Situation nationale : Me Bénéwendé Sankara explique l’insurrection populaire à la Confédération des Forces de gauche au Sénégal

mardi 24 février 2015 à 23h35min

Sur invitation du Groupe des Forces de gauche du Sénégal, Maître Bénéwendé Stanislas SANKARA, Président de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) et du Front Progressiste Sankariste (FPS) a séjourné du 20 au 23 février 2015 à Dakar pour prendre part aux Assises de la Confédération des Forces de gauche tenues les 21 et 22 Février 2015 à l’amphithéâtre de l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Social (ENDSS).

Situation nationale : Me Bénéwendé Sankara explique l’insurrection populaire à la Confédération des Forces de gauche au Sénégal

Ce fut l’occasion pour Maître Bénéwendé Stanislas SANKARA d’expliquer aux participants l’avènement de l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014 au Burkina Faso mais aussi et surtout pour le Président de l’UNIR/PS une opportunité d’échanges avec d’éminentes personnalités de la gauche africaine. Ainsi, il se dégage à l’analyse que la gauche africaine dans son ensemble est confrontée aux mêmes réalités historiques.

Tirant leçon que son émiettement est un frein à la réalisation de ses propres objectifs, les Assises ont insisté sur l’impérieuse nécessité de créer les conditions nécessaires d’une véritable unité de la gauche en Afrique.

En effet, seule cette unité incontournable peut amener la gauche africaine à parachever l’œuvre de libération nationale, sociale, politique, économique et culturelle de notre peuple en vue d’instaurer l’indépendance nationale totale dans la justice sociale et l’équité.

C’est pourquoi, les Assises de Dakar se sont félicitées de la naissance de la confédération des forces de gauche dénommée Confédération pour la démocratie et le socialisme. Cet exemple qui pourrait inspirer le Burkina Faso a été unanimement salué par les Assises de Dakar qui ont par ailleurs, dans la résolution finale, félicité la maturité du peuple burkinabè pour sa lutte héroïque les 30 et 31 Octobre 2015 couronnée par la fuite de Blaise COMPAORE.

Fait à Ouagadougou, le 24 Février 2015

Pour le Bureau Politique National

Le Secrétaire National Adjoint
chargé de la Communication

Paul Corneille ZERBO

Messages

  • Nous demandons à toutes les forces Sankaristes d’abandonner leurs intérêts égoïstes pour s’unir au sein des FPS pour donner à la jeunesse le sens de leur lutte. Nous lançons un appel pressant à tous les leaders Sankaristes pour cette unité. Quiconque veut continuer à œuvrer seul au nom des idéaux du Capitaine Thom SANK, qu’il veuille changer son référent car SANKARA s’appelle UNITE dans l’action.

  • Je pense que tu réussiras mieux dans ton option première qui est l’avocature. La politique n’est pas ton chemin de réussite. C’est vrai que par le passé beaucoup d’éminents juristes et avocats finissaient beaucoup dans la politique avec les succès et les défaites qu’on a connu.
    A ta place je ferai autre chose parce que l’idéal que tu crois défendre ne colle pas biens du tout. Sinon il y a longtemps que tu aurais détrône COMPAORE.

  • C’est ça l’intégration politique qui va avec celle politique régionale en Afrique permettant de booster un véritable développement intégrale et tous les niveaux.

  • Internaute 3 denomme RAS que sais tu de l’avenir poltique des uns et des autres dans ce pays sniper embusque ? Dans tous les cas pour ce qui concerne le depart de Blaise Compaore, tout le monde est temoin que Maitre Benewinde et son parti ont joue leur partition et de facon honorable. Donc ton commentaire c’est vraiment un non sens.

  • Quelles sont les forces politiques qui ont pris part à cette rencontre de Dakar ? STP, samogo (zerbo) il faut répondre

  • Nous les sankaristes cherchent a faire prospere le Burkina .Le detronement est naturelle pour ceux qui ne veullent pas le bien des Burkinabe

  • Mr RAS . la platitude de tn raisonnement atteste que tu ne comprends rien en politique .Avant le 15 octobre 87, avais-tu imagine´ que votre mentor Blaise dirigerait le Burkina durant 27 ans sans partage .Personne n´a le monopole pour diriger le Burkina-Faso Pige´ ???

  • Une fois de plus, merci Maitre pour la constance. Depuis plus du quart de siècle, vous êtes avec Norbert Tiendrebeogo et quelques autres personnes les rares à n’avoir jamais souper avec Blaise. Merci pour le courage. seule la lutte paie.

  • RAS soit tu cajole l’UPC(parti traitre de la révolution) soit le CDP mais toute cette haine envers l’UNIR-PS et le MPP témoigne que ce sont ces partis qui sont les véritables partis d’opposition au BF. A tous les burkinabè qui aspirent le vrai changement dans notre patrie, à vous de prouver réellement au monde entier que vous êtes un peuple héroïque comme on le chante partout dans le monde maintenant depuis fin octobre. Pour donner un sens à notre révolution,notre choix doit porter soit sur l’UNIR-PS soit sur le MPP.

  • Nous sommes avec le peuple.

  • Voici le futur président du Faso

  • Que penser d’un leader politique qui a participer en personne à la mise à feu de l’assemblée nationale du Burkina Faso ?

  • Merci Maître ! Constance et fermeté malgré, Dieu seul sait, les millions d’obstacles. La lutte continue.

  • Vite l’union sankariste ! La victoire du peuple est à portée de main pour peu que vous veuilliez la saisir. .

  • Merci encore pour votre contribution inestimable à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre. De grâce, l’unité.

  • Sankaristes de tous horizons et de tous partis, l’heure de l’unité a sonné.
    Il faut que vous sachiez et acceptiez enfin faire toutes les concessions nécessaires au rayonnement de l’idéal du père de la révolution burkinabè. Si non, vous n’en serez pas dignes.

  • Internaute 3(RAS), ne me fais pas dire que tu ne connais rien de la politique ou même que tu es limité intellectuellement. juska preuve de contraire les partis sankaristes reste les partis sincères avec les peuples .moi personnellement j’apprécie leur philosophie !!!

  • fonctionnaire en colère(internaute n°10) tu es un menteur impénitent. Meme si tu n’aimes pas l’UPC , l’honnété intelectuelle devait te conduire à reconnaitre son action avec son Président comme chef de file de l’opposition. Maitre SANKARA pour qui j’ai du respect le reconnait lui meme. Ce n’est pas en cachant le soleil de la main que tu le feras disparaitre. Meme si Zeph n’est pas président du Faso ; d’ailleurs il n’en fait pas une fin en soit, l’histoire le retiendra mieux que certains politiciens opportunistes qui tentent par tous les moyens de le salir.Tu sais, ceux qui pensent qu’il n’ya pas d’éthique en politique ont tous faux.

  • Internaute numero3 CDPiste dechu tais toi si tu ne rien a dire. Maitre a contribuer beaucoup a la liberature de notre pays de votre voyouttisme !!!!! oit benit Maitre !!!!

  • Nous somme tous déçu de l’arrogance et de la violence que les militants de L’UPC lancent au MPP et autre partis.Mais sachez que le pouvoir c’est Dieu qui donne, mais pas la violence.

  • INTERNAURE N° 3 /RAS. Ton commentaire est nul et dépourvu de sens. Tu racontes des inepties. Je sais que toi, ta politique c’est le bas ventre.

  • La victoire du peuple les 30 et 31 octobre 2011 est la résultante des positions de Maître SANKARA du temps ou il était chef de file de l’opposition. Il a refusé de participer au CCRP qui était une arnaque du peuple pour modifier l’article 37 à travers la création d’un sénat. En outre il fut le premier opposant à organiser en 2011 une manifestation publique en 2011 à la place de la révolution pour dire à Blaise de quitter le pouvoir. A l’époque beaucoup de burkinabè ne savaient pas que le départ forcé de Blaise du pouvoir était chose possible. On avait traité Maitre Sankara de tous les noms. Mon choix est claire c’est maitre SANKARA mon futur président en Octobre 2015. Il est d’ailleurs le seul avec les Norbert du FFS qui ont refusé de manger avec Blaise alors qu’ils pouvaient le faire comme les Zeph, les Rock, les Salif, les Simon...

  • Les aspirations réelles des insurgés d octobre sont la rupture totale avec l ancien ordre, l instauration d une vraie justice au Burkina et enfin la prise en compte des besoins du peuple. Les sankaristes sont le seuls a pouvoir répondre à ses aspirations

  • Tu est le seul Me, a être rester digne et constant face au pouvoir de BC. Par conséquent, tu est le seul a pouvoir traduire tous ses anciens dignitaires en justice. Sinon, ne demandez pas à des amis de se se faire du mal. Il y’a toujours un pacte qui les empêche de franchise le rubicon. De plus chez nous, on ne fait pas du mal à celui par qui tu est devenu bien.

    Tous les prétendants actuels doivent leur notoriété à Blaise. Sans lui, ils seraient tous d’anonymes burkinabé comme nous tous : Rock, Bassolet, Ablasse, yac, Zéph Salf, Simon, François et j’en passe.
    Mais toi, tu as bâti ta renommée de tes propres mains sans l’aide de notre bourreau de 27 ans. chapeau à toi et bon courage

  • Vive la gauche africaine, vive la gauche burkinabé. A bas les impérialistes et leurs suppôts locaux que sont les néolibéraux.

  • Sankaristes de tous le pays, unissez vous pour la victoire finale.

  • Les sankaristes, contrairement à beau coups d’opportunistes ne revendiquent rien dans la chute de BC. Pourtant tout le monde sait qu’ils ont joué un rôle historique contrairement à beaucoup dont l’opposition avec BC date de 2012 et pour d autres même, leurs hauts faits d armes se limitent aux 30 et 31 octobre. Pourtant ils sont les plus bavards et les plus exhibitionnistes politiques. Mais l histoire fini par rattraper tout un chacun

  • Comportement de nos hommes politiques :

    Roch : l article 37 est anticonstitutionnel
    saran lors du ccrp : on va le modifier que vous voulez ou pas
    Bassolet : Blaise ne ferai rien de tout ce qu’ on lui prete comme intentions
    Simon : je ne suis pas fou pour rêver de la presidence

  • Quant à Zéph, voilà ce qu’il a dit :

    - lors du forum des citoyens : la politique ne m intéresse pas ( faux, tu as crée ton parti après)
    - lors de son installation au CfOP : je veux garder tous les employés ( faux, tu as chasser tous les employés après)
    - a propos de sa ligne idéologique : je n’ai pas de ligne idéologique. C’est même écrit dans son manifeste ( faux, car quelques temps après, tu as dis que tu est néolibéral et fier de l’être)
    - je suis social libéral, je n ai jamais dit que j étais néo libéral ( faux, tu l as dit, c’est écrit noir sur blanc)

    Alors question : peut on et doit on faire confiance à quelqu’un qui ne dit jamais la vérité ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés