Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

mercredi 11 février 2015 à 22h57min

Suspendu pendant près d’une semaine, le service a repris au palais de justice de Ouagadougou depuis le 4 février 2015. Avec une nouvelle organisation au niveau du dépôt des dossiers pour le casier judiciaire et le certificat de nationalité. Aussi pour avoir accès à l’intérieur, le justiciable se doit de déposer sa pièce d’identité contre un badge visiteur. Mercredi 11 février, soit une semaine après, nous avons fait le constat qui enregistre déjà des plaintes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

Le palais de justice de Ouagadougou est toujours sous haute surveillance policière. C’est du reste le premier constat que l’on peut faire, même, en passant devant « l’institution » qui reçoit plus de 1000 visiteurs par jour. Les forces de sécurité veillent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, prêt à traquer le « moindre » incident. Les habitudes ne sont plus les mêmes devant le palais. Le parking n’est plus. De même que les petits commerces qui y étaient étalés.

Les démarcheurs ou encore appelés « margouillats » sont difficilement repérables. Comme un vrai service digne de ce nom, désormais, l’on doit « plus ou moins » s’enregistrer au poste de renseignement de la police judiciaire avant tout accès au palais de justice de Ouagadougou. Une fois avoir franchi la porte, le justiciable est accueilli par un garde de sécurité pénitentiaire. Ce dernier lui indique le poste pour le dépôt de la pièce d’identité ou toute autre pièce justificative contre un badge visiteur. Des badges savamment confectionnés, numérotés avec des destinations précises que le justiciable doit obligatoirement porter au cou. Peut-on ainsi lire : ’’Tribunal pour enfant, Tribunal de grande instance, Cour d’appel, Salle d’audience n°1, n°2, n°3’’, etc. Plus loin, deux rangs sont faits, l’un à gauche pour le dépôt des demandes de casiers judiciaires, et l’autre à droit pour le certificat de nationalité.

Il était 9h38. Et un justiciable las de faire le rang, très mécontent lâche : « Je suis ici depuis une heure, mais je n’ai pas encore déposé mon dossier ». Arrêtés sous le soleil ardent, d’autres auront tout simplement quitté les rangs pour s’asseoir à l’ombre d’un arbre. L’attente est longue, et les espoirs s’amenuisent pour le dépôt du jour qui prend fin à 10 heures. Adama Ouédraogo, étudiant, exprime la nostalgie des démarcheurs. « Je n’apprécie pas cette nouvelle organisation que viennent d’opérer les magistrats. La réception des dossiers n’est pas bien organisée », dit-il avant de poursuivre : « Je préfère payer avec les démarcheurs pour que ça aille vite, plutôt que de ne payer et être en retard ». Casimir Yaméogo partage le même avis, car dit-il : « avant cette nouvelle organisation, c’était plus rapide. Un seul greffier pour la réception de plus de cent dossiers. C’est très insignifiant ».

Des plaintes mais aussi des propositions

Adahyré Tioubou, secrétaire des greffes et parquets est le réceptionniste du jour (11 février, ndlr). Il semble être débordé par le nombre croissant des dossiers. « Nous commençons les réceptions à partir de 8 heures pour clôturer à 10 heures. Il nous arrive d’aller au-delà », dit-il. A 10 h 30, Mr Tioubou a effectivement mis fin à la réception. Il soutient qu’il n’avait plus de quittancer. Une situation qui ne plaira absolument pas à certains justiciables. « Depuis trois jours, je tente de déposer mon casier judiciaire mais en vain. Ce n’est pas sérieux ce que font ces magistrats. Il nous faut au moins deux réceptionnistes pour recevoir les dossiers », propose Korotimi Sidibé, tout en se plaignant. La nouvelle organisation permet, selon le réceptionniste, à tout le moins, de bien travailler et se satisfaire autant que faire se peut, les justiciables.

La conviction de M. Tiougou n’est pas partagée par Louis Ouédraogo qui estime que cette nouvelle organisation fait perdre du temps. « Quand on vient au palais de justice, c’est comme si on a plus rien à faire. L’idéal serait de mettre en place deux ou trois tables pour les réceptions. Surtout qu’on n’a pas besoin de gros diplômes pour faire ce travail », propose-t-il. Tout compte fait, Louis Ouédraogo estime que la nouvelle organisation comporte des failles. Il ne faut pas, dit-il, chasser les démarcheurs pour encore alourdir le travail.

Un manque criard de personnel

Si les acteurs de la justice sont convaincus d’une chose, c’est que l’on ne peut donner satisfaction à tous les justiciables. Autrement, la nouvelle organisation ne plaira certainement pas à tout le monde, mais ils finiront par s’y conformer. Et Me Kouda Célestin, greffier en chef au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou dit être conscient de l’affluence des justiciables pour le dépôt des dossiers. Mais, explique-t-il, le TGI de Ouagadougou manque du personnel. « Nous avons au moins 19 audiences différentes chaque semaine. Pour que chacun n’ait pas à monter deux fois dans la même semaine, il faut au moins 19 personnes. C’est pourquoi, nous avons un programme avec deux personnes à la réception pendant que les autres font les saisies. Sinon l’idéal est qu’on mette deux personnes au niveau de la réception du certificat de nationalité et deux personnes pour les casiers judiciaires ». fait-il savoir. A en croire le greffier en chef, les mêmes qui réceptionnent sont les mêmes qui traitent les dossiers. Ce qui n’est pas une mince affaire. A la question de savoir si les agents de la justice enregistrent déjà une satisfaction avec cette nouvelle organisation, la réponse est toute affirmative. Et Me Kouda d’espèrer toutefois qu’ils ne reviendront pas en arrière. « Nous avons pris toutes les mesures pour ne pas faire un pas en avant et deux pas en arrière », dit-il tout en craignant d’autres stratégies que pourront probablement développer des démarcheurs pour contourner l’actuel dispositif. Il note, en outre, d’autres mesures telles que l’installation d’un poste d’informations.

Bassératou KINDO
LeFaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 février 2015 à 22:38
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Ayiwaa, ils veulent sanctionner le peuple en faisant de la lenteur pour que les gens disent qu’ils avaient raison. mais vous allez vous reveillez tres tard. on va vous licencier tous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2015 à 22:39, par gouafo
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Mes magistrats vous avez raison car ces bon à rien soi-disant démarcheurs nous pourrissent la vie à Ouaga. Si les bailleurs des maisons pouvaient faire autant en chassant ces escrocs ça allait faire régner un climat convivial dans la ville de Ouaga. Ce sont des gens qui aime l’argent facile. Ils sont partout. Allez y devant la porte de la Société Diamond Cement vous allez les voir. Ces voyous sont partout.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2015 à 23:05
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Bon sujet, mais bien mal servi par une maîtrise approximative du vocabulaire et de la grammaire. Lefaso.net devrait sérieusement songer à recruter un correcteur. "La forme tient le fond en l’état". Que l’on ne dise surtout pas, comme on l’entend souvent, que "le français n’est pas ma langue !" ; sinon alors "on y va" en langue locale - ce qui , du reste, ne serait pas une mauvaise chose...- à condition également d’en maîtriser l’écriture.
    Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 02:18
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Secrétaire des greffes et parquets et non Secrétaire du greffe et du parquet ;

    Quittancier et non quittancer ;

    il faut augmenter les recrutements et construire d’autres palais de justice dont 5 Tribunaux de Grande Instance au minimun pour la ville de Ouagadougou. C’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 06:03
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Ce n’est pas le rôle de la garde de sécurité pénitentiaire d’assurer la sécurité au palais de Justice. Cette mission incombe à la police ou à la gendarmerie, la GSP étant en charge de la sécurité des établissements pénitenciers. Les GSP n’ayant pas de pas de pouvoir de police judiciaire ni de police générale je ne vois pas comment ils pourraient être utiles en cas d’infraction ou de troubles à l’ordre public. Que chacun reste à sa place et les moutons seront bien gardés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 07:48, par Ben
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    c’est la preuve que les démarcheurs soulageaient les gens ! avec eux le justiciable avait son document en un rien de temps !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 07:58, par toujours en retard
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    il faut que l’État demande d’abord aux structures de recrutements d’arrêter de demander des documents comme les casier judiciaires et certificat de nationalité dès la première sélection, une fois les candidats retenus on peut exigé les autres documents, mais ici au Burkina c’est la merde, dès le lancement des offres d’emploi on demande casier judiciaire, certificat de nationalité et d’autres même plus grave demande un certificat de visite et de contre visite.
    un militaire a établi ce dernier certificat sans même que le médecin ai besoins de me voir physiquement je me suis poser la question si ce certificat a droit d’existé ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 08:12, par Lallé
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    félicitation aux autorités de la transition pour cette initiative. cela y va de l’intérêt de tous en particuliers nos magistrats. Les faux démarcheurs doivent comprendre que"plus rien ne sera comme avant".

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 08:14, par keph
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    la justice est un service public, c’est dire qu’elle poursuit la satisfaction de l’intérêt général.
    si un service public met en place un système d’organisation qui ne profite pas à ses usagers mais qui vise tout simplement à satisfaire les caprices de certains de ses agents, c’est du ripou

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 08:14, par Papa
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Finalement le Burkinabe est tres exigeant et en fin de compte ne sait plus ce qu´il veut. Voilä des gens qui exigeaient que les demarcheurs disparaissent, et voilä encore ces memes personnes qui regrettent que les demarcheurs ne sont plus lä. Finalement que voulez-vous en fin de compte. ?? On en a marre de vos caprices Tchrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 08:25, par Papa
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Dans un pays civilise´ on a pas besoin des racailles devant les institutions pour jouer au demarcheur en escroquant les citoyens.Il faut qu´on reorganise veritablement ce pays pour qu´il devienne un etat digne de ce nom.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 08:55, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    - C’est pourquoi moi je parle tout le temps de burkinÂNESbè et les gens m’insultent !!! Dans ce pays on ne tire jamais d’enseignement aux évènements !

    Comment face à une forte demande on place une seule personne pour les réceptions et que cette personne ne prenne les demande que entre 8h et 10h ? Pourquoi ne pas dire chaque lundi, mercredi et vendredi mais toute la journée ??? Ou bien pourquoi ne pas désigner plusieurs personnes alors que dans les bureaux il y a des gens assis à se tordre les pouces, se tailler les ongles, à lire les journaux, etc. Toutes ces souffrances pour les caprices d’un juge qui se prend pour 1/2 Dieu !!

    - Franchement, moi je suis enclin à croire que dans ce pays-là on n’aime pas le développement et tout ce qui va avec. Pourquoi dans ce pays, il faut chaque fois la violence avant qu’on arrage les choses ?

    Tout celà parce que des individus ayant un peu de responsabilités veulent simplement faire leurs petits malins, leurs petits orgueils pour montrer qu’eux aussi sont importants même si à la maison chez eux, leurs femmes leur font voir de toutes les couleurs sans qu’ils ne bronchent !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 09:02, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    ’’Si les acteurs de la justice sont convaincus d’une chose, c’est que l’on ne peut donner satisfaction à tous les justiciables. Autrement, la nouvelle organisation ne plaira certainement pas à tout le monde, mais ils finiront par s’y conformé’’

    - Quelle irresponsabilité de déclarer une chose pareille !!!! Et puis ce ne sont pas des justiciables mais de réquérants de services de la justice ! Ils ne connait même pas le vocabulaire qui siet à sa profession !!!

    ’’Mais, explique-t-il, le TGI de Ouagadougou manque du personnel’’.

    - Moi je vous propose d’affecter à cette tâche des éléments de la police nationale. Ils le feront mieux que vous d’ailleurs et n’abandonneront pas leurs postes pour aller boire la bière à 10h. On les voit travailler dans les légalisations des documents dans les commissariats de police !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 09:11, par Zaky
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    J’apprécie la nouvelle organisation mais il faut reconnaitre que le ministère de la justice depuis la nuit des temps n’a rien fait pour être proche dans la population. Avec le monde de l’informatique tout burkinabè devrait être pouvoir se faire établir un casier judiciaire à n’importe quelle localité du pays où il se trouve.
    Exemple : Vous êtes nés à Matakoali et vous servez à Gaoua,il faudra parcourir presque 500km pour un casier judiciaire. Faudra t-il débourser combien comme transport pour un document qui coûte à peine 350f. Je pense que si vous commettez un délit ce n’est pas là où vous êtes nés que vous retounerez faire la prison. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 09:23, par Fax
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Il faut informatiser les services de justice. On peut envoyer un formulaire de demande de casier judiciaire ou de certificat de nationalité et en retour il sera envoyé une date pour rentrer en possession de la pièce contre paiement du service.
    Egalement faire une base de données de condamnés pour permettre en un clic de voir ce qu’il faut mettre sur le casier judiciaire. La mise en réseau des ordinateurs permettra plus tard une fusion des fichiers pour l’obtention d’une base de données unique et facilitera l’établissement des casiers judiciaires. Plus besoin d’aller dans sa ville ou la capitale de la région de naissance pour un tel acte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 09:25, par sidzabda
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    On ne peut pas rentrer dans un palais de justice comme à Roodwooko avec tous les risques que cela comporte alors qu’au ministère de l’économie il faut obligatoirement déposer sa CNIB contre un badge pour y accéder. Les justiciables n’ont qu’à s’adapter à cette nouvelle organisation car elle protège tout le monde

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 09:48, par Wéoghobiiga
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    A l’intention de ceux qui préfèrent payer les démarcheurs : dans votre quartier, il y a jeunes qui en quête d’occupation quotidienne. Il faut les payer et ils feront votre course pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 10:08, par le peuple
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    J’y étais hier mais ce n’est pas facile. Il faut que les Magistrats fassent un tour au niveau de la guérite et la cour pour constater les insuffisances et les corriger.
    Le beau monde qui traitait dehors avec les démarcheurs se retrouve maintenant à l’intérieur. Donc si les Magistrats tiennent à leur revendication, ils doivent mettre les moyens pour satisfaire les justiciables. Revoyez à la hausse le nombre du staff commis à ces tâches pour éviter une autre forme de corruption et une perte de temps.
    Au niveau de la guérite, c’est la croix et la bannière pour déposer sa pièce et prendre le badge. Au retour, même scénario pour récupérer la pièce. Un véritable désordre ; les gens sont entassées et impossible d’avoir accès à la guérite pour récupérer votre pièce. Fatiguée d’attendre, j’ai décidé d’abandonner et revenir plus tard ; et comme par miracle je vois une table côté opposé où se trouvaient des pièces d’identité, c’est là où se trouvait ma pièce. Cette attente au niveau du poste était une perte de temps.
    Inutile de vous dire que les badges sont remis sans tenir compte des destinations. J’étais au tribunal pour enfant avec le bon badge. Ma voisine (qui sait sûrement pas lire) me demande où j’ai eu le badge ??? elle part pour en chercher et revient avec un badge « TGI ». Lorsque je rentrais, elle me proposa d’échanger son badge contre le mien….
    Enfin, je me suis demandée si cette manipulation de badges ne comportait pas des risques….
    Chers Magistrats, c’est un défi, et la balle est dans votre camp.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 10:50, par Fax
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Kôro Yamyellé a fait une très bonne proposition. Que des policiers soient à la réception des dossiers qu’ils transmettront aux magistrats pour l’établissement des documents. les policiers qui y seront affectés pourront faire une rotation. Les policiers savent bien s’organiser pour effectuer de telles missions. Aussi la réception des dossiers ne doivent pas être faite quelques jours de la semaine ou quelque heure de la semaine mais toute la journée. j’aimerai que les magistrats comprennent que les usagers des services de justice ont aussi souvent d’autres obligations et des contraintes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 11:00, par Pouknifri
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Les acteurs de la justice doivent savoir qu’ils sont au service du justiciable. Car la justice est rendue au nom du peuple burkinabé. Il ne sert à rien de mettre en place une organisation qui ne satisfasse pas l’usager qui a beaucoup d’autre chose à faire que de passer des heures au palais de justice. A moins de vouloir le sanctionner alors qu’il n’y est pour rien dans vos déboires avec les démarcheurs. Si on pouvait avoir les actes que vous délivrez dans le privé soyez sûr que beaucoup de gens ne mettraient pas le pied chez vous. Là où on s’aligne, on appelle cela une non valeur en management de la qualité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 11:31
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    C’est un faut problème, même avec les démarcheurs c’est la même équipe qui travaillait pour établir les différents dossiers et non pas les démarcheurs. les gents se lèvent à la dernière minutes pour les dossiers dont il faudra changer d’habitude.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 11:48, par koro
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    C’est clair. Pas de démarcheurs !
    Cependant il faut réfléchir à améliorer cette nouvelle organisation : Recruter d’autres personnes pour aider à la rection des dossiers - mettre un hangars pour que les justiciables y attendent et soient appelés à leur tour par leur Nr.

    Il faut aussi que les justiciables fassent preuve de patience en attendant l’amélioration de la nouvelle organisation.
    Je suis déçu d’entendre Adama Ouédraogo, étudiant, dire « Je préfère payer avec les démarcheurs pour que ça aille vite, plutôt que de ne payer et être en retard ». Le développement exclu le désordre. En tant qu’étudiant il devait avoir cette lucidité.
    Le développent demande de la patience le sacrifice même si c’est dur. Kuum sain yandé ! Il faut que les Burkinabè/africains sachent cela !
    Enfin lorsque lucidité (autrement dit objectivité) s’ajoute à sacrifice dans la patience, alors on fait des critiques positives comme ici : construire hangars et avoir la patience qu’on recrute 2 ou 3 agents à la réception.
    Bien sûr ds tout ça l’administration doit être responsable et prendre ces critiques constructives au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 11:56, par koro
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    C’est clair. Pas de démarcheurs !
    Cependant il faut réfléchir à améliorer cette nouvelle organisation : Recruter d’autres personnes pour aider à la rection des dossiers - mettre un hangars pour que les justiciables y attendent et soient appelés à leur tour par leur Nr.

    Il faut aussi que les justiciables fassent preuve de patience en attendant l’amélioration de la nouvelle organisation.
    Je suis déçu d’entendre Adama Ouédraogo, étudiant, dire « Je préfère payer avec les démarcheurs pour que ça aille vite, plutôt que de ne payer et être en retard ». Le développement exclu le désordre. En tant qu’étudiant il devait avoir cette lucidité.
    Le développent demande de la patience le sacrifice même si c’est dur. Kuum sain yandé ! Il faut que les Burkinabè/africains sachent cela !
    Enfin lorsque lucidité (autrement dit objectivité) s’ajoute à sacrifice dans la patience, alors on fait des critiques positives comme ici : construire hangars et avoir la patience qu’on recrute 2 ou 3 agents à la réception.
    Bien sûr ds tout ça l’administration doit être responsable et prendre ces critiques constructives au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 12:35, par Stop@impunité
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Il faut trouver les moyens de faires plusieurs guichets sinon cet effort bien que louable va générer rapidement des mécontents et n’aboutira finalement pas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 12:41, par Stop@impunité
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Il faut trouver les moyens de faires plusieurs guichets sinon cet effort bien que louable va générer rapidement des mécontents et n’aboutira finalement pas.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 13:05, par veto
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. La lutte contre la corruption commence ça .Les justiciables doivent obligatoirement se conformer à la nouvelle organisation du palais de justice. Ce n’est un marché ou il faut rentrer comme on veut et ressortir comme on veut. Il y a des petits services ou quand tu veux y accéder, tu doit déposer ta CNIB, ce n’est pas au palais de justice qu’on ne fera pas ça. Adaptez vous chers justiciables

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 13:27, par koro
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    C’est clair. Pas de démarcheurs !
    Cependant il faut réfléchir à améliorer cette nouvelle organisation : Recruter d’autres personnes pour aider à la rection des dossiers - mettre un hangars pour que les justiciables y attendent et soient appelés à leur tour par leur Nr.

    Il faut aussi que les justiciables fassent preuve de patience en attendant l’amélioration de la nouvelle organisation.
    Je suis déçu d’entendre Adama Ouédraogo, étudiant, dire « Je préfère payer avec les démarcheurs pour que ça aille vite, plutôt que de ne payer et être en retard ». Le développement exclu le désordre. En tant qu’étudiant il devait avoir cette lucidité.
    Le développent demande de la patience le sacrifice même si c’est dur. Kuum sain yandé ! Il faut que les Burkinabè/africains sachent cela !
    Enfin lorsque lucidité (autrement dit objectivité) s’ajoute à sacrifice dans la patience, alors on fait des critiques positives comme ici : construire hangars et avoir la patience qu’on recrute 2 ou 3 agents à la réception.
    Bien sûr ds tout ça l’administration doit être responsable et prendre ces critiques constructives au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 13:31, par koro
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    C’est clair. Pas de démarcheurs !
    Cependant il faut réfléchir à améliorer cette nouvelle organisation : Recruter d’autres personnes pour aider à la rection des dossiers - mettre un hangars pour que les justiciables y attendent et soient appelés à leur tour par leur Nr.

    Il faut aussi que les justiciables fassent preuve de patience en attendant l’amélioration de la nouvelle organisation.
    Je suis déçu d’entendre Adama Ouédraogo, étudiant, dire « Je préfère payer avec les démarcheurs pour que ça aille vite, plutôt que de ne payer et être en retard ». Le développement exclu le désordre. En tant qu’étudiant il devait avoir cette lucidité.
    Le développent demande de la patience le sacrifice même si c’est dur. Kuum sain yandé ! Il faut que les Burkinabè/africains sachent cela !
    Enfin lorsque lucidité (autrement dit objectivité) s’ajoute à sacrifice dans la patience, alors on fait des critiques positives comme ici : construire hangars et avoir la patience qu’on recrute 2 ou 3 agents à la réception.
    Bien sûr ds tout ça l’administration doit être responsable et prendre ces critiques constructives au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 15:06, par wedaga
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Une questions aux magistrats : pour qui travaillez-vous ? Pour la population ou pour vous-mêmes ? Comment pouvez-vous être aussi fiers de faire attendre longuement des justiciables et vouloir même qu’ils se conforment à une organisation insuffisante ? De grâce, accepter les critiques des populations. Votre attitude montre que vous n’êtes pas prêts pour une amélioration quelconque. Vous avez initié une "organisation sanction" contre la population. Mais il est temps de prendre conscience. Le grand homme est celui qui est à l’écoute de ceux qu’il sert qui font à leur tour sa propagande, et non celui qui se frappe la poitrine pour montrer que, c’est lui qui a le dernier mot. De tels responsables, on ’en veut pas Faso. Si vous ne voulez pas servir la population, sachez que c’est le premier délit et la rétribution c’est la punition, le licenciement. Alors, démissionnez ou changez positivement en servant avec joie te amour votre population !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 15:46, par Sage
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Je crois que ceux qui veulent que les démarcheurs reviennent, n’approfondissent pas l’analyse. Quand un "margouillat" intervient et que votre cas est vite traité, n’oubliez pas que c’est aux détriments d’autres personnes qui ont déposé avant vous et qu’on a retardé pour vous servir par ce que vous avez payez. Sans le vouloir ou consciemment, vous avez piétiné les droits d’autres personnes. C’est la même chose pour quelqu’un qui vient trouver d’autres en rang et qui cherche à se mettre devant ; quel manque de respect pour les autres ! Je crois qu’il faut juste améliorer ce qui a été mis en place et non le remettre en cause.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 19:16, par inconnu
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    je constate que les justiciables ne sont pas conscients qu’ils encouragent la corruption par le fait de payer les démarcheurs ! tout le monde parle de corruption mais on ne pense pas un instant que ce sont nos actes de tous les jours qui font que le mal persiste et prend de l’ampleur ! venir faire le rang pour avoir un certificat de nationalité ou un casier, il le trouve fatigant ! c’est là la facilité ! quand un futur dirigeant de ce pays pense qu’il faut payer un démarcheur pour avoir son casier, j’imagine s’il devient un jour DG ou PDG ce qu’il fera pour avoir un marché !changeons nos habitudes !
    c’est vrai que le service est lent au regard du nombre limité de personnel chargé de la réception des dossiers, il faut travailler à le faire ! il faut plutôt faire des propositions constructives et ne pas se livrer à des commentaires insensés ou de rancœur !
    le palais de justice est un service de puissance publique et je pense qu’il n’est pas bon qu’on puise y accéder facilement comme un marché ! mais il ne faut pas non plus faire fuir les justiciables par une extrême sécurité !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 19:29, par tjamwq
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    internaute 5 laisse moi te dire qe tu ignore les missions de la GSP burkinabe.refere toi au decret qi a cree ce corp tu en saura un peu plus sur ce corp.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2015 à 19:47, par tjamwq
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    le kôrô au lieu de demandeq a remplacer les grefier par des policier ce nes pa mieux de demander a ce qon recrute autant de grefier coe cela se fait a la police(2600agts)par an.alors qon a qe 400 grefier pour tout une nation

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 03:49, par Nik.Alexander
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Oui c’est bien de chasser les soit disant démarcheurs du palais ; mais encore faudrait-il pouvoir satisfaire tous les usagers. Au Burkina ici, lorsqu’il est question de papier à retirer à la justice ou au commissariat, il faut s’armer de patience. Il est inadmissible que l’on doive faire la queue plus d’une heure pour légaliser un papier ou déposer une demande de certificat de nationalité. Si les nouvelles mesures doivent juste convenir aux magistrats, je suis désolé mais l’institution viole là une de ses mission fondamentale. Si les autorités Burkinabès diligentaient une étude sur ces pertes de temps inutiles à courir derrière les papiers, ils verraient combien de milliards on pourrait récupérer. Car faut-il le rappeler l’intervalle 8h-10h est une heure ouvrable. Les gens laissent leurs activités pour courir derrière ses maudits papiers. Économiquement se sont des pertes colossales. Un État qui se respecte se doit de trouver une solution pour réduire au maximum ces temps d’attente inopportunes. Depuis plus de vingt ans nous n’avons que les mêmes commissariats, les mêmes palais de justice, les mêmes pénitenciers... et j’en passe ; avec leurs infrastructures vétustes, leurs technologies millénaires et leurs misérables effectifs. Rien ne semble bouger, pourtant la populations croit de façon exponentielle. Mais tout le monde s’en fout vu que ça compte peut dans le rapport PNUD. N’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2015 à 08:00, par la sagesse
    En réponse à : Nouvelle organisation du palais de justice de Ouagadougou : Les justiciables se plaignent déjà…

    Belle initiative pour les autorités de notre pays.Pas de démarcheurs.Mais suis quand même déçu de certaines personnes qui ne connaissent pas les attributions de la GSP et qui font des déclarations qui n’ont pas de fondements c’est dégueulasse.La Sécurité Pénitentiaire a en charge la sécurité des établissements pénitentiaires et assure la sécurité relevant du domaine du Ministère de la Justice.Donc je ne vois en quoi ils feront appel a d’autres unités pour des services qui relèvent de leur compétence.A ma connaissance ils sont formés au même titre que ceux dont vous faites allusions.Courage a tout les acteurs e la Justice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés