Situation nationale : L’Institut de Recherche et de Sondage Apidon salue le sondage d’opinion effectué par Bendré

lundi 23 février 2015 à 22h42min

L’Institut de Recherche et de Sondage Apidon (IRSOA) salue le sondage d’opinion effectué par Bendré et le statisticien Bemahoun, tout en insistant sur la rigueur méthodologique et l’expression des limites.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : L’Institut de Recherche et de Sondage Apidon salue le sondage d’opinion effectué par Bendré

Dans cette période qui constitue un tournant important pour notre nation, il est d’une importance capitale que les gouvernants fassent appuyer leurs visions et la construction de leurs priorités par des données statistiques.
Tout en notant au passage que tout n’est pas que statistique, il convient de préciser avec force que la science statistique est incontournable aujourd’hui et demain.

Nous avons à ce propos noté avec intérêt les récents travaux du statisticien Bemahoun en relation avec Bendré, à qui nous disons bravo !
Bravo, pour avoir pris cette initiative opportune ;
Bravo, pour avoir osé avec de faibles moyens humains et logistiques, explorer les avis des populations ;
Bravo, enfin pour avoir fait l’effort d’une approche statistique, qui sans être parfaite, a le mérite de produire des chiffres, de lancer le débat et de provoquer des actions.

Il est évident qu’au moins les deux parties aujourd’hui en vue sauront tirer profit des résultats : c’est du mérite et nous saluons cela.
Il aurait fallu, comme nous le disions avec insistance lors de la communication de notre Expert en Méthodologie Souleymane Ouédraogo le Samedi 14 février à Goden Tulip, qu’il soit fait mention des limites du sondage.
L’avantage de noter les limites d’une étude vient du fait qu’il permet au lecteur de prendre avec la circonspection qu’il faut, les chiffres dans leur analyse et dans le sens qu’il faut leur donner.

Les limites de l’étude de notre confrère ne permettent pas, comme l’a écrit (sans le penser nous l’espérons) un des internautes de considérer notre confrère statisticien, d’ « apprenti statisticien en quête de sa pitance ».
C’est excessif et pas gentil d’avoir de tels propos à son endroit.
Non, le Consultant Bemahoun est compétent, brillant, volontariste et passionné par la question politique. Tout en insistant sur la nécessité de méthodologies fortes et rigoureuses, il faut savoir encourager de telles initiatives et partager avec sincérité la fierté que les initiateurs ont d’oser.

L’Institut de Recherche de Sondage Apidon (IRSOA) qui a amorcé une série de sondage au Niger et au Burkina depuis plus de cinq ans, comprend toute la difficulté et la complexité des sondages en Afrique même si les résultats qu’il a obtenus ont été jusque-là très proches de la réalité.
Nous soulignons cependant avec force, qu’autant une méthodologie farfelue peut aboutir par coïncidence à des données très proches de la réalité, autant une méthodologie rigoureuse peut être à côté de la plaque.
Toutefois, la méthodologie en statistique est fondamentale ; elle doit être rigoureuse et il faut être bien formé pour en être utilisateur.
La communication critique récemment faite par l’IRSOA sur les méthodologies utilisées dans notre pays dans les enquêtes socioéconomiques est très explicite et en montre tous les enjeux.

C’est par ailleurs à cause de la complexité de cette partie de la statistique que les exigences sont grandes (notamment en mathématique) pour entrer dans les écoles de statistiques et pour en sortir diplômés.
En ce qui concerne les résultats obtenus, les écarts probables avec la réalité pourraient être imputés entre autres à :
-  la méthodologie et à l’échantillonnage ;
-  aux stratégies nouvelles qui pourraient être mise en œuvre après l’investigation ;
-  la versatilité des répondants.

L’IRSOA qui est actuellement dans sa phase terrain après une bonne période de communication, de discussions et de validation méthodologique produira des résultats qui seront générés de façon indépendante et transparente. Ces résultats viendront certainement apporter une valeur ajoutée au travail du confrère, qu’il va lui-même certainement optimiser dans ses travaux qui vont suivre.
Tous ces efforts conjugués des confrères de la statistique qui osent, donneront de l‘éclairage aux décideurs et de l‘information aux populations qui le méritent bien.
Partout où le chiffre a un sens, nous traquerons l‘information pour lui donner vie.

Institut de Recherche et de Sondage Apidon (IRSOA)
Capitaliser – Anticiper - Innover

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés