Front progressiste Sankariste : Kaya mobilisé pour le « vrai » changement avec les Sankaristes

lundi 9 février 2015 à 22h01min

Le Front progressiste sankariste était à Kaya ce 8 février 2015. Pour cette deuxième sortie à l’intérieur du pays, il est allé féliciter les militants pour avoir contribué à la chute du régime de Blaise Compaoré que les Sankaristes ont combattu avec la même constance depuis 27 ans. Une bataille est gagnée, reste la guerre, qui se mènera dans les urnes. Ce fut ainsi l’occasion d’appeler les militants à s’inscrire sur la liste électorale et rester mobilisés pour que le candidat du front soit le nouvel homme fort du Burkina à l’élection présidentielle d’octobre prochain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Front progressiste Sankariste : Kaya mobilisé pour le « vrai » changement avec les Sankaristes

Les trois présidents de partis politiques qui forment le Front progressiste sankariste étaient tous là. Me Bénéwendé Stanislas Sankara, de l’Union pour la renaissance/ Parti Sankariste ; Norbert Michel Tiendrébéogo du Front des forces sociales et Romain Conombo, du Conseil national révolutionnaire/Mouvement sankariste.
Au rond-point Naba Oubri de Kaya, les slogans révolutionnaires ont retenti, repris en chœur par le public. C’était un meeting d’encouragement et de félicitation à la population de Kaya qui a contribué à la chute du régime de Blaise Compaoré. Une bataille gagnée, dira le président du FPS, Maitre Bénéwendé Stanislas Sankara, reste maintenant à gagner la guerre, en achevant l’œuvre de l’insurrection populaire par un vrai changement en octobre à l’occasion de l’élection présidentielle. Et le vrai changement, à écouter les différents intervenants, ce sont les Sankaristes qui sont à même l’apporter.

En Guestar, Lassina Sawadogo,Les héros de l’insurrection populaire : Lassina Sawadogo

Pour le coordonnateur régional du FPS, Lassina Sawadogo, après avoir affronté l’armée, l’autre combat se poursuivra à travers les urnes. Il a ainsi exhorté les militants et sympathisants à s’inscrire massivement sur les listes électorales à l’occasion de l’enrôlement biométrique qui débutera dans les jours à venir. Ceci pour matérialiser le changement véritable avec les sankaristes qui « sont toujours restés eux-mêmes, qui n’ont jamais reculé devant leur conviction, qui ont toujours été du côté du peuple ». Lassina Sawadogo estime que la mémoire des martyrs de l’insurrection populaire ne doit pas être foulée au pied en permettant aux sbires de l’ancien pouvoir de revenir aux affaires.

Répondant à Salif Diallo qui aurait dit que l’élection présidentielle d’Octobre 2015 sera remportée par le Mouvement du peuple pour le progrès, non pas au premier tour, mais par un demi-tour, le président du FPS a été clair. « Un demi-tour suppose repartir, là où on était. Quand le cheval s’échappe, il retourne chez son propriétaire », a dit Bénéwendé Stanislas Sanskara en langue nationale mooré avant de poursuivre : « nous sommes des progressistes, nous voulons aller de l’avant. Et la dynamique que nous avons amorcée devra nous amener à la victoire finale quand nous allons conquérir le pouvoir d’Etat par un ¼ de tout. Le gérer conformément à notre vision et à notre idéologie qui consiste à faire en sorte que peuple se réconcilie avec son histoire. Que le peuple de façon participative puisse s’assumer en révolutionnaire, en force du progrès, en force de changement ».

Pour avoir été le premier adjoint au maire de Kaya, le secrétaire national chargé de la jeunesse, Sampawendé Ouédraogo est convaincu que le sankarisme est la meilleure voie pour l’épanouissement de la population. Il a ainsi égrené les acquis engrangés à la mairie de Kaya quand les sankaristes étaient dans le conseil municipal. Une gestion à l’en croire, empreintes de transparence, et d’efficacité. Une raison pour laquelle il appelle les militants à rester toujours mobilisés et déterminés pour que les échéances électorales à venir soient couronnées de succès pour le FPS.

Le FPS dénonce et condamne l’attitude du RSP

Pour coller à l’actualité, le président du Front progressiste a fustigé une fois de plus l’attitude du régiment de sécurité présidentielle qui, selon son mot, est en train de prendre en otage la transition. Pour lui, les autorités de la transition doivent prendre leurs responsabilités en le démantelant, conformément à la recommandation du collège de sage depuis le 30 juillet 1999. « Nous ne sommes pas contre les militaires, contre l’expertise, d’hommes et de femmes dans l’armée, qui peuvent servir l’armée républicaine, nous sommes contre un régiment qui n’a plus sa raison d’être, parce que celui-là même qui l’a créé a pris la fuite », a poursuivi l’avocat qui, pour démontrer que c’est un régiment qui était au service d’un seul homme, a déclaré que le lieutenant-colonel Céleste Moussa Coulibaly, nommé récemment actuel chef de corps du RSP est celui qui a accompagné Blaise Compaoré à Yamousokro en Côte d’Ivoire. Qu’est-ce qu’il est revenu chercher à Kosyam, lancera-t-il à la foule ?

Les organisateurs se sont dits satisfaits de la mobilisation des militants. Après Tema Bokin et Kaya, le Front progressiste Sankariste compte mettre le cap vers d’autres localités. Avec le même message, d’information aux militants pour l’enrôlement biométrique afin que le candidat du FPS, soit le nouvel « homme fort » du Burkina au soir du 11 octobre.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés