Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

jeudi 12 février 2015 à 22h00min

A l’allure où vont les choses, les abonnés de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) devraient s’attendre à la période de pointe 2015, à des délestages, si ce n’est déjà le cas. Comme les années précédentes, la cause reste invariable : insuffisance de l’offre énergétique face à une demande de consommation énergétique sans cesse évolutive-un taux d’accroissement de 12% cette année-. Le directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo, et ses plus proches collaborateurs étaient face à la presse ce jeudi à Ouagadougou pour en parler et solliciter des efforts de la part des uns et des autres pour limiter les effets de la situation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

Pour cette conférence de presse annonciatrice des délestages pendant la période de pointe 2015, le directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo ne s’est pas du tout démarqué de la ligne de défense de ses prédécesseurs. A savoir que ces coupures intempestives de courant découlent de l’insuffisance de l’offre énergétique face à une demande galopante que la société n’est jamais arrivée à absorber compte tenu, dit-il, du manque de moyens financiers. « Il s’agit pour nous, à travers nos échanges de ce jour, de vous faire le point de la situation de l’alimentation du Réseau National Interconnecté (RNI) en terme d’office et de demande en électricité et ce, dans le cadre de la gestion de la période chaude à venir. Cette période qui va généralement de février à juin, sa caractérise par un accroissement important de la demande en énergie électrique. Parlant justement de demande, il convient de noter que l’alimentation électrique du RNI se caractérise en 2015 par les éléments suivants :
- Un accroissement naturel de la demande électrique évalué cette année à près de 12% ;
- L’arrivée de nouveaux clients avec des besoins de consommation d’électricité particulièrement élevés. Il s’agit des nouvelles cimenteries et de la mine d’or de Mana. L’ensemble des besoins cumulés de consommation du RNI pour la pointe 2015 est estimé en moyenne à 257 MW avec un pic de 270 MW attendu à la mi-avril 2015 », a indiqué le DG Ouédraogo. Dans le but de réduire les effets négatifs du déficit sur les usagers et sur l’activité économique en général, les mesures suivantes sont envisagées :
- acheter une puissance supplémentaire de 30 MW à un tarif négocié au secteur électrique ivoirien ;
- accélérer l’acquisition des batteries de condensateurs pour améliorer la tension sur le réseau et réduire ainsi les pertes techniques de courant ;
- Entreprendre des démarches en direction des gros clients disposant de leurs propres moyens de production pour les inciter à se déconnecter du réseau SONABEL aux heures de pointe moyennant des compensations à négocier ;
- Sécuriser l’approvisionnement de toutes les centrales thermiques en combustibles afin d’éviter toute rupture susceptible de perturber la production électrique. Toutefois, ces mesures, à entendre François de Salle Ouédraogo, sont loin de résoudre la question des délestages pour lesquels un programme indicatif est déjà établi. Pour faire face à ce problème, la SONABEL a soumis aux autorités de la transition un dossier déclinant les décisions importantes à prendre dans l’urgence et sur le court terme afin d’assurer, à en croire le directeur général, un approvisionnement sécurisé et durable du pays en énergie. Dans l’immédiat, il est question du paiement des subventions d’équilibres pour les années 2013 et 2014 estimées respectivement à 8 et 18 milliards de francs CFA. De la mise en œuvre diligente des actions préconisées pour le passage des pointes de 2015 et 2016. De la conclusion d’un contrat plan entre l’Etat et la SONABEL déjà élaboré et en attente de signature. De la mise en œuvre des recommandations de l’audit des charges relatives à un ajustement des tarifs de vente de l’électricité, un renforcement des capitaux propres et un allègement de la dette de la SONABEL. Dans le court terme, il est envisagé à la SONABEL, la mise en œuvre de grands projets de renforcement des capacités de fourniture d’électricité. Au nombre de ces projets, l’on peut citer la construction de trois nouvelles centrales thermiques à Ouagadougou de 210 MW, 150 MW et 100 MW de puissances respectives dont une en partenariat public-privé. La réalisation de grands projets d’interconnexions dont deux avec le Ghana et une avec le Nigéria. Et la construction de centrales solaires de 33 MWc et de 22 MWc en 2016. Si tous ces grands projets sont mis en œuvre, l’on devrait assister, à écouter le patron de la SONABEL, l’on devrait en principe assister à une amélioration de la situation énergétique du pays en 2017. Mais, en attendant, il invite les usagers de l’électricité à cultiver les réflexes d’économie d’énergie dans les foyers et les lieux de travail, « ce qui contribuera, non seulement à réduire le montant de la facture d’électricité, mais surtout à maîtriser davantage la gestion de cette période délicate ».

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 février 2015 à 08:01
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Honnêtement je pense que les consommateurs devraient se tourner vers l’énergie solaire. Encore aujourd’hui beaucoup pensent que cela est illégal car ils ne savent pas que même en zone couverte par le réseau de la Sonabel, ils peuvent produire pour eux-mêmes leur courant. Le monopole de la production est cassé mais celui de la distribution subsiste.
    La Sonabel pourraient aussi prospecter dans ce sens au rachat du surplus de production des particuliers. Ainsi, un système de double compteur peut être expérimenter : un compteur arrivé qui traite l’énergie achetée par le consommateur au tarif Sonabel en vigueur et un compteur départ qui traite le courant vendu à la nationale de l’électricité par le même consommateur qui devient dans ce cas producteur. Un relevé conjoint des deux compteur dégagera une différence à payer par l’une ou l’autre partie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 08:37, par abonné faché
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Bonjour.
    Qu’est ce qui a changé de fondamental à la SONABEL ? A mon avis rien. Chaque année c’est la meme conférence pour annoncer les délestages et les mesures envisagées. Pendant qu’on en période de délestage ils parlent de mesures envisagées. Nous on veut des mesures prises. La SONABEL fait comme si la croissance de la demande est une surprise chaque année. Je pense Que la SONABEL est deficitaire en terme de compétence, de moyen et de prospective pour fournir aux burkinabè de l’énergie. Alors privatisez la.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 08:38, par Figo
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Voici les vrais préoccupations des Burkinabè qui doivent obtenir une réponse adéquate et urgente. Et quand on s’imagine que des zones de OUAGA, loties depuis plus de 10 ans attendent toujours d’être connectées au réseau, l’augmentation de la demande et même les revendications dans les prochaines années risque d’être fortes. Ca aussi c’est inscrit dans la Constitution (Santé et Sécurité pour tous les Burkinabè), mais on n’entend pas certains intellectuels se prononcer dessus. Il est vrai qu’ils n’en profiteront pas comme pour le vote des...

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 09:12, par ZAS
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Salut !
    Il est temps que la sonabel arrête ses bla-bla.
    Trouvez une solution définitive à ce problème de délestage n’est pas tout de même de la mer à boire ! Cherchez à être indépendant que de dépendre d’un autre pays qui peut à tout moment vous couper le "jus".
    Aussi, merci de revoir le problème des coûts de factures qui augmentent sans cesse en période de délestage.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 09:27, par WEDRAOGO IGNACE BONAVENTURE
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Bonne initiave de communication qui rompt d’avec les comportements du passsé... Cependant une politique energetique VOLONTARISTE permettrait de resoudre le problème ! La solution le SOLAIRE C’EST RENOUVELABLE, ECOLOGIQUE ET ECONOMIQUE !?!?

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 10:00, par Rayangnewendé
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Cela n’est pas étonnant de la part de la SONABEL.Toujours la même chanson. On en a assez écouté. La consommation de l’énergie doit reposer sur une politique de gestion prévisionnelle que vous devriez mettre en place ou mettre en œuvre si c’est déjà fait.C’est ça aussi une grande société de l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 15:27, par le rodriguez
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Fouillez dans les dossiers du ministère en charge de l’énergie... une grande multi-nationale (cotisant en bourse) avait proposé ses services dans le cadre du PPP et en BOOT (construire à ses frais, gerer, puis transferer à l’état...)
    ils ont été disqualifiés. c’était sous l’ancien régime !
    salut !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 16:51, par boabab
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Au vue des groupes électrogènes qui ont déferlé dans le pays ces dernières années,je ne doute pas que la puissance installée de la SONABEL plus l’interconnexion ne puissent couvrir les besoins de la pointe estimée à 270MW. Il y a donc des gros problèmes qui peuvent être :
    - L’argent pour payer le carburant et les pièces de rechange
    - Les procédures des marchés publics qui bloquent l’application d’une bonne maintenance des équipements électriques
    - Le manque de personnel qualifié pour organiser la SONABEL
    Tous les grands projets cités par le DG de la SONABEL commande une bonne organisation et beaucoup de moyens financier.L’Etat est donc interpellé.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 17:21, par Burkinbi
    En réponse à : Période de pointe 2015 à la SONABEL : Un déficit de 50 MW attendu avec des délestages

    Bonjour,
    Il faut inciter les particuliers de tout zone à produire l’électricité solaire pour leurs propres consomations et aussi pour le revendre à la SONABEL.
    Pour ce faire :
    - double conteurs pour consommation, vente et à la fin du mois on fait une simple soustraction entre la SONABEL et le particulier. Celui qui a consommer plus paie la différence et c’est tout.
    Nous avons le soleil et les heures de pointes correspondent aux heures de soleil donc plus de productions qui équilibre la demande.
    Au lieu d’interconnecter et de dépendre des pays voisins, la solution est nationale.
    Moi-même je vais mettre le solaire chez moi et j’attend que vous initiez le plus rapidement ce partenariat gagnant-gagant.
    Déjà, il y a changement car il y a communication.
    Merci & Bon courage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés