Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

mardi 24 février 2015 à 23h35min

Demander pardon aux autorités de la transition pour des écarts de comportement et s’opposer à la demande d’affectation des secrétaires généraux des mairies, tels étaient le menu d’une conférence de presse animée ce vendredi 20 février 2015 à Bobo par des Organisations de la société.

Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de  plausibles affectations des secrétaires généraux

« Nous n’allons pas évoquer ici des corporations mais nous voulons saluer l’apport des secrétaires généraux juste après l’avènement de la transition. Il a fallu que ces compétences soient là pour accompagner la ville. C’est pourquoi aujourd’hui, nous disons qu’il ne sert à rien de vouloir chercher à demander des départs, à chercher des poux sur des crânes rasés... Demandé le départ des secrétaires généraux est une mauvaise interprétation de la transition. En plus, nous on pense que la transition a beaucoup à faire pour s’attarder sur des questions superficielles. », ces mots sont de Moussa Sawadogo. A la tête d’un groupe de réflexion se réclamant de la société civile de Bobo, lui et ses camarades ont opté pour une conférence de presse afin de rendre public leur opposition à la demande de départ des secrétaires généraux ; une demande émise au cours de la rencontre entre le Président du Faso, Michel Kafando et les forces vives de la région des Hauts-Bassins.

A en croire Moussa Sawadogo et ses acolytes, un plausible départ des secrétaires généraux pourraient renforcer la scission au sein de la jeunesse de Bobo. Répartie entre OSC spécifiques (associations ou mouvements ayant participé activement à l’insurrection populaire) et OSC classiques (associations ou mouvements ayant peu ou prou travaillé avec le régime de Blaise Compaoré et ses démembrement ; OSC apolitiques...).

En plus de leur penchant pour le maintien des secrétaires généraux dans les différents arrondissements de Bobo, les conférenciers du jour ont demandé pardon au Président du Faso et à toutes les autorités ayant participé à la rencontre avec les forces vives des Hauts-Bassins. Pour Moussa Sawadogo, des intervenants, notamment ceux des OSC spécifiques ont fauté, en s’exprimant sur des questions qui n’en valaient pas la peine.

Toutefois, et contrairement aux allégations des conférenciers, plusieurs responsables des OSC spécifiques ont démenti une action concertée (la tenue de cette conférence) pour demander pardon aux autorités. Pour eux, leurs doléances ont même eu des échos favorables au près des autorités de la Transition.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 février 2015 à 04:16, par karim En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    les gens ne connaisse rien et ils parlent au hasard.non seulement les SG de mairie ont joué un grand rôle après la dissolution des conseils municipaux, mais continuent de le faire.c’est eux qui sont la mémoire de la commune et l’arrivée de nouveaux SG avec les préfets qui ne maîtrisent pas les questions municipales portera un coup dur a la décentralisation. si votre transition équivaut seulement a affectation,nous allons droit dans le mûr

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 07:49, par fasobiga En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    de toute façon je vais mourir c’est ca le problème mais nous allons mourir ca c’est le problème de tous les Burkinabès.si un enfant reste dans le dos de sa maman et dit : MAMAN JE VAIS CHILLIER DANS TON DOS SACHEZ QUE SON ANUS EST LA DEDANS EGALEMENT. je veux savoir réellement quel est le rôle des OSC ? : DIRIGER ? REVANTIQUER ? OU BIEN RESTER JUSTE AU MILIEU ? et ensuite SELON LES OSC QUEL EST LE ROLE DE LA TRANSITION ? PRENDRE DES LECONS CHEZ LES OSC ? PUNIR SANCTIONNER LES VAILLANTS CITOYENS QUAND LES OSC LES DICTENT ? AA CETTE ALLURE ALLONS J’y .l’avenir nous diras la vérité. merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 08:20, par Domba En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Les SG des mairies doivent partir ;ils sont complice dans la gestion des parcelles .même bande des maires.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 08:28, par BEN En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    OSC classique ou spécifique , il faut une décantation par le Ministère chargé de l’administration territoriale car on a à faire actuellement à un panier à crabes et des dérapages sont prévisibles . Que la Transition , avant de satisfaire à toute revendication des OSC ( même dirigée par un spécialiste de la constitution ) doit mûrir les actions à prendre au nom du Peuple. Cela servira à sauver cette Transition qui est encore fragile .

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 08:30, par rayim En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Hé vous êtes de quelle société civile, des vendeur de parcelles oui
    Si les maire ne sont pas là, on change aussi les SG pour mettre fin a vos magouille .
    Retourner chez les maires réclamer les grosses somme que vous leurs avez donner :
    Sawadogo Moussa donneurs de lecon parle en temps quoi , dans l’administration .
    Je crois qu’il faut commencé a Arrêter certaines personnes maintenant .

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 09:30, par Amadou En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Franchement je ne vois pas ou se trouve le debat ici parceque connaissant le MATDS avec toute son experience et son service de renseignement ce n’est pas un simple appel d’une partie des OSC de Bobo qui peut l’amener a changer les SG des mairies. IL le fera lorsqu’il aura toutes les preuves que des SG sont responsables de certaines pratiques contraires a leur fonction qui est purement administrative.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 09:32, par zapata En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Bandes de cdpistes déchus et déçus. Foutez-nous la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 09:53 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Il faudrait qu’on commence par voir clair maintenant dans cette histoire d’OSC. Des groupuscules de personnes au passé récent sujet à caution qui s’autoproclament Organisation de la Société Civile. Messieurs les Autorités de la Transition, ouvrez bien les yeux pour ne pas vous faire fourvoyez par un ramassis de nouvelles race de prétendus OSC qui ne visent plutôt que leurs intérêts groupusculaires au détriment de ceux du vaillant peuple TRES MASSIF qui a mené de bout en bout sa révolution au prix du sang versé de ses valeureux fils. Messieurs les Autorités de la Transition, le peuple révolutionnaire des 30 et 31 octobre vous fait confiance pour vos actions courageuses que vous prenez et prendrez pour la bonne marche de notre nouvelle démocratie. Et n’oubliez surtout pas que vous tenez votre légitimité de ce peuple longtemps (27 ans durant) bâillonné par le régime de Blaise dont les tentacules sont connus de tous au niveau local. Messieurs les prétendus membres des OSC, je m’adresse à vous en disant que :

    NUL N’EST INDISPENSABLE A UN POSTE DE TRAVAIL AUTANT QUE L’A ETE ET L’EST TOUJOURS L’EX-PRESIDENT DU FASO BLAISE COMPAORE QUE D’AUCUNS (SES OUAILLES ZELES) QUALIFIAIT FALLACIEUSEMENT D’IRREMPLAÇABLE – SINON QU’APRES LUI, CE SERAIT UN DELUGE OU LA POUSSIERE – QUE L’HISTOIRE RECENTE DU FASO A BIEN VOULU GRANDEMENT ET IRREVOCABLEMENT LEUR DONNER TORD. Messieurs les prétendus membres des OSC, des SG de ministères ont bel et bien été changé (cas de celui en charge de L’ECONOMIE et des FINANCES qui, si vous le voulez bien, était cette mémoire de notre FINANCE ici au Faso) pendant que leur Ministère ou poste qu’ils occupaient naguère continue de fonctionner à merveille.

    A contrario si un SG mérite qu’il soit gardé ou d’ailleurs, qu’il soit promu à des postes de responsabilité encore plus grande, les Autorités de la Transition apprécieront, et de la plus belle manière. Je vous rappelle à titre d’illustration le cas de l’ex-SG du Ministère en charge de la Culture qui est devenu nouveau Ministre de Culture.

    Pour vous dire simplement Messieurs les prétendus membres des OSC qu’un agent (aussi bien de l’Etat que de ses démembrements) quoiqu’il soit homme politique ou pas, assumant une haute fonction ou pas, qu’il soit une haute autorité ou pas, qu’il soit la mémoire vive et vivante ou pas de son poste de travail, N’EST JAMAIS REMPLAÇABLE. La dernière décision appartient donc aux Autorités de la Transition qui doivent se départir de toute pression mal à propos.
    Evitons également les arguties du genre CA VA DIVISER LA JEUNESSE BOBOLAISE qui ne sont fondées sur rien du tout. Ayons à l’esprit seulement l’intérêt supérieur de la nation dans nos interminables revendications.
    A bon entendeur, défendons la bonne marche de la transition.

    LPT

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 10:35, par Jamanatigui En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Quand on parle du bordel c’est ça là le vrai bordel. Des gens, soient disant militants des OSC, qui viennent prendre la parole devant le président du Faso pour raconter du n’importe quoi. Il faut être au Faso pour vivre de pareilles situation.

    Les OSC gagneraient à mieux canaliser leurs éléments gelés qui confondent lutte pour la démocratie à la gesticulation et violence langagière. Le balai citoyen est un mouvement bien pansé avec des missions nobles. Mais quand on voit les agissements de ses représentants à Bobo on ne sent que du regret.

    Rappelez vous que ce n’est pas la première fois que l’auteur de ces propos déplacés a commis des gaffes. Déjà il a bravé les autorités communales par une marche non autorisée qui a dégénéré avec des blessures graves et des dégâts. A l’issue de cette marche il a dit dans le micro des journalistes que les forces de l’ordre dans leur intervention ont piétiné un nouveau né qui en est mort par la suite et cette information dangereuse dans un contexte surchauffé s’avèrera fausse par la suite. Puisque la police a su communiquer tôt en disant qu’il n’ont mené que des actions motorisées dans la zone en question sans rentrer dans les concessions.

    Je pense que les citoyens se feront une idée de certains OSC qui devront travailler à enlever la poutre dans leurs yeux avant d’ôter la paille dans celui du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 11:31, par yang En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Il faut dire que sans etre d’accord avec ces osc qui commencent a devoilé leurs vrais agendas (politiques) ; les sg de mairies n’ont rien à voir avec la gestion calamiteuse des maires de bobo et ailleurs. Soyons consequent avec nous memes, le depart des sg va paralyser les administrations communales car les prefets ne connaissent rien des instances actuelles des communes. Il faut eviter de generaliser les situations, s’il y a des sg qui sont impliqués dans des histoires de parcelles ou de malversations, qu’ils soient relever de leur fonction. Les OSC doivent jouer leur role qui est l interpellation citoyenne, la formation et sensibilisation des populations a la participation citoyenne, etre l’interface entre les
    autorites locales et les populations.
    Malheureusement, je constate qu’elles se battent pour des postes de la transition ou se font connaitre pour basculer apres dans la politique qui est en fait leur agenda caché.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 11:37, par VP En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Voilà ! je pense qu’on en a assez de ces OSC. Qu’elles nous foutent la paix. Ces fameuses OSC sont les vrais prédateurs de cette transition.Ce qui m’énerve le plus,est que c’est après l’insurrection populaire que nous assistons à une épidémie d’Organisation fantoches appelées hypocritement OSC ;
    Le MATDS doit sérieusement exercer son role de police de ces Association et faire un un bon nettoyage.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 11:41, par nima0601 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Moi nima0601 est d’accord qu’on affecte les Secretaires Generaux des maires. C’est eux et les maires qui vont rendre complique la transparence des elections dans ce pays. Non seulement ils ont deale les parcelles et sont suffissamment riches et achetent la conscience des electeurs. Aussi, ils sont les bergers de la betail politique du CDP. Bravo pour cet ecris vous faite preuve de clairvoyance.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 11:47, par SANOU S. En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Les SG sont la « mémoire des délégations spéciales » a dit Karim. Il faut ajouter qu’ils ont été aussi les plus proches collaborateurs des maires CDP. Ces derniers n’ont-ils pas été de toutes les malversations financières que ça soit dans les marché publics exécutés dans leur commune ou dans les lotissements ? On a besoin de voir claire dans tout ça. Cela est-il possible si les complices (les SG) des ex-maires sont toujours aux affaires ? Il ne faut pas rêver, le départ de ces SG est nécessaire, si on veux pas que de leur poste, ils ne contribuent à dissimuler les preuves de nombre de forfaitures. Brèf, je crois que « Ali-Baba a pris la fuite mais, il reste ses 40 voleurs » qu’il faut débusquer et surtout punir. Ces « OSC classiques » me font penser à cet adage populaire « la mort du chien condamne les puces aux flammes » Suivez mon regard ...!

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 12:00, par LB En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Vous demandez pardon à qui et pourquoi ?
    Laissez les continuer à demander des affectations et des nominations. Il faut même les encourager à demander même à la transition de licencier tous les fonctionnaires et de s’auto-licenciée aussi pendant qu’ils y sont.
    Tas de paresseux réfugiés derrière des OSC vous croyez que c’est comme cela on gère un pays.
    C’est à l’heure du bilan que l’on appréciera tout un chacun.
    Chers fonctionnaires, il est temps de déposer les stylo et attendre que les nouveaux fonctionnaires viennent faire le Job.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 12:18 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Il faudrait qu’on commence par voir clair maintenant dans cette histoire d’OSC. Des groupuscules de personnes au passé récent sujet à caution qui s’autoproclament Organisation de la Société Civile. Messieurs les Autorités de la Transition, ouvrez bien les yeux pour ne pas vous faire fourvoyez par un ramassis de nouvelles race de prétendus OSC qui ne visent plutôt que leurs intérêts groupusculaires au détriment de ceux du vaillant peuple TRES MASSIF qui a mené de bout en bout sa révolution au prix du sang versé de ses valeureux fils. Messieurs les Autorités de la Transition, le peuple révolutionnaire des 30 et 31 octobre vous fait confiance pour vos actions courageuses que vous prenez et prendrez pour la bonne marche de notre nouvelle démocratie. Et n’oubliez surtout pas que vous tenez votre légitimité de ce peuple longtemps (27 ans durant) bâillonné par le régime de Blaise dont les tentacules sont connus de tous au niveau local. Messieurs les prétendus membres des OSC, je m’adresse à vous en disant que :

    NUL N’EST INDISPENSABLE A UN POSTE DE TRAVAIL AUTANT QUE L’A ETE ET L’EST TOUJOURS L’EX-PRESIDENT DU FASO BLAISE COMPAORE QUE D’AUCUNS (SES OUAILLES ZELES) QUALIFIAIT FALLACIEUSEMENT D’IRREMPLAÇABLE – SINON QU’APRES LUI, CE SERAIT UN DELUGE OU LA POUSSIERE – QUE L’HISTOIRE RECENTE DU FASO A BIEN VOULU GRANDEMENT ET IRREVOCABLEMENT LEUR DONNER TORD. Messieurs les prétendus membres des OSC, des SG de ministères ont bel et bien été changé (cas de celui en charge de L’ECONOMIE et des FINANCES qui, si vous le voulez bien, était cette mémoire de notre FINANCE ici au Faso) pendant que leur Ministère ou poste qu’ils occupaient naguère continue de fonctionner à merveille.

    A contrario si un SG mérite qu’il soit gardé ou d’ailleurs, qu’il soit promu à des postes de responsabilité encore plus grande, les Autorités de la Transition apprécieront, et de la plus belle manière. Je vous rappelle à titre d’illustration le cas de l’ex-SG du Ministère en charge de la Culture qui est devenu nouveau Ministre de Culture.

    Pour vous dire simplement Messieurs les prétendus membres des OSC qu’un agent (aussi bien de l’Etat que de ses démembrements) quoiqu’il soit homme politique ou pas, assumant une haute fonction ou pas, qu’il soit une haute autorité ou pas, qu’il soit la mémoire vive et vivante ou pas de son poste de travail, N’EST JAMAIS IRREMPLAÇABLE. La dernière décision appartient donc aux Autorités de la Transition qui doivent se départir de toute pression mal à propos.
    Evitons également les arguties du genre CA VA DIVISER LA JEUNESSE BOBOLAISE qui ne sont fondées sur rien du tout. Ayons à l’esprit seulement l’intérêt supérieur de la nation dans nos interminables revendications.
    A bon entendeur, défendons la bonne marche de la transition.
    LPT

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 13:09, par matyp & K’Emp En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    C’est quoi ce discours ? Si quelqu’un a compris le message, qu’il me l’explique sur ce forum. J’ai vraiment du mal à comprendre l’article. Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 13:59, par Le messager En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Sachez que les sG sont des administratifs et non des politiciens. L’Administration aide la politique a travailler mais ne sont pas des complices.Connaissez les sacrifices consenties par les SG de mairies ? La majorité dans les communes n’ont ni de dotation en carburant ni en communication mais il faut se sacrifier pour que le travail marche. J’en connaît bcp qui souffre dans l’ombre et seront bcp content s’ils avaient le choix de partir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 14:33 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Dégagez !!!!! Mr le ministre BARRY, il faut tous les nettoyer. Nous n’en voulons pas.
    Ce sont ces derniers là qui veulent saboter la transition. Voleurs de parcelles !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 16:43, par merde alors En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    OSC ? c’est ça qu’on appelle OSC ? Mon oeil ? Les corrompus du CDP qui se réveillent tardivement et qui pensent qu’en cela ils se feront passer pour des gens honnêtes. Les OSC sont celles qui ont toujours lutter pour ce pays avec dignité et droiture. Aujourd’hui ces éléments n’ont pas besoin de se montrer, on les connais et on leur doit tout.
    Cesser de demander des idioties à la transition. ou alors faites la preuves de vos allégations. Certainement que vous n’avez plus de sujet à vous faire voir. Allez vous faire f

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 17:03 En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Lire plutôt "Pour vous dire simplement Messieurs les prétendus membres des OSC qu’un agent (aussi bien de l’Etat que de ses démembrements) quoiqu’il soit homme politique ou pas, assumant une haute fonction ou pas, qu’il soit une haute autorité ou pas, qu’il soit la mémoire vive et vivante ou pas de son poste de travail, N’EST JAMAIS IRREMPLAÇABLE ’’ au lieu de "...REMPLAÇABLE" pour les poste 8 et 15.
    LPT

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 18:49, par dougoutigui En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    Bien merci à vous tous,
    rester SG, n’est certainement pas le souhait de ces administrateurs. Jeunes désœuvré de bobo, vous trouverez mieux de vous mettre au travail que de rester dans vos déclarations et demandes insensées. Le départ ou non de ces SG ne changera rien dans votre quotidien. Il pourra d’avantage le compliquer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février 2015 à 19:27, par épervier de Dakar En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    les gens se foutent de nous quoi, les SG qui sont actu à bobo ils sont nés SG ou quoi. C’est comme ça vous avez fait Blaise pensait qu’il était irremplaçable.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2015 à 11:36, par le sage En réponse à : Bobo-Dioulasso : Des « OSC classiques » contre de plausibles affectations des secrétaires généraux

    ceux qui font du bruit pour ne rien dire c’est assez maintenant. Si on on vous demandait le rôle d’un Sg de mairie peu pourront répondre à cette question. Comment un Sg peut s’ingérer dans des affaires de lotissement ? ou mettez vous les techniciens des domaines, du cadastre, de l’urbanisme, etc...? évitons d’avancer des propos dans le seul but de salir un corps, celui des administrateurs. L’administrateur sera ce que le MATDS veut qu’il soit. Si le ministère le considère comme tel, un admirateur n’a pas a courir derrière la politique pour jouer son role.il revient au MATDS de valoriser ce corps et d’éviter de chaque fois se faire piéger par des gens qui ne peuvent pas donner la définition d’un administrateur civil. je me pose des questions sur l’intervention du MATDS à la rencontre de Bobo. Où as t on mis le pouvoir discrétionnaire pour tomber au piège de ces gens se revendiquant de la société civile ? de quelle société civile sont ils ? connaissent ils vraiment le rôle d’une société civil ? Œuvrons tous à doter notre pays d’une administration forte et dépolitisée et je pense qu’on devra saisir l’occasion de cette transition pour mettre les choses en place.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés