérité de la condition humaine : nous sommes une espèce diverse

    Certains partisans de la loi ont demandé : “Qu’y aura-t-il après [le mariage gay] ? Le mariage d’un homme et d’un chien ?” Ou alors : “Avez-vous déjà vu des animaux gays ?” (En fait, certaines études montrent qu’on retrouve un comportement homosexuel chez de nombreuses espèces animales.) Or, tout simplement, les hommes ne sont pas des chiens, et il est inhumain de partir du principe qu’un homosexuel est comparable à un animal. L’humanité de nos semblables ne se réduit pas à la manière dont ils s’aiment et à ceux qu’ils aiment. Certains animaux s’entre-dévorent, d’autres abandonnent leurs petits. Devons-nous aussi suivre ces exemples ?

    D’autres défenseurs de la loi affirment que les homosexuels se livrent à des sévices sexuels sur des petits garçons. Il y a des hommes qui commettent de telles agressions sur des petites filles, des femmes sur des petits garçons, et nous n’attribuons pas ce comportement à leur hétérosexualité. Les violences sexuelles contre les enfants sont un crime odieux, commis aussi bien par des hétérosexuels que par des homosexuels (et c’est pour cela qu’il s’agit d’un crime : les enfants, du fait qu’ils ne sont pas adultes, doivent être protégés et ne peuvent pas donner leur consentement sexuel).

    Certains des partisans de la loi ont également fait vibrer la corde nationaliste. L’homosexualité est “anti-africaine”, disent-ils, et nous ne voulons pas devenir comme l’Occident. L’Occident n’est pourtant pas un havre de paix pour les homosexuels ; les actes de discrimination contre les gays ne sont pas rares aux Etats-Unis ou en Europe. Mais cette idée d’une homosexualité “anti-africaine” est particulièrement perverse. Sochukwuma est né de parents ibos [ethnie du Sud, réputée conservatrice], ses grands-parents et ses arrière-grands-parents étaient ibos. Quand il est né, il était destiné à tomber amoureux d’autres hommes. De nombreux Nigérians connaissent quelqu’un comme lui. Un garçon qui se comportait comme une fille. Une fille qui se comportait comme un garçon. L’homme efféminé. La femme masculine. Des gens que nous connaissions, des gens comme nous, nés et élevés sur le sol africain. En quoi sont-ils “anti-africains” ?

    L’idée d’une homosexualité “anti-africaine” est particulièrement perverse

    C’est plutôt cette loi elle-même qui est “anti-africaine”. Elle va à l’encontre des valeurs de tolérance qui sont au cœur de nombreuses cultures africaines. (Dans le territoire des Ibos [sud-est du Nigeria] des années 1970, Area Scatter était un musicien populaire, un homme habillé en femme, maquillé, aux cheveux tressés. Nous ne savons pas s’il était gay – je pense qu’il l’était –, mais s’il se produisait aujourd’hui, il pourrait encourir jusqu’à quatorze ans de prison. Pour être ce qu’il est.)

    De plus, cette loi n’est pas née d’un débat national : nous avons regardé CNN et nous avons appris que des pays occidentaux débattaient du “mariage homosexuel”, alors nous avons décidé que nous adopterions une loi interdisant un tel mariage. A-t-on jamais entendu au Nigeria, pays dont la Constitution définit le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, un homosexuel revendiquer le mariage homosexuel ?

    Cette loi est injuste. Il faut l’abroger. Tout au long de l’Histoire, de nombreuses lois inhumaines ont été adoptées et ont fini par être révoquées. Barack Obama, par exemple, ne serait pas là aujourd’hui si ses parents avaient obéi aux lois américaines qui pénalisaient le mariage entre Noirs et Blancs.

    Une connaissance m’a récemment dit : “Si tu soutiens les gays, comment crois-tu avoir été engendré ?” Il y avait évidemment des homosexuels nigérians quand j’ai été conçue. Les gays existent depuis que l’humanité existe. Ils ont toujours été un petit pourcentage de la population humaine. Nous ne savons pas pourquoi. Tout ce qui compte, c’est que Sochukwuma est nigérian et que son existence n’est pas un crime.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 19:10, par alino 1er
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    J’ai l’impression qu’il ya des gens qui n’ont jamais suivis l’actualité dans notre pays. Combien sont ces différentes propositions de loi que le PAREN a eu à faire et qui n’ont jamais été votées ; du fait qu’il n’avait pas la majorité à l’assemblée. C’est le moment de faire voter de telles lois dans notre pays. Bon courage et bon vent au PAREN. A bas l’immoralité ! Qu’il aille en enfer les pédophiles et les homosexuels.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 19:32, par la sagesse
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    La PAREN à déposé un projet de loi contre le mariage entre personnes de même sexe. Je me demande est ce que c est permis au Burkina avant cette loi ? LA constitution et le Code de la famille sont claires : le mariage c est entre un homme avec un ou plusieurs femmes. Comment peut on interdire ce qui n était permis ???.
    C est connu en Afrique la question homosexuelle est un bouc(ou la chèvre ) émissaire parfait pour des politicien corrompus( les 30 millions de Blaise) en manque d’imagination pour le développement du pays.
    Beaucoup de pays africains pas toujours exemplaire en matière de démocratie et de développement ont adopté ces lois : c est le cas du Nigeria/. Le résultat c est quoi ? Les homosexuels ont ils disparus ? Le Nigeria est plus développé et plus indépendant ? Non et Non ; le Nigeria dont la corruption dans l’armé a atteint l’inimaginable appelle les occidentaux au secoure pour combattre Boko haram.. L’ Afrique avaient ses manière sage de gerer cette question vieille comme le monde : c était tabou et on gère ça en famille. Ni reconnaissance ni assassinats...

    Je vous propose un texte édifiant écrit par écrivaine Nigériane Chimamanda Adichie sur la question.

    Je vais l’appeler Sochukwuma. Ce garçon maigre, souriant, aimait jouer avec nous, les filles de l’école primaire de Nsukka [ville au Sud-Est]. Nous étions jeunes. Nous savions qu’il était différent. Nous disions : “Il n’est pas comme les autres garçons.” Mais sa différence était anodine et n’appelait aucun commentaire. C’était comme ça, tout simplement. Nous n’avions pas de nom pour cela. Nous ne connaissions pas le mot “gay”. Sochukwuma était gentil et il jouait si bien à l’oga [jeu de jeune fille] que son équipe gagnait tout le temps.

    A l’école secondaire, certains garçons de sa classe ont essayé de jeter Sochukwuma du balcon du deuxième étage. C’étaient des adolescents costauds qui avaient appris à reconnaître, et à craindre, la différence. Ils avaient un nom pour le désigner. Homo. Ils se moquaient de lui parce qu’il chaloupait des hanches en marchant et qu’il avait des gestes maniérés. Il subissait les railleries en silence, répondant parfois par un sourire gêné. Si seulement il avait pu être comme les autres garçons voulaient qu’il soit. J’imagine combien il a dû se sentir seul et désarmé. Les garçons se demandaient souvent : “Pourquoi est-ce qu’il n’est pas comme tout le monde ?”
    Parmi les réponses à cette question, il y aurait eu notamment : “Parce qu’il est anormal”, “parce que c’est un pécheur”, “parce qu’il a choisi ce mode de vie”. Mais la vraie réponse, c’est : “Personne ne le sait.” Nous ne comprenons pas tout, il faut savoir le reconnaître humblement, en toute humanité. A 8 ans, Sochukwuma était manifestement différent. Ce n’était pas sexuel, c’était encore trop tôt pour ça, mais cela concernait l’image qu’il avait de lui-même et qu’il renvoyait aux autres. Bref, il était différent. Il n’aurait pas pu “choisir ce mode de vie”, il était trop jeune pour le faire. Et pourquoi aurait-il choisi d’être gay dans un monde qui rend la vie si difficile aux homosexuels ? D’ailleurs, pourquoi quiconque aurait-il fait un tel choix ?

    La marque d’une vraie démocratie, c’est la protection des minorités

    La nouvelle loi qui érige en crime l’homosexualité est très appréciée des Nigérians. Mais c’est un constat d’échec pour notre démocratie, car la marque d’une vraie démocratie n’est pas le règne de la majorité, mais la protection des minorités. En outre, cette loi est anticonstitutionnelle et ambiguë. On peut par ailleurs se demander en quoi elle était prioritaire dans un pays accablé de tant problèmes. Mais par-dessus tout, il s’agit d’une loi injuste. Même si nous ne vivions pas dans un pays où l’alimentation électrique est épouvantable, où les diplômés de l’université savent à peine lire, où l’on meurt de maladies faciles à traiter et où les islamistes de Boko Haram massacrent des lycéens, cette loi n’en serait pas moins injuste.

    Nous ne pouvons pas être une société juste si nous ne sommes pas capables d’accepter de petites différences, de faire preuve de tolérance. Nous pouvons ne pas comprendre l’homosexualité, nous pouvons la trouver exécrable à titre personnel, mais notre réaction ne peut pas être d’en faire un crime.

    Un crime fait des victimes. Un crime nuit à la société. En quoi l’homosexualité peut-elle être considérée comme un crime ? Des adultes ne nuisent pas à la société par la manière dont ils s’aiment. Voilà une loi qui non seulement n’évitera aucun crime, mais qui bien au contraire va engendrer des actes de violence : il y a déjà, ici ou là au Nigeria, des agressions contre des gens “soupçonnés” d’être gays. Dans notre société, les hommes sont très affectueux les uns envers les autres. Ils se tiennent par la main. Ils se serrent dans les bras. Allons-nous maintenant arrêter deux amis qui partagent une chambre d’hôtel ou qui marchent côte à côte ?

    De nombreux Nigérians sont favorables à la loi parce qu’ils croient que la Bible condamne l’homosexualité. La Bible peut fournir des règles de vie individuelle, mais en aucun cas elle ne doit être une source de droit : non seulement parce que les livres saints des différentes religions n’ont pas la même portée pour tous les Nigérians, mais aussi parce que les livres saints sont lus différemment par différentes personnes. Ainsi, la Bible condamne également la fornication, l’adultère et le divorce, et pourtant ce ne sont pas des crimes. Pour ceux qui soutiennent la loi, l’homosexualité constitue une catégorie à part, en ce sens qu’elle n’est pas “normale”.

    Si nous sommes majoritaires, nous avons tendance à penser que ceux qui font partie de minorités sont anormaux. Non pas parce qu’ils ont fait quoi que ce soit de mal, mais parce que nous avons décrété que nous représentions la norme et que comme ils ne sont pas comme nous, ils sont anormaux. Cette loi vise à uniformiser l’humanité. Mais un monde qui n’existe pas ne va apparaître en vertu d’une loi : la vérité de la condition humaine, c’est que nous sommes une espèce diverse, aux multiples facettes. Pour une large part, notre attitude envers ceux qui sont différents de nous donne la mesure de notre humanité. Nous ne pouvons pas – nous ne devons pas – éprouver de l’empathie uniquement pour les gens qui sont comme nous.

    La vérité de la condition humaine : nous sommes une espèce diverse

    Certains partisans de la loi ont demandé : “Qu’y aura-t-il après [le mariage gay] ? Le mariage d’un homme et d’un chien ?” Ou alors : “Avez-vous déjà vu des animaux gays ?” (En fait, certaines études montrent qu’on retrouve un comportement homosexuel chez de nombreuses espèces animales.) Or, tout simplement, les hommes ne sont pas des chiens, et il est inhumain de partir du principe qu’un homosexuel est comparable à un animal. L’humanité de nos semblables ne se réduit pas à la manière dont ils s’aiment et à ceux qu’ils aiment. Certains animaux s’entre-dévorent, d’autres abandonnent leurs petits. Devons-nous aussi suivre ces exemples ?

    D’autres défenseurs de la loi affirment que les homosexuels se livrent à des sévices sexuels sur des petits garçons. Il y a des hommes qui commettent de telles agressions sur des petites filles, des femmes sur des petits garçons, et nous n’attribuons pas ce comportement à leur hétérosexualité. Les violences sexuelles contre les enfants sont un crime odieux, commis aussi bien par des hétérosexuels que par des homosexuels (et c’est pour cela qu’il s’agit d’un crime : les enfants, du fait qu’ils ne sont pas adultes, doivent être protégés et ne peuvent pas donner leur consentement sexuel).

    Certains des partisans de la loi ont également fait vibrer la corde nationaliste. L’homosexualité est “anti-africaine”, disent-ils, et nous ne voulons pas devenir comme l’Occident. L’Occident n’est pourtant pas un havre de paix pour les homosexuels ; les actes de discrimination contre les gays ne sont pas rares aux Etats-Unis ou en Europe. Mais cette idée d’une homosexualité “anti-africaine” est particulièrement perverse. Sochukwuma est né de parents ibos [ethnie du Sud, réputée conservatrice], ses grands-parents et ses arrière-grands-parents étaient ibos. Quand il est né, il était destiné à tomber amoureux d’autres hommes. De nombreux Nigérians connaissent quelqu’un comme lui. Un garçon qui se comportait comme une fille. Une fille qui se comportait comme un garçon. L’homme efféminé. La femme masculine. Des gens que nous connaissions, des gens comme nous, nés et élevés sur le sol africain. En quoi sont-ils “anti-africains” ?

    L’idée d’une homosexualité “anti-africaine” est particulièrement perverse

    C’est plutôt cette loi elle-même qui est “anti-africaine”. Elle va à l’encontre des valeurs de tolérance qui sont au cœur de nombreuses cultures africaines. (Dans le territoire des Ibos [sud-est du Nigeria] des années 1970, Area Scatter était un musicien populaire, un homme habillé en femme, maquillé, aux cheveux tressés. Nous ne savons pas s’il était gay – je pense qu’il l’était –, mais s’il se produisait aujourd’hui, il pourrait encourir jusqu’à quatorze ans de prison. Pour être ce qu’il est.)

    De plus, cette loi n’est pas née d’un débat national : nous avons regardé CNN et nous avons appris que des pays occidentaux débattaient du “mariage homosexuel”, alors nous avons décidé que nous adopterions une loi interdisant un tel mariage. A-t-on jamais entendu au Nigeria, pays dont la Constitution définit le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, un homosexuel revendiquer le mariage homosexuel ?

    Cette loi est injuste. Il faut l’abroger. Tout au long de l’Histoire, de nombreuses lois inhumaines ont été adoptées et ont fini par être révoquées. Barack Obama, par exemple, ne serait pas là aujourd’hui si ses parents avaient obéi aux lois américaines qui pénalisaient le mariage entre Noirs et Blancs.

    Une connaissance m’a récemment dit : “Si tu soutiens les gays, comment crois-tu avoir été engendré ?” Il y avait évidemment des homosexuels nigérians quand j’ai été conçue. Les gays existent depuis que l’humanité existe. Ils ont toujours été un petit pourcentage de la population humaine. Nous ne savons pas pourquoi. Tout ce qui compte, c’est que Sochukwuma est nigérian et que son existence n’est pas un crime.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 19:33, par Le YARGA
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Je pense, il y a que les YARSES et leurs esclaves PEULHS qui ne se décoiffent pas chez les chefs mossi. C’est normal et même coutumié si Barry ne se décoiffe pas. Si les FORGERONS le font , gow !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 19:43, par Dip
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    "La démocratie ce n’est pas la loi de la majorité mais la protection de la minorité" disait Albert Camus. Il n’y a pas de culture universelle. Même à l’intérieur d’un même pays (surtout les pays africains qui sont des regroupements de différents peuples) il existe plusieurs variantes culturelles en fonction de l’ethnie ou de la religion. Certaines pratiques (adultère, fornication, grossesses hors mariages, alcoolisme, etc) sont condamnées ou punies par certaines ethnies et certaines religions. Mais ces derniers n’imposent pas l’interdiction de ces pratiques aux autres ethnies et religions du pays et se côtoient sans problème. Acceptons nous les uns les autres avec nos différences, sinon on ne serait très différents des Djihadistes qui eux aussi pour la promotion de leur idéologie s’en prennent à tous ceux qui mènent une vie différente de la leur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 19:53, par Dangnoub Sakouob
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Peter, moi j’ai rendez- vous avec mon petit fils, Le Mogho- Naba le lundi. Tu crois que je vais em decoiffer pour le saluer ? C’est par respect meme que je vais pas enlver son bonnet partir avec et yaura rien. Ya pas le petit yanga qui va broncher.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 20:03, par terminator
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    personne n a appelé le bossu chez le chef si tu décides d y aller tu respect les us et coutume des autres personne n a appelé le PAREN chez le mogho.L INTERVENANT 48 faux chef de son état tous mossi devra se décoiffé chez le mogho ou chez le yatenga chez le tenko et meme chez le chef bobo et chez l émir du liptako .etc un peu de respect sinon n y vas pas .le paren pas d idee sinon expose le pays a des critiques les homo on les chicottes en cachette .c est contre nos coutumes ;pas besoin de tintamarre pour se faire voir.le petit peul qui fait son malin le mogho n est pas ton egal

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 21:59, par TALL
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Bonjour parent,
    j’avait BCP de respect pour tes prises de paroles et certaines des positions
    (notamment ta position sur la participation de la diaspora Burkinabé aux prochaines élections) mais là je tombe de nu !
    Franchement si tu ne trouves pas qu’il y a d’autres priorités au Faso actuellement que de vouloir t’attaquer à la sexualité des personnes adultes et consentantes oublie la politique et HOTOU SENO DOUROWA NA I MA
    A quand tu proposeras de couper les mains des voleurs ; de bannir le voile islamique ; interdire la croix de Christ tant que tu y es ??? ou que sais-je encore
    Enfin vers où tu veux nous amener Tahirou ??
    Ressaisie toi parent

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 02:01, par Jeunedame seret
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Mieux vaut prévenir que Périr. PARENT ; bravo ! Head on !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 06:22, par Pathe Dia
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    M. Barry et tous les compatriotes, je pense qu’il faut apprendre à connaitre notre pays et sa place dans la coopération internationale. IL fait partie des pays les plus pauvres de la planète qui dépend presque totalement de l’aide et la coopération internationale pour sa survie. Pour cette raison, toute question qui touche la coopération devrait être traitée avec prudence. L’homosexualité n’est pas une valeur africaine, c’est une pratique socialement et moralement inacceptable pour nous les africains. La meilleure manière de combattre cette pratique est l’éducation, la sensibilisation de nos populations et la lutte contre le chômage et la pauvreté. La tendance internationale est la dépénalisation de l’homosexualité et le contraire serait totalement improductif en amenant ceux qui le font à se cacher et échapper à tout controle et ou traitement. Il faut aider les homsexuels à abandonner cette pratique et non pas les jeter en prison où la pratique pourrait s’aggraver ! Notre pays a des priorités beacoup plus importantes !
    Les pays où l’homosexualité est un crime, comme le Cameroun et l’Ouganda font face à une hostilité internationale difficile qui a des conséquences sur leurs relations internationales. La conséquence de cette situation est que c’est toute la population qui paie le prix alors que l’homosexualité ne concernerait que quelques dizaines ou centaines de personnes !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 07:06, par par vérité n°1
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    C’est une très bonne idée pour le PAREN au pays des hommes intègres. Comprenez que ceux qui se plaignent sont soit des homosexuels ou des gens qui les soutiennent.
    Félicitation au PAREN pour cette initiative.
    Vive le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 07:39, par dafra
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Malin comme un vrai peulh.
    BARRY l’objectif d’avoir les feux des projecteurs est atteint, avec un sujet et un comportement à polémiques. J’aimerais voir le contenu de ce projet de loi à facettes socioculturelle, psychosociale, médicolégale ....

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 09:09, par Ram
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    BRAVO BARRY
    LE PROBLEME EXISTE DANS NOTRE PAYS. IL FAUT LE COMBATRE AVANT QU’IL NE SOIT TARD.
    L’HOMOSEXUALITE EST TRES DEVASTATRICE.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 09:54
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Chick el KEBIR DE BOKO HARAM, on s’en fout de tes délires de sale blanc. C’est vous qui êtes entrain de conduire l’humanité vers une destination infernale. Nous savons tous ce que vous manigancez à travers le monde pour assoir votre idéologie ( avec toutes sortes de perversions inimaginables) et votre impérialisme. Vous faîtes pire que ce que font ces islamistes. Et qu’est-ce qui prouve que vous n’êtes pas mélés à tout cela afin de nous faire croire que c’est I’islam qui est coupable ? Si les autres avaient compris comme les Arabes, votre perversion ne se limitera que chez vous uniquement. Bandes de pervers , dévergondés.
    Nous savons que ce sont les richesses de l’Afrique que vous pillez ensuite pour les transformer en aides empoisonnées devant nous parvenir. Soyez maudits !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 12:38, par anka
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Merci à vous la sagesse pour le texte.
    Tout est dit dans ce beau récit. Quant à la vérité no 1et tous ceux qui sont entrain de soupçonné certain d’entre nous d’être soit des homosexuels soit des lobby à la soldes des gays. Ces gens peuvent être très dangereux. Ils commencent par soupçonnér, accuser, prononcer des sentences et exécuter. On vous pose juste une question : en quoi le fait que 2 adultes consentants décident de faire l’amour comme ils entendent sans faire du tort à qui que ce soit puisse vous déranger ?
    Quant à vous monsieur Barry vous allez réussir l’exploit de détourner cette formidable énergie que notre peuple a déployée pour chasser le dictateur de burkina, ce courage extraordinaire que le monde entier nous envie, cet grand espoir pour toute la jeunesse ,africaine , vous allez ramener tout ça à. .. comment faire l’amour entre 2 adultes dans une chambre fermée à double clés Bravo.
    Par anka.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 13:00, par wedaga
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Merci à Barry pour avoir oser cette initiative. Beaucoup d’internautes, quand on les lit, on a l’impression qu’ils se plaisent dans cette pratique animale. Mais tant que le Burkina Faso restera le pays des hommes intègres, nous combattrons cette vie immorale avec la dernière énergie. Ceux qui veulent faire de l’homosexualité et de la pédophile leur vécu, seront démasqués et punis socialement et juridiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 19:59, par abdallah
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    A lire vos reactions,on dirrait que 80% des burkinabe sont homos.soyons raisonnable.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2015 à 20:51
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Pourquoi pas une proposition de ;oi pour interdire le boivement du lait. Rasion : Le lait vient des vaches et c’est comme le sang de la vache. C’est de l’ exploitation ds animaux. Cruaute animale donc. N’estce pas Poulo ? Gnirinporte quoi !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2015 à 14:10, par lara
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Un combat peut cacher un vécu, une réalité, un camouflage personnel où pour faire diversion.à méditer

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2015 à 05:45, par Aexnik
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Si cette loi est adopté ; bonjour le délit de faciès.Tahirou Barry s’offre un coup de pub. Pour le PAREN un homosexuel ne peut être ni intègre, ni digne, ni honorable. On aura tout entendu ! combien d’interdits avez vous déjà violés dans votre existence ? Vous à t-on envoyé en prison pour autant. A ceux qui se plaisent toujours de citer la Bible et le Coran, j’aimerais dire trois choses :
    D’abord ces livres ne sont pas des références de la tradition Africaine que vous défendez tant
    Ensuite faut-il rappeler que selon ces mêmes texte plusieurs des actes que vous posez sans conséquences comme (la fornication ou l’adultère) ou aurait valu la mort
    Enfin et non des moindres, le Burkina Faso n’est pas un Etat théocratique. Les références bibliques et coraniques valent au Vatican ou en Arabie Saoudite. Notre bible ici, c’est la constitution. Cette constitution exige l’égalité de tous les Bukinabès et proscrit toute sorte de discrimination.
    A ceux qui s’inquiètent du nombre important d’internaute s’insurgeant contre le PAREN et son ridicule projet de loi, rassurez vous nous ne sommes pas tous homosexuel. Il y’a seulement que de plus en plus de Burkinabès apprennent à réfléchir avec leur tête et se passent donc volontiers de vos maître à penser et des idéologies obscurantistes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2015 à 06:10
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Je suis homosexuel, je ne sais pas comment l’expliquer, mais c’est ainsi. C’est un peu comme vous ; j’imagine que vous n’avez pas choisi d’être attiré par les filles ! Moi c’est pareil. Mais une chose est sûr, je ne suis pas un monstre. Je ne suis ni voleur, ni violeur, ni assassin, ni pédophile. Vous voulez que je meurs pour vous faire plaisir ; je ne le ferais certainement pas. Vous n’imaginez pas combien d’années j’ai passé à lutter contre mon corps et ses désirs, combien de nuits blanches j’ai passé à pleurer toutes les larmes de mes yeux demander explications et réparation à Dieu. Combien de fois je me suis posé la question sans réponse "pourquoi moi ?". Combien de "prières de délivrances et combien de jours de carême j’ai consentit en vain pour que le seigneur me délivre de ce "mal". Oui je suis croyant. Cela vous étonne t-il ? Aujourd’hui je comprends que je ne suis pas le mal. Dieu ne m’a pas punit ; pourquoi alors me punirais-je. Je vis ma vie en faisant fit du regard des hommes et je ne crains plus l’enfer parce que vous me l’avez déjà fait vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mars 2015 à 19:05, par Harouna
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    M. Barry que Dieu guide vos pas au palais presidentiel,pour lutter contre la pauvrete dans pays.si non il sera tres difficile car les homos et les pedophils utilisent l’argent.
    Nous les africains ont doit faires bcp attention car ont risque de perdre nos cultures.
    Dans tous les pays de moral ,je ne dit pas sa n’existe pas mais pas officiellement.
    L’Homme et La Femme sont nes pour vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars 2015 à 01:39, par ADAMS K.
    En réponse à : Proposition de loi contre l’homosexualité : Le PAREN « comblé » par le soutien du Mogho-Naaba

    Juste pour dire GRAND MERCI à La Sagesse pour le texte de l’écrivaine nigériane. Ce texte dit tout pour ceux qui ont un esprit ouvert. Le CNT est assez mûr ainsi que le gouvernement ils sauront trancher. Je parie que 80% de tous ceux qui ont réagi ne sont pas homosexuels. Regardez les écris, lisez bien, vous verrez bien que les plus agressifs sont ceux qui disent qu’ils défendent la tradition, (sans rien connaître en réalité de nos traditions). C’est tellement facile de s’asseoir et écrire des mots comme "les homosexuels sont dangereux" : qu’ont ils posez SVP comme actes dangereux. Entre eux et vous (vs qui voulez qu’on les exterminent) qui sont les plus dangereux. Je reste convaincu que nos PROPHÈTES n’allaient jamais agir comme vous le faite actuellement (restons vigilants par rapport à certains passages des écrits religieux). Merci aussi à celui qui dit qu’il est homosexuel et relate les souffrances qu’il vit. Les services de psychiatries reçoivent bcp de tels cas (souffrances psychiques). Je crois que les choses évoluent sinon Jésus n’aurait pas contredit Moïse (la loi du talion) et proposer que lorsqu’on te gifle il faut tendre l’autre joue. Les choses ont vraiment évolué deh car même les gas qui prétendent défendre la tradition ou la religion, n’accepterons pas suivre la prescription du CHRIST. Tels qu’ils ont réagit dans leurs écrits là, ils vont répondre à la gifle par 1 ou 2 gifles ou même par des coups de poing. Mais les 80% (les défenseurs des faibles et de la minorité) et les homosexuels, eux vont plutôt fuir. Ça, c’est des cerveaux qui dégagent de l’AMOUR c’est aussi de LA SAGESSE ; merci à la SAGESSE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés